• Les arbres fantômes de Sossusvlei

    Lieux énigmatiques

    Les arbres fantômes de Sossusvlei

    Un désert quasiment inhabité, des dunes les plus hautes du monde, seuls quelques arbres pétrifiés sont les derniers vestiges d'une végétation rare et qui n'existe plus. Tels des fantômes, ces arbres pont pris des formes extraordinaires. 

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI  LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI

    Dead Vlei

    Dead Vlei est une cuvette d'argile blanche située près du célèbre salar de Sossusvlei, dans le désert de Namib, en Namibie. Son nom est aussi écrit DeadVlei ou Deadvlei et signifie « le marais mort » (de l'anglais dead, mort, et l'afrikaans vlei, lac ou marais dans une vallée entre les dunes).
     

    Les arbres fantômes de Sossusvlei

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI 

    Dead Vlei est entouré par les dunes de sable les plus élevées du monde, dont la plus haute qui atteint entre 300 et 400 mètres (350 mètres en moyenne, surnommée « Big Daddy » ou « Crazy Dune »). La zone s'est formée quand des inondations ont détourné une rivière sur l'endroit, créant un marais permettant à des acacias du désert (Acacia erioloba) d'y pousser ; plus tard, les dunes ont entouré la zone et bloqué l'arrivée d'eau. Les arbres sont morts, du fait qu'il n'y a plus assez d'eau. Il reste toutefois des plantes encore vivantes telles que des Salsolas, adaptées à survivre de la brume du matin et des très rares pluies. Les troncs des arbres morts, qui sont estimés à environ 900 ans, sont désormais de couleur noire du fait que le soleilintense les a brûlés. Bien qu'il ne soit pas pétrifié, leur bois ne se décompose pas car il est trop sec.

    Sossusvlei est un désert de sel (salar) et d'argile dans le désert du Namib, se trouvant dans le parc de Namib Naukluft en Namibie. Il consiste en un oued pénétrant depuis la localité de Sesriem sur une soixantaine de kilomètres d'est en ouest dans la zone des dunes du désert.

    Alimentée par la rivière Tsauchab, l'endroit est connu pour ses hautes dunes de sable rouge entourant l'endroit, formant une mer de sable (dunes de Sossusvlei). La faible végétation comprend notamment l'Acacia erioloba, n'est que peu arrosée par la rivière Tsauchab, dont l'eau se perd rapidement dans l'argile asséchée.

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI

    Sossusvlei est le site touristique le plus visité de Namibie.

    Sossuvlei se trouve à côté du canyon de Sesriem, à l’intérieur du parc de Namib Naukluft. Les dunes s’élèvent à plus de 375 mètres au-dessus de la rivière Tsauchab qui coule d’est en ouest pour mourir dans le désert à quelques kilomètres de l’océan Atlantique. Elles figurent parmi les plus hautes dunes du monde. Ces dunes se trouvent au-dessus d’un ancien désert pétrifié qui forme un soubassement de grès.

    Les dunes de Sossusvlei se sont formées par l’accumulation de grains de sable transportés par les vents d’est sur des distances assez considérables, parfois depuis l’intérieur du Kalahari.

    Ces sables proviennent de l’érosion de grès anciens. La présence de dunes étoilées est due à l’action de vents soufflant à partir de différentes directions. La couleur rouge des sables est due à la présence de trioxyde de fer (fer ferrique : Fe2O3). (source : wikipedia)

    Les arbres fantômes de Sossusvlei

    Les magnifiques dunes de sossusvlei, dont certaines sont hautes de plus de 300 mètres, appartiennent au lieu mythique de Namibie. A visiter absolument... 

    Les dunes de Sossusvlei appartiennent au parc du Namib-Naukuft d’une superficie de plus de 23000 km2. On parle de dunes alors que le terme désigne plutôt son contraire : une cuvette. En réalité, Sossusvlei désigne l’accès aux dunes. Le secteur de Sossusvlei est une véritable mer de dunes de sable orangée dont certaines atteignent 300 m de haut.

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI

    Sur les vastes plaines qui bordent la route, paissent quelques oryx, springboks et autruches. De nombreux acacias émergent de chaque coté de la route. Il n’y pleut pourtant que très rarement. La raison : le courant de Benguela qui refroidit l’océan atlantique provoque la formation de brouillards qui apportent l’humidité suffisante aux plantes et aux animaux pour vivre dans le désert.

    Tout proche de Sesriem, la Dune Elim peut faire l'objet d'une randonnée à pied depuis le camping. 

    La première des dunes réputées est la Dune 45. Située à 50 km de Sesriem, elle est sans doute la dune la plus gravie du parc. Elle est d'un esthétisme parfait. 

    A 5 km de Sossusvlei, la piste est réservée aux 4x4. Le sable y est plus présent et plus mou. Les voyageurs en deux roues motrices peuvent emprunter une navette qui les conduiront aux pieds des dunes. Il faut compter une heure de monter pour les plus hautes dunes.

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI 

    (source : namibie-voyage)

    Canyon de Sesriem

    A 4 km au sud de Sesriem, le canyon de Sesriem, âgé de plus de 15 millions d'années et profond de 30 mètres, est un lieu agréable où se balader en fin d'après midi. Il a été creusé par la rivière Tchausab qui prend sa source dans le massif du Naukluft. 

    Sesriem signifie "six courroies" et fait référence au nombre de courroies de cuir de char à boeuf mis bout à bout pour pouvoir puiser de l'eau au fond de la gorge de Tsauchab. 

    Depuis le parking, une promenade agréable d’une heure trente environ permet de pénétrer au cœur du canyon et de revenir par les hauteurs afin de jouir d’un panorama différent. Le canyon comporte une importante colonie de pigeons des rochers. Attention sur votre retour car les reptiles sont nombreux surtout par jour de beau temps. 

