• Les plus gros mégalithes du monde

    Lieux énigmatiques

    Les plus gros mégalithes du monde

    Une des réalisations humaines préhistoriques les plus remarquables fut notre capacité à travailler avec de la pierre sur une échelle gigantesque et apparemment sans effort, qui, outre les implications techniques, révèle la présence de gens sophistiqués et complexes, qui s'est révélée être tout sauf primitive. 

    Beaucoup d' «estimations» sur cette page ne ​​sont que des estimations - et plusieurs varient d'un auteur à l'autre.

    Note: (1 tonne métrique = 1000 kg), (1 tonne US = 0,907 tonnes métriques), (1 tonne = Imperial 1.016 tonnes métriques) 

     

    L'obélisque d'Assouan, un géant inachevé

    La plus grosse pierre jamais taillée par l’homme, l’obélisque inachevé d’Assouan est donné pour 1 200 tonnes. Mais il n’est jamais sorti de sa carrière. Il n’est pas détaché du socle rocheux.

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Dans une grande carrière de granite repose l'obélisque inachevé, dont la taille a été abandonnée à la suite d’une fêlure dans la roche. C’est le plus grand de tous les obélisques connus à ce jour. Long de près de 42 mètres, il est taillé sur trois faces, mais pas du tout poli ni gravé.

    L’obélisque inachevé est un long bloc de pierre de section carrée, qui s’affine vers la partie supérieure pour se terminer en pointe. Son poids est estimé à environ 1200 tonnes.

    Cette pierre incroyable est plus de deux fois la taille d'un obélisque normal, apparemment abandonné, l'obélisque présente des fractures naturelles apparus dans ses côtés. 

    Ce gigantesque obélisque donne des indications sur la façon dont ces monuments étaient taillés dans le massif granitique. Sans doute à cause d'un défaut dans la roche, les ouvriers l'abandonnèrent, sans le détacher du sol. Cet état d’inachèvement permet de mieux comprendre les procédés d’extraction qu’utilisaient les Égyptiens dans les temps anciens : l'état des immenses saignées latérales montre que la roche était attaquée par percussion (très certainement à l'aide de marteaux ou boules de dolérite), plutôt que par la technique courante à l'époque romaine des encoches et des coins de bois gonflés à l'eau, ou encore des coins métalliques.

    On choisissait d'abord un banc rocheux homogène et dépourvu de toute fissure, puis on aplanissait sa surface par l'application de briques chaudes brusquement refroidies à grande eau. Le granite était alors damé sans relâche à l'aide des boules de dolérite, dont on a retrouvé de nombreux exemplaires formés naturellement dans les vallées de toute cette région désertique, à l'est comme à l'ouest du fleuve. Ces boules pèsent couramment 5 kg, et mesurent 15 à 30 cm de diamètre. Elles permettent de pulvériser, en une heure de travail, le granite d'Assouan sur une épaisseur de cinq millimètres.

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE


    Baalbek, au Liban -. La «pierre du Sud

    La pierre de Baalbek dite Hadjar-el-Qoublé (la pierre du Sud) est donnée pour 21,50 m × 4,80 x 4,20 m soit de 900 à 1100 tonnes, selon des estimations assez constantes. Elle n'est pas sortie de la carrière, et elle est restée plantée en oblique, au lieu de son extraction.

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Les estimations du poids de cette pierre varient considérablement.

    Bien que les estimations les plus élevées de poids incroyable de la pierre inachevée atteint  2.000 tonnes, ces estimations sont désormais considérés comme trop élevé.

    mesures 20.9mx 4,8 mx 4,2 m = 421.344m³.

    'La densité moyenne de granit est de 2,75 g / cm 3'

    Par conséquent, le poids approximatif de cette pierre serait 1158.696 tonnes ?

    Trois autres petites pierres sous la rubrique «Le Grand Terrace» du temple lui-même sont également estimés à peser de entre 750 et 1.000 tonnes chacune, et il ya plusieurs autres pierres colossales pour être vus autour de la grande «Temple du Soleil» à Baalbek.

    Les pierres ont été taillées dans le granit rouge, dont le plus grand est «La pierre du sud» (comme on le voit ci-dessus), encore attachés à la roche. Toutes les grandes pierres utilisées pour le temple du soleil à Baalbek ont été extraites du même endroit, et pris plus d'un demi mile en amont pour construire le grand temple.

    Le Ramesseum, Égypte

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    (photo : Brooklyn Museum - Egypt-Thebes)

    - Le Ramesseum est le temple funéraire du pharaon Ramsès II. Initialement appelé la Chambre des millions d'années d'Usermaatra-setepenra qui unit avec Thèbes-la-ville dans le domaine d'Amon.

    La superficie de ce temple est d'environ dix hectares.

    Une statue de Ramsès II, en granit rose, gît brisée à terre au sein de ce temple dédié entièrement aupharaon Ramsès II ; celle-ci devait mesurer environ dix-huit mètres. Cette statue d'un poids approximatif de mille tonnes, l'une des plus grandes statues du pays, est visible depuis l'extérieur du temple.

    Ainsi nommé par Champollion, le « château de millions d'années » constituait l'endroit où le renouvellement de l'essence divine de pharaon était célébré. Vaste domaine, ceint d'un haut mur d'enceinte, en son centre se trouvait le temple, entouré de bâtiments pour les célébrations des fêtes, des bureaux administratifs, maisons de prêtres, atelier, entrepôts et un palais où résidait Ramsès lors de sa venue sur le site.

    Seuls les fragments de la base et le torse restent de la statue colossale, (19m de haut et pesant environ 1000 tonnes). La pierre de la statue ont été transportés 170 miles sur les terres d'Assouan à Thèbes. Cela aurait été autrefois la plus grande statue (sauf statues sculptées in situ) dans le monde. 

