• 2014/1 actualités

      Toutes les actualités 

    Les Actualités Animales 

    News : Animaux 2014  

     

    06-09-2014 -  Delphis le livre sur les dauphins

    News : Animaux 2014

    Voir la page :dauphins 

    Jean Floch le Dauphin à Brest

    De nombreux mammifères marins sont connus pour être sociables. Si certains préfèrent la solitude comme les intrigants dauphins ambassadeurs qui font quelques haltes dans les ports et les villes balnéaires (à la recherche de contacts humains ?), des marsouins - en passant par les orques - nombre de cétacés préfèrent la vie en groupe.

    Mais d'où provient cette cohésion qui les unit et les protège ? David Lusseau, spécialisé en écologie à l'Université d'Aberdeen en Ecosse, a sa petite idée depuis qu'il a mené une étude sur les interactions sociales d'une communauté de 62 grands dauphins (Tursiops truncatus) en Nouvelle-Zélande entre 1994 et 2001. Ses travaux seront publiés dans la revue Biology Letters.

    Photos d'ailerons dorsaux à l'appui permettant d'identifier chaque individu, il fallait ensuite définir la constitution de ce groupe. Etait-ce d'ailleurs un ou plusieurs groupes, puisque les dauphins n'étaient pas toujours ensemble ? Etait-ce le hasard qui les réunissait ?

    Pour en avoir le cœur net, le biologiste a fait appel aux services d'un physicien américain de l'Université du Michigan, Mark Newman, spécialisé en réseaux et pour qui les relations sur le web n'ont plus de secrets ! Ce dernier a utilisé sa propre théorie mathématique pour identifier la structure de ce réseau animal.

    Source : futura-sciences

    16-07-2014 - Des animaux vraiment étonnants !

    Si vous n’êtes pas très rassuré en présence de grosses mouches, mieux vaut ne pas vous aventurer dans le Sichuan, en Chine. C’est dans les montagnes de cette province qu’a récemment été découvert un insecte que l’on dirait tout droit sorti du film King Kong.Ce nouveau membre de la famille des mégaloptères pourrait bien être le plus gros insecte aquatique connu à ce jour. Et pour couronner le tout, il vole. Envergure record Les scientifiques en savent encore peu sur cet insecte impressionnant. Les quelques 300 espèces de mégaloptères connues restent d’ailleurs plutôt mystérieuses pour les entomologistes. Le spécimen capturé dans les montagnes de Chengdu a une envergure d’environ 21 cm, de quoi détrôner la demoiselle d’Amérique du Sud, actuelle détentrice du record du monde avec son envergure pouvant atteindre les 19 cm. Bien sûr, des largeurs encore plus importantes ont déjà pu être observées, mais chez des espèces ayant vécu il y a environ 250 millions d’années : les libellules géantes, avec leurs 76 cm d’envergure, par exemple. Source :    maxisciences.com/

    Les pluies peuvent parfois faire ressortir de terre des choses inattendues. C'est ce qui vient de se produire dans le nord de la Chine, balayé depuis plusieurs semaines par de fortes pluies inhabituelles. Les précipitations intenses ont en effet conduit à une importante montée des eaux qui a atteint des rivières asséchées depuis 25 ans. Récemment, des scientifiques ont ainsi découvert qu'un véritable fossile vivant avait investi les lieux. La créature appartient au genre des Triops, des petits crustacés d'eau qui existent depuis quelque 200 millions d'années et que l'on considère comme ayant très peu évolué morphologiquement depuis cette époque. D'où leur surnom de "fossile vivant". Selon les chercheurs, la montée des eaux aurait permis de créer les conditions idéales d'éclosion des œufs de ces petites créatures. Source : maxisciences

     

    18-07-2014 - Les baleines et le climat 

      La population des baleines à bosse du Pacifique a grossi récemment de 60 %, les grands cachalots aussi ont largement réapparu », se réjouit Joe Roman, biologiste à l’université du Vermont, aux États-Unis, et auteur principal d'une étude sur les baleines en tant qu'ingénieur de l'écosystème marin, publiée dans Frontiers in Ecology and the Environment. Depuis que la chasse à la baleine a été réglementée dans le monde, voire interdite, selon les États, les populations se reconstituent et permettent de mieux comprendre le rôle que ces espèces jouent dans l'équilibre océanique. Selon les auteurs de l'étude, la restauration à long terme des populations de baleine pourrait contribuer à des changements dans la structure et dans le fonctionnement des océans. « Nous avons tendance à penser que les écosystèmes océaniques fonctionnent de bas en haut. Que le phytoplancton, le zooplancton, tous les microorganismes mènent le bal. Certes, ils sont incroyablement importants, mais les gros prédateurs jouent aussi un rôle crucial », souligne Joe Roman. 

