• 2013/1 actualités

     Toutes les actualités : actualités 2014 

    News : Actualités 2013 

    19-12-2013  - Le deuxième code de l'ADN

    La molécule d’ADN est loin d’être un livre ouvert. Alors que l’on croyait avoir éclairci les secrets du code génétique il y a plus de 50 ans, une équipe états-unienne vient d’identifier un autre code, caché sous le premier, qui aurait un rôle dans le contrôle des gènes. Cette découverte pourrait aider les chercheurs à mieux évaluer les conséquences des mutations et à mieux comprendre certaines maladies.
    Certaines recherches font plus de bruit que d’autres. La découverte de la structure de l’ADN (acide désoxyribonucléique) par James Watson et Francis Crick en 1953 en fait partie. Récompensée par le prix Nobel de médecine en 1962, elle a en effet complètement révolutionné les connaissances dans le domaine de la biologie.

    La molécule d’ADN est en réalité connue depuis le début des années 1950. À cette époque, les biologistes savaient qu’elle était constituée de quatre types de molécules plus petites, appelées nucléotides, se distinguant par leur base azotée : A (adénine), T (thymine), C (cytosine) et G (guanine). Ce qu’ils ignoraient en revanche c’est comment l’ADN était structuré. James Watson et Francis Crick ont brillamment éclairci le mystère et ont montré que la molécule d’ADN possédait une structure en forme de double hélice au sein de laquelle les bases s’appariaient de façon spécifique, les A avec les T et les C avec les G.
    Grâce à ces données fondamentales, les scientifiques ont pu comprendre comment se transmettait l’information génétique dans la cellule. Les chercheurs ont démontré que les nucléotides présents dans l’ADN étaient alignés de façon spécifique, formant un code permettant la production des acides aminés et des protéines. Trois nucléotides accolés constituent une sorte de mot, appelé codon, qui est lu puis traduit en un des 20 acides aminés de la cellule. Les acides aminés sont alors ficelés les uns aux autres puis sont assemblés pour former une protéine. Dans certaines conditions, des mutations peuvent apparaître et modifier le code. La protéine mutée résultante peut perdre sa fonction, ce qui peut conduire au développement d’une pathologie.

    Source : futura-sciences  

    17-12-2013  - Un film Magnifique !

     Il était une forêt est un voyage unique au cœur des forêts tropicales. Petit à petit, les arbres poussent, chacun cherchant sa place au soleil, et les animaux, petits et grands, à poils, à plumes ou à cuticule, s’installent dans les hauteurs de la canopée. La forêt devient le refuge d’une énorme biodiversité. Chaque organisme, qu’il soit petit ou grand, joue un rôle essentiel dans la reconstruction de la forêt. Ce documentaire original et fascinant offre une plongée hors du commun dans le monde sauvage et magnifique des forêts tropicales. 

    Source : futura-sciences  

    12-12-2013  - De l'eau douce sous les océans... 

    Aujourd’hui, le monde ne manque pas d’eau douce, mais souffre de la répartition inégale des ressources et de leur mauvaise gestion. Près de 10 % de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable. Dans certaines régions du monde, au Moyen-Orient par exemple, le cycle hydrologique n’est pas respecté et les nappes phréatiques finissent par s’assécher. Les sources souterraines d’eau sont souvent polluées et leur assainissement devient de plus en plus complexe. En raison du changement climatique et d’une mauvaise utilisation des ressources, il faudra peut-être bientôt dessaler l’eau de mer, ou trouver d’autres réserves d’eau douce. Il semble qu’il en existe sous l’océan, elles seraient isolées de la surface depuis des milliers d’années.

    Dans un article publié dans la revue Nature, une équipe menée par le chercheur Vincent Post rapporte que sous l’océan, il existe des réserves d’eau douce immenses. Ces sortes de nappes sont figées, elles ne se rechargent plus, mais contiendraient en tout près d’un demi-million de km3 d’eau douce. Vincent Post explique dans un communiqué de l’université Flinders que leur contenu est cent fois supérieur à la totalité extraite sous terre depuis 1900.
    Source : futura-sciences 

    06-12-2013  -  Un ADN Humain de 400 000 ans

    L’ADN d’un être humain vieux de 400 000 ans a été reconstitué à partir d’un os découvert dans une grotte. Un exploit qui pourrait nous permettre de suivre les traces de nos plus vieux ancêtres.

    C’est un jour important pour la science ! Le plus vieil ADN au monde vient d’être séquencé. Datant de 400 000 ans, il a en fait été récupéré sur un os trouvé dans une grotte espagnole. Mais la découverte ne s’arrête pas là, car cet os a révélé ses secrets. Il montre en effet des liens génétiques étonnants entre nos lignées d’ancêtres. Ce véritable exploit scientifique, révélé mercredi dans la revue scientifique Nature, pourrait nous permettre de remonter suffisamment dans le temps pour suivre l’évolution génétique des hommes.

    Le plus ancien ADN n’avait que 80 000 ans
    C’est une équipe internationale de chercheurs qui est parvenue à extraire et à analyser de l’ADN vieux de 400 000 ans sur un fémur trouvé dans le Sima de los Huesos (« le gouffre des os » d’Atapuerca, nord de l’Espagne). En arrivant dans ce lieux chargé d’histoire, les scientifiques pensaient mettre la main sur un gisement abritant des ossements des formes les plus primitives d’hommes de Néandertal, voire de leur ancêtre Homo heidelbergensis.

    Source : area51blog 

    02-12-2013  - Encombrement par les débris spatiaux

    Bien que les agences spatiales travaillent à rendre l’espace plus propre, la population des débris spatiaux augmente encore. Pour certains, la situation est si grave que la Terre a accroché une exponentielle. D'autres estiment que le problème a été pris à temps et que des solutions seront trouvées pour garantir un espace propre aux générations futures.Les débris spatiaux sont une préoccupation majeure pour la plupart des agences spatiales dans le monde. Elles ont pris conscience qu’en l’état, si rien n’est fait, leur accumulation dans l’espace rendra certaines orbites inutilisables. Aujourd’hui, on compte environ 23.000 débris de plus de 10 cm, 700.000 de plus de 1 cm et 135 millions de plus de 1 mm. Cette prolifération se traduit de façon très concrète par le fait qu’aujourd’hui, les satellites et la Station spatiale réalisent bien plus de manœuvres d’évitement que par le passé.

    Et il y a urgence. Pour certains experts, il serait même déjà trop tard. Pour certaines orbites, la situation s'approcherait d'une exponentielle connue sous le nom de syndrome de Kessler. Concrètement, la collision des débris entre eux autoentretient la population. En clair, le nombre de débris qui retombent naturellement dans l'atmosphère est inférieur au nombre de ceux générés par la collision des débris existants. En d’autres termes, même si l’on arrêtait demain toute activité spatiale et tout lancement, la population de débris continuerait à augmenter, menant à une situation dans laquelle certaines orbites deviendraient impraticables à long terme.

    Cette thèse de Donald Kessler est d'autant plus prise au sérieux que des études faites sur ce sujet, que ce soit par le Cnes, l’Onera ou des instituts anglophones, vont dans ce sens. Pire, certains travaux montrent que les premières causes de mortalité d’un satellite sont dues à des débris spatiaux. Les satellites équatorien et russe détruits en début d’année par un débris en sont un bon exemple.
    Source : futura-sciences 

    22-11-2013 - Un animal vieux de 507 ans !

    L’animal le plus âgé de la planète vient encore de vieillir… même s’il est mort en 2006. En réalité, Ming avait 507 ans, et non 405 à 410 ans comme précédemment annoncé, lorsque des scientifiques l’ont malencontreusement tué en vue de l’analyser. À leur décharge, ils ne s’attendaient pas à faire une telle découverte avec cet Arctica islandica, un mollusque bivalve appelé cyprine en France. Comme les arbres et leurs cernes, les mollusques enregistrent de leur vivant de précieuses informations dans leurs coquilles. L’une d’elles n’est autre que leur âge, qui se traduit par le nombre de stries, qui peut être déterminé sur ou à l’intérieur des coquilles (sclérochronologie). En 2006, c’est justement en réalisant ce type d’opération que des chercheurs britanniques ont découvert l’animal non colonial le plus âgé connu sur Terre : Ming. Cette cyprine Arctica islandica, un mollusque bivalve cousin de nos palourdes, a reçu le nom de la dynastie chinoise qui régnait à sa naissance… voilà 405 à 410 ans.

