• Le temps est il une illusion?

    Sciences de l'univers

    Le temps est il une illusion?

    Les horloges numériques de Sicile avancent !

    Le temps est il une illusion?

    L'Humain et le Temps

    Voici  les conclusions d'une série d'articles et de dossiers qui se centrent sur un sujet commun. L'être humain se reconnaît moralement et scientifiquement plusieurs sens et moyens de transmissions naturels et évolutifs, tels par exemple le langage ou l'écriture associés aux toucher et à la vision nécessaires pour leur réalisation. Nos sens naturels, de l’ouïe à l'odorat en passant par la vision, le goût et le toucher reconnus et "soignés" scientifiquement sont à l'évidence complétés par d'autres sens, moins connus et étudiés pour la plupart et donc encore moins évaluable et "soignables". Parmi le plus connu et mieux apprécié par la science récente se trouve le sens de l'équilibre, qui pose malgré tout toujours certains problèmes médicaux, donc scientifiques. Tous les effets néfastes et positifs de ce sens n'ont pas été découverts encore. Le sens de l'équilibre nous informe à tout moment de notre rapport à l'espace. Des canaux semi-circulaires sont intégrés au sens de l'ouïe dans notre oreille interne mais les signaux qu'ils captent sont interprétés par le cerveau de façon à pouvoir comparer avec la perception visuelle. L'œil et les canaux semi-circulaires envoient des données au cerveau sur la position de la tête dans l'espace et à quelle vitesse notre corps se déplace, accélère, ralentit, interagit ou non avec l'espace. Lorsque ces deux sens envoient au cerveau des informations considérées comme contradictoires (hors de la "physique" du cerveau), nous ressentons une désagréable sensation d'étourdissement, jusqu'à la nausée et le vertige, parfois pire... 
    Un autre sens moins connu mais reconnu est celui qui découle du sens de l'équilibre allié à celui du toucher. Il est appelé scientifiquement la Proprioception et elle est très utilisée par les danseurs par exemple. Les muscles envoient des données au cerveau sur les variations de forces qui lui sont nécessaires pour contrebalancer les effets de l'attraction terrestre. Et le toucher informe en permanence sur la position de chaque membre par rapport au reste du corps, le tout est aidé par les réflexes. On utilise aussi tous ce sens quand on a les yeux recouverts de mousse sous la douche et qu'on continue à se nettoyer les yeux fermés sans soucis.

    Un autre sens reconnu mais déjà plus contesté et sujet à théories est le sens du Temps. Dans les dogmes postulés jusqu'à présent par les chercheurs historiques, cette notion fait appel à la durée et au rythme. En comparant ses mémoires (par exemple entre le coucher et le lever), le cerveau reboucle ses informations et déduit un écoulement de temps entre les deux. On fait très bien la différence quand on n'a dormi que 3, 6 ou 9 heures d'affilées par exemple. Cette perception du temps est constante et inégale subjectivement selon les individus mais suffit à obtenir en permanence notre position temporelle par rapport au reste de l'univers (perceptible). Cette notion est renforcée par le fait qu'une anesthésie totale provoque une annulation de ce sens : la notion de temps n'existe pas au réveil, et celui-ci à l'air instantané, sans aucun notion de durée estimable par le cerveau... d'autres notions seraient avancées par des chercheurs, notamment sur l'organisation du temps via le rythme du cœur humain ou encore une sorte de synchronisation de cycles communautaires lié au rythme biologique humain estimé être en moyenne de 24 heures 30 minutes. Il y a aussi le chercheur Maxime Sainte-Marie par  exemple qui affirme pour sa part que le Temps n'existe pas et que nous l'avons toujours confondu avec le rythme, et il le prouve même :

    Source : sciences-fictions 

    Dimanche, 19 Juin 2011 01:30 | Écrit par Kronos

    Des centaines d'horloges numériques qui affichent plus de quinze  minutes d'avance. C'est le mystère qui passionne toute la blogosphère  sicilienne depuis quelques jours.

    Rayonnement  extra-terrestre ? Farces de poltergeists ? Ou conspiration contre  les éternels retardataires que sont tous les Siciliens ? Alors que les  experts n'ont pas de réponse, le phénomène alimente les fantasmes.

    « J'arrivais tout le temps en avance au travail »

    Depuis environ trois semaines, toutes les horloges numériques de  Sicile avancent de vingt à quinze minutes. A Catane, l'épicentre du  phénomène, Andrea De Luca et Francesco Nicosia, deux jeunes experts en électronique, ont lancé un appel à témoignage sur  Facebook. Ils ont reçu un millier de réponses. 

