• News : planète 2012

     Toutes les actualités 

     

    News : planète 2012

    23-11-2012 -  Un énorme Iceberg se détache de l'Antarctique

     500 mètres d'épaisseur, dont seulement 50 émergeant et le reste sous l’eau, et environ 560 kilomètres carrés de surface – soit la superficie de New York : telle est la taille du monstre qui est en train de se former dans l’Antarctique. En effet, des mesures radar prises par la NASA ont indiqué qu'un énorme iceberg était sur le point de se détacher de la banquise. Un phénomène qui impressionne par sa taille mais qui n'était pas totalement inattendu.

    Source et suite :  www.maxisciences.com/

     

    11-11-2012 - Une ville de 6000 ans en Bulgarie

    Les archéologues bulgares ont complètement changé la conception mondiale des origines du monde. Ils ont trouvé récemment près de la ville de Provadia sur la côte de la mer Noire la plus ancienne ville d’Europe, construite il y a environ 6000 ans. Vassil Nikolov, le directeur des travaux archéologiques a parlé de cette découverte dans un entretien accordé à La Voix de la Russie.  

    « Cet été, nous avons réalisé d'importants progrès dans l’étude des fouilles de la région de Provadia. Ce site archéologique s’appelle Solnitsata (salière), parce qu’il est situé dans une zone de salins, où se trouvent des sources d’eau salée. C’est la raison pour laquelle une colonie y a été fondée il y a près de 6000 ans. Nos ancêtres s’occupaient ici de la production du sel, de son commerce, ce qui a contribué au développement de la ville. La méthode de datation par radiocarbone a montré, qu’il s’agit du plus vieux centre de production du sel en Europe ».   Les archéologues ont recueilli suffisamment d'informations pour pouvoir affirmer que pendant la période entre 4700 et 4200 ans avant J.-C., cette ville était très bien fortifiée, et grâce au sel, elle a tissé des liens commerciaux avec des ports de la mer Egée, de l’Asie de l’Ouest et de l’Asie mineure. A cette époque, le sel était un produit cher, contribuant au développement économique de la région. Un mur de fortification de 2 mètres de large sur 3 mètres de haut a été érigé à sa périphérie. Il est resté en bon état pendant près de 500 ans.

    Suite et source :  lemondeintemporel.blogs.lalibre.be/

     

    31-10-2012- Notre planète grossit à léquateur

    Le diamètre de la Terre s'accroît au niveau de l'équateur. C'est ce qu'affirment deux scientifiques américains, en s'appuyant sur des données recueillies par satellite.   Le phénomène a pris de court les scientifiques. La Terre, notre bonne vieille planète, prend de l’embonpoint. Depuis les observations des premiers satellites, on sait que notre sphéroïde terrestre n’est pas une sphère parfaite, mais qu’il est aplati aux pôles. Cette forme est causée pour l’essentiel par la force centrifuge due à la rotation de la Terre, qui tend à repousser vers l’équateur le magma présent sous la croûte terrestre. La différence est réduite : entre le diamètre terrestre mesuré à l’équateur, et le diamètre mesuré d’un pôle à l’autre, la différence est environ de 0,3%. Mais des observations récentes tendent à démontrer qu’elle s’accroît.

    Source et suite :  lci.tf1.fr/science/

     

    28-10-2012- La magnétosphère est devenue une passoire

     Cluster, le quatuor de satellites de l’ESA qui étudie la magnétosphère terrestre, a découvert que notre bulle protectrice magnétique laisse pénétrer le vent solaire dans le cadre d’un éventail de conditions plus larges qu’on ne le croyait auparavant.  Le champ magnétique terrestre est la première ligne de défense de notre planète contre le bombardement du vent solaire. Ce flux de plasma est lancé par le Soleil et se déplace à travers le système solaire, emportant son propre champ magnétique avec lui.   Selon la façon dont champ magnétique interplanétaire du vent solaire – IMF – est aligné avec le champ magnétique terrestre, différents phénomènes peuvent se produire dans l’environnement immédiat de la Terre. 

    Source et suite :  www.ufologie-paranormal.org

     

    21-10-2012 - Dans le sud de l'espagne, une fissure s'ouvre sur 1.5 km

    News de la planète News de la planète

    Source et suite :  lapressegalactique.blogspot.fr/

     

      20-10-2012 - La fissure grandit sur le glacier de l'Antarctique

    La faille du glacier de Pine Island en Antarctique était longue de 29 km, profonde de 50-60 mètres et large 80 mètres en octobre 2011. Elle continue de s'étendre et pourrait créer un énorme iceberg dans cette baie.