    Le comptage avait alors été réalisé sur la face interne des valves, à proximité de la charnière, ce qui explique l’erreur qui a été commise. En réalité, Ming avait 507 ans ! Le problème, c’est que l’âge avancé du mollusque a provoqué une compression des stries de croissance, ce qui a trompé les chercheurs durant leur première analyse. L’impair a été corrigé en comptant cette fois les stries de croissance sur la face externe des coquilles. Leur surface étant bien plus grande, les lignes sont mieux séparées.

    Source : futura-sciences 

    16-11-2013 - Un énorme iceberg à la dérive

     Quelque 700 kilomètres carrés de surface, soit à peu près la superficie de Hambourg. C'est la taille de l'iceberg qui dérive actuellement en plein Antarctique. Un énorme morceau de glace qui est étroitement surveillé par les scientifiques car il pourrait "constituer une menace pour la navigation", selon un communiqué de l'Université de Sheffield. D'ailleurs, cela fait même plusieurs mois que les scientifiques le tiennent à l'oeil.En effet, l'iceberg s'est détaché en juillet dernier du glacier de Pine Island, situé dans l’ouest de l'Antarctique. Cela faisait alors presque deux ans que les scientifiques s'attendaient au phénomène, après avoir repéré la formation de plusieurs failles à cet endroit du glacier. Toutefois, cela ne fait que depuis "une ou deux semaines" que l'iceberg dérive en raison de l’arrivée du printemps dans l’hémisphère sud.

    Source :maxisciences 

     12-11-2013 - Hommage à Sylvie SIMON

    News : Actualités 2013

    Nous apprenons avec une très grande tristesse la disparition de Sylvie Simon. 

    Son travail et sa pugnacité à porter au grand jour, à travers ses recherches et ses articles fouillés, la dangereuse dérive de l’industrie pharmaceutique et de la médecine allopathique, a été très précieux pour tous ceux qui cherchent à améliorer la prise en main de leur santé. Par sa dénonciation de la pratique vaccinale, elle a énormément fait avancer la prise de conscience de la population sur l’un des plus grands scandales médicaux de notre époque. 

    Sylvie Simon était d’un dévouement et d’un courage qui ne peuvent que forcer l’admiration de tous ceux qui préféreront toujours la vérité au mensonge. Elle s’est éteinte vendredi 8 novembre à l’âge de 86 ans.

    Une vidéo non intégrable de Sylvie Simon à voir ICI

    Message de Claire Séverac suite à la disparition de son amie Sylvie Simon : 

    Sylvie Simon est partie ce matin à 10 heures retrouver ses amis (ies) les anges. Elle a fait prendre conscience à des milliers d’entre nous des scandales qui mettent nos vies en danger, en aidant toujours, en ne jugeant jamais. J’espère que là où elle est maintenant c’est aussi beau qu’elle le croyait sinon elle n’est pas près de prendre sa retraite ! Pour moi, sa vie est une chanson Basque qui s’appelle "Hegoak" et qui dit en résumé : "Si on lui avait coupé les ailes, elle serait encore ici mais elle ne serait plus un oiseau et nous, c’est l’oiseau qu’on aimait". C’est volontairement que je laisse sa bio au présent , parce que ses écrits vont lui survivre et ouvrir les yeux et accompagner les générations qui montent et qu’elle espérait moins crédules que leurs parents. 

      

    Sylvie Simon est auteur et journaliste. Elle a écrit plusieurs romans et de nombreux ouvrages sur divers sujets. Depuis quelques années elle s‘est spécialisée dans le domaine de la Santé et celui des dérives de la Médecine. Sylvie Simon se bat contre la désinformation et les sophismes en matière de santé et d’écologie, sujets de brûlante actualité. 

    Elle écrit dans nombre de journaux de santé et a aussi publié nombre d’essais très documentés, dans lesquels elle analyse divers scandales - trop vite oubliés par le grand public -, tous générés par la corruption de certains milieux et d’experts qui se prétendent indépendants, mais qui sont à la solde des lobbies.

    Elle dénonce notre culture moderne, imprégnée d’une éducation essentiellement individualiste qui fait abstraction de tout principe d’ordre supérieur. Elle pense qu’au risque de détruire une hégémonie scientifique établie, nous devons ouvrir notre esprit à la quête de la nature ultime de la réalité et réviser entièrement toutes nos valeurs et notre système de pensée, pour parvenir à la Vérité. 

    Pour elle, nous entrons dans une nouvelle ère où l’homme, qui détient un savoir nouveau, doit choisir entre son évolution et sa destruction et retrouver les vertus de la Sagesse plutôt que les pouvoirs du sorcier. 

    Elle souhaite surtout réveiller la conscience des citoyens, endormie par le matraquage médiatique, et les invite à réfléchir, à penser par eux-mêmes, à être responsables de leurs décisions en parfaite connaissance de cause.

    Source :  egaliteetreconciliation 

      05-11-2013 - El Niño est plus actif

    Voilà 600 ans que la plus importante manifestation de la variabilité climatique naturelle n’avait pas été aussi intense. Le phénomène Enso, qui gouverne le climat mondial, aurait eu une activité plus importante ces trente dernières années que toute série de 30 ans de ces 600 dernières années.La variabilité naturelle du Pacifique équatorial joue un rôle majeur dans le climat mondial. Si l’océan est plus chaud ou plus froid que l’état moyen, des sécheresses, des pluies diluviennes engendrant des crues ou d’importantes disparations de la faune marine peuvent survenir dans différentes régions du monde. Cette variabilité est caractérisée par le phénomène El Niño Southern Oscillation. Il est d’origine naturelle, mais d’après une étude publiée dans le Climate Past change, Enso aurait semble-t-il été plus intense au XXe siècle que durant les 600 dernières années.

    En phase El Niño, les alizés s’affaiblissent, le Pacifique équatorial se réchauffe et la circulation atmosphérique est modifiée. Le nord de l’Amérique du Sud subit des pluies diluviennes, les cyclones dans le Pacifique changent leur trajectoire et l’Australie connaît d’importantes sécheresses. Enso modifie le climat mondial, et l’une des questions sensibles est de savoir s’il est affecté par le réchauffement d’origine anthropique actuel, qui agirait alors comme un forçage externe. L’enjeu est de taille car cette question constitue l’une des plus grandes incertitudes dans la prévision climatique.

    Le phénomène Enso n’est pas linéaire et n’est pas un cycle, il est donc difficile de prévoir ses fluctuations futures. Par ailleurs, les données instrumentales sont trop récentes pour que les scientifiques puissent déterminer précisément la fréquence, ou l’intensité de l’événement au cours du temps. Aujourd’hui, les climatologues utilisent les données paléontoclimatiques comme les coraux, les cernes des troncs d’arbre ou encore les sédiments lacustres pour mieux déterminer l’activité d’Enso. Mais bien souvent, les reconstructions de sa variabilité temporelle, à partir de ces témoins, divergent.

    Source : futura-sciences 

     28-10-2013 - Le Soleil en pleine éruption

    Le Soleil a encore fait des siennes au cours des derniers jours. Depuis jeudi dernier, pas moins de trois éruptions solaires se sont produites à la surface de l'astre. Et si la première était relativement moyenne, les deux suivantes ont été bien plus puissantes. Selon la NASA, la première éruption a été détectée le 24 octobre à 00H30 GMT et était de classe M9.4. Il existe cinq classes, A, B, C, M et X. La classe A désigne les plus faibles éruptions solaires et X les plus fortes, avec une puissance de 10 entre chaque (B dix fois plus puissante que A etc.) Les éruptions de classe M (qui va de M1 à M9.9) sont donc assez intenses et sont tout à fait capables de causer des perturbations de la météo spatiale au voisinage de la Terre. Le phénomène de mercredi a été suivi d'une éjection de masse coronale (EMC), autrement dit, des particules solaires qui ont été projetées vers l'espace en direction de la Terre

    Source :  maxisciences 

     22-10-2013 - La supraconductivité à l'ordre du jour

    La supraconductivité a été découverte il y a plus de 100 ans, le 8 avril 1911. Elle a fasciné bien des physiciens, comme Vitaly Ginzburg et Pierre-Gilles de Gennes, et a donné lieu à l’attribution de plusieurs prix Nobel. Mais de nos jours, c’est très probablement le rêve d’obtenir des supraconducteurs à température ambiante (on soupçonne que c'est possible avec du graphite) qui motive bon nombre de recherche sur les matériaux supraconducteurs.

