• Les moulages ectoplasmiques

    Surnaturel et fantastique

    Les moulages ectoplasmiques 

    Ectoplasmes : Un phénomène disparu ?

    Ce phénomène que l’on qualifie tantôt d’idéoplastie, tantôt de téléplastie se définit par la “ sortie ” du corps d’un sujet Psi que l’on nomme plus couramment médium, d’une substance amorphe ou polymorphe.

    Les moulages ectoplasmiques     Les moulages ectoplasmiques  

     

    Cette substance se constitue en représentations diverses qui sont généralement des représentations d’organes plus ou moins complexes : têtes, mains, corps entiers ou partiels, animaux ou encore sous forme de substances gazeuses, vaporeuses, liquides ou solides qui s’extériorisent du médium. La forme vaporeuse est fréquente.

    Ces productions sont couramment nommées : ectoplasmes. La parapsychologie moderne préfère le terme de plasma psi. Dans toute l’histoire contemporaine de la parapsychologie, la phénoménologie ectoplasmique est sans doute la plus discutable tant les fraudes avérées furent nombreuses. Comme tout phénomène rentrant difficilement dans le cadre de nos connaissances psychophysiologiques classiques, il est plus confortable de rejeter en bloc ce type de phénomènes en s’appuyant sur quelques expériences falsifiées.

    Pourtant si nous passons au crible les principales observations effectuées par les chercheurs de l’époque (1870 – 1930), les doutes sur la réalité du phénomène ne sont plus de mise. Des savants et scientifiques de grand renom se sont intéressés à l’idéoplastie : W. Crookes, P. Richet (prix Nobel de Médecine), l’astronome C. Flammarion, Dr Geley et plus près de nous le professeur R. Tocquet, sont parmi les personnalités qui ont pris une position favorable sur la réalité des phénomènes qu’ils ont observés.

    Les plus grands savant étudient et attestent la réalité du phénomène ! En mai 1923, un manifeste de 34 personnalités, dont celles déjà citées, a été diffusé dans la communauté scientifique et publique. Ce manifeste décrivait avec force détails les conditions expérimentales draconiennes auxquelles étaient soumis les médiums ; conditions excluant toutes possibilités de subterfuges. Même les expérimentateurs devaient se soumettre à la plus grande rigueur expérimentale. Les lieux où se déroulaient les expériences étaient expertisés au préalable.

    Cinq médiums au moins furent authentifiés comme d’authentiques producteurs de plasma psi (ectoplasmes). On citera D.D. Home , Eusapia Paladino, Jean Guzik, Franek Kluski, Rudi Schneider. Le professeur Robert Tocquet, qui m’honorait de son amitié, m’avait longuement entretenu sur les expérimentations qu’il avait lui-même menées avec les médiums téléplasmiques Guzik, Kluski et Schneider.

    Robert Tocquet ajoutait à sa formation scientifique celle d’un illusionniste expert, ce qui dans ce type de recherches, s’est relevé précieux. Des moulages de mains d’adulte mais de la taille de celles d’un enfant Nous citerons ici, les moulages d’idéoplasties ayant la morphologie identique à celles de mains d’adultes : rides, plis, sillons, etc., mais de la taille de celle d’un enfant ! Pour s’assurer de la réalité paranormale de ces mains “ matérialisées ”, dans notre exemple, par Franek Kluski, on a disposé au voisinage du médium un baquet rempli d’eau très chaude sur laquelle surnageait une couche de paraffine fondue. Les formations téléplastiques émanant du médium – les mains – plongeaient dans ce bain brûlant.

     On entendait un certain barbotage, puis venaient se déposer sur les genoux des assistants des minces “ gants ” de paraffine ainsi formés. Ensuite, il ne restait plus qu’à couler du plâtre dans les moules et ainsi obtenir des moulages de plâtre. Moulage d’une main fantomatique obtenu grâce à la médiumnité de Kluski. A gauche la main du Prof. Tocquet ; à droite le moulage de l’ectoplasme de Kluski : une main de la dimension de celle d’un enfant, mais en tous points identiques à celle d’un adulte ! La position du pouce en crochet eût rendu impossible tout retrait d’une main normale du gant de paraffine.

        

    Beaucoup de ces moulages ectoplasmiques sont conservés à l’Institut Métapsychique International et peuvent être observables à loisir. Outre la constatation d’une taille “ anormalement ” petite desdites mains ; le gant de paraffine constitue lui-même une preuve irréfutable : pas de trace de raccords, de “ soudures ”, opération de démoulage/moulage impossible du fait de la forme des mains empêchant tout retrait, minceur des “ gants ” qui se seraient brisés à la moindre tentative de retrait frauduleux. D’autres preuves sont venues renforcer la réalité de l’idéoplastie. Un luxe inouï de contrôles … L’observateur a changé inopinément la couleur de la paraffine qu’il a bleuté.

    On a bien retrouvé sur les gants de paraffine la même couleur et puis – luxe opératoire supplémentaire- il a été décidé de mettre du cholestérol (qui est incolore), là aussi après analyse, on a retrouvé les traces du cholestérol dans la paraffine. A plusieurs reprises, les expérimentateurs ont essayé de prélever du plasma psi aux fins d’analyse. Ce qui ne fut guère possible, du fait que le médium hurlait de douleur et parfois s’évanouissait dès que l’on voulait tenter de prélever “ sa ” substance.

