• Etrange Tour de Londres

    Surnaturel et fantastique

    Étrange Tour de Londres

    Par Wolfguardian 

    LA TOUR DE LONDRES

    La tour de Londres, fut construite au XIe siècles par Guillaume le conquérant, près de vestiges de murailles romaines. N'étant qu'un simple camp militaire au tout début, sa construction prit de l'expansion avec les siècles. Elle est bien plus qu'une simple tour puisqu'on y trouve plusieurs bâtiments, murs, cours et bien sûr, des tours. Ayant été une forteresse, un château, un dépôt d'arme, son rôle de prison et de lieu d'exécution reste néanmoins ce dont l'histoire se souvient le plus. 

     tour de londres 

     La tour de Londres traîne un lourd passé sanglant derrière elle. De nombreux membres de la famille royale y furent exécuté. On dit qu'entre ses murs, leurs âmes ne pourraient trouver de repos et que leur présence serait souvent observée par les yeux des vivants. La tour de Londres serait selon certains l'un des endroits les plus hanté au monde.

    Histoires de fantômes.

    Thomas Becket

    thomas becket

     La tour de Londres comporte plusieurs tours et ces lieux seraient hantés par différents esprits aperçus à de nombreuses reprises. On reconnaît souvent des membres de la famille royale, mais parfois, les mystérieuses apparitions ne peuvent être associé à aucune histoire du passé. L'un des premier témoignage à avoir été consigné fut noté en 1241 et l'on reconnu le chancelier Thomas Becket. Assassiné sur ordre du roi Henri II en 1170, Thomas Becket fut aperçut 71 ans après son meurtre. On apercevait parfois son spectre dans la tour portant son nom, la tour de saint Thomas, surtout lorsqu'on y effectuait des modifications. Les constructions furent souvent retardées par des accidents inexplicables ou par les éléments se déchaînant. Un prêtre prétendit avoir aperçut la forme fantomatique de Thomas, frappant une construction de sa croix jusqu'à ce que celle-ci cède.

    Anne Boleyn

    Anne boleyn  

     De toute les tours s'élevant sur le site de la tour de Londres, il y en a une qui porte bien son nom... La "tour sanglante". Une de ses histoires les plus célèbres est celle de Anne Boleyn, décapité en 1536 pour adultère. C'était un spectacle inconnu puisque c'était la première exécution publique d'une reine anglaise. N'ayant aucun cercueil pour elle, Anne Boleyn fut enfermée dans une vielle boite trop petite alors que son corps était enterré à la hâte sous la chapelle saint Peter Ad Vincula. Elle fut aperçut à de nombreuses reprises, errant autour de la chapelle, à l'anniversaire de son exécution, suivit par un cortège de seigneurs et de dames, vêtus des costumes de l'époque. En 1864, une sentinelle l'aperçut dans une forme blanche voilée par un étrange brouillard. Sa dernière apparition remonte en 1936 alors qu'un garde vit une femme sans tête flotter vers lui dans la tour sanglante. La sentinelle mis le mystérieux inconnu en garde mais ne recevant aucune réponse, il chargea. Le garde fut paralysé par la peur quand il vit sa baïonnette traverser la silhouette.

    Margaret Pole

    Margaret Pole 

    Margaret Pole, âgé de 70 ans et dernière héritière des Plantagenet, fut décapitée par vengeance, sous ordre du roi Henri VII. Le jour de son exécution, elle refusa de poser sa tête sur le billot et le bourreau dû la poursuivre jusqu'à la tour verte. Il abattit sa hache à de nombreuses reprises sur elle avant qu'elle ne rende l'âme dans d'atroces souffrances. Cette horrible exécution se répéterait chaque année au pied de la tour verte, à la date d'anniversaire de sa mort.

