• Les ondes électromagnétiques

    Espace scientifique 

    LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

    Images et texte reproduits avec l'aimable autorisation du site bio-transition

      Les ondes électromagnétiques

        

    Les ondes électromagnétiques correspondent à des rayonnements produits par des forces ou champs électriques et magnétiques. Elles sont généralement invisibles bien que de plus en plus présentes dans notre environnement avec le développement des téléphones mobiles et réseaux wifi internet.

    Il existe de nombreuses catégories d’ondes électromagnétiques, la lumière en fait également partie.

    Les champs électriques (mesurés en volts par mètre) sont créés par la présence de charges électriques.
    Les champs magnétiques (mesurés en ampères par mètre ou en teslas) exigent une condition supplémentaire pour exister, les charges électriques doivent en effet se déplacer. Les champs magnétiques n’existent que si le courant circule.

     Concrètement, un appareil électrique branché sur une prise de secteur standard d’une tension de 220 V crée un champ électrique même si l’appareil est éteint. Son câble d’alimentation émet également un champ électrique. En plus, une fois l’appareil allumé, ce dernier recevra l’intensité du courant et créera également un champ magnétique.
    A noter également une autre différence entre ces deux champs. Les murs et les cloisons bloquent partiellement les champs électriques mais sont généralement inefficaces pour stopper les champs magnétiques. 

     Les ondes électromagnétiques  

     La classification des ondes électromagnétiques ci-dessous par ordre de fréquence croissante vous donne quelques exemples de présence et/ou d’utilisation dans notre environnement (non-exhaustifs) :

    Les ondes électromagnétiques radioélectriques de basse fréquence:
    – fréquences inférieures à 30 Hz : ondes électromagnétiques naturelles
    – fréquences entre 30 et 300 Hz : réseau électrique et électro-ménager (branché sur du 50 Hz)
    – fréquences entre 300 Hz et 3 KHz : ondes électriques des réseaux téléphoniques
    – fréquences entre 3 KHz et 300 KHz : orages terrestres, radio ondes longues (OL)

    Les ondes radioélectriques de moyenne fréquence:
    – fréquences entre 300 KHz et 3 MHz : radios ondes moyennes (OM), ADSL

    Les ondes radioélectriques de haute fréquence:
    – fréquences entre 3 MHz et 30 MHz : radios internationales, premiers ondes radars (trans-horizon)
    – fréquences entre 30 MHz et 300 MHz : bandes FM, télévision, premières communications aéronautiques, premiers satellites météo

    Les micro-ondes de très haute fréquence dites hyperfréquences:
    – fréquences entre 300 MHz et 3 GHz : téléphones mobiles, ondes Wifi, bluetooth, fours à micro-ondes, chauffage par induction, antennes relais
    – fréquences entre 3 GHz et 30 GHz : télévision par satellite, premières communications radio-astronomiques
    – fréquences entre 30 GHz et 300 GHz : satellites, radars, recherches.    

    Les ondes électromagnétiques 

     Les infrarouges:
    – fréquences entre 300 GHz et 384 THz (utilisées dans de nombreux domaines comme technique de chauffage, de vision nocturne, de détection, …)

    La lumière visible :
    – fréquences entre 384 THz et 750 THz (soleil, ondes du spectre optique visible par l’Homme)

    Les rayonnements ionisants:
    – les ultraviolets à des fréquences entre 750 THZ et 300 PHz (soleil, imagerie médicale avec fluorescence, cabines de bronzage artificiel, désinfection de surfaces, désinsectisation, …)
    – les rayons X à des fréquences entre 300 PHz et 30 EHz (contrôle dans les aéroports, radiographie, scanners, radiothérapie, …)
    – les rayons gamma à des fréquences supérieures à 30 EHz (radioactivité) 

     Les ondes électromagnétiques

     Que dit la réglementation française ?
    En France au niveau des réseaux électriques, les valeurs limites d’exposition des ondes de basse fréquence (de 0 à 300 GHz) sont basées sur les recommandations européennes de 1999. Elles garantissent à priori une densité de courant dans le corps inférieure à 2 milliampères par mètre carré. Cette loi indique les valeurs suivantes:

