• 2016/1 actualités

    Toutes les actualités 

    Les Actualités de L' UNIVERS

    News : 2015/2 actualités 

    2016 - page 1 - page 2 

    07-10-2016 -  L’étoile KIC 8462852, une énigme !

    En plus de baisses lumineuses sporadiques, l’étoile KIC 8462852 s’est assombrie lentement ces quatre dernières années. Un nouveau phénomène qui laisse les astronomes perplexes.Décidément, l’étoile KIC 8462852 n’en finit plus de poser des colles au monde scientifique. En octobre 2015 déjà, les astronomes avaient observé, grâce au télescope Kepler, plusieurs baisses de luminosité de 20%, étalées sur des périodes de 5 à 80 jours. Ce phénomène difficilement explicable serait dû, pour certains, à la potentielle présence d’une sphère de Dyson, une superstructure extraterrestre, dans le secteur. Un mois plus tard, la NASA niait l’existence d’une construction alien autour de KIC 8462852 et attribuait la baisse lumineuse à un essaim de comètes gravitant près de l’étoile.

    Si le mystère autour de la structure extraterrestre a été percé à jour, celui sur ces étranges variations reste entier. Pire, il s’épaissit si l’on en croit cet article, rédigé par Ben Montet du California Institute of Technology et Josh Simon de la Carnegie Institution de Washington, et paru dans The Astrophysical Journal.

    Qui a baissé la lumière ?

    Ainsi, les deux hommes rapportent que durant ses quatre ans d’observation par Kepler, l’étoile s’est assombrie. Sa luminosité a chuté de 1% pendant les trois premières années, avant de perdre 2% supplémentaires en à peine six mois. La luminosité de KIC 8462852 est ensuite restée stable sur les six mois d’observation restants. “Aucune autre étoile de ce type ne présente ce phénomène de disparition lente“, expliquent-ils. “Nous ne voyons rien de similaire dans la base de données de Kepler.”
    Près de 500 astres semblables ont été analysés par les scientifiques et seulement une fraction d’entre eux a connu une baisse similaire sur les trois premières années. En revanche, KIC 8462852 est la seule à s’être assombrie de 2% en six mois et à connaître une diminution totale de 3%.

    Pour les deux chercheurs, la soudaine chute de luminosité de 2% pourrait être due à une collision entre deux objets stellaires dans l’axe de visée du télescope. En revanche, ils n’avancent aucune hypothèse quant à la baisse sur les trois premières années. “Ce sera un sacré défi de trouver une explication plausible pour cette étoile qui présente trois caractéristiques jamais observées auparavant“, avancent les deux hommes. De quoi réveiller les espoirs des ufologues quant à la présence d’extraterrestres près de KIC 8642852.

    Source : journaldugeek.

    25-09-2016 -  L'énergie nucléaire au Thorium 

    Le film à voir ici : future.arte.tv/fr/thorium 

    Une énergie nucléaire "verte" ? Au début de la série Occupied, diffusée par ARTE fin 2015, le nouveau chef écologiste du gouvernement norvégien, pour mettre un terme à l'exploitation pétrolière, inaugurait une centrale fonctionnant au thorium. Une hypothèse nullement fictive, selon ce documentaire, qui montre combien ce combustible alternatif, découvert à la fin du XIXe siècle et répandu sur toute la planète, représente une piste sérieuse pour échapper aux dangers et à la pollution induits par l'utilisation du plutonium par l'industrie atomique.

    Si le nucléaire n'avait pas été inventé pour bombarder Hiroshima et propulser des flottes militaires, nos centrales fonctionneraient sans doute aujourd'hui avec des réacteurs à sels fondus de thorium. Tchernobyl et Fukushima seraient peut-être restés des points anonymes sur la carte du monde. La surexploitation de l'énergie fossile aurait probablement cessé beaucoup plus tôt, et le changement climatique se révélerait moins alarmant qu'il ne l'est aujourd'hui... La Chine à l'avant-garde ?

