• Land Art, un art éphémère

    Artistes émanants

    Land art, un art éphémère 

    Le land art est une tendance de l'art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.).

    Le plus souvent, les œuvres sont à l'extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos.

    Les premières œuvres ont été réalisées dans les paysages désertiques de l'Ouest américain à la fin des années 1960. Les œuvres les plus imposantes, réalisées avec des équipements de construction, portent le nom d'Earthworks (littéralement terrassements).

    LAND ART un univers naturel

    (Andy Goldsworthy)

    LAND ART un univers naturel

    (Voir l'article sur Jim Denevan)

    Avec les artistes du land art, la nature n'est plus simplement représentée : c'est au cœur d'elle-même (in situ) que les créateurs travaillent. Ils veulent quitter les musées et les galeries avec leurs tickets d'entrée et heures d'ouverture afin de véritablement « sortir des sentiers battus ». L'œuvre doit être non plus une valeur marchande vouée à une élite mais une véritable expérience liée au monde réel. Les œuvres sont souvent gigantesques, comme Double Negative de Michael Heizer, où 240 000 tonnes de roches sont déplacées dans le désert du Nevada. Spiral Jetty de Robert Smithson (1970) était une longue jetée de 457 m de long et de cinq mètres de large environ au bord du Grand Lac Salé. Elle fut engloutie par une brusque montée des eaux en 1972. Outre les productions des artistes américains, qui forment le cœur du mouvement, il convient de citer la peinture des montagnes du Tibesti par Jean Verame.

    Les artistes utilisent les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.) et creusent, déplacent, transportent, accumulent, griffent, tracent, plantent… Ils introduisent aussi des produits manufacturés : 400 poteaux en acier inoxydable dans le désert du Nouveau-Mexique (Walter De Maria, The Lightning Field), 2 700 parasols jaunes ou bleus simultanément sur la côte californienne et au Japon (Christo et Jeanne-Claude, The Umbrellas), ou de gigantesques nénuphars de tissu rose autour des îles de Floride (Christo et Jeanne-Claude, Surrounded Islands).

    Les artistes travaillent souvent dans des lieux éloignés des centres urbains et l'usage de la photographie leur permet de faire connaitre leurs œuvres. Des croquis, reportages et vidéos sont présentés au public et permettent à l'artiste de vivre et de réaliser d'autres œuvres. C'est ainsi que dans les années 1970, certaines œuvres réintègrent les musées et expositions, d'abord par l'image puis par des installations dans les espaces intérieurs, comme Ligne d'ardoises de Richard Long au Centre d'arts plastiques contemporains de Bordeaux (CAPC). Ainsi cette aventure renouvelle-t-elle la longue tradition du paysage.

    Si les Earthworks sont des altérations durables du paysage, la plupart des œuvres du land art relèvent plutôt de l'art éphémère, vouées à plus ou moins longue échéance à la disparition sous l'effet des éléments naturels.

      

    Histoire

    L'histoire du land art débute en octobre 1968 avec l'exposition intitulée Earth Works, à la Dwan Gallery à New York. Avec la publication de son essai The Sedimentation of the Mind: Earth Projects en 1968, Robert Smithson s'impose comme le théoricien du land art et devient la figure emblématique de cette tendance artistique, aux côtés de Robert Morris, Nancy Holt, Dennis Oppenheim, Walter De Maria, Christo et Michael Heizer. En février 1969, une autre exposition, Earth Art, organisée par Willoughby Sharp auAndrew Dickson White Museum of Art (Ithaca, New York), confirme l'importance du land art sur la scène de l'art. Deux mois plus tard, le 15 avril 1969, le vidéaste Gerry Schum organise sur la chaîne Sender Freies Berlin (SFB) de la télévision allemande une exposition télévisuelle intitulée Land Art, réunissant cette fois Richard Long, Barry Flanagan, Dennis Oppenheim,Robert Smithson, Marinus Boezem, Jan Dibbets, Walter De Maria et Michael Heizer (ce dernier, en désaccord avec Schum, se désistera finalement).

    Les motivations premières du land art étaient de se débarrasser de l'art de chevalet et des grands principes du Modernisme prônés par le critique d'art Clement Greenberg. Comme la plupart des mouvements nés dans les années 1960, le land art cherchait à lier l'art et la vie, à arrêter de produire des œuvres destinées à être seulement admirées dans des musées.