    News de la planète News de la planète

     Suite et source :  lapressegalactique.blogspot.fr/

     

    18-10-2012 - Les Orionides

    News de la planète

    La nuit du 20 au 21 octobre devrait être “arrosée” d’une vingtaine de météores par heure ! Nommées les “Orionides” car le radiant se situe en direction de la constellation d’Orion, au-dessus de son épaule gauche, l’étoile Betelgeuse et non-loin des pieds des Gémeaux pour être plus précis, ces étoiles filantes pourrait être environ 25 par heure à plonger dans l’atmosphère terrestre à une vitesse moyenne de 66 km par seconde (238 000 km/h). Très rapides, il est fréquent d’observer ces météores se transformer en spectaculaires boules de feu (fireball) ou se fragmenter au cours de leur chute avec de remarquables trainées persistantes. Selon les spécialistes, le pic d’activité pourrait être atteint cette année vers 4 h TU (Temps Universel) soit 6 h en France métropolitaine. A cette heure-là, la nuit sera encore bien dense et profonde, point de Lune jouant les luminaires éblouissant. Les Gémeaux, le chasseur Orion et le Grand Chien auront franchi le méridien (sud) portant haut le radiant de cet essaim météoritique. L’étincelante Vénus, tout juste expulsée de l’horizon est, annonce la lente arrivée du Soleil. Le cadre est magnifique, ponctué de nombreuses étoiles très brillantes et la rutilante Jupiter.  

    Source et suite :  www.maxisciences.com/

     

    17-10-2012 - Le Réchauffement global s'est arrêté il y a 16 ans...

    ... révèle le rapport du Met Office qui a été discrètement publié la semaine dernière et voici le diagramme pour le prouver.   Les chiffres révèlent que, dès le début de 1997 jusqu'à Août 2012, il y a pas eu d'augmentation perceptible des températures mondiales. Cela signifie que la «pause» du réchauffement climatique perdure depuis presque la même durée que la période précédente, lorsque les températures ont augmenté, de 1980 à 1996.  Le monde s'est arrêté de se réchauffer depuis près de 16 ans, selon de nouvelles données publiées la semaine dernière.   Les chiffres, qui ont déclenché un débat entre les scientifiques du climat, révèlent que depuis le début de l'année 1997 jusqu'à Août 2012, il n'y avait pas eu d'augmentation sensible des températures mondiales.   Les nouvelles données, compilées à partir de plus de 3.000 points de mesure sur terre et sur mer, ont été publiées discrètement sur Internet, sans tapage médiatique, et, jusqu'à aujourd'hui, tout ceci n'a pas été repris.   Cette situation contraste fortement avec la publication des chiffres précédents il y a six mois, qui était arrêté à la fin de l'année 2010 - une année très chaude.   Mettre fin à des données signifie alors qu'il est possible de montrer une tendance d'un léger réchauffement depuis 1997, mais 2011 et les huit premiers mois de 2012 étaient beaucoup plus frais, et donc cette tendance est effacée.  

    News de la planète

    Source et suite :  www.laterredufutur.com/

     

    13-10-2012 - Des aurores boréales incroyables !

    Suite à la tempête solaire en cours, des aurores aux formes rares sont apparues aux Iles Lofoten en Norvège

      News de la planète

    Source et autres photos ici :  spaceweather.com/gallery/

     

    13-10-2012 - Le Pôle magnétique

    Les inversions magnétiques de la Terre se sont produites de multiples fois depuis des centaines de millions d’années. Mais jusqu’à aujourd’hui, on ne savait pas très bien ce qui se passait à chaque changement de polarité de la Planète. Selon un groupe de géophysiciens français et américains, ces inversions se produisent en trois étapes et en quelques milliers d’années seulement. La publication dans le journal Nature d’un groupe de géophysiciens (de l’Institut de physique du globe de Paris et de l’université d'Hawaï) étudiant le paléomagnétisme de la Terre aurait surement intéressé Haroun Tazieff et Maurice et Katia Krafft s’ils étaient encore parmi nous. Elle concerne les inversions du champ magnétique de la Terre découvertes pour la première fois dans une couche d’argile en Auvergne en 1905. Ces inversions allaient se révéler cruciales pour convaincre dans les années 1960 la communauté des chercheurs en géosciences de l’exactitude de la théorie de la dérive des continents publiée en 1912 par Alfred Wegener.

    Source et suite : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/les-etapes-des-inversions-magnetiques-se-precisent_41702/#xtor=RSS-8

     

    06 -10-2012 - Les glaces de l'Antarctique plus importantes en  2012 !

    Et fonte record de l'Arctique...

    Tandis que l’Arctique subissait une importante fonte de sa banquise, établissant même un record historique le 16 septembre, les glaces de l’Antarctique ne se sont jamais aussi bien portées. À la fin de son hiver, voici quelques jours, elles ont atteint une superficie de 19,44 millions de km².

