• 2015/3 société

     Toutes les actualités 

    2015/3 société 

    09-05-2016 - "S'assoir ensemble"

    Une initiative  de méditations collectives dans les villes (début le 13 mai à Paris)

    Page Facebook du collectif  

    Texte du collectif

    "Notre société nous happe dans une agitation qui nous amène à purger nos tensions dans des comportements souvent absurdes et délétères pour notre santé et pour la communauté (manger, fumer, boire, s'arracher les cheveux, consommer, s'agresser, etc.). Nous vous proposons ce jour de nous asseoir pour nous offrir un moment de vie, pour être juste là avec ce que l'on a et partager une méditation libre et ouverte.
    La méditation est une réponse simple et efficace accessible à tous qui a fait scientifiquement ses preuves pour guérir le stress et changer notre capacité de nous relier aux autres. De plus en plus de personnes la pratiquent quotidiennement, nous pensons qu'elle pourrait être intégrée dans la vie publiqu...e comme s'asseoir en terrasse ou boire un verre . Tout le monde peut en bénéficier (Adultes, enfants, etc.) Ce sitting est le premier d'une longue série…
    Venez avec votre coussin et d'autres à partager. Asseyez-vous où que vous soyez. Pour notre part, nous serons à l'angle de l'église Saint Germain à Paris. Et vous?
    Le collectif méditation et bienveillance est un collectif regroupant des citoyens mais aussi des thérapeutes faisant la promotion de la pleine conscience pour la santé de tous et pour l'éclosion d’une humanité fraternelle. Cet évènement aura lieu à Paris, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Chambéry, Lille, Liège et ailleurs… N’hésitez pas à proposer votre action le même jour !"
    Allez sur la page Facebook "s'asseoir ensemble "pour proposer et regarder les autres infos

     

     

    07-05-2016 - Une autre momie ressemblant à ATA...

    Il y a quelques semaines, Dark Zone revenait sur Ata, la momie humanoïde de 15 cm, star du documentaire 'Sirius' (Ata, le grand mystère d'un petit être). Le film présente les conclusions stupéfiantes d’une étude scientifique menée par la Stanford University’s School of Medicine : l’ADN d’ATA est bel et bien humain mais ce n’est pas un foetus. L’étude du squelette indique que nous sommes en présence du cadavre momifié d’un enfant mort à un âge compris entre six et huit ans (*).
    Mais cette affaire, toujours en suspens dans l’attente d’analyses complémentaires, connaît un rebondissement avec la publication du livre 'A Curious Man: The Strange and Brilliant Life of Robert 'Believe It or Not!' Ripley', (Un homme curieux : la vie étrange et brillante de Robert ‘Croyez-le ou non’ Ripley).

    Cette biographie de Neal Thompson retrace la carrière de Robert Ripley (1890-1949), dessinateur de presse devenu millionnaire. Ce globe-trotter et anthropologue amateur est le créateur de la série 'Believe it or not' déclinée à l’origine sous forme de dessins, puis de livres, d’émissions de radio et même de télévision.

    Les lecteurs du 'Journal du Mickey' et d’autres publications estampillées Disney se souviennent sans doute de ses planches publiées en français sous le titre 'Le saviez-vous ?'
    On y découvrait des informations insolites rédigées en quelques lignes et illustrées d’un dessin évocateur qui ont nourri l’imaginaire de millions de gamins dans le monde. Son succès était tel qu’à la fin des années 30, le 'New York Times' l’a élu «homme le plus populaire des Etats-Unis».

    Ce touche-à-tout, passionné par le bizarre est une sorte de Charles Fort de la pop-culture. Contrairement à son compatriote qui collectait ses 'faits damnés' dans les livres et la presse, Robert Ripley a rapidement disposé de moyens financiers conséquents qui lui ont permis de sillonner le monde à la recherche d’histoires et d’objets incroyables. Il a accumulé au cours de sa carrière plus de 40 000 photos et artefacts venus enrichir une fabuleuse collection exposée dans sa propre chaîne de musées.