    Colosses de Memnon

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    (photo : Steve F-E-Cameron (Merlin-UK)

    Les colosses de Memnon sont deux sculptures de pierre monumentales situées sur la rive occidentale de Thèbes (Égypte), sur la route qui mène à la nécropole thébaine. Ils sont les derniers vestiges du gigantesque temple des millions d'années d'Amenhotep III, construit durant la XVIIIe dynastie, qui n'existe plus de nos jours. Ils sont situés au lieu-dit Kôm el-Hettan.

    Les Colosses de Memnon, Egypte -. Ces deux géants ont été construits à partir d'un seul morceau de pierre chacun. Ils sont orientés vers le lever du soleil au solstice d'hiver

    Estimations: 2 x 1 000 tonnes (11), 2 x 600 tonnes

    (. Inter Herald Tribune (22/23 décembre 1973).) - 720 tonnes

    (RT Gould; Un livre des Merveilles; 1937, p 133.). - 1200 tonnes.

    Les statues sont faites à partir de blocs de quartzite grès qui a été la pierre extraite à Gabal el-Ahmar el (près de moderne-jour du Caire) et transportés 420 miles sur la terre sans utiliser le Nil à Thèbes. Ils sont trop lourds pour le transport en amont sur ​​le Nil. Le temple mortuaire, construit pour le roi du dix-huitième dynastie Aménophis III (c. 1390-1352 BC), qui se trouvait derrière ces deux chiffres a été complètement dépouillé de sa maçonnerie.

    L'Ethiopie - Le Stellae d'Axoum (Axoum)

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    La zone d'Axoum est le foyer de ce qui était autrefois les sept grands stellae, toutes décorées dans le même style, avec des portes et des fenêtres et des images astrales au sommet. Le plus grand (encore debout) est haut de 21m (70 pieds), mais le plus lourd, maintenant tombé et brisé a été estiméqu'à l'origine,il pesait environ 500 tonnes.

    Axum était l'ancienne capitale politique et religieuse de l'Ethiopie. Bien que la date exacte de sa fondation n'est pas connue, il est connu que la reine de Saba, qui régnait autour de 1000 avant JC avait Axum comme étant sa capitale royale. Axum a également été répandu pour être la maison de l'Arche de l'alliance. 

     Le Grand Menhir Brise

    Le Grand Menhir Brise, Bretagne, France - Plus de 20 m de haut.

    Selon les calculs les plus récents, son poids serait de 347531 kg, ou de 342 tonnes (L'Homme, 188 5, p. 93 1).

    Le Grand menhir brisé d'Er Grah, ou Men ar hroëc'h qui signifie « Pierre de la Fée » en Breton, situé sur le territoire de la commune de Locmariaquer, dans le Morbihan, est un menhir de dimensions exceptionnelles, le plus grand d'Europe : 18,5 m de hauteur lorsqu'il était dressé, 3 m de largeur, masse estimée à 280 t.

    Ce menhir, dont l'érection remonterait au milieu du Ve millénaire av. J.-C. est aujourd’hui à terre et brisé en quatre morceaux. Il se dressait au milieu d'un ensemble monumental associant exceptionnellement, en un même lieu, les trois familles de monuments mégalithiques :

    • le tumulus d'Er Grah,
    • le cairn de la Table des Marchand,
    • le grand menhir brisé.

    Ce géant se trouve maintenant à la fin d'une longue brouette néolithique, cassé en quatre morceaux. La pierre a été considéré par le professeur A. Thom. doit être utilisé pour marquer les positions dans le cycle lunaire.

    On sait maintenant que cette pierre était autrefois le plus grand de 19 menhirs, érigée autour de 4500 avant JC, qui se trouvait à l'origine dans un alignement formant une ligne de hauteur décroissante du Grand Menhir vers le bas. 

    La 'Latran' Obélisque, Rome

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    L'obélisque du Latran ou obélisque de la place Saint-Jean-de-Latran est un obélisque égyptien duxve siècle avant notre ère, situé à Rome au Latran, et qui fut érigé à l'origine à l'est du temple d'Amon àKarnak (Égypte) par le pharaon Thoutmôsis III (-1504/-1450). C'est le plus grand de tous les obélisques égyptiens connus.

    La partie basse manque, sur une hauteur de 0,30 m environ, qui n'a pu être conservée lors de la restauration de 1588. La pointe a également disparu.

    • Hauteur actuelle : 32,18 m (hauteur d'origine probable : environ 32,50 m)
    • Hauteur actuelle avec le piédestal : 45,70 m
    • Poids, selon les auteurs : 230 t, ou 350 t, ou même 455 t (L. Habachi).

    Son poids ne peut être que supérieur à celui de l'obélisque de Louxor de la place de la Concorde à Paris, nettement moins volumineux et donné pour 230 t.

    Ses inscriptions indiquent que, si elle a été commencée pendant le règne de Thoutmosis III, il résidait dans les ateliers d'artisans depuis 35 ans et a finalement été érigé par son petit-fils Thoutmosis IV. 

    Corée. - Le Dolmens de Ganghwa

    La Corée a la plus forte concentration de dolmens dans le monde, avec plus de 30.000, possédant entre 40% et 50% du total des mondes.

    L'île de Ganghwa contient plusieurs dolmens, dont l'un a la plus grande pierre enregistrée en Corée du Sud et des mesures à 2,6 x 7,1 x 5,5 mètres. (101,53 m³)

    Le dolmen de Ganghwa sont accrédités auprès capstones pesant 300 tonnes (28) à Gochang, mais il n'y a pas de support pour (13) mention de Chatelain d'une pierre angulaire de 600 tonnes. 

    El Enladrillado, Chili

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    'Les blocs sont à peu près rectangulaire, certains aussi grands que 12 à 16 pieds de haut, de 20 à 30 pieds de long et pesant plusieurs centaines de tonnes ».

    «Sur le plateau de Enladrillado, 233 blocs de pierre sont placés géométriquement dans un agencement en forme d'amphithéâtre .. Au Tiahuanaco, d'énormes fauteuils de pierre ont été trouvés dans les ruines, pesant chacun environ 10 tonnes. Trois menhirs ont été placés dans le centre du plateau, chacun 3 à 4 pieds de diamètre. Des mesures ont révélé que deux des pierres sont parfaitement alignés avec le nord magnétique, tandis qu'une ligne à travers l'un de ceux-ci et le troisième points de pierre au milieu de l'été le lever du soleil ». 