    Vues d'hélicoptère, les baleines ressemblent à des têtards dans une grande mare. Sauf que ce sont des mammifères marins et qu'ils baignent dans les océans. Cela étant, l'influence de ces animaux sur leur écosystème paraît négligeable au vu de leur petitesse dans l'immensité bleue, toute proportion gardée. 

    Et pourtant, leur cycle de vie impacte bel et bien les mers. Les chercheurs les surnomment « les pompes de l'océan », dans le sens où elles remontent en surface de la matière organique nourricière issue des poissons engloutis dans les profondeurs et rendue accessible au microplancton via leurs fèces.

    Source : .futura-sciences.com  

    16-06-2014 - Des Orques joueuses et en liberté !

    Voir toutes les vidéos ICI

     

    Discours public de Philip  Wollen, ancien vice président de la City Bank 

    "Une prise de conscience pour les animaux et l'humanité"  

    En ce moment même, des millions d’animaux hurlent de terreur dans les abattoirs, dans des caisses et des cages. Vils et ignobles goulags de désespoir.
    J’ai entendu les cris de mon père mourant alors que son corps était ravagé par le cancer qui l’a tué. Et j’ai réalisé que j’avais entendu ces cris avant. Dans l’abattoir, les yeux poignardés et les tendons tailladés sur le bétail
    expédié au Moyen-Orient… et la baleine mère mourante, appelant son petit pendant qu’un harpon japonais explose dans son cerveau. Leurs cris étaient les cris  de mon père.
    J’ai découvert que quand nous souffrons, nous sommes tous égaux. Un animal souffre comme un homme. La viande est la nouvelle amiante, plus meurtrière que le tabac. Le méthane, et l’oxyde nitrique de l’industrie du bétail tuent nos océans avec des zones mortes acides et hypoxiques. 90% des poissons de petite taille sont broyés en granulés pour nourrir le bétail . Les vaches normalement   végétariennes sont maintenant les plus grandes prédatrices du monde marin. Les océans meurent. Ce sont les poumons et les artères de la terre.

     En 2048 toute l’industrie de la pêche sera morte.

     Des MILLIARDS de petits poussins bondissants sont broyés vivants, simplement parce qu’ils sont de sexe masculin.
    Sept milliards d’humains vivent aujourd’hui.

     NOUS TORTURONS ET NOUS TUONS DEUX MILLIARDS D’ANIMAUX CHAQUE SEMAINE DANS LE MONDE.

     Dix milles espèces entières sont anéanties chaque année à cause des actions d’une même espèce, nous.  Nous sommes maintenant face à la sixième extinction de masse de l’histoire cosmologique. Si n’importe quel autre organisme faisait  ça, un biologiste dirait que c’est un virus. Il s’agit d’un crime contre l’humanité aux proportions inimaginables.
    Mais le monde a changé, et Victor Hugo a dit « il n’y a rien de plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue ».
    Les droits des animaux sont maintenant le plus grand problème de justice sociale depuis l’abolition de l’esclavage.
    Il y a maintenant plus de 600 millions de végétariens dans le monde . C’est plus grand que les Etats-Unis, l’Angleterre, la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada, et l’Australie réunis ! Si nous étions une nation, nous serions plus grands que les vingt-sept pays de l’Union européenne !
    Cornell et Harvard ont dit que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine, c’est précisément ZERO.
    L’eau est le nouveau pétrole. Les nations iront bientôt faire la guerre pour ça. Les aquifères souterrains qui ont nécessité des millions d’années pour se remplir sont à sec.
    Il faut 50.000   litres d’eau pour produire un seul kilo de viande de bœuf.
    Aujourd’hui un milliard de personnes ont faim. Vingt millions mourront de malnutrition.
    Réduire de 10% seulement la consommation de viande pourrait nourrir  100 millions de personnes. L’élimination de la viande mettra à jamais fin à la famine. Si tout le monde avait un régime alimentaire occidental, nous aurions besoin de deux planètes Terre pour les nourrir . Nous n’en avons qu’une seule.  Et elle est en train de mourir.
    Les gaz à effet de serre provenant du bétail (1,4 milliards de bovins d’élevage sur la planète ) sont de 50% plus élevés que tous les transports réunis... avions, trains, camions, voitures,  et bateaux .
    Les pays pauvres vendent leurs céréales à l’Ouest, tandis que leurs propres enfants meurent de faim dans leurs bras. Et nous en nourrissons le bétail. Comment pouvons- nous manger un steak la conscience tranquille  ? Suis-je le seul à   voir cela comme un crime ? 