    Pour réaliser ce scénario, qui semble aujourd'hui utopique, il aurait peut-être suffi de s'intéresser vraiment aux travaux visionnaires du physicien américain Alvin Weinberg qui, après avoir participé à la fabrication de la bombe atomique, a voulu travailler sur une utilisation civile et pacifique de l'atome. Il s'est acharné de 1945 à sa disparition, en 2006, à inventer les conditions d'une énergie nucléaire propre reposant sur des réacteurs révolutionnaires et sur l'extraction du thorium. Mais les intérêts liés aux lobbies de l'énergie et de la défense en ont décidé autrement. Les États qui ont opté pour l'énergie atomique ont longtemps cherché à étouffer l'éolien et le solaire, et aucun n'a voulu prendre en compte les problèmes bien connus d'enfouissement des matières fissiles. Aujourd'hui, pourtant, l'idée d'un recours à des combustibles nucléaires liquides et à des réacteurs à sels fondus refait surface, défendue par le monde de la recherche et même par des écologistes combattant l'industrie nucléaire. Le gouvernement chinois a décidé d'investir 350 millions de dollars pour étudier cette filière révolutionnaire. La Fondation de Bill Gates s'y intéresse aussi. L'Europe va-t-elle rester à la traîne ? Un voyage teinté d'espoir vers la face gâchée du nucléaire.

    Un film documentaire de Myriam Tonelotto, diffusé sur ARTE  

    15-09-2016 -  La carte aux 100 000 étoiles !

    2016/1 actualités


    '100 000 étoiles' : explorez la Voie Lactée depuis votre ordinateur grâce à Google par Gentside Découverte

     Qui n'a jamais rêvé d'aller faire un petit tour du côté de la Voie Lactée ? Désormais, vous pouvez aller jeter un coup d'oeil aux 100.000 étoiles les plus proches du Soleil grâce à une carte interactive créée par Google. À coups de zooms, vous pourrez ainsi explorer la galaxie, mais de façon digitale. Vous avez oublier à quel point vous étiez petit dans l'univers ? Ce projet pourrait bien être une piqûre de rappel ! Cette carte interactive, signée Google et baptisée "100.000 Étoiles", vous embarque pour un voyage spectaculaire à travers la galaxie. Elle révèle notamment des détails graphiques exceptionnels ainsi que des informations précieuses sur chaque étoile. Surtout, elle met en images les gigantesques distances qui séparent la planète Terre de ses voisines stellaires.

    Source : .maxisciences  

    Une météorite de 30 tonnes !

    Une météorite ferreuse pesant plus de 30 tonnes a été découverte à Gancedo, dans le nord de l’Argentine, et déterrée le week-end dernier. L’énorme rocher venu de l’espace serait issu de la pluie de météorites qui s’est abattue il y a entre 4.200 et 4.700 ans sur la zone d’une soixantaine de kilomètres carrés désormais baptisée Campo del Cielo (en français, le Champ du ciel).

    Cent tonnes d’astéroïdes de toutes tailles ont déjà été excavées dans la région. La dernière en date pourrait d’ailleurs recevoir le titre honorifique de deuxième plus grosse météorite jamais trouvée dans le monde, derrière Hoba, le roc de 60 tonnes découvert en 1920 en Namibie.

    Source : 20minutes

     02-09-2016 - Les Perséides de Septembre

     La nuit du 9 septembre 2016 s'annonce la plus intense. Tout ce qu'il faut savoir pour suivre ce dernier événement étoilé de l'été.L’été se termine, mais les étoiles filantes sont de retour. Le phénomène commence le 2 septembre et doit durer 16 jours. La nuit du 9 septembre devrait être la plus intense avec en moyenne 5 étoiles par heure visibles à l’oeil nu. Le pic d’activité est prévu vers 3h45 en France.Les Perséides de septembre viennent de la constellation de Persée. Il faut donc regarder dans sa direction, vers le nord-est. C’est une constellation circumpolaire. Cela signifie qu’elle ne se couche jamais en Europe. Les étoiles sont donc toujours présentes, mais visibles en fonction de l’intensité de la lumière.

    Source : positivr.

      30-08-2016 - Un signal à 95 années-lumière de la Terre...

    Un "puissant signal" radio capté dans l'espace intrigue les scientifiques

    Le signal provient d'une étoile similaire au Soleil, qui se trouve dans la constellation d'Hercules (HD164595) à environ 95 années-lumière de la Terre.
    Est-ce le signe d'une civilisation extraterrestre ? Un télescope russe, qui scrutait la voûte céleste en quête de signes d'intelligence extraterrestre, a détecté un "puissant signal" radio, en 2015. La découverte, rendue publique pour la première fois vendredi 27 août par le site spécialisé Centauri Dreams (en anglais), suscite un grand intérêt dans la communauté scientifique.

    Ce signal, dont les caractéristiques pourraient laisser penser à une transmission d'une intelligence extraterrestre, pourrait tout aussi bien être une interférence radio ou le résultat d'un phénomène naturel.

    Un signal de nature inconnue

    "Personne ne prétend qu'il s'agit d'une transmission d'une civilisation extraterrestre, mais cela vaut certainement la peine de l'étudier davantage", écrit Paul Gilster, créateur de ce site qui couvre les recherches scientifiques portant sur l'exploration de l'espace lointain.