    Et, parmi ses trouvailles, figurait une sinistre momie d’une quinzaine de centimètres, découverte dans la partie péruvienne ou bolivienne du désert d’Atacama. Robert Ripley l'avait surnommé 'Atta boy'(avec deux 't', variante orthographique du nom de ce désert sud-américain).
    Plusieurs photos du petit corps figurent dans le livre de Neal Thompson dont celle-ci, datée de 1933, qui montre Robert Ripley tenant dans ses mains 'Atta boy', avec la légende manuscrite : «Reduced and mummified human figure- Jivaru Peru» (Figure humaine réduite et momifiée. Jivaro-Pérou). Car, loin de souscrire à l’idée d’une provenance extraterrestre de son ‘Atta boy’ ou à une forme inconnue et extrême de nanisme, l’explorateur était convaincu qu’il s’agissait d’un corps réduit par les Jivaros, selon la méthode qu’ils employaient pour ramener les têtes tranchées de leurs ennemis à la taille d’une balle de tennis.

    Source : parismatch.

     30-04-2016 - Soigner les animaux âgés

     Ils sont vieux, moches, cabossés, ou caractériels. Ils n'ont plus de maîtres et personne n'en veut. Quand nos « amis les bêtes » deviennent encombrants, et voués à une euthanasie certaine, le vétérinaire praticien et compor­te­men­ta­liste Thierry Bedossa, grâce à son association AVA (Aide aux Vieux Animaux), propose une alternative qui fait chaud au cœur : un refuge où chiens, chats, vaches, chevaux, etc., ont droit à une fin de vie joyeuse. Focus sur un homme qui fait du bien à l'humanité
    Thierry Bedossa, vétérinaire
    Il était une fois un couple, Maxime et Lenny Légier, qui, en 1986, indignés de savoir que certains refuges euthanasient les chats (c'est, hélas, toujours le cas !), transforme une ferme de 75 hectares, en Normandie, en lieu de liberté et d'accueil pour tous ces animaux dont plus personne ne veut.

     Pour eux, les bêtes sont des personnes. Avis partagé par le vétérinaire praticien et compor­te­men­ta­liste Thierry Bedossa, émerveillé par l'incroyable capacité d'amour des Légier. « Grâce à eux, précise celui qui dirige désormais le lieu, après y avoir travaillé pendant 10 ans, j'ai pu mener ma carrière de vétérinaire en euthanasiant les bêtes seulement quand il y avait une raison médicale. Et c'est ce qui m'a poussé à poursuivre leur mission. Pour pouvoir toujours proposer cette alternative à ceux qui, à la clinique, me demandent d'endormir leur animal. »

    Personne ne veut des moches, des vieux...

     Selon le docteur Bedossa, tout est lié : bien traiter le vivant, les femmes, les enfants, les personnes vulnérables, les vieux, les animaux, la nature... Et c'est sans doute ce qui a séduit des marraines de luxe : l'ac­trice Kris­tin Scott Thomas et la danseuse étoile Sylvie Guillem, qui soutiennent l'association AVA. Aujourd'­hui, la Ferme du Ques­noy abrite 600 bêtes (des chiens et des chats, mais également des daims, des équidés, des bovins, des pigeons, etc.), entourées quoti­dien­ne­ment par une équipe très performante d'une quinzaine de personnes.

    Source : sott.net/

    21-04-2016 - "Gardiens de la terre", un film initiatique !

    Le voyage initiatique d'un couple avec leurs jeunes enfants à la recherche d'une nouvelle perspective sur le monde, partis à la rencontre des « Gardiens de la Terre ». Australie, Amérique, Afrique... : cette famille va parcourir pas moins de 4 continents, sur une durée totale de 5 ans.

    Ce film a pour vocation d'éveiller les consciences, il nous tend un miroir. Pourquoi les peuples premiers sont-ils heureux, alors qu'ils n'ont rien. Et nous qui avons beaucoup restons insatisfaits. Plus qu'un simple documentaire, il nous entraîne dans un voyage intérieur. C'est à la fois un appel à nous réveiller et un espoir pour l'avenir

    Source : .jupiter-films.

    17-04-2016 - De la mousse inexpliquée dans les rues au Japon...

    2015/3 société

    Comme vous le savez certainement déjà, le Japon a subi plusieurs tremblements de terre en quelques jours….

    Très étonnamment, une mousse blanche est sortie du sol… faisant penser à une rupture de canalisation souterraine.
    La mousse est apparue peu de temps après le tremblement de terre désastreux de magnitude 7,3 dans la ville de Fukuoka, vendredi dernier.Le phénomène inexpliqué a affecté les centres des villes de Tenjin et Imaizumi, selon les rapports.Il n’y a pour l’heure aucune explication officielle, dit-on…

    Source : .humanosphere

    08-04-2016 - Un hôpital au Canada autorise les animaux, pour le bien-être de leurs patients.


