• L'étrange demeure de Sarah Winchester

    Lieux énigmatiques

    Une maison qui rend fou

    160 pièces dont 40 chambres, 10.000 fenêtres, 47 foyers, 17 cheminées et quelques curiosités uniques comme des portes qui donne sur le vide, des escaliers qui mènent au plafond, des placards sans fond ou des fenêtres sur le sol.

    C'est une demeure de Californie réputée hantée, construite au début du XXème siècle par la millionnaire Sarah Winchester.

    maison mystère

    Située à San José en Californie, cette maison a été construite par Sarah Winchester. La veuve du propriétaire de l’entreprise Winchester, la célèbre carabine à répétition, aurait bâti ce vrai labyrinthe de 160 pièces pour satisfaire les esprits.

    La maison mystère que Sarah Winchester n’a pas pu arrêter de construire

    Situé au milieu de la banlieue de San Jose, en Californie, ce manoir victorien spacieux est entouré de jardins magnifiquement entretenus. De l’extérieur, rien ne semble extraordinaire, mais à l’intérieur c’est une autre histoire.

    La maison, appartenant à l’origine à Sarah Winchester, la veuve du magnat des armes à feu William Wirt Winchester, est peut-être l’une des maisons les plus étranges jamais construite. Ce manoir de sept étages, qui compte plus de 160 pièces, est rempli de curiosités architecturales et de surprises : des escaliers qui mènent aux plafonds ou aux murs pleins; des portes qui s’ouvrent sur des chutes abruptes; des fenêtres qui s’ouvrent sur d’autres pièces; des puits de lumière placés entre les étages et des dizaines d’autres bizarreries qui résultent d’une obsession inexplicable qui a conduit son ancien propriétaire à continuer de construire la maison de façon continue pendant 38 ans.

    L’histoire de la maison commence avec la mort de William Wirt Winchester en 1881, laissant Sarah en possession d’une fortune incroyable : plus de 20 millions de dollars et près de 50% de la société Winchester lui donnant un revenu de 1000 $ par jour. C’était une somme énorme pour cette époque, mais la richesse n’était pas une consolation pour ses pertes. 15 ans auparavant, Sarah avait perdu sa petite fille, une tragédie dont elle s’était à peine guérie quand elle a perdu son mari.

    maison sarah winchester

    Affligée par le chagrin, Sarah s’est soit-disant rapprochée d’un médium psychique pour avoir des conseils. Le médium lui dit que la famille Winchester était hantée par les fantômes de tous ceux qui avaient été abattus par des fusils fabriqués par la compagnie de son mari et que la mort prématurée de sa fille et de son mari en était le résultat. Le médium lui a alors conseillé de partir vivre plus à l’ouest et d’apaiser les esprits en construisant une grande maison pour eux et en ne cessant jamais de construire. Et c’est exactement ce que Sarah a fait. Elle a quitté New Haven dans le Connecticut et s’est installée à San Jose, où elle a acheté une propriété modeste.

    maison winchester

    Sarah n’a consulté aucun architecte et n’avait pas de plan directeur, mais chaque matin elle rencontrait son contremaître et lui montrait ses esquisses pour le travail de cette journée. Les plans étaient souvent chaotiques, et quand cela ne fonctionnait pas, Sarah voulait que ce soit remodelé ou scellé. Cela a conduit à certaines des curiosités trouvées à l’intérieur, comme les escaliers et les portes qui ne mènent nulle part. Une théorie est que Sarah essayait de désorienter les fantômes et de les piéger dans le labyrinthe des chambres et des couloirs. Personne ne sait vraiment ce que Sarah essayait d’atteindre. Peut-être que c’était les fantômes ou peut-être qu’elle cherchait simplement un hobby sans fin pour la distraire de sa douleur.

    maison-mystere-winchester-4

    La maison était assez avancée pour son temps et était équipée de toilettes intérieures modernes avec plomberie, de douches chaudes, d’un chauffage à air pulsé, de lampes à gaz à bouton-pression, d’ascenseurs électriques et hydrauliques. Elle avait des lustres en or et en argent, des parquets et des garnitures incrustés à la main, des portes en marqueterie en argent et en bronze allemand. Sarah avait les meilleurs ébénistes qui ont travaillé pendant des années pour construire des coffres et des tiroirs où elle a entreposé les satins et les soies les plus rares, les toiles orientales brodées à la main et le tissu élégamment tissé de la Perse et de l’Inde.