    Le signal provient d'une étoile similaire au Soleil qui se trouve dans la constellation d'Hercules (HD164595) à environ 95 années-lumière de la Terre. Les scientifiques savent que cette étoile compte au moins une planète. Mais l'Académie russe des sciences est claire. Pour elle, il est trop tôt pour déterminer la nature et la provenance de ce signal.

    Selon les chercheurs, si ce signal radio provenait d'une antenne qui rayonne dans toutes les directions, il s'agirait alors d'une civilisation beaucoup plus avancée que la nôtre, dite "Kardashev de type II", selon ces scientifiques. Si le signal provient d'une bande d'émissions étroite orientée vers notre système solaire, cela pourrait être une civilisation plus proche des humains. Cette découverte devrait faire l'objet d'une discussion au 67e Congrès Astronomique International, qui doit se tenir à Guadalajara (Mexique), le 27 septembre.

    Source : francetvinfo

    28-08-2016 - Une nouvelle Terre ?

    Les scientifiques ont récemment repéré une planète similaire à la Terre qui pourrait être le plus proche endroit, en dehors du Système solaire, adapté à la vie. La découverte a été faite par des chercheurs de l'Observatoire européen austral. Sputnik a interrogé l'astrophysicienne Sandra Jeffers sur l'importance de cette découverte."La planète nouvellement découverte est de 1,3 masse de la Terre, donc, elle est juste un peu plus lourd que notre Terre. Le corps céleste, baptisé Proxima B, orbite autour de Proxima Centauri, qui est l'étoile connue la plus proche du Soleil. La planète se situe dans une zone par rapport à l'étoile où il pourrait être possible de trouver de l'eau liquide", a indiqué à Sputnik Sandra Jeffers, membre de l'équipe qui a découvert la nouvelle planète. Elle a en outre déclaré que la planète était à environ 4,2 années-lumière, soit quatre quadrillons de kilomètres de la Terre. "Si vous conduisez une voiture à 300 kilomètres par heure, il vous faudra 17 milliards d'années pour y arriver!", a-t-elle noté. Quant à l'importance de cette découverte, l'astrophysicienne a souligné qu'il y a 25 ans, il n'y avait pas de planètes connues en dehors du Système solaire et, maintenant, une planète comme la Terre orbitant autour de l'étoile la plus proche du Soleil a été découverte. © Photo. Capture d'écran: YoutubeHabitable, Proxima B? Un scientifique a des doutes…La découverte est encore plus révolutionnaire puisque c'est notamment vers Alfa Centauri, qui fait partie du même système que Proxima Centauri, que l'on envisage d'envoyer un appareil spatial à la vitesse de 160 millions de km/h dans le cadre du projet Breakthrough Starshot qui a déjà fait beaucoup de bruit. L'homme d'affaires russe Iouri Milner et le célèbre physicien Stephen Hawking ont annoncé le départ de ce projet le 12 avril à New York. On suppose que ce "semi-satellite" pourra atteindre l'étoile en 20 à 30 ans;

    Source : sputniknews

    11-08-2016 - Une "sphère de Dyson" extra-terrestre autour d'une étoile ?

     Deux astrophysiciens ont publié une première version d’un article dans lequel ils présentent les résultats d’une analyse photométrique de l’étoile KIC 8462852. Ils ont donc pris toutes les mesures de luminosité enregistrées par la mission Kepler (un télescope spatial) de 2009 à 2013 afin de détecter un pattern quelconque.

    Aucun modèle connu : Le résultat défie l’imagination. La luminosité totale de KIC 8462852 a chuté de 3 % durant ces quatre années. Trois pour cent peuvent sembler peu, mais dans le monde des étoiles, où ces dernières vivent des dizaines de milliards d’années, une baisse de la luminosité s’observe sur des millénaires et davantage!

    «Rien n’explique tout ça de manière satisfaisante.» – Benjamin Montet, l’un des auteurs de l’étude

    Pour le détail, durant les 1000 premiers jours de l’observation, la luminosité de KIC 8462852 a diminué de 0,34 % (en moyenne) par année. Pour les 200 jours suivants, sa luminosité a diminué de 2 % avant de se stabiliser. Il est à noter que les astrophysiciens ont observé 500 autres étoiles à proximité de KIC 8462852 et n’ont rien trouvé de comparable. Souvenons-nous qu’une des hypothèses avancées pour expliquer les chutes irrégulières de luminosité de KIC 8462852 était la construction d’une mégastructure extraterrestre autour de l’étoile, aussi appelée une sphère de Dyson, dans le but de capter toute l’énergie possible.Si cette hypothèse peut sembler farfelue, les nouvelles données ne la contredisent pas.La bonne nouvelle, c'est que l'étoile KIC 8462852 fera l'objet d'une observation intense tout au long de l'année, grâce à une campagne réussie de sociofinancement.

