• L'Hyperloop, génial !

    Découvertes extraordinaires

    L'hyperloop: Le nouveau moyen de transport qui vous propulse à 6 500 km/h 

    Le projet de "TGV" subsonique dévoilé 

    Le Monde.fr( avec AFP et Reuters )

     Première esquisse du projet Hyperloop d'Elon Musk.

     Après plusieurs mois d'incertitude, le milliardaire américain Elon Musk a finalement dissipé les doutes sur la crédibilité de son projet baptisé "Hyperloop", en dévoilant lundi 12 août une première esquisse de ce qui pourrait devenir le "cinquième moyen de transport moderne", après l'avion, le train, l'automobile et le bateau à moteur.

    Evoqué pour la première fois en juillet 2012, ce système révolutionnaire de transport subsonique à mi-chemin entre le Concorde et le chemin de fer, capable d'atteindre la vitesse de 1 220 km/h, commençait à prendre des allures de chimère. Assurant s'être "tiré une balle dans le pied" avec ce projet, Elon Musk avait indiqué au début d'août n'avoir aucune intention de construire l'Hyperloop, préférant se concentrer sur ses deux entreprises, Tesla (voitures électriques) et SpaceX (fusées).

    Le cofondateur de PayPal a pourtant tenu sa promesse en présentant le 12 août un document de 57 pages sobrement intitulé "Hyperloop Alpha", première pierre d'un projet qui pourrait selon lui aboutir d'ici une dizaine d'années. 

     

    un train ultra-rapide !

    par wikistrike

    Elon Musk, qui a déjà fait la une des journaux avec sa voiture Tesla, sa société d’exploration spatiale SpaceX et sa société d’énergie solaire SolarCity, a affirmé le 12 août 2013 sa dernière idée: l’« HyperLoop », un système de transport extrêmement rapide, sûr écologique, et peu coûteux qui utilise un tunnel électromagnétique.

    Selon Fast Company , il l'a déjà décrit ce concept comme «la combinaison du Concorde, d’un canon à rail et le jeu de hockey sur coussin d’air».

    Le «Hyper boucle» serait trois à quatre fois plus rapide qu'un TGV, et deux fois plus rapide qu'un avion. Il serait également immunisé contre les intempéries, ne pourra pas avoir d’accident, et il sera moins chersque n'importe quel autre moyen de transport. L’Hyperloop pourrait être alimenté au moyen de panneaux solaires. 

    Selon Jay Yarow de Business Insider, c’est tout à fait possible. Il rappelle qu’en 1972, le scientifique RM Salter a rédigé un rapport de 17 pages pour présenter un système de transport électromagnétique qu’il avait dénommé « Very High Speed Transit », ou VHST. Ce concept était basé sur des tubes sous vide enterrés dans le sol, et qui auraient relié Los Angeles et Amarillo, au Texas. Salter croyait à l'époque que l’état la technologie permettait déjà de concevoir quelque chose, mais que cela n’était pas possible en raison de problèmes politiques insurmontables.

    « Espérons que lorsque Musk va révéler son plan directeur pour l’Hyperloop, il veillera aussi à convaincre les gouvernements locaux et fédéraux. Car sans soutien politique il n'y aura pas plus d’Hyperloop qu’il n’y a eu de VHST ». 

    ET3, une société du Colorado, travaille aussi sur ​​un système de transport à grande vitesse basé sur le tunnel, l’ « Evacuated Tube Transport » et selon Yahoo!, elle pourrait réaliser des essais sur un premier prototype dès la fin de cette année.

     

    Hyperloop, un nouveau moyen de transport révolutionnaire

    par gizmodo 

    Pour cerner un peu le personnage, imaginez Robert Downey Jr jouant Tony Stark, l’inventeur excentrique de génie.  Guère étonnant qu’Elon Musk envisage de propulser au sein d’un tube des voyageurs installés dans des capsules à la modeste vitesse de 1 100 km/h. Annoncé en juillet 2012, Hyperloop représente pour son inventeur le cinquième moyen de transport autre que la voiture, le train, l’avion et le bateau.

    Si en pratique l’Hyperloop amène ses voyageurs de LA à SF en 30 minutes tandis que l’avion n’y parvient qu’en 35min/1h , Musk mise sur le caractère rassurant de son projet. Hyperloop ne se crash pas, n’est pas tributaire de la météo et peut même devenir autosuffisant en le recouvrant de panneaux photovoltaïques.

    hyperloop2

    Mais concrètement, comment est-ce que cela fonctionne ?

    C’est ce que tente d’expliquer dans cet article Brian Dodson, docteur en physique. Hyperloop étant encore très mystérieux, Dodson envisage plusieurs théories à propos de son fonctionnement. Si pour lui un tube sous vide ou un dérivé du launch loop  ne correspondent pas vraiment aux annonces de l’inventeur milliardaire, la meilleure hypothèse est celle d’un mix entre uncanon à propulsion électromagnétique (railgun) et d’une table de air hockey.

    Les capsules de transport sont insérées dans le tube et propulsée grâce à un système électromagnétique. De l’air sous haute pression est insérée à travers les parois du tube afin de créer un coussin d’air qui permet aux capsules de se déplacer sans friction. De plus, l’air contenu dans le tube entre chaque capsule empêche d’éventuelles collisions.

    hyperloop3

    S’agit-il du moyen de transport idéal ? Car au-delà du système même, c’est surtout son accueil qui pourrait être le plus intéressant. Puisque les capsules sont insérées dans le tubes et propulsées au besoin, cela signifie que les voyageurs peuvent partir à tout moment sans horaire imposé comme pour le train ou l’avion. De quoi déstresser pas mal de gens.

    Cependant, de nombreux aspects de l’Hyperloop restent encore dans l’ombre. Brian Dodson s’attarde notamment sur la propulsion en elle-même et son accélération en raison des G que devront subir les voyageurs. Je vous épargne ses calculs et projections mathématiques mais si cela vous intéresse, n’hésitez pas à lire son article. En attendant, il n’y a plus qu’à attendre qu’Elon Musk soit un peu plus bavard sur son invention.

    Et vous, est-ce que vous abandonneriez l’idée de croiser les hôtesses des avions en faveur d’un trajet plus rapide ? 

    (Via gizmag)
     
     
    Vitesse subsonique, transsonique, supersonique et hypersonique

    Les vitesses sont également regroupées en fonction de la plage atteinte :

    • Subsonique : inférieure à la vitesse du son (< Mach 1)
    • Transsonique : égale ou à proximité à la vitesse du son (= Mach 1)
    • Supersonique : > Mach1
    • Hypersonique : > Mach 5 

    Pour les lanceurs les plus courants le vol en hypersonique est nécessaire afin de placer des charges sur les orbites visées.

    Les valeurs suivantes sont données pour les parties de vol en atmosphère qui sont les seules à imposer des contraintes de structure. Dans le vide les lanceurs atteignent facilement des vitesses beaucoup plus élevées (Mach 25).

    Ces valeurs sont ramenées à des vitesses relatives au sol car la valeur en Mach est fonction de la vitesse du son, qui est nulle dans le vide :

    • Ariane 5 : Aux alentours de Mach 6.5 après deux minutes
    • Navette spatiale au lancement : Mach 5 après 2 minutes
    • Lanceur SOYOUZ : Mach 6.5 après 2 minutes 

    A ces très grandes vitesses de nouvelles contraintes apparaissent. 

    Vitesse subsonique, transsonique, supersonique et hypersonique

    (source : je-comprends-enfin)

     

      

     Découvertes extraordinaires 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"