    L’amour que l’on donne à nos animaux peut être aussi fort que celui que l’on porte à nos proches.

    Faire des câlins à son ami à quatre pattes, que ce soit un chien, un chat, un furet, un lapin ou même une souris,cela fait toujours le plus grand bien. Surtout lorsqu’on l’a depuis qu’il est bébé… Un lien sacré se crée.

    Avec l’essor de la zoothérapie de ces derniers temps, on remarque que la relation homme/animal peut être très riche pour les humains.
     

    Source :naturel.com

    10/03/2016 - Un complexe souterrain inconnu

    La majorité des archéologues et des historiens convient que la civilisation humaine a émergé il y a environ 10 à 12 000 ans. Pourtant de nombreux chercheurs ont attiré l’attention sur l’existence d’artefacts et de diverses autres preuves de civilisations avancées ayant vécu bien avant ces dates, dans certains cas des millions d’années auparavant.

    Le Dr Alexander Koltypin, géologue et directeur du Centre de recherche en sciences naturelles à l’Université internationale indépendante d’Écologie et de politologie de Moscou, est l’un d’entre eux.

    Koltypin a analysé d’anciennes structures souterraines à travers la Méditerranée et identifié des similitudes qui le conduisent à penser qu’à une époque, tous ces sites ont été reliés. En outre, l’altération des structures, leur composition matérielle, les caractéristiques géologiques et les changements historiques survenus dans la région, l’ont amené à croire qu’elles ont été construites par une civilisation avancée, il y a des centaines de milliers ou des millions d’années.

    Dans la région, les archéologues datent généralement les sites en fonctions des implantations superposées ou à proximité. Mais ces colonies ont simplement été construites sur des structures préhistoriques, préexistantes fait remarquer Koltypin.

    Sur son site internet, il explique : « Lorsque nous avons examiné ces constructions … à aucun moment, aucun d’entre nous, n’a douté du fait qu’elles étaient beaucoup plus anciennes que les ruines cananéennes, philistines, hébraïques, romaines, byzantines et celles d’autres villes et colonies qui les recouvrent ou qui sont à proximité ».

    Source : epochtimes

    18/02/2016 - Une bonne alimentation pour la pleine forme !

     Relaxation et méditation

    Une pratique régulière réduit par 2 le risque d'obésité. Kurhan/shutterstock.com
     C'est la première fois que les effets des pratiques de relaxation sont évalués sur le surpoids et l'obésité. D'après une étude française Nutrinet-Santé, publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, le risque d'obésité serait réduit de 50 %.Commentaire : Une alimentation faible en glucides et riche en gras diminue fortement le risque d'obésité tout en contribuant à une meilleure santé. Les disciplines psychocorporelles type yoga, sophrologie, méditation, sont aujourd'hui largement connues et recommandées, y compris par les médecins, pour leurs effets bénéfiques sur le stress, l'anxiété, et la gestion des émotions en général. De nombreuses études scientifiques valident notamment l'efficacité de la méditation de pleine conscience ou "mindfulness" pour lutter contre le stress, l'inflammation et la dépression. En revanche, l'impact de ces pratiques sur le surpoids et l'obésité n'avait jamais pas été évalué. Une étude Nutrinet-Santé, coordonnée par l'équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (EREN), s'est intéressée à ce lien auprès de 61 704 adultes français volontaires entre 2009 et 2014.

     Pour établir leur échantillon préalable, Géraldine Camilleri et le Dr Sandrine Péneau de l'équipe de coordination, ont recueilli par le biais d'un questionnaire les données concernant le poids, la taille, la consommation diététique, l'activité physique, l'anthropométrie, le style de vie, les conditions socio-économiques et le statut de santé. Dans le cadre du suivi, les participants inclus dans l'étude ont renouvelé leur réponse chaque année.  Dans un second temps, les volontaires se sont vu soumettre un questionnaire relatif aux pratiques de relaxation: 27% des interrogés déclarent avoir déjà pratiqué ce type d'activités, dont 14% actuellement, 8% de façon régulière, au moins une fois par semaine depuis au moins un an.  Parmi les activités pratiquées, la méditation arrive en tête avec 8% d'entre eux, le yoga (5%), la sophrologie (2%), le qi-gong (2%), le tai-chi (1%). (...)

    Source : sott

     

    10/02/2016 - Le message de Tim PEAKE l'astronaute pour les terriens !

