• Le Dr Jean-Jacques Charbonier et les nde

    Espace scientifique

    Le Docteur Jean-Jacques Charbonier et les NDE

    "Expérience de mort provisoire"

    Le Dr Jean-Jacques Charbonier et les nde

    "Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." Arthur SCHOPENHAUER

    Jean-Jacques Charbonier et les NDE

     Jean-Jacques Charbonier, né le 16 mai 1956 à Saint-Gaudens, est un médecin anesthésiste réanimateur connu pour ses recensions de témoignages validant selon lui l'hypothèse de vie après la mort, l'expérience de mort imminente et l'existence d'une conscience indépendante de l'activité neuronale. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, anime régulièrement des conférences et participe à diverses émissions de radio et de télévision.

     

    Message Page Facebook de Jean-Jacques Charbonier  au sujet de son dernier livre :

    "La mort expliquée aux enfants"

     Dans le magazine SCIENCE et INEXPLIQUÉ ( janvier-février ),

    une question difficile m'a été posée.

    Est-ce que la réincarnation est compatible avec les contacts médiumniques ?

    Comment certains médiums seraient en mesure de contacter les esprits de Jeanne D'Arc ou de Napoléon s'ils étaient déjà réincarnés ?

    Voici ma réponse :

    " Dans le dernier chapitre de mon dernier livre " La mort expliquée aux enfants mais aussi aux adultes", j'évoque clairement la réincarnation comme moyen de progression spirituelle. Certains se demandent comment est-il possible d'avoir un contact médiumnique avec un défunt s’il est déjà réincarné et pensent donc que ces contacts sont contradictoires avec les possibilités de réincarnation. En fait, ce n’est ni incompatible, ni contradictoire. Dans l’au-delà, le temps n’existe pas ; il n’a pas du tout l’écoulement linéaire que nous connaissons sur cette planète ; futur, passé et présent se confondent ou plutôt ne veulent plus rien dire. C’est pour cela que dans le dernier chapitre de mon livre, les deux âmes qui se retrouvent dans l'au-delà ont une discussion pour décider si elles doivent se réincarner dans le futur ou le passé des vies qu’elles viennent de quitter. Les témoignages des expérienceurs nous donnent cette notion d’intemporalité avec leurs visions pré-cognitives et rétro-cognitives qui leur donnent des informations à la fois sur leur futur et leur passé. La physique quantique corrobore cette hypothèse de détachement par rapport au temps en nous précisant que l’observation « corpusculaire » d’un évènement figé dans une réalité projette du même coup et simultanément une autre réalité dans un univers parallèle.

    Autrement dit, nous pouvons exister simultanément dans plusieurs mondes parallèles et même à des époques différentes. C’est tout à fait vertigineux. Sur notre vibration terrestre il existe aussi des cas de bilocation où certaines personnes éveillées comme le Padre Pio ont pu être observées à plusieurs endroits en même temps. Donc, non, les contacts médiumniques ne sont pas en contradiction avec la réincarnation. Elles ne le sont que sur notre plan terrestre qui ne peut concevoir les événements autrement qu’« enfermés » dans un concept spatio-temporel réducteur ; le seul que nous connaissons.

    En ce qui concerne les souvenirs des vies antérieures, ils sont bien sûr plus fréquents chez les enfants dont les informations issues de leur conscience intuitive ne sont pas encore bloquées et censurées par leur conscience analytique. Les capacités médiumniques sont aussi chez eux beaucoup plus importantes que chez les adultes. Beaucoup d'enfants jouent avec "des amis invisibles" ou voient des entités appartenant à l'autre monde. J'explique aussi tout cela dans mon livre avec un vocabulaire plus simple pour que les enfants puissent comprendre. Il ne faut plus qu'ils se sentent rejetés et incompris par les adultes s'ils ont ce genre de perceptions extrasensorielles ; soit sur des phénomènes médiumniques soit sur des souvenirs de vies antérieures."

     

     

     Selon ses déclarations dans le numéro 110 de la "Revue de l'au-delà", à l'âge de neuf ans, Jean-Jacques Charbonier a vécu une guérison miraculeuse à Lourdes après une fracture polyfragmentaire de la tête humérale consécutive à une lourde chute en jouant au ballon dans la cour d'école. Son bras immobilisé par un plâtre durant plusieurs mois a impliqué une rééducation relativement difficile de la fin de l'été au début de l'hiver. Jean-Jacques Charbonier propose alors de se rendre à Lourdes « un sentiment très fort au plus profond de son être ». Au retour, son épaule était toujours douloureuse mais il déclare s'être senti plus serein et à la fin du voyage de retour, avoir ressenti une chaleur irradiante lui donnant l'espoir d'une guérison miraculeuse. Le lendemain, son épaule lui semblait redevenue normale. La radiographie confirmera la bonne guérison. Cette conviction d'avoir vécu un guérison miraculeuse l’a marqué toute sa vie et il dit avoir gardé depuis une dévotion pour Marie.