    Cela déboucherait sur une révolution technologique majeure, et pas seulement parce que l’on pourrait transporter de l’électricité sans perte. Un train hypersonique pourrait alors relier Kiev et Pékin en une heure. Un tokamak comme Iter, qui nécessite des aimants supraconducteurs, pourrait sans doute aussi bénéficier de la découverte de matériaux supraconducteurs à température ambiante.

    Du bore et du fer pour un supraconducteur

    Malheureusement, depuis la découverte en 1986 des supraconducteurs à haute température critique qui avait suscité de nombreux espoirs, ce rêve ne s’est pas réalisé. Une des raisons en est que nous ne comprenons toujours pas vraiment ce qui se passe dans ces matériaux. De manière générale, toute connaissance plus fine de ce qui rend un composé supraconducteur peut aider les physiciens dans leur quête.

    Source : futura-sciences 

      04-10-2013 - Des méduses à la Centrale Nucléaire

    La Suède a dû fermer son réacteur nucléaire le plus puissant, durant trois jours. Des méduses ont tellement proliféré sur le site qu’elles sont entrées dans les canalisations d’eau et ont endommagé les filtres. Une équipe de scientifiques coréens pourrait bien avoir trouvé une solution au problème…Des méduses ont bien failli provoquer une catastrophe en Suède. Pendant trois jours, un des réacteurs de la centrale nucléaire d’Oskarshamne a été arrêté en raison d’un extraordinaire afflux de méduses dans les canalisations d’eau de refroidissement. La centrale, munie de trois réacteurs, fournit 10 % de l’électricité de Suède. Le réacteur 3, où l’incident s’est produit dimanche 29 septembre, est le plus puissant du pays. L’entreprise OKG a annoncé sa réouverture seulement hier matin, et ne rapporte aucune répercussion sur la sécurité.

    Source : futura-sciences

     

     

      26-09-2013 - Pierre Rabhi sera présent au Forum de l'Evolution des Consciences le 12 sept. 2013

    Source :  evolutionconscience

      

    Agriculteur, écrivain et penseur français d'origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l'agriculture biologique et l’inventeur du concept "Oasis en tous lieux". Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d'Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd'hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Paroles de Terre, du Sahara aux Cévennes, Conscience et Environnement ou Graines de Possibles, co-signé avec Nicolas Hulot.  

    21-09-2013  - 120 élans morts près d'un crop circle au Nouveau-Mexique

    Près de Las Vegas, plus de 120 élans ont été retrouvés morts le 26 août dernier. Un crop circle a été filmé à partir d'un hélicoptère de la chaîne TV Nouvelles KRQE à proximité. La cause de leur mort est encore inconnue.

    Source : area51blog  

      

      14-09-2013 - Un trésor est découvert à Jérusalem  

    Des archéologues israéliens ont découvert un trésor de pièces d'or et de bijoux datant du VIIe siècle au pied du Mont du Temple, en plein cœur de Jérusalem. La vie d'un vrai archéologue est bien moins trépidante que celle d'Indiana Jones, c'est évident. Il arrive pourtant à certains chanceux de tomber sur un véritable trésor. C'est le cas du Dr. Eilat Mazar de l'université de Jérusalem, qui organisait des fouilles au pied du Mont du Temple, à Jérusalem. Sur le site, elle et son équipe ont eu la surprise de mettre au jour un trésor composé de 36 pièces d'or, de bijoux divers, et d'un médaillon en or présentant un ménorah, le chandelier hébreu à 7 branches.C'est une "découverte qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie", s'est émerveillée le Dr Mazar. Alors que les fouilles n'avaient débuté que depuis cinq jours sous le mur sud du temple, l'équipe a déterré les restes d'un trésor enfoui depuis plusieurs siècles. "Nous avions déjà fait des découvertes importantes dans cette zone, alors trouver un médaillon en or recouvert d'une ménorah à 7 branches juste au pied du temple fut une énorme surprise" commente-t-elle dans un communiqué.

    Source : maxisciences  

    02-09-2013 - BOB vous dit "à nouveau" toute la vérité... 

    Avant Garde Economique et le Cercle des Volontaires sont allés à la rencontre de Bob, afin de revenir sur son parcours et son nouveau projet de radio indépendante, suite à son éviction d'Ado FM.

      

    21-08-2013 - Le Tourisme Spatial pour 2014 avec SXC

    (Space Expedition Corporation)  ! 

    Oui, vous avez bien lu. Ceci n'est pas un roman de science-fiction - c'est la réalité, comme  le montre l'Asie SXC  qui a atterri la nuit dernière à Hong Kong. La division Asie de l'agence de tourisme spatial, l'espace Expedition Corporation (SXC), est en pleine expansion en raison de la " grande curiosité et le grand intérêt pour ce genre de vol» dans la région et offrira des vols co-pilotés dans l'espace d'ici la mi-2014.

    Ces vols sous-espaces et sub-orbitaux auront lieu à bord du XCOR Lynx Mark I (distance 60 km au dessus du niveau de la mer) et XCOR Lynx Mark II (distance 100 km au dessus du niveau de la mer) , où vous serez assis dans le cockpit de pilotage aux côtés de l'astronaute lui-même. Nous ne pouvons qu'imaginer combien cette course  sera passionnante. 

    Source : hk.lifestyleasia 

     News : Actualités 2013  

    29-08-2013 -  Un volcan à Rome !

    Si l'Italie est réputée pour les nombreux volcans qu'elle abrite, c'est un phénomène tout à fait inattendu qui s'est produit samedi près de Rome et de l'aéroport international Léonard de Vinci de Fiumicino. Une sorte de cratère s'est ouvert en plein milieu d'un rond-point à moins de 900 mètres de la sortie d'autoroute et a commencé à laisser échapper des panaches de vapeur. Un spectacle qui a alerté de nombreux passants venus observer le phénomène.Rapidement, des pompiers puis des volcanologues ont été appelés et n'ont pu que constater l'apparition de cet étrange cratère qualifié de "fumerolle". Ceci correspond à un petit panache sortant de terre que l'on retrouve souvent près d'un volcan ou sur une zone volcanique. D'après les observations faites, le cratère ferait environ 1,8 mètre de diamètre et atteindrait une profondeur de 1,2 mètre. Il éjecterait des gaz à plus d'un mètre de hauteur mais les spécialistes ont rapidement mis les passants en garde contre ces fumées qui ne doivent surtout pas être respirées.
    Source :  maxisciences 

    19-08-2013 - Avertissement de la NASA pour les prochains mois !

    L’avertissement que la NASA vient d’émettre est très rare. Il y aura une immense tempête dans l’espace comme on en voit une seule fois dans une vie. Quelque part en 2013, le soleil va se réveiller d’un profond sommeil et provoquer des dégâts au moins équivalent à vingt fois ce qu’a produit l’ouragan Katrina d’un point de vue économique.

    L’agence spatiale américaine averti que cette super tempête solaire va endommager dramatiquement les systèmes de services d’urgence, les équipements hospitaliers, les systèmes bancaires et les dispositifs de contrôle aérien, sans oublier les archives des ordinateurs domestiques. Si les gouvernements ne prennent pas des mesures dans les mois qui viendront, les scientifiques américains annoncent des dégâts irréversibles et la paralysie de l’ensemble de tous les systèmes fonctionnant à partir de l’informatique.

    Aveu du Dr Richard Fisher à un journaliste qui l’a interviewé pour le Daily Telegraph : « Nous savons que cela va se produire avec certitude, mais nous ignorons quelles en seront toutes les conséquences ». Le Dr Richard Fisher est directeur de la division héliophysique à la NASA. Il a expliqué que cela s’était déjà produit à une époque où notre monde n’était absolument pas dépendant du télégraphe. A notre époque, c’est différent ! « Le problème aujourd’hui est que toute notre société moderne est totalement dépendante de l’électronique, des téléphones mobiles et des satellites… »

    Source : area51blog 

    18-08-2013 - 100 000 euros pour un site sacré aborigène

    Pour la première fois, un groupe minier devra payer une amende pour avoir détérioré un site sacré aborigène en australie. Une victoire toute relative.

