• La Noétique

    Conscience de l'homme 

    UNE NOUVELLE CONCEPTION DU CORPS ET DE L'ESPRIT

      The Living Matrix

    NOUVELLE CONCEPTION DU CORPS ET DE L'ESPRIT

    Serions-nous à l’aube d’une révolution médicale ?

    Les avancées en matière de biophysique et de soins bioénergétiques sont en passe de changer fondamentalement notre conception de l’univers et de l’être humain.  

    Les peuples premiers et les cultures ancestrales ont toujours considéré l’univers comme un tout.  A la fin du 17ème siècle, les découvertes d’Isaac Newton et de René Descartes nous ont extraits de la trame de cet Univers, créant un modèle mécaniste où nous sommes tous séparés les uns des autres, et où l’esprit est séparé du corps. Un esprit réduit à un épiphénomène de la matière. Un corps sans pensée ni intériorité, qu’on voit comme une machine chimique à deux moteurs : le cerveau et le cœur, et qu’il suffit, en cas de défaillance, de rebooster avec la bonne substance chimique pour aller mieux.

     Il n’y a plus d’interconnexion entre les êtres vivants, et tout n’est plus qu’une histoire de suprématie de la matière, régie par des lois fixes. Cette idée réductionniste demeure le fondement de la pensée occidentale. Et notre médecine actuelle fonctionne encore sur cet ancien paradigme de la physique. Pourtant, aujourd’hui, des chercheurs en biophysique et biologie cellulaire vont vers une nouvelle compréhension de l’Univers, de l’Homme, du corps, de l’esprit et de la maladie, laissant entrevoir alors de nouvelles perspectives sur le plan médical. Le documentaire The Living Matrix, réalisé en 2009, par Greg Becker, donne la parole à des chercheurs, des thérapeutes, une journaliste scientifique, Lynne Mc Taggart ou encore l’astrophysicien Edgar Mitchell, pour explorer les principes de la bioénergétique du champ corporel humain.

     Si, à sa sortie, ce film n’avait pas fait grand bruit, il devient aujourd’hui une référence pour tous ceux qui s’intéressent aux médecines alternatives. Un succès tardif qui coïncide avec une ouverture d’esprit récente du grand public, et symbolise une tendance à ne plus vouloir considérer la science comme une vérité immuable et absolue. « A travers les siècles, explique le Dr Bruce Lipton, biologiste et généticien, nous nous sommes focalisés sur la réalité mécanique et avons abandonné le concept d’énergie et de champs dans la biologie. Mais on reconnaît maintenant que l’esprit est un champ énergétique de pensée que l’on peut lire avec les capteurs d’un électroencéphalogramme ou encore mieux, à l’aide d’un nouveau procédé de magnéto-encéphalographie, une sonde qui, bien qu’elle soit placée en dehors de la tête, peut lire les champs de l’activité nerveuse, sans même toucher le corps ». « La physique quantique tente de comprendre comment les cellules se parlent entre elles et comment elles gèrent l’information », explique Peter Fraser, chercheur en biophysique.

       

    Le pouvoir de la pensée

     D’après les scientifiques intervenant dans ce documentaire, tout est question d’interconnexions entre les champs énergétiques du corps et de l’esprit. Les pensées, qui possèdent une réelle énergie physique, iraient même jusqu’à créer le corps. Le mental, l’intention et les croyances seraient alors trois facteurs capables d’influencer la maladie ou la guérison. « Nous avons constaté en laboratoire que lorsque nous avons des pensées positives, nous envoyons des substances chimiques, explique Edgar Mitchell. Pareil pour les pensées négatives qui ont un effet significatif sur le comportement des cellules. »  Si je pense : « Je vais aller mieux », serai-je réellement capable de me soigner ? « Un tiers des guérisons - incluant les médicaments, la chirurgie et autres interventions allopathiques - tient de l’effet placebo, répond Dr Bruce Lipton, c’est-à-dire au fait qu’une croyance puisse influencer la biologie d’une personne.

    Autrement dit, un tiers parvient à se guérir par la pensée positive, c’est fabuleux ! Pourtant, on en parle quinze minutes en cours de pharmacologie, et on continue d’ignorer le pouvoir de la pensée et des processus mentaux sur la biologie ! ».

     Peut-il exister un transfert d’informations et d’énergies à distance, comme en sont capables certains guérisseurs qui agissent sur leurs patients dont ils sont pourtant séparés par des milliers de kilomètres ou encore des personnes proches qui se connaissent bien ?

    Après avoir effectué des études sur des couples dont l’un des partenaires souffrait d’un cancer, on a constaté une corrélation significative entre l’activité physiologique de celui qui envoyait des pensées d’amour et de compassion à distance et celle de l’autre qui, même à des centaines de kilomètres, et sans le savoir, réagissait instantanément. « Cela suggère qu’il y a un moyen par lequel l’information est transférée », assure Marilyn Schlitz, chercheuse et présidente de l’Institut des Sciences Noétiques.

