• Les géants aux cheveux rouges

    Mystères humains

    Les géants aux cheveux rouges

    Les Geants de Lovelock
    Si-Te-Cah des géants de race blanche et à la chevelure rouge

    Les géants aux cheveux rouges

    Lovelock, USA.

    Qui étaient les Paiutes ?

    Les archéologues viennent de découvrir que le mythe des Indiens Paiutes des « géants qui mangeaient les hommes» pouvait être basé sur une certaine réalité.

    Les Paiutes, un groupe d'indigènes Natives Américains qui habitaient les régions du Nevada, de l'Utah et de l'Arizona, racontèrent aux premiers immigrants blancs que leurs ancêtres avaient du se battre dans le passé contre de féroces géants de race blanche et à la chevelure rouge qui vivaient sur les mêmes territoires.
    Les Paiutes nommaient ces géants Si-Te-Cah ce qui signifie les « mangeurs de tule ». La tule est une plante aquatique fibreuse que les géants récoltaient à partir des radeaux qu'ils utilisaient pour se déplacer sur les rivières et principalement sur le lac Lahontan.

    Selon les Paiutes, les géants aux cheveux rouges mesuraient plus de trois mètres de haut et ne pouvaient être approchés. Ils chassaient les Paiutes et mangeaient ceux qu'ils capturaient. Aussi, les différentes tribus Paiutes s'unirent-elles pour les combattre et les chasser à leur tour. La légende raconte que les géants durent se réfugier dans une grotte pour échapper aux Indiens. Le chef des Paiutes ordonna d'obstruer l'entrée de cette caverne avec des branchages et d'y mettre le feu afin d'obliger les géants à sortir de leur refuge. Ceux qui sortirent furent tuer par les flèches des Indiens, les autres moururent asphyxiés à l'intérieur de la grotte. Bien plus tard un tremblement de terre ferma par des éboulis l'entrée de cette caverne.
    Plusieurs centaines d'années après, les archéologues viennent d'explorer cette caverne, située près de Lovelock dans le Nevada, là où la légende la situait.

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges   PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

      PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    (source : bibliotecapleyades)

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    A l'intérieur de la grotte les fouilleurs ont mis au jour des milliers d'objets et les restes momifiés de deux géants aux cheveux roux, une femme mesurant plus de 2.30 m et un homme dépassant 2.80 m.
    La légende se trouva également confirmée par la présence de nombreuses pointes de flèches brisées ayant heurté les parois de la caverne et d'une couche noire de végétaux brûlés recouvert d'une épaisse couche de guano. Parmi les objets découverts à l'intérieur de la grotte, les scientifiques ont identifié ce qui parait être un calendrier, une pierre avec exactement 365 entailles gravées en bordure externe d'un cercle et 53 entailles en bordure interne.

    Cette découverte est à rapprocher de celles de 1931, deux squelettes de très grande taille avaient été mis au jour dans le lit asséché du lac Humboldt proche de Lovelock. (source : equinoxe30)

        

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    (sandales - greaterancestors)

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges

    © Dinosoria.com
    Crâne géant exposé au musée Humboldt au Nevada

    PAIUTES INDIENS Les géants aux cheveux rouges 

    Pendant plusieurs dizaines d'années, des archéologues y extraient plus de 10 000 objets façonnés, des momies et des os. En 1924, des appeau de canard datés d'au moins 2 000 ans y sont retrouvés. En 1931, d'autres corps sont découverts près du lit d'un ancien lac du Pléistocène, et en 1939, un squelette est retrouvé sur le terrain d'un ranch voisin.

    Les géants aux cheveux rouges

    La culture orale du peuple amérindien Païutes identifie ces restes comme ceux du peuple Si-Te-Cah, qui signifie littéralement « mangeur de Schoenoplectus lacustris », une plante lacustre fibreuse. Sarah Winnemucca Hopkins, fille du chef Païute Winnemucca (en), relate plusieurs histoires liées aux Si-Te-Cah dans son livre Life Among the Paiutes. Ce peuple aurait été exterminé par une coalition de tribus indiennes : ils auraient péri enfumés dans cette caverne où ils avaient trouvé refuge1.