    Jean-Jacques Charbonier ne fait cependant pas partie des 68 miraculés de Lourdes reconnus officiellement. 

     

    Certains me demandent à quel moment seront présentées mes recherches aux actualités télévisées.

    C'est déjà fait. Ce documentaire diffusé au 20 heures de TF1 il y a 6 ans est pour moi plus qu'émouvant. Je vous explique pourquoi. Mon père est parti pour l'autre monde le 4 juillet 2006, soit 4 ans avant ce reportage. Il me disait souvent en riant : "Ce n'est pas demain la veille que l'on parlera de tes recherches sur l'après-vie aux journaux télévisés !" Plus que sceptique sur mes certitudes de survivance, il m'avait annoncé : " S'il y a quelque chose après et que j'ai la possibilité de t'en avertir, je te ferais des signes avec des montres, des pendules ou des horloges, d'accord ? Mais je doute fort que je puisse le faire. Ah Ah Ah !" Depuis son décès j'ai eu beaucoup de signes de lui. Par exemple, ici, dans ce reportage, c'est assez flagrant.

    Regardez bien, c'est à peine visible, cela va très vite et dure moins de deux secondes. La pendule murale. L'aiguille des secondes tourne à l'envers ! Oui, à l'envers !!! C'est très net et incontestable. Renseignement pris auprès de TF1 : personne ne donne une explication logique à ce phénomène. On m'a affirmé qu'il est impossible que quelqu'un se soit amusé à réaliser un trucage au montage car il aurait été viré sur le champ. On m'a aussi informé qu'il existe certains automatismes qui présentent les images à l'envers dès qu'il y a une inscription pour éviter les publicités involontaires. Mais ce ne peut pas être le cas ici car les chiffres indiquant les heures apparaîtraient aussi à l'envers. Alors ?....Alors, merci papa pour ce formidable cadeau le jour où on présentait enfin les recherches de ton fils au 20 heures de TF1. (page Facebook de J.J. Charbonier le 06-03-2016)

    ICI la vidéo où l'aiguille des secondes tourne à l'envers à 02:33 mn :

     

    Ses nouveaux livres

       

    Être pour ou contre l'euthanasie ou le suicide assisté ? Est-il nécessaire de rédiger ses directives anticipées ? À quoi servent les soins palliatifs et comment sont-ils organisés ? Peut-on croire les récits extraordinaires de celles et ceux qui ont connu une mort clinique ?

    En quoi et comment ces expériences hors du commun peuvent-elles nous aider à briser les tabous de la mort ? Existe-t-il d'autres façons d'envisager les fins de vie ou d'autres moyens de communiquer avec le comateux ?

    Les deux auteurs de cet ouvrage qui sont en opposition sur l'euthanasie et le suicide assisté, se rejoignent pourtant sur les principaux thèmes de ce livre. À la lumière de leurs expériences personnelles et des résultats d'une enquête d'opinon réalisée auprès de 3000 personnes sur deux ans, ils argumentent leurs choix et leurs avis en laissant aux lecteurs la liberté de déterminer les siens.

    La lecture enrichissante de ce texte ni militant ni partisan, permet de se prononcer en pleine connaissance sur tous ces sujets qui sont d'une actualité brûlante.  

    Et "Au coeur de la psychologie transpersonnelle"

      Ce livre est une synthèse et un approfondissement des précédents ouvrages de l’auteur. L’objectif est de revenir sur l’élaboration d’une approche d’accompagnement encore méconnue et riche de promesses. Il s’agit de la Communication Profonde Accompagnée (C.P.A.), qui permet, l’expression d’une part de nous-mêmes à laquelle nous n’avons habituellement pas ou plus accès.

    Nos capacités de communication sont plus vastes que ce à quoi nos croyances limitatives nous restreignent. Tout est conscience et les seules restrictions à la communication sont celles que nous imposent nos propres limitations.

