• Nelson Mandela, compassion et Paix

    Personnages étonnants 

    "MADIBA", NELSON MANDELA

    Compassion et Paix 

    "Je suis le Maître de mon destin et le Capitaine de mon Ame"... 

    NELSON MADELA, compassion et Paix  

    Une chorale Flash-mob à PRETORIA qui chante Asibonanga dans un magasin Woolworth

     

     

       

     

         

    Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d'Afrique du Sud) est un homme d'État sud-africain ; il a été l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique d'apartheid avant de devenir président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l'histoire du pays.
    Nelson Mandela entre au Congrès national africain (ANC) en 1944, afin de lutter contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale menée par celle-ci. Devenu avocat, il participe à la lutte non violente contre les lois de l'apartheid, mises en place par le gouvernement du Parti national à partir de 1948. L'ANC est interdit en 1960, et la lutte pacifique ne donnant pas de résultats tangibles, Mandela fonde et dirige la branche militaire de l'ANC, Umkhonto we Sizwe, en 1961, qui mène une campagne de sabotage contre des installations publiques et militaires. Le 12 juillet 1963, il est arrêté par la police sud-africaine sur indication de la CIA, puis est condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité lors du procès de Rivonia. Dès lors, il devient un symbole de la lutte pour l'égalité raciale et bénéficie d'un soutien international croissant.
    Après vingt-sept années d'emprisonnement dans des conditions souvent très dures, Mandela est relâché le 11 février 1990, et soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime d'apartheid et jeté les bases d'une nouvelle Afrique du Sud démocratique.
    Après une transition difficile où de Klerk et lui évitent une guerre civile entre les partisans de l'apartheid, ceux de l'ANC et ceux de l'Inkhata à dominante zoulou, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud en 1994. Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs ; il lutte contre les inégalités économiques, mais néglige le combat contre le sida, en pleine expansion en Afrique du Sud. Après un unique mandat, il se retire de la vie politique active, mais continue à soutenir publiquement le Congrès national africain tout en condamnant ses dérives.
    Impliqué par la suite dans plusieurs associations de lutte contre la pauvreté ou le sida, élevé au rang de patrimoine commun de l'humanité1, il demeure une personnalité mondialement écoutée au sujet des droits de l'homme et est salué comme le père d'une Afrique du Sud multiraciale et pleinement démocratique, qualifiée de « nation arc-en-ciel », même si le pays reste confronté à de graves problèmes d'inégalités économiques, de tensions sociales et de replis communautaires.

    Source : wikipedia 

      

    Citations de Nelson MANDELA 

    "Je n'étais pas un messie, mais un homme ordinaire qui était devenu un leader en raison de circonstances
    Des gens courageux ne craignent pas le pardon, au nom de la paix
    La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique a une puissance qui défie la politique
    Les hommes qui prennent de grands risques doivent s'attendre à en supporter souvent les lourdes conséquences
    Que règne la liberté. Car jamais le soleil ne s’est couché sur réalisation humaine plus glorieuse
    J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.
    Un cœur bon et un bon esprit forment toujours une formidable combinaison

    Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

    L'honnêteté, la sincérité, la simplicité, l'humilité, la générosité, l'absence de vanité, la capacité à servir les autres - qualité à la portée de toutes les âmes - sont les véritables fondations de notre vie spirituelle.

    J’ai parcouru ce long chemin vers la liberté. J’ai essayé de ne pas faiblir, j’ai fait beaucoup de faux pas. Mais j’ai découvert ce secret qu’après avoir gravi une haute colline, tout ce qu’on découvre c’est qu’il y en a encore beaucoup d’autres à gravir. Je me suis reposé ici un moment pour contempler le panorama magnifique qui m’entoure, pour regarder la distance parcourue. Mais je ne peux me reposer que pour un moment, car avec la liberté viennent les responsabilités, et je n’ose pas m’y attarder car ma longue promenade n’est pas terminée.

    Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J'ai lutté contre la domination blanche et j'ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J'espère vivre assez pour l'atteindre. Mais si cela est nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir."