    2015/3 société


    A 43 ans, Tim Peake réalise son premier vol dans l'espace. Mardi 9 février, l'astronaute britannique a raconté à France 2 comment se déroulait la vie à quelques milliers de kilomètres de la Terre, à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Depuis le 15 décembre, il y participe à l'expédition 46-47, avec les Américains Scott Kelly et Tim Kopra, ainsi que les Russes Mikhaïl Kornienko, Sergueï Volkov et Iouri Malentchenko.

    "Je souhaiterais pouvoir faire venir tout le monde ici"

    "Au quotidien, on travaille de 7 heures du matin à 7 heures du soir", explique-t-il, citant les activités scientifiques en cours dans l'ISS. Mais "bien sûr", ajoute-t-il, "on passe chaque moment de liberté à regarder par la fenêtre et à prendre des photos (...) La vue de la planète terre est spectaculaire pendant les aurores, c'est incroyable."

    Lui qui poste régulièrement des vidéos et des photos sur les réseaux sociaux confie "[essayer] de partager cette mission le plus possible avec tous ceux sur terre.""Je souhaiterais pouvoir faire venir tout le monde ici pour admirer la Terre" afin de "comprendre combien il est important de s'occuper les uns les autres et de s'occuper de notre planète", rappelle-t-il. La Terre est ce qu'il y a "de plus remarquable" et de "plus beau", assure le Britannique.

    Source : francetvinfo.fr

    02/02/2016 - Les cheveux comme thérapie

     Et si une des clés de votre développement spirituel
     se trouvait sur votre tête ?
     Découverte de la trichothérapy,
     une technique de soin méconnue et étonnante.Origines de cette technique

     La Trichothérapy®, un concept de soin énergétique du cheveu dont le nom est tiré du grec « tricho » (signifiant tout simplement « cheveu ») ne sort pas de nulle part, bien au contraire. Il est le fruit de l’expérience d’une femme de terrain, Jill Andrieu, coiffeuse de profession longtemps ambassadrice pour L’Oréal à travers le monde. Mais se sentant de plus en plus en décalage avec une activité dans laquelle la dimension humaine est souvent mise de côté, Jill décide de prendre un virage vers l’essentiel. Elle s’intéresse alors à la psychologie jungienne et perçoit de plus en plus, au fil des années, le lien étroit qui unit le cheveu au bien-être global de l’être.

     Petit à petit, par la pratique et les rencontres, elle met en place la méthode de la Trichothérapy®, comme un pont jeté entre coiffure traditionnelle et vision psychologique et spirituelle du cheveu. « Le cheveu est, à l’image de la fibre optique, un véritable capteur d’énergie, explique Jill Andrieu. Il canalise les nombreuses ondes lumineuses présentes dans la lumière naturelle du jour : solaire, diurne, sensorielle, émotionnelle et peut donc se charger de stress et de toxines. Quand on va mal, on remarque d’ailleurs une perte de vitalité du cheveu, de sa brillance. Il devient triste, mou, cassant, incoiffable. A force, les énergies cristallisées liées au vécu de la personne obstruent le bulbe pileux et font obstacle à cette capacité qu’ont les cheveux d’être des récepteurs. » Ainsi, la personne peut ressentir une disharmonie, voire un mal-être liés à des mémoires énergétiques stagnantes, plus ou moins anciennes, qui alourdissent inutilement son quotidien. C’est là que peut intervenir la méthode de la Trichothérapy®.

    Source : .inrees.com  

    01/02/2016 - Une étude sur la méditation

    On s’en doutait, ou on s’en moquait  mais désormais c’est prouvé. Le cerveau influence l’état de santé de l’individu.

    Pouvoir maîtriser naturellement le stress, le diabète et même le vieillissement, ça vous tente? Si c’est le cas, ne perdez pas un instant et essayez-vous à la relaxation. On savait déjà que le yoga était capable de modifier l’expression des gènes impliqués dans le fonctionnement immunitaire mais selon une nouvelle étude, la relaxation, de manière générale, peut avoir un effet similaire.

    Une étude américaine en provenance de l’Hôpital général du Massachussets , apporte la preuve que la «relaxation» (Yoga, méditation, prières, Qi Gong, Exercices respiratoires…) influe sur les réponses de nos gènes.

    La relaxation est une méthode utilisée depuis des millénaires, à travers grand nombre de cultures, pour prévenir voire guérir certaines maladies.