    "Jamais une telle catastrophe ne s'était produite depuis des milliers d'années. Que va-t-il se passer ?" Gina Smith, représentante des Kunapa, une tribu aborigène du nord de l'Australie, est inquiète, mais aussi très en colère. Pourtant, le 2 août, la justice australienne a rendu un verdict historique : la compagnie minière OM Manganese, jugée coupable d'avoir profané et détruit en juillet 2011 le site sacré de Bootu Creek, a été condamnée à une amende de 100 000 euros. Une décision sans précédent qui pourrait bien faire jurisprudence dans ce pays où 80 % des mines exploitées sont en terre aborigène. Si ce bras de fer entre une société minière et une communauté autochtone est loin d'être le premier, il est sans doute le plus emblématique. En effet, le site des "Deux femmes assises", situé dans le Territoire du Nord, est un haut lieu du patrimoine aborigène. Il y a plus de quarante mille ans, deux des "ancêtres", esprits féminins dans des corps de marsupiaux, s'y seraient affrontés pour de la nourriture. Lors du combat, leur sang aurait éclaboussé le sable, les herbes et les roches alentour, leur donnant cette couleur carmin foncé aujourd'hui associée au manganèse...

    Source : jeuneafrique 

      16-08-2013 - L'océan et le réchauffement

    Les espèces marines migrent vers les pôles en réponse au réchauffement climatique. Par ailleurs, la vitesse à laquelle se déplacent certaines de leurs aires de distribution étonne. Voici les informations clés d’une étude qui a examiné la réponse globale de l’océan mondial à l’augmentation de la température de ses eaux de surface. Une première.Depuis quelques années, les revues spécialisées nous livrent régulièrement des études qui décrivent les effets du réchauffement climatique sur un taxon ou un écosystème précis. Grâce à elles, nous avons pu nous forger une image de la réponse apportée par les milieux terrestres. En revanche, la situation est toute autre pour le plus grand écosystème de la planète : l’océan mondial. Certes, nous avons dernièrement appris que les poissons migrent vers le nord et deviennent de plus en plus petits, que des coraux sont fragilisés par l’acidification des eaux (tandis que d’autres s’en accommodent), que les baleines grises changent de régime alimentaire, etc.

    Source : futura-sciences 

      08-08-2013 - Fuites d'eau radioactive à Fukushima

    À la suite d'écoulements d’eaux souterraines radioactives dans le Pacifique, l’autorité nucléaire japonaise a déclaré une « situation d’urgence » à la centrale de Fukushima-Daiichi. Dans le même temps, l’opérateur Tepco a rendu publique une estimation des fuites radioactives qui se sont déversées dans l’océan depuis mai 2011.
    *Les choses ne s’arrangent pas à la centrale de Fukushima-Daiichi, où une « situation d’urgence » a été déclarée mardi 6 août 2013 par l’autorité nucléaire japonaise (NRA). La cause : encore et toujours le problème des eaux souterraines contaminées, et leur écoulement vers le Pacifique. Leur existence a été dévoilée le 19 juin dernier, puis confirmée sur un autre site plus proche de l’océan le 29 juin. Mais selon l’opérateur Tokyo Electric Power (Tepco), ces eaux particulièrement riches en césium, strontium et tritium stagnaient.

    Source : futura-sciences 

     06-08-2013 - Un nouveau site Maya au Honduras

    Les autorités honduriennes ont ouvert au public jeudi un nouveau site archéologique, une forteresse militaire maya, située à environ deux kilomètres de la célèbre cité de Copan, près de la frontière avec le Guatemala, informe l’AFP.Ce nouveau site, baptisé Rastrojon, avait été édifié sur une colline boisée, position idéale pour dominer la vallée du fleuve Copan et protéger la cité éponyme, selon l’Institut hondurien d’anthropologie et d’histoire (IHAH). La situation du site, les objets retrouvés sur place (pointes de lances et de flèches) et les thèmes des sculptures « suggèrent que Rastrojon était un lieu conçu pour assurer la défense de la ville », détaille l’IHAH dans un communiqué. A ce jour, les experts ont découvert dans la vallée de Copan, une zone de 24 km2, les vestiges de 3.450 édifices en pierre, dont le Groupe principal.

    Source : area51blog. 

     02-08-2013 - Une blibliothèque secrète au Pérou
     En 1975 une expédition à laquelle participa l’astronaute Neil Armstrong fut menée 

    pour retrouver un réseau de grottes situé entre le Pérou et l'Equateur. Dans celle-ci

    se trouveraient des livres "de métal" retraçant l'histoire de l'humanité en langue inconnue.

    Mythe ou réalité ?

    Source :  area51blog.

       29-07-2013 - Un visage apparaît sur le mur de l'église !

    News : Actualités 2013

    Un visage de femme est apparu il y a quelques jours sur le mur de l'église de Saint-Marcellin, dans les Alpes. Ces traces d'humidité sont bien étranges ! Surtout si l'on connaît l'histoire du lieu  

    « C’est de l’eau qui vient du toit de l’église, constate Daniel Winter, agent technique municipal à Saint-Marcellin. Il y a quelques fuites. Mais c’est vrai que le dessin est particulier, on voit bien les deux yeux et le visage.  Source :  ledauphine

     28-07-2013 - La fluorescence des végétaux

    News : Actualités 2013

    Depuis 2011, l’activité photosynthétique des végétaux est directement mesurable depuis l’espace, grâce à la détection de la fluorescence émise durant la conversion de la lumière en énergie. Ce suivi par satellite vient de gagner en précision, les résolutions spatiale et temporelle des cartes dressées ayant respectivement été multipliées par 16 et par 3, mais comment ? Les végétaux sont des organismes autotrophes. Ils utilisent donc la lumière solaire et des éléments inorganiques (comme l’eau et le CO2) pour produire des glucides, donc de la matière organique, dans le but de croître et de se développer. Bien sûr, ce processus biochimique intracellulaire porte un nom : la photosynthèse. Le niveau d’activité photosynthétique d’une communauté végétale en dit long sur sa santé. C’est pourquoi des scientifiques cherchent des solutions pour le suivre au fil des jours, des saisons ou des années, le tout à large échelle.

    En 2011, Joanna Joiner du Nasa's Goddard Space Flight Center (États-Unis) a proposé une solution originale, bien que complexe : utiliser un satellite japonais, en l’occurrence GOSAT (pour greenhouse gases observing satellite), dans le but de mesurer la fluorescence émise par les végétaux. En effet, les plantes émettent un rayonnement qui nous est invisible durant la photosynthèse, mais qui peut voyager jusque dans l’espace. Concrètement, plus un végétal est en bonne santé, plus son activité photosynthétique est importante, et plus il émet de la fluorescence. 
    Source : futura-sciences  

         26-07-2013 - La Pleine Lune influence bien notre sommeil !  

    Une nouvelle étude démontre que nos grands-mères avaient bel et bien raison : la pleine Lune peut réellement troubler notre sommeil ! On l'a tous entendu, et même pensé au moins une fois : "c'est la pleine Lune, j'ai du mal à dormir". Et si ce cliché populaire s'avérait vrai ? C'est ce que semble montrer une étude réalisée par des chercheurs suisses et tout juste parue dans la revue Current Biology. "Le cycle lunaire semble vraiment affecter le sommeil humain, même quand on ne voit pas la Lune et que nous ne sommes pas conscient de sa phase", indique Christian Cajochen, de l'hôpital psychiatrique universitaire de Bâle.

     Source :  maxisciences  

       25-07-2013 - Le Palais du Roi DAVID

    Après plusieurs années de fouilles, des archéologues israéliens ont découvert les restes du palais du roi David, datant du Xe siècle avant J-C. Une trouvaille qui apporte de nombreuses réponses sur cette époque décrite dans la Bible.Les archéologues de l’université Hébraïque et de l’Autorité des Antiquités Israéliennes viennent d’excaver, après 7 ans de fouilles, les restes du palais du roi David dans la cité de Khirbet Qeiyafa, en Israël. Cette ville fortifiée a été identifiée comme la cité de Shaarayim décrite dans la Bible, au Xe siècle avant J-C, à l’époque du roi David, deuxième roi d’Israël.

    Source : area51blog  

    MAI 2013 - HAARP est à l'arrêt depuis mai 2013 !  

    Le gestionnaire du programme HAARP, le Dr James Keeney à la base de Kirtland Air Force au Nouveau-Mexique, a déclaré à l’ARRL que le centre de recherche ionosphérique dans les régions éloignées de Gakona, Alaska, a été fermé début mai.

    Le programme High Frequency Auroral Research active (HAARP) est l’objet de fascination pour beaucoup de personnes et la cible de théoriciens sur la conspiration de militants anti-gouvernementaux.