    Adrienne Mayor aborde les Si-Te-Cah dans son livre Fossil Legends of the First Americans. Elle propose diverses explications sur les légendes identifiant les Si-Te-Cah comme des géants roux. Les momies et squelettes déterrés seraient de taille normale, mais plusieurs sites archéologiques proches contiennent des os de mammouths et d'ours de caverne, conduisant probablement à cette confusion. Elle explique également que les pigments colorant les cheveux peuvent changer de couleur après la mort, sous l'influence de plusieurs facteurs comme la température, la composition chimique des sols, etc.

    Païutes, leur histoire

    Le mot Païute, parfois Piute, fait référence à deux groupes proches d'Amérindiens : les Païutes du nord qui vivaient en Californie, dans le Nevada et l'Oregon, et les Païutes méridionaux en Arizona, dans le sud-est de la Californie et du Nevada ainsi qu'en Utah. Tous parlaient des langues appartenant à la branche numique1 des langues uto-aztèques.

    L'origine du mot Païute n'est pas claire. Certains anthropologues l'ont interprété comme signifiant « vrai Ute ». Les Païutes se nomment eux-mêmes « le peuple », « Numa » au nord et « Nuwuvi » au sud. Les Espagnols nommèrent les Païutes du sud « Payuchi », puis les Euro-Américains nommèrent les deux groupes « Diggers » (ceux qui creusent, en référence à leur recherche de racines). Cette expression est considérée aujourd'hui comme dégradante. Les Païutes du nord sont quelquefois appelés « Paviotso ».

    Les géants aux cheveux rouges

    Païutes du nord

    Les Païutes du nord vivaient dans la région aride du Grand Bassin, à l'est de la Californie, à l'ouest du Nevada et au sud-est de l'Oregon. Leur mode de vie était adapté au milieu désertique : chaque clan ou tribu occupait un territoire spécifique, généralement situé autour d'un lac ou d'un marais qui leur fournissaient de l'eau et du poisson. Ils chassaient également le pronghorn et le lapin, ramassaient des pignons, des racines et des graines dans les montagnes environnantes.

    Le nom de chaque clan était représentatif de leur nourriture : par exemple, les habitants des rives du Pyramid Lake étaient appelés « Cui Ui Ticutta », ce qui signifie les « mangeurs de Cui-ui », un poisson du lac. Les Indiens de la région de Lovelock portaient le nom de « Koop Ticutta », ce qui veut dire « mangeurs d'écureuils ». Les relations entre les Païutes du nord et leurs voisins Shoshones étaient généralement pacifiques. En revanche, les heurts étaient fréquents avec les Washoes, qui avaient une culture et une langue très différente.

    Les premiers contacts entre les Païutes du nord et les Blancs se développèrent à partir des années 1840 ; les tribus commencèrent alors à utiliser le cheval. Avec la colonisation, les violences entre Indiens et Blancs se multiplièrent : la guerre de Pyramid Lake en 1860 et la guerre des Bannock en 1878 en sont deux épisodes connus. Mais les Païutes furent surtout décimés par les maladies introduites par les Blancs, en premier lieu par la variole. L'ouvrage de Sarah Winnemucca, Life Among the Piutes, témoigne de la vie des Païutes au xixe siècle. Les Amérindiens furent concentrés dans des réserves comme celle de Malheur dans l'Oregon (Malheur Reservation). Ils cherchèrent à travailler dans les fermes, les ranchs et les villes et établirent de petites colonies. Par l'Indian Reorganization Act de 1934, ces colonies furent reconnues comme tribus indépendantes.

    Population
    Selon Alfred L. Kroeber (1925), la population des Païutes du Nord en Californie était de 500 en 1770, à 300 en 1910. Pour Catherine S. Fowler et Sven Liljeblad (1978), le nombre total de Païutes du Nord est estimée à 6 000 en 1869.

     (source : wikipedia)

    Les géants aux cheveux rouges

    Sarah Winnemucca, Paiute Writer and Lecturer, alongside her father and Chief Poito Winnemucca of the Paiute Natives in Nevada. Circa 1882.

    rah Winnemucca, écrivain Paiute et le chef Poito Winnemucca - Circa 1882. ( Wikimedia Commons ) 

    Les géants aux cheveux rouges

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"