    La C.P.A. montre l’émergence de ce potentiel que nous retrouvons progressivement aujourd’hui. Ainsi notre réceptivité dépasserait ce qui concerne notre individualité et nous donnerait accès à un champ transpersonnel dont C.G.Jung le premier a évoqué l’existence

    editions-tredaniel 

     

    Lors de ses conférences ainsi que dans son ouvrage "Les 7 bonnes raisons de croire en l'au-delà", Jean-Jacques Charbonier explique comment il est passé du rationalisme acquis au cours de son cursus universitaire à son adhésion aux hypothèses survivalistes. Alors qu'il se destinait à être médecin généraliste, il fut confronté lors d'une intervention au sein d'une équipe du SAMU, à la nécessité d'intervenir sur un jeune homme d'une vingtaine d'années accidenté en danger de mort, incarcéré dans son véhicule jusqu'à la taille. Cette personne avait une hémorragie et dans ce cas il est important de compenser la perte de sang par une transfusion. En raison de son trac dû à l'inexpérience, le docteur Charbonier ne parvenait pas à trouver la veine afin de le perfuser. Il observa alors les pupilles de la victime se mettre en mydriase, signe que cette personne était en arrêt cardiaque. À ce moment, il ressentit une perception mortuaire qu'il qualifia de joyeuse et vivante. Suite à cette expérience, il décida de poursuivre des études complémentaires afin d'être anesthésiste-réanimateur.

        

    Depuis, il publie des ouvrages et organise des conférences sur le thème de la mort.
    Jean-Jaques Charbonier présente ainsi son travail  : « Bien que de formation scientifique, et exerçant une spécialité médicale très technique, j'ai pu finalement admettre que la mort n'est qu'un passage obligé vers une destination inconnue. Malheureusement, la vérité sur l'après-vie n'est pas une évidence pour tout le monde. Je dis malheureusement, car cette attitude est un puissant réconfort pour affronter les moments difficiles de la vie. » Les expériences de mort imminente et la possibilité pour l'esprit d'exister indépendamment de la matière et d'influer sur elle, constituent des thèmes récurrents de ses ouvrages et conférences. Cette conviction de l'existence de l'esprit en dehors de la matière le conduit à défendre dans ses ouvrages l'idée d'une possibilité de contact avec les morts, jugeant que la précision et la justesse des détails données ou des phénomènes au cours de séances médiumniques, comme la xénoglossie ou l'écriture inversée, lui paraissant exclure la possibilité de supercherie. Jean-Jacques Charbonier déclare reconnaître néanmoins qu'il y a des imposteurs, comme dans d'autres disciplines, mais que cela ne doit pas jeter le discrédit sur toute une profession. 

    Dans ses travaux, Jean-Jacques Charbonier mentionne une fréquence de 18% de cas d'EMI lors d'arrêt cardiaque. Plusieurs études ont traité de la fréquence des expériences de mort imminente. Ces études ont fait l'objet d'une méta-analyse en 2008 au sein de l'Université de Liège. Selon cette méta-analyse, réalisée par Marie Thonnard et coll., la fréquence des EMI varie de 2 % à 12 %. L'étude de Pim van Lommel en 20019 rapporte que sur 344 patients interrogés, 62 (18 %) avaient certains souvenirs de la période d'inconscience et 41 d'entre-eux (12 %) ont expérimenté une EMI de base. Parnia en 2001 en rapporte 6 %10 et Greyson en 2003 en rapporte 2 %. Par ailleurs, en 2011, une nouvelle étude réalisée par Vanessa Charland-Verville en rapporte 5 %. La différence réside dans la méthodologie, van Lommel utilisant le questionnaire WCEI établi en 1980 alors que les trois autres utilisent un questionnaire plus nuancé, celui de Greyson établi en 1983.

     Jean-Jacques Charbonier et les NDE

     Les livres et les conférences de Jean Jacques Charbonier constituent une synthèse d'observations de témoignages, principalement sur les expériences de mort imminente, qu'il décrit de la manière suivante et dont le cas le plus emblématique est selon lui celui de Pamela Reynolds :

    1.Certaines personnes tombées dans le coma pendant une période plus ou moins longue ont connu un arrêt complet de leurs fonctions cérébrales.
    2.Ces périodes d'arrêt du cerveau ont été mesurées et enregistrées scientifiquement.
    3.Après avoir repris connaissance, ces personnes auraient pu précisément décrire les événements qui se sont déroulés autour d'elles pendant l'arrêt de leurs fonctions cérébrales

    4.Dans certains cas, ces personnes ont affirmé être sorties de leur corps et ont pu raconter, dans le détail, des événements qui se déroulaient en dehors de leur chambre d'hôpital
    5.En conclusion, la conscience d'une personne et certaines facultés de perception existeraient indépendamment de l'activité cérébrale. Autrement dit, le cerveau ne génèrerait pas la pensée et la pensée se situerait en dehors du cerveau tout en étant reliée à lui. Ces constatations tendraient à démontrer selon Jean-Jacques Charbonier, la réalité de l'esprit et son existence possible en dehors du corps physique.
    Nature des expériences de mort imminente selon Jean-Jacques Charbonier  