    Financé conjointement par le Laboratoire de l’US Air Force Research et l’ US Naval Research Laboratory , HAARP est une installation de recherche sur l’ionosphère. Ce qui a beaucoup fait parler, c’est la puissance d’émission de 3,6 MW HF de 3 à 10 MHz. Cette puissance alimente un réseau de 180 antennes à gain en direction de l’ionosphère. Il n’est plus possible d’imputer les humeurs du temps liée à ce programme.

    Info ARRL via ED39 - Sources : Radio Amateurs France

    Source : area51blog

    Voir la page sur  : HAARP Project    

      19-07-2013 - Les abysses en direct

    News : Actualités 2013

    Océan : Tempo-Mini diffuse à nouveau des images des abysses en direct

    Après quelques travaux de maintenance, le module Tempo-Mini a retrouvé sa place au sein de l’observatoire sous-marin Neptune-Canada, dans le Pacifique. Depuis un ordinateur, il est à nouveau possible de visionner une source hydrothermale en direct, à plus de 2.000 m de profondeur, grâce à cette installation conçue par l’Ifremer.

    Dans les grands fonds marins, la vie foisonne autour des sources hydrothermales présentes sur les dorsales océaniques, là où deux plaques tectoniques divergent. Les conditions de vie y sont pourtant extrêmes : la lumière est absente, la température peut atteindre 300 °C et l’eau est riche en gaz toxiques. Ces milieux emplis de curiosités ne se livrent malheureusement pas facilement à la communauté scientifique, car les moyens humains et matériels requis pour les explorer sont conséquents. Une solution originale a cependant été trouvée au Canada et déployée depuis 2009.

    Cette année-là, l’Ocean Networks Canada (ONC) de l'université de Victoria a inauguré un observatoire sous-marin au large de Vancouver, dans le Pacifique. En réalité, il se compose d’un réseau câblé, le plus grand qui soit dans un océan, puisque constitué de 800 km de câbles et de plusieurs « nœuds » disposés entre 17 m et 2.660 m de profondeur (au niveau de la dorsale océanique Juan de Fuca). Le réseau Neptune-Canada sert de support à de nombreux instruments de mesure, mais aussi d’observation. Le gros avantage du dispositif, c’est que ces modules sont alimentés en permanence, et qu’ils peuvent transmettre leurs données en temps réel vers le continent.

    Le 18/07/2013 à 13:27 - Par Quentin Mauguit, Futura-Sciences

    Source : futura-sciences 

    07-07-2013 - Archéologie mystérieuse

    Les archéologues demandent de l'aide pour identifier des plaques de cuivre

    News : Actualités 2013

    Tout d’abord découverts au cours d’une fouille il y a deux ans, des plaques de cuivre en forme de disque restent un mystère. Elles ont été trouvées par les archéologues près de l’ancien site d’Hippos (aussi appelé Antioche de la Décapole ou Sussita) juste à l’est de la mer de Galilée.

    Aussi, les archéologues impliqués dans les fouilles du site demandent l’aide des chercheurs et du public pour les aider à trouver une réponse à l’énigme.

     "Ils ont été retrouvés dans la nécropole d’Hippos au cours de différentes fouilles", a déclaré l’archéologue israélien Michael Eisenberg de l’Institut d’archéologie Zinman à l’Université d’Haïfa, en Israël.

    Il dirige le Projet de fouilles Hippos, qui a permis la découverte de vestiges monumentaux remarquablement bien conservés. Des objets ont aussi été mis au jour dans cette ancienne cité gréco-romaine, en haut d’une montagne qui surplombe la mer de Galilée.

    "Les disques ont été trouvés très près de tombes pillées et ouvertes. C’était le Dr Alexander Iermolin, conservateur de l’Institut de Haïfa, qui a d’abord trouvé les objets au cours d’une fouille au détecteur de métaux. Ils étaient passés totalement inaperçus, même par nous, et à première vue ils ont l’air plutôt modernes."

    source : couloirsdunet  

      27-06-2013 - Une mousson exceptionnelle en Inde

    L’Inde connaît actuellement la catastrophe naturelle la plus meurtrière de l’année 2013. La mousson est arrivée dans le sud du pays le 1er juin, mais s’est très vite déplacée au nord du pays, où elle dévaste l’État de l’Uttarakhand. Le bilan humain est lourd, et encore provisoire. Près d’un millier de morts sont confirmés, mais au moins 5.000 personnes sont encore portées disparues. Entre le 1er et le 21 juin, cette région a reçu 329 % de précipitations par rapport à la normale pour la période. Les terres situées au pied des glaciers ont donc subi plus du triple des pluies habituelles. Plus précisément, entre le 13 et le 19 juin, l’activité de la mousson était incroyablement intense, avec 847 % de pluies par rapport à la moyenne. Par endroits, entre le 11 et 17 juin, il est tombé plus de 500 mm d’eau. Dans la ville principale, Dehradun, il a plu 370 mm d’eau en moins de 24 heures. À titre indicatif, durant les intempéries du Sud-Ouest dans les Pyrénées, il a plu en cumulé jusqu’à 130 mm d’eau. 

    Dehradun n’avait jamais connu des pluies aussi importantes. C’est un triste record, qui a entraîné des glissements de terrain massifs. Nombre de villages au pied des glaciers sont détruits, isolées du reste du pays ou ensevelis sous les eaux. À Kedarnath (nord de l’Uttarakhand), un violent glissement de terrain a frappé un sanctuaire hindou. À cette époque de l’année, ce site de pèlerinage important regorge de visiteurs sur les quatre lieux saints de Badrinath, Gangotri, Kedarnath et Yamnotri. Les fortes précipitations ont provoqué l’effondrement de la montagne, et une rivière de débris a endommagé la ville.

    Source : futura-sciences 

      23-06-2013 - Mahendraparvata, la cité perdue depuis 1200  ans.

    Dissimulée par l’épaisse jungle cambodgienne du mont Phnom Kulen, une cité perdue sommeille depuis quelque 1.200 ans. La mystérieuse ville, connue sous le nom de Mahendraparvata, se situe à environ quarante kilomètres au nord-ouest du temple d’Angkor Vat. Des études menées dans le passé sur d’anciens manuscrits indiquent qu’il s’agit d’une capitale fondée en 802 par Jayarvarman II. Mais son organisation restait jusqu'ici un mystère. Du moins avant qu'elle ne soit mise en évidence par une équipe d’archéologues français et australiens. Pour en arriver à une telle découverte, les chercheurs ont utilisé un laser spécifique nommé LiDAR. Attachée à un hélicoptère, cette technologie permet d’explorer les sols et sous-sols au delà de l’impénétrable jungle. "LiDAR offre une opportunité unique de pénétrer le couvert végétal dense et cartographier les vestiges archéologique du sol de la forêt" ont indiqué les spécialistes dans un communiqué.

    Source : maxisciences   

    22-06-2013 - La plus grosse Pleine Lune de l'année !  

     Le 23 juin, admirez la plus grosse Pleine Lune de l'année, Le dimanche 23 juin en soirée, vous avez rendez-vous avec notre satellite naturel, quelques heures seulement après son passage au plus près de notre planète pour cette année.
    Source :  futura-sciences/   

    Photo prise avec un Canon Powershot SX 50 HS 

      News : Actualités 2013   

    11-06-2013 - Le Soleil perturbe les portables

    Sur la vidéo du Solar Dynamics Observator, qui dépend de la NASA, on dirait un trou. Un trou béant dans le Soleil. En réalité, il s’agit d’un trou coronal, c’est-à-dire une zone «froide» dans l’atmosphère de l’étoile.


     
    Mis à part l’aspect esthétique sur les vidéos à rayons X, les trous coronaires provoquent une perte de matière du Soleil, et donc des vents solaires très puissants dont les courants de particules voyagent à travers le système solaire et viennent frapper notre Terre.
    Black-out de la 4G à prévoir : La plupart du temps, ces vents de particules ne provoquent rien de plus que de jolies aurores boréales. Mais parfois, ces tempêtes électromagnétiques engendrent des coupures électriques et des perturbations dans les communications satellitaires.
     
    La Nasa annonce, sans panique apparente, que ce gigantesque trou coronal pourrait être à l’origine de quelques black out, notamment en Europe de l’ouest, et de plusieurs  dysfonctionnements des GPS et téléphones portables dans les deux mois à venir.