    Pour être totale, la relaxation doit vous amener à un état physiologique de repos profond qui modifie la réponse physique et émotionnelle face au stress. Les effets de cet état permettent alors au corps de réagir à l’opposé de sa réponse habituelle de lutte ou de fuite lorsqu’il est confronté au stress et peuvent être obtenus grâce au yoga, la prière, la méditation ou des exercices de respiration profonde.
     Source : sain-et-naturel.  

    28/01/2016 - Les plumes à la place des bibles

    Dans un geste symbolique, les autochtones du Canada ont remis au gouvernement canadien 2 plumes d’aigle. Ceux-ci serviront à remplacer pour le témoignage de vérité en cours de justice la bible qui fait référence à des conventions européennes.

    La plume d’aigle a toujours été la représentation de la vérité pour les Premières Nations d’Amérique du Nord.

    Source : aiglebleu

    23/01/2016 - Trente  millions d'amis

    Source : 30millionsdamis

    22/01/2016 - L'homme en Sibérie il y a 45 000 ans !

    Au coeur de la Sibérie arctique, sur les rives du fleuve Ienisseï, les paléontologues russes s'affairent autour de la carcasse d'un mammouth laineux. La découverte a eu lieu en 2012. Le jeune mâle de 15 ans est lentement dégagé de sa gangue de terre. L'attention du chef de l'expédition est attirée par l'une des défenses de l'animal. "Il y a des traces inhabituelles. Elle est pointue comme si un homme avait voulu l'aiguiser", remarque le professeur Alexey Tikhonov.

    10 000 ans plus tôt

    Bonne intuition. Après étude, le squelette montre bien des signes de tailles sur la défense, mais aussi de coups sur les côtes et les mandibules. Des marques qui résultent probablement de pointes de lances très aiguisées. C'est la preuve que l'homme vivait ici il y a 45 000 ans, soit 10 000 ans plus tôt que ce que les chercheurs croyaient. "Peut-être que [les hommes] sont passés en Amérique beaucoup plus tôt et donc ça, ça révolutionne un petit peu ce qu'on savait", explique Marylène Patou-Mathis, préhistorienne, directrice de recherches au CNRS. Grâce à ce mammouth, une multitude de questions se posent désormais.

    Source : francetvinfo

    15/01/2016 - Un ville subaquatique écologique ...Aequoera

    Le pari de Vincent Callebaut : Aequoera, un village sous-marin imprimé en 3D à partir de résidus plastiques. Utopie ou réalité ? Triste réalité : les mers et océans accumulent un nombre inquiétant de déchets... Pour contrer ce désastre, Vincent Callebaut surnommé l'architecte vert a dessiné un projet visionnaire. Le dessein porte le nom d'Aequoera : un village sous-marin imprimé en 3D à partir des détritus qui polluent notre planète bleue. Bouteilles, bidons, sacs et autres emballages récoltés dans les océans seront triés puis broyés pour devenir la matière première qui constituera la structure Aequoera. Les granulés obtenus seront ensuite associés à une émulsion d'algues gélifiantes afin de créer des filaments écologiques comme base de construction. Ce matériau composite appelé Algoplast constituera alors l'intégralité du village subaquatique.

    Source : voyage.gentside

    04/01/2016 - Le Bain de forêt, un bienfait pour l'organisme !

     Se promener dans les bois pour se ressourcer et se régénérer : depuis 1982, le gouvernement japonais reconnait le Shinrin-Yoku (littéralement « bain de forêt ») comme un moyen d’améliorer sa santé physique et psychologique. Au milieu des années 90, une série d’études scientifiques menées par des chercheurs nippons ont confirmé les nombreux mérites de ces immersions régulières en pleine nature.

    Cette pratique accessible à tous fait désormais fureur depuis quelques mois en Californie. Focus sur la sylvothérapie (du latin silva signifiant bois, forêt), une bonne résolution à adopter pour 2016 !

    Des bienfaits pour tout l’organisme

    Marcher lentement, de 2 à 4 km, dans une forêt ou un parc épargné par le tumulte urbain, stimule les fonctions immunitaires, diminue la pression artérielle, la production d’hormones du stress (cortisol, adrénalines, vasopressine, …), la fatigue, l’anxiété. Un bien-être complet envahit progressivement le corps dont les effets se stabilisent au fil des ballades. Les huiles essentielles volatiles respirées possèdent des propriétés antimicrobiennes. Ces bains de forêt améliorent aussi la qualité du sommeil et accélèrent le temps de guérison après une maladie.

