• Les lanternes célestes

    Spiritualité et bien être

    Les Lanternes célestes

    Les lanternes célestes

     

    Les lanternes célestes (également appelées sky lanterns, lanternes volantes ou lanternes thaïlandaises) sont des ballons à air chaud traditionnels utilisés depuis plusieurs siècles en Asie du Sud-Est. Fonctionnant sur le même principe que la montgolfière, les lanternes célestes ressemblent à de gros lampions capable de s'envoler. Elles sont conçues à partir de papier de riz fixé sur un cercle de bambou, et disposent d'un brûleur en papier de cire, relié au cercle de bambou par deux ou quatre fils de métal. Une fois allumée, la flamme chauffe l'air contenu dans la lanterne, abaissant ainsi sa densité, ce qui a pour effet de faire s'élever la lanterne dans les airs. Les lanternes célestes sont conçues pour voler tant que le brûleur reste allumé, après quoi elles redescendent lentement vers le sol.

    La plupart des lanternes célestes sont biodégradables (le papier de riz se désagrège au contact de l'eau). Par souci de sécurité, certaines sont entièrement traitées contre le feu (traitement ignifuge) afin d'éviter au papier de s'enflammer au décollage ou pendant le vol.

    Une lanterne moderne 

     Histoire

    Festival Loy Kratong à Mae Jo, près de Chiang Mai >D'après la tradition populaire chinoise, la Lanterne Kongming (孔明燈), premier ballon à air chaud de l'histoire, fut inventée par l’un des plus brillants tacticiens de l’époque des Trois Royaumes Zhuge Liang (181-234 ap. J.C.) (諸葛亮, alias 諸葛孔明) plus connu sous le prénom social de Kongming. Au début du 3ème siècle après J.C., Zhuge Liang eut l'idée d'utiliser des lanternes volantes pour la signalisation militaire.Les lanternes fonctionnant grâce à un brûleur, leur utilisation doit être faite avec prudence (risques d'incendie). L'utilisation de lanternes traitées contre le feu permettent d'éliminer une part importante de ce danger. Elles sont faites pour être utilisées à l'air libre. Il est important de ne pas les utiliser en cas de pluie ou de vents forts (>8 km/h). En effet, la pluie alourdit sérieusement la lanterne. Aussi, en présence de vents forts, l'air chaud s'échappe de la lanterne. Dans les deux cas, la lanterne risque de voler bas et peut représenter un danger. Toutefois, en respectant les consignes de sécurité, les lanternes célestes restent relativement peu dangereuses comparées aux feux d'artifice par exemple, dont la nature explosive peut causer des blessures.

    (source : wikipedia)

     

    Les lanternes volantes sont traditionnellement lachées dans le nord de la Thaïlande durant le festival de la pleine lune (yee peng festival). Généralement, au moment de lâcher une lanterne, les Thaïlandais font un voeu, plus la lanterne s'envole haut et loin, plus le voeu aura de chances d'être exaucé. Pour les Thaïlandais, les lanternes volantes représentent une forme de connaissance et leur lumière qui s'élève est à même de les guider sur le chemin de leur vie.

    Actuellement le lâcher de lanternes est un véritable phénomène de société au Royaume-Uni, Etats-Unis et Brésil.

    (source : lanternes-thai.com/

        

     

    Pour la petite histoire…

    Les lanternes célestes sont très utilisées en Asie du Sud-est pour les célébrations, notamment en Thaïlande où elles sont connues sous le nom de « Khom Loy ». Toutes les années, des milliers de lanternes s’élèvent dans le ciel en commémoration du tsunami de 2004.

    Étant apparentée à la Montgolfière, on tend à attribuer la compréhension de ce principe « du plus léger que l’air » aux frères Montgolfier. Or, l’histoire révèle que les premiers aérostats à air chaud on été conçu par l’inventeur et prêtre brésilien Bartolomeu Lourenço de Gusmão, qui présenta dès le mois d’août 1709 au Portugal, des prototypes volants de petite taille, alimentés par des bougies ou par une écuelle remplie d’alcool en combustion. 

    Bartolomeu Lourenço de Gusmão et les premiers aérostats

    Bartolomeu Lourenço de Gusmão et les premiers aérostats 

    Bien que le premier brevet ait été déposé par l’inventeur Gusmão et qu’il soit reconnu comme le père de l’aérostation, ces expérimentations ne trouvèrent d’intérêt que par la maîtrise scientifique du phénomène et les applications qui pouvaient en découler. Ce sont alors les frères Montgolfier qui en 1783, construiront un prototype capable d’embarquer des passagers.

    Cependant, d’après les publications du Sinologue Joseph Needham qui s’interessa à l’histoire des sciences et des techniques dans la civilisation chinoise ; il apparaît que les chinois utilisaient déjà les ballons à air chaud au IIIe siècle av. J.-C. 

     (source : lejardindekiran)

     

    Spiritualité et bien être  

      

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait  plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"