     

    La pyramide de Sahourê à Saqqara, en Egypte

    - Les plus grosses pierres sur la chambre du roi est estimée à environ 200 tonnes 

    Sahure était la deuxième pharaon de la 5ème dynastie. Il avait aussi un complexe de la pyramide fait pour lui à Abousir.

    Les blocs de toit colossales du temple de Suhare pesés jusqu'à environ 220 tonnes selon les estimations de JS Perring. Il a estimé la taille des plus grands blocs à 35 pieds par 9 pieds par 12 pieds. Une extrémité de ces blocs a été effilée de sorte que le volume estimé est de 95 mètres cubes par 2,4 tonnes. Il y avait un total d'au moins 12 blocs les plus petits étaient à moins de 100 tonnes. Tous, sauf deux d'entre eux sont maintenant brisé. Le bâtiment vallée de la pyramide de Sahourê à Abou Sir inclus 8 colonnes monolithiques de granit avec des feuilles sur leurs capitales. Ce sont probablement pas plus d'environ 10 tonnes chacun, mais ce qui les rend à noter est que sur une portion de 2,6 mètres de long, ils se rétrécissent de 91,2 cm à 79,8 cm avec l'erreur du diamètre moyen jamais plus de 8 millimètres. 

    Chypre - Le Temple de Paphos - Les plus grosses pierres mesurer 16ft x 8 pi (4,8 mx 2,4 m = 11.52m ² x?).

    «Le temple a une double enceinte ou paraboles, deux d'entre eux carrés oblongs, l'externe de 700 pieds de long par 630 pieds de large, les intérieurs 224 pieds par 165. Les deux paraboles sont placés symétriquement, et étaient de la maçonnerie colossale d'habitude. Le matériau utilisé est le granit bleuté, ne se trouve pas dans le pays, qui ne peut avoir été amené soit à partir de l'Egypte ou de Cilicie ». 

    Grotte de la menga, Antequera, Espagne

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    - Un des trois énormes monticules mégalithiques de la région. En plus d'être composé de plusieurs pierres gigantesques, l'entrée Capstone au monticule primaire, connu sous le nom de la Cueva de Menga, est dit peser 160-180 tonnes.

    La chambre est soutenu par trois piliers, et serait la plus grande chambre mégalithique en Europe (25m x 6m à son plus large).

    Le monticule face à la célèbre montagne Pena de Los Enamorados qui ressemble à une tête renversée, aurait été à l'origine de son orientation et de son  emplacement.

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE      LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE 

    Tlaloc Statue, Mexique 

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    (photo :brispetite)

    Trouvé dans la ville de Coatlinchan près de Tlaloc montagne dans l'État de Mexico et pesant 168 tonnes, cela est le plus grand monolithe existante dans les Amériques.

    Cette statue a été faite de basalte et pesait 168 tonnes estimées une.  Il a été déplacé au Musée national d'anthropologie de Mexico en 1964.

    Tlaloc, le fournisseur, avait attributs de la pluie. Il a créé et a fait tomber la pluie et la grêle. Il fit les arbres, les herbes, le maïs à fleurir, à germer et de croître. Aussi attribués à Tlaloc était les foudres et la noyade de personnes.

    Certains chercheurs pensent que la statue ne peut pas avoir été Tlaloc à tous, mais sa sœur ou une autre divinité féminine. 

    l'île de Pâques - Le plus grand moai

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE 

    (photo : forocoches)

    Lieu: Rano Raraku Quarry, nommé "El Gigante". Hauteur: 71,93 pieds, (21,60 mètres). Poids: environ 145-165 tonnes (de 160 à 182 tonnes métriques).

    «La plus grande pierre gravée (encore inachevé), environ 400 tonnes». 

    Ref: (P, Bahn et J. Flenley; île de Pâques; focus avril 1994. 92-97.) - 275 tonnes. 

    Kerloas Menhir. Nr Plouharnel, Bretagne, France

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Le menhir de Kerloas, situé dans la commune de Plouarzel (Bretagne - Finistère), est considéré comme le plus haut menhir actuellement debout, avec 9,50 m. Il mesurait même 12 m avant d'être décapité par la foudre au xviiie siècle.

    Le menhir est en granite de l'Aber-Ildut. Il a une forme aplatie. Ses flancs sont surfacés selon une technique typique de l'Âge du bronze. Des pierres de calage, à sa base, forment une surface circulaire rehaussée. Sa cime bisautée est due au coup de foudre qu'il a reçu.

    Il présente deux protubérances hémisphériques d'une trentaine de centimètres de diamètre à environ un mètre du sol. Selon La Villemarqué ces protubérances étaient à son époque l'objet d'un culte de la fécondité.

    Il fut érigé il y a environ 5 000 ans sur une crête de 132 mètres d’altitude.

    Il est visible à 30 kilomètres (notamment depuis certains immeubles brestois) et constituait un point de repère remarquable pour les navigateurs.

    Son poids est estimé à 150 tonnes et sa circonférence, au niveau du sol, est de 6,20 mètres. 

    Sacsayhuaman, Pérou - (Les Andes au nord de Cuzco)

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Sacsayhuamán (mot quechua) est une forteresse inca située à deux kilomètres de la ville de Cuzco au Pérou. Construite à l'origine dans un but défensif, la forteresse se trouve à 3 700 m d'altitude. Elle a la forme d'une tête de puma, animal sacré dans la tradition inca. 

    Cette immense forteresse, fut érigée à l'initiative de l'inca Pachacutec et sur les plans de son architecteHuallpa Rimachi. L'œuvre fut poursuivie sous le règne de Tupac Yupanqui, et peut-être achevée sous celui de Huayna Capac. On estime que plus de 20 000 hommes travaillèrent pendant 50 ans à sa construction.

