• 2015/1 société

     Toutes les actualités 

    News : Nouvelle humanité 2014/2 

     

    11-05--2015 - Le numérique

    Avec l'émergence du numérique, le monde qui nous entoure est devenu de plus en plus connecté. De cette connexion omniprésente sont nées les données numériques. Les collecter massivement et les stocker pour mieux les analyser : c'est le principe du big data qui révolutionne peu à peu notre quotidien.

    Améliorer la performance énergétique d'une maison, anticiper la prochaine crise économique ou même prévoir une épidémie : voilà quelques-unes des possibilités offertes par le big data. En s'appuyant sur la collecte massive de données numériques, rendue notamment possible grâce aux data centers, le big data permet une analyse plus fine du monde qui nous entoure. Le mouvement d'open data, insufflé par les pouvoirs publics et qui tend à favoriser la transparence par la libération des données, n'a fait qu'amplifier le phénomène.
    Regroupées, comparées, passées à la loupe, les data révèlent alors des tendances jusque-là insoupçonnées. Du quantified self qui sert à analyser des données personnelles à l'open data en passant par l'open science : entrez dans le monde phénoménal du big data.

    Ce dossier s'appuie sur l'ouvrage « Big Fast Open Data. Décrire, décrypter et prédire le monde : l'avènement des données », publié sous la direction de Yannick Lejeune aux éditions fyp

    Source : futura-sciences

     

    04-05--2015 - Cultiver en Bio

     L’idée que les rendements en bio sont plus faibles qu’en conventionnel est récurrente…
    Si l’on considère que l’agriculture bio, c’est faire la même chose qu’en conventionnel moins la chimie, alors oui, c’est certain. Mais ça n’est pas ça du tout !
    Que faut-il comparer, alors ?
    Le système conventionnel s’est construit sur l’idée qu’on peut augmenter les rendements en sélectionnant les semences. On les isole et on regarde comment on peut les faire produire au maximum dans un contexte artificiel. On obtient alors de très hauts rendements, mais ils n’ont plus aucune relation avec la réalité biologique. Et dans le réel, ces variétés doivent être soutenues en permanence par des pesticides et engrais chimiques. Elles deviennent très fragiles. Les parasites se précipitent dessus. Il faut multiplier les intrants. C’est un cercle vicieux. L’agriculture bio est un autre concept. C’est la mise en relation des trois grandes composantes de l’agriculture : un écosystème (le sol, les points d’eau, des haies), un agrosystème (plusieurs espèces végétales, des animaux) et des humains autonomes, en situation de prendre des décisions et non de se les voir imposer par des semenciers ou des politiques.
    Ce concept fonctionne de façon optimale avec un mélange de cultures sur une même parcelle. Des légumineuses, parce qu’elles sont capables de capter l’azote de l’air. Des arbres, parce qu’ils vont chercher le potassium en profondeur et le restituent en surface. Il n’y a plus de concurrence entre les plantes, mais une complémentarité. Cela permet de bien meilleurs rendements. En Europe, un hectare de blé conventionnel produit 10 tonnes par an. Sur une même surface consacrée au maraîchage diversifié, avec 20 à 30 espèces différentes, on atteint entre 20 et 70 tonnes. Les légumes contenant plus d’eau que le blé, on peut ramener ces chiffres entre 15 et 25 tonnes de matière sèche. Le rendement est deux fois plus grand !
     Source : .terraeco.net
     

    20-04--2015 -Les radio-fréquences bientôt chez vous avec le compteur LINKY

    (fin 2015- début 2016 - Renseignez-vous !)

    Nos voisins Allemand l'on refusé pour de bonnes raisons !

    Reportage à voir absolument pour tout comprendre 

      
    Les compteurs « intelligents » Linky devraient être imposés prochainement dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. Le Sénat et l’AN doivent la voter « avant l’été 2015 ». Des associations s’inquiètent des répercussions sur la santé ou la vie privée notamment. 

