• La magie des couleurs dans la nature

    Nature insolite

    La magie des couleurs dans la nature  

     La magie des couleurs dans la nature La magie des couleurs dans la nature
       
    La magie des couleurs dans la nature
     
     

       

     Certains chercheurs ont émis l’hypothèse que les pigments rouges servent d’écrans solaires aux feuilles tandis qu’elles libèrent certains de leurs constituants (éléments nutritifs) dans les tissus de l’arbre, en vue de la croissance l’année suivante. D’autres pensent au contraire que la couleur rouge joue un rôle protecteur contre les insectes, car elle avertit de la présence de poisons, ce qui doit décourager les insectes comme les pucerons de pondre leurs œufs dans les interstices de l’écorce. Ainsi sont évités, au printemps suivant, les dégâts provoqués par les pucerons se nourrissant de la sève des arbres.

    pavot  La nature vue par Catherine RAYER 
    La nature vue par Catherine RAYER La nature vue par Catherine RAYER

    Quant aux fleurs, au delà du plaisir des yeux qu’elles nous procurent, leurs couleurs jouent avant tout un rôle utile. En premier lieu, il s’agit d’un rôle physiologique qui est souvent mal connu. Par exemple, les flavonoïdes sont mis en jeu dans la plupart des oxydations végétales, d’où leur importance dans le métabolisme. Ils peuvent également avoir une influence sur la germination, la croissance et la respiration. Ils servent enfin de pigments protecteurs : antioxydants puissants, ils piègent les radicaux libres et assurent ainsi la protection de la plante vis-à-vis des agressions de la lumière solaire. Les fleurs de haute altitude, comme les roses de Colombie, se protègent de l’intense rayonnement ultraviolet à l'aide de pigments flavonoïdes. 

     La nature vue par Catherine RAYER  La magie des couleurs dans la nature
    La magie des couleurs dans la nature La magie des couleurs dans la nature
       


      Les couleurs des fleurs interviennent également dans la répulsion des prédateurs ou, au contraire, dans l'attraction des insectes en vue de la reproduction : il est bien connu que c’est en apportant du pollen venant d'une fleur mâle que les insectes pollinisateurs assurent la fécondation d'une fleur femelle. Les animaux ont une attirance plus grande pour certaines couleurs que pour d'autres, mais il est important de souligner que leur vision des couleurs est différente de la nôtre. Les abeilles par exemple ne distinguent pas le rouge, mais sont sensibles à l'ultraviolet. 

    Enfin, il faut remarquer que le parfum des fleurs joue un rôle souvent plus important que les couleurs dans l'attraction des insectes. 

    Bernard Valeur Conservatoire National des Arts et Métiers cnrs.

     La magie des couleurs dans la nature

    La nature vue par Cat 

     

     "Le Royaume des minéraux est représenté en nous par le système nerveux., et lorsque nous aimons les pierres, nous améliorons la charpente de notre corps.En aimant les plantes nous améliorons notre système musculaire;En aimant les animaux, nous améliorons notre système circulatoire;En aimant les hommes, nous améliorons notre système nerveux;Et en aimant les êtres supérieurs du monde invisible, nous améliorons notre aura, nos organes spirituels." P. Deunov

     La nature vue par Catherine RAYER

    La nature vue par Catherine RAYER 

      La couleur du ciel.

    Les molécules de l’air sont les objets diffusants les plus petits de l’atmosphère. Elles sont beaucoup plus petites que les longueurs d’onde qui caractérisent la lumière (dimension de l’ordre de 0.001 micron, à comparer aux longueurs d’onde des couleurs visibles : violet : 0,4 microns ; rouge :0,8 microns). La diffusion correspondante est appelée diffusion Rayleigh. L’intensité de la lumière diffusée est d’autant plus grande que la longueur d’onde de la lumière est plus courte : les radiations bleues sont diffusées beaucoup plus efficacement que les radiations rouges ou même que les vertes. La lumière diffusée par l’atmosphère contient donc beaucoup plus de radiations bleues que de radiations rouges : l’œil perçoit alors une couleur bleue intense caractéristique d’un ciel pur.

    Cette explication demande à être complétée. En effet la lumière violette, dont les longueurs d’onde sont encore plus courtes que celles de la lumière bleue est diffusée encore plus efficacement que la lumière bleue. On devrait donc s’attendre à voir un ciel violet. En fait, la sensibilité de l’œil est infiniment plus faible dans le violet que dans le bleu. C’est donc cette dernière couleur qui est vue par l’œil

    La nature vue par Catherine RAYER 

    La nature vue par Catherine RAYER 

    La nature vue par Catherine RAYER La nature vue par Cat

    La couleur du Soleil.