    Jean-Jacques Charbonier et les NDE 

     Les ouvrages de Jean-Jacques Charbonnier sont centrés sur l'étude des expériences de mort imminente qu'il préfère appeler "expérience de mort provisoire". Pour lui, la mort clinique est définie par l’arrêt du fonctionnement cérébral et cet état peut être vérifié objectivement par l’enregistrement d’une activité électrique neuronale nulle se traduisant par un électroencéphalogramme plat. Selon Charbonier, l'électroencéphalogramme devient plat dans les quinze secondes qui suivent un arrêt cardiaque et étant donné qu’il existe une période incompressible d’au moins deux minutes pour porter les premiers secours, Jean-Jacques Charbonier souligne que toutes les victimes d’arrêt cardiaque ont connu une mort clinique. Il mentionne que dans une étude de Pim van Lommel publiée en 2001, 18% des sujets réanimés d’un arrêt cardiaque racontait avoir vécu une expérience de mort imminente. Pour le docteur Charbonier, celui dont le cœur est arrêté n’est pas proche de la mort mais est réellement mort. Le déni parfois constaté concernant ces expériences s'explique selon lui soit par un manque d'informations, soit par le phénomène de la dissonance cognitive : les témoignages d'EMP rentent en dissonance au niveau des cognitions en raison de deux phénomènes connexes : la dissociation du corps et de la conscience, de la matière et de l’esprit, la possibilité de survie à la mort biologique
    Caractéristiques des expériences de mort imminente selon Jean-Jacques Charbonier 

        

      

    Pour Jean-Jacques Charbonier, les récits d'expérience de mort imminent qu'il a étudiés présentent ces caractéristiques principales :

    Le sentiment d’être étranger à son corps physique et la frustration produite par l’impossibilité de toucher des objets ;

    La télépathie ou transmission de pensée d’une personne à une autre sans communication par les voies sensorielles : tout se passe comme si l’expérienceur était capable de recueillir et d’émettre avec une surprenante les pensées.

    La rétrocognition : la capacité de se souvenir de toute sa vie dans les moindres détails semble être aussi relativement constante dans les différents récits ; donne lieu à une autocritique où les actions vécues a priori insignifiantes prennent leur véritable valeur.

    La précognition : il arrive plus rarement que l’expérienceur reçoive dans son expérience des informations concernant le futur.

    Le tunnel : le passage dans le tunnel est l’étape suivante et l’expérienceur est aspiré par une force invisible à vitesse élevée dans un puits de pénombre ; les épisodes de rétrocognition ou précognition peuvent être vécus avant ou après le tunnel.

    La lumière : elle resplendit au bout du tunnel et éclaire l’étape suivante où prédominent un sentiment d’amour inconditionnel et d’omniscience ; à ce moment des rencontres se font avec des défunts. Cet amour associé à la lumière n'a rien de commun avec l’amour terrestre qui est un amour possessif, exclusif, pouvant entraîner des sentiments négatifs comme la jalousie la colère la haine. La lumière est aussi associée à l'omniscience.

    La limite : elle est matérialisée par un symbole significatif ; les expérienceurs ne sont pas autorisés à dépasser cette ultime frontière de non retour.

    Le retour se fait avec tristesse ; la douleur physique et la souffrance psychique reviennent après à une expérience décrite comme extraordinaire.

    L'impact de l'expérience : les quelques millièmes de secondes de ce contact avec la lumière paraissent à de nombreux expérienceurs plus importants que le vécu d’une vie entière ; celui qui a connu cette transformation ne sera plus comme avant : il se détache des valeurs matérielles, sera davantage tourné vers les autres, vers la communication, les missions humanitaires et caritatives. Quelquefois l’entourage ne reconnaît plus la personnalité de celui qui est passé si près d’un décès tant le changement est radical2 Le sujet pourra mettre des années voire des décennies avant d’oser en parler.

    Par ailleurs, Jean Jacques Charbonier a régulièrement pris position en faveur de l'hypothèse d'une communication possible avec les défunts.

    Source : wikipedia

       

     Jean-Jacques Charbonier et les NDE  

    Voir aussi sur de sujet :

    Le Dr J.J. Charbonier

    Les NDE

    LES EMI

    L'expérience incroyable du Dr Eben Alexander  

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"