     C’est une fois votée la loi sur la transition énergétique que les compteurs communicants Linky devront obligatoirement être installés dans les foyers français. Les parlementaires doivent voter la loi avant l’été 2015. Cela mettra fin à un feuilleton qui aura duré plus de 5 ans. Depuis octobre dernier, le gouvernement est habilité à procéder par ordonnance et a commencé les déploiements expérimentaux. L’objectif était d’installer 3 millions de compteurs intelligents Linky en 2015, et 35 millions à l’horizon 2021.

     Pourtant, depuis des années que nous suivons les avancées du projet Linky (ainsi que Gazpar, son homologue pour le gaz, ndlr), les principaux problèmes ne sont pas réglés. Comme nous le rappelions en octobre dernier, le coût est énorme (entre 4 et 9 milliards d’euros) et financé par des fonds publics, le système est encore une fois propriétaire et non-ouvert, sans compter que les réels avantages ne sont pas encore prouvés.

     L’association rappelle encore que les radiofréquences émises par le compteur « sont classées « cancérogènes possibles » depuis le 31 mai 2011 par le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l'OMS ». Des radiofréquences dont ERDF ne fait pas mention sur son site, se contentant d’évoquer la technologie CPL.


    'Un appel à la mobilisation contre les compteurs Linky' - L'informaticien.com - 20/04/2015

    Des « opérateurs d’effacement »

    Nouveauté introduite dans le projet de loi de transition énergétique : les opérateurs d’effacement. Tenez-vous bien : il s’agit de la création juridique de ce statut, distinct des fournisseurs. Ils seront chargés de solliciter les consommateurs pour qu’ils désactivent sur une période donnée leur chauffage et/ou chauffe-eau. Le but : économiser de l’énergie bien entendu. Mais ces opérateurs seront rémunérés selon le nombre de kWh « effacés ».

    Cerise sur le gâteau : « La charge financière du mécanisme est imputée à la collectivité des consommateurs, via la contribution au service public de l’électricité (CSPE) payée dans la facture d’électricité », rappelle l’UFC Que Choisir, qui a saisi le Conseil d’Etat « afin qu’il annule l’arrêté finalisant ce dispositif scandaleux qui alourdit injustement la facture de l’ensemble des consommateurs et s’avère, en outre, inefficace, voire contre-productif ».

    ---
    Source : http://www.linformaticien.com/actualites/id/36412/un-appel-a-la-mobilisation-contre-les-compteurs-linky.aspx

    Source : robindestoits.

     

    Les nouveaux compteurs rendent tous les câbles électriques domestiques rayonnants => donc toxiques. Ceci est dû au CPL. Avec un CPL, il est inconcevable de garder des câbles non blindés.

    Les données peuvent être piratées. Un pirate peut intercepter les données en l’air et faire augmenter la facture d’un tiers puis baisser la sienne.


    .Ils entrent dans la liste des exclusions de la garantie RC ou assurance habitation.

    .Ils peuvent prendre feu (cela c'est déjà produit). Tout sinistre causé n‘est pas pris en charge par les sociétés d‘assurance.

     Certaines attaques sur la santé sont irrémédiables comme les ruptures des séquences d’ADN, la perforation de la barrière hémato encéphalique, le dérèglement du fonctionnement des cellules, etc. La récupération d’une ex-bonne condition physique deviendra impossible, par la suite d’une exposition chronique.

    Le problème prioritaire, celui des effets nocifs sur la santé, reconnu par les scientifiques, experts et médecins indépendants, est occulté dans les débats accessibles au public, soit volontairement par les connaisseurs, soit naïvement par les ignorants. Le résultat dans les deux cas est le même. Le public, les politiciens de bonne foi et les élus ne sont pas informés.

    De nos jours, où les moyens de communication instantanée ne manquent pas, on constate que la société est sous-informée.

    Toute personne qui s’informe se doit d’informer autrui... 

    Des détails sont fournis par http://www.next-up.org/Newsoftheworld/CPL.php

     

       Le Pr Belpomme dénonce les radio-fréquences

    La 18e Foire internationale bio de Gorcy se tient samedi 19 (12 h à 20 h) et dimanche 20 octobre (10 h à 18 h). Elle accueillera 120 exposants de France et d’Europe (vins, légumes, huiles essentielles etc.). Plus de 3 500 personnes sont attendues dans cette foire référence. Au programme : de nombreuses animations, des spectacles, expositions et conférences, dont celles de Dominique Belpomme, l’invité d’honneur. Ce dernier est professeur de cancérologie à l’université Paris V et directeur de l’Institut européen de recherche sur le cancer et l’environnement (Eceri) de Bruxelles. Il parlera de l’alimentation et des pesticides, mais aussi des dangers des champs électromagnétiques, l’une de ses spécialités.