     Un penseur, Freeman Dyson, a déjà réfléchi à ce phénomène durant les années 1960: pour survivre, une civilisation avancée aurait besoin de beaucoup d’énergie. Pour collecter cette énergie, quoi de mieux que de construire une mégastructure autour d’une étoile, soit la source d’énergie par excellence? Cette structure hypothétique s’appelle la sphère de Dyson Un astrophysicien très sérieux du nom de Jason Wright a suggéré que KIC 8462852 est peut-être entourée d’une sphère de Dyson

    Source ; journaldemontreal

    Voir la page : "L'Echelle de Kardashev" ou les possibles civilisations extra-terrestres. 

     07-08-2016 - Voyage vers la Lune pour 2017

     La compagnie de vol spatial privé Moon Express va bientôt annoncer qu'elle a obtenu l'approbation réglementaire par le gouvernement américain pour envoyer un atterrisseur lunaire sur la surface de la Lune, selon une source proche du dossier. Cela signifie que la société sera la première entreprise privée de l'histoire à avoir reçu l'autorisation du gouvernement pour envoyer un véhicule au-delà de l'orbite terrestre et sur un autre monde.
    Moon Express est une compagnie de vol spatial privé avec des espoirs à long terme d'exploitation minière de la surface lunaire. Mais à court terme, la société se concentre sur la Lune en premier. L'entreprise développe le MX-1, un atterrisseur lunaire de 9 kilos conçu pour « sautiller » sur la surface de la Lune. MX-1 est dans la compétition Google Lunar X Prize, un concours international pour envoyer le premier vaisseau spatial privé financé vers la Lune. Pour gagner cette compétition, Moon Express doit envoyer son atterrisseur à la surface de la Lune avant le 31 décembre 2017.

     La société a déjà réservé un tour sur une fusée expérimentale appelée Electron, fabriquée par la start-up Rocket Lab. Seuls les gouvernements des États ont déjà voyagé sur la Lune ou vers d'autres horizons. À l'heure actuelle, il n'y a pas de cadre réglementaire en place qui permet au gouvernement américain de superviser les missions privées au-delà de l'orbite terrestre.

     Et c'est un problème, étant donné que les États-Unis doivent se conformer aux obligations prévues par le Traité sur l'espace extra-atmosphérique; un accord international qui guide comment les nations effectuent des missions dans l'espace. Plus précisément, les États-Unis sont tenus de superviser adéquatement les missions privées vers d'autres corps planétaires, ainsi que veiller à ce que les entreprises ne violent pas la protection planétaire. Mais maintenant, il n'y a aucun moyen pour le gouvernement de faire en sorte que les missions privées allant au-delà de l'orbite terrestre ne violent pas ces parties du traité. 

    Source : sott

     04-08-2016 - Les étoiles filantes du mois d'août, les Perséides... !

    Une pluie d’étoiles filantes va traverser le ciel les nuits du jeudi 11 et du vendredi 12 août 2016. Voici ce qu’il faut savoir pour ne pas rater le traditionnel rendez-vous avec les Perséides, aussi appelées Larmes de Saint-Laurent.

    Le pic d’activité des Perséides est attendu dans les nuits du 11 et du 12 août. Lors du pic, ce seront en moyenne, 100 météores qui traverseront le ciel par heure. Soit pratiquement 2 par minute. Le phénomène s’annonce donc intense et spectaculaire ! Vous avez donc toutes les chances de pouvoir en observer quelques-unes à l’oeil nu.

    Certains astronomes considèrent que cette année l’essaim des Perséides pourrait s’intensifier et le nombre de météores augmenter de 50% par rapport aux années précédentes !

    Des pics secondaires sont prévus les nuits précédentes et suivantes. Cette année, le phénomène s’étend du 17 juillet au 24 août.

    Source : positivr

    30-06-2016 - Le soleil est devenu "blanc" !

    Le soleil est devenu "blanc" deux fois durant le mois de juin. Des épisodes au cours desquels aucune tâche solaire n'a été détectée à la surface de l'étoile de notre système solaire. Un scénario catastrophe à prévoir ?

     Pas de panique ! La fin des temps n'est pas arrivée... Enfin normalement.