    Source : news.yahoo  

    10-06-2013 - La structure du Lac d'Israël

    C’était il y a une décennie. Depuis, plus rien ou presque ne s’est produit. Comme le raconte une étude israélienne publiée dans la dernière livraison de l’International Journal of Nautical Archaeology, revue scientifique semestrielle, une plongée a bien été organisée dans les eaux turbides et peu profondes du lac. Qu’y a-t-on vu ? Un immense empilement conique de rochers sur le fond sablonneux, servant de cachette à des poissons. Comme on peut s’en apercevoir sur le schéma ci-dessous, à son plus haut ce tumulus mesure un peu moins de 10 mètres par rapport à sa base, laquelle est enfouie sous 2 à 3 mètres de sédiments.

    Suite :  investigationsoanisetoceanographiee

     05-06-2013 - Du fer en Egypte Ancienne

    Le plus vieux morceau de fer trouvé en Égypte, transformé en perles tubulaires il y a plus de 5.000 ans, est bien d’origine extraterrestre, puisque provenant d'une météorite ! Voilà donc pourquoi des bijoux en fer étaient portés plusieurs siècles avant que l’Égypte ancienne ne maîtrise l’art de travailler ce métal. C’est la fin d’un mystère…
    En 1911, une fouille archéologique menée dans le cimetière prédynastique de Gerzeh (70 km au sud du Caire) a mis au jour 9 perles tubulaires datant de 3.300 av. J.-C. Jusque-là, rien de spécial, si ce n’est qu’elles sont en fer. Or, ce métal n’aurait été travaillé dans l’Égypte ancienne qu'à partir de 1.500 avant notre ère, si l’on en croit plusieurs autres indices archéologiques. Il était alors réservé à la royauté, par exemple au pharaon Toutankhamon, ou à d'autres personnes de pouvoir. Grâce à son origine « divine », le fer était considéré comme un moyen pour les morts d’accéder prioritairement à l’au-delà. Mais comment expliquer cet anachronisme ?

    Source : futura-sciences 

      08-05-2013 - L'Atlantide au large du Brésil

    Des géologues brésiliens ont annoncé lundi avoir trouvé à 1 500 kilomètres des côtes de Rio de Janeiro, dans les profondeurs de l'Atlantique sud, des morceaux de roches qui pourraient être une partie du continent submergé lors de la séparation de l'Afrique et de l'Amérique du Sud, époque où a surgi l'océan Atlantique il y a cent millions d'années.
    Selon Roberto Ventura Santos, directeur des ressources minérales du Service géologique du Brésil, des échantillons de granite ont été trouvés il y a deux ans, lors d'une opération de dragage (retrait de sol océanique pour analyses), dans la région dénommée "Élévation du Rio Grande", une cordillère maritime en eaux brésiliennes et internationales. Or le granite est une roche considérée comme continentale.

    Source : lemonde   

    02-05-2013 - Découverte à Teotihuacan (Mexique)

    Au Mexique, le temple du serpent à plumes n’a décidément pas livré tous ses secrets. En effet, un robot nommé Tlaloc II-TC, en référence au dieu de la pluie aztèque, vient de découvrir trois chambres funéraires sous cet édifice de la cité mésoaméricaine de Teotihuacan. On se demande maintenant comment Indiana Jones va pouvoir rivaliser avec des engins aussi sophistiqués.
    L’imposante cité mésoaméricaine de Teotihuacan, au Mexique, n’a pas encore dévoilé tous ses secrets malgré les nombreuses fouilles dont elle fait l’objet depuis plus d’un siècle. Trois nouvelles chambres funéraires viennent d’être découvertes sous le teample du serpent à plumes, que d’autres appellent aussi pyramide de Quetzalcoatl. L’histoire débute cependant en 2003, lorsque d’importantes pluies ont dévoilé l’entrée d’un réseau de tunnels à proximité de cet édifice. Les recherches archéologiques menées depuis lors ont mis au jour plusieurs milliers d’objets en jade, pierre ou coquillage, des céramiques, ainsi que des chambres dites intermédiaires.
    En 2011, des études radar ont révélé l’existence d’une galerie passant sous le temple, mais qui a largement été comblée par les habitants de cette cité précolombienne, l’une des plus importantes de l’histoire au milieu du premier millénaire. Pour explorer ses 35 derniers mètres (sur une longueur totale d’environ 100 m), les archéologues ont fait appel à un explorateur des temps modernes nommé Tlaloc II-TC. Ce robot télécommandé, qui tire son nom du dieu de la pluie aztèque, a été développé par HA Robotics pour visiter des lieux exigus. Il se déplace à l’aide de quatre chenilles, les deux antérieures étant orientables dans le plan vertical, et il possède des bras mécaniques qui peuvent déplacer d’éventuels obstacles.

    Source : futura-sciences 

    29-04-2013 - Des moutons phosphorescents ?!

    News : Actualités 2013

    Voilà une expérience... brillante ! L'Institut Pasteur de Montevideo ainsi que l'Institut de reproduction animale d'Uruguay (IRAUy), en Amérique du Sud, ont réussi le tour de force de modifier génétiquement des moutons afin de les rendre phosphorescents. «La transgenèse sur cette espèce n'était pas disponible en Amérique latine et cette réussite positionne l'Uruguay au plus haut niveau scientifique mondial», se sont félicités les deux instituts dans un communiqué. Les moutons, nés en octobre 2012 à l'IRAUy, ont au préalable subi une altération de leur ADN, qui a reçu le gène d'une méduse, rendant ainsi les animaux laineux phosphorescents lors d'une exposition à de la lumière ultraviolette. Les chercheurs souhaitaient ainsi vérifier l'efficacité de la méthode d'introduction d'un gène étranger dans l'ADN de moutons : c'est chose faite. «C'est une technique très efficace, car tous les moutons qui sont nés ont vu leur ADN modifié. Maintenant, nous pouvons travailler avec un autre gène, qui sera d'un plus grand intérêt, pour produire une protéine spécifique», a expliqué Alejo Menchaca, président de l'IRAUy. L'objectif des scientifiques est de réussir à faire produire aux brebis un lait contenant une protéine pouvant être utilisée pour soigner des pathologies humaines. De l'insuline à destination des diabétiques pourrait ainsi être produite par ce biais.

    Source : terresacree   

     18-04-2013 - Les escargots géants de Floride

    News : Actualités 2013

    La Floride, avec son climat tropical, ses neuf millions d’hectares de terres agricoles et son port de commerce, attire nombre d’espèces invasives. Après le python birman, voilà que les escargots géants africains envahissent le sud de la Floride. Si cela peut faire sourire au premier abord, le problème est réel, ce sont de véritables dévastateurs !
    Le printemps est arrivé, la période d’hibernation se termine donc pour les escargots… au grand dam des Floridiens. Ceux-ci doivent déjà faire face à l’augmentation des dolines, à la prolifération des rascasses dans leurs eaux et à la décimation des lamantins. Les voilà à présent soumis à une invasion d’escargots géants africains Achatina fulica. Ces gastéropodes se multiplient de jour en jour et constituent un véritable fléau pour le sud de la Floride.

    Source : futura-sciences   

     11-04-2013 - Une chauve-souris bouledogue

    News : Actualités 2013

    Une nouvelle espèce de chauves-souris au pelage noir et blanc et à la tête semblable à un bouledogue a récemment été découverte au Soudan du Sud par une équipe de chercheurs de l’université Bucknell, en Pennsylvanie.  Avec ses airs de bouledogue et ses couleurs de mouflette, cette chauve-souris ne manque pas d’attirer l’attention. Ce spécimen est pourtant passé inaperçu durant de nombreuses années avant qu’une équipe de biologistes de l’Université Bucknell à Lewisburg, en Pennsylvanie, ne vienne le dénicher lors d’une expédition organisée en juillet 2012 au Soudan du Sud. Baptisée Niumbaha superba, l’espèce appartient désormais à un tout nouveau genre et a, pour l’occasion, fait l’objet d’une publication dans la revue en ligne ZooKeys.


    Source :  maxisciences

      08-04-2013 -  Un collier égyptien en Sibérie

    Les archéologues de l’Altaï ont découvert un collier qui rappelle les bijoux de la célèbre reine égyptienne. Les chercheurs se sont adressés à la communauté scientifique pour pouvoir en apprendre davantage sur cette découverte hors du commun.  

    C’est un tombeau ancien dans un monticule de la région d’Altaï (Sibérie Occidentale) où les chercheurs ont découvert les restes d’une femme apparemment d’origine noble avec des bijoux particuliers. Cette femme qui a été enterrée il y a 2400 ans, portait sur sa poitrine un collier élégant en verre coloré. On sait que Cléopâtre, qui régnait sur l’Egypte 300 ans après, aimait particulièrement ce genre de bijoux.