    * champ électrique maximum: 5000 Volts/mètre
    * champ magnétique maximum: 100 microTesla

    Les valeurs limites d’exposition des ondes d’hyperfréquence sont basées sur un décret de 2002:
    Pour rappel, les hyperfréquences (de 300 MHz à 300 GHz) sont produites par les émetteurs de télévision et de radio, les stations relais de téléphonie mobile, les téléphones portables ainsi que les téléphones sans fil, le Bluetooth, la wifi, les fours micro-ondes …
    Le décret de 2002 réglemente l’exposition aux champs magnétiques produits notamment par la téléphonie mobile. Les valeurs d’exposition maximale sont comprises entre 29 volts/mètre et 61 volts/mètre en fonction de la fréquence utilisée par le réseau (2G, 3G ou 4G). 

    Les ondes électromagnétiques 

     Les risques des micro-ondes ou hyperfréquences:
    Il s’agit probablement du sujet le plus problématique! Notre environnement électromagnétique a évolué de façon significative au cours de ces vingt dernières années avec notamment l’apparition de la téléphonie mobile et de l’internet.
    De nombreuses recherches ont été réalisées afin d’identifier les dangers potentiels. Un groupe de quatorze chercheurs internationaux synthétisa l’ensemble des études disponibles sur ce sujet en 2007. Ce rapport intitulé Bioinitiative dirigé par David Carpenter, directeur de l’institut de la santé et de l’environnement de l’université américaine de New York présente les principaux effets sanitaires produits par les ondes électromagnétiques. Ce rapport est composé de plus de 600 pages … La liste des effets nocifs potentiels présentée est impressionnante:
    * dommages génétiques au niveau de l’ADN
    * effets sur la fonction immunitaire
    * effets neurologiques et comportementaux
    * risque de tumeurs cérébrales, leucémie et cancer du sein
    * effets sur la mémoire et la maladie d’Alzheimer
    * baisse de la fertilité
    * effets sur l’apprentissage et l’autisme, …
    Ce rapport remet nettement en question les valeurs maximales d’exposition définies par les normes actuelles. Nous ne serions pas suffisamment protégés des risques potentiels pour notre santé. L’équipe de chercheurs recommande en effet un seuil maximal beaucoup plus bas à 0,6 volts/mètre.
    Si ce chiffre est comparé avec la législation en vigueur qui est supérieure à 29 volts/mètre, nous pourrions dire que la différence est énorme! Mais dans les faits, l’exposition moyenne en France semblerait être plus basse, environ 1 volt/mètre. Le problème réside plus dans l’hétérogénéité des champs électromagnétiques en fonction des zones. Certains territoires français auraient des pics d’exposition jusqu’à 10 volts/mètres.

    La suite de cet article ici :  ondes-electromagnetiques 

    LES ONDES RENDUES VISIBLES

    Les ondes électromagnétiques 

    Les ondes électromagnétiques rendues visibles !

     Un designer néerlandais a réussi à mettre au point une application qui permet de rendre visible l'invisible : installée sur un iPad, elle permet de voir le réseau d'ondes électromagnétiques qui nous entoure désormais au quotidien.

    Vous n'imaginez pas la quantité d'ondes électromagnétiques qui gravitent autour de nous. Avec la multiplication des smartphones, des GPS, des routeurs Wi-Fi et des satellites, ces ondes sont devenues omniprésentes dans notre quotidien et pourtant, elles passent totalement inaperçues.

    C'est pour révéler leur importance que l'artiste néerlandais Richard Vijgen a récemment dévoilé une étonnante invention. Il s'agit d'une application installée sur un iPad capable de rendre visible l'invisible. Plus concrètement, elle fait apparaitre à l'utilisateur le réseau d'ondes qui l'entoure. L'invention sera dévoilée à partir de septembre prochain dans le cadre d'une exposition intitulée "The Architecture of Radio" et tenue au Centre d'art et de technologie des médias de Karlsruhe en Allemagne. Le but est de faire découvrir aux visiteurs "l'infosphère" qui les entoure, explique l'artiste.