     Le soleil est simplement beaucoup plus calme que d'habitude.

     Aucune tâche solaire n'était observable à la surface de notre étoile préférée, ce qui entraîne le phénomène de soleil "blanc", comprenez vide de tâche. "Pour la deuxième fois du mois, le soleil est devenu complètement blanc", explique Paul Dorian, météorologue de l'observatoire du climat Vencore Weather. Le même événement était déjà survenu le 4 juin.

     Les tâches solaires sont des zones sombres à la surface du soleil indiquant une intense activité magnétique. Ces évènements inhibent la convection solaire et réduisent la température de l'astre là où elle se trouvent.

     Pour les scientifiques, l'observation des tâches solaires est capitale. Leur présence ou leur absence a des conséquences sur l'environnement et la technologie ici-bas sur Terre. Que peuvent donc signifier ces épisodes de soleil "blanc" ? La bonne nouvelle, c'est que, à priori, il n'y a rien de grave. Tout ceci est parfaitement normal. Le soleil approche d'un minimum solaire. Un évènement qui devrait avoir lieu en 2019 ou 2020, selon Paul Dorian. En attendant, les épisodes de soleil "blanc" devraient se multiplier et leur longueur peu à peu augmenter. Ils devraient durer des jours entiers, puis des semaines voire des mois. Ce sera la fin du cycle solaire numéro 24 qui a débuté en 2008.

    Source : sott

    27-06-2016 - L'énergie Solaire, une découverte qui fera date !

     André Gennesseaux : Passionné de mécanique, André a développé une alternative à la batterie chimique : une solution mécanique low tech et innovante à base de béton pour enfin stocker l’énergie solaire à bas coût.

    23-06-2016 - Des tubes de plasma entourent la Terre 
    Des structures de plasma en forme de tubes, entourant la Terre, ont été détectées par un radiotélescope. Les scientifiques supposaient l'existence de ces structures depuis longtemps, mais elles n'avaient jamais été concrètement observées.

    De gigantesques "tubes" de plasma, flottant à quelques 600 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre ? C'est bel et bien ce qui a été identifié par le Murchison Widefield Array (MWA), un radiotélescope situé en plein désert australien. Si la présence de ces structures tubulaires de plasma (le plasma est un état particulier de la matière, constitué de particules ionisées, c'est-à-dire ayant perdu des électrons) était pressentie depuis près de 60 ans, c'est la première fois que des observations viennent confirmer cette hypothèse.Ces structures tubulaires sont situées dans les couches internes de la magnétosphère terrestre (la magnétosphère est la région située autour d'un corps céleste dominée par les champs magnétiques émis par ce dernier).La découverte de ces structures est importante, parce qu'elles causent des distorsions susceptibles d'affecter le fonctionnement du système de navigation des satellites civils et militaires. Nous avons donc besoin de mieux les connaître", explique Cleo Loi (School of Physics, Université de Sydney, Australie) dans un communiqué publié par l'Université de Sydney.

    Ces structures de plasma ont pu être imagées en trois dimensions, grâce aux 128 antennes du radiotélescope MWA réparties sur une surface de neuf kilomètres carré : en séparant les signaux reçus par les antennes situées aux deux extrémités de cette surface puis en les combinant, les chercheurs ont ainsi pu reconstruire ces tubes de plasma en 3D.

    Source : journaldelascience

    14-06-2016 - La connexion anthropocosmqiue et la Terre

    Une relation, entre les événements actuels et la conscience humaine

    La dépression qui m'intéresse est celle qui perdure, celle qui coûte à sa victime des heures sur le divan du thérapeute et la place dans une routine médicale, souvent à vie. Le type de dépression dont je parle est celui qui pousse les gens au suicide, souvent de multiples fois sur de longues périodes au cours de leur vie. Elle aspire votre âme en dehors de vous-mêmes, car elle vous convainc que le monde est un endroit entièrement nihiliste. Il n'y a pas de but, pas d'espoir, pas d'avenir et personne ne comprend. Il n'y a qu'un monde froid et insensible dont la culture est au mieux superficielle, et au pire carrément psychopathique. Il y a un vide en vous qui grandit, grandit et grandit.