    Vous critiquez violemment les conclusions de l’Agence nationale de sécurité sanitaire sur les champs électromagnétiques (lire RL d’hier).

    Pr Dominique BELPOMME : « C’est un rapport politique, sans aucune valeur scientifique, bon à jeter à la poubelle. De nombreux experts qui composaient la commission m’ont dit que leur avis n’avait pas été pris en compte dans les conclusions. Les autres n’ayant aucune connaissance du sujet, et aucune reconnaissance internationale. Ces conclusions vont à l’encontre de l’organisation mondiale de la santé (OMS), dont certains membres m’ont pourtant avoué avoir subi des pressions des opérateurs de téléphonie pour minimiser les dangers. C’est dire ! Au final ce sera un avis franco-français qui ne dépassera pas nos frontières, mais qui a des conséquences désastreuses chez nous, auprès de la population. »

    Comment analysez-vous ce rapport ?

    « Les responsables de l’Anses ont été mis en place par les politiques. Ils leur obéissent. Or les politiques sont les interfaces des opérateurs de téléphonie. Ils n’envisagent pas la facture sanitaire, qu’il va nous falloir payer. Et elle sera lourde. C’est valable pour d’autres domaines comme les pesticides par exemple. J’ai lutté contre l’utilisation du chlordécone en Martinique, qui aujourd’hui a le record du monde du nombre de cancers de la prostate. On a juste changé de pesticide là-bas, mais pas nos façons de faire. Nous ne sommes plus dans un pays démocratique. La pensée unique, celle qui fait passer avant tout l’emploi, la croissance, les industriels, règne. »

    Source : .robindestoits.org

     

     

    Voir aussi ICI :

     

    02-04--2015 -  Les "BIG DATAS"

    Avec l'émergence du numérique, le monde qui nous entoure est devenu de plus en plus connecté. De cette connexion omniprésente sont nées les données numériques. Les collecter massivement et les stocker pour mieux les analyser : c'est le principe du big data qui révolutionne peu à peu notre quotidien.

    Améliorer la performance énergétique d'une maison, anticiper la prochaine crise économique ou même prévoir une épidémie : voilà quelques-unes des possibilités offertes par le big data. En s'appuyant sur la collecte massive de données numériques, rendue notamment possible grâce aux data centers, le big data permet une analyse plus fine du monde qui nous entoure. Le mouvement d'open data, insufflé par les pouvoirs publics et qui tend à favoriser la transparence par la libération des données, n'a fait qu'amplifier le phénomène.

    Source : .futura-sciences

     

    26-03--2015 - L'océan et la médecine

    Pour s'adapter à des milieux variés et parfois extrêmes, les micro-organismes aquatiques synthétisent toutes sortes de molécules exploitables dans le domaine de la santé. Et c'est parfois aux biologistes marins à partir à la pêche aux molécules. C'est ce que Thien Nguyen, directeur de biotechnologie de Pierre-Fabre, a expliqué à Futura-Sciences et à des étudiants en biotechnologie lors d'une conférence SupBiotech, dans les locaux de l'école Esme Sudria.Pourquoi un laboratoire cosmétique et de pharmaceutique, en l’occurrence Pierre-Fabre, a-t-il noué un partenariat avec un laboratoire de biologie marine installé à Banyuls, au pied des Pyrénées et face à la Méditerranée ? « Pour aller chercher les trésors de la mer » nous explique Thien Nguyen, directeur de Biotechnologie du Centre R&D Pierre-Fabre. Depuis douze ans, ce centre de recherche privé collabore avec le laboratoire Arago pour trouver dans l’océan ou dans les eaux douces de nouvelles molécules pour le médical et la dermato-cosmétique. Bactéries et micro-algues représentent en effet une biodiversité gigantesque, riche d’adaptations à des environnements infiniment variés. Ces organismes savent vivre dans des conditions extrêmes : froid, chaleur, exposition aux rayonnements solaires… Dans ces adaptations se trouvent à coup sûr des solutions à des problèmes humains, et sont donc des sources de médicaments ou de produits cosmétiques. « Le laboratoire Arago possède une très vaste collection de micro-organismes », témoigne Thien Nguyen. Elle ne comprend pas que des habitants de la Méditerranée mais aussi des bactéries d’eau douce et de tous les océans du monde. « Une équipe du laboratoire a fait partie de l’expédition de Jean-Louis Étienne sur l’île de Clipperton, dans l’océan Pacifique, il y a dix ans. »