    Source : area51blog.wordpress

    06-04-2013 - Découverte de ruines de 1500 ans en Chine

    Les ruines d’un temple bouddhiste vieux de 1500 ans ont été découvertes dans le plus grand désert de Chine: le Taklamakan dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang.
     News : Actualités 2013
    Les fouilles ont apportées du matériel de recherche précieux pour les historiens qui étudient le développement du bouddhisme en Chine. 
    Au total, il y a plus de 3000 morceaux de reliques.
     Les plus significatives sont les peintures murales. Elles sont exécutées dans un style artistique gréco-bouddhique, qui a été rarement observé après le 6ème siècle.

    Source : area51blog.wordpress

    31-03-2013 - Un  poulet naît à partir d'un canard?

    Où commence la science et où s'arrête la science-fiction ?

    Non, non, vous n'êtes pas fous. Et nous non plus ! Les scientifiques du très sérieux laboratoire de recherche vétérinaire de Dubaï ont déclaré avoir réussi à créer un poulet à partir d'un canard, en utilisant une toute nouvelle technique qui donne l'espoir de pouvoir un jour redonner vie à des espèces disparues. On n'arrête pas le progrès à Dubaï. Plus connu pour son pétrole ou ses projets immobiliers faramineux, l'émirat fait cette fois-ci parler de lui via ses scientifiques qui ont injecté des cellules reproductrices de poulet dans un embryon de canard. Quelques mois plus tard, lorsque le canard en question a commencé à atteindre sa maturité sexuelle, son corps a commencé à produire des cellules reproductrices de... poulet ! Il ne restait plus qu'à l'accoupler avec une poule pour donner naissance à un jeune poulet.Cela peut paraître inquiétant, tant il existe des risques de dérives dès lors que l'on met au point ce genre de techniques. Mais si l'on voit le bon côté des choses, cet exploit laisse penser qu'un poulet pourrait donner naissance à un oiseau d'une espèce disparue à partir d'ADN de l'espèce en question. La technique pourrait aussi être utilisée un jour pour repeupler des espèces en voie de disparition. A quand un Diplodocus qui sortira d'un oeuf de poule?

    Les scénaristes de Jurassic Park avaient semble-t-il un temps d'avance sur les scientifiques. Quand la réalité dépasse la science-fiction...

    Source : zegreenweb.

    23-03-2013 - Une ville datée de 2500 ans en INDE

     Des explorateurs pensent avoir la preuve d’une ville entière âgée de 2500 ans dans le Chhattisgarh. Cela est annoncé comme l’une des plus grandes découvertes archéologiques en Inde depuis au moins un demi- siècle.
    Les découvertes ont été faites à Tarighat dans le district de Durg et s’étend sur cinq hectares dans une zone peu habitée et près d’une rivière, d’après les archéologues du département d’état de la culture et de l’archéologie.
     
    Ont été mis au jour des réservoirs d’eau, des routes et des pièces enterrées… « Pour le moment, nous avons quatre monticules de 4.5m de haut autour desquels nous avons des morceaux de poteries, des monnaies et quelques figures en terre cuite », a déclaré JR Bhagat, directeur adjoint du département. « Maintenant que nous avons commencé, les fouilles du site en entier pourraient prendre de 5 à 10 ans. »

    Source : area51blog.wordpress

    23-03-2013 - Des figurines à tête d'oiseau en Grèce

    Des archéologues de l’Université de Southampton étudiant un site néolithique dans le centre de la Grèce ont découvert plus de 300 figurines d’argile. Il s’agit là de l’une des plus forte densité découverte dans le sud-est de l’Europe. L’équipe de Southampton, en collaboration avec le Service Archéologique Grec et la British School at Athens, a étudié le site de Koutroulou Magoula près du village grec de Neo Monastiri. Koutroulou Magoula a été occupé pendant la période du Néolithique moyen (5800 à 5300 avant JC) par une communauté de quelques centaines de personnes qui a fabriqué des maisons architecturalement sophistiquées : en pierre et en briques crues. 

    News : Actualités 2013

    Les figurines ont été trouvées un peu partout sur le site, dont certaines sur les murs de fondation. On pense que leur utilité n’était pas seulement esthétique mais qu’elles devaient aussi servir à transmettre des idées et des réflexions sur la culture de la communauté, la société et l’identité. 
    «  Les figurines étaient créées pour représenter généralement la forme féminine. Mais notre découverte est non seulement extraordinaire en termes de quantité, mais aussi en diversité : hommes, femmes et êtres non sexués ont été trouvés et plusieurs représentent un hybride homme-oiseau « , a expliqué le professeur Yannis Hamilakis, Co-directeur du projet archéologique et ethnographique de Koutroulou Magoula, «  nous avons encore beaucoup de travail à faire pour étudier les figurines, mais elles devraient apporter une énorme quantité d’informations sur la façon dont les gens du Néolithique interprétaient le corps humain, leur sexe et leur identité et expérience sociale. »

    Source : area51blog.wordpress

     23-03-2013 - Une pièce chinoise retrouvée au Kénya

    L’annonce de cette trouvaille fascinante est passée inaperçue et pourtant elle remet en cause l’histoire des relations entre l’Afrique et l’Orient. Le Field Museum de Chicago a révélé mercredi 13 mars qu’une équipe d’archéologues a découvert sur l’île kényane de Manda une pièce chinoise du début du 15e siècle !

    News : Actualités 2013
     
    Composée d’un alliage de cuivre et d’argent, elle comporte un trou en son centre. Le nom de l’empereur Yongle, de la dynastie Ming, qui régna de 1400 à 1425 figure sur la pièce, permettant de la dater avec une  certaine précision. Et surtout de déterminer qui l’a amenée sur ces lointains rivages.

    Source : area51blog.wordpress

     21-03-2013 -Le premier Vol commercial Zéro G en apesanteur

    sur un "A300"

    Article initial paru le 15 / 03 / 2013 à 19 h 45
    L’Airbus Zero-G a décollé cet après-midi de Bordeaux-Mérignac avec à son bord 40 passagers qui, en plusieurs paraboles, ont découvert l’apesanteur, mais aussi les pesanteurs de la Lune et de Mars. Découvrez les premières images.
    Ils étaient 40 à monter à bord de l’Airbus Zero-G de Novespace (un A300 modifié), venus de France métropolitaine, de Suisse, de Polynésie et d'ailleurs pour un vol de deux heures et à 6.000 euros. La passagère la plus âgée avait 66 ans. Partis de Bordeaux-Mérignac, ils sont revenus… à Bordeaux-Mérignac.
    Mais entre le départ et l’arrivée, au-dessus du golfe de Gascogne, ils ont connu 15 fois une réduction voire une annulation de la pesanteur. Comme l’astronaute Jean-François Clervoy, PDG de Novespace, l’avait expliqué à Futura-Sciences, les premiers vols dits « zéro-G » commerciaux ont commencé. Ces vols étaient jusque-là réservés aux professionnels pour réaliser des expériences en apesanteur simulée.

    Source :  www.futura-sciences.com/

     

      17-03-2013 - Balade dans l'espace

    Le retard à l'allumage du tourisme spatial inspire quelques entrepreneurs privés, estimant que l'attrait de tels vols vient moins de la brève incursion dans l'espace que du spectacle de la Terre vue d'en haut. C’est le cas d'une société espagnole, Zero2infinity, qui propose de flotter à bord d’un ballon à plus de 36 kilomètres du sol puis de connaître l'apesanteur pendant la descente.
    Amorcée au début des années 2000, la démocratisation de l’espace peine à se matérialiser. Si les initiatives privées se multiplient pour envoyer des Hommes dans l’espace, les projets d’avions spatiaux en développement sont très en retard sur la demande, de sorte que les premiers vols commerciaux ne sont pas prévus avant plusieurs années.
    Cette situation pourrait bien faire l’affaire d'entrepreneurs privés qui misent plus modestement sur des promenades dans la stratosphère plutôt qu’à la frontière entre la Terre et l’espace. Un belvédère à plus de 35 kilomètres permet en effet, tout aussi bien, de découvrir la courbure de la Terre, la noirceur de l’espace et même l’apesanteur.