    Chaque morceau de viande que nous mangeons frappe le visage baigné de
    larmes d’un enfant affamé.
    Quand je le regarde dans ses yeux, devrais-je me taire ?
    La terre peut produire assez pour les besoins de chacun. Mais pas assez pour la cupidité de tous. Si une nation mettait au point des armes qui pourraient causer de tels ravages sur la planète, nous lancerions une attaque militaire préventive   et les renverrions à l’Age du Bronze. Mais il ne s’agit pas d’un Etat voyou. Il s’agit d’une industrie. La bonne nouvelle est que nous n’avons pas à la bombarder. 

     Nous pouvons tout simplement NE PAS ACHETER.
    George Bush a menti. L’Axe du Mal ne passait pas par l’Irak, l’Iran ou la Corée du Nord.  Il fonctionne grâce à nos tables . 

     Les armes de destruction
    massive sont nos couteaux et fourchettes.
    L’arrêt de la consommation de viande d’animaux résout nos problèmes environnementaux, de santé, d’eau et met fin à la cruauté pour toujours.
    Et les agriculteurs sont ceux qui ont le plus à gagner. L’agriculture ne s’arrêterait pas. Elle prospèrerait. Seule la gamme de produits changerait.   Les agriculteurs feraient tellement d’argent qu’ils n’auraient même pas le temps de le compter. Les gouvernements nous aimeraient. De nouvelles industries émergeraient et s’épanouiraient. Les primes d’assurance   santé seraient en chute libre. Les listes d’attente dans les hôpitaux disparaîtraient. Bon sang nous serions en si bonne santé que nous aurions à tirer sur quelqu’un juste pour ouvrir un cimetière !
    La viande provoque un large éventail de cancers et de maladies
    cardiaques. Peut-on nommer une maladie causée par un régime
    végétarien ?
    Les animaux ne sont pas seulement d’autres espèces.

     Ils sont d’autres nations. 

     Et nous les massacrons à nos risques et périls.

     La carte de la paix est établie sur un menu. La paix n’est pas seulement l’absence de guerre. C’est la présence de la Justice. La justice doit être  aveugle à la race, la couleur, la religion ou les espèces. Si elle n’est pas aveugle à tout cela, elle est une arme de terreur.
    Or, la terreur est inimaginable dans ces horribles Guantanamos.
    Si les abattoirs avaient des parois  de verre, nous n’aurions pas besoin de ce débat.
    Je crois qu’un autre monde est possible.
    Mettons les animaux hors du menu et de ces chambres de torture.
    S’il-vous-plaît votez pour ceux qui n’ont pas de voix. 