    Source : .futura-sciences

     

     22-03--2015 - Le chant des arbres enregistré !

     Le disque Years, de Bartholomäus Traubeck, a enregistré le son de sept arbres autrichiens différents, parmi lesquels un chêne, un érable, un noisetier et un hêtre. Ce que vous entendez ici est l’anneau annuel de croissance d’un frêne. Chaque arbre possède un son totalement différent, car les caractéristiques de ses anneaux (comme la force, l’épaisseur, et la vitesse de pousse) sont uniques.

    Il ne faut cependant pas oublier que les anneaux de croissance sont ici convertis dans un langage musical, et qu’ils ne produisent pas spontanément de la musique. Le tourne-disque exceptionnel de Traubeck utilise une caméra Playstation Eye, et le moteur d’un stepper attaché à son bras mobile. Cet équipement transmet alors les données à un ordinateur, sur lequel est installé un logiciel appelé Ableton Live. Après traitement, ce que l’on entend est un morceau incroyable au piano, et, dans le cas du frêne, un morceau très lugubre.

    Saluons Traubeck pour être ainsi parvenu à mettre au point cette méthode ingénieuse, qui transforme une simple pièce de bois en un arrangement musical superbe. De quoi se demander quel type de musique la nature peut bien produire dans d’autres conditions…

    Source : bridoz.

     

     14-03--2015 - L'Europe et les OGM...

    C’est arrivé en douce, sans fanfares ni clairons, l’UE vient d’autoriser les OGM avec 480 voix pour, 159 contre.

    L’Europe a mis fin à des années de blocage sur le dossier OGM. Mardi 13 janvier, les eurodéputés ont adopté à une large majorité (480 voix contre 159), en deuxième lecture, un amendement à une directive datant de 2001, permettant à un pays de l’Union de s’opposer aux cultures d’organismes génétiquement modifiés sur son territoire, même si une autorisation a été délivrée au niveau de Bruxelles. Dans le même temps, cette législation, qui entrera en vigueur au printemps, devrait faciliter la culture de semences transgéniques sur un Vieux Continent hostile aux biotechnologies.

    Jusqu’à présent, la Commission autorisait les OGM après avis de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), mais se retrouvait systématiquement confrontée à l’hostilité des Etats anti-OGM lors des conseils européens et ne parvenait pas à obtenir de majorité qualifiée lors des votes. De leur côté, les Etats « anti-OGM » (ils sont 19, dont la France, à s’opposer à ces cultures) ne pouvaient interdire les cultures transgéniques qu’en prenant sur leur territoire des clauses de sauvegarde ou des mesures d’urgence pour des motifs environnementaux et sanitaires. Une procédure très fragile juridiquement.

    Désormais, les capitales pourront évoquer également des motifs de politique agricole, d’aménagement du territoire ou des conséquences socio-économiques. Dans le détail, les Etats qui souhaitent bannir des OGM devront négocier avec les semenciers, sous la houlette de la Commission, pour leur demander d’être retirés du périmètre de culture proposé par les entreprises. Si la firme refuse, l’Etat membre pourra néanmoins interdire de manière unilatérale l’OGM. Ce qui devrait, en toute logique, empêcher les firmes des biotechnologies (Monsanto, etc.) de contester leurs décisions devant la Cour de justice de l’Union européenne.