    Se reconnecter à ses 5 sens

    Ruissellement d’un cours d’eau, rayons du soleil filtrant à travers les branches, chant des oiseaux, bruit du vent dans le feuillage, odeurs du bois et de la flore, omniprésence de deux couleurs apaisantes (le vert et le bleu), qualité de l’air : les nombreuses informations visuelles, olfactives, auditives, tactiles voire gustatives (en mangeant des noix, des baies, …) influent positivement sur notre système sensoriel. Un état méditatif s’installe tout au long de la marche. L’esprit s’évade, se calme, s’apaise. Les jours suivants, on se sent plus créatif, serein et attentif. Les conseils pour un bain de forêt dans les règles de l’art : marcher pieds nus si l’environnement et le temps le permettent, s’adosser à un arbre ou l’enserrer pour capter ses vertus bénéfiques, ne pas parler et éteindre son portable !

    Source : cassiopee-blog

    26/12/2015 - Un grotte éblouissante !  

    2015/3 société

    Dans la région désertique du Nouveau-Mexique, il existe une grotte qui a servi de maison à un homme durant une période solitaire de sa vie. Il a passé de longues heures en compagnie de son chien tout en la construisant.
     Lorsqu’on lui a demandé s’il était obsédé par la construction de la grotte, il a répondu: « Est-ce qu’un enfant est obsédé par le jeu? ». Si vous aimez ce que vous faites, vous serez toujours motivé à le faire, dit-il.  Sa caverne magique est intime et, pourtant, elle est écrasante. Ra (le sculpteur de grotte) ne se considère pas comme un artiste, simplement comme un homme qui exprime sa passion d’une manière qui inspire l’admiration. 

    Source : espritsciencemetaphysiques

    20/12/2015 - Réchauffement climatique... ?

    18/12/2015 - Une interview du Dr J.J. Charbonier

    05/12/2015 - Le Chaman en vous

     

    02/12/2015 - L'art comme thérapie

    Lorsque vous êtes fatigué, dessinez des fleurs. Le fait de dessiner des fleurs aide à libérer votre esprit et avoir le cerveau moins embrouillé. Lorsque vous êtes en colère, tracez des lignes. Des lignes courbes, des lignes droites, quelles que soient les lignes que vous aimez.

    Lorsque vous souffrez, créez un modèle ou faites un puzzle pour aider votre esprit à s’évader. Lorsque vous vous ennuyez, faites du coloriage. Lorsque vous êtes triste, peignez un arc en ciel. Quand vous avez peur, tricotez  pour vous sentir en sécurité. Si vous êtes inquiet, réalisez une poupée. Si vous vous sentez indigne, déchirez des morceaux de papier et disposez-les sous forme d’un schéma quelconque.

    Si vous êtes anxieux, utilisez la technique japonaise origami (l’art de créer des formes avec du papier simplement en le pliant).

    Source : espritsciencemetaphysiques 

    26/11/2015 - De l'électricité en pédalant !

    Dans le cadre de son initiative "Billions in Change", le milliardaire Manoj Bhargava a dévoilé une invention révolutionnaire : un vélo capable de fournir de l'électricité aux foyers qui n'en ont pas ou peu. Dès l'année prochaine, quelque 10.000 de ces vélos pourraient être installés en Inde. Imaginez votre vie sans électricité. "Non seulement vous n'auriez pas de téléphone portable, ni d'ordinateur, ni de télévision. Mais il serait aussi difficile de vous éclairer, de chauffer votre maison et de préparer votre nourriture sans brûler du bois ou du charbon". Voilà comment vit la moitié de la population mondiale, explique le site de Billions in Change. Aujourd'hui, on estime qu'environ 1,3 milliard de personnes n'ont toujours pas accès à l'électricité au quotidien. De nombreuses autres n'y ont accès que partiellement ou temporairement. C'est pour répondre à ce problème que le milliardaire indo-américain Manoj Bhargava vient de dévoiler une nouvelle invention dans le cadre de son projet Billions in Change. Son nom : Free Electric. Quand pédaler fournit de l'électricité Il s'agit d'un vélo hybride capable de fournir de l'électricité grâce à l'énergie mécanique humaine. Autrement dit, une personne peut produire de l'électricité simplement en pédalant sur le vélo. Décrit comme "petit, léger et simple", le dispositif est en effet doté d'un volant qui enclenche un générateur, lui-même relier à une batterie qui se charge au fur et à mesure de l'effort. Selon ses concepteurs, pédaler une heure permettrait de fournir assez d'énergie pour alimenter en électricité une maison pendant 24 heures. Manoj Bhargava a expliqué que le Free Electric était l'une de leurs inventions les plus prometteuses parce qu'elle fait appel à l'énergie humaine, une source d'énergie illimitée et plus accessible que toute autre forme d'énergie renouvelable. "C'est la façon pratique la moins coûteuse d'obtenir de l'électricité à travers le monde", a affirmé le milliardaire. "C'est tellement simple que nous pensons pouvoir le fabriquer pour 100 dollars (environ 90 euros). Un simple réparateur de vélos, n'importe où, peut le réparer", a-t-il confié dans une interview reprise par le National Geographic.