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI 

        

    Le Désert du Namib

     Les conditions désertiques qui y règnent sont la conséquence du courant marin froid de Benguela d'origine antarctique, qui refroidit les masses d'air océanique au large des côtes du Namibie. Lorsque ces masses d'air parviennent au-dessus des terres continentales plus chaudes, elles se réchauffent et se dilatent, ce qui les empêche de libérer l'humidité qu'elles contiennent sous forme de pluie. Cependant, on estime que ces brouillards déposent entre 1 et 10 l.m2 d'eau par jour, indispensable au développement de la vie dans ces zones arides.

    Le désert du Namib ou erg du Namib est un désert côtier chaud, situé dans le sud-ouest de la Namibie. Il est considéré comme le plus vieux désert du monde, car soumis à des conditions arides ou semi-arides depuis au moins 80 millions d'années. 

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI  LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI 

    Géographie

    Le désert occupe une superficie d’environ 80 900 km2. Il s’étend sur plus de 1 500 km le long d’une bande côtière nord-sud large de 80 à 160 km qui longe l’océan Atlantique. À l’est, une zone de transition semi-aride est bordée par un plateau montagneux. Au sud, le désert du Namib se fond progressivement avec le désert du Kalahari. La superficie exacte varie suivant que l'on considère uniquement le parc national du Namib-Naukluft ou si l'on y inclut aussi le Skeleton Coast National Park (en) au nord (jusqu'au fleuve Carunjamba enAngola) et la zone interdite (Sperrgebiet (en)) au sud jusqu'à l'embouchure du fleuve Orange ou même du fleuve Olifants en Afrique du Sud.

    Le désert est traversé par plusieurs cours d'eau éphémères qui sont pratiquement toujours à sec. Dans la partie au sud du fleuve Kuiseb se trouve une immense zone de dunes mobiles qui s’étend sur 300 km vers le sud. Certaines de ces dunes – telles celles de Sossusvlei – atteignent 300 m de haut et figurent parmi les plus hautes dunes du monde. Leur couleur rouge est due à l'oxyde de fer. Au nord du Kuiseb, les dunes font place à une plaine de gravier parsemée de rochers.

    Les pluies sont rares et irrégulières. Le courant de Benguela venant de l’Antarctique maintient un climat frais toute l’année dans la zone côtière. Il est aussi responsable de brouillards fréquents qui apportent un peu d’humidité dans le désert jusqu’à 50 km de la côte. Au-delà, les variations thermiques sont plus marquées.

    Faune et flore

    À cause de l’absence d’eaux de surface permanentes, l’humidité apportée par les brouillards marins joue un rôle vital pour les organismes vivant dans ce désert.

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI

    Un ténébrion du désert(Onymacris unguicularis), dans le désert du Namib

    Les arbres fantômes de Sossusvlei

     
    Welwitschia mirabilis

    L’espèce végétale la plus remarquable est la Welwitschia mirabilis qui est endémique au désert du Namib et au Kaokoland voisin. Cette plante rare ne possède que deux très longues feuilles et peut vivre jusqu’à 2 500 ans. D’autres espèces typiques sont le nara (Acanthosicyos horridus) , un melon rond épineux, le dollar-bush (Zygophyllum stapfii), un arbuste qui doit son nom à ses feuilles rondes de la taille d’une pièce d’un dollar et l’arbre-carquois ou kokerboom (Aloe dichotoma). De nombreux lichens colorés prolifèrent également dans les plaines côtières au nord de Swakopmund.

    D’une manière générale, la végétation est extrêmement rare dans le milieu dunaire du Namib méridional. La végétation est plus étendue dans les zones moins arides au nord et à l’est, avec différentes variétés de buissons nains et même d’arbres (acacias).

    LES ARBRES FANTÔMES DE SOSSLUVEI 

    Une grande dune à Sossusvlei.

    De nombreux reptiles (lézards, geckos) et petits rongeurs (gerbilles, taupes…), dont certains endémiques, y vivent. Les grands mammifères sont rares, les seules espèces adaptées à cet environnement très rude étant l’Oryx gazelle ou gemsbok et dans une moindre mesure le springbok (Antidorcas marsupialis). Y survivent notamment quelques groupes d'éléphants du désert (en). Il existe aussi une petite communauté d'environ 50 familles de chevaux sauvages qui vivent dans un secteur de 40 000 hectares du désert et qui survivent depuis une centaine d'années grâce à un puits d’eau installé pour ravitailler les trains durant l’époque de la colonie. Parmi les prédateurs, on trouve leshyènes tachetées (Crocuta crocuta) et hyènes brunes (Hyaena brunnea), des lions ainsi que des renards. La faune aviaire est assez limitée et se concentre dans la bande côtière.

    Le courant froid de Benguela riche en plancton entraîne la présence de nombreuses espèces de poissons (anchois, sardines). La colonie d’otaries à fourrure (Arctocephalus pusillus)de Cape Cross compte près de 100 000 individus ; c’est l’une des plus importantes d’Afrique australe.

    Population

    Le désert est quasiment inhabité, à part quelques communautés et villes côtières isolées telles que Swakopmund, Walvis Bay et Lüderitz.

    Ressources naturelles

    Il existe de larges gisements alluvionnaires de diamants dans une zone interdite (Sperrgebiet) réservée à l’exploitation minière au sud de Lüderitz. D’autres ressources minérales sont également exploitées, essentiellement le tungstène. On compte également la mine d'uranium de Rössing, près de Swakopmund, et la mine d'uranium de Trekkopje. (source : wikipedia

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"