    Comment et pourquoi des gens relativement bien adaptés, avec une vie normale, en arrive à porter en eux ce monstre, ce sentiment d'une âme brisée qui refuse de guérir avec des médicaments ou les dernières théories psychothérapiques ? Je pense que la réponse à cette question est que l'être de ce type d'individu a, à un certain niveau de conscience, été forcé de réaliser que le monde « ici-bas » va fondamentalement de travers, qu'il est en fait devenu un terrain de jeu pour les personnalités nihilistes qui n'ont pas d'autres plans que d'étancher leur soif de ténèbres et de destruction.
    Il n'y a, en réalité, aucun espoir pour un monde dirigé de la sorte, car le résultat logique d'un monde gouverné par une « élite » dotée uniquement d'un appétit pour l'obscurité est l'entropie totale. Cela va à l'encontre de toutes les raisons pour lesquelles les gens devraient vivre et à l'encontre de ce que pourrait être réellement le sens de la vie. Il faut être vraiment tordu pour croire que le but de l'univers et de la diversité de la création autour de nous est le néant ; que la raison à tout est le néant. Le cerveau des gens normaux n'est pas configuré ainsi et, face à la réalité que les « créateurs de réalité » auto-proclamés ont créée, les gens normaux ressentent un pur effroi. Cependant, les gens à même de soutenir le regard de la bête et tenter de remédier à la situation sont relativement rares, et la majorité s'efforce de balayer la douloureuse vérité sous le tapis et continue à vivre leurs vies.

     La plus grande partie de l'humanité est plutôt versatile et suivra le programme tant qu'elle pourra continuer à avoir sa part du gâteau et à trouver quelqu'un d'autre pour régler ses problèmes et les rendre responsables. Ceux de nature plus sensible ont la nette impression que ces sentiments sont mauvais puisque tout le monde s'en fiche et que les médias continuent à exhiber la désirabilité du bonheur obtenu des choses les plus superficielles et futiles ; amalgamant « bonheur » et véritable épanouissement. Puisque sentir c'est « mal », ils deviennent désabusés et se replient sur eux car ils n'arrivent à trouver aucun but à un monde aussi antithétique à leur nature profonde. Je pense que « désillusion » est un terme plus approprié pour cette dépression profonde.

     Alors, que faut-il faire ? Pourquoi tant de gens subissent-ils cet horrible état émotionnel ? Avant de répondre à cette question, faisons un petit détour pour explorer certains principes scientifiques qui nous fourniront un certain contexte.

    La connexion anthropocosmique

     Les matérialistes prétendent que tout obéit à la seconde loi de la thermodynamique. Que l'énergie se dissipe et les structures complexes se décomposent jusqu'à ce que le système atteigne un état de désordre et d'immobilité totale. Ils prétendent que tout l'univers deviendra un jour obscurité, car l'énergie du « Big bang » est finie, se dirige vers le néant et sera un jour complètement dissipée. Dans la nature, on observe que les choses semblent passer d'un état d'ordre à un état de désordre. Les liaisons chimiques du carburant de votre voiture sont rompues, libérant de l'énergie et convertissant le carburant en gaz relativement inerte. Un mur tombe en poussière. Le fer rouille et se désagrège.

     Mais il existe une exception majeure à cette loi : la Vie. La vie prend les éléments désordonnés qui existent dans l'environnement et les combinent en formes organisées. En outre, la vie a tendance à évoluer vers des formes plus complexes et à créer des écosystèmes complexes qui tendent à contrer les effets de la seconde loi. Ce faisant, la vie gagne en conscience et en aptitude à choisir comment appliquer ce principe organisateur. Tout ceci est en violation de la seconde loi qui stipule que les choses devraient toujours se diriger vers un niveau toujours plus important d'entropie. Les matérialistes prétendent que la vie est un hasard extraordinaire, quelque chose qui a surgi d'une probabilité ridiculement réduite et qu'au final, l'entropie gagnera. Ils n'ont jamais été capables d'apporter de réelles preuves pour étayer cette affirmation autres que des suppositions sur la façon dont cela pourrait fonctionner. En fait, je pense que les preuves sont réellement en faveur de la conclusion inverse.

     En physique quantique, on sait depuis longtemps que le fait d'observer un système peut modifier l'état de ce système. L'expérience de pensée du chat de Schrödinger a été utilisée pour illustrer la fonction de réduction du paquet d'ondes d'un système existant dans une superposition d'états possibles en un seul état défini. La réalité pouvait continuer comme si le chat était toujours vivant ou mort, mais ne s'établirait en état objectif qu'à partir du moment où quelqu'un choisit d'ouvrir la boîte. Tout ceci implique que les pensées, ou la conscience puissent affecter la manifestation de la réalité. Des expériences psychiques ont été réalisées pour approfondir cette idée. Dans son livre Entangled Minds, Dean Radin détaille nombre de ces expériences. La plus couramment citée est celle sur les effets de l'intention sur des générateurs de nombres aléatoires, mais il y a aussi les lancers de dés et les tentatives pour transmettre des images par télépathie et bien d'autres choses.
    Image

