• 2014/1 insolite

    Toutes les actualités 

    News : Insolite 2014/2

    05-10-2014 - Le mystère de la statue

    États-Unis. L'animal doré était placé au sommet de l'Old State House, l'ancien capitole, depuis plus d'un siècle. C'est à l'occasion de sa restauration que la découverte a été faite113 ans qu'elle attendait d'être ouverte. Il y a quelques jours, une capsule temporelle a été découverte dans la tête du lion trônant sur l'Old State House de Boston aux États-Unis. C'est le sculpteur Robert Shure, chargé de la restauration des statues de lion et de licorne, qui a mis la main sur l'étrange boîte qui avait été totalement oubliée.

    Pourtant, en 1901, l'année de la fermeture de la capsule, le Boston Globe avait couvert l'histoire, détaillant le contenu de la boîte. Depuis, elle était toutefois tombée dans l'oubli.

    Boîte surprise

    Selon les écrits remontant au début du XXe siècle, la boîte en cuivre contiendrait des photos, des autographes, des lettres de politiciens de Boston, des coupures de journaux ainsi que des badges provenant des campagnes présidentielles de William McKinley et Theodore Roosevelt, précise le Smithsonian Mag.

    Pour le moment, personne ne sait vraiment comment parvenir à ouvrir la boîte sans endommager la statue centenaire du lion. Personne ne connaissait l'existence de cet article et de la capsule jusqu'à ce que les descendants d'un des sculpteurs d'origine préviennent la Bostonian Society, il y a quelques années.

    "Nous ignorions complètement la présence de cette article du Globe", s'enthousiasme Heather Lee, porte-parole de l'organisation. Une lettre évoquant la capsule et détaillant son contenu avait en effet été retrouvée, incitant la Bostonian Society à entreprendre des recherches. Celles-ci l'ont menée à cet ancien article vieux de 113 ans et au lion doré de l'Old State House.

    Source : news.yahoo  

    23-09-2014 - Des boules de feu tombent du ciel au Michigan !

    23-09-2014 - Des œufs inhabituels sur la plage  en Australie

    News : Insolite 2014

    Des centaines d'objets flottants non identifiés ont échoué sur Dee Why Beach, menant les habitants à se demander ce que sont ces boules vertes et poilues, des oeufs exotiques ?.

    Rae-Maree Hutton,  Membre de la Patrouille du Dee Why Surf Life Saving Club  dit qu'elle a rencontré ces objets inhabituels, pendant sa promenade matinale. «Je ne voulais pas les toucher  parce que vous ne savez jamais ce qui peut vous piquer sur la plage, mais je les ai pousser avec mes orteils, et c'est  comme une éponge," Mme Hutton.

    Source : wikitree  

    Ce sont des algues !

    La boule de mousse (Aegagropila linnaei) est une espèce d'algue verte de la famille des Cladophoraceae.

    C'est une algue filamenteuse qui forme des colonies souvent sphériques, au fond de lacs de l'hémisphère nord.

    Ces colonies dont la forme rappelle les aegagropiles de posidonie sont à l'origine du nom du genre. Cependant la constitution de cette boules n'a rien à voir avec celle des véritables aegagropiles.

    Source : wikipedia

     20-09-2014 -  Des gravures rupestres de 10 000 ans 


      Dans l’Etat indien du Chhattisgarh ont été découvertes des peintures rupestres ayant au moins 10 000 ans. Selon l’archéologue, JR Bhagat, les peintures découvertes dans une grotte située à 130 kilomètres de Raipur, représentent des créatures extraterrestres, rencontrées par les hommes de la Préhistoire. Ces dessins sont si inhabituels, que le ministère indien de l’Archéologie et de la Culture va demander l’aide de la NASA et de l’ISRO (l’agence indienne de recherche spatiale) pour les étudier.

    L’hypothèse selon laquelle des civilisations extraterrestres avaient atterri en Inde avait déjà été faite. Les peintures rupestres découvertes n’en sont pas le seul indicateur. Il y a des phénomènes dont la nature n’a pas encore été expliquée par les scientifiques.