    Cette tradition s'est perpétuée chez plusieurs artistes contemporains qui travaillent directement dans la nature. Les œuvres sont souvent éphémères et ne deviennent durables que via la photographie : feuilles, fleurs, neige, glace par Andy Goldsworthy ou Nils-Udo ainsi que la plupart des œuvres de Richard Long. De plus, cette tendance artistique prône l'écologie, ce qui explique son succès actuel.

    (source : wikipedia)

    QUELQUES ARTISTES...

    Andy Goldsworthy 

    L'artiste britannique Andy Goldsworthy né en 1956 fait de l’art éphémère avec des matériaux naturels multiples comme de la glace, des pierres, des feuilles, du sable, de la mousse, des fougères, du bois ou des fleurs, etc. Il garde un souvenir de ses œuvres en les photographiant. Il a fait du land art en Angleterre, en Écosse, au Pôle Nord, au Japon, en Australie et aux États-Unis. Sa philosophie est que lorsqu'il travaille avec un objet de la nature, il ne travaille pas seulement avec le matériel, son boulot lui permet de découvrir le processus de vie de chacun des matériels et de la vie aux alentours. Chacune de ses oeuvres naît, se développe, vieillit et meurt. C'est comme cela qu'est la nature et ces changements nous permettent de mieux la comprendre. De plus, il a fait de nombreuses expositions aux États-Unis et quelques-unes en Angleterre et à Moscou. Andy Goldsworthy a inspiré beaucoup d'artistes, dont Bettina Mercier et Richard Shilling, à pratiquer le land art.   

    LAND ART un univers naturel

    LAND ART un univers naturel

    LAND ART un univers naturel

    Roger Dautais (France)

    LAND ART un univers naturel

     Picture

    Roger Dautais est un artiste français vivant en Bretagne. Il fait du land art depuis 10 ans. Il travaille surtout près des plages où il crée souvent d'énormes spirales dans le sable et il travaille beaucoup près des cours d’eau.  Il est aussi un photographe et écrit des livres pour enfants. Par exemple, Muze et Potiron au pays des milles lacs ou encore, Les Anges aux Pattes Rouges. Ce qu'il veut projeter lorsqu'il fait du land art, c'est que cet art lui permet de se ressourcer en énergie. Il en fait également afin d'intervenir avec les personnes âgées qui souffrent de l'Alzheimer. Il dit : «J’y puise des forces et des ressources qui me permettent, également, depuis de nombreuses années, d'intervenir auprès de personnes en grande difficulté (Centre de détention pour longues peines et personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer) pour les aider par la médiation de l'art.»  Pour Roger Dautais, le land art est une manière de se soigner personnellement et de soigner les gens autour de lui. 
     
    Blog : rogerdautais
     
    Walter De Maria (États-Unis)
     

     Picture

    Lightning Field, 1977

    L'artiste américain Walter De Maria est un des principaux meneurs du land art. Comme beaucoup d'autres futurs land artistes, il a étudié, en 1957, à l'université, en peinture. Plus tard, il a fait du théâtre et de l'improvisation. Puis, 3 ans après ces études, il a commencé à écrire plusieurs essais sur l'art. Un an plus tard, il crée de nombreuses sculptures en bois. Il a sa première exposition personnelle avec ces oeuvres en bois en 1963. Il continue à sculpter et compose aussi de la musique. Deux ans plus tard, il construit des sculptures avec de l'aluminium. Il a commencé à faire du land art dans des galeries d'art où il étendait une couche de terre sur le sol. Cette forme de land art est la plus ancienne, car au début, on pratiquait cette forme d'art en amenant des éléments de la nature dans des galeries d'art. Maintenant, il crée ces sculptures gigantesques avec beaucoup de matériaux différents comme le verre, l'acier et le marbre. Comme on peut le constater, Walter de Maria pratique de multiples formes d'art différentes. Il est reconnu pour ses œuvres où il mélange l’environnement et la sculpture.Andy Goldsworthy (Grande-Bretagne)

     Picture 

    Michael Heizer (États-Unis)

     Picture

    Le sculpteur américain Michael Heizer, né en 1944, est un des principaux représentants du land art, tout comme Richard Long. Dans son enfance, Michael Heizer a été influencé par son père qui travaillait en anthropologie et aussi par son grand-pèere qui était géologue. Plus tard, il est devenu enseignant universitaire en anthropologie et il a écrit de nombreux livres. En 1966, M. Heizer a rencontré Walter de Maria lorsqu'il a déménagé de San Francisco à New-York. Cet artiste crée d'énormes sculptures, qui souvent nous rappelle des outils et des armes de la période préhistorique.