    Elle est composée de trois remparts parallèles longs de 600 m, disposés en zigzag, lesquels sont constitués de blocs monolithiques, (le plus grand mesure 9 m de haut, 5 m de large et 4 m d'épaisseur, pour un poids d'environ 350 tonnes) parfaitement assemblés et encastrés les uns dans les autres. La technique utilisée pour transporter et assembler de telles masses reste un mystère. Il faut savoir que ces civilisations ne connaissaient pas la roue ! Les enceintes, qui mesurent à peu près 360 m de long, sont reliées par des escaliers et des portes trapézoïdales.

    Les plus grosses pierres sur ce site sont 28 pieds de haut (8,4 millions) et de tout estimé régulièrement pour peser plus de 120 tonnes, les estimations les plus enthousiastes placent les plus grosses pierres à 300 tonnes, 361 tonnes, et même 440 tonnes.

    Situé à la périphérie de l'ancienne capitale inca de Cuzco. Il repose sur une montagne nivelé artificiellement, et se compose de trois lignes extérieures des murs gigantesques, 1500 pieds de long et 54 pieds de large, entourant une zone pavée contenant une structure circulaire en pierre qu'on croit être un calendrier solaire. Un bloc sur les murs extérieurs a visages couper correspondre parfaitement avec 12 autres blocs. D'autres blocs ont été coupés avec jusqu'à 36 côtés. Tous les blocs sont assemblés de sorte que précisément une jauge d'épaisseur ne peut pas être insérée entre eux. 

    Le Sarcophage de Amenemhet III, Egypte

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Un monolithe de quartzite pesant 110 tonnes (121 tonnes Imperial), a été placée dans une chambre avec une longueur intérieure de 7 mètres et des parois d'1 mètre d'épaisseur.  Le monolithe de quartzite a été abaissée sur le sarcophage au moyen de sable par écoulement, et la chambre a ensuite été recouverte de deux autres énormes de pierres calcaires de 50 tonnes.

    Au-dessus de la chambre funéraire existent deux chambres. Cela a été complété avec 50 dalles de calcaire formant un toit pointu. Puis une énorme voûte de briques de 3 pieds d'épaisseur a été construit sur ​​le toit pointu pour appuyer le noyau de la pyramide. 

    Le sarcophage a été trouvé vide lorsqu'il a été ouvert. 

    Le Gollenstein (Goldenstein et Güldenstein), Allemagne

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Le Gollenstein de Blieskastel a une hauteur de 7,6 m et se présente comme le deuxième plus grand menhir de l'Europe centrale. La pierre provient des temps néolithiques (environ 3000 ans avant JC). Pendant la seconde guerre mondiale, l'armée allemande a découpé le bon vieux menhir en quatre morceaux de sorte que les Français ne pouvait pas l'utiliser comme un point de référence. Après la guerre, il a été réparé et érigé à nouveau. 

    On estime son poids autour de 100 tonnes. 

    Ollantaytambo, S. Amérique

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    (photo : "Ollantaytambo Monolithen" by Wolfgangbeyer )

    Une forteresse pré-inca, avec des parois rocheuses de blocs bien équipés pesant entre 50 et 100 tonnes chacune. La plupart des blocs sont constitués d'une andésite dur.

    La ville actuelle au centre, et les ruines sur la colline à droite.

    Ollantaytambo est une forteresse inca dont le nom signifie l'auberge d'Ollantay, du nom d'un guerrier. Elle fut le siège de combats acharnés entre Incas et Espagnols, Manco Inca s'y réfugiant pour tenter de fédérer la résistance inca après la chute de Cuzco.

    Elle est située à 75 km au nord-ouest de Cuzco au Pérou, à 2 792 m d'altitude. Elle se trouve au point de jonction de la vallée de l'Urubamba et d'un ravin latéral sur la droite. 

    C'est l'un des seuls vestiges de l'architecture urbaine inca avec ses bâtiments, ses rues et ses patios. Dans la partie haute se trouvent les vestiges du temple, tout en porphyre rouge, les plus remarquables étant six blocs assemblés entre eux avec une grande précision par des blocs plus minces.

    Le tableau suivant donne les dimensions, dans l’unité métrique, en commençant par celui situé à gauche :

    Le poids de cette pierre est calculée à environ 100 tonnes.

    Réf: Daily Telegraph Nouvelles (8 Avril 2003); The Scotsman (17 Avril 2003), The Guardian (18 Avril 2003) 

    Mycenae, Grèce - Le trésor d'Atrée

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Le trésor d'Atrée est formé d'une pièce semi-souterraine à plan circulaire avec une couverture à section ogivale.

    Avec une hauteur intérieure de 13,5 m et un diamètre de 14,5 m il a été le plus grand et le plus large dôme dans le monde pendant plus d'un millénaire jusqu'à la construction du prétendu temple de Mercure à Baïes et du Panthéon de Rome.

    Un soin particulier fut apporté à la pose de pierres énormes afin de garantir la stabilité de la voûte et supporter la pression de son propre poids.

    Le résultat en fut une surface intérieure lisse, dans laquelle pouvait être placée une décoration d'or, d'argent et de bronze.

    L'accès à la tholos se faisait par une entrée inclinée et découverte ou dromos, longue de 36 m et constitué de murs de pierres sèches. Un court passage était situé entre la tholos et l'actuelle chambre funéraire, qui fut creusée dans une forme approximativement cubique.

    La porte d'entrée au tumulus était richement décorée : des demi-colonnes en calcaire vert avec des motifs à zig-zag sur le tronc, une frise avec des rosettes au-dessus de l'architrave de la porte, et une décoration en spirale en bandes de marbre rouge qui fermait l'ouverture triangulaire au-dessus de l'architrave. Ces éléments de décor sont d'influence égyptienne. Les autres éléments décoratifs étaient de porphyre rouge et d'albâtre vert, et ce luxe ne manque pas de surprendre pour l'âge du bronze.

    Les pierres plus grandes, y compris les linteaux et jambages des portes pèsent plus de 20 tonnes certaines de 100 tonnes.