    maison-mystere-winchester-8

    La construction du manoir a continué sans relâche pendant 38 ans jusqu’à ce que Sarah Winchester soit décédée dans son sommeil le 5 septembre 1922. Au moment de sa mort, le manoir couvrait 4,5 hectares et avait un plan d’étage si confus que chaque fois qu’un comptage des pièces était fait, un total différent était trouvé. La maison était initialement annoncée contenir 148 chambres. Le chiffre a ensuite été ajusté à 160. Mais en octobre 2016, une nouvelle pièce a été découverte, portant le total actuel à 161.

    On estime que Sarah a dépensé 5,5 millions de dollars pour construire la maison, mais quand elle a été vendue aux enchères après sa mort, elle a rapporté seulement 135 000 dollars. Néanmoins, elle est immédiatement devenue une attraction touristique, et en 1924, elle avait déjà acquis le surnom de « Mystery House » (maison mystère). En 1974, la Maison Winchester a été ajoutée au Registre national des États-Unis des lieux historiques.

    maison-mystere-winchester-5

    maison-mystere-winchester-6

    maison-mystere-winchester-7

    maison-mystere-winchester-9

    Source et crédits photos : amusingplanet.com, Mike Shelby, Anna Fox, Wayne Taylor, Gerald Azenaro, Sean Hoyer, Craig Glassner, winchestermysteryhouse.com. maison-monde

    En 1866, Sarah Winchester accouche d’une petite fille qui mourra malheureusement quelques semaines après sa naissance. En 1881, c’est au tour de William Winchester de quitter ce monde, laissant Sarah inconsolable. L’héritage colossal qu’elle obtient ne la consolera en rien. Elle consulte quelques temps plus tard un medium qui lui fera une étrange prophétie. Il lui dit de partir pour l’est et de construire une maison pour tous les esprits des personnes tuées par la carabine Winchester. Tant qu’elle construira, les esprits seront satisfaits, le jour où elle arrêtera, elle mourra.  Sarah Winchester suit les conseils du medium et part vers l’est. Elle achète en 1884 une maison de campagne de 8 pièces qu’elle commence à aménager. Les travaux dureront plus de 30 ans jusqu’à sa mort en 1922.  

    La maison aux esprits

    Sur les indications farfelues de Sarah Winchester, la maison ne cesse de changer et de s’agrandir. La maison comptera 7 étages mais une partie s’écroule en 1906 pendant le grand tremblement de terre. Sarah ne renonce pas à construire, au lieu de s’élever, la maison s’étendra à l’horizontal. Sarah dessine les plans elle-même qui lui seraient soufflés par les esprits chaque nuit. Pour ce faire, elle s’enferme au cœur de la maison, dans une pièce appelée « la chambre bleue » où elle communique avec le monde des morts à l’aide d’un oui-ja.  Escaliers menant au plafond, fenêtre entre les pièces, portes donnant dans le vide… La maison n’a aucune cohérence. Sarah détruit parfois pour reconstruire. Dans le jardin, elle fait ériger des statues pour les victimes de la Winchester : animaux, guerriers indiens…

    Elle fait même construire un salon meublé dans lequel elle ne reçoit aucun être vivant mais uniquement les esprits.  Le nombre 13 prend énormément de place dans la construction de la bâtisse. Ainsi Sarah veille à ce que les chandeliers aient bien 13 branches, le plafond de la salle de bal comporte 13 panneaux, l’escalier principal 13 marches. Le testament de Sarah comporte 13 sections et elle l’aurait signé 13 fois.


    Les fantômes de la maison

       Aujourd’hui, la maison est devenue une attraction touristique que l’on peut visiter.  La légende entourant la demeure raconte qu’elle est peuplée de fantômes. Celui de Sarah se promènerait encore dans les couloirs, se balancerait sur son rocking-chair préféré, ou jouerait de l’orgue (il est dit que l’orgue jouait déjà tout seul du vivant de Sarah). Un de ses ouvriers, qui serait un esprit protecteur, se montrerait également de temps en temps. Enfin, la grande cloche de la maison que Sarah faisait sonner pour signifier qu’elle appelait les esprits, sonnerait aujourd’hui seule.  

    source : paranormal-encyclopedie

    Lieux énigmatiques

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"