    Source : aufeminin

     Le "UBUNTU", l'art de vivre en Harmonie  

    Nelson Mandela adhère à l'éthique et la philosophie humaniste africaine d'Ubuntu, avec laquelle il a été élevé. Ce mot des langues bantoues non traduisibles directement, exprime la conscience du rapport entre l'individu et la communauté et est souvent résumé par Mandela avec le proverbe zoulou « qu'un individu est un individu à cause des autres individus » ou comme défini par l'archevêque anglican Mgr Desmond Tutu, auteur d'une théologie ubuntu« mon humanité est inextricablement liée à ce qu'est la vôtre ». Cette notion de fraternité implique compassion et ouverture d'esprit et s'oppose au narcissisme et à l'individualisme. Mandela explique lui-même cet idéal dans une vidéo pour le système d'exploitation libre du même nom : 

    « (Respect. Serviabilité. Partage. Communauté. Générosité. Confiance. Désintéressement. Un mot peut avoir tant de significations) C'est tout cela l'esprit d'Ubuntu. Ubuntu ne signifie pas que les gens ne doivent pas s'occuper d'eux-mêmes. La question est donc, est-ce que tu vas faire cela de façon à développer la communauté autour de toi et permettre de l'améliorer ? Ce sont les choses importantes dans la vie. Et si on peut faire cela, tu as fait quelque chose de très important qui sera apprécié. »

    Ubuntu a marqué la constitution de 1993 et la loi fondamentale de 1995 sur la promotion de l’unité nationale et de la réconciliation. Quand il a créé la ligue de jeunesse de l'ANC en 1944, le manifeste du mouvement souligne que, « à l'inverse de l'homme blanc, l'Africain voit l'univers comme un tout organique qui progresse vers l'harmonie, où les parties individuelles existent seulement comme des aspects de l'unité universelle ».

    Ubuntu est considéré par Nelson Mandela comme la philosophie d'aider les autres mais aussi de voir le meilleur en eux, principe qu'il applique tout au long de sa vie : « les gens sont des êtres humains, produits par la société dans laquelle ils vivent. Vous encouragez les gens en voyant ce qui est bon en eux ». C'est également pour lui une notion historique, l'invasion des colons blancs qui dépossèdent le peuple Xhosa de ses terres et de sa société démocratique coïncidant avec la perte de l'ubuntu ancestral.

    Source :wikipedia 

    MANDELA, le film en 2013

     Distinctions honorifiques

     Outre le prix Nobel de la paix qui lui a été décerné conjointement avec Frederik de Klerk en 1993, Nelson Mandela a reçu plus de deux cent cinquante prix et récompenses nationales et internationales sur plus de quarante ans.
    En 1980, il reçoit le prix Nehru pour la Paix et, neuf ans plus tard, il est le premier à recevoir le Prix Kadhafi des droits de l'homme.
    En 1990 il est le deuxième étranger à recevoir le Bhârat Ratna, la plus haute distinction indienne.
    En 1991, c'est pour la fin du régime de l'apartheid qu'il reçoit, avec le président Frederik de Klerk, le prix Félix-Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.
    En 1992, il refuse le prix Atatürk de la paix décerné par la Turquie à cause des violations des droits de l'homme qui ont été commises à cette époque, puis accepte finalement le prix en 1999.
    En 1995, il est fait Docteur honoris causa de l'Université Waseda
    En 1996, il est distingué au Portugal du grand collier de l'ordre de l'Infant Dom Henri.
    En 2001, il est la première personne vivante à être fait citoyen honoraire du Canada.
    En 2002, il reçoit la médaille présidentielle de la liberté de George W. Bushet est fait, la même année, membre de l'ordre du Mérite par la reine Élisabeth II d'Angleterre.
    En 2004, il reçoit le prix Conscience planétaire décerné par le Club de Budapest.
    En 2006, il reçoit le prix Ambassadeur de la conscience d'Amnesty International. 

    À un moment, Nelson Mandela reçoit tellement de récompenses et d'hommages qu'il décide de ne plus en accepter, considérant que d'autres doivent être maintenant honorés. 

    Le 10 novembre 2009, l'Assemblée générale des Nations unies déclare le 18 juillet « journée internationale Nelson Mandela »

    Source : wikipedia

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"