    News de la planète

    Du jamais vu ! L’Arctique a focalisé toutes les attentions cet été tant la fonte de sa banquise a été importante. Un record inégalé depuis la mise en place de son suivi par satellite en 1979 a été relevé. Le 16 septembre 2012, les glaces s’étendaient sur 3,61 millions de km², un chiffre anormalement bas. Auparavant, le plus fort recul estival avait été observé en 2007. La banquise mesurait alors 6,9 millions de km², soit 3,29 millions de km² en plus par rapport à cette année.

    Source et suite :  www.futura-sciences.com/

     

    01-10-2012 - Un météore dans le ciel du Québec  

    Plusieurs personnes ont pu observer vendredi dernier le 25 septembre 2012 — (12h45), un puissant flash lumineux dans le ciel, de l ’Ontario jusqu ’au New Hampshire.   Il s’agissait en fait d’un météore qui a explosé en entrant dans notre atmosphère. « Ce flash de lumière a été causé par l ’entrée dans l ’atmosphère d ’un gros morceau de roche. La friction avec l ’atmosphère dégage beaucoup de chaleur, d ’énergie, qui est transmise sous forme de lumière », explique Guillaume Poulin, communicateur scientifique à l ’Astrolab du Mont-Mégantic.

    News de la planète(Illustration)

    Source et suite :  area51blog.wordpress.com/

     

    01-10-2012 - Un  Orage géomagnétique

    Le champ magnétique de la terre est en proie à un fort orage magnétique avec un indice KP de 7 en réponse aux éjections de masse coronale (EMC) du 30 septembre 2012.
    L'onde de choc a touché terre à 10:25 UT suivie d'une plus forte à environ 22:30 UT

    Voir les photos des aurores boréales  ICI :   Michigan, Maryland,          PennsylvaniaWisconsinOhio, MontanaMinnesotaWashington,    IdahoIllinois  and South Dakota

    Source :  spaceweather.com/

     

    29-09-2012 - La plaque indo-Australienne 

    La plaque indo-australienne se déchire en deux. Cet événement géologique majeur, qui durera plusieurs millions d’années, nous a été rappelé par deux séismes particulièrement puissants et atypiques le 11 avril 2012. Ne cherchez pas, ils ont eu lieu en mer et n’ont pas causé de tsunami. Pour tout comprendre, un retour sur ces faits s’impose… Ce 11 avril 2012, deux tremblements de terre exceptionnels (magnitudes de respectivement 8,6 et 8,2) ont été détectés dans le nord-est de l’océan Indien. Aucun dégât conséquent ni tsunami n’a été déploré. Ils cachent pourtant une impressionnante information tant ils sont atypiques. Une explication vient d'être fournie par trois nouvelles publications parues dans la revue Nature.

    News de la planète

    Source et suite :  www.futura-sciences.com/

     

    28-09-2012 - La grotte la plus profonde du monde

    Une grotte merveilleuse et considérée comme la grotte la plus profonde du monde a été récemment visitée et explorée par des spéléologues de l’université hébraïque de Jérusalem.   La grotte, du nom de Krubera-Voronya, est considérée comme ”L’Éverest des grottes”. La longueur totale de ses passages atteint 13.232 mètres, et elle est profonde de 2191 mètres. Elle se trouve en Abkhazie au sud de la Russie près de la Mer Noire…

    News de la planète

    Les spéléologues Boaz Langford, Léonid Fagin, Vladimir Buslov et Yuval Elmaliach, y sont allés en mission d’exploration, en tant que membres d’une délégation internationale organisée par l’Association de Spéléologie d’Ukraine. Des spéléologues de 9 pays faisaient partie de la mission, dont des russes, espagnols, britanniques et libanais.  

    La grotte de Krubera-Voronja détient le titre de grotte la plus profonde sur terre. Elle est située en Géorgie. Selon les professionnels et spéléologues experts, la profondeur de cette immense grotte est de 2190 mètres      Sources: bistrobarblog via http://kebecleak.over-blog.com/  

      

      

    26-09-2012 - Le Brésil reboise la forêt 

    Le Brésil se lance dans une vaste campagne de reboisement de la forêt atlantique.  

