• Les histoires incroyables des internautes

    Observations et symboles

    Les histoires incroyables des internautes

    Vous trouverez sur cette page des histoires fantastiques, celles envoyées et vécues par nos visiteurs, n'hésitez pas à nous en envoyer d'autres !

    Pour nous écrire

    Les histoires incroyables de nos visiteurs   

    Les expériences OVNIS 

    Une rencontre très rapprochée !  (envoyé par Sab7)

    Les histoires incroyables des internautes

    Voilà, je me baladais un après-midi avec une amie sur une île. Je voulais lui montrer un endroit de l’île, qui selon plusieurs témoignages locaux, était un vestige de petit cairn. Arrivées à l’endroit en question et au bout de quelques minutes, nous avons été témoins toutes les deux de la première partie du phénomène qui suit et n'en avions causé qu’une bonne demi-heure plus tard parce que sous le choc ll se produisit à quelques mètres de nous. Nous avons vu sortir de terre une toute petite sphère de couleur orangée qui peu à peu sous nos yeux a grossi pour atteindre environ un mètre de haut. Ce phénomène dura environ une minute trente à deux minutes et comme je regrettais par la suite de ne pas avoir mon appareil photo ce jour-là. Cette quasi-sphère une fois formée se stabilisa à moins d’un mètre au-dessus du sol quelques instants, avant de filer sans bruit et à une vitesse impressionnante plein ouest. Elle disparut très vite de notre champ visuel, le ciel était clair et dégagé.

    L’amie qui m’accompagnait s’éloignât un peu et nous n’avions pas échangé un mot. J’étais resté sans bouger, essayant de comprendre ce qui venait de se passer, et aussi m’interrogeais sur "suis-je seule à avoir vu ce qui venait de se passer ,là juste au-dessus de ces vestiges, lieu énergétique plutôt puissant".

    Deux bonnes minutes s’étaient écoulées environ que je n’étais pas au bout de mes surprises.

    Soudain, m’apparut presqu’au même endroit que celui où s’était formée la quasi-sphère orangée, quatre silhouettes d’environ plus ou moins un mètre de haut à environ 50 centimètres au-dessus du sol. J’avais immédiatement regardé si l’amie était toujours au même endroit mais elle tournait le dos au site et s’était davantage éloignée. J’avais hésité à l’appeler de peur de faire fuir ces créatures.

    Ces dernières me semblaient plutôt bienveillantes de par leurs attitudes. En une fraction de seconde, je m’étais dit  : "comment dois-je réagir" ? J’avais quand même un peu la frousse face à cet inconnu. Rapidement, une sorte de télépathie s’était installée entre ces êtres et moi pour me signifier qu’ils vivaient, transitaient depuis bien longtemps dans ce sous-sol et qu’ils pouvaient apparaître à notre espèce quand ils le décidaient. Que la sphère que j’avais peu avant, était de leur domaine de création et qu’ils s’en servaient comme moyen de déplacement. Je recevais leur message télépathique sans tenter de poser des questions même si j’en avais pas mal à poser. Et j’étais en pleine conscience de ce qui se passait.

    Ces êtres, j’avais eu le temps de les observer le temps de leur apparition qui a duré une bonne minute trente ou deux minutes au maximum. Je m’étais focalisée sur « je dois me souvenir un maximum des détails de ce que je vois. » Ces êtres étaient comme recouverts d’une combinaison presque translucide qui leur collait à la peau ou qui était peut-être tout simplement leur peau mais ça me paraissait être une matière autre que du vivant de couleur légèrement grisâtre, blanchâtre. Ça me faisait penser un peu à une sorte d’aluminium en plus clair. Je pouvais distinguer leurs côtes à travers mais n’ai pas eu le temps de compter combien il y en avait. Pour les doigts, il y en avait comme pour nous, cinq, très effilés et avec ce qui ressemblait aux extrémités des ongles. Je n’avais pas trop prêté attention aux nombres de phalanges, trois ou quatre vraisemblablement. Ces êtres étaient très décharnés et ça m’avait impressionné. Leurs bras et jambes étaient bien plus long en proportion que ceux d’humains. Comme leur sorte de combinaison recouvrant leurs corps étaient presque translucide, je constatais qu’ils n’avaient pas de sexe visible, ni ne voyais à l’intérieur de leurs corps, d’estomac, d’intestin, …. là, ça m’avait interpellé dur. Pour les visages, maigres aussi, absence de cheveux et de pilosité, une bouche très fine et un semblant de petit nez marqué par deux orifices. Les oreilles, pas de lobes, juste deux petites entrées. Les yeux par contre, en proportion plus grande que pour les humains, une sensation très bizarre. Et d’un coup, ils avaient disparu comme apparu en une fraction de seconde, j’avais pu les observer peut-être au maximum deux minutes.

    Cet après-midi là, je m’en souviendrais toute ma vie comme d’autres événements mais celui-là plus que d’autres. Après le temps de cette deuxième partie de l’observation, je rejoignais l’amie qui m’accompagnait. Nous avions marché plutôt silencieusement et chacune avec nos pensées jusqu’au retour vers l’entrée de l’île. Je n’en tenais plus de ne rien dire sur ce que j’avais aperçu et lui posais une question afin de savoir si elle aussi avait vu quelque chose. Elle me confirma le premier phénomène, je lui avais demandé de me le décrire et j’en avais conclu que c’était quasi similaire. Notre seul point de différence était qu’elle avait perçu une légère odeur de souffre, moi pas. Et elle avait eu peur parce que la formation de cette sphère orangée avait évoqué chez elle une catastrophe nucléaire. Pour le second phénomène, elle n’avait pas pu le voir, elle s’était éloignée et avait tourné le dos au site. Dommage.Personnellement, je suis retournée plusieurs fois seule sur ce lieu mais je n’ai jamais revu ce genre de phénomène m’apparaître. L’amie qui, ce jour-là, m’avait accompagnée n’a jamais voulu y retourner et ne veut pas témoigner, ne veut plus en entendre parler.J’ai toujours bien évidemment des questions en suspend sur ce genre de phénomènes et garde l’esprit ouvert. Le site sur lequel je m’étais baladée est très proche à vol d’oiseau d’un site mégalithique très connu et réputé pour ses pierres toutes gravées. Aussi, juste à côté se trouve l’un des plus fort courant d’Europe. Il y a également des souterrains qui ne sont plus praticables car selon les dires seraient plus ou moins effondrés, dangereux et donc les entrées sont bouchées.

    De nombreux mégalithes sont assez proches, tout n’a sans doute pas été découvert à ce jour parce que sous l’eau, en mer.Ce que l’on sait du fait des recherches, est qu’il y a une géométrie d’implantation des mégalithes, que ces implantations s’orientent sur des axes suivant les solstices et équinoxes, qu’elles sont fonction de cycles soli-lunaires mais toujours comme partout ailleurs dans le monde, on ignore qui a réalisé ces ouvrages et grâce à quelles technologies ils ont été conçus. Que, semble t-il, les manifestations de matérialisations, dématérialisations, ont lieu souvent proches de forces telluriques et de lignes particulières.

    Quand j’ai vu les momies détenues par T Jamin, j’y ai trouvé des ressemblances avec ce que j’avais vu. D’envisager aussi qu’il y a encore éventuellement des rescapés d’une civilisation sur Terre en plusieurs endroits interroge.Voilà, je vous ai fait part d’un événement et bien sûr, je ne suis pas davantage capable que vous de l’expliquer.J’ai l’intention de retourner sur ce lieu pour y relever des coordonnées GPS et d’apporter mon appareil photo au cas où. Je ferais alors certaines mesures en lien avec d’autres sites.

     Les histoires incroyables des internautes 

    Une boule de métal au-dessus du village

    (envoyé par Lolo)

    Les histoires incroyables des internautes

    (reconstitution - Les émanants)

    1977/78 je rentrais de l'école avec un copain de classe et quasi arrivé à la maison, je lève les yeux au ciel parce que quelque chose avait attiré mon regard, je vois au dessus de mon petit village une boule de métal brillant, qui flottait en l'air à une altitude d'environ 100 mètres peut-être plus. Une boule brillante de 3/4 mètres de diamètre et à environ 600 mètres de moi et mon ami. Au départ nous avons cru voir un gros ballon, genre montgolfière ou quelque chose du genre, mais, ça paraissait trop mécanique et métallique pour ça. Nous l'avons observée pendant au moins 5 minutes, peut-être plus, je me rappelle même d'avoir appelé mon père qui était derrière la maison en train de jardiner, mais il ne m'a pas entendu, le temps que je relève la tête, j'ai vu la boule partir à toute vitesse à l'horizontale, le temps de dire ouf, elle avait disparu et c'est à ce moment là que j'ai su que c'était un OVNI et non un ballon, car voler à l'horizontal ce n'est pas les habitudes d'un ballon. Je suis rentré en courant pour raconter ça à mon père qui était un grand fan d'Ufologie et je me suis fait enguirlander parce que je ne suis pas allé le chercher, mais comme je lui ai répondu, le temps que je vienne te chercher elle serait partie quand même.

