• Les Dévas de lumière

     Mystères de la terre

     Les Dévas

    Les dévas sont des fées plutôt secrètes. Elles résident dans un univers mystique situé à mi-chemin entre le monde matériel et le monde spirituel, souvent appelé « Royaume intermédiaire ». Ce sont des créatures éthérées, dont le corps translucide brille de mille feux. Elles dégagent une énergie très souvent restituée dans le mouvement de leurs ailes ou de leur chevelure. Elles peuvent prendre n’importe quelle apparence et ont pour mission de donner au monde sa structure matérielle et notamment de faire pousser les plantes. Chaque plante, chaque fleur possède sa propre déva.

    Le mot déva provient d’un mot sanskrit signifiant « lumière » car ce sont des créatures à la luminosité vibrante entourées d’une aura d’énergie pure. Le plus souvent représentées sous la forme d’une sphère étincelante ou d’un ruban de lumière, les dévas peuvent aussi revêtir n’importe quelle apparence reflétant ainsi les souhaits des humains qui les imaginent souvent comme des fées ailées très sveltes, radieuses et quasi transparentes. 

    Dévas de lumière

    Retrouvez toutes les fées : La grande encyclopédie des Fées 

    Les dévas ont pour mission de convertir l’énergie en matière et elles ont donc peu l’occasion de se reposer. Leurs mouvements sont incessants et créent des ondes sonores et vibratoires en tous lieux. Leur travail ne se limite pas au royaume végétal mais concerne aussi les animaux, les roches, les cristaux et même les paysages tout entiers. Ce sont elles qui donnent leur forme aux plantes et qui les font pousser. Chaque plante possède ainsi sa déva qui lui est propre et leur apparence revêt plusieurs éléments de la plante dont elles sont la gardienne.

       

    Puissent les Dévas de lumière protéger ce monde et réveiller le coeur des humains pour qu'ils vivent enfin dans le respect de la Nature qui leur offre la vie.

    Fangorn

    Source : jardinsdegaia 

    ***

    Le nom " Deva " vient du Sanskrit et signifie "Etre de lumière brillante". Il est employé pour parler d'être non physique. Le mot " Deva " est, ici, pris au sens général pour représenter des êtres spirituels de la nature et des êtres angéliques.

    On dit qu'au commencement, quand la terre s'est solidifiée et que les formes de la vie ont été formées, les Devas étaient présents dans l'évolution mais n'existaient pas sous la forme d'un corps physique. 

    La conscience des Devas est dirigée vers l'expansion contrairement à notre conscience qui est focalisée et limitée par la forme du corps humain. Les Devas sont toujours conscients de leur environnement cosmique et veulent devenir toujours plus conscients de que ce qui les entourent. Les êtres des Devas veulent être, alors que les êtres physiques veulent faire. Les êtres du Monde Dévique se concentrent pour créer alors que les êtres physiques veulent se développer.

    Les Devas ont une connaissance instinctive des modèles, des rapports et des harmonies cosmiques. Leur monde est celui du plan astral, Royaume où ils sont comme des vortex ouverts à la conscience cosmique.

    Certaines personnes peuvent les percevoir, il faut pour cela avoir un don de clairvoyance affiné. Les représentations des Dévas ont des formes plus ou moins humaines mais ou sont essentiellement des vortex d'énergie.

    Ils ont attachés à la mémoire et apprennent des expériences antérieures. Ils sont conscients des archétypes du champ dans lequel ils travaillent et réagissent et s'améliorent selon les influences physiques ou les formes de vie avec lesquelles ils travaillent. Ils sont intéressés uniquement par leur propre champ de travail.

    Par exemple, le Deva de l'arbre " le chêne " est intéressé par la croissance de cet arbre, un Deva des fleurs, ne sera intéressé que par les formes de la vie des fleurs et ses travaux de guérison dévique ne seront focalisés que pour cela. Il est donc inutile de demander à un Deva d'arbre comment guérir un corps humain. Les Devas sont informés uniquement de leur propre domaine.

    Travailler avec des Devas est un avantage mutuel. Les Devas acquièrent l'expérience de la conscience et de l'action focalisées, alors que les humains peuvent apprendre le silence de la conscience Dévique et de sa sensibilité en liaison avec les influences cosmiques. Les Devas sont toujours disposés à aider les humains.

    Il existe de nombreux êtres spirituels de la Nature et il est difficile d'en faire la liste. Ce qui importe est d'avoir une idée de ce qu'ils sont et de vivre en conscience que ce monde merveilleux existe autour de nous. Vous aurez, peut-être un jour, la grâce d'en voir un au détour d'un chemin ou dans votre jardin et serez émerveillé de la joie qui émane de ces êtres divins. 

