• Découvertes Mayas

    Découvertes extraordinaires

    DÉCOUVERTES MAYAS

    Découvertes Mayas

    Le Gouvernement du Mexique dévoile des pièces Mayas prouvant le contact Extra-Terrestre !

    1-mexique

    Pour ceux qui avaient encore des doutes en ce qui a trait aux contacts extra-terrestres avec nos anciennes civilisations, cette fois, on ne peut plus clair ! Le gouvernement mexicain a frappé un grand coup dans l’histoire cachée de l’humanité. Dans la section archéologie oubliée, le pays dévoilera publiquement une série de pièces Mayas découvertes il y environ 80 ans par une équipe du National Institute of Anthropoly and History (INAH) sur le site de Calakmul au Mexique.

    Ces pièces exceptionnelles ont déjà été présentées l’an dernier et font l’objet d’un documentaire produit par Raul Julia-Levy et réalisé par Juan Carlos Rulfo, le gagnant du festival Sundance 2006 avec son film « In the pit ». Ce documentaire porte le nom. « Revelations of the Mayans 2012 and beyond ».


    2-mexique

    L’une des pièces maîtresses dévoilées est un disque on ne peut plus explicite.

    On peut y voir clairement 4 engins, communément appelés OVNI, dont l’une démontre par une extraction, un astronaute (5) aux commandes de son engin (6). Les deux cercles au centre (1) sont présentement considérés comme une planète à atmosphère de par les deux cercles le suggérant et qu’on peut supposer être la Terre du fait de la présence d’un astre à proximité qui semble être la Lune. À droite, ce qui semble être une comète (3) avec un OVNI (2) dans son sillage, puis, à gauche, un autre engin (4) qui semble intervenir directement sur la comète comme porteur d’un bélier pour frapper la comète.

    3-mexique

    Une autre pièce fort intrigante semble représenter une éruption solaire. Le soleil envoie un jet de rayon vers la même planète à atmosphère, soit la Terre, événement régulièrement mesuré par la NASA. Trois Ovnis sont présents sur cet artefact dont l’un est directement dans le jet plasmique. Une autre planète est également présente, mais il est difficile de préciser laquelle de notre système solaire.

    Cette pièce fort importante semble confirmer les informations que nous recevons par diverses canalisations et qui nous informent du rôle majeur du soleil dans les événements à venir. Celui-ci est la clé de notre élévation de conscience et cet artefact vieux de 1300 ans semble nous l’indiquer. Les Mayas savaient que nous étions dans le 5e et dernier cycle de 5125 ans d’un plus grand cycle de 26000 ans. C’est ce que leurs calendriers mesuraient. Par ailleurs, les scientifiques de la NASA prévoient une éruption majeure ce qui corrobore l’ensemble des informations obtenues.

    4-mexique

    Klauss Dona accompagné du Dr Nassim Haramein ont présenté des photographies de certaines pièces lors d’une conférence au Congresshalle à Saarbrücken en Allemagne, le 11 juin 2011.

    Les autres pièces sont des représentations qui ressemblent étrangement aux petits bonshommes E.T. que nous connaissons.

    Découvertes Mayas

    5-mexique

    Ce qui est encore plus troublant sont les révélations du ministre du Tourisme mexicain, Luis Augusto Garcia Rosado qui déclare que :

    1 ) La traduction de codex relate les contacts entre les extra-terrestres et le peuple Maya.

    2 ) Des pistes d’atterrissage daté à 3000 ans ont été trouvées dans la jungle.

    3 ) Ils possèdent des preuves que les Mayas avaient l’intention de mener cette planète pour des milliers d’années, mais qu’ils ont été forcés de s’échapper après une invasion « d’êtres aux sombres intensions » laissant derrière eux les évidences d’une race hautement avancée.

    6-mexique

    Je crois qu’à l’approche de la date de fin de cycle du calendrier maya, (2012) les autorités mexicaines semblaient avoir fait un examen de conscience dont le résultat a été d’informer le public. Je crois également qu’il s’agit du bon choix et que celui-ci devrait servir d’exemple pour les autres nations, je pense, entre autres, aux États-Unis où un changement d’attitude important s’impose.