    Le fameux «trésor d'Atrée» a été construit sur ​​le site d'un centre d'oracle. Il est remarquable que sa forme est comparable à un «omphalos négative» dans la conception.

    "Un ou les linteaux sur les mesures de la porte d'entrée 9 x 5 x 1,2 m, avec un poids estimé à 120 tonnes." 

    Ishibutai, Japon

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    «Une étude détaillée a été faite sur la construction de la tombe mégalithique japonaise de Ishibutai; ce qui est loin d'être le plus grand de mégalithes japonais, mais est certainement l'un des plus grands tombeaux.

    Le kofun d'Ishibutai est une tombe de type yokoana (横穴) corridor. La chambre intérieure fait 7,5 m de long, 3,4 m de large et 4,8 m de haut. Il se compose de 30 pierres de 4,7 m sur 3,5 m et 7,7 m. De petits canaux de drainage courent le long de l'est, du nord et de l'ouest de la tombe. Ils ont été construits pour drainer d'eau sur le côté nord de la tombe afin d'alimenter le sud dans le canal de drainage peu profond dans l'entrée du kofun.

    Le kofun d'Ishibutai est surtout remarquable pour les mégalithes qui forment le plafond de la tombe. Celui-ci en compte deux, l'un au nord et l'autre au sud. Le mégalithe du nord pèse environ 60 t et la pierre plus grande vers le sud approximativement 77 t.  

    Roche aux Fées. France

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE 

    Roche-aux-fées1.jpg

    Vue d'ensemble de la Roche-aux-Fées.Localisation sur la carte d’Ille-et-Vilaine

    La Roche-aux-Fées est un dolmen en forme d'allée couverte situé dans la commune d'Essé, dans le département français d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne. Son nom vient d'une légende prétendant que les pierres auraient été apportées par des fées, légende souvent à l'origine du nom de « roche aux fées » donné à des dolmens ou allées couvertes.

    Le dolmen est composé de plus d'une quarantaine de pierres formant un couloir quatre fois plus long que large. Son orientation nord-nord-ouest – sud-sud-est est telle que le soleil se lève dans l'alignement de celui-ci lors du solstice d'hiver.

    C'est un des mille premiers monuments historiques classés en France et un des quatre situés à l'époque en Ille-et-Vilaine.

    Le monument se situe sur la commune d'Essé, en Ille-et-Vilaine, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Rennes et à trois kilomètres au sud-sud-est par rapport au bourg d'Essé. Il est situé à proximité du hameau de la Roche et de la ferme du Rouvray, non loin de la frontière avec la commune du Theil-de-Bretagne. Le dolmen se trouve le long de la route départementale 341 entre Essé et Retiers. Il est à une altitude d'environ 70 mètres dans la vallée de la Seiche.

    Alors que la plupart des dolmens du même type se trouve en Anjou, la localisation isolée de la Roche-aux-Fées est une exception.

    Seul mégalithe de la commune, on trouve cependant plusieurs autres sites dans les environs. Selon la légende, certains auraient été abandonnés par les fées lors de la construction du dolmen :

    • la pierre de Rumfort, au sud de la forêt du Theil-de-Bretagne ;
    • le menhir de la Pierre-aux-Fées à Janzé ;
    • le menhir de Richebourg à Retiers ;
    • les menhirs du Champ de la Pierre et du Champ Horel du Sel-de-Bretagne ;
    • la Table-aux-Fées de Saulnières.

    C’est un dolmen à couloir de type angevin, composé d’une succession de portiques, plutôt qu’une allée couverte. Elle comprend une chambre principale précédée par une antichambre. La chambre principale est elle-même divisée en quatre parties (peut-être des caveaux de famille) par trois pierres transversales placées sur la paroi de la chambre côté sud.

    La plupart des auteurs recense quarante à quarante-deux pierres, dont les plus lourdes atteignent quarante tonnes. Le schéma ci-contre illustre l’agencement de quarante-et-une pierres : neuf pierres horizontales (tables), dont une beaucoup plus petite que les autres, et trente-deux pierres verticales (orthostates), dont une inclinée et une plus importante pour le chevet. Une pierre se trouve à part, entourée par les racines d’un arbre.

    La table du portique d’entrée est un linteau de 5,5 mètres de longueur reposant sur deux piliers d’un mètre de hauteur. Elle était instable apparemment jusqu’en 1855.

    La forme de la structure est proche d’un parallélépipède qui mesure 19,5 m de long pour environ 4,70 m de large et au maximum 4,10 m de haut. L’antichambre de 3,5 mètres de long est légèrement moins haute que la chambre principale avec laquelle elle communique par une porte constituée de deux dalles transversales.

    Les pierres sont en schiste pourpré ordovicien affleurant (et non extrait). La forêt du Theil, distante d'environ 5 km, est l'endroit le plus proche où l'on trouve ce type de roches.

    Bien qu’aucune fouille ne le prouve, la présence d’un « sol caillouteux » indique qu’à l'origine, la structure devait probablement être recouverte d’un tumulus de blocailles ou d’un cairn comme la plupart des monuments de ce type. De la même façon, du fait d'ossements trouvés dans des monuments semblables, on peut supposer que la Roche-aux-Fées avait un rôle funéraire.

    Il ya des siècles, les fiancés se promener autour des pierres lors d'une nouvelle lune tout en comptant les pierres. Si ils ont convenu du nombre de pierres dans le monument, leur mariage ferait bien, mais si leur nombre était plus de deux pierres à part, la relation a été condamné.

     

    Monument Rudstone, Angleterre

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Estimation du poids de 40 tonnes.

    La pierre la plus haute  en Grande-Bretagne, à un peu moins de 8 m de hauteur, avec une circonférence de 5m. Le sommet pointu est protégé par un capuchon métallique.  La pierre a été érigée en environ 1600 avant JC, et sa profondeur dans le sol peut être autant que sa hauteur! 