    Lady Jane Grey

    Jane Grey 

    Promise au jeune Edward VI, Lady Jane Grey avait l'honneur de recevoir l'héritage royal. Par contre, le jeune roi mourut et la laissa seule au trône qu'elle ne désirait pas vraiment. Elle fut mariée de force à Guildford Dudley. Grâce à la machination de ses parents, les espoirs de son beau-père furent comblés et elle devint reine. Ce n'était pas son choix mais celui de ses parents. Néanmoins, les deux mariés tombèrent rapidement amoureux l'un de l'autre mais leur paix fut de courte duré, tout comme leur vie. Il ne furent sur le trône que quinze jours avant d'être jeté en prison. Âgé de seulement 15 ans, Lady Jane Grey fut décapité quelques heures après son amoureux.On raconte que les amants maudits furent tout les deux aperçus dans les corridors de la tour de Londres. Le fantôme de Guilford Dudley viendrait, dit-on, s'asseoir près d'une fenêtre de Beauchamp Tower pour pleurer sa bien-aimée, comme il le fit avant son exécution.  Lady Jane Grey fut aussi aperçue plusieurs fois après sa mort. Sa dernière apparition remonte en 1957, où deux sentinelles aperçurent son fantôme sur le toit de la tour de sel. 

    Henri VI

    Henry VI 

    21 Mai 1471, alors qu'il priait à sa chapelle privée dans la tour Wakefield, le roi de 39 ans, Henri VI, fut poignardé. Il était un homme très religieux mais faisait un mauvais monarque. 500 ans après sa mort, le roi Henri VI fut revue mainte fois, les mains liées, priant dans cette même chapelle qui l'avait vu mourir.

    Les petits princes

    Douze ans après la mort d'Henri VI, Édouard IV (le présumé assassin de Henri VI) mourut, laissant le trône à son fils aîné de douze ans. Le régent Richard, duc de Gloucester, déclara les deux enfants d'Édouard IV illégitime, accédant ainsi au trône. Les deux enfants furent enfermés dans la tour et ont ne les revit jamais. La légende raconte que le régent Richard (maintenant devenue Richard III) les fit exécuter dans la tour sanglante. Leurs fantômes erreraient, se tenant la main, dans cette même tour et auraient été aperçus à de nombreuses reprises.

    Sir Walter Raleigh

    Sir Walter Raleigh 

    Aventurier et grand savant, Sir Walter Raleigh était très populaire en 1603. C'est pour cette raison qu'il ne fut pas exécuté lorsque le roi Jaques 1er soupçonneux, l'accusa de comploter contre lui. Plutôt que de recevoir un châtiment mortel, il fut fait simple prisonnier. Néanmoins, il gardait une certaine liberté, pouvant vivre avec sa famille et continuer ses expériences scientifiques. Libéré en 1616, il fut à nouveau accusé de trahison en 1618 et cette fois, il n'échappa à la décapitation.  On l'aurait vu souvent baigné dans la lumière de la lune sur des rempart proche de ses anciens appartements et ils furent nommé : "La promenade de Raleigh".

    L'ours Fantôme.

    On raconte avoir aperçut en ces lieux, plusieurs autres personnages inconnus, des victimes des bourreaux. Des cortèges transportant les corps décapités des suppliés semble chose possible en ces lieux. Parmi ces fantômes inconnus, on cru reconnaître Le Duc de Monmouth, vu sur le chemin reliant Bell et Beauchamp Tower mais les apparitions ne sont pas toutes celle d'êtres humains, des animaux fantômes furent également observés. Pouvant sembler déplacé, ces apparitions n'ont pourtant rien de surprenante puisqu'on trouvait une ménagerie au cour de la tour de Londres et ce, pendant des siècles. La plus populaire est sans doute celle de l'ours Fantôme. Durant l'hiver de 1815, une sentinelle fut surprise par un ours sortant de nul part. En tentant de se défendre, le garde constata que son arme traversait l'animal comme dans l'air, et épouvanté, il perdit conscience. Il eut le temps de raconter ce qu'il avait aperçut cette nuit là avant de rendre l'âme le jour suivant.