    Source : maxisciences 

    23/11/2015 - Elle se trouve trois sosies qui lui ressemblent comme des jumelles

    La jeune femme, qui a lancé sa quête sur les réseaux sociaux, a réussi à trouver des sosies qui lui ressemblent plus que sa propre sœur…

    Paraît-il que nous avons tous sept sosies dans le monde. Des êtres qui, en l’absence même de lien de parenté, nous ressemblent trait pour trait. C’est ce qu’a voulu vérifier Niamh Geaney, une Irlandaise de 26 ans partie en quête de ses sosies à travers le monde, rapporte le Daily Mail. Un défi en partie relevé puisque cette semaine, la jeune femme a rencontré son troisième sosie.

    Même regard, même chevelure

    Très vite après avoir lancé son projet, Twin strangers, Niamh est parvenue à trouver deux sosies. L’étudiante et présentatrice télé a d’abord rencontré sa compatriote Karen Branigan, qui affiche le même physique qu’elle. Et immortalisé en photo cet instant particulier avec cette inconnue. Ne restaient plus que six sosies à retrouver.

    Quelques semaines plus tard, c’est en Italie, à Gênes, que Niamh a trouvé sa deuxième jumelle. Comme elle, Luisa Guizzardi arbore le même regard azur et la même chevelure lisse et châtain. Là encore, une séance photo a permis de garder un souvenir de cette rencontre insolite.

    « Nous pourrions être sœurs »

    L’Irlandaise aurait pu se contenter de ce score déjà honorable, mais elle a réussi l’exploit de retrouver un troisième sosie, avec qui la ressemblante est des plus troublantes. Et le plus fou dans cette histoire, c’est que les deux femmes ne vivent qu’à une heure l’une de l’autre. Cette semaine, la jeune femme a rencontré cette jeune femme, Irene, qui pourrait aisément être prise pour sa jumelle. (source : 20minutes

    20/11/2015 - Philippe BOBOLA,  un Physicien qui explique le chamanisme...

     

    19/11/2015 -  "DEMAIN",  le film pour un autre futur !

    14/11/2015 - Une hyper-activité solaire depuis le 17 octobre 2015

    Selon la NASA, le Soleil est dans une phase anormale d’hyperactivité depuis le 17 octobre : un groupe de taches solaires faisant face à la Terre, dont l’une est la plus grande observée depuis 24 ans, provoque des éjections de matière et des flashs lumineux (rayons X et UV) qui ont déjà perturbé certaines communications. Pour l’heure, le bouclier magnétique terrestre résiste. Mais le phénomène pourrait perdurer, et le risque de défaillances majeures des systèmes de télécommunications et informatiques n’est pas encore écarté.

    C’est une tache solaire qui a mis le feu aux poudres, comme nous l’avons signalé ici-même. Observée par le satellite Solar Dynamics Observatory (SDO) de la NASA, elle est la plus grande depuis 1990, plus large que le diamètre de Jupiter, soit 140 000 km (11 fois le diamètre de la Terre). Elle forme avec d’autres taches plus petites un groupe, nommé AR2192, comme on n’en avait pas connu depuis 2001, visible à l’œil nu (à condition de se munir d’un filtre protecteur pour la rétine). Une situation paradoxale car l’astre était depuis 2008 plutôt léthargique… Mais le paradoxe n’est qu’apparent : les astronomes considèrent que s’étant peu “exprimé”, il a emmagasiné un surplus d’énergie qu’il relâche aujourd’hui.