    Source : lesmoutonsenrages

     

     07-03--2015 - Un moteur à énergie gratuite

     
      N’est ce pas là une nouvelle prometteuse ? Cela se passe au Japon (pour le moment) mais Kohei Minato et son épouse Nobue gérants de leur société  » Japan Magnetic Fan  » projettent bien de diffuser dans le monde entier leur système, breveté.Des investisseurs arrivent, la société commence à recevoir des fonds. Les banques ne considèrent plus M. Minato comme un excentrique. Le jour de la visite de John Dodd, un banquier d’Osaka a annoncé sa participation à hauteur de 100 millions. La société de Minato préfère que la commercialisation soit lancée au Japon, car Minato n’a pas eu de bonnes expériences avec les USA et la Chine, et il pense ainsi s’assurer que les choses seront bien faites, grâce à de petites sociétés munies d’un excellent savoir faire.Déjà des ventilateurs et climatiseurs de voiture sont en fabrication. 40.000 appareils ont déjà été vendus. On imagine mal qu’un japonais achète un appareil qui n’est pas valable. Les applications prévues concernent par exemple les appareils domestiques, les ordinateurs, les téléphones (un micro générateur est en cours de fabrication)…et même les véhicules
    M. Minato, était musicien, compositeur, pianiste et a vécu 15 ans aux USA. Il a été manager de sa fille Hiroko qui a fait carrière de chanteuse dans le rythm and blues. Il connaît bien le monde des affaires.

    Dès le début des années 70 il a commencé à bricoler sur son invention, dont l’inspiration lui est venue soudainement alors qu’il jouait du piano.M. Minato est revenu au Japon en 1996 et s’est remis à son projet de moteur magnétique.
     En 1997, il a présenté ses prototypes à de grandes sociétés japonaises et des gens du gouvernement, lors d’un congrès de cinq jours à Mexico

    Source : srv497

     

     26-02--2015 - Prenons conscience de la souffrance des animaux

    "Plaidoyer pour les animaux", le livre à lire absolument ! 

    Un argumentaire amenant à réfléchir sur la dichotomie qui s'opère en chacun de nous (végans exceptés)  : nous aimons les animaux, mais nous les tuons et les mangeons aussi. Ainsi, à l'heure où le statut des animaux de compagnie est passé de "biens meubles" à "êtres doués de sensibilité", 60 milliards d'animaux terrestres et 1000 milliards d'animaux marins meurent chaque année pour notre consommation. Un véritable "zoocide", néologisme créé par l'auteur.

    Ces tueries de masse et leur corollaire - la surconsommation de viande dans les pays riches - sont une folie globale : elles entretiennent la faim dans le monde, accroissent les déséquilibres écologiques et sont nocives pour la santé humaine", Matthieu Ricard, auteur de Plaidoyer pour les animaux.

    L'homme mange de la viande depuis toujours ? Pour l'auteur, l'argument historique ne tient pas : "il était aussi parfois cannibale, et nous n'en déduisons pourtant pas qu'il est acceptable d'être cannibale aujourd'hui". Pas plus que celui au nom de la tradition, puisque certaines civilisations, comme les Aztèques, sacrifiaient des humains, par tradition cultuelle. L'auteur ne s'intéresse pas seulement à la question du régime alimentaire et à ses pendants. Élevage industriel, jugements moraux, dilemme de l'expérimentation animale, vivisection, trafic de la faune sauvage, objet de divertissement ; tout est passé au crible.

    Son engagement dans la lutte contre l'élevage intensif, notamment des lapins de la filière viande qui vivent dans des conditions faisant frémir, est visible sur le site de l'association L214, une organisation de défense des animaux de consommation.

    Source : sciencesetavenir  

     

    22-02--2015 - Un prêtre raconte sa NDE !

    John Michael O’neal a eu une révélation. Ce prêtre de 71 ans, habitant du Massachussetts, est persuadé que Dieu est une femme. Il affirme même l’avoir rencontré.

    Mort pendant 48 minutes

    Le 29 janvier dernier, il est victime d’une crise cardiaque. Emmené d’urgence à l’hôpital, l’homme est déclaré cliniquement mort pendant 48 minutes avant d’être ramené à la vie par le personnel médical. A son réveil, le religieux est revenu sur son expérience de l’au-delà en déclarant être monté au ciel et avoir rencontré le "créateur".