    Source :  www.futura-sciences.com/

     15-03-2013 - La nutrigénomie

    Alimentation toujours plus grasse, perturbation des rythmes des repas, sédentarisation et réduction de la part de l'exercice physique dans le quotidien... Les facteurs sont nombreux pour expliquer les perturbations métaboliques et la pandémie d'obésité qui frappent le monde. En 2010, près d'un milliard et demi de personnes étaient obèses. En marge de ces difficultés, l'Homme améliore de jour en jour ses connaissances dans le domaine de la génétique.
    À la croisée des chemins entre les problèmes physiologiques, les progrès dans la compréhension des gènes et la nutrition, la nutrigénomique, science encore embryonnaire, veut développer des outils pour résoudre ces problèmes métaboliques. Grâce à des « signatures alimentaires », on connaîtra mieux les actions des nutriments sur le patrimoine génétique, afin d'élaborer des régimes personnalisés compatibles avec la vie moderne. Nous nourrir en bonne intelligence avec nos gènes et notre style de vie et ainsi prévenir l’apparition de problèmes de santé : voici les perspectives envisagées par la nutrigénomique...  

    Source : .futura-sciences.com/

      25-02-2013 - Mauritia, le continent retrouvé

     L’île Maurice est apparue voilà neuf millions d’années, mais elle abrite pourtant des zircons vieux de deux milliards d’années. Explication : le magma ayant créé l’île aurait d’abord traversé un continent disparu avant d’arriver en surface ! Plongeons à la découverte de Mauritia...
    D’étonnantes découvertes ne tiennent parfois qu’à quelques grains de sable. L’île Maurice, comme celle de la Réunion et l’île Rodrigues, se situe dans l’océan Indien à plusieurs centaines de kilomètres de Madagascar. Elles forment ensemble l’archipel des Mascareignes, en référence au plateau océanique qui les supporte, et sont toutes d’origine volcanique. Pour preuve, leurs roches sont basaltiques. L’île Maurice serait apparue voilà 8,9 millions d’années. Ainsi, en théorie, aucune roche trouvée sur place ne peut être plus âgée. La découverte de roches plus anciennes faite par Bjørn Jamtveit de l’université d’Oslo, et plusieurs de ses collaborateurs, a donc de quoi surprendre.

    Source :  .futura-sciences.com/

     25-02-2013 - Un mystérieux tunnel sous le temple de  Teotihuacan (Mexique)

    Les archéologues ont découvert «une recréation du monde souterrain» sur le site de Teotihuacan grâce à un dispositif radar.
     Pour le moment, les chercheurs n'ont progressé que de 7 mètres à l'intérieur du tunnel,  mais le radar a révélé une longueur de 120 mètres. Ils pensent que le passage conduit à trois chambres funéraires et cela pourrait aider à expliquer les croyances de cette civilisation.
     Le tunnel, qui est à 13 mètres sous terre, a été découvert par hasard en 2003 après de fortes pluies qui se sont infiltrées dans un petit trou dans le sol.
     
    A ce jour aucune tombe de monarque n'a jamais été trouvée sur ce site situé non loin de Mexico.
     
    Sergio Gomez Chavez, un archéologue à l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) , a déclaré: "Tout au bout, il y a plusieurs chambres qui pourraient contenir les restes des souverains de cette civilisation méso-américaine."
     
    "Si elle est confirmée, il s'agira de l'une des plus importantes découvertes archéologiques du 21ème siècle à l'échelle mondiale."

    Source : decouvertes-archeologiques

     16-02-2013 - Un Temple Péruvien de 5000 ans !

    News : Actualités 2013

    Un groupe d'archéologues péruviens a découvert un temple datant de plus de 5.000 ans, dans le complexe archéologique de "El Paraiso", à l'est de Lima, a indiqué mardi le ministère de la Culture. "Cette découverte revêt une grande importance car c'est la première structure du genre à être retrouvée sur la côte centrale du Pérou, ce qui corrobore le fait que la région de Lima était un des centres de la civilisation dans la région andine", a indiqué à la presse le vice-ministre de la culture Rafael Varon Le "temple du feu" ainsi nommé par les archéologues se trouve dans une aile de la pyramide principale du complexe El Paraiso et contient un four dont les flammes selon le directeur de l'équipe de recherches Marco Guillen, "auraient servi à brûler des offrande, la fumée aidant à relier les prêtres et les dieux".

    Source : terresacree.org/

     15-02-2013

    L'astéroïde qui va passer près de la Terre Vendredi 15 février 2013

    News : Actualités 2013

     La date de la rencontre entre 2012-DA14 et la Terre est fixée pour la nuit de vendredi à samedi prochain (approximativement entre 20 h 30 et 21 heures au point le plus proche)
     
    De la taille d’un terrain de foot, d’un poids estimé de 120 000 tonnes, voyageant à une vitesse de 28 000 km/h…
     
    C’est un phénomène qui ne se produit que tous les 40 ans mais qui ne présentera aucun risque pour notre planète et ne sera pas visible à l’oeil nu.
     
    Pour le suivre en direct voici ce lien ci-dessous
     
    events.slooh.

    Source : ://ufoetscience.wordpress.com

     10-02-2013 - 53 ans sans arrosage !

    Arrosée pour la dernière fois en 1972, elle a reconstitué un micro-écosystème. En 1960, par un beau dimanche de Pâques, David Latimer a planté une petite plante dans une bouteille. Il ne l'a arrosée que jusqu'en 1972, date à laquelle il décide de clore hermétiquement la bouteille avec un gros bouchon de liège. La plante Tradescantia est ensuite restée coupée du monde extérieur pendant pas moins de 40 ans, et a survécu. Pour seul soin, David Latimer s'est contenté de faire varier l'exposition à la lumière en tournant la bouteille. Comment un tel miracle est-il possible ? Comment cet être vivant a-t-il pu se développer sans apport d'eau ni nutriments externes ? La plante a tout simplement recréer son propre écosystème, et les conditions nécessaires à sa survie.

    Source :://www.terresacree.org/

     10-02-2013 - Des pyramides au Soudan

    News : Actualités 2013

    Au moins 35 petites pyramides, ainsi que des tombes, ont été découvertes sur un site appelé Sedeinga au Soudan.
     Découvertes entre 2009 et 2012, les chercheurs sont surpris de voir à quel point les pyramides sont densément concentrées.
     En une seule saison, l'équipe de fouilles a découvert 13 pyramides entassées sur environ 500 mètres carrés.
     
    Elles datent d'environ 2.000 ans, à une époque où fleurissait le Royaume Koush au Soudan. Il partageait une frontière avec l'Egypte et, plus tard, avec l'Empire romain.
     
    L'aspiration des habitants du royaume à construire des pyramides a apparemment été influencé par l'architecture funéraire égyptienne. A Sedeinga, affirment les chercheurs, la construction des pyramides a continué pendant des siècles.

    Source : decouvertes-archeologiques.blogspot.fr/

     28-01-2013 - Un fossile dans une météorite

    Les scientifiques ont publié un article le 10 Janvier 2013 dans l'édition du Journal de la cosmologie dans laquelle ils affirment qu'une météorite découvert au Sri Lanka contient des preuves de vie extraterrestre.

    Le document, intitulé "diatomee-meteorite-srilanka ", affirme que des diatomées microscopiques fossilisées (algues) ont été détectées dans la météorite, et fournit donc des " preuves solides à l'appui de la théorie de la panspermie cométaire ".

    News : Actualités 2013

    Source : area51blog.wordpress.com/

    20-12-2012 - Des drôles de crânes ! 

    Des archéologues américano-mexicains ont découvert dans un cimetière précolombien dans le Sonora des crânes montrant une forme étrangement allongée. Des crânes dignes du film Alien de Ridley Scott. Ceci fournit la première preuve de l'extension de certaines pratiques rituelles au nord du Mexique.

       C'est près de la petite agglomération d'Onavas, dans le sud du Sonora au nord du Mexique, que des archéologues de l'Arizona State University et de l'Institut national mexicain d'anthropologie et d'histoire (INAH) ont fait leur découverte : un cimetière comptant 25 tombes et datant, selon l'analyse d'échantillons, de l'an 943 après J.-C. Mais là n'est pas le inattendu. Parmi les défunts, ornés de bracelets, anneaux nasaux ou boucles d'oreilles, les chercheurs ont trouvé 5 crânes portant des mutilations dentaires et 13 montrant une forme inhabituelle. Ces défunts ont en fait subi une déformation intentionnelle de leur crâne qui lui ont donné une forme particulièrement allongée, conduisant à un aspect tout sauf humain.

    Source : maxisciences.com

      

     

    Toutes les actualités

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"