    N’oubliez pas que nous sommes dans une période des révélations où tout ce qui était caché se dévoile. Les scandales de toute sorte au même titre que l’archéologie cachée font partie de ce grand dévoilement. Si vous me demandez mon avis, je vous dirai que nous n’en sommes qu’au début des surprises de cette magnifique période qui s’ouvre à nous. Pour ceux dont ce dévoilement est un véritable choc, je vous implore d’ouvrir votre conscience, car vous n’êtes pas au bout de vos découvertes.

    (source : lespacearcenciel)

    Le site archéologique de Tonina, au Mexique.
     
    Le site archéologique de Tonina, au Mexique. - © EPA/MOYSES ZUNIGA

    Ils sont parmi nous !

    Ou en tout cas, ils sont venus et ont laissé des traces de leur passage.

    Le jeune producteur Raul Julia-Levy affirme, dans les pages du magazine hollywoodien Wrap, avoir rencontré plusieurs membres du gouvernement mexicain lors de la préparation du documentaire. "Le Mexique va dévoiler des textes, des objets et des documents importants, qui apporteront la preuve des contacts entre le peuple maya et les extraterrestres", a indiqué Raul Julia-Levy, dont les propos ont été repris par le quotidien britannique The Guardian. "Toutes ces informations seront authentifiées par des archéologues. Le gouvernement mexicain ne se contentera pas de déclarations. Tout ce que nous dirons (dans le documentaire, ndlr), nous le prouverons."

    Pour l'heure, côté mexicain, seul le ministre du tourisme de l'Etat de Campeche (dans lequel se trouve le site de Calakmul) s'est exprimé sur le sujet. Luis Augusto Garcia Rosado a confirmé, dans un communiqué, "les contacts entre les Mayas et les extraterrestres, prouvés par la traduction de certains textes que le gouvernement avait gardés en sécurité dans des souterrains durant un certain temps".

    Le ministre évoque aussi l'existence de terrains d'atterrissage destinés aux engins spatiaux, datant d'au moins 3000 ans et découverts au fond de la jungle mexicaine. Il n'a toutefois donné aucun autre détail et s'est refusé à préciser dans quelle partie du pays se situaient ces aires d'atterrissage.

    Le ministre guatémaltèque du Tourisme a, lui aussi, promis de collaborer pleinement au documentaire et de mettre à la disposition du réalisateur des preuves indéniables et inédites. "Le Guatemala a gardé secrètes certaines découvertes archéologiques incroyables", a expliqué Guillermo Novielli Quezada. "Il est temps maintenant d'intégrer rapidement ces informations au futur documentaire." Le président Alvaro Colom Caballeros aurait lui-même ordonné aux membres de sa coalition de collaborer activement au projet pour le "bien de l'Humanité".

    (source : rtbf.be)

    Découvertes Mayas

    (photo : Alamy)

    Découvertes Mayas

    Un palais vieux de 2000 ans

    DECOUVERTES MAYAS

    Une équipe de spécialistes mexicains a découvert les restes d'un palais Maya vieux de 2000 ans dans un site archéologique, au sud-est de l'état du Chiapas.
    "Cette découverte constitue la première preuve architecturale d'une occupation précoce des anciennes cités mayas au-dessus du bassin Usumacinta," dans la jungle Lacandone, a précisé l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) dans un communiqué.
    Le directeur du projet, Luis Alberto Martos, a expliqué que cette nouvelle découverte a été faite dans une cour encaissée située dans la partie nord du site archéologique du Plan d'Ayutla et représente la première preuve d'occupation de cette zone entre 50 avant JC et 50 après JC.
    Martos a ajouté que les premières preuves concrètes de l'occupation maya de cette région remontaient, auparavant, à seulement 250 après J.-C.
    Le palais se compose de chambres avec des murs de presque un mètre de largeur, dont les angles sont arrondis, une caractéristique précoce de l'architecture maya.
    Un siècle plus tard, les Mayas ont démonté le palais pour en remplir la cour afin d'élever le niveau des autres bâtiments. Cela explique pourquoi les restes inférieurs du palais ont été préservés.
    Les constructions ultérieures ont été érigées entre 250 et 800 après JC et correspondent à la période classique, lorsque ce site a joué un rôle politique important.
    Ces recherches devraient permettre de fournir un regard plus profond sur l'interaction politique et l'intégration dans cette région; en effet, c'est une zone où plusieurs royaumes étaient en conflits donnant lieu à de multiples batailles et alliances.
    Martos a ajouté que le travail sur ce site a donné une nouvelle vision de la longue séquence d'occupation dans cette région, depuis le début de l'ère jusqu'à à l'an 1000; une période de «10 siècles se reflète dans l'architecture du lieu."
    Source: Fox news: "Archaeologists Discover 2,000-Year-Old Mayan Palace in Mexico"