     Il le décrit comme "un être de lumière" mais chose plus etonnante il parle de Dieu comme d’une "figure chaleureuse et réconfortante". "Elle avait une voix douce et apaisante et sa présence était aussi rassurante que l'étreinte d'une mère. Le fait que Dieu soit une Sainte-Mère au lieu d'un Saint-Père ne me dérange pas, elle est tout ce que j'espérais et même plus encore", a-t-il expliqué aux médias locaux.

    Embarras du cardinal

    Les déclarations du prêtre ne sont pas passées inaperçues auprès du clergé catholique de l’archidiocèse. Le cardinal de Boston Sean P. O’Malley s’est vu contraint d’organiser une conférence de presse pour mettre les choses au clair.

     Il a déclaré que John Michael O’neal souffrait d’hallucinations, ce qui expliquerait pourquoi il prétend que Dieu est une femme, ce que dément l’intéressé. "Je souhaite continuer à prêcher pour ma paroisse", a déclaré l’homme d’église de 71 ans. "Je voudrais partager mes nouvelles connaissances avec tous les catholiques et tous les chrétiens. Dieu est bon et même s’il est une femme"...

    Source : news.yahoo.

     

     20-02-2015 - Une nouvelle médecine par le Dr Len Saputo

     

    09-02-2015 - Ils réalisent leur rêve : un « éco-dome » loin du bruit du monde

    News : 2015/1 société

    La construction des maisons est bien souvent énergivore, polluante et endette la plupart des ménages sur un très long terme. Les conditions climatiques difficiles, la pauvreté ou la volonté de se libérer pousse certains à envisager de nouveaux modes de construction. Leo a opté pour le « Super Adobe » auto-construit pour quelques milliers d’euros.

    Leo Torsello, le jeune argentin en photographie ci-dessous, ne voulait probablement pas finir ses jours endetté jusqu’au cou à devoir courir après l’argent pour survivre. Un jour, il embarque sa famille, ses proches et ses amis dans un projet fou : construire une maison lui même de A à Z. Il va faire le choix de l’éco-dome (super adobe). Pourquoi ?
    L’éco-dome est un projet inventé par Nader Khalili, un architecte irano-américain qui a notamment travaillé sur l’architecture lunaire dans les années 80. Il a passé 5 ans à sillonner en moto les déserts iraniens pour aider les populations locales à construire des maisons en terre, améliorant sa méthode d’année en année. Il a développé des constructions en sacs de sable baptisées « Super Adobe » dont s’est inspiré Leo.

    Source : mrmondialisation.

     

    02-02-2015 - Ils inventent l’éclairage urbain biologique sans électricité

     Une start-up française pourrait bien bouleverser notre conception de l’éclairage urbain en remplaçant les enseignes lumineuses énergivores par un procédé basé sur ce qui existe dans la nature : Glowee, le système vivant de bioéclairage.

    Le biomimétisme a décidément le vent en poupe en ce début 2015. Après le plastique organique biodégradable et le matériau producteur d’oxygène, voici l’éclairage urbain naturel, directement inspiré du vivant.

    Vitrines, lampadaires, signalétiques, l’éclairage urbain est particulièrement énergivore et la facture pèse aussi bien sur la collectivité que sur l’environnement. L’idée développée par Glowee semble diablement efficace pour régler cette problématique. La petite start-up française propose d’utiliser un procédé auto-luminescent naturel comme le font les organismes vivants comme les lucioles ou certaines méduses.

    Contrairement aux autocollants luminescents que nous avons connus dans notre enfance, leur procédé n’utilise pas de substance radioactive. L’énergie à l’origine de la lumière diffuse dégagée par leur invention viendrait directement de micro-organismes vivants. Transparent le jour et visible la nuit, cet éclairage discret mais efficace n’engendrerait pas de pollution lumineuse. L’espoir de revoir un jour un ciel étoilé en pleine ville ?
    Parmi ses nombreux avantages, on note la possibilité de lui donner n’importe quelle forme. La limite serait l’imagination. Pas besoin de câble électrique pour alimenter le système, ce sont les organismes qui restituent naturellement l’énergie capturée. Enfin, la substance est déclarée recyclable et respectueuse de l’environnement.