    Le lendemain mon père à consulté les journaux de la région pour savoir s'il y avait d'autres observations et non, nous étions les seuls apparemment et encore heureux que je n'étais pas seul, car je ne sais pas s'il m'aurait vraiment cru, il y a eu toujours un petit doute mais il m'a cru.

    Depuis j'ai toujours un regard tourné vers le ciel dans l'espoir de le revoir un jour. 

    Les histoires incroyables des internautes 

    Un ovni en forme de cigare

     (Envoyé par Mad le 14 mars)

    J'avais vu un ovni en forme de cigare qui passait sur un canal à Yverdon, un homme s'est retourné pour me regarder, j'étais dans une ruelle, ensuite j'ai couru pour aller le voir plus loin, mais il s'était déjà rendu invisible, beaucoup l'ont vu car cela a été signalé dans le journal, le lendemain !!! L'autre était en forme de cercle, j'étais en voiture avec mon fils sur l'autoroute, il est apparu et 1 minute après il est descendu et est passé sous l'autoroute puis est remonté un bout et s'est rendu invisible, hélas, car il arrivait près des maisons! !! J'aime voir ces ovnis mais, hélas, les personnes qui ne les voient pas n'y croient pas, dommage car ils sont réels et ne font pas de mal, je pense que c'est le contraire. Mad

    Les histoires incroyables de nos visiteurs 

    (reconstitution - les émanants

     Les histoires incroyables des internautes

    Un objet volant  triangulaire en Normandie 

    (envoyé par Flambeau5) 

    A cette époque je péchais, je me levais de bonne heure pour mettre à l'eau mes cannes dés les premières lueurs du soleil, mes cannes à l'eau je me suis installé à mon poste de surveillance. Le jour se levait à peine et j'ai nettement aperçu un objet triangulaire en vol stationnaire à environ 1km de mon poste. L'observation a duré 2 ou 3 mn et puis plus rien, l'objet s'est volatilisé, Haute Normandie juillet 2003.

    Les histoires incroyables de nos visiteurs 

    (reconstitution - Les émanants)

    Les histoires incroyables des internautes

    La lumière dans le silence de la forêt

    En 1985, j’avais été invité par un Français nommé Pierre qui habitait le Paraguay, dans une immense hacienda, grande comme la moitié d’un département français. Son activité était d’engraisser des veaux en provenance du Brésil pendant quelques mois, car la qualité de son herbe était particulièrement propice à l’élevage. Lors de ma visite, Pierre me raconta une étrange histoire qu’il avait vécue auparavant. Il faut savoir que les nuits en forêt vierge sont extrêmement bruyantes, car des multitudes d’insectes nocturnes ainsi que d’autres petits animaux comme les grenouilles ou les crapauds émettent des sons de toutes sortes extrêmement puissants. Certains même ressemblent à des rasoirs électriques. Aussi quoiqu'on en pense, les nuits en forêt vierge ne sont pas de tout repos.

    Cette nuit-là, Pierre fut réveillé vers deux ou trois heures du matin, non pas par le vacarme nocturne, mais par un silence inhabituel et total. Pierre se leva et regarda par la fenêtre afin de voir ce qui se passait. La nuit était profonde, et c’est alors que soudain, une lueur blanche extrêmement puissante comme la lueur d’un flash, illumina tout l’horizon et les alentours. Ce phénomène dura quelques minutes, et Pierre, ébloui et déconcerté, ne comprit pas d'où pouvait provenir cette lueur aveuglante, qui disparut brusquement en laissant une traînée lumineuse derrière elle. Les animaux de la forêt se remirent alors rapidement à coasser, jacasser et crier de nouveau comme d'habitude. Que s’était il réellement passé ? Cela ne pouvait pas être un avion, ni tout engin aérien conventionnel qui aurait fait beaucoup de bruit. Etait-ce un « ovni » ? Mystère. (JP)

     Les histoires incroyables des internautes

    Lumière en Loire

    (Envoyé le 24 février 2016 par JM 45) 

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Ceci c'est passé au printemps il y a 4 ans .
     De retour tardif chez nous , nous partons promener notre chien (border collie) avec ma compagne à la nuit tombante ,sur notre chemin habituel des levées de la Loire entre Darvoy et Jargeau .(45).
     De retour , la nuit est noire , mais suffisamment claire pour voir le reflet de la Loire et se diriger tranquillement . D'un seul coup , notre chien à quelques mètres devant nous , revient et se colle dans nos jambes . regardant alentour à la recherche de quelque gibier , en regardant vers la Loire , je vois en profondeur de celle ci un halo lumineux de quelques mètres de diamètre qui va en s'intensifiant jusqu'à éclairer toute la surface , presque éblouissant . Je regarde ma compagne , qui me regarde à son tour et nous ne disons rien pendant quelque secondes , puis , de concert : tu as vu ???? oui , qu'est ce que c'était ??? je ne sais pas .
     Notre chien est resté collé à nous pendant une 100 aine de m et est reparti tranquillement.
     Aucune explication . Nous en avons parlé autour , la seule réponse : combien de whisky ??? . Donc nous avons gardé ça pour nous , sans prévenir qui que ce soit d'autre.
     Précisions : aucune voiture dans les environs , pas de route sur l'autre rive à cet endroit , forêt sur la rive droite (opposée à nous) , sur notre rive : taillis et chemin de randonnée où nous étions seuls. Descendus sur celle ci en bordure du fleuve , nous n'avons rien remarqué . A cette époque , le courant nous semblait trop important pour que se puisse être un style feu follet ou dégagement gazeux de la berge .
     Peut être aurez vous une explication à nous fournir. Nous nous tenons dispos à plus de renseignements si celà vous semble important.
     A préciser : à aucun moment nous n'avons eu peur ou sentiment d'insécurité , plutôt admiratifs de cet événement et contemplatifs en attente d'autre chose qui ne c'est pas produit.
     Continuant cette ballade quotidiennement et souvent aux mêmes horaires , celà ne s'est Jamais reproduit.
     Bien cordialement à vous ,

     Les histoires incroyables des internautes

    Un objet non identifié pendant la "vague Belge" !

    (envoyé par Raph)

    Niveau observation, ça s'est passé en novembre 1989, à Lille, mon père sortait de son appartement pour aller vers sa voiture,il a levé les yeux au ciel et a vu un triangle avec un spot lumineux à chaque angle, il a décrit ça comme immobile, silencieux, et grand comme un stade de foot,de ce qu'il en déduisait de sa hauteur, puis l'engin s'est élevé et a filé droit vers le ciel,toujours sans aucun bruit, pour finir par disparaitre ...je lui en ai reparlé pas plus tard qu'avant hier et il m'a donné plusieurs détails qui excluent l'erreur ou l'hallucination...il est sûr et certain de ce qu'il a vu...c'était au moment de la fameuse "vague Belge"

       