     Article paru chez : CONTR' INFO L'oeil des tropiques N°1 AVRIL 2013  Michel DOGNA 

    03/05/2014 - Le Bio duck élucidé

    Un étrange bruit de canard, surnommé "bio-duck", qui apparait en hiver et au printemps dans les océans les plus au sud. C'est le phénomène qui laisse les scientifiques bouche-bée depuis plus de 50 ans. Mais l'ignorance vient de prendre fin avec la découverte de l'origine de ce son inattendu. Les enregistrements acoustiques ont permis de déterminer que ce cri de canard fait, en réalité, partie des conversations sous-marines de la baleine de Minke. 50 ans d'ignorance Des équipes de chercheurs ont entendu, pour la première fois, ce couac océanique dans les années 60. Il est constitué d'une série de pulsations répétitives à basse fréquence. "Au début, personne ne savait vraiment ce que c'était", précise Denise Risch, biologiste marin pour le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).Parce-que le son était si répétitif, les scientifiques ont d'abord pensé que son origine était humaine, provenant peut-être des sous-marins. Au bout d'un certain temps, ils ont estimé qu'un poisson produisait ce "bio-duck". "Mais, le son semblait bien trop fort pour cela", ajoute Denise Risch à LiveScience. Enregistré dans les eaux de l'Antarctique et près de l'ouest de l'Australie, ce son est en réalité produit par la baleine de Minke, ou petit rorqual de l'Antarctique. En effet, en 2013, des enregistreurs acoustiques ont été placés sur deux spécimens de cette espèce. "Le son provenait soit de l'animal portant l'appareil, soit d'un individu de la même espèce très proche", explique la scientifique, reprise par la BBC.

    Source :  maxisciences 

    28/04/2014 - Des nouvelles espèces en Amazonie 

    Une nouvelle étude menée par le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund, WWF) répertorie 441 nouvelles espèces découvertes au sein de la forêt amazonienne ces dernières années parmi lesquelles figure notamment un piranha végétarien. Depuis quatre ans, le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund, WWF) s’attèle à recenser des nouveaux spécimens au sein de la forêt amazonienne. Leur étude, rendue publique le mercredi 23 octobre, rassemble les résultats d’une centaine d’expéditions scientifiques menées entre 2010 et 2013 et répertorie l'existence de 441 nouvelles espèces.Au total, 1 mammifère, 18 oiseaux, 22 reptiles, 58 amphibiens, 84 poissons et 258 plantes ont été décrits pour la toute première fois. Et le recensement n'inclut pas les découvertes d’insectes et autres invertébrés qualifiées d’ "innombrables" par le WWF. "Plus les scientifiques cherchent, plus ils trouvent", confirme dans un communiqué Damian Fleming, directeur du programme pour le Brésil et l’Amazonie. Il ajoute : "Avec en moyenne deux nouvelles espèces découvertes chaque semaine lors des quatre dernières années, il est évident que l'extraordinaire Amazonie reste l'un des plus importants réservoirs de biodiversité du monde".

    Source :maxisciences 

    18/04/2014 - Trois dauphins captifs rendus à la liberté avec succès !  

    Article original du 17 avril 2014 par Ric O’Barry, directeur du Dolphin Project (Earth Institute) 

    J’ai relâché un certain nombre de dauphins captifs dans la nature. L’un des plus grands mensonges racontés par SeaWorld et d’autres industriels du dauphin exploité, c’est d’affirmer que les cétacés captifs ne peuvent jamais être remis en mer.Jedol et Sampal, cependant, ont failli à cette règle. Tous deux étaient détenus dans des aquariums à Séoul, en Corée du Sud et sur l’île de Jeju. Grâce aux efforts du maire de Séoul, Parc Won-soon, et de la remarquable ONG coréenne, Animal Welfare Association, 3 grands dauphins – Jedol, Sampal et Chunsan – ont été retirés de leurs bassins et placés dans un enclos marin en mai 2013. Il s’agissait de les habituer à retrouver la vie sauvage et à chasser leur poisson. J’ai fourni le protocole et participé au processus de réhabilitation mais c’est le groupe KAWA et d’autres Coréens qui ont fait l’essentiel du travail. Et leur travail a payé.En fait, Sampal a jugé que son enclos marin était trop confiné. Elle s’est échappée par un trou dans le filet début juin. Jedol et Chunsan ont été libérés un mois plus tard, en juillet 2013. 

    Alors, est-ce que les dauphins captifs peuvent survivre dans l’océan, s’ils y ont été correctement préparés ?
     Bien sûr qu’ils le peuvent !

    Source :blog-les-dauphins

      

    16/04/2014 - Les animaux reconnus sensibles !