    Le Soleil nous a mitraillé six fois depuis le 17 octobre

    Or les astronomes savent bien qu’une tache est synonyme de perturbations : la tache est la partie visible d’un tube ou faisceau de lignes magnétiques plongeant au cœur du Soleil et qui freine le mouvement d’ascension du plasma (des noyaux d’hydrogène et d’hélium chargés et des électrons) vers la surface. Cela revient à bloquer l’évacuation de la chaleur, tel un couvercle. L’emmagasinement local de cette chaleur (confinement magnétique) se résout généralement par de violentes radiations  X et UV et l’éjection de masse coronale (EMC) à 450 km/s qui constitue le vent solaire : le couvercle saute. Quand ce phénomène fait face à la Terre, celle-ci prend un double coup de Soleil :les radiations parviennent jusqu’à nous en 8 minutes, et la matière en 4 jours et demi.

    En l’occurrence, la Terre a déjà reçu six bouffées de colère solaire, dont la plus violente date du 24 octobre.  Heureusement, le champ magnétique terrestre forme un bouclier naturel invisible qui dévie le vent solaire sur les cotés, et différentes molécules de l’atmosphère dont l’ozone absorbent les radiations lumineuses avant que celles-ci touchent le sol. Mais parfois l’attaque est trop forte pour que le champ magnétique et l’atmosphère fassent rempart : une partie de la matière solaire et de ses radiations peuvent alors faire de gros dégâts, comme cela est peut-être arrivé en l’an 775, et comme cela a failli arriver en juillet 2012 si la Terre avait été légèrement décalée sur son orbite, comme l’a annoncé la NASA en juillet dernier.

    Le risque : la mise hors d’usage des satellites de télécommunications, des communications radio, des réseaux et systèmes électriques, sans parler des irradiations mortifères touchant les passagers des avions et, finalement, les habitants de la Terre. Un Armageddon technologique et humain, comme l’illustre cette infographie (cliquer dessus).

    Source : science-et-vie 

     2015/3 société

     Le Soleil et la conscience humaine - Voir LA PAGE

    Le soleil a -t'il le pouvoir de transformer l'humanité ?

    Dans le film La révolution solaire, le célèbre biophysicien allemand Dieter Broers, fournit un ensemble d'arguments significatifs pointant vers une multitude de preuves scientifiques qui montrent une corrélation remarquable entre l'augmentation de l'activité solaire et les avancées de nos capacités, créatives, mentales et spirituelles. Nous sommes en plein milieu d'une hausse spectaculaire des perturbations solaires qui ont la capacité de modifier le champ électromagnétique de la Terre et par conséquent notre écologie globale. Cependant Broers ne voit pas cela comme l'imminence d'une apocalypse mais comme l'aube d'une nouvelle ère. S'appuyant sur une recherche provenant de diverses disciplines, il montre comment l'activité de l'éruption solaire porte le potentiel d'accroître nos capacités cérébrales et d'élargir nos esprits de façons que nous n'aurions jamais imaginé possible. Les capacités actuellement considérées comme extraordinaires ou supra naturelles - télépathie, perception extrasensorielle, et quotients intellectuels hors norme - pourraient bientôt devenir ordinaires et naturelles et pourraient très bien nous aider à résoudre les crises mondiales émergentes auxquelles nous sommes confrontés. Sans aucun doute, notre façon de penser, de sentir, d'être en relation, de communiquer et d'expérimenter la réalité a changé de façon spectaculaire au cours des dernières années et Broers affirme que ces changements finiront par aboutir à de nouvelles formes de conscience et d'harmonie sur Terre. L'humanité va passer par un saut évolutionnaire, dit Broers, et le processus a déjà commencé. Avec la participation de : D. BROERS, R. SHELDRAKE, M. PERSINGER, E. SENKOWSKI, M. KÖNIG, I. VON LUDWIGER, E. RAUSCHER, R. MCCRATY, F. HALBERG, G. CONFORTO, JJ & D. HURTAK, F. BLAKE, and R. STRASSMAN.

     

    11/11/2015 - Un pentacle géant au Kazakhstan

    Récemment à l’aide de Google Maps, a été découvert un pentacle géant ! Mesurant près de 360 mètres, il est situé dans le nord du pays du Kazakhstan, près de Lisakovsk.

    La question qui se pose maintenant, c’est si ce pentacle est d’origine naturelle ou pas ?
    Quoi qu’il en soit il reste impressionnant et laisse planer le doute. (source : infolites)
     

    Toutes les actualités