• Monstres disparus

    Nature insolite

    Monstres disparus

    Les dinosaures (du grec Deinos, terrible et Sauros, lézard) forment un clade extrêmement diversifié de vertébrés diapsides représentés actuellement par les oiseaux. 

    Monstres disparus

    Ce sont des archosaures ovipares ayant en commun une posture érigée et partageant un certain nombre de synapomorphies telles que l'absence d'un os postfrontal au niveau du crâne et la présence d'au moins trois vertèbres sacrées.

    Présents dès le Carnien (partie inférieure du Trias supérieur, il y a 230 millions d'années), ils disparaissent presque entièrement lors de la crise Crétacé-Tertiaire il y a 65 millions d'années. Seuls les oiseaux, qui émergent de petits dinosaures théropodes du Jurassique moyen, survivent à cette extinction, ce qui leur a permis de prospérer et se diversifier considérablement durant le Cénozoïque. Avec les oiseaux qui comptent actuellement plus de 10 000 espèces, les dinosaures forment un des groupes de vertébrés les plus florissants et les tétrapodes les plus diversifiés taxonomiquement et morphologiquement.

      Si l'on ne prend pas en considération les oiseaux, les dinosaures dits « non-aviens » constituent un groupe de vertébrés majoritairement terrestres qui connut un succès évolutif considérable au Mésozoïque, dominant les faunes continentales entre le Trias supérieur et le Crétacé supérieur pendant plus de 160 millions d'années.

      

     Présents sur l'ensemble des continents dès la fin du Trias, ils comprennent des formes très diverses d'animaux terrestres et volants, bipèdes et quadrupèdes, carnivores et herbivores, ayant développé toute une série d'innovations squelettiques et tégumentaires telles que des cornes, des crêtes, des plaques et des plumes. Les dinosaures non-aviens comptent parmi eux les animaux les plus grands et les plus lourds à avoir existé sur la terre ferme. Néanmoins, un grand nombre de dinosaures non-aviens ne dépassait pas la taille d'un être humain et certains d'entre eux étaient plus petits qu'une poule.

      La classification des dinosaures distingue deux grands clades selon la morphologie de leur bassin : les Ornithischia et les Saurischia. Les Ornithischia (ou Ornithischiens) ne comprennent que des dinosaures herbivores que les paléontologues divisent en trois groupes majeurs, les Ornithopoda qui regroupent des dinosaures majoritairement bipèdes dont les fameux dinosaures à 'bec de canard' (ou Hadrosauridae), les Marginocephalia qui incluent des dinosaures à collerette et à dôme osseux sur le haut de la tête (respectivement les Ceratopsia et les Pachycephalosauria), et enfin les Thyreophora qui englobent des dinosaures quadrupèdes surmontés d'armures, de piques et de plaques osseuses sur le dos et la queue (les Ankylosauria et les Stegosauria).

    Les Saurischia (ou Saurischiens) sont divisés en deux clades bien distincts, les Theropoda qui comprennent des dinosaures bipèdes majoritairement carnivores dont les dinosaures à plumes incluant les oiseaux, et les Sauropodomorpha, des animaux généralement quadrupèdes et de très grande taille munis d'un long cou, d'une petite tête et d'une longue queue.  

    Le terme Dinosauria fut proposé par le paléontologue anglais Richard Owen en avril 1842 et dérivent des racines grecques δεινός (deinos) voulant dire « terrible, magnifique » et σαῦρος (sauros) signifiant « reptile, lézard ». Dès le milieu du XIXe siècle et jusque dans les années 1970, les dinosaures furent vus par les scientifiques comme des animaux à sang froid, patauds et lents, ayant disparu à la fin du Mésozoïque victimes de leur stupidité. Amorcée par le paléontologue américain John Ostrom, en 1969, la « renaissance des dinosaures » se caractérise par un regain d'intérêt pour l'étude des dinosaures, qui furent dès lors vus comme des animaux actifs, endothermiques et ayant des comportements sociaux complexes.  

     Les dinosaures suscitèrent dès leur découverte un grand intérêt auprès du public et les reconstitutions de squelettes dévoilées à l'occasion des expositions ont toujours été des attractions majeures dans les musées du monde entier. Les dinosaures sont d'ailleurs devenus partie intégrante de la culture populaire aux XXe siècle et XXIe siècle siècles, figurant dans une pléthore de livres et des films à succès tels que Jurassic Park et L'âge de glace.

    Aujourd'hui, si une « dinomania » touche notamment certains enfants, la curiosité populaire ne s'est jamais démentie et les nouvelles découvertes régulièrement rapportées par les médias entretiennent une certaine fascination pour ces animaux. Le mot « dinosaure » est largement passé dans le langage courant et son usage souvent inconsidéré tend à attribuer faussement ce terme à d'autres animaux disparus comme les ptérosaures, les reptiles marins (mosasaures, plésiosaures, ect.) et les reptiles mammaliens comme Dimetrodon qui n'étaient pas des dinosaures.

