• Hauts lieux d'énergie en France

     Lieux énigmatiques

      HAUTS LIEUX D'ENERGIE EN FRANCE 

    L'univers est un ensemble harmonieux constitué de vibrations et d'énergie.

    Hauts lieux d'énergie en France

    (photo : reve-la-tion

    Cette énergie est dense et visible quand elle est cristallisée dans la matière ou invisible et immatérielle quand elle est subtile et ethérique. L'homme vit et évolue en permanence dans ces champs vibratoires d'énergie visible et invisible animé à la fois par l'énergie du Ciel (la force cosmique), et celle de la Terre (la force tellurique).

    Un haut-lieu d'énergie ou un haut-lieu vibratoire cosmo-tellurique est un lieu privilégié où l'homme peut capter les très bonnes vibrations émanant à la fois du Cosmos et de la Terre. Les hauts-lieux d'énergie augmentent l'amplitude des corps subtils et de ce fait amplifient l'aura des personnes qui les fréquentent. 

    Les hauts-lieux d'énergie sont souvent placés sur les anciens lieux privilégiés de la Tradition. En France on les trouve en Bretagne, en Normandie, en Auvergne, au Pays basque, en Catalogne, en pays Cathare, en Bourgogne, dans les Cévennes, dans le Massif du Pilat, en Alsace, en Franche-Comté ou en Lorraine. 

    Les plus fréquentés sont le Mont-Saint-Michel dans la Manche, les alignements de Carnac et ceux de Kerzerho en Erdeven, l'Hôtié de Viviane (forêt de Brocéliande) dans le Morbihan, l'abbaye de Saint-Martin-du-Canigou dans les Pyrénées Orientales, la ruine du château de Montségur en Ariège, celles du château de Quéribus et de Peyrepertuse dans l'Aude. la Roche de Solutré ou la Basilique de Vezelay en Bourgogne, la chapelle Saint-Michel d'Aiguilhe au Puy-en-Velay (Haute-Loire), le Mont Sainte-Odile, et le Donon dans le Bas-Rhin. 

    Certains hauts-lieux d'énergie, inconnus du grand public sont surtout fréquentés par les géobiologues qui y emmènent leurs élèves stagiaires afin d'ouvrir leur sensibilité aux énergies. Il en est ainsi des dolmens de Minerve (Hérault, du dolmen de Sem dans l'Ariège, des Combeaux, énormes pierres à cupules taillées dans le granit ayant servis jadis aux sacrifices, à Rongère-Montagne ( Puy de Dôme), de la chapelle Sainte-Madeleine à Massiac (Cantal), du massif du Taennchel au-dessus de Ribeauvillé (Haut-Rhin), de la Pierre d'Appel près d'Eloyes (Vosges), de la Tête des Cuveaux à Eloyes (Vosges), du Camp celtique de la Bure près de Saint-Dié (Vosges), et du Mont-Saint-Michel à Saint-Jean-Saverne (Bas-Rhin).

    .          

    En radiesthésie, les hauts-lieux d'énergie peuvent se mesurer et peuvent être comparés dans le temps et dans l'espace. 

    Les hauts lieux d'énergie permettent à « l'homme matière » en élevant sa propre conscience d'atteindre en esprit les plans vibratoires supérieurs d'être transfiguré en « homme lumière » et d'accéder vers un monde et des univers parallèles ou tout est vibration. 

    Il nous est arrivé d'entrer dans des lieux sacrés où régnait une telle vibration que nous avions comme une sensation de picotements dans tout le corps. 

    Les vibrations d'un haut lieu d'énergie varient dans le temps et dans l'espace. Ce n'est pas par hasard si les Anciens pratiquaient leurs rituels ou leurs fêtes à des moments bien précis comme au lever et coucher de soleil aux solstices et aux équinoxes. 

    Les ufologues ont constaté que les objets volants non identifiés suivaient toujours les leys comme si ces lignes reliant les hauts-lieux d'énergie étaient des portes induites spatio-temporelles ouvertes sur des univers parallèles. Les lieux d'apparition où se produisent des évènements et phénomènes insolites correspondent souvent à des hauts-lieux d'énergie ce qui expliquerait bien des visions miraculeuses, mystères et autres phénomènes inexpliqués. L'histoire de la Terre est riche en mythes, contes, légendes récits parlant d'êtres ailés ou volants qui à certaines époques viennent nous visiter, nous conseiller ou nous guider pour faire avancer l'humanité et nous faire évoluer. 