    Richard Long (Grande-Bretagne)

     

    LAND ART un univers naturel 

     Picture

    L'artiste Richard Long est né en 1944, en Grande-Bretagne. Il est sculpteur, photographe et peintre. Il est un des principaux piliers du land art, étant un des premiers artistes à avoir commencé ce mouvement artistique. Il a dû se battre pour pouvoir exposer ces oeuvres dans des endroits publics, comme des musées. En effet, cet artiste voulait amener de la terre, des roches, de la boue et de la mousse dans les musées, car il faisait des oeuvres d'art avec ces matériaux. Il a fait de merveilleuses oeuvres qui lui ont pris beaucoup de temps à réaliser. Par exemple, il a marché dans une plaine où il y avait des cailloux et il a fait le même chemin pendant longtemps. Il est passé tellement de fois qu'un chemin a été créé. 

    Bettina Mercier (France)

     Picture

    Bettina Mercier est une artiste française qui a été inspirée par l’artiste Andy Goldsworthy. Elle se nomme une artiste de plage, car c'est là qu'elle réalise la grande majorité de ces oeuvres. Elle travaille sur de nombreuses plages en Bretagne. Elle aime beaucoup partager cette forme d’art avec sa famille, ses amis et les passants. Elle à découvert que le land art intriguait et intéressait les gens, grâce à quelques statues de cailloux qu'elle a construite sur une plage de l'île d'Aix, en France. Lors de cette sortie, Bettina Mercier à construit une famille de sept statues de cailloux et de nombreux passants s'arrêtaient pour la regarder. Elle est revenue quelques temps plus tard et à découvert que de nombreux passants avaient élargi cette famille à plus d'une centaine de statues.     
    Bettina Mercier a écrit un livre qui a pour titre, Artiste de plage. Ce livre initie les familles et les gens de tout les âges à faire du land art sur la plage avec les différents matériaux que la plage possède. Par exemple, des algues, des coquillages, des roches, des crabes, de l'eau, etc. 

    Blogue: bettinamercier  

    Robert Morris (États-Unis)

     Picture

    Observatory, 1970

    L'artiste américain Robert Morris né en 1931, a fait ses études en histoire de l'art. Il enseignait et faisait aussi de la peinture. Puis, il a abandonné la peinture et s’est intéressé à la danse et au théâtre. Il crée des chorégraphie avec son épouse et construit des objets qui aident les danseurs à effectuer leurs mouvements lors de la chorégraphie. Il a contribué au développement de quatre mouvements d’art : l'installation, le land art, l'art performance et le minimalisme.   

     

    Marc Pouyet (France) 

    LAND ART un univers naturel 

     Picture

    Marc Pouyet est un artiste de nature, un plasticien, un graphiste et un auteur-illustrateur. Il a écrit de nombreux livres sur le land art dont joueur de nature, artistes de nature, artistes de jardin, etc. Certains de ces livres ont été traduit en anglais et même en allemand. Il travaille surtout en France, mais il a aussi fait du land art à Venise. Il offre des stages et des ateliers à des adultes, mais il fait aussi du land art avec des enfants. Ces oeuvres sont très variées et colorées. Plusieurs articles ont été publiés sur son art dans de nombreuses revues. Il a aussi fait de nombreuses expositions partout en France.