    Le lien entre le médium et “ son ” plasma disparaissait instantanément dès que l’on tentait de le toucher. Moulage de mains matérialisées-Société d'Etudes Psychique de Varsovie-Pologne En 1958, une expérience avec un médium téléplaste ; Keith Rhinehart, fut observée par un groupe de savants japonais.

    Ces derniers purent prélever un peu de la “ matière ” émise par le médium. Ils purent constater la présence de quelques cellules, vraisemblablement d’origine humaine, sans que l’on sache à quel organe ou appareil les attribuer -, ainsi que d’une substance associée à ces cellules, que l’on n'a jamais pu identifier.

     Au Brésil, A Ranieri, commissaire de police à Sao Paulo , a publié en 1955 un fascicule indiquant comment il avait lui aussi obtenu des moulages de mains « fantômes » grâce au médium Francisco Peixoto. La SPR - Society for Psychical Research - de Londres (le plus ancien centre de recherches scientifiques sur le paranormal, fondé en 1882) dispose de photographies de ces moulages mais également d’informations sérieuses concernant un autre médium, Julio Ribeira ,qui aurait produit régulièrement des ectoplasmes entre 1985 et 1989.

    Dans un grand cercle spirite anglais, plusieurs médiums produiraient actuellement des ectoplasmes. L’ingénieur chimiste Michel Granger aurait été commis pour expertiser lesdits phénomènes. Ce sont à notre connaissance, les dernières observations dignes d’intérêt qui auraient été effectuées. Peu d'observations scientifiques de nos jours En 1994, des scientifiques britanniques ont rouvert le dossier du grand médium téléplaste : Franek Kluski ; ceci afin de faire taire les discussions opposant sceptiques et partisans de ce genre de phénomènes.

    De nouvelles expertises rigoureuses ont pu être menées grâce aux dossiers d’études concernant ce médium : conditions opératoires, contrôles, fouilles impromptues, photographies, éclairage, etc. Photographie prise pendant une séance dont Kluski était le médium téléplaste, montre la matérialisation d’un énorme rapace (buse) sur son épaule. Séance de Frankek Kluski à Varsovie (matérialisation d'un corps entier) D’une manière générale, les conditions imposées – non négociables par Kluski – étaient irréprochables.

    Disons qu’aujourd’hui on ne ferait pas mieux. Bien sûr, on ne saurait être aussi affirmatif lorsque ces démonstrations eurent lieu dans les salons des célébrités du moment où vraisemblablement les fraudes furent de mise. Les expériences en laboratoire du Dr Osty avec le téléplaste Rudi Schneider comprenaient des dispositifs sophisitiqués ; tels que émetteur infrarouge, photocellule à relais, déflagrateur au magnésium (notre flash actuel), des miroirs plan, etc.. Vue du dessus.

    Est-ce que la quasi disparition de nos jours des ectoplasmes est imputable aux progrès techniques qui rendent plus pointues les expériences et excluent toute tricherie ? A la faveur de ce que l’on vient d’exposer, on ne peut affirmer que cet argument soit à mettre en exergue.

    Au XXIème siècle, les chercheurs préfèrent traquer le Paranormal dans l'infiniment petit Les chercheurs parapsychologues et les scientifiques s’intéressent plus à expérimenter sur des phénomènes moins spectaculaires mais beaucoup plus probants pour eux, comme par exemple, l’action des sujets (médiums) sur des générateurs de nombres au hasard (GNA) ou des émetteurs de photons dont il faut « orienter » la trajectoire.

    Ce choix paradoxal, de microphénomènes en regard à des effets paranormaux bien visibles a un énorme mérite aux yeux des observateurs : c’est d’être totalement infalsifiable !

    Les matérialisations de corps entiers de personnes restent à démontrer... Les matérialisations de corps entiers de personnes par un médium semblent non seulement rares, mais hélas, n’ont jamais fait l’objet d’observations hors de toute critique.

     Le cas du médium Florence Cook qui fit se “ matérialiser ” en un corps fait de chair et de sang, l’esprit de Katie King, défraya la chronique dans les années 1870. On regrettera la conclusion qui s’est imposée suite à l’observation attentive de témoins présents à plusieurs séances de Florence Cook : mystification et compérage avec… son mari ! Matérialisation de l'esprit de Katie King par Florence Cook Ce qui ne nous autorise pas pour autant à nier la réalité de ce phénomène en s’aidant de cette fâcheuse anecdote.

    Ce phénomène disparaîtra-t-il dans les prochaines décennies ? Il n’y a aucune raison objective pour que ce soit le cas, mais la rareté des sujets se prêtant à la rigueur expérimentale d’une part et la frilosité des scientifiques pour initialiser ce genre de recherches d’autre part, semblent bien nous préparer à cette disparition. On aimerait que l’engouement, voire la passion qui anima de 1870 à 1930, de nombreux grands savants dans la recherche sur l’idéoplastie, renaisse avec la jeune génération de scientifiques pour l’étude du paranormal dans sa diversité phénoménologique actuelle.

    Article signé Jean-Pierre Girard Source : Besoin de savoir (source : infos-paranormal)

     

     

       

    Surnaturel et fantastique 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"