     

    Le Lamassu de Nimrud, Irak

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    Le texte qui suit est un extrait de Wikipedia:
    En 1847, après la découverte de plus de la moitié d'une paire ailé douzaine de statues colossales de lions et taureaux aussi connu comme lamassu pesant jusqu'à 30 tonnes courtes (27 t) Henry Layard a deux colosses pesant 10 tonnes courtes (9,1 t) comprenant chacun un lion et un taureau à Londres. Après 18 mois et plusieurs catastrophes près il a réussi à les amener à un musée britannique. Cela impliquait de les charger sur un chariot à roulettes. Ils ont été abaissés d'un système complexe de poulies et leviers exploités par des dizaines d'hommes. Le panier a été remorqué par 300 hommes. Il a d'abord essayé d'accrocher le panier à une équipe de buffles et de les faire le transporter. Cependant le buffle refusé de se déplacer. Ensuite, ils ont été chargés sur une barge qui a nécessité 600 peaux de chèvres et de peaux de mouton pour le maintenir à flot. Après son arrivée à Londres une rampe a été construite pour les transporter les marches et dans le musée sur des rouleaux.

    Supplémentaires de 30 tonnes courtes (27 t) colosses ont été transportés à Paris de Khorsabad par Paul Emile Botta en 1853. En 1928, Edward Chiera aussi transporté un 40 tonnes courtes (36 t) Colossus de Khorsabad à Chicago.

    Maes Howe, Orcades, en Écosse

    Maes Howe, Orcades, en Écosse . Le passage d'entrée à cette belle monticule de passage est bordée d'énormes dalles, dont la plus importante est estimé à peser plus de 30 tonnes. 

    L'entrée de la Maes Howe-passage-motte est orienté vers le solstice d'hiver paramètre soleil derrière les collines de Hoy éminents dans la distance. La chambre a été placée de telle sorte que pendant plusieurs jours avant et après le solstice d'hiver, les rayons du soleil clignote directement dans le passage non pas une fois, mais deux fois, avec une pause de plusieurs minutes entre chaque illumination.

    La chambre de croix dans le centre de la butte est voûtée par un toit en encorbellement, et a trois petits sous-chambres leaders d'elle. Chacune de ces chambres a été scellé avec une pierre qui ne couvrait que 2/3 de l'ouverture, une caractéristique vu à l'entrée du passage principal de la butte, où une pierre de blocage a été installé dans une cavité dans le mur, qui, lorsqu'il est fermé ( de l'intérieur), est suffisamment petite pour permettre une petite quantité de lumière du soleil pour passer encore plus haut et dans la chambre. Cette fonction astronomique particulier est semblable à «light-boxes» trouvés dans d'autres monticules de passage en Irlande et au Pays de Galles ( Newgrange , Carrowkeel , Bryn Celli Ddu ). Une fonction similaire est censé avoir été trouvé sur les îles Orcades au récemment détruit / restauré Crantit Tomb.

    (source : ancient-wisdo  et wikipedia)

    A quoi servaient les Mégalithes ?

     
    Stonehenge (Wiltshire, Royaume-Uni).

    Un mégalithe (grec megas (μέγας), « grand », et lithos (λίθος), « pierre ») est un monument lié aumégalithisme et constitué d’une ou plusieurs pierres de grandes dimensions, érigées (ou levées) par les hommes, sans l’aide de mortier ou de ciment pour fixer la structure.

    Si le terme de « mégalithe » peut être utilisé pour décrire des monuments érigés partout sur la planète à différentes époques, l'attention des chercheurs se concentre sur les monuments les plus anciens correspondant au Mésolithique, au Néolithique, au Chalcolithique ou même à l'âge du bronze, suivant les régions.

    Pour certains chercheurs, il existe au Néolithique à côté de ces mégalithes, leurs équivalents en bois appelés, faute de terme créé pour les désigner, dolmens et menhirs en bois.

     Men-an-Tol (Cornouailles, Royaume-Uni).
     
     
    Extension du mégalithisme en jaune. 

    Origine géologique des mégalithes

    Le refroidissement et la cristallisation d'intrusions de roche plutonique crée un réseau de failles de retrait à l'origine de chaos mais aussi de fissures tectoniques qui peuvent former, sous l'effet de l'érosion qui fait affleurer la roche, un débit de cette roche en forme de lames plus ou moins arrondies donnant un mégalithe.

        

    Types de mégalithes

     
    Un des menhirs de laCham des Bondons (Lozère, France).
    Le terme « mégalithe » recouvre différentes structures. Parmi les mégalithes préhistoriques on distingue principalement :

    les menhirs, pierres dressées plantées verticalement en terre ;

    les dolmens, tombeaux constitués de dalles souvent monumentales, et les allées couvertes, formées de plusieurs pierres dressées (ou orthostates) recouvertes par une ou plusieurs dalles (ou tables) ;

    les alignements, une ou plusieurs lignes de menhirs, de même direction approximative ;

    les cercles de menhirs, plus ou moins complets (parfois appelés cromlechs) ;

    les hypogées, grottes artificielles creusées par l’homme, avec couloir en pente douce, vestibule et chambre sépulcrale ; ils sont classés parmi les mégalithes puisqu'ils étaient souvent signalés par des dalles monumentales à l’extérieur indiquant l’entrée.

    Ces mégalithes peuvent être solitaires ou constituer des structures plus larges, comme des alignements, des cercles, des cairns, des galgals, etc.

    Il existe également des monuments mégalithiques plus rares, comme Stonehenge ou les taulas des îles Baléares, pierres verticales surmontées d’une autre horizontale.

    Il existe aussi de nombreux cercles mégalithiques en Afrique de l'Ouest (mais certains d'entre eux sont d'une époque historique correspondant au Moyen Âge européen), ou en Grande-Bretagne.

     
    Statue-menhir de Filitosa en Corse-du-Sud, France.