    Depuis decouvertes-archeologiques Trouvé sur aliensx 

    MEXIQUE :

    Statues  découvertes à TONINA

    DECOUVERTES MAYAS

    Deux sculptures pré-hispaniques en pierre calcaire, représentant des captifs de guerre, ont été trouvées par des experts de l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) dans la zone archéologique de Tonina.Pour le chercheur Juan Yadeun, responsables du projet archéologique Toniná, cette découverte montre que la lutte régionale entre Toniná et Palenque est devenu une lutte entre tous les anciens empires Mayas: «Une des sculptures a été découverte en trois parties, la première en Septembre l'année dernière, puis en Mai et Juin les deux autres parties. Ce qui nous a donné un captif de fabrication superbe, dont les inscriptions nous disent qu'ils vient de un royaume des seigneurs de Copan."

     Ces sculptures élaborées de deux guerriers, grandeur nature, assis en tailleur avec les mains attachées derrière le dos ont été découvertes en mai dans le site archéologique de Tonina dans le sud de l'État du Chiapas avec deux tableaux de score en pierre du fameux jeu de balle.
    Les sculptures hautes de 1.5m portent des inscriptions hiéroglyphiques sur leur pagne et leur poitrine indiquant que ce sont des guerriers appartenant à la ville de Copan.
    Cela prouve que les guerriers de Copan ont aidé ceux de Palenque lors des guerres contre Tonina pour le contrôle de la rivière Usumacinta: "La découverte des deux captifs de Copan sont des preuves physiques qui corrobore l'alliance de Copan avec Palenque, dans sa lutte contre Tonina", a déclaré l'archéologue Juan Yadeun, qui supervise le site de Tonina pour l'INAH.
    De 688 à 714 après JC, Tonina et Palenque se sont livrés plusieurs batailles dans la région qui alimente le fleuve Usumacinta, fleuve qui marque aujourd'hui la frontière entre le Mexique et le Guatemala.
    De nombreux experts estiment que, les guerres internes entre les cités-états Mayas ou bien la dégradation de l'environnement, peuvent être des causes possibles à la chute des Mayas qui a commencé vers l'an 820.
    Une des sculptures de guerrier est complète et des bandes de tissu pendent des oreilles au lieu des traditionnels serres-têtes que portaient les guerriers. L'autre guerrier n'a pas de tête.
    Les archéologues ont aussi trouvé des sculptures et des tableaux de score à l'extrémité sud du jeu de balle de Tonina. Les inscriptions montrent aussi des guerriers captifs ont été utilisés comme offrandes lors d'une célébration sur le terrain autour de 695 après JC.
    D'après Yadeun, "les prisonniers de Copan on pu être utilisés pendant le rituel d'inauguration (...) du jeu de balle afin qu'ils puissent donner "vie" à la structure".
    Les tableaux de score portaient également des inscriptions faisant référence au royaume de Copan.
    "Bien que Tonina soit connu pour la virtuosité de ses sculpteurs dépeignant les attitudes humaines et pour ses nombreuses images de captifs, cette nouvelle découverte est extraordinaire ...", écrit Susan Gillespie, une archéologue de l'Université de Floride "ces textes et les sculptures elles-mêmes nous aident à écrire une histoire des diverses allégeances, des batailles, des défaites, des actes de capture et de sacrifice qui impliquaient les cités Mayas dans la période classique tardive."

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"