    News : Animaux 2014

    Ce mardi 15 avril 2014, un premier pas a été franchi à l’Assemblée nationale. Les députés ont voté en faveur  de la reconnaissance du caractère d'être vivant et sensible  de l'animal dans le Code civil. Nous nous réjouissons de cette avancée même si nous regrettons qu'une 3e catégorie propre pour les animaux n'ait pas été créée à côté de celles des « Personnes » et des « Biens ».

    Source : 30millionsdamis

     News : Animaux 2014

    La France pourrait reconnaître aux animaux la qualité d'« êtres sensibles »

    Les animaux seront désormais considérés en France comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». La commission des lois de l'Assemblée nationale leur a reconnu cette qualité, alors que jusqu'à maintenant le code civil les considère comme « des biens meubles ».
    Au terme d'un débat long et animé, les parlementaires ont adopté, mardi 15 avril, un amendement socialiste allant en ce sens dans le cadre de l'examen du projet de loi sur la modernisation et la simplification du droit et des procédures, soumis au vote dans l'hémicycle, mardi soir et mercredi.

    89 % DES FRANÇAIS SONT FAVORABLES

    Cette modification législative fait l'objet d'une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection des animaux « 30 Millions d'amis », et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

    Actuellement, le code rural et le code pénal « reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme "des êtres vivants et sensibles" » mais pas le code civil, expliquent les auteurs de l'amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

    L'amendement permettra, selon eux, de « concilier la qualification juridique et la valeur affective » de l'animal.

    89 % des Français sont favorables à une telle modification du code civil, selon un sondage IFOP réalisé fin octobre pour « 30 millions d'amis ». A la même période, une vingtaine d'intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français, notamment Michel Onfray et Luc Ferry, se sont également prononcé en ce sens.
    (source : lemonde)

     

    07-04-2014 - On aurait trouvé le chupacabra

    Un couple texan pense avoir mis la main sur la créature mythique qui serait apparue sur leur propriété dimanche 30 mars. Selon la légende, le Chupacabra s'attaquerait aux moutons et au bétail afin de se nourrir de leur sang. Bien que de nombreuses personnes ont affirmé avoir chassé l'animal, son existence n'a jamais été confirmée. A l'inverse, de nombreuses hypothèses ont été évoquées pour démentir son existence et justifier les observations à l'origine du mythe. Pourtant, les deux Américains prétendent avoir bel et bien  découvert l'animal mystérieux en train de dévorer du maïs sur leur propriété...De son côté, un expert de la vie sauvage a déjà précisé que l'animal était plus probablement un chien, un renard ou même un coyote souffrant de la gale. "D'après les images que j'ai vues, l'animal dans la cage est une sorte de petit canidé", explique Brent Ortego, Wildlife Diversity Biologist. Une analyse génétique pourrait permettre de trancher sur la question.

    En savoir plus: maxisciences

     Source : .maxisciences
     

    30-03-2014 - Un renard couve des oeufs !

    A Portsmouth, en Angleterre, un renard s’est faufilé dans un poulailler pour s’octroyer une bonne sieste…sur les œufs. Les poules qui picoraient à côté semblaient n’en avoir cure. 

    Un renard dans un poulailler, c’est comme un loup dans une bergerie. Il est difficile d’imaginer qu’il en ressorte l'estomac vide. Pourtant, les élèves d’une école primaire de Portsmouth (Angleterre) ont récemment été témoins d’une scène insolite : un renard, invétéré mangeur de poules, "couvant" des œufs dans un poulailler.

    (source : directmatin)

     

    16-03- 2014 - Des oiseaux droitiers  

    Dans une recherche publiée dans Plos Computational Biology, des chercheurs ont trouvé, grâce à des expériences sur des perruches, que certaines volaient plutôt à gauche et d’autres à droite. Ceci permettrait aux oiseaux qui volent en groupes d’éviter les obstacles : en se séparant en deux, ils évitent ainsi de créer des bouchons qui nuiraient à la progression du groupe... 