    L’objectif de Glowee est d’exploiter le besoin des commerçants d’éclairer leurs vitrines durablement (afin d’être dans la légalité) pour développer leur concept. Ils aspirent ainsi à réduire au moins de 20% la consommation d’électricité des lieux où ils agiront. Routes, aéroports, mobiliers urbains, transports, réserves naturelles, le potentiel de l’invention va bien au-delà des lampadaires. Plusieurs investisseurs ont répondu à l’appel et d’ici 6 mois, le système pourrait être commercialisé.

    Source : mrmondialisation.org 

     

    La nature et nous... 

    Arbres, fleurs, soleil, nous entourent au quotidien mais nous n'imaginons pas à quel point ils jouent un rôle dans notre vie. Humeur, comportement, émotions, dépendent réellement de la présence de la nature. Des études précisent cette relation et ses conditions (ce qu'on appelle la psychologie de l'environnement). Car oui, bien-être, santé et nature sont liés.

    Prenez-vous de la vitamine G ? Non ? Eh bien c’est dommage, vous devriez, car cela est bon pour la santé physique et mentale, pour la planète et pour les générations futures. Bref la vitamine G, c’est la vitamine de la vie ! Lorsqu’ils parlent de vitamine G (Green Vitamine, ou vitamine verte pour nous) qui, bien entendu, n’existe pas, nos collègues anglo-saxons font référence au rôle essentiel que jouent les plantes, les arbres, les fleurs qui nous entourent, et aux bienfaits que ces derniers nous procurent.
    L’Homme, notamment depuis un siècle, s’est considérablement affranchi des contraintes que lui dictait la nature et s’est éloigné d’elle. En toute discrétion, beaucoup de ces éléments naturels qui nous entourent ont une incidence sur nos interactions sociales et notre bien-être physique et mental. La psychologie de l’environnement est une discipline qui s’intéresse à la façon dont l’environnement physique immédiat d’un individu peut affecter son fonctionnement psychologique, son bien-être physique et mental ainsi que son comportement.

    Nous découvrirons dans ce dossier quelques-uns des exemples du livre de l'auteur, Pourquoi la nature nous fait du bien : les bienfaits des plantes vertes au travail, les émotions liées aux fleurs, les effets du soleil sur notre humeur et nos comportements...

    Source : futura-sciences

     

     

    18-01-2015 - Les OGM en Europe

    L'Europe a mis fin à des années de blocage sur le dossier OGM. Mardi 13 janvier, les eurodéputés ont adopté à une large majorité (480 voix contre 159), en deuxième lecture, un amendement à une directive datant de 2001, permettant à un pays de l'Union de s'opposer aux cultures d'organismes génétiquement modifiés sur son territoire, même si une autorisation a été délivrée au niveau de Bruxelles. Dans le même temps, cette législation, qui entrera en vigueur au printemps, devrait faciliter la culture de semences transgéniques sur un Vieux Continent hostile aux biotechnologies.

    Jusqu'à présent, la Commission autorisait les OGM après avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), mais se retrouvait systématiquement confrontée à l'hostilité des Etats anti-OGM lors des conseils européens et ne parvenait pas à obtenir de majorité qualifiée lors des votes. De leur côté, les Etats « anti-OGM » (ils sont 19, dont la France, à s'opposer à ces cultures) ne pouvaient interdire les cultures transgéniques qu'en prenant sur leur territoire des clauses de sauvegarde ou des mesures d'urgence pour des motifs environnementaux et sanitaires. Une procédure très fragile juridiquement

    Source : .lemonde  

     On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves  dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenirEn 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée.  

    Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l'Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrage Seeds of Deception (littéralement «les semences de la tromperie») publié en 2003. Menée conjointement par l'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution, cette étude russe a duré deux ans, avec pour cobayes des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) résistant à un herbicide.