    Un fantôme surprenant

    De toutes les apparitions relatées à la tour de Londres, l'une d'elle est toujours sans explication aujourd'hui vu son étrangeté. Un soir de 1817, Edmund Lenthal Swifte, gardien des joyaux de la couronne, dînait avec sa famille dans Martin Tower. La femme de Swifte leva soudainement les yeux pour apercevoir ce qui semblait être une fiole de quelques centimères de diamètre contenant un liquide blanc et bleu. La fiole flotta au dessus de la table pour passer derrière elle. Craignant pour la sécurité de sa femme, Swifte lança une chaise sur l'apparition qui disparût aussitôt. Ce fut la seule et unique observation de ce genre. Dans cette même tour également, on raconte apercevoir le fantôme de Henry Percy, duc de Northumberland. En 1605, il fut envoyer à la tour de Londres pour avoir prit part à un complot visant à faire exploser le parlement, et par la même occasion, le roi James 1er. Il y fut retenu prisonnier durant 16 années mais réussit néanmoins à acheter sa liberté. Il quitta la tour bien en vie et mourut loin d'elle mais on raconte pourtant que son fantôme hante les sous-sols de la tour où il marchait souvent de son vivant.

    La tour de Londres. Aujourd'hui.

    La tour de Londres fut longtemps synonyme de terreur, d'angoisse et de souffrance. Heureusement aujourd'hui, elle est devenue un endroit plaisant. Un des châteaux médiévaux les mieux préservé et des plus impressionnant, il recèle les joyaux de la couronne. Si vous en faites un jour la visite guidée, vous entendrez très certainement plusieurs des légendes racontées ci-dessus et sans doute bien d'autre. Vous y verrez peut-être aussi des corbeaux. Les corbeaux de la tour de Londres portent aussi une légende avec eux. Cette légende commence avec l'astrologue de Charles II, John Flamsteed. Celui-ci se plaignant auprès du roi de la présence incommodante de ces oiseaux, le roi décida de les abattre mais il s'en retint après ce qu'on lui dit. On lui dit que sans ces oiseaux dans la tour, la tour de Londres s'effondrerait avec son royaume. Pour éviter cette catastrophe, on tailla les ailes de quelques corbeaux pour les empêcher de fuir. Aujourd'hui encore, ces oiseaux demeurent dans la tour et leurs appartements sont adjacents à la tour Wakefield. Un homme nommé "Ravenmaster" (maître des corbeaux.) en prend soin et ils ne sont approchables que par lui.

    Conclusion

    Si vous visitez ce site, vous aurez sans aucun doute la chance d'apercevoir le "Ravenmaster" ainsi que ses petits protégés. Vous vous baladerez librement en cet endroit ancien qui fut autrefois le dernier endroit que plusieurs hommes, femmes et enfants, auront vu de leur vivant. La tour de Londres est un endroit magnifique qui garde jalousement de nombreux secrets entre ses mûrs. Elle est toujours imprégnée par l'époque médiévale et parfois, un de ses nombreux corridors obscur nous dévoilent peut-être une fugitive apparition nous rappelant la peur qui y plana longtemps. Les légendes étant souvent extraites de faits réel, les nombreuses histoires planant en ces lieux ne sont-elles rien de plus que des légendes? Selon certains, vu son histoire accablante, la tour de Londres pourrait fort bien abriter les âmes torturées de ceux qui s'y firent jadis prendre la vie.  

    © Paranormal-FR Network

    (source : paranormal et mysteresdumonde

        


    Londres

    L’un des monuments les plus effrayants de Londres est probablement la Tour de Londres. Aussi intimidante qu’impressionnante, la Tour domine tout le paysage londonien depuis sa construction par William le Conquérant en 1078. Dans l’Est de Londres, toute proche de la Tamise et du Tower Bridge, il s’agirait de l’endroit le plus hanté de la ville. Elle est composée de différentes tours servant à la fois de salle au trésor, forteresse, palace et même prison à une époque. Aujourd’hui, la Tour est une résidence royale officielle et vous pouvez la visiter si vous êtes de passage dans la ville.