    Contacté par Rue89, Francesco explique :  

    « Je me suis rendu compte que quelque chose n'allait pas, à force  d'arriver au travail en avance. J'ai commencé à enquêter un peu, et j'ai  remarqué que je n'étais pas le seul à qui cela arrivait.     »

     

    Des explications invraisemblables

    Au début, chacun y va de sa technique. Il y a ceux qui balancent  leur réveil, ceux qui passent des heures à relire la notice... Et puis  il y a ceux qui pètent les plombs parce qu'ils ont plusieurs horloges numériques à la maison. « Ça peut arriver sur une  horloge, mais sur toutes ? Et puis toutes celles de la ville ? Et  toutes celles de la Sicile ? » s'exclame Francesco, qui  exagère un peu, alors que le phénomène semble se propager et toucher  tous les appareils électroniques qui affichent l'heure.

    Les plus fantaisistes se sont lancés dans des explications toutes  les plus invraisemblables (en italien) les unes que les autres. Esprits,  tempête solaire, radioactivité, invasion extra-terrestre, fin du monde, champs magnétiques émis par l'Etna...  L'île a déjà des antécédents en matière de phénomènes inexpliqués. Il y  a quelques années, des appareils électriques prenaient  soudainement feu un peu partout dans l'arrière-pays sicilien, tandis  que les fanatiques annonçaient le retour de Satan. 

    Le problème viendrait du réseau électrique

    Heureusement le professeur Emmanuele Dilettoso, du département  d'ingénierie électrique de l'Université de Catane, est intervenu sur une  chaîne locale pour calmer les ardeurs :

    « Cela pourrait provenir des nouveaux générateurs d'énergie du  réseau, ou des implants photovoltaïques, qui ne sont pas auto-réglés. Il  se peut que des petites variations de fréquence ne soient  pas compensées de façon adéquate. »

    Le suspect numéro un s'avère être le réseau électrique sicilien. En  cause donc, les câbles électriques sous-marins qui sont actuellement en  maintenance.

    (source : portedutemps)

     

    Est-il une illusion ?   

    Finalement, le temps existe-t-il ?  

    "il existe quelque chose dans lequel on ne peut modifier notre position, on y est prisonnier"  

    Finalement, le temps existe-t-il ?

    Est-ce le temps qui existe ou les phénomènes temporels ? Autrement dit, est-ce que le temps n'est qu'une façon de dire les phénomènes ou bien est-ce que les phénomènes se déroulent dans le temps ? 3 points de vue au moins émergent parmi les physiciens.   Non, il n'existe pas, nous le parcourons. La vraie structure qui permet de comprendre les phénomènes physiques, c'est l'espace temps, un univers-bloc, rigide, non temporalisé, dans lequel le temps n'est pas orienté. Le futur existe déjà, le passé est encore là. Le temps est donc une illusion que nous fabriquons en parcourant des trajectoires. Comme lors d'un voyage en train où nous avons l'impression que le paysage bouge, nous avons l'impression que le temps passe. Comme Einstein ou Newton, les partisans de l'immobilité fondamentale voient le monde comme un système de lois et non comme une histoire.

     Non, il n'existe pas, nous le construisons. C'est notre cerveau qui produit le passage du temps. La différenciation entre passé et avenir vient de notre subjectivité, c'est notamment ce que pensait Kant. Pour d'autres comme Marc Lachièze-Rey, directeur de recherche au CNRS, service d'astrophysique, le temps n'apparaît qu'à grande échelle, émergeant d'un monde causal sans temps. L'idée d'un passage du temps est le produit illusoire d'une métaphore trompeuse.

      Oui, il existe, nous en sommes prisonniers. Pour le physicien et philosophe Etienne Klein, le temps existe indépendamment des phénomènes (il existe quelque chose dans lequel on ne peut pas voyager, dans lequel on ne peut modifier notre position, on y est prisonnier). C'est ce que pensent les "présentistes" pour qui l'avenir est fabriqué en permanence par la fabrication du présent. Le temps serait donc un flux toujours en mouvement et l'irréversibilité serait présente à toutes les échelles. L'espace temps est alors vu comme un système dynamique, pas d'emblée joué, qui se construit au fur et à mesure. Pour autant, cela ne résout rien car qui pousserait cette prison à roulettes ?  

    (source :linternaute

        

     

    Sciences de l'univers
     
    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"