• Les visions de Coral Polge

    Artistes émanants

    Les visions de CORAL POLGE

    CORAL POLGE CORAL POLGE

                                                         Coral Polge                              Quentin Delatour   

    Coral POLGE "artiste médium" britannique décédée le 29 avril 2001 avait le don de dessiner les personnes décédées, qu'elle ne connaissaient pas avant, rien que par le contact avec un de leur proche encore vivant et elle faisait cela, sans jamais avoir pris aucun cours de dessin, voici quelques de ses réalisations;

    Voici ce qu'elle expliquait elle-même de son DON :

    "En fait, je ne "vois" pas les personnes que je dessine, je ne les "entends" pas, et honnêtement, je ne sais pas vraiment comment j'arrive à les dessiner. Je les ressens, tout simplement. Il y a aussi quelque chose qui ressemble à ce qu'on appelle le "contrôle automatique", comme si quelqu'un guidait ma main et m'aidait à dessiner."

    "C'est comme si la personne que je dessine – avec ses caratéristiques physiques et sa personnalité devenaient une partie de moi-même, et j'essaie de traduire davantage ce que je ressens que ce que je vois. Parfois, quand je commence un portait, je ne sais même pas si la personne va être une femme ou un homme."

    CORAL POLGE

    (source : rvlations.forum-actif.in) 

      

      Le "Guide" de Coral Polge : Quentin Delatour (Portraitiste)

    CORAL POLGE

    Maurice Quentin Delatour, plus communément appelé Quentin de La Tour, né le 5 septembre 1704 à Saint-Quentin, décédé le 17 février 1788 dans la même ville, est un peintre pastelliste français (à ne pas confondre avec Georges de La Tour, peintre du siècle précédent, ni avec Henri Fantin-Latour, peintre du siècle suivant.)

    Issu d'un milieu cultivé, son patronyme originel est « Delatour » que l'usage déforma en « de La Tour ». Il part à Paris entre 1719 et 1722 dans une petite académie de peinture. À partir de 1722, il s'installe comme peintre. Il rencontre Louis Boullongne et Jean Restout, ce dernier ayant une grande influence sur lui. En 1735, il peint le portrait de Voltaire au pastel, ce qui lui assura une grande renommée. Il a peint par la suite différents portraits de Louis XV et de sa famille, ainsi que de son entourage, devenant ainsi, avec Jean-Marc Nattier et Élisabeth Vigée-Lebrun, les artistes favoris de la cour. Il est surnommé alors « le prince des pastellistes ». En 1750, il est nommé conseiller à l'Académie royale de peinture et de sculpture. On ignore s'il a pratiqué initialement la peinture à l'huile, seuls ses pastels ayant été conservés. Sa méthode de fixation de la poudre a malheureusement été perdue.

    Comme les grands portraitistes de son temps (Jean-Étienne Liotard, Rosalba Carriera, Jean-Baptiste Perronneau, Joseph Boze ou même Jean Siméon Chardin), Maurice Quentin de la Tour a fait le choix du portrait « naturel », vivant : l'œil du sujet brille, il est, la plupart du temps, souriant et avenant, au point qu'on peut facilement s'imaginer l'avoir devant soi et bien le connaître. Cet effet est avant tout le fruit de l'habileté de l'artiste.

    (source : wikipedia)

        

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"