    Les histoires incroyables des internautes

    Une sieste pas commune

    Les histoires incroyables des internautes

    Le 15 février 2011, vers 13h, j'étais allongée sur mon lit pour faire une petite sieste, quand au bout d'un moment je me suis réveillée en me demandant quelle heure il pouvait bien être. Je me suis alors aperçue qu'il s'était passé environ 1 heure, alors que je pensais n'avoir sommeillé que quelques minutes. Je me sentais très bizarre, comme si je revenais de très loin. J'avais l'impression d'être « un morceau de bois qui se réveille », tellement mon corps était rigide, arrivant à peine à bouger. Je suis restée allongée, me demandant si j'allais pouvoir me lever, j'ai regardé alors dans la pièce autour de moi. Et là, brusquement me sont revenues à l'esprit des images de cette sieste peu commune. Je me sentais comme entourée d'un cocon, comme si il y avait une énergie autour de moi, qui m'enfermait dans cette bulle. J'ai alors perçu un être de grande taille sur ma droite, alors que j'étais toujours allongée. Je ne peux pas dire que le voyais avec mes yeux, car je le percevais d'une façon très inhabituelle. Les images devinrent subitement plus claires, teintées d'une grande angoisse et d'une grande peur. J'ai alors regardé ma main droite avec attention, car je sentais physiquement sous ma main la sensation d'avoir touché le bras de cet être à la peau gris clair presque bleue, et cela était tellement fort que j'en suis restée complètement abasourdie. Je regardais ma main avec incompréhension, hébétée, me disant que j'avais rêvé, bien que les rêves ne m'aient jamais laissé de sensation équivalente.
    Le plus déstabilisant était que je pouvais décrire son bras et sa consistance. Au plus j'avançais dans mon souvenir, au plus je me sentais mal à l'aise, me revoyant allongée dans un endroit très lumineux avec cet être à ma droite. L'aspect tactile était extrêmement précis et présent. Une peau lisse de couleur grise avec une nuance de bleu pâle, douce et tiède au toucher, avec un aspect un peu translucide  C'était comme s'il n'y avait pas de muscle ou d'autres organes sous sa peau, un peu élastique, résistante et lisse. La chair avait une consistance un peu spongieuse. J'ai essayé de remonter plus loin dans l'image au-dessus du bras, me forçant mentalement, mais ma mémoire bloquait à ce stade. Il était impossible d'aller plus loin. Au bout de quelques minutes, j'ai réussi à remonter la vision vers la haut du bras, assez long, et j'ai alors distingué  le bas du visage dont je n'ai vu que le menton triangulaire, et deux petits trous à la place du nez, puis rien d'autre. Le reste était dans le flou et je n'ai jamais pu aller plus loin. Mais le plus dérangeant était que je suis restée dans ce cocon invisible pendant trois mois, en gardant toujours cette sensation au bout de ma main droite, avec en plus la présence de cet être également sur ma droite. Je ne pouvais en parler à personne, car à chaque fois que j'ouvrais la bouche pour le faire, aucun son ne sortait, comme si j'étais empêchée de le raconter...!
    J'ai pu enfin en parler à une relation intéressée par l'ufologique et les phénomènes para-normaux après ces trois mois. Même s'il n'y avait pas d'explication logique à fournir, je me suis sentie un peu soulagée, bien que l'angoisse et le cocon soient toujours présents.
    Pendant l'été de la même année, une amie a voulu me donner un soin énergétique de relaxation, mais l'énergie ne passait pas, j'ai alors commencé à ressentir de la colère envers cet «intrus». Une amie m'a mise alors en contact avec une personne ayant des capacités pour «enlever les entités ». Je n'ai jamais été friande de ce genre de pratiques mais devant cette situation, j'ai accepté. Après la première séance (à distance), j'ai senti que le cocon se diluait, et après une seconde séance, j'ai pu enfin me sentir seule. On m'a proposé une séance de régression, mais je n'ai pas voulu la faire. Je ne sais pas d'où venait cette présence, et cela ne s'est jamais reproduit. Il n'est pas dans mes habitudes d'appeler les esprits, aussi j'ai préféré arrêté là cette histoire. Quelques jours après j'ai fait un rêve qui, celui-là, était agréable, où deux noms me sont apparus : Dekret et Miltra qui m'ont dit être…deux « êtres d'ailleurs».
    Les récits d'abduction et d'enlèvement sont devenues courantes, les témoins étant des personnes tout à fait crédibles. Tout est possible, mais je suis prudente en regard des manipulations existant déjà sur cette planète. Je reste donc sur cette interrogation et la laisse pour ce qu'elle est, bien que ce souvenir soit toujours enfoui quelque part au fond de ma mémoire et de ma perception, avec une certaine distance temporelle. (Cat)

     Les histoires incroyables des internautes

    AUTRES HISTOIRES EXTRAORDINAIRES

    Sortie hors du corps (par Sandrine)

    Les histoires incroyables des internautes

    Je pense que ce « voyage » m’est arrivé suite au choc du suicide de mon meilleur ami(en tout cas c’est ce que j’ai toujours pensé). J’étais plongée dans mes pensées, quand soudain j’ai vu ma vie défiler devant mes yeux à toute vitesse avant de me sentir emportée dans un tunnel. Juste avant d’aller dans le tunnel, je me suis vue à côté d’un homme face à deux enfants. Il y avait amour très fort entre cet homme et moi. Je sais maintenant que cet homme était mon fils et je suis sûre que les deux enfants, des garçons, seront ses fils. Ils avaient à peu près 6 et 10 ans. Juste après j’ai été aspiré dans ce tunnel qui montait à la verticale et légèrement incliné vers la droite. Les parois du tunnel étaient de couleur grise, mais pas un gris uniforme, de plein de tons gris différents, un peu comme les nuages et ça faisait des anneaux, une sorte de spirale. Je montais, montais très très vite et je me suis trouvée face à une lumière blanche. Je ne voyais plus le tunnel, seulement cette lumière blanche qui prenait tout l’espace et qui était d’une blancheur immaculée, magnifique, étincelante, d’une puissance indescriptible, et pourtant pas du tout aveuglante !!! je n’ai pas de mot pour décrire cette merveilleuse lumière blanche… Et puis je suis rentrée dans cette lumière et je l’ai traversé et alors là je me suis retrouvée dans et devant un paysage absolument fabuleux. Il y avait des champs, des collines, des fleurs par milliers et les couleurs étaient d’une intensité et d’une beauté incroyable comme il n’en existe pas sur terre. Il y avait aussi des petites maisons bordées de fleurs. Et je sentais que je baignais, que je respirais, que j’étais dans un lieu d’amour, de joie, de bonheur, de bien-être, et que j’étais ‘rentrée chez moi’. Et puis là d’un coup j’ai reçu la Connaissance Absolue !! Je savais tout, c’était d’une évidence, d’une clarté incroyable. Il n’y avait plus de passé, présent, futur. J’ai tout vu et tout su d’un coup, tout, de la naissance de l’univers aux raisons des guerres, des pires horreurs qui se passent dans le monde, tout tout tout. J’ai su et vu que tout, absolument tout à une raison d’être, que tout à un sens, qu’il n’y a pas de hasard, jamais !

    Tout ceci m’est arrivée alors que je conduisais, j’étais seule, et au moment où je suis revenue à ma présence dans la voiture, j’étais quasiment au même endroit, comme si le temps ne s’était pas écoulé ! J’avais encore en mémoire une grosse partie de cette Connaissance Absolue. Je suis vite rentrée chez moi pour écrire, je voulais tout écrire, mais à peine ai-je posé le stylo sur ma feuille que pshiit cette Connaissance s’est littéralement évaporée !Quand mon heure sera venue, je sais avec certitude que je reprendrais le tunnel et que je retournerai ‘la-haut’, que ce n’est pas ici sur terre la ‘vrai vie’. Il n’y a pas un jour où je n’y pense et je n’ai absolument pas peur de mourir bien au contraire.Voilà, bien que je ne me souvienne plus, c’est là quelque part au fond de moi et quand j’ai entendu Thierry parler la première fois des petits corps momifiés, j’ai ressenti une vibration que je ne saurai pas décrire mais à laquelle je me fis beaucoup. Dans ma chambre, j’ai pas mal de photos de crops circles, c’est la dernière chose que je vois avant de m’endormir et la première au réveil…

    Les histoires incroyables des internautes

     Des sorties de corps  inattendues! ... (envoyé par Sab7)

    Voilà, un soir j'étais quasiment endormie dans un état de conscience prête à basculer dans le sommeil, lumière éteinte, allongée dans mon lit. Soudain, je pris en fait pleinement conscience que mon esprit quitta ma chambre, traversa les murs et s'éleva au dessus de la maison. Je remarquais aussi que je me retrouvais comme dans une sorte de petite bulle translucide et pas seule du tout.  Qu'il y avait dans tout le voisinage au fur à et à mesure que "je m'élevais" du sol, d'autres bulles qui s'élevaient aussi dans l'atmosphère en même temps que "moi" alors qu'il faisait nuit. Mon esprit voyait quasiment comme en plein jour et subitement il prit une vitesse grand V pour traverser notre planète comme en une fraction de seconde et se retrouver très loin dans l'espace j'ignorais où. Mais, j'avais comme une quasi-certitude d'être bien au-delà du système solaire. Je ne sais combien de temps a duré ce voyage par l'esprit.

    Une autre fois, un samedi matin ensoleillé, en milieu de matinée, je consultais ma messagerie sur internet et puis d'un coup, mon esprit s'est retrouvé propulsé au cœur d'une rose dans mon jardin. De là, j'avais une vision comme si j'étais (mon esprit) minuscule et percevais le côté translucide des pétales de rose et l'effet des rayons de soleil sur la fleur. Et hors le côté visuel, je percevais toute l'essence de la fleur en même temps. Je distinguais aussi à la façon microscopique ce qu'était la constitution des pétales, j'avais l'impression de vivre des instants privilégiés à voir cela. Ça me donnait un tout autre sens sur la notion de matière ! Ces instants furent magiques et assez courts puis grand moment de panique quand un bruit assourdissant se fit entendre. Un insecte, abeille ou bourdon vint vers la fleur et là, le bourdonnement de l'insecte, je le perçus comme celui d'un gros avion au décollage. La peur de ne pas pouvoir quitter la fleur à temps et du coup mon esprit, ma conscience revint se fixer devant mon écran d'ordi.

    Ce type d'expériences, non voulues, inattendues, vous habitent toute votre vie ! avec son lot de questions ... et recherche de réponses. Quand on en a vécu un certain nombre, la peur de l'inconnu se dissipe.

    J'ai comme l'impression que ces expériences de natures diverses se complètent bien.

    Les histoires incroyables des internautes 

    La bouteille dans le désert...

    Lors d'un séjour dans le désert du Sinaï, une histoire étrange est arrivée à un ami militaire dans la Marine (ceci a son importance dans la synchronicité de l'histoire!) . Alors qu'il se promenait au pied d'une montagne ayant la forme d'un bateau (!) il a repéré sur le sable une bouteille en verre. Intrigué, il l'a ramassée, puis ouverte, car une feuille de papier se trouvait à l'intérieur. C'était un message d'un couple Suisse, qui avait aussi fait une marché méditative en ce lieu, et avait laissé son adresse dans la bouteille, au cas où quelqu'un la trouverait. Cela datait d'un an environ. Il a pu les contacter et ces personnes se sont revues par la suite... 