      

    Gravure par Hollar en 1647

    La Tour Wakefield :

    Elle serait hantée par le roi Henry VI. Ce dernier fut assassiné « une heure avant minuit » le 21 Mai 1471 alors qu’il s’agenouillait pour prier. Cette exécution acheva son règne. L’histoire raconte que c’est le Duc de Gloucester qui tenait le couteau qui le tua. Lors de l’anniversaire de sa mort, son fantôme endeuillé serait apparu au premier coup de minuit et aurait arpenté la Wakefield Tour en titubant jusqu’au dernier coup de l’horloge. Il disparu ensuite dans la pierre de la Tour pour y reposer en paix.

    La White Tower :

    Il s’agit de l’une des plus vieilles et plus inaccessibles tour de toute la Tour de Londres. Les courants d’air dans ses couloirs seraient nombreux mais il s’agirait en fait de la matérialisation du fantôme de la Dame Blanche. Cette dernière fut un jour aperçue devant une fenêtre observant un groupe d’enfants dans le bâtiment d’en face. Ce serait aussi son parfum qui embaumerait l’air aux alentours de la Chapelle St John et qui aurait provoqué un jour, un haut le cœur au Garde – celui-ci étant obligé de rester à son poste et donc de respirer ce parfum. Dans la galerie où est exposée l’énorme armure d’Henry VIII, plusieurs gardes ont reportés une sensation d’accablement alors qu’ils entraient dans la pièce, les faisant alors tituber et leur donnant l’impression que la pièce bougeait. Un autre jour alors qu’un garde faisait se ronde lors d’une nuit d’orage, il eu la sensation que quelqu’un lui jeta un énorme manteau sur les épaules. Alors qu’il se débattu pour se libérer, il sentit que le fantôme qui l’attaquait l’agrippa par derrière et serra la veste autour de sa gorge. Il se débrouilla pour se sortir de là et couru vers la salle de gardes. Il avait de vives marques sur son cou ce qui témoigne de son attaque par la force invisible.

    La Tower Green :

     Cette tour témoigne quant à elle de toutes ces pauvres âmes qui y ont été exécutées à travers les siècles. On dit que le fantôme d’Ann Boleyn – ex Reine d’Angleterre – est l’un des plus persistant de la Tour de Londres et elle hanterait, en plus de la Tower Green, la White Tower, le King’s House ainsi que la Chapelle de St Peter ad Vincula où son corps sans tête fut inhumé. Elle fut exécutée en 1536 car Henry VIII s’était lassée d’elle. En 1864 une sentinelle raconta avoir vu en fantôme sans tête dont il pensait être Ann Boleyn. Quand sa baïonnette passa à travers elle, il s’évanouit sous le choc et pour cela, il fut traduit devant la Cours Martiale pour s’être endormit à son poste. Heureusement pour lui il fut sauvé par les témoignages des autres gardes qui avaient été témoins des mêmes faits. Le Capitaine des Gardes quant à lui, raconta avoir vu une lumière venir de la Chapelle Royale (dans la White Tower) alors que cette dernière était fermée. Il monta sur une échelle pour regarder au dessus de la Chapelle et fut témoin d’une procession de gens en robes anciennes avec une élégante femme qui marchait devant eux, il reconnue Ann qu’il avait vu à de nombreuses reprises sur des portraits dans la Tour.
    Lady Jane Grey – la reine de neuf jours – y est aussi passée. On dit qu’elle apparaitrait le jour de l’anniversaire de sa mort le 12 Février 1554. Elle fut aussi vue dans la Salts Tower.
    Enfin le fantôme de Margaret Pole, la Comtesse de Salisbury, serait aussi présent. A soixante-douze ans, cette dernière devint la cible d’une vengeance insignifiante d’Henry VIII. En effet, le fils de la Comtesse, le Cardinal Pole, avait diffamé quant à la revendication du Roi comme chef de l’Eglise d’Angleterre mais comme il s’était réfugié en France, Henry s’attaqua à la Comtesse qu’il enferma le 27 Mai 1541. Quand le bourreau demanda à Margaret de s’agenouiller, la vieille femme refusa en disant que c’est les traitres qui s’agenouillaient et qu’elle n’en faisait pas partie. Le bourreau leva alors sa hache au dessus de sa tête mais comme il était inexpérimenté, entailla son épaule avant de lui trancher la tête devant un public de cent cinquante personnes. On dit que ce spectacle recommence lors des anniversaires de sa mort et que le fantôme criant de la malheureuse continu d’être chassé par un fantôme de bourreau.