    Si la lumière diffusée est riche en radiations bleues, c’est bien sûr aux dépens de la lumière transmise. Celle-ci contient donc beaucoup plus de lumière orange ou rouge que de lumière bleue, et ce déficit en lumière bleue est d’autant plus important que le trajet dans l’atmosphère est plus grand. Le Soleil apparaît très blanc aux astronautes ; mais vu du sol, il a une couleur jaune quand il est au zénith. Quand il baisse sur l’horizon, il devient même de plus en plus rouge car sa lumière traverse alors une épaisseur d’atmosphère de plus en plus grande.

    La nature vue par Catherine RAYER La nature vue par Catherine RAYER
     La nature vue par Catherine RAYER  La nature vue par Cat

     La nature vue par Cat

     La nature vue par Cat

     

    La couleur des nuages 

    La couleur bleue du ciel est donc due à la diffusion par les molécules de l’air dont les dimensions sont beaucoup plus petites que la longueur d’onde des radiations lumineuses auxquelles notre œil est sensible. Si les particules diffusantes ont des dimensions nettement supérieures, on observe encore un phénomène de diffusion, dont les propriétés sont différentes : cette fois, toutes les couleurs sont diffusées de la même façon, les particules renvoient donc dans toutes les directions, et en particulier vers notre œil, une lumière identique à la lumière incidente. 

    Les nuages étant composés de gouttelettes d’eau ou de cristaux de glace de dimensions microscopiques (quelques microns) mais cependant nettement supérieures aux longueurs d’onde de la lumière, ils vont diffuser également toutes les couleurs de la lumière du Soleil et vont donc apparaître blancs. Ceci est vrai pour tous les nuages vus d’avion. Au sol, les nuages de taille moyenne sont également blancs ; par contre, les très gros nuages vus par dessous vont apparaître gris ou même presque noirs car ils sont tellement épais que pratiquement plus aucune lumière n’arrive à les traverser. 

    L’opacité du brouillard est due au même phénomène : la diffusion est tellement efficace que plus aucun rayon lumineux provenant d’un objet n’arrive directement à l’œil ; les images s’estompent et disparaissent même complètement quand le brouillard est très épais ; on ne voit plus qu’une lumière diffuse blanche. Les couleurs des levers et couchers de Soleil Nous connaissons maintenant suffisamment de choses pour expliquer les couleurs souvent extraordinaires des levers et couchers de Soleil. Quand le Soleil est bas sur l’horizon, sa lumière est riche en couleurs oranges et rouges puisque au cours de la traversée d’une grande épaisseur d’air, elle a perdu par diffusion la plus grande partie des couleurs bleues et vertes (figure 4). Les nuages qui diffusent cette lumière dans toutes les directions vont donc renvoyer vers notre œil toute une palette de teintes rouge-orangé caractéristiques.

      

     La nature vue par Cat

     La nature vue par Cat

           La couleur de la neige

    Alors que la glace est transparente, il peut apparaître étonnant que la neige ne le soit pas et qu’elle apparaisse au propre comme au figuré comme l’exemple même de la blancheur. Là encore l’explication vient du phénomène de diffusion. La neige est en effet composée d’une multitude de microcristaux de glace dont les facettes renvoient la lumière blanche du Soleil dans toutes les directions. Comme dans le cas du brouillard, plus aucun rayon lumineux ne peut traverser la neige sans être diffusé par ces cristaux. Puisque chaque micro-cristal de glace pris individuellement est transparent , la lumière n’est pas atténuée par son trajet dans la neige : la lumière qui est transmise ou diffusée par une neige éclairée par le Soleil est d’une blancheur intense. Par contre, au lever ou au coucher, le Soleil bas sur l’horizon éclaire la neige de teintes rouge-orangé. La neige, puisqu’elle diffuse intégralement la lumière qu’elle reçoit, prend alors des teintes remarquables bien connues des alpinistes.  vercors

    La magie des couleurs dans la nature
    La magie des couleurs dans la nature
    La magie des couleurs dans la nature
    La magie des couleurs dans la nature

    Toutes les photographies sont de Cat R.

    Voir AUSSI : Les couleurs de l'été indien

     

    Nature insolite

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"