    Source : notreterre

     

    16-01-2015 - S17 - et les nouveaux Médias via Internet

    Après l'Inrees et Quantique Planète, voici S17, la nouvelle cyber-TV de la conscience

    News : 2015/1 société

    Véritable révolution, S17.TV est plus qu’une WebTV  : c’est une chaîne internet proposant une programmation diversifiée, un contenu riche sans cesse en évolution, une source d’information rendue accessible à tous, une plateforme de rencontre d’esprits et de connaissances du monde entier où chacun pourrait accéder, se renseigner et même échanger à l’aide du forum et des réseaux sociaux sur des sujets de société trop peu débattus.


    « S17.TV, c’est tout simplement l’accouchement de l’ensemble du travail de S17 Production. C’est la suite logique de tous les évènements qui ont rythmé la vie de S17 Production, mais c’est aussi un moyen de tirer parti de toutes les capacités de la toile cybernétique pour une diffusion optimisée de l’information."

    Source : s17

     

     News : 2015/1 société

     

    15-01-2015 - Comment se débarrasser des pensées négatives

     Vous savez que qui se ressemble s’assemble, non?

    Donc voilà comment ça marche: les gens positifs sont attirés par l’énergie positive; les gens négatifs sont attirés par l’énergie négative. Nous avons tendance à percevoir l’énergie nulle comme étant quelque chose que les autres ont. Bien sûr, parfois nous sommes négatifs : comme «partez et laissez-moi tranquille! » Mais saviez-vous que la négativité peut être tellement ancrée en vous qu’elle passe inaperçue?

    C’est parce que la négativité porte parfois un déguisement appelé «réalité». Il est facile de se persuader qu’on est «juste réaliste» et qu’on n’agit qu’ en fonction d’un rêve, et on y croit! Vous pouvez en déduire que les personnes positives ne sont pas réalistes, qu’elles sont naïves, têtues et qu’elles se voilent la face, et qu’elles prennent la difficulté à la légère et ainsi de suite. Mais ces gens sont-ils vraiment des imbéciles heureux ou y-a-t-il quelque chose en rapport avec leur attitude positive?

    Prenez cela en considération: depuis quand le fait d’être « réaliste » signifie que les choses iront forcément mal et que vous devez accepter cela comme étant la vérité ? Lorsque vous observez le monde d’un point de vue « réaliste », vous ne pouvez pas vous empêcher d’être négatif si votre version de la réalité est négative. Si votre version de la réalité est négative, vous êtes programmé pour croire que tout ce qui peut aller mal, ira mal et tout ce qui peut aller bien, ira aussi probablement mal.

     Inconsciemment vous possédez des croyances qui font de vous une personne négative sans vous en rendre compte !

    Donc, si cette négativité est tellement ancrée en vous que vous ne le remarquez pas, comment déterminez-vous si vous êtes coincé dans un nuage d’énergie négative qui attire les mauvaises personnes, les problèmes et les mauvais sentiments? Et comment pouvez-vous être sûr que vous ne perpétuez pas cette négativité?

    Source : espritsciencemetaphysiques

     

    Un écriteau fort à propos !

    News : 2015/1 société

     

    05-01-2015 - Le pouvoir de la pensée

     Nous savons tous à quel point la méditation et l’énergie peuvent avoir un effet profond sur le corps et l’esprit, mais là c’est tout à fait spectaculaire. Dans la vidéo ci-dessous, des médecins chinois pratiquent   en fait une forme de méditation comme traitement pour une tumeur… et à la fin, l’adénome a disparu !

      Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire en français

    Définition

    Une adénome est un terme générique qui correspond au développement au sein d’un tissu normal, d’un tissu nouvellement formé. Elle est provoquée par le dysfonctionnement du développement cellulaire.

    Cellules tumorales

    Contrairement aux idées reçues, le terme de tumeur est utilisé non seulement pour des pathologies cancéreuses, mais également pour d’autres productions à caractère bénin. La bénignité (nature non cancéreuse) ou la malignité (cancer) peuvent être évoquées sur l’aspect retrouvé sur les examens d’imagerie pratiqués, mais seront souvent confirmées par la réalisation d’une biopsie, c’est-à-dire un prélèvement qui permettra son étude.

    Source : espritsciencemetaphysiques

     

    01-01-2015 - La géo-ingénierie et les maladies...

    Voir aussi : La géo-ingénierie   et   Les chemtrails