    Il fût un temps ou les hommes qui levaient les mégalithes et autres monuments gigantesques de la planète communiaient avec la nature, avaient accès aux mondes situés dans d'autres dimensions et univers parallèles et parlaient aux dieux.

     Source : landspurg

     

    Le Massif du Taennchel  (Alsace) 

    Pour y aller : à partir de Ribeauvillé, prendre la D14 en direction d'Aubure et Sainte Croix aux Mines. Continuez en direction de Sainte Croix aux Mines. 200 mètres avant le col du Haut de Ribeauvillé, prendre le chemin forestier à droite vers le refuge Maurice Burras. Laisser la voiture et prendre à pied le GR532. Compter 5 à 6 heures de marche. 

    Le massif du Taennchel, classé zone de silence, est un lieu magique où les rochers ont tous des formes bizarres. Partout, des signes attestent de la présence humaine sur ce site. Rochers à cupules par ci, inscriptions par là, comme par exemple les armoiries des seigneurs de Ribeaupierre ou de la confrérie des verriers. 

    La promenade vous mènera en premier vers le "Rocher des 3 Tables". Au sommet, de grands anneaux de fer sont scellés dans la roche. D'après la légende, ces anneaux ont été placés là par des navigateurs préhistoriques pour y amarrer leurs bateaux. En réalité, ces anneaux ont été fixés en 1879 par un certain J.J. Becker afin d'accréditer la légende. 

    Un peu plus loin, au détour du sentier, vous aurez la chance d'apercevoir un animal préhistorique. Vous êtes devant le "Rocher des Reptiles". 

    Le sentier vous conduit ensuite, par des passages dallés, vers le "Rocher des Géants". Cet amas rocheux est truffé de cupules laissant penser qu'il s'agit là d'un sanctuaire. 

    C'est à cet endroit, qu'aboutissait selon la légende, un pont fantastique enjambant la vallée de Sainte Marie aux Mines. Ce pont prenait son départ au sommet du Chalmont. Ce pont fabuleux fut bien sûr construit par les fées. 

    A partir du "Rocher des Géants", le sentier bifurque vers le sud, vers le "Rocher Bellevue" d'où la vue englobe la plaine d'Alsace et le château du Haut-Koenigsbourg. 

    Plus loin, on rejoint le "Rocher des Titans" formant des dolmens naturels. 

    A partir de là, on atteint le grand mystère du massif du Taennchel : le mur païen. Ce mur, construit de la main de l'homme, sépare le plateau en deux dans le sens de la longueur. Est-ce un mur de fortification ou simplement un mur de séparation de propriété? Certains auteurs estiment la construction de ce mur aux alentours de l'an 1000 av J.-C., voir plus. D'autres penchent pour le XVIe siècle apr J.-C. Pour l'instant, le mystère reste entier.

    Poussez encore plus au sud, pour atteindre le "Rocher de La Garde", grand promontoire s'avançant dans la forêt. 

    Si le coeur vous dit, mais n'oubliez pas qu'il faut refaire le chemin en sens inverse, vous pouvez pousser jusqu'au "Rocher d'UDINE". Sur ce rocher une inscription rappelle la paix d'Udine ou de Campo Formio. En 1797, la République remportant la victoire à la bataille de Campo Formio, des républicains de Ribeauvillé témoignaient par cette inscription leur espérance dans la paix. 

    Dernier avertissement : NE VOUS AVENTUREZ JAMAIS DE NUIT DANS LE MASSIF. Une multitude de gnomes et d'esprit se rencontrent dans ces lieux. Les déranger serait votre perte. 

    Une autre légende nous indique, qu'en collant l'oreille à certains rochers, il est possible d'entendre les voix et la musique des fées. De mystérieux murmures et des chants mélodieux s'en échapperait. 

    Source :.lieux-insolites

      

    Lieux énigmatiques

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"