    Blog : marc-pouyet 

     

    Richard Shilling (Angleterre)

     Picture

    Color Sun Wheel

    Richard Shilling, né en 1973, vient de l’Angleterre. En se promenant dehors, il a vu une intrigante œuvre faite de roches et c’est ainsi qu’il a découvert le land art. Il s’est alors renseigné sur l’artiste de cette œuvre et c’était Andy Goldsworthy, un land artiste. Il a alors fait de la recherche sur cet artiste britannique et a acheté un de ses livres. Dans ce livre il y avait de nombreuses photographies d'oeuvres que ce land artiste a créées et Richard Shilling était tellement fasciné par son travail qu’il a commencé, lui aussi à faire du land art. Richard Shilling utilise de l’écorce, des branches, des feuilles, des roches, de la boue, des fruits, de la glace, des épines de plantes, de la sève et de l’eau pour réaliser ses oeuvres. Il crée ses oeuvres un peu partout au Royaume-Uni.  

    Blog :  richardshilling

     

    Robert Smithson (États-Unis)

     Picture

    Spiral Jetty, 1970

    L'artiste américain Robert Smithson est reconnu comme l’un des premiers artistes à pratiquer le land art. Il est reconnu pour sa sculpture d’une géante spirale de galets, «Spiral Jetty» qu'il a construite avec une équipe en 1970. Cette spirale se situe aux États-Unis, plus précisement à Great Salt Lake dans l'Utah. Elle est composée de roches, de boue et de cristaux de sel qui se sont accumulés avec les années. Puisque cette oeuvre se trouve dans un lac, elle disparaît et réapparaît selon le niveau de l'eau. Robert Smithson est malheureusement décédé très jeune, en 1973, à 35 ans, dans un accident d’avion. 

     

    Nils Udo (Allemagne)

     Picture

    The Nest, 1978

    L'artiste allemand Nils Udo, né en 1937, a commencé  par faire de la peinture qu'il a ensuite abandonné, car il trouvait cette forme d'art artificielle. Il a ensuite découvert la nature comme endroit pour faire de l'art. Pour lui, une oeuvre d'art a un cycle de vie. Elle naît, se développe, vieillit et meurt. Le thème des nids est très important pour cet artiste. Il en a construit un peu partout autour du monde, son tout premier nid se situe en Allemagne. Puis plusieurs autres nids ont été construits au Japon, en Angleterre et à Paris.  

    Marc Walter (Canada)

     Picture

    Le Cri (The Call), Wakefield, 2010


    Marc Walter est un artiste visuel franco-canadien d'origine parisienne. Il habite à Wakefield en Outaouais. Il pratique le land art depuis 2004. Il a créé et exposé ses installations principalement au Québec et en Ontario, en Allemagne, en France, en Finlande et aux Pays-Bas. Il a participé à plus de 80 expositions un peu partout dans le monde. 

    Tous les matériaux qu'il utilise pour réaliser ses œuvres sont des matériaux périssables, avec une nette préférence pour les branches. Le fait que l'art qu'il crée soit éphémère et que cet art naît, se transforme au gré des événements météorologiques puis meurt est un facteur particulièrement important de son processus de création. 

    Marc Walter a notamment été influencé par le land artiste Andy Goldsworthy. Lorsqu'il crée, Marc Walter trouve son inspiration parfois grâce à un thème qui lui est donné dans le cadre d'un événement, parfois grâce à un mot ou à des émotions qu'il ressent lorsqu'il marche sur un site potentiel, où il pourrait faire une oeuvre. Les matières, les textures, les couleurs ou la luminosité; toutes les composantes d’un site peuvent influencer l’artiste. Parfois, M. Walter fait des rencontres inspirantes avec les passants sur les lieux de création et ces échanges s’ajoutent au processus créatif. 

    Finalement, M. Walter a une merveilleuse philosophie sur sa motivation à faire du land art. Le rythme de vie de la société a énormément accéléré depuis le dernier siècle. M. Walter veut fournir l'occasion aux citoyens de ralentir leur mode de vie précipité afin de susciter une réflexion individuelle et communautaire sur les valeurs sociétales. Il faut absorber cette influence de l'environnement et de la nature psychologiquement pour prendre le temps de faire une pause, relaxer et admirer la beauté de la vie. En plus de ses sculptures personnelles, il mène des ateliers de création avec petits et grands qui aboutissent souvent à des installations monumentales extérieures. 

    Site Internet: marcwalter    

    (source :  landartcanada

    Andrew van der Merwe

    LAND ART un univers naturel

    LAND ART un univers naturel 

     (source : syti

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"