    Considérant le grand nombre de ces monuments que l'on retrouve aujourd'hui à travers le monde, qui ont survécu aux multiples facteurs de destruction (notamment ceux de l'homme lui-même) auxquels ils ont été confrontés au cours des siècles, il semble bien que l'on puisse considérer que les motifs qui ont abouti à leur construction aient eu une importance considérable pour l'humanité, tant aux premières époques de son développement qu'à l'heure actuelle.

    La plupart des chercheurs concernés s'accordent aujourd'hui à leur reconnaître un rôle multiple, soit, par ordre d'importance, social, culturel (religieux et funéraire), astronomique, astrologique, artistique, agricole, etc. Mais toutes ces constructions ne possédaient pas toutes ces fonctions.

    Au sens strict et archéologique du terme, les mégalithes désignent des constructions faites avec de grandes pierres, mais surtout élevées à l'époque préhistorique

    Dolmen de Kercadoret,Locmariaquer (Morbihan, France). 

    Dolmen du djebel Gorra, Tunisie. 

    Dolmen de Monte Bubbonía (tombeau chambre), Sicile.

    Distribution des mégalithes les plus anciens

    Des mégalithes furent érigés à de nombreux endroit de la planète aux différentes époques historiques comme préhistoriques :

    Europe de l'Ouest

    En Europe de l'Ouest, la néolithisation de des régions côtières atlantique coïncide avec les premières constructions de la côte de l’Atlantique et le début du mouvement mégalithique.

    En Angleterre, on ne peut ignorer le site exceptionnel par son état de conservation de Stonehenge.

    Sur le territoire français, on peut citer le tumulus de Bougon ou le cairn de Barnenez qui peuvent être datés du Ve millénaire av. J.-C., soit plus de 2 000 ans avant la première pyramide. Ces constructions extrêmement nombreuses datent généralement du Néolithique ou du Chalcolithique (4700 à 1500 av. J.-C.), tel Stonehenge en Angleterre. Mais le tumulus F de Bougon a fourni la date de 4785 av. J.-C. dans sa partie Fo. Les alignements de Carnac datent d'environ 4000 av. J.-C.

    En Belgique, plus de cent vingt sites de mégalithes, dolmens et menhirs sont relevés, dont les alignements de Weris avec les dolmens et cromlechs qui leur font cortège, les pierres de Mousny-lez-Ortho, Gozée, Sart-lez-Spa, Neerwinden, Manderfeld, la tombelle de Tourinnes-Saint-Lambert et jusque dansBruxelles où des toponymes (Tomberg, Plattesteen, etc.) témoignent de l'existence d'anciens monuments mégalithiques.

    L'important groupe mégalithique méditerranéen, de Corse et Sardaigne se prolonge jusqu'en Syrie. Le mégalithisme de Malte (Ggantija, 3500 av. J.-C.) constitue un cas particulier et culturellement assez indépendant.

    Asie 

     
    Mégalithe rituel indonésien (photographie prise vers 1915).
     
     
    Site mégalithique près de Mörön(Mongolie).

    En Inde, les monuments mégalithiques datent du IIe millénaire av. J.-C.jusqu'à la moitié du Ier millénaire av. J.-C..

    Les dolmens les plus à l'est, en Corée, sont du Ier millénaire, et auJapon du viie siècle av. J.-C. au iie siècle av. J.-C.. En Asie centrale, en Sibérie et en Mongolie, les pierres de cerf sont datées de la fin du IIe millénaire av. J.-C. et du Ier millénaire av. J.-C., elles sont attribuées à des cultures indo-européennes comme la culture d'Andronovo et ses annexes et descendants comme les Scytes qui élèverons également de nombreux menhirs anthropomorphes.

    En Indonésie, la production à partir de carrières de mégalithes, parfois très décorées, faisait encore partie des traditions culturelles de l'île de Nias au siècle dernier. Il y avait des statues de pierre, des bancs de pierre pour les chefs et des tables en pierre pour exercer la justice. Des mégalithes étaient aussi nécessaires à la commémoration de défunts de la noblesse afin qu'ils puissent rejoindre leurs pieux ancêtres dans l'au-delà. L'érection d'une telle pierre préludait à un festin rituel. La photo ci-contre présente une de ces pierres rituelles, tirée (vers 1915) sur une pente. L'histoire locale veut que 525 personnes aient, en trois jours, érigé cette pierre dans le village de Bawemataloeo.

    Afrique 

     
    Détail d’un des monuments du champ de stèle de Tiya,Éthiopie. Patrimoine mondial de l'UNESCO.

    C'est dans la région du sud de l'Éthiopie que se trouve encore aujourd'hui la plus grande concentration de mégalithes de tout le continent africain. ils se divisent en deux ensembles distincts: des cistes dolmeniques datant du IIe millénaire avant JC pour l'ensemble le plus ancien, et d'autres, plus récents (Ier millénaire de notre ère), se comptent par milliers (un chiffre de 10 000 est avancé) dans le Shoa et le Sidamo éthiopien. L'une des régions les plus marquées par cemégalithisme est le district (wereda) du Soddo, au sud d'Addis-Abeba, où quelque cent soixante sites archéologiques ont été découverts jusqu'à présent ; celui de Tiya, l'un des plus importants, est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Les dolmens et menhirs de Haute-Égypte (Abou-Simbel, Nabta Playa, etc.) seraient datés du Ve millénaire av. J.-C. (– 4500).

    Les mégalithes d'Afrique du Nord n'apparaissent qu’à la fin du IIIe millénaire av. J.-C. (– 2200).

    En Tunisie, la nécropole à dolmens du djebel Gorra, située près de la petite ville de Thibar, sur la route qui mène àTéboursouk, présente deux à trois cents sépultures mégalithiques bien reconnaissables. 

    Dolmen du djebel Gorra.

    En Mauritanie, au Mali (dans la région de Niafunké, le site de Tundidaro comprend plus de 150 pierres dressées). Au Niger, au Togo et au Tchad, les pierres dressées protègent les sépultures ; en Sénégambie, près de 29 000 cercles mégalithiques de latérite ont déjà été identifiés, dans un espace limité entre les fleuves Gambie au sud et Saloum au nord. Ils sont datés d'une période qui s'étend du IIIe siècle av. J.-C. au XIVe voire peut-être au xvie siècle de notre ère. En République centrafricaine, à Bouar, les constructions mégalithiques datent du vie siècle av. J.-C..