    Définition historique   Le taxon des Dinosauria a été introduit par le paléontologue anglais Richard Owen en 1842 pour regrouper une « tribu ou sous-ordre distinct des Sauropsidés ». Le terme dérive du grec δεινός (deinos : « formidable, terrible, qui inspire la crainte ») et de σαύρα (saura : « lézard » ou « reptile »). Owen a choisi ce nom par référence à la crainte que pouvait inspirer leur taille, leurs dents et leurs griffes souvent impressionnantes. En effet, un grand nombre de dinosaures pouvaient être d'une taille considérable (plus de quinze mètres de long), ce qui leur a valu un succès certain. Toutefois, ces animaux pouvaient aussi avoir une très petite taille (quelques centimètres). Les découvertes récentes ont rendu plus difficile la distinction nette entre différents dinosaures ; cependant les squelettes fossiles trouvés semblent presque tous avoir des points communs avec ceux des Archosauriens.

       

     Les dinosaures postérieurs disposent de caractéristiques légèrement modifiées.

      Les synapomorphies des dinosaures incluent par exemple une crête ovale sur l'humérus, un crâne diapside, ou encore des pattes sous le corps, ce qui permettait la bipédie. Les premiers dinosaures étaient en effet des carnivores bipèdes. L'herbivorie et la quadrupédie sont apparues après chez certains groupes de dinosaures.  

    Définition moderne Selon la classification phylogénétique, les dinosaures sont habituellement définis comme tous les descendants du plus récent ancêtre commun du Triceratops et des oiseaux modernes3. Il a aussi été suggéré que les dinosaures soient définis comme tous les descendants du plus récent ancêtre commun du Megalosaurus et de l’Iguanodon, parce que ce sont deux des trois espèces citées par Richard Owen quand il a reconnu les dinosaures.

    Les deux définitions donnent le même ensemble d'animaux considérés comme des dinosaures, incluant les théropodes (surtout des bipèdes carnivores), les sauropodomorphes (surtout des herbivores quadrupèdes avec un long cou et une longue queue), les ankylosauriens et stégosauriens (des herbivores quadrupèdes recouverts de plaques osseuses), les cératopsiens (des herbivores quadrupèdes à cornes), et les ornithopodes (herbivores bipèdes ou quadrupèdes incluant les « becs de canard »).

    Ces définitions sont écrites afin de correspondre avec les conceptions scientifiques des dinosaures qui historiquement précèdent l'utilisation moderne de la phylogénétique. Cette continuité est utilisée pour éviter une confusion avec ce que le terme dinosaure signifie.  

    Il y a un consensus presque total chez les paléontologues sur le fait que les oiseaux sont les descendants des dinosaures théropodes. En utilisant la définition strictement cladistique que tous les descendants d'un seul ancêtre commun doivent être inclus dans un même groupe pour que ce groupe soit valide, les oiseaux « sont » des dinosaures et les dinosaures n'ont donc pas disparu. Les oiseaux sont classés par la plupart des paléontologues comme appartenant au sous-groupe des maniraptors, qui sont des coelurosaures, qui sont des théropodes, qui sont des saurischiens, qui sont des dinosaures.

      Du point de vue de la cladistique, les oiseaux sont donc des dinosaures ; mais, en langage courant, le mot « dinosaure » n'inclut pas les oiseaux. Par souci de clarté, cet article utilise le mot « dinosaure » comme synonyme de « dinosaure non-avien ». Le terme de « dinosaure non-avien » sera utilisé pour insister sur ce point lorsque cela sera nécessaire. Il est également techniquement correct de se référer aux dinosaures en tant que groupe distinct si l'on utilise la classification linnéenne, le plus ancien système de classification scientifique des espèces, qui accepte des taxons paraphylétiques excluant certains descendants d'un seul ancêtre commun.

    Taille

    Comparaison de la taille d'un Diplodocus et d'un être humain. En se fondant sur les fossiles découverts, il est certain que les dinosauriens étaient un groupe de grands animaux bien que leur taille moyenne ait varié pendant les périodes du Trias, Jurassique et Crétacé. D'après le paléontologue Bill Erickson, le poids médian oscille entre 9 kg et 5 tonnes; une étude récente sur 63 genres de dinosaures a donné un poids moyen de 850 kg (comparable à celui d'un grizzly) et un poids médian de près de deux tonnes. En comparaison, le poids moyen des mammifères est de 863 grammes, soit celui d'un gros rongeur. Le plus petit des dinosaures était plus grand que deux tiers des mammifères actuels. La majorité des dinosaures était plus grande que 98 % des mammifères existants. wikipedia 

    Nature insolite

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"