    Pour Partha Bhagavatula, principal auteur de cette étude, « nous cherchons à trouver comment les oiseaux décident de naviguer, parce qu’ils sont très bons pour voyager rapidement et sans collision dans des environnements avec des trous étroits comme des forêts ou des buissons denses ».
    Bhagavatula et al., Plos Computational Biology, 2014, cc by 4.0 

    Les chercheurs ont recréé au laboratoire une situation obligeant les oiseaux à choisir entre un passage à gauche ou à droite. « En donnant aux oiseaux le choix de voler à gauche ou à droite, à travers deux ouvertures adjacentes, nous avons pu voir qu’ils montraient des préférences individuelles. » Mais contrairement à l'espèce humaine majoritairement droitière, la répartition entre oiseaux « droitiers » et « gauchers » serait plus équilibrée. « C’est très intéressant et inattendu — parce que généralement on s’attend à ce qu’une espèce animale ait un côté dominant qu’elle préfère. »

      Source : .futura-sciences

     

    14 -03- 2014 - Les éléphants reconnaissent les voix  

    Les plus gros animaux terrestres n’ont qu’un seul prédateur à l’âge adulte : l’Homme. Et encore, pas tous les Hommes. Au Kenya par exemple, l’éléphant d’Afrique (Loxodonta africana) subit parfois les attaques de tribus maasaï, des semi-nomades en concurrence pour les points d’eau et pour les zones de pâturage du bétail. En revanche, le peuple kamba, agriculteur, se montre bien moins véhément vis-à-vis des pachydermes. 

    Des différences d’attitude que les éléphants n’ont pas manqué de remarquer. En effet, les longues tuniques rouges caractéristiques des Maasaï ainsi que leur odeur suscitent la crainte au sein des troupeaux des géants africains, alors que ces mêmes sens n’engendrent pas de panique lorsqu’ils perçoivent les Kamba. Une capacité de discrimination plutôt rare à ce niveau dans le monde animal. 

    Néanmoins, Karen McComb et Graeme Shannon, éthologues à l’université du Sussex, à Brighton (Royaume-Uni) pensaient les pachydermes encore plus doués. En plus de la vue et de l’olfaction, peuvent-ils également se servir de la voix pour distinguer l’origine potentielle d’un danger ? Une étude fascinante dans les Pnas répond par l’affirmative.

    Source :    futura-sciences

     

    28 -02- 2014- Le sixième sens des baleines

    Plusieurs études tendent à montrer que les cétacés peuvent percevoir les variations dans le champ magnétique terrestre, comme beaucoup d'oiseaux migrateurs, tortues et poissons, grâce aux cristaux de magnétite présents dans leur corps, le même composé dont sont faites les aiguilles d'une boussole. Serait-ce l'explication derrière la route empruntée par les rorquals à bosse, entre Hawaii et l'Alaska, qui coïncide avec une ligne spécifique du champ magnétique? Possible.Si l'on soupçonne que ce phénomène existe pour les cétacés, les contraintes liées à leur taille et à l'immensité de leur territoire empêchent de prouver cette hypothèse de façon directe et expérimentale. Toutefois, indirectement, on a remarqué que des échouages massifs répétitifs se produisaient souvent à des endroits où les champs magnétiques terrestres présentaient des particularités susceptibles de tromper les baleines. De plus, il semblerait que les espèces migratrices s'échoueraient plus souvent que les espèces côtières. C'est peut-être parce que ces dernières, davantage en terrain connu, se fieraient plus à leur « mémoire topographique », alors que celles de passage, au cours de leur migration, utiliseraient davantage leur « mémoire magnétique ».

    Source : terresacree

      

    Une belle histoire à partager ! Une gentille chienne sauvée par un homme !

      

     10-01-2014 - Un éléphant nain

    A première vue, cet éléphant d'Asie peut paraitre tout à fait normal. D'ailleurs, tout y est, les oreilles, la trompe, les bosses sur la tête, les pattes, la queue... Sauf que, contrairement à ce que l'on pourrait croire en regardant sa taille, il ne s'agit pas d'un jeune éléphant. Il s'agit bien d'un mâle adulte dans la force de l'âge. S'il est si petit, c'est parce qu'il est nain. Un cas extrêmement rare.

    Source : maxisciences 

     

     Toutes les actualités 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"