     La Terre :

    Le Gnome : Il fréquente surtout les vieux jardins, autant en campagne qu'en ville. Il lui arrive souvent d'émigrer dans les bois, mais puisqu'il est très instruit, il finit par s'ennuyer et revient à son lieu d'origine. Le gnome a bon caractère mais est de tempérament plutôt sombre, il se plaît à raconter des histoires mélancoliques.

    Les Lutins sont des êtres de petite taille souvent très malin et malicieux.

    L’Eau :

    Les Nymphes, comme les Ondines ou les Naïades... représentent la femme idéale, image chatoyante de l' « autre » qui hante les rêves des hommes. Les nymphes des sources, des ruisseaux et des fleuves ou Naïades, filles d'Oceanos, qui, grâce aux vertus purificatrices et régénératrices de leur eau sacrée, apportaient aux fiancés la fécondité. Certaines de leurs sources possédaient des propriétés curatives.

    Les Elfes sont des créatures fantastiques pouvant atteindre la taille d'un être humain, contrairement à ce que l'on pense. Leur milieu naturel est associé, la plupart du temps, aux forêts, car ce sont des créatures mystérieuses, discrètes et sauvages douées pour la magie et la pratique des armes magiques. Ils ont une espérance de vie d'une centaine d'années, voir même d'un millénaire. On les identifie par leurs oreilles qui sont très grandes et pointues vers le haut. Mais peu de gens ont eu la chance d'en rencontrer sur leurs passages. Les Sylphides et les Elfes dominent l'Elément Air. Ce sont des créatures ailées, diaphanes, gracieuses et élancées dont l'apparence se rapproche beaucoup de celle des Anges. Ce sont des êtres radieux, excessivement mobiles. Les Elfes veillent au mécanisme de la photosynthèse des plantes et à leur ensoleillement. Ils aiment aussi la musique et ils chantent des sons célestes. Ils sont très attachés aux enfants et à toutes les personnes qui ont su préserver une âme innocente et qui sont capables de s'émerveiller d'un rien.

    Les Fées : Avec son visage d'enfant, la Fée de la Joie Pure est la plus aimée de toutes. Elle apporte le bonheur à quiconque croise son chemin. La Fée des eaux de la sagesse s'occupe de l'eau qui coule. On dit d'ailleurs de celle-ci qu'elle est plus douce que le meilleur des vins. La Fée des eaux de la sagesse est toujours entourée d'autres créatures reconnues pour leur habileté à guérir des maladies. La Fée des transformations est l'une des rares à posséder une baguette magique. Un coup de celle-ci, et vous vous retrouvez transparent, capable de voir à l'intérieur de vous-même vos émotions et sentiments cachés. Les mots magiques de la Fée des transformations sont « Connais-toi toi-même ».

    Dévas 

    (peinture de LEIENDECKER)

    Le Feu :

    Les Salamandres sont des Etres spirituels de l'élément Feu. Il est le plus subtil, le plus mystérieux et le plus dangereux des quatre éléments car le plus difficile à manipuler par l'homme. Les Salamandres sont les élémentaux les plus éloignés de nous et leur apparence et leur langage n'ont rien d'humain ! On les décrit parfois comme des sortes de serpents noirs en position verticale qui se tordent sur eux-mêmes et qu'on peut observer dans les feux de cheminées ou au coeur des orages, dans les éclairs de la foudre. Les Salamandres habitent une matière presque totalement épurée qui accomplit son ultime combustion avant de devenir pur esprit. C'est pourquoi, elles incarnent le Feu divin, celui de l'illumination et de l'éveil. Elles sont également associées au feu philosophal des alchimistes.

    Source : angelsplace

    Informaion intéressante : dans le N°43 de « Sacrée Planète », Machaelle Small Wright fait une distinction entre les « dévas » et « les esprits de la nature ». 

    Elle nous dit que « ce sont tous des corps énergétiques de pure lumière, mais que les Esprits de la Nature ont une vibration plus dense car ils sont plus près de la Terre. Ils s’occupent des plantes, des animaux et des minéraux. Ils entretiennent l’assemblage entre la forme et les énergies de vie de cette forme ». Par exemple, pour s’occuper de préparer la terre qui va recevoir les légumes… Ils n’ont pas d’amour sentimental, mais un amour de l’action et du but.

    Quant aux Dévas, leur conscience est dirigée vers l’expansion, et ils sont conscients de leur environnement cosmique. Ils ne sont pas limités comme les humains par leur corps physique. Ils se concentrent uniquement sur leur propre champ d’action. Chaque dévas s’occupe uniquement de telle ou telle plante ou arbre et pas des autres.

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"