    La Garden Tower (devenue Bloody Tower):

    Elle tient son surnom de l’histoire suivante : quand Edward IV mourut subitement en Avril 1483, son fils de douze ans fut destiné à prendre sa place en tant qu’Edward V. Mais, avant son couronnement, lui et son jeune frère Richard furent déclarés illégitimes par le Parlement et c’est leur oncle, le Duc de Gloucester, qui prit le trône sous le nom de Richard III. Les garçons qui avaient été envoyés à la Tour de Londres pour le couronnement d’Edward y étaient restés et avaient l’habitude de jouer tranquillement dans les environs. Mais, en Juin 1483 ils disparurent mystérieusement et on ne les revu plus jamais en vie. On dit qu’ils furent assassinés sur les instructions de Richard III et que leurs corps furent enterrés quelque part dans les fonds de la Tour. En 1674, l’on retrouva deux squelettes sous une cage d’escalier dans la White Tower et l’on en déduit qu’il s’agissait du corps des deux petits princes. Ils furent transférés à l’Abbaye de Westminster. La légende dit que des fantômes sanglotant de deux enfants habillés de chemises de nuit blanches et s’agrippant l’un l’autre avec terreur, furent souvent vus dans la pièce où ils avaient été enfermés. Les témoins de ce spectacle essayent souvent de consoler ces pauvres spectres mais les deux garçons retournent doucement dans le mur et disparaissent lentement dans la structure.

    La Martin Tower :

    Cette histoire provient d’un témoignage d’un des gardes des Joyaux de la Couronnes du XIXème : en 1817, lui et sa famille était assis dans une pièce de cette tour, éclairés à la lumière de bougies. Sa femme aperçue quelque chose de l’autre coté de la pièce et elle cria alors pour alarmer sa famille. Le garde se retourna en vit un objet cylindrique qui ressemblait à un tube de verre rempli d’un liquide bouillonnant bleu. Cette étrange apparition commença à bouger et tourna autour de sa femme qui était toujours assise à la table. Elle cria et essaya de l’attraper en vain. Le garde essaya de l’atteindre avec une chaise mais cette dernière passa à travers le spectre. Puis le cylindre s’estompa et disparu.
    Le même garde fut témoin d’une autre scène spectrale : une sentinelle fut victime d’un ours venant de la Jewel Room. Il le poignarda avec sa baïonnette qui passa évidemment à travers l’apparition et alla s’encastrer dans une porte. L’ours lui, disparu rapidement et la sentinelle mourut quelques jours plus tard, après s’être confiée au garde et une autre sentinelle avait aussi vérifiée son histoire. Cette vision daterait de Janvier 1815 ou 1816.

    La Byward Tower :

    En 1983 un Garde relata avoir vu une apparition de Sir Walter Raleigh. La même apparition fut aperçue une année et demie après par différentes sentinelles de la même tour. On dit que Sir Walter errait dans la Tour quand il fut emprisonné mais il n’était pas si limité dans ses mouvements que d’autres prisonniers. Il fut ensuite décapité.
    Enfin on raconte que d’autres fantômes et notamment les cris de Guy Fawkes se feraient entendre entre les murs de la Tour. Il aurait été torturé avant d’être pendu et écartelé. Il y aurait aussi le fantôme de Lord Northumberland qui fut exécuté en 1553.

     (source : uklegacies)

     
     

     

     Surnaturel et fantastique 

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"