    Amérique

    La Colombie possède des dolmens : San Augustin et Alto de los Idolos, les deux sites principaux ne sont distants que de quelques kilomètres. Ils s’étagent du vie siècle av. J.-C. jusqu'au xve siècle. Au Brésil : Une équipe d'archéologues brésiliens a découvert sur le site de Calçoene (État amazonien d'Amapá) près de la Guyane française, un observatoire astronomique datant de l’époque Antique, remontant probablement à 2000 ans. (Étude des céramiques trouvées sur les lieux.) Selon l’archéologue Mariana Petry Cabral, de l’Institut de Recherche Scientifique et Technologique d’Amapá (IEPA), seule une société organisée a pu être en mesure d’ériger un tel monument. L’observatoire est constitué de 127 blocs de granite, chacun d’une hauteur de 3 mètres, disposés en cercles réguliers dans une clairière de la forêt amazonienne. La disposition du monument rappelle celle de Stonehenge.

    Parmi les meilleurs exemples d’architecture néolithique au Pérou, à Cuzco, il faut mentionner Sacsayhuaman (forteresse faite de pierres découpées de plus de 100 tonnes) et le KoriCancha qui, selon la légende inca, étaient là bien avant l'arrivée des Incas (1320-1533). En Bolivie, Puma Punku (près de Tihuahuanaco) demeure encore un mystère, par ses pierres découpées précisément et qui s'imbriquent.

    Mégalithes préhistoriques 

     
    Menhir de Men Marz

    Le Grand Menhir Brisé, à Locmariaquer (Morbihan), le plus grand du monde, érigé vers le milieu duVe millénaire av. J.-C.

    Le tumulus de Barnenez en Plouezoc'h (France), établi vers le Ve millénaire av. J.-C.

    Les 154 menhirs de la Cham des Bondons, en Lozère (France)

    Les alignements bretons et notamment ceux de Carnac, dans le Morbihan (France)

    L’allée couverte de la Roche-aux-Fées, en Ille-et-Vilaine (France), qui est un des plus grands dolmens de France

    Les statues-menhirs du groupe Rouergat, en Aveyron (France)

    Les menhirs sculptés et les statues-menhirs armées de Filitosa, en Corse (France)

    Le tumulus de Newgrange, en Irlande

    Les cercles mégalithiques de Stanton Drew et de Stonehenge en Angleterre, de Callanish en Écosse

    Le cercle mégalithe de Calçoene, situé dans la forêt amazonienne du Brésil

    Les temples mégalithiques de Mnajdra, Ġgantija, Ħaġar Qin et Tarxien, à Malte, qui sont parmi les structures monumentales les plus anciennes que l’on connaisse (5500 avant J.‑C.)

    Les mégalithes du domaine de Wéris, à Durbuy (Belgique)

    Les nuraghes, en Sardaigne et les torres en Corse

    Les Sieben Steinhäuser, en Basse-Saxe, Allemagne

    Les 222 menhirs de Zorats Karer, en Arménie (IVe ou VIe millénaire av. J.C.) 

     
    Pierre Brunehaut, à Hollain,Belgique

    Mégalithes antiques

    Le trilithe de Baalbek, construit par les Romains et devant servir de soubassement au temple de Jupiter. Des monolithes dressés en Éthiopie et en Inde à l'époque historique et dont certains dépassent 15 mètres de hauteur. Les statues de l’île de Pâques ont été érigées vers le xe siècle. Ce sont bien de grandes pierres dressées mais pas des mégalithes au sens strict du terme.

    Mégalithes modernes

    Les vingt dernières années ont vu un renouveau inattendu du mégalithisme dans les pays développés. On s'est mis à dresser un nombre considérable de grosses pierres dans les ronds-points, dans les parcs, et dans les jardins. Il n'y a là aucune volonté explicitement religieuse. Il s'agit de poser des signes forts dans l'espace public ou dans l'espace privé. La référence au mégalithisme ancien est cependant visible en Bretagne, en Irlande, et en bien d'autres lieux. Dans une banlieue de Toulouse l'Union est apparu, dans un rond point, un ensemble mégalithique en granit, composé d'une vingtaine de blocs qui fait grand effet sur le public.

    Près de Bruxelles, au cœur de la forêt de Soignes, un monument dédié aux garde forestiers tombés au champ d'honneur se présente sous la forme d'un cercle de grandes pierres levées dont la présence, dans ce site naturel, au milieu des grands arbres séculaires, dégage un air d'authenticité "préhistorique" qui laisse perplexe plus d'un promeneur.

    L'étude sociologique de ce retour au mégalithisme reste à faire.

    La plus grosse pierre jamais déplacée par l'homme est peut-être le socle de la statue équestre de Pierre le Grand à Saint-Pétersbourg, monument élevé par Catherine II de Russie. Ce bloc de granite, donné pour 450 m³ et 1250 tonnes (ou encore 7 × 14 × 9 m, pour 1 500 tonnes) fut acheminé à travers les marécages par la force de 64 hommes commandés par le comte de Carbury.

    LES PLUS GROS MEGALITHES DU MONDE

    (photo : eroschevauxpassion)

    Ce mégalithe fut déplacé sur un traîneau de bois dont les patins étaient creusés d’un rail garni d’un alliage cuivre-étain-calamine ; ce traîneau était lui-même posé sur des poutres possédant un rail creux garni du même alliage. Des sphères métalliques furent placées dans ce chemin de roulement, réduisant le frottement au minimum. Il fut déplacé au moyen de cabestans, sur terrain gelé, en moins de six semaines.

    (source : wikipedia)  

     

    Lieux énigmatiques 

    A voir également :

    Mégalithes méconnus

    Stonehenge et les Megalithes

    La roue médecine de Big Horn 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"