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Les histoires incroyables des internautes

    Une histoire extraordinaire survenue au Dr Jean Jacques Charbonier et à Geneviève Delpech !

    Source : sa page Facebook du 31-03-2017

    QUAND L'INCONCEVABLE CÔTOIE L'INCROYABLE ! Vous aurez beau activer vos consciences analytiques, les pousser à 100% de leurs capacités, pianoter sur vos tablettes de statisticiens, raisonner, palabrer, zététiquer, rien, absolument rien ne peut expliquer ce qui s'est produit ce 30 mars 2017 à 13 h 15. En effet, si on tient compte de nos classiques raisonnements terrestres, les évènements qui se sont produits à cette heure là sont... tout simplement impossibles. Je vous laisse juger. Il était donc 13 h 15 quand les choses ont basculé. Nous déjeunions avec mon épouse Corinne sur la terrasse ensoleillée de notre maison ariégeoise. J'avais branché la sono sur l'application iTune de mon portable pour diffuser un programme intitulé "ambiance lounge : piano-jazz" et, quoi de plus normal, nous n'écoutions que des airs de jazz joués au piano. Aucun chant ; que du piano. J'insiste. Mais tout à coup, une chanson interrompt le répertoire. Nous reconnaissons immédiatement les premiers accords : "Quand j'étais chanteur" de Michel Delpech ! Le morceau préféré de son épouse Geneviève ; celui qui avait été choisi lors de notre passage chez Ardisson quand nous fûmes invités à parler de la séance de TCH de Geneviève à Toulouse qui lui avait permis de retrouver sous hypnose son défunt mari. Mon épouse et moi sommes abasourdis. Ce changement brutal est totalement impossible compte tenu de la programmation faite sur mon téléphone posé sur un meuble à une dizaine de mètres de la table où nous déjeunons. N'osant même plus bouger de nos sièges, nous laissons terminer la chanson jusqu'au bout sans dire un mot. Que peut-on faire à part frissonner dans un moment pareil ? Que dire ? Que penser ? Après la dernière note, le piano jazz reprend comme si de rien n'était. Nous téléphonons aussitôt à Geneviève Delpech pour l'avertir de ce que nous venions de vivre. Mais elle ne nous laisse pas le temps de parler. " Ah c'est incroyable, j'allais vous appeler à l'instant. Vous êtes bien assis ? Je suis dans ma voiture et sur la banquette passager, devinez ce qu'il y a ? De-vi-nez-ce-qu'il-y-a ? Mon alliance ! Mon alliance : celle que j'avais perdu chez vous avec ma bague. Elle est apparue là, maintenant, pratiquement deux mois plus tard à 800 kilomètres de chez vous ! Depuis que je suis partie de chez vous, j'ai conduit cette voiture des dizaines de fois. J'ai même fait faire un nettoyage intérieur complet. Elle n'y était pas, elle vient d'apparaître là, maintenant. Je suis bouleversée ! " Geneviève le fut d'autant plus quand on lui annonça qu'au même moment, la voix de Michel Delpech interrompit de façon brutale notre répertoire de piano pour interpréter la chanson préférée de l'amour de sa vie.

    Suite de l'histoire relatée par le De Charbonier : JE SUIS VRAIMENT DÉSOLÉ pour tous mes détracteurs et pour les tracas que je leur donne. Ils ont beaucoup de soucis avec moi car ils ne peuvent expliquer l'histoire des bagues et de la chanson de Michel Delpech qu'en traitant ses 3 protagonistes de menteurs ou en employant la théorie des coïncidences. Eh bien je leur en donne une de plus ce matin. Pardon à eux pour tous les désagréments engendrés par cette nouvelle information... Je vous rappelle le dernier épisode des 2 bague...s ; car il y en a 2 : le solitaire et l'alliance. L'alliance de Geneviève Delpech est retrouvée à 800 kilomètres de l'endroit où elle l'avait perdue (retrouvée à Paris et perdue chez moi) à la minute même où chez moi la chanson de Michel Delpech " Quand j'étais chanteur " interrompt de façon totalement paranormale une sélection de hits de jazz joués exclusivement au piano. Interruption et reprise des hits de jazz juste pour cette chanson là ! Ceci s'est déroulé le jeudi 30 mars à 13 h 15 précise. Or, ce matin Geneviève Delpech me téléphone pour m'annoncer un détail extrêmement troublant. Michel et Geneviève ont célébré en grandes pompes un mariage orthodoxe en juillet 1985. Michel désirait avoir un mariage catholique mais ne pouvait pas l'obtenir car, à cette époque, les divorcés n'avaient droit aux mariages célébrés dans des églises. Pourtant, un mariage catholique fut néanmoins célébré dans une église en tout petit comité à Chatou quelques semaines auparavant. Et Michel Delpech disait toujours à Geneviève que son véritable mariage c'était celui-là ; celui de l'église de Chatou ; celui du même jour où il lui avait offert son alliance. C'était le samedi 30 mars 1985 aux environs de 13 heures !!!!

     Les histoires incroyables des internautes

    Temps accéléré sur le Périphérique

     (Envoyé le 1er mars 2016 par PM)  

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    C'est la lecture d'un message similaire au mien qui m'amène à témoigner. En décembre 1994, je suis étudiante à l'étranger, mais revient en France pour passer les vacances de Noël dans ma famille dans le Sud de la France. Je fais le trajet Paris-Province en voiture, en passant par les petites routes. Vers 3h45 du matin, je suis partie de la banlieue nord de Paris, et dois prendre le périphérique pour rejoindre la route vers le Midi. A 4h20, je roule bien, personne sur la route. Je passe devant les 2 immenses tours "les mercuriales" puis sous une succession de "tunnels" que l'on trouve sur le périph'. Je vois une voiture surgir sur ma droite, de nulle part apparemment, et comme je suis seule sur la route et peux ralentir je me retourne et vois en fait une station essence occultée, en retrait de la voie du périphérique: une camionnette blanche y est garée, et au vu du prix du gazole, je me dis que c'est le "coup de bambou"! Je suis étonnée par la durée de passage dans les tunnels, habituellement ça passe plus vite! Je me sens un peu vaseuse et engourdie, comme émergeant d'un sommeil... Je regarde à nouveau l'heure: 4h40... Et voilà que se présentent à nouveau les "mercuriales"... Je me retourne à nouveau sur la droite: la camionnette blanche est là, les tarifs des carburants sont les mêmes... J'ai l'impression que l'habitacle de la voiture se resserre sur moi, je suis prise de panique! Je roule vite vite jusqu'au premier village accessible dans l'Essonne, trouve un café et me rue aux toilettes, bref, je ne ferai pas de dessin... Ensuite, je suis restée une heure en salle, à écouter les blagues de comptoir avant d'être capable de reprendre la route. Arrivée dans le Midi, toujours sous le choc, j'ai essayé de raconter à un proche qui a pris mon histoire à la rigolade.... Pourtant, il est matériellement impossible que j'aie fait le tour du périphérique parisien en 20 minutes pour passer deux fois au même endroit... Ce passage des Mercuriales est encore source d'angoisse pour moi, plus de 20 années plus tard!

     Les histoires incroyables des internautes   

    Décorporation ou SDC (sortie de corps)

    A quinze ans  je lisais  les récits de Lobsang Rampa sur les enseignements tibétains. J'ai fais une décorporation inattendue dans ma chambre tandis que j’essayais de méditer, comme expliqué dans l’un de ses livres. Drôle d’expérience à vrai dire ! Je me suis relaxée, détendue, puis soudain, sans savoir ce qui m’arrivait, je me suis retrouvée collée au plafond de ma chambre, me voyant d’en haut. Pensant rêver, je me suis vite rendu compte que la personne en bas, c’était MOI !
    En une fraction de seconde, j’ai pris conscience que je n’étais plus dans mon corps. Panique à bord ! Une force irrésistible
    m’attirait vers l’extérieur du bâtiment. J’ai traversé le mur qui donnait sur un parking, je flottais au-dessus des voitures ! Cette
    force m’attirait toujours plus loin en arrière et cela me faisait très peur. Je me voyais à travers le mur, toujours allongée sur
    mon lit. Une peur panique m’a alors fait réintégrer brusquement mon corps physique à la vitesse de la lumière, avant de retomber
    sur mon lit. Combien de temps cette expérience a-t-elle duré ? Je ne saurais le dire. Mais j’ai vite compris que je ne maîtrisais
    absolument pas ce genre de voyage hors du corps, et que je ne devais en aucun cas recommencer seule et sans préparation.(Cat)
      Les histoires incroyables des internautes   

    L'amitié de l'arbre

    (Envoyé le 14-01-2015 par Bibiane)

     Rencontre avec le pin de mon lieu de naissance

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

     

    En janvier 2014, rentrant de Paris en voiture, je passe par mon village natal dans le Loir et Cher et je ne sais pourquoi, mais, je sens comme un appel à revenir avec Joëlle, ma meilleure amie qui commençait à l’époque à recevoir des messages des arbres.
     Pourquoi j’ai eu envie d’aller revoir mon lieu de naissance, une propriété magnifique de La Ville aux Clercs, près de Vendôme, je ne sais, mais vu ce qui s’est passé, c’était un appel de ces grands Êtres et d’un en particulier.