    Après des millions d'essais, ces expériences ont démontré que l'intention affecte systématiquement l'issue des expériences, mais cet effet est très petit. Pour prendre l'exemple des expériences de lancers de dés, on s'attendrait à ce qu'un dé donne autant de chiffres bas (1-3) que de chiffres élevés (4-6), soit 50 %. Quand les participants tentèrent d'influencer le résultat du lancer, celui-ci alla dans la direction voulue environ 51,2 % du temps. Bien que cela puisse paraître négligeable au premier abord, si l'on considère qu'il s'agissait là du méta-effet observé à partir de 2,6 millions de lancers de dés lors de 148 expériences différentes réalisées par 52 investigateurs différents, l'effet est significatif. Des expériences supplémentaires ont montré que l'effet augmente quand plusieurs personnes tentent de créer cet effet, surtout si elles se connaissent.

    Source : sott.net

    10-06-2016 - Plus de taches solaires...

    Depuis le 3 juin, aucune tache n'apparaît sur la surface du Soleil, ce qui témoigne du début d'une période d'activité solaire minimale longue de 11 ans.

     Les taches solaires sont des régions sur la surface du Soleil (photosphère) marquées par une température inférieure à leur environnement et par une intense activité magnétique. Elles apparaissent comme des zones sombres entourées d'une région plus claire et sont dues au refroidissement consécutif à l'inhibition de la convection de surface par l'augmentation locale du champ magnétique. Leur plus grande dimension peut atteindre plusieurs dizaines de milliers de kilomètres.

     Le cycle solaire d'une période moyenne de 11,2 ans a été pour la première fois déterminé par l'astronome amateur allemand Heinrich Schwabe vers 1843. En 1849, l'astronome suisse Johann Rudolf Wolf a établi une méthode de calcul de l'activité solaire basée sur le nombre de taches. La baisse de l'activité du Soleil entraîne une baisse consécutive de l'intensité du rayonnement ultraviolet, ce qui provoque le refroidissement et la destruction des couches supérieures de l'atmosphère terrestre.

     Dans le même temps, les cycles de minimum solaire sont marqués par une réduction du nombre de tempêtes magnétiques qui dans certains cas extrêmes sont connues pour perturber les satellites et les réseaux électriques.

    Source : sott

    01-06-2016 - Des formes bizarres dans l'air...

     

    26-05-2016 - Notre univers est constitué d'information

    Physique quantique : elle confirme que l’univers est constitué d’informations

    La physique quantique est maintenant en mesure d’attester que l’univers dans lequel nous vivons n’est pas composé d’objets solides mais d’énergie et d’informations. Cette découverte a de vastes implications pour ce qui est de la compréhension de la nature de notre monde et de la véritable source de santé dynamique. Cela signifie également qu’il est possible de réduire tous les concepts abordés dans le domaine de la santé naturelle et holistique à une seule et unique théorie.  Physique quantique

    Le fait de résider dans l’univers nous assujettit à ses lois naturelles. Ceci dit, d’une information qu’il aura créée avec de l’énergie, santé ou maladie ne pourront avoir d’une seule origine qui se trouve être l’information. L’idée est que lorsque les cellules de notre organisme sont alignées à des sources d’information saines et pures, nous nous portons bien. De même, lorsque nous sommes exposés à des champs dénaturés, nous pouvons tomber malades à moins d’éradiquer ce qui les génère.

    Les sources d’informations saines et dénaturées

    Que pourraient-être ces champs purs ou distordus, vous demandez-vous. Un exemple d’information pure serait de consommer des aliments biologiques crus, purs et naturels ainsi que de l’eau filtrée, pure également. L’apport de tels carburants à notre organisme lui injecte un tourbillon d’énergie limpide, contribuant ainsi à sa pleine forme. Pour les informations dénaturées, on pourrait citer la malbouffe et les champs électromagnétiques générés par les réseaux sans fil et les relais de transmission pour téléphonie mobile. Les cochonneries bourrées d’OGM apportent un flux d’énergie négative qui finit par provoquer la maladie lorsque nous persistons à les consommer.

    Quant aux rayonnements électromagnétiques, ce sont des sources d’informations dénaturées qui perturbent le champ énergétique de l’organisme et qui, au fil du temps, finiront par nous priver de notre santé à moins que nous ne les éradiquions. On peut également ajouter les agents pathogènes à la liste des discordances. Lorsqu’une bactérie nocive ou un virus s’installe dans votre système, il crée une distorsion dans son fonctionnement habituel qui déclenche la maladie.