    "Nous sommes totalement entourés par un système invisible de câbles de données et de signaux radio provenant de points d'accès, d'antennes-relais et de satellites aériens.

    Nos vies digitales dépendent de ces systèmes très physiques pour communiquer, observer et naviguer", indique l'artiste sur le site de l'exposition. L'application fonctionne en déterminant la position de l'utilisateur et en trouvant les antennes-relais situées à proximité.

    Ensuite, le système calcule la position des satellites et combine toutes les données pour faire apparaitre le réseau d'ondes en réalité augmentée sur la tablette. Pour l'exposition, une version spécifique de l'application a été créée pour inclure les routeurs Wi-Fi et câbles éthernet situés dans le site même.

    L'électrosensibilité, une pathologie controversée

    Mais ce que cette expérience des plus ludiques ne révèle pas, ce sont les souffrances potentielles liées à la présence intempestive d'ondes électromagnétiques dans l'environnement.

    Mardi, le Tribunal du contentieux de l'incapacité de Toulouse, a rendu un jugement reconnaissant le syndrome d'hypersensibilité comme un handicap à part entière. La plaignante, une ancienne journaliste de 39 ans, a été reconnue victime de handicap et s'est vu accorder une allocation qui lui permettra d'aménager son logement afin de se protéger des ondes électromagnétiques présentes partout autour de nous. Un jugement qui fait date, puisque pour l'instant la seule action mise en place par le gouvernement était l'établissement d'un rapport sur l'électrosensibilité à l'horizon 2016. Il n'y a toujours aucun consensus scientifique quant au fait que les ondes émises par les antennes-relais et autres systèmes puissent créer une électrosensibilité. Toutefois, les cas et témoignages se multiplient depuis plusieurs années. Et dans un monde où la plupart des données se présentent sous une forme dématérialisée, multipliant par là-même le nombre de terminaux d'émission et de stockage, il devient de plus en plus difficile de nier cette pathologie.

     Publié par Léa Esmery, le 28 août 2015 -  Source : maxisciences

     Une toute nouvelle application va prochainement voir le jour, elle se nomme Architecture of Radio et permet de visualiser les ondes électromagnétiques qui nous entourent et de détecter les antennes relais et les satellites d'observation qui se trouvent à proximité.

    Une application idéale pour les électrosensibles

    Architecture of Radio est une application créée par le Néerlandais Richard Vijgen et qui permet, non seulement de visualiser toutes les ondes électromagnétiques qui nous environnent, mais aussi de détecter les satellites d'observation et les antennes relais. L'application se base sur des données existantes pour pouvoir géolocaliser les émetteurs et calculer leurs positions. Une fois les émetteurs détectés, l'appli est capable d'afficher les ondes qui nous entourent grâce à une visualisation en réalité augmentée.

    Cette application permet de se rendre compte de la quantité d'ondes présentes dans notre environnement et peut également permettre aux personnes électrosensibles de connaître les zones dans lesquelles se trouvent les émetteurs et donc les ondes qui les font souffrir.
    Une toute nouvelle application va prochainement voir le jour, elle se nomme Architecture of Radio et permet de visualiser les ondes électromagnétiques qui nous entourent et de détecter les antennes relais et les satellites d'observation qui se trouvent à proximité.

    Une application idéale pour les électrosensibles

    Architecture of Radio est une application créée par le Néerlandais Richard Vijgen et qui permet, non seulement de visualiser toutes les ondes électromagnétiques qui nous environnent, mais aussi de détecter les satellites d'observation et les antennes relais. L'application se base sur des données existantes pour pouvoir géolocaliser les émetteurs et calculer leurs positions. Une fois les émetteurs détectés, l'appli est capable d'afficher les ondes qui nous entourent grâce à une visualisation en réalité augmentée.

    Cette application permet de se rendre compte de la quantité d'ondes présentes dans notre environnement et peut également permettre aux personnes électrosensibles de connaître les zones dans lesquelles se trouvent les émetteurs et donc les ondes qui les font souffrir.

    Source : zebulon

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"