    Dans la propriété qui fut au moment de ma naissance en 1945 un centre de jeunesse, j’ai repéré, il y a un pin magnifique. J’ai eu de suite la conviction qu’il m’avait connue très jeune enfant (je suis née dans la maison, comme ça se faisait à cette époque,  non loin de lui, et j’avais à peine trois ans, quand nous en sommes partis.

    Les histoires incroyables de nos visiteurs
    Nous attendions le rendez-vous avec les propriétaires du lieu et nous sommes, donc, approchées de lui et très vite Joëlle est entrée en contact.
     Le Pin, lui a dit, m’avoir effectivement connue petite fille, avoir vu nos jeux d’enfants (j’avais 2 sœurs aînées de 2 et 3 ans). Il a parlé de grands enfants, (là ça m’a paru étrange, car le centre de jeunesse accueillait des jeunes de 15 à 21 ans. (trop grands pour l’école et trop jeunes pour l’armée).
     Il a dit veiller sur moi de ses vibrations, comme le ferait un grand-père, et a raconté brièvement l’histoire du centre.

    Près de lui, j’avais un ressenti de tendresse, l’impression d’être dans les bras de mon grand père.

    Ce qui nous a le plus touchées, c’est que lorsque nous lui avons dit "au revoir" et nous nous sommes reculées pour le prendre en photo, bien que l’après-midi soit hyper calme, qu’il n’y avait pas le moindre souffle de vent, nous avons vu les dernières branches de sa cime, s'agiter, comme pour nous saluer alors qu’aucune autre de ses branches ne s’agitait.
    Depuis je me connecte à lui quand j’ai besoin de son énergie ou besoin d’aide car à mon tour je reçois leur énergie et des messages, moins affinés que ceux de mon amie, mais réels malgré tout. 

    « Mon Pin Grand-Père », c’est ainsi que je l’appelle désormais, m’accompagne au quotidien et me seconde si je le lui demande dans les soins que je donne aux humains comme aux arbres. 
                Les histoires incroyables des internautes   

    Un "temps manquant"

    (27/12/2015 - Envoyé par Wambli)

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    le 3 février 2009, je suis sorti de mon travail, "cap fruit" sur Anneyron dans la drome , je sors à 17h30 et arrive chez moi à 18h35 tous les jours, ce jour là, je suis sorti à l'heure habituelle, je me vois conduire, passer Châteauneuf de Galaure, prendre la route menant à St Donat, route bordée de champs et de bois de chaque coté de la route, il fait nuit noire. Puis " le trou " je me vois arriver sur St Donat, je roule doucement , je ne sais pas pourquoi, je ne remarque rien de spécial, sauf , que je me dis comment je suis arrivé déjà là, je ne me souviens pas d'avoir vu défiler la route. arrivé chez moi je regarde machinalement l'heure, 19h48, je me dis que je dois remettre ma pendule à l'heure car je crois qu'il est 18h30. je m'asseois et allume la télévision et quelques minutes c'est les info de 20h00. je suis surpris, regarde ma pendule et me mets à trembler. j'ai des larmes qui me monte aux yeux. je suis K.O. et je me pose la question: qu'est ce qui se passe, j'ai un trou de mémoire de 1h40, comment ça se peut? cette nuit j'ai très mal dormi, agité, mais pas de rêves. le lendemain je pars à mon travail, arrivé sur la colline de St Avit, la route est bordée de sapins des 2 cotés, je me mets à trembler, des frissons, les poils des bras se hérissent, des larmes me montent aux yeux, j'accélère et arrive en trombe sur Châteauneuf. je pense toute la journée à ce qui m'est arrivé ,à 17h30 je sors de mon travail, il fait nuit, mais à l'endroit repéré, je décide de rouler doucement pour observer l'endroit. quel ne fut pas ma stupeur de voir un chemin de terre s'enfoncer dans les bois. ma seule et unique pensée à ce moment a été c'est là que l'on m'a fait passé. j'ai eu très peur! j'ai accéléré et suis rentré chez moi. tous les jours pendant plusieurs semaines, je n'ai pas été bien à passer là. les jours grandissants, je me suis aperçu que derrière ce bois il y avait un grand champ quasiment caché de la route.

    Aujourd'hui à l'aube de 2016, je regarde toujours ce bois et ce champ et je me dis simplement: "c'est là que ça s'est passé " je voudrais me faire hypnotisé, faire de la régression de mémoire pour me ramener à ce moment précis, je connais le jour et l'heure exacte, cela pourrait être facile, mais j'ai peur de ce que l'on pourrait me dire. à ce jour je me suis mis à prendre des photos du ciel, et je prends à chaque fois des objets volants. il n'y a aucun trucage puisque c'est moi qui ai pris ces photos, mais ne peut donner aucune explications sur ces objets. 

    "j'ai lu avec attention un témoignage qui est arrivé près de chez moi en 1976 (giuliana) sachez qu'il y a 2 ans une amie d'un ami (qui m'a raconté cette "histoire ") a été suivie par un énorme triangle sombre alors qu'elle se trouvait en voiture , prise de panique, elle a accéléré jusqu’à rentrer dans Romans (26) elle se trouvait avec sa fille dans sa voiture donc 2 témoins. j'en sais pas plus. il y a une très forte activité d' ovni par ici, et je peux le prouver !

    Les histoires incroyables des internautes 

    La plume et la guirlande

    (27/12/2015 - Envoyé par Trebor)

    Bonjour, Hier en rentrant j'ai trouvé une plume écrue dans le salon (la fenêtre était fermée) et une guirlande électrique s'était allumée toute seule.

    Les histoires incroyables des internautes 

    Voyage astral

    Les histoires incroyables des internautes

    En 1991, ma grand-mère est décédée. Dans la semaine qui a suivi son départ, j'ai rêvé d'elle mais c'était un rêve conscient, réel. J'étais heureuse de la revoir et je lui demandais si sa transition s'était bien passée, je la prenais dans mes bras, c'était plus un voyage astral qu'un rêve, et elle m'a donné des détails parce qu'une médium de notre connaissance l'avait aidée à « passer ». A un moment donné, j'ai entendu une voix masculine me dire : « Il est temps de redescendre » et là, mon réveil s'est mis à sonner. C'était le matin. J'en garde encore un souvenir ému. (C) 

     Les histoires incroyables des internautes

    La connexion au chêne centenaire

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    J'étais en stage à propos de l'énergie des arbres en forêt de Sologne, et voici ce que j'ai vécu d'extraordinaire avec un arbre : Nous devons  connecter un arbre à distance, même s'il se trouve loin de nous, et voir ce qui se passe. Je suis attirée par le grand chêne du parc. C'est comme s'il m'appelait. J'avance lentement vers lui, en ayant l'impression de marcher sur un fil au-dessus du vide, comme une funambule, en ligne droite parfaite, et en positionnant mes pieds véritablement sur ce fil invisible. Cela me stupéfie, car je ne peux pas m'en empêcher, je suis comme robotisée dans cette manœuvre. Je m'arrête fréquemment, comme pour ressentir totalement les informations qui arrivent dans mon corps physique. Arrivée à environ une trentaine de mètre de l'arbre, une force colossale et d'une puissance incroyable arrive à mes pieds, comme suivant la ligne invisible sur le sol. Je regarde mon ami le chêne et je vois un visage se dessiner sur son tronc. Je reçois alors cette force par les pieds. Elle passe comme un circuit énergétique d'une puissance jusqu'alors inconnue, et je me demande ce qui m'arrive. Je suis obligée de respirer par d'amples inspirations, me disant au début de ce processus inattendu, que tout cela est trop fort pour moi. Je parle alors télépathiquement au chêne pour lui dire que c'est trop fort. Il me répond  « que je peux être comme lui ».
    Je lui réponds encore : « non, tu es trop grand, trop fort ». Les images de l'exercice avec une feuille me reviennent, et je revois la ligne de Vie (le tronc), les chemins (les branches) et la notion de verticalité, de Centre. Me reviennent également en une fraction de seconde, comme un film passé en vitesse accélérée, les images de l’exercice où je tournais en rond et où mon « ange gardien » (la collègue du groupe) était au centre de mes ronds.
    Le chêne m'envoie alors ces pensées : « Je suis le centre, comme son tronc, je ne dois plus être au bord sur la circonférence ».
    Je n'ai aucune idée du temps qui passe, je ne peux plus bouger, et j'ai l'impression d'avoir « mis les doigts dans la prise ». Je sens mon corps dur et droit comme un tronc d'arbre, comme un monolithe qui serait à la place de ma colonne vertébrale. Je perçois que je dois lâcher-prise et laisser s’installer la « force » du chêne !
    J'arrive enfin à continuer mon chemin jusqu'au tronc lui-même, et je place mes bras autour de lui sans pour autant en faire le tour, car ce chêne est au moins centenaire et il faudrait bien trois ou quatre personnes pour l'entourer de leurs bras. Je le remercie et lui parle à mon tour. Je suis complètement hors-circuit et vais m'asseoir sur l'un des sièges de notre groupe, installé plus loin à l'orée de la forêt. Je ne peux même pas parler, ni faire trop de mouvements. Je n'en reviens toujours pas de ce contact très « énergétique » avec mon ami végétal. C'est hallucinant !
    Je me rappelle plus tard dans la soirée, ces moments passés dans la cour de récréation de l'école primaire au pied d'un platane, toujours le même. Je ne jouais pas avec les autres  camarades, je préférais rester là avec mon « ami » qui me sécurisait. J'étais déjà « branchée » sur mes copains les arbres sans vraiment le savoir. (Cat)