    La physique quantique a découvert ce qu’on appelle le « champ du point zéro » ou l’énergie du vide. Un échange d’énergie entre les particules subatomiques composants de la matière de taille inférieure à celle d’un atome qui « en s’envoyant et en recevant de l’énergie créent, le temps d’un battement de paupière, des particules virtuelles, explique Lynne Mc Taggart. Ce petit échange ne représente pas beaucoup d’énergie, environ un demi-watt. Mais lorsqu’on additionne toutes les particules subatomiques qui font cet échange d’énergie à travers tous les éléments de l’Univers, on arrive à une quantité d’énergie inimaginable. Ce champ d’énergie géant, nous y sommes tous connectés, même aux plus lointains confins de l’univers. »...

     Source :  inrees.com/ 

    LE FILM : THE LIVING MATRIX

    Ce film est le premier à rassembler des chercheurs académiques et indépendants, des praticiens, des journalistes scientifiques – tel que le biologiste anglais le Dr. Rupert Sheldrake, le Dr. Bruce Lipton, et l’astronaute le Dr. Edgar Mitchell – dont les travaux scientifiques mettent en évidence le rôle significatif de la bioénergétique et la physiologie humaines.

     Dans le documentaire, ils explorent les principes de la bioénergétique du champ corporel humain. Au travers d’entretiens avec ces spécialistes mondiaux les plus respectés et des animations 3D, nous entrons dans les profondeurs des structures du corps humain illustrant parfaitement comment la biologie quantique a une influence sur notre santé.   

     LA NOETIQUE

     La noétique (terme dérivé de noèse) est une branche de la philosophie métaphysique concernant l'intellect et la pensée. Parmi ses centres d'intérêt on peut mentionner l'étude de la nature et du fonctionnement de l'intellect humain et les liens entre cet intellect et l'intellect divin. C'est pourquoi la noétique a eu souvent des liens très étroits avec la métaphysique. Dans la tradition occidentale et dans la philosophie arabe la noétique a été très influencée par les théories de philosophes tels que Anaxagore, Aristote ou Platon.

    Source :wikipedia

     

      La Noétique (du grec ‘noûs’ : connaissance, esprit, intelligence) se concentre sur l’étude et le développement de toutes les formes de connaissance et de création qui engendrent et nourrissent la noosphère, cette ‘couche’ de savoirs et d’informations qui couvre toute la Terre de ses réseaux. Nous la définissons comme "l'ensemble des arts, sciences et techniques de création, de formalisation, de partage et de prolifération des Idées. C'est le domaine de la pensée, de la connaissance, de l'intelligence". Plus brièvement, nous dirions que c'est la science de l'intelligence c-à-d la capacité de reliance dans toutes les dimensions.

    A propos de "la science", Herbert Simon utilise le terme « Sciences de l’artificiel » pour désigner les disciplines dont l’objet d’étude est créé par l’homme et non issu de la nature, à savoir : la théorie de l’information, la cybernétique, l’informatique, l’automatique, les sciences de la cognition, de la décision, etc. Ces disciplines qui n’ont pas trouvé leur place  dans la classification classique des sciences observant la nature ont été ré-intégrées dans le constructivisme. Celui-ci considérant tout objet d’étude comme construit par un sujet.

    Trois sources nourrissent la démarche noétique :

    1.La source systémique pour comprendre, maîtriser et concevoir des systèmes complexes sans recourir au scalpel analytique qui détruit les interactions ;

    2.La source holistique pour tirer toutes les conséquences du principe « le tout est plus que la somme de ses parties » ;

    3.La source métalogique pour fourbir les langages et modèles capables de représenter et de traiter la complexité sans la réduire.

    Source :pensee-creatrice

     

    A propos de Peter Russel 

    Peter Russel est membre de l'Institut des sciences noétiques  et de la Fondation Findhorn. Il est également membre honoraire du Club de Budapest. Après avoir étudié les mathématiques et la physique théorique à l'université de Cambridge au Royaume-Uni, sa fascination grandissante pour les mystères de l'esprit humain l'a poussé à changer d'orientation et à se consacrer à la psychologie expérimentale. D'où son voyage en Inde où il est resté plusieurs années à étudier la méditation et la philosophie orientale. Il est l’auteur de 10 livres (ceux-ci n’existent qu’en langue anglaise pour le moment) dont le dernier s’appelle From Science to God (De la science à Dieu). Il a également produit 3 films sur la conscience et l’éveil spirituel et leur rôle dans le développement futur de l’humanité.

    Consulter sur : www.connaissancessansfrontieres 

    Voir aussi :

      Le transhumanisme, qu'est-ce que c'est ?

     

    Conscience de l'homme

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"