• Des crop circles de glace

     Découvertes extraordinaires 

    Des crop-circles de glace ?

    Des crops circles de glace

    Une analyse du phénomène par DANIEL HARRAN

    Site : blog.ecoutelaterre.fr

    Depuis quelques années, des disques de glace parfaitement circulaires ont été observés en surface de petits cours d’eau ou de rivières partiellement gelés, en hiver dans les pays froids (Scandinavie, Canada, Russie). Leur diamètre est de quelques mètres (jusqu’à une vingtaine de mètres).

    Ils sont stationnaires par rapport aux berges, sans être emportés par le courant, ce qui parait déjà intriguant, mais le plus spectaculaire est qu’ils sont en mouvement de rotation sur eux-mêmes avec une vitesse constante, la période de rotation étant de l’ordre de quelques minutes (de 3 à 4 minutes en général). Le mouvement est donc lent, mais parfaitement visible. Le sens de rotation peut être le sens horaire ou antihoraire, apparemment selon la façon dont le courant principal entraine ce disque.

    Quelques hypothèses ont été avancées pour expliquer leur existence, sur une base matérialiste. Par exemple, en supposant la présence de vortex sous-marins causés par des tourbillons d’eau. Mais elles ne sont pas convaincantes pour plusieurs raisons :
    •ce phénomène n’est pas permanent sur de longues durées, et reste exceptionnel ;
    •les cours d’eau où ces cercles ont été observés ne sont pas des torrents et ne montrent pas de remous ou de tourbillons apparents, du moins dans la zone où les disques apparaissent ;


    •quand le disque a une vingtaine de mètres de diamètre, et est alourdi par une couche de neige (photo ci-dessous), il faut lui appliquer une force importante pour le faire tourner, pourtant il est entouré d’eau qui s’écoule paisiblement et de langues de glace et neige immobiles ;
    •le phénomène peut apparaitre aussi bien dans un coude que sur des portions droites des cours d’eau ;
    •il peut apparaitre aussi bien dans les cours d’eau peu profonds que dans les rivières plus profondes ;
    •quels que soient le débit et la profondeur de l’eau, sa vitesse d’écoulement, l’épaisseur de la glace etc., la période de rotation mesurée est apparemment toujours de l’ordre de 3 ou 4 minutes, comme si elle n’était pas tributaire des lois de la mécanique des fluides ;
    Il semble qu’aucune étude de ce phénomène n’ait été réalisée à ce jour, pour connaître par exemple la durée du mouvement de rotation, pour savoir si le phénomène se manifeste plusieurs fois au même endroit au cours de l’hiver, etc.

       

    Une hypothèse d’interprétation logique et cohérente:

    Les remarques suivantes s’imposent à nous:
    •Il semble que ce phénomène n’ait jamais été signalé dans le passé, c’est pourquoi il n’est quasiment pas connu ;
    •Un phénomène aussi insolite aurait à coup sûr été remarqué par les habitants des villages voisin ;
    •Il est justement remarquable de constater qu’aucun des témoins qui a signalé ce phénomène, n’a rapporté qu’il l’avait déjà observé auparavant en ce même lieu.

    Cela nous porte à penser que:
    •il n’existait apparemment pas autrefois ;
    •il ne se produit pas toujours aux mêmes endroits ;
    •il ne serait donc pas « naturel » au sens habituel de ce terme et serait alors provoqué par une force … surnaturelle … qui cherche ainsi à attirer notre attention depuis quelques années.

    On est frappé bien sûr par cette forme parfaitement circulaire, qui rappelle celle des cercles de cultures (agroglyphes). Il faut se souvenir que ceux-ci étaient en effet toujours simplement circulaires jusqu’à la fin des années 1980, et c’est encore parfois le cas de nos jours.

    Ces cercles de glace posent la même énigme que les cercles de culture quant à leur origine : ils semblent être formés par des forces intelligentes et invisibles ; ils se forment aussi dans la nature, même si c’est ici sur l’eau, mais la glace solide appartient à l’élément terre. C’est pourquoi l’hypothèse d’une origine similaire, par des êtres de la nature, vient naturellement à l’esprit. La multiplication de leurs manifestations depuis quelques décennies à travers les crop circles, les ovnis et autres MIDIM, montre leur volonté de se rappeler aux hommes, en cette période critique que traverse l’humanité. D’autre part, et selon les connaissances de la science spirituelle, ces élémentaux aiment bien poser ainsi des énigmes aux hommes, et s’amuser de leurs réactions.

    Rappelons aussi que, si l’origine naturelle (au sens habituel de ce mot) de ces cercles semble devoir être écartée, l’interprétation par les êtres de la nature, qui ont effectivement la capacité d’agir sur la matière tout en restant invisibles, est logique et cohérente. Ces cercles de glace sont alors d’autres formes de manifestations interdimensionnelles (MIDIM). Mais l’adhésion à cette interprétation nécessite bien sûr de s’être préalablement réapproprié la connaissance de l’existence de ces êtres de la nature, et de leur capacité de se manifester dans la matière.

    Remarque :  la rotation des disques à vitesse constante, malgré les frottements inévitables de la glace en rotation avec la glace et l’eau environnantes, implique qu’une force est appliquée en permanence pour compenser ces frottements. Compte tenu de l’interprétation ci-dessus, cela signifie que les êtres de la nature, qui agissent de façon continue pour entretenir le mouvement, sont probablement présents sur les lieux quand ce phénomène est actif, même si on ne les voit pas.

    Le site de Daniel Harran : ecoutelaterre

     

     VOIR AUSSI   

    Crop circles 

    agroglyphes-vus-du-ciel

    Nouvelle vision des agroglyphes

    les-nouveaux-crops-circles

    ondes-sonores-dans-les-crops-circles

     Dr Daniel Harran

    L'énigme de Chibolton    

     

      

     Découvertes extraordinaires 

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"