    Les histoires incroyables des internautes

     Les bagues de l'Inde

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Travaillant avec des collègues voyageurs qui aimaient l'étranger et l'exotisme, l'un d'eux me rapporta un jour de magnifiques bijoux d'Inde que je lui achetais illico. Deux bagues avec un rubis et 2 petits diamants, dont j'en offris une à ma mère. Un jour, celle-ci s'aperçut qu'elle avait perdu l'un des deux diamants (de taille minuscule) de sa bague. Elle chercha partout sans le trouver. Le lendemain, elle me téléphona toute excitée qu'elle avait rêvé qu'il se trouvait sous le siège de sa voiture. Et effectivement, après avoir vérifié la chose, elle le retrouva bien à l'endroit indiqué dans son rêve ! (D)

    Les histoires incroyables des internautes

    L'argent qui tombe du ciel !

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Alors que je faisais des courses dans un grand magasin, j'ai été attirée par l'une des caisses et m'y suis rendue instinctivement. Je venais de payer mes achats, quand une forte intuition venant de l'intérieur de moi-même me souffla de me baisser pour ramasser un vieux journal plié et laissé près par terre près de la caisse, là où tout le monde avait déjà pu marcher dessus des centaines de fois. Je l'ai donc emmené avec moi, puis une fois sortie du magasin, j'ai regardé ce qui se trouvait au milieu de journal. Celui-ci me semblait avoir une épaisseur inhabituelle. Quelle ne fut pas ma joie et mon étonnement quand je découvris une enveloppe contenant 7500 Frs en billets de banque ! Je me suis demandée sur le moment si je devais les rapporter, mais à qui ? Il n'y avait aucune indication du propriétaire sur l'enveloppe ni à l'intérieur. Sur les conseils d'une amie, je décidais donc de les garder comme un « cadeau du ciel » en remerciant ma « petite voix » qui m'avait bien conseillée », et cela me permit de m'acheter des objets dont j'avais besoin à cette période là. (D)

    Les histoires incroyables des internautes

    Des billets qui volent !

    Les histoires incroyables des internautes

    (dessin : orientation)

    Une autre histoire d'argent qui « tombe du ciel ». Ma maman marchait dans les rues de la ville avec une amie, quand son attention fut attirée par une « feuille de papier » inhabituelle dépassant de dessous le pneu d'une voiture, garée près du trottoir. Elle se baissa pour trouver...un billet de 500 Francs ! Puis en regardant plus attentivement, elle en découvrit un autre, puis un autre, puis un autre...sous la voiture. Le vent soufflant avec force ce jour-là, elle trouvèrent soudain une enveloppe contenant plusieurs billets de la même somme, dont certains commençaient à s'envoler dans la rue...Les deux amies, commencèrent alors à courir après les billets et chacune en récolta une dizaine. Des passants n'osèrent pas faire de même, pensant qu'ils étaient faux, mais après vérification chez un commerçant, ils étaient tout à fait valides ! Ayant chacune une petite retraite, elles furent très contentes de cette trouvaille et maman pu s'acheter une nouvelle machine à laver. (C)

    Les histoires incroyables des internautes 

    La « malédiction » du sorcier

    Les histoires incroyables des internautes

    A Brazzaville (Congo) dans les années 80, Michel, dont le travail était de rechercher des minéraux de collection pour les musées, se rendit un jour au coeur de l'Afrique, dans un endroit isolé, loin de toute présence touristique. Dans un village reculé de la brousse, il rencontra une sorte de guérisseur ou de sorcier chaman avec lequel il eut une discussion virulente. Les propos du sorcier ne correspondaient pas à la pensée de Michel qui s'énervait. L'homme lui dit qu'il avait des pouvoirs et qu'il pouvait le lui prouver, alors que Michel ne le croyait pas. Le sorcier lui dit alors de se retourner et de regarder le tronc d'un arbre. Dès que Michel le regarda, il fut comme projeté contre celui-ci avec une force incroyable ressemblant à une décharge électrique de très haut voltage. Le sorcier fut très content de l'effet produit, mais pas Michel ! Le temps passa, et quelques mois plus tard, alors qu'il était revenu en France, Michel ressentit de l'engourdissement dans ses membres inférieurs. Cela passa puis reprit et se mua en une sorte de paralysie. Après plusieurs examens, le docteur lui annonça qu'il avait probablement une myélite (inflammation de la moelle épinière), avec peu d'espoir de guérison. Il pouvait soit aller à l'hôpital, soit prendre de la cortisone sans être certain de guérir un jour. Ayant entendu parler d'un magnétiseur très apprécié dans le sud de la France, (dont l'hôpital local reconnaissait les pouvoirs) et n'ayant rien à perdre, il décida d'aller le consulter, car la paralysie gagnait du terrain au fil du temps et l'empêchait de dormir. Il eut un rendez-vous pour la semaine suivante, alors que normalement il fallait attendre trois mois. Lors de la première séance, il rencontra dans la salle d'attente une jeune fille de 17 ans qui ne pouvait pas se tenir debout, et un enfant de 9 ans qui perdait la vue. Les rendez-vous suivants le remirent comme par hasard en présence des mêmes personnes,  et les mêmes jours ! Après 5 séances, il fut guéri, et constata que la jeune fille et le jeune garçon allait aussi vers leur guérison. Il se demande toujours comment ce sorcier a pu faire pour lui provoquer une telle maladie et s'est ouvert plus avant au monde de l'invisible.(JP)

    Les histoires incroyables des internautes  

    Le tableau et l’arlequin

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Lors d'un séjour en Patagonie, nous sommes rentrés de nuit à notre chambre d'hôtel. Celle-ci ne comportait qu'une petite lampe (ceci est un détail important), et l'on ne voyait pas bien la décoration de la chambre. Etant fatigués, nous nous sommes couchés sans tarder. J'ai fait alors un rêve très vivant et bizarre à la fois. Il y avait un arlequin, comme on les voit dans la comédia del arte, dans un habit tout bariolé et coloré avec des losanges. Il me réveillait en me prenant la main et me disait "viens avec moi" en insistant lourdement. Je refusais, et il tentait de m'entraîner de force. J'ai encore résisté et je me suis réveillée avec ce rêve encore très présent. Alors que j'attendais que mon mari soit prêt, j'ai regardé machinalement les tableaux de la chambre. J'ai découvert avec stupéfaction que l'un des tableaux accrochés au mur, représentait un arlequin de petite taille. Mais le plus  incroyable était que l'auteur du tableau s'appelait  "Raymond", qui est mon nom de naissance !(D)

    Les histoires incroyables des internautes 

    Le rendez-vous de l'au-delà

    Pendant les vacances d'été, mon mari ,mon fils et moi-même, roulions en direction de l'Ariège où nous étions attendus chez des amis. Nous avions décidé de prendre notre temps en passant par des routes secondaires, afin de mieux profiter des paysages campagnards. Nous approchions de la cité de Carcassonne, quand nous nous sommes retrouvés sur une très petite route, après avoir raté une bifurcation. Nous avons tout de même continué sur celle-ci, pensant pouvoir retrouver plus loin le bon chemin. Une voiture roulait lentement devant nous. Alors que nous la doublions, nous nous sommes aperçus que la plaque d'immatriculation indiquait le même département que le nôtre. Et là, nous avons eu la surprise de reconnaître la conductrice qui était une amie. Après lui avoir fait des signes de reconnaissance, elle s'est arrêtée, autant étonnée que nous. Elle nous a alors appris qu'elle allait en Bretagne pour voir son père qui était mourant, bien qu'elle n'avait pas envie d'y aller, leur relation n'étant pas au beau fixe. Comme par hasard, elle s'était trompée également de route exactement au même endroit. Quel était le pourcentage de chance pour que cela arrive ?
    Nous sommes donc restés ensemble le soir et avons partagé un repas pour fêter notre rencontre qui, à notre avis, devait bien avoir un sens. Après nous être restaurés,  nous avons déambulé dans les rues de Carcassonne lorsque mon fils qui avait 7 ans, nous demanda l'heure.
    Il était 22h30 … et quelques minutes plus tard le portable de notre amie sonna pour lui annoncer le décès de son père qui s'était éteint à ... 22h30 ! Nous avons été fort surpris tout en pensant qu'il devait vraiment y avoir une raison derrière toutes ces coïncidences. Peut-être étions-nous là à cet instant précis, afin de prier ensemble pour le père de notre amie qui était seule et désemparée. Nous avons alors vécu un moment très fort, plein d'amour et de compassion, et avons tous ressenti que son père était parti tranquille et en paix. Un sourire s'est en effet dessiné sur nos lèvres à tous au même moment, pendant cet accompagnement spirituel. Notre amie a repris la route dès le lendemain, plus sereine et rassurée qu'à son arrivée. En repensant à cette histoire j'ai eu  la sensation qu'une intervention divine, une force télépathique, nous avaient donnée rendez-vous sur cette route  à la minute près,  comme dans un puzzle où l'on replace les éléments à l'endroit approprié. (A.C.) 