    Sur le territoire du haut plateau du Ladakh, par exemple, il y a ce que l’on appelle la Colline magnétique, située à 30 kilomètres de la ville de Leh. Selon les hypothèses émises par plusieurs chercheurs, en particulier des chercheurs de la NASA, cette colline pourrait être une sorte de « phare » pour les civilisations extraterrestres. On y enregistre un rayonnement électromagnétique très élevé. Sur la Colline magnétique, les lois de la gravité ne s’appliquent pas. Les expériences menées à plusieurs reprises ont montré que, sur cette colline, une voiture peut, moteur éteint, remonter une route en pente à une vitesse de près de 20km/h. De même, les pilotes qui survolent la Colline magnétique sont obligés de gagner de la hauteur car le rayonnement électromagnétique est si important qu’il est capable de désactiver les appareils de navigation.

    « Presque tout ce que nous savons sur le cosmos, nous a été rendu accessible par le rayonnement électromagnétique, qui se propage dans le vide à la même vitesse que la lumière», ainsi que l’indique l’astrophysicien russe, Vassili Voschinnikov :

    « Le rayonnement électromagnétique peut parcourir des distances infiniment longues en une fraction de seconde. Pour autant que je sache, il existe sur notre planète des zones, où le rayonnement est tel qu’il est visible depuis l’espace à plusieurs milliards d’années-lumière. Je n’exclus pas que le Ladakh soit une de ces zones . »

    Le désert de glace du Ladakh est comme une réflexion spéculaire de la Vallée de la Mort en Californie aux Etats-Unis. Le plateau du Ladakh et la Vallée de la Mort sont situés sur le même parallèle terrestre. Mais si la Vallée de la Mort est située dans le creux d’une montagne, à 86 mètres sous le niveau de la mer, le Ladakh est le plus haut plateau d’Inde, pointant à une altitude de 2 750 mètres au dessus du niveau de la mer. Les deux lieux ont également des températures littéralement contraires. Si la température la plus élevée du monde (+56,7 ° C) a été enregistrée dans la Vallée de la Mort en 1913, au Ladakh, au contraire, chaque hiver, la température tombe à -40 ° C, alors qu’il se trouve dans la zone tropicale indienne !

    Les deux déserts se trouvent sur la même latitude et ont les mêmes propriétés électromagnétiques. Cependant avec des indicateurs climatiques différents, ils forment une sorte d’aimant gigantesque, fournissant un signal à l’espace où le plus est en Californie et le moins dans le Ladakh, non loin de la ville de Leh.

    L’hypothèse formulée par les scientifiques est que ces lieux constituent des « phares » pour les civilisations extraterrestres. Cette hypothèse a été développée grâce aux observations faites par les populations locales. Outre les légendes anciennes, il y a des éléments plus récents. Les anciens du Ladakh racontent qu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, un OVNI a atterri au monastère de Lamayuru. Ils disent que quelques nains sont sortis d’un avion non-identifié, et que les gens n’ont pas pu s’en approcher. Le plus frappant était qu’ils avaient en mains de curieux tubes. Ce qui est très étonnant est que cette description correspond aux dessins rupestres découverts dans le Chhattisgarh.

    Par La Voix de la Russie area51blog

     06-09-2014 - Expérience de télépathie par internet

     L’un est en Inde, à Thiruvananthapuram. L’autre est à Strasbourg. Les deux portent sur la tête un casque. Le premier pense très fort soit à bouger les mains, soit à remuer les pieds. Son activité cérébrale est détectée et analysée par un ordinateur. Le code résultant est expédié par courrier électrique au second, dont le casque émet une stimulation magnétique transcrânienne (TMS). Il perçoit alors (du moins parfois) des illusions lumineuses, des « phosphènes », comme si une lumière apparaissait de son champ visuel. Il peut ainsi comprendre ce que voulait dire l’expéditeur.

    Cette étonnante expérience de télépathie a été réalisée par une équipe de chercheurs de l’université de Barcelone, de l’entreprise espagnole Starlab, de l'entreprise française Axilum Robotics (Strasbourg) et de l’école médicale de Harvard, aux États-Unis. Réitérée entre l’Espagne et la France et sous deux formes différentes en mars et en avril 2014, elle repose sur des techniques maintenant connues.

    Des casques EEG (électro-encéphalographes) peuvent recueillir suffisamment d’informations de l’activité cérébrale pour que leur analyse puisse permettre de déterminer des pensées très simples, comme bouger un membre. On sait, de cette manière, envoyer des ordres à une machine par le seul effort de la pensée. L’ouverture du Mondial de football par un exosquelette commandé de cette manière est un exemple et certains veulent même piloter des avions sans les mains ni les pieds…

    Source : futura-sciences.

     

     

     

     

     

    Insolite 2014/1