    Ramener toutes les informations relatives à la santé à un seul et unique concept

    Vous l’aurez sans doute deviné, cette information constitue un enjeu fondamental pour le domaine de la santé naturelle. Cela implique, en gros, que toutes les informations, articles et conseils que nous lisons à ce sujet nous incitent à avoir recours à des sources d’information saines et propres pour vivre et nous nourrir tout en évitant et réduisant celles qui sont dénaturées. C’est là la clé unifiée qui mène aussi bien à la source de la santé et de la guérison qu’à celle du mal-être et de la maladie.

    En nous servant de notre logique et de notre intuition, il devient relativement facile d’identifier le type d’énergie pur ou dénaturé que contient un aliment, un champs énergétique ou un lieu. Nous pouvons alors faire le choix conscient d’interagir ou non avec cette source d’informations, ce qui nous permet de reprendre avec force les rênes de nos destin sanitaire et, par extension, de nos vies ; ce que recherchent, directement ou indirectement, tous les êtres conscients de leur santé.

    Source : espritsciencemetaphysiques

    16-05-2016 -  3 planètes

    Trois planètes de la taille de la Terre tournent autour d'une étoile de la taille de Jupiter, à seulement 40 années-lumière. "Habitables" ou non, nous aurons bientôt la possibilité de détecter leurs éventuelles atmosphères...

    C'est une toute petite étoile, à peine plus grosse que Jupiter. A côté de notre Soleil, elle mérite bien l'appellation de "naine rouge". Trappist-1, c'est l'un de ses noms de baptême, a le grand mérite de se trouver la porte à côté, à seulement 40 années-lumière, dans la direction de la constellation du Verseau. Inutile cependant de regarder le ciel, même avec un petit télescope : il faut des instruments puissants pour arriver à détecter cette étoile.

    Une première autour d'une étoile aussi petite

    Pourtant, Trappist-1 marque peut-être le début d'observations prometteuses pour la recherche de la vie au-delà de notre système solaire. Une équipe d'astronomes emmenée par Michaël Gillon, de l'institut d'astrophysique et de géophysique de l'université de Liège (Belgique) vient en effet de publier une étude dans la revue Nature, mettant en avant l'existence de trois planètes autour de ce soleil rouge. C'est la première fois que des planètes sont détectées autour d'une étoile aussi petite, et cette découverte a été rendue possible grâce au télescope belge Trappist (d'où le nom de l'étoile), situé au sein de l'observatoire européen austral (ESO), au Chili.

    Comparaison de taille entre le Soleil et Trappist-1 (ESO)

    Pour mieux comprendre l'intérêt d'une telle découverte, il faut regarder le catalogue des exoplanètes détectées jusqu'ici : la grande majorité sont des géantes gazeuses de la taille de Jupiter, voire plus grosses, ou des planètes rocheuses de la catégorie que l'on nomme "super-terres", de plusieurs fois la taille de notre bonne vieille planète bleue. L'explication technique est simple : les étoiles très lointaines sont beaucoup trop lumineuses pour que nos instruments actuels arrivent à détecter la trace de plus petites planètes autour d'elles, sauf quelques cas particuliers.

    Or, Trappist-1 est peu lumineuse, et très près de nous. Il est donc possible de séparer la lumière réfléchie par les planètes de celle de l'étoile elle-même. (source : nouvelobs)

    08/05/2016 - Des mini-maisons très confortables !

    2015/3 actualités

    L’architecture a toujours été le fruit d’une époque, d’une société et d’une région du monde. C’est ce qui la rend si évolutive… Et, aujourd’hui encore, pour répondre aux besoins du monde occidental contemporain, elle doit changer, s’adapter, évoluer. Crises immobilières à répétition, stagnation du pouvoir d’achat, restrictions de l’accès aux crédits immobiliers, raréfaction des terrains constructibles, nouveaux mode de vie, économie d’énergie… : les nouvelles contraintes se multiplient et, avec elles, de nouvelles propositions architecturales… dont certaines sont très spectaculaires !

    Le 20K project par exemple. L’idée est née en 2005 dans le cerveau des membres du Rural Studio, un collectif d’architectes constitué en marge d’une école d’architecture américaine. Le but : concevoir un nouveau type d’habitat adapté aux besoins du jour : plutôt petit (45m2) mais très bien agencé, qui ne consomme rien en chauffage/climatisation (énergie passive) et surtout, qui ne coûte pas cher : moins de 20 000 dollars !

    Chacun a bossé sur le projet et le résultat est, il faut le dire, assez génial !

    Source :positivr 

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"