    Les histoires incroyables des internautes

    La flèche de Monségur

    Les histoires incroyables des internautes

    Lors de la visite de Monségur, haut-lieu Cathare, il arriva encore un fait inexpliqué. Je montais sur le « pog » (la colline), d'une démarche tranquille avec le même ami, quand celui-ci remarqua qu'il avait vu un objet qui lui paraissait familier au bord du chemin, mais il ne l'avait pas ramassé. Nous continuâmes l'ascension, quand il eut soudain une douleur fulgurante dans le dos, et il me dit « c'est la flèche, ils m'ont eu ! », en mettant un genou  à terre, pouvant à peine respirer. Ceci nous stupéfia, car il avait souvent une marque rouge qui le grattait fréquemment sans raison apparente à cet endroit du dos. Quand cela lui arrivait il disait qu'il aurait voulu sortir « quelque chose » de cette blessure...Après dix minutes de repos au bord du chemin, nous décidâmes de continuer à monter jusqu'au sommet pour visiter les ruines du château. Tout se passa bien. Au retour, nous visitâmes le musée du village et, arrivant devant l'une des vitrines, il s'arrêta comme s'il avait vu un fantôme en montrant un objet qu'il reconnaissait mais ne savait pas ce que c'était. En lisant l'étiquette, nous découvrîmes que c'était une pointe « d'arbalète » !  Mais le plus étonnant restait à venir... Passant devant la caisse, il vit au-dessus du bureau une reproduction de tableau représentant...un chevalier à cheval qui arrivait près d'une mare d'eau, un flèche d'arbalète plantée dans son dos ! Il demanda à la vendeuse si la gravure était à vendre, mais il n'y en avait plus qu'un seul exemplaire, celui sur le mur et elle ne pouvait pas le donner. Je lui dit alors qu'il valait mieux de toute façon laisser ces mémoires là où elles étaient et ne pas les ramener encore à la surface...surtout, et c'est là le plus insolite, qu'il s'était vu maintes fois pendant des exercices méditatifs, sur un cheval au retour de croisades, blessé par une flèche dans le dos, sans pouvoir revenir dans son propre château, car il se noya dans une marre d'eau en tombant du cheval...cela fait beaucoup de coïncidence pour une seule visite ! J.J. Charbonier fait aussi référence à des faits similaires concernant « les stigmates de vies antérieures, où ceux-ci ne nous appartiendraient pas en propre, mais seraient les réminiscences  d'une conscience délocalisée qui s'exprimerait par notre corps. (CHARBONIER Jean-Jacques, Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie, p. 87, Trédaniel, 2013) (Cat)

    Les histoires incroyables des internautes

    L'Ange Gardien

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    Je m'apprêtais à partir en voiture pour chercher des amis à la gare, située dans une grande ville. Ceux-ci ne devaient arriver que tard le soir, vers 23h. Cela ne me plaisait pas de sortir à cette heure tardive loin de chez moi, et je me demandais si j'allais emmener mon chien, celui-ci étant de grande taille et impressionnant. Finalement, après avoir tergiversé quelques minutes, je décidais de l'emmener. Arrivée dans la ville, j'ai commencé à chercher ma route car il y avait des travaux et je ne reconnaissais plus du tout la bonne voie à prendre. Je demandais donc à des policiers qui faisaient leur ronde et ils m'indiquèrent le chemin, mais finalement, je me trompais tout de même, et me retrouvais dans un quartier plutôt glauque, peu engageant, d'où j'avais hâte de sortir...J'ai bloqué les portes de l'intérieur, mon chien à l'arrière de la voiture commençait à grogner. Des dames sont sorties d'un immeuble avec des jeunes hommes, et j'ai entrouvert ma fenêtre pour leur demander dans quelle direction était la gare. L'une d'elle me dit de la suivre, mais il fallait attendre qu'elle retourne à sa voiture. Je n'avais pas trop confiance, mais j'ai décidé de l'attendre, quand soudain, un gros 4x4 s'est arrêté à ma gauche en freinant brutalement. La fenêtre côté passager s'est ouverte et un homme d'une trentaine d'années habillé en militaire avec un gros sac posé à côté de lui, m'a demandé si j'avais des problèmes. Je lui ai donc raconté brièvement mon histoire et il m'a dit d'un air autoritaire : « Suivez-moi, je vous montre ! ».Je ne sais pas pourquoi, mais en une fraction de seconde, j'ai senti qu'il fallait le suivre sans discuter, il n'y avait aucun doute là-dessus ! De plus, mon chien avait arrêté de grogner et semblait plus tranquille. Je l'ai donc suivi dans des ruelles étroites à vive allure, sans savoir où nous étions, mais dans une confiance absolue. Il m'a emmenée effectivement sur la route de la gare, et alors qu'il me montrait du doigt la direction à prendre, et n'étant pas rassurée d'être seule dans la ville, je lui demandais de me précéder encore un peu, et il me ramena directement jusqu'à la gare, bien que cela risquait de le faire arriver en retard à la caserne. Je pense qu'il a été ce jour-là mandaté par mon ange-gardien ! Je les en remercie vivement tous les deux ! Je ferais ici référence à la page 115 du livre de J.J. Charbonier (CHARBONIER Jean-Jacques, Les 3 clés pour vaincre les pires épreuves de la vie, Trédaniel, 2013), où il relate une histoire approchante de celle-ci, et où il conclut : « Ils sont capables de tout là-haut quand ils veulent aider quelqu'un ! ». (Cat)

    Les histoires incroyables des internautes

    Les gnomes

    Les histoires incroyables de nos visiteurs

    J'étais en stage de Reiki dans le Mercantour, et nous devions partir deux par deux pour nous donner des soins énergétiques au pied des arbres de la forêt. Je m'allongeais la première et l'amie avec moi commença le soin pendant lequel je me suis sentie totalement fondue avec l'environnement naturel des lieux. Je faisais « partie » de la forêt. A un moment, je m'aperçus que je « voyais » (j'avais les yeux fermé) la souche d'un arbre tombé depuis bien longtemps, où ne restait que la base du tronc, formant au centre une jolie petite « baignoire naturelle » aux bords moussus et frais. J'étais déjà bien étonnée de voir cela, quand je vis soudain une foule de présences rigolotes, debout sur les bords de la « baignoire ». C'était des petits êtres – des gnomes ? - habillés de vêtements colorés, et portant des chapeaux pointus également de couleurs vives. Ils étaient joyeux, chantaient et sautaient en dansant ! Je les ai observé pendant un moment, puis le soin s'est terminé, et je suis revenue à mon état normal de veille. J'ai ensuite fait le soin à cette amie, puis sur le chemin du retour, elle commença à me dire qu'elle avait vu quelque chose de très étrange pendant le fameux soin... Je lui demandais ce qu'elle avait vu...et elle me raconta exactement la même chose que mon « voyage parmi les gnomes »... ! Nous nous sommes alors dit que nous n'avions pas rêvé ! Il y avait bien tout ce Petit Peuple vivant dans la forêt ! (Cat)

      Les histoires incroyables des internautes

    Guérison mystérieuse

    En 2006, un problème de santé me préoccupait. Un soir, avant de m'endormir, j'ai demandé aux guides de m'aider et de me libérer de ce problème, puis j'ai éteint la lumière. Aussi incroyable que cela puisse paraître, j'ai vu un téléphone mobile apparaître devant moi dans le noir, l'écran éclairé et comportant un message codé, incompréhensible bien évidemment, d'une écriture aux signes inconnus. Puis, quelques secondes plus tard, tout a disparu. Je précise que je ne dors jamais avec mon téléphone près de moi, je l'éteins pour la nuit et il reste dans ma salle de bain. Depuis, ce soir-là, je n'ai plus ressenti les symptômes de cet ennui de santé. Ces quelques expériences vécues apporteront peut-être une réponse aux interrogations que celles et ceux qui vivent des situations similaires se posent. Christal  

      Les histoires incroyables des internautes

    L'homme au chapeau noir

    Les histoires incroyables des internautes

    Mon père m'a raconté cette histoire très étrange qui n'a jamais été élucidée. Cela se passait à St Germain l'Herm en Auvergne où habitait mon grand père. Ce dernier lisait beaucoup et passait tous ses loisirs à apprendre. Il était doué d'une excellente mémoire, et connaissait le dictionnaire par coeur, il aimait l'astrologie, les sciences et l'ésotérisme. Il avait également un certain magnétisme. Un jour, quelqu'un frappa à la porte de sa maison. C'était un personnage énigmatique, vêtu de noir avec un large chapeau qui cachait son visage, personne ne le connaissait et pourtant cet homme venait de très loin pour le voir. L'homme au chapeau savait que mon grand père avait certains pouvoirs et le but de sa visite était de lui demander de partir avec lui, afin de l'emmener dans une grande ville pour qu'il exerce ses dons et ses connaissances. Mon grand père refusa de le suivre, car cela ne l'intéressait pas de quitter son village, sa femme, et ses enfants, et il ne pensait pas pouvoir faire ce que l'homme au chapeau lui demandait. Ce dernier insista et lui demanda de le croire. Pour lui prouver sa bonne foi, l'homme étrange pointa alors son doigt en direction d'une chaise qui se mit aussitôt à bouger toute seule. Puis, devant l'étonnement de mon grand père, il continua en disant qu'il allait faire sonner les cloches de St Germain l'Herm uniquement par la force de sa pensée. Et là encore, à sa grande stupéfaction, les cloches se mirent à sonner pendant quelques secondes sans aucune explication rationnelle. A cet instant, mon grand père fut tellement effrayé qu'il finit par dire à l'étranger que tout cela lui faisait peur et qu'il devait partir immédiatement. L'homme au chapeau noir s'en alla effectivement en emmenant avec lui son mystère, sans savoir quelles avaient été ses véritables intentions. Mon avis est que cet homme devait être un rose-croix ou un franc-maçon, en tout cas quelqu'un s'intéressant à l'ésotérisme, ou bien un homme qui avait lui aussi des dons encore plus forts que ceux de mon grand père. Dommage, car j'aurais bien aimé connaître ces fameux dons !(JP)

    Les histoires incroyables des internautes

    L'arbre lumineux

    Les histoires incroyables des internautes

    Cette histoire se passe en Auvergne, au lieu dit Pierre Bille près de St Germain l’Herm. Les forêts de sapins qui entourent le village sont nombreuses et ce jour là, mon père devait faire une coupe de bois pour la scierie qui l’employait. Mon père travaillait dur et c’est seulement vers le soir qu'il rangeait ses outils. C’est alors qu’il s’aperçut, que la souche d’un sapin qu’il avait coupé, émettait une lumière extraordinaire et indéfinissable. Cette lumière était d’un blanc tirant sur le vert comme si l’arbre était phosphorescent. La souche était tellement lumineuse, que plus la nuit arrivait et plus la forêt était éclairée par cette lumière venue d’ailleurs. Mon père, très étonné, trouvait que cette lumière était merveilleuse, aussi, il prit un morceau du bois provenant de cette souche et l’emporta à la maison. J’étais jeune à l’époque, et je peux vous dire que ce petit bout de bois posé dans ma chambre à éclairé mes nuits pendant au moins deux semaines. Puis la lueur a commencé à diminuer pour disparaître complètement. En y réfléchissant, ce phénomène étrange a pour moi une explication. St Germain l’Herm est connu comme un haut lieu druidique et cet endroit était sur l’emplacement de l’ancien village où se trouvaient les tombes de l'ancien cimetière. L'arbre ayant été coupé précisément sur ce lieu, l’eau peut avoir exporté le phosphore des os d'une tombe, qui, ayant été pompé par la sève de l’arbre pendant des années, a pu produire cette luminescence lorsque l’arbre a été coupé en éclairant la souche. (JP)

    Les histoires incroyables des internautes

    La voix venue d'ailleurs

    Mon beau père était une personne très particulière, il entendait des voix ! La plus belle histoire qu'il ait pu nous raconter était celle-ci :"...Je venais de rencontrer Georgette, j'éprouvais pour elle beaucoup de sentiments et le moment était peut être venu de la demander en mariage. Je me trouvais à ce moment-là dans le village près de l'église et mon intention était d'aller prier. Je suis rentré dans l'église et au moment ou je m'agenouillais, j'ai entendu une belle voix qui venait du ciel. Cette voix me disait "Aime-la ! Aime-la !". Cela m'a fait presque peur, car je me demandais, qui me parlait ainsi ? Je me suis rendu compte que cela venait d'ailleurs. J'ai pensé alors que c'était un ange qui me répétait sans cesse "Aime la". Quand je suis sorti de l'église, je suis allé dire à Georgette que je l'aimais...". Mon beau père a été handicapé et malade presque toute sa vie, mais, à ses côtés, sa femme Georgette a tout fait pour faire pour que sa une vie soit la plus belle possible. La voix avait raison. Mon beau père avait bien fait son choix. (D)

    Les histoires incroyables des internautes

    L'apparition

    A une époque de ma vie, travaillant en Principauté de Monaco, sans être pour cela très fortunée, il me fallut quitter mon studio situé dans un immeuble de luxe pour emménager dans un petit deux-pièces près de la mer, dans un village avoisinant. Celui-ci était situé au-dessous d'une voix ferrée dans une vieille maison de pêcheur. Après l'été au son des vagues, l'hiver arriva avec le froid et l'humidité, et un simple chauffage d'appoint. Une nuit, je fus réveillée une première fois par l'apparition d'un visage, qui, sans me faire peur, me mit mal à l'aise toute la journée suivante. Quelques nuits plus tard, je fus à nouveau réveillée par une voix qui me disait : "Nous entrons dans la chambre des vivants". Je ressentis alors comme un vent glacial et je pris peur. Cela m'avait impressionnée et je commençai à me demander si j'avais bien fait de prendre cette location.

    Puis, j'allai passer le week-end chez mes parents, où il faisait bon avec un excellent chauffage central, et leur présence me rassura. Malgré cela, la nuit suivante, je fus à nouveau réveillée par l'apparition d' un très beau visage ressemblant un peu à celui d'une femme d'Egypte Antique, très maquillée, avec des cheveux noirs coupés au carré et raides. Je ne vis que son buste. Cela ne dura que quelques secondes et ne me fit pas peur, bien que je trouvai ces manifestations très étranges. Je perçu encore cette dame deux ou trois fois. Rencontrant plus tard ma propriétaire, celle-ci m'annonça que j'allai avoir des voisins, ce qui n'était pas pour me déplaire. J'en profitai pour lui demander qui avait habité la maison avant moi.

    Elle me raconta alors qu'une jeune femme dépressive avait habité cet endroit, et qu'elle s'était suicidée en marchant sur la voix ferrée juste au moment où un train passait. Je vis immédiatement la relation avec mes visions de la nuit, et lui demandai plus de précisions sur l'aspect physique de cette malheureuse dame. La propriétaire la décrivit ainsi : « belle avec des cheveux coupés au carré, brune et très maquillée... ». (D)

    Les histoires incroyables des internautes

    Les loups musiciens

    Voici une histoire authentique survenue à mon grand père Alphonse.

    Ceci se passait en 1895, à St Germain en l’Herm, petit village situé dans le Livardois en Auvergne. Alphonse n’avait jamais appris la musique, mais il jouait naturellement du violon.

    A l’époque, lorsqu’il y avait un mariage ou une fête, pour agrémenter l’événement, on faisait venir un musicien. C’est à l’occasion d’une fête, dans le village du Fournols à quelques kilomètres de là, qu' Alphonse avait été demandé. St Germain l’Herm se trouve sur un plateau entouré de forêts de sapins et il était courant, à l’époque, d’y rencontrer des loups. Après avoir jouer du violon une bonne partie de la nuit, Alphonse pris le chemin du retour. C’est en traversant la forêt de l’Etal faiblement éclairée par la lune, qu’il fut suivi soudainement par une meute de loups. Si un loup n’est pas forcément dangereux, une meute bien organisée peut l’être. Aussi, mon grand père prit peur et chercha un endroit pour se protéger.

    Dieu lui vint en aide, car sur le chemin qui relie St Germain au Vernet, il y avait quelques granges, et il se réfugia sur le toit de l'une d'elles. Une fois sur le toit, il fut vite entouré par plusieurs loups. Qu’allait-il faire? Il n’avait rien pour se défendre et il faisait encore nuit. C’est alors qu’il pensa utiliser son violon pour les dissuader les loups de rester autour de la grange. Il se mit à jouer du violon et... miracle ! Les loups, stupéfaits par ce son étrange, se sont calmèrent. Plus Alphonse jouait et plus les loups l’écoutaient, si bien que mon grand père continua son concert et joua même avec plaisir pour ces auditeurs originaux. Tous les loups restèrent couchés, apparemment enchantés par cette musique. Dès les premiers rayons du soleil, les loups se levèrent et disparurent comme ils étaient venus. Mon grand père rentra chez lui indemne et content d’avoir vécu une aussi étrange aventure. L’histoire ne dit pas ce que les loups ont ressenti en entendant cette jolie musique, mais on dit que la musique adoucit les mœurs ! Si vous vous promenez un jour dans le bois de Pommerol près de St Germain l’Herm, vous entendrez peut être encore quelques hurlements de loups, mais, ce seront alors des loups musiciens ! (J.P.)

    Les histoires incroyables des internautes

     

     

    Vous pouvez partager nos histoires à condition d’en respecter l’intégralité et de citer : Les émanants