    A défaut d’amener la présidente Dilma Rousseff à renoncer au projet de barrage de Belo Monte, la conférence Rio+20 en juin dernier, la Coupe du Monde de football (en 2014) et les prochains Jeux Olympiques d’été (qui auront lieu à Rio de Janeiro en 2016) « obligent » tout de même le Brésil à renforcer sa politique environnementale. A l’échelle fédérale, un plan d’action signé par le gouvernement de l’État de Rio de Janeiro devrait par ailleurs contribuer à endiguer la déforestation de la forêt atlantique – laquelle s’étendait originellement sur toute la longueur du littoral – et à diminuer les émissions de gaz à effet de serre durant la grand-messe du sport.   Dévoilé par le Secrétaire de l’Environnement de l’État de Rio de Janeiro Carlos Minc, ce programme  se veut intraitable. Les zones qui recevront les boutures ont en effet d’ores et déjà été définies et toute entreprise qui sera révélée coupable de déboisement devra replanter. Afin d’accompagner la démarche, un site Internet sera par ailleurs mis en ligne le mois prochain pour que chacun puisse suivre le processus.

    Source et suite :  www.zegreenweb.com/

     

    08-09-2012 - La pression du magma s'élève au Mont Fuji

    Des géophysiciens japonais affirment que, suite au séisme du 11 mars 2011, la chambre magmatique sous le mont Fuji a vu sa pression grimper sous l'effet de contraintes tectoniques nouvelles. De quoi déclencher une éruption volcanique... Mais, pour autant, aucun signe ne se manifeste actuellement.
    Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9 au large du Japon provoquait quelques heures plus tard un terrible tsunami. D’après un groupe de chercheurs du National Research Institute for Earth Science and Disaster Prevention japonais, les mouvements tectoniques induits dans la région du mont Fuji ont fait monter la pression s’exerçant sur la chambre magmatique de ce stratovolcan emblématique du pays du Soleil levant.
    Situé au centre de l’île de Honshu près de la côte orientale, il est la plus haute montagne du Japon avec ses 3.776 m. Manifestation du volcanisme de subduction, le mont Fuji est parsemé de cônes de cendres caractéristiques d'éruptions de type stromboliennes.

    Source et suite :  www.futura-sciences.com/

    0-08-2012 - La Banquise arctique réduite de 40% en 30 ans

    C’est officiel, la banquise arctique n’aura jamais été si peu étendue que cette année, du moins depuis la mise en place de son suivi par satellite en 1979. Et la saison de fonte n’est pas encore terminée ! L’Arctique n’échappe pas au rythme des saisons : des hivers froids succèdent à des étés plus chauds. Ce cycle a bien évidemment une influence majeure sur la taille de la banquise. Elle grandit en automne et en hiver et fond partiellement au printemps et en été. Depuis 1979, ce phénomène cyclique est constamment observé et quantifié avec une grande précision grâce à de nombreux satellites. Malheureusement, leurs précieuses données sont depuis quelques années la source de vives émotions et 2012 n’échappe pas à la règle. Un record historique annoncé depuis plusieurs semaines vient d’être battu. La surface de la banquise en cette saison n’a jamais été aussi petite depuis la mise en place du suivi ! Les glaces recouvraient ce 26 août une superficie de 4,1 millions de km², soit 70.000 km² de moins que le 18 septembre 2007, année détentrice du triste record jusqu’alors. Mais la saison de fonte n’est pas encore terminée puisqu’elle prend habituellement fin durant la seconde moitié du mois de septembre...

    Source et suite :  www.futura-sciences.com/

      

    22-08-2012 - La planète vit à crédit

    Ce 22 août 2012 correspondait au jour de dépendance de la Terre. Symboliquement, les ressources naturelles que nous utiliserons durant les prochains mois seront prises à crédit. Cet indice calculé par le Global Footprint Network en dit long sur l’empreinte écologique actuelle et passée de l’Homme. La Terre fournit depuis toujours les ressources naturelles nécessaires à notre survie et à notre développement. Elles nous permettent en effet de nous nourrir, de construire nos villes, de nous déplacer, de nous soigner ou de capturer le CO2 émis. Mais pour combien de temps encore ? Ne l’oublions pas, les capacités de régénération annuelle de la planète sont limitées. Cette contrainte n’a pas posé de problème durant des millénaires... jusqu’au milieu des années 1970. Depuis, l’Homme vit au-dessus de ses moyens. Une organisation non gouvernementale, le Global Footprint Network (GFN), calcule chaque année le « Jour de dépassement de la Terre » ou « Global Overshoot Day ». Le concept consiste à donner une date approximative à partir de laquelle nous consommons plus de ressources naturelles que ce qui est produit annuellement par notre planète. En 2012, cette date a été fixée au 22 août. Nous vivons donc à crédit depuis hier. Les ressources utilisées durant les 4 prochains mois proviendront de stocks non renouvelables tandis que tout le CO2 produit s’accumulera dans l’atmosphère.

    Suite et source :  www.futura-sciences.com/

     

    16-08-2012 - De nouvelles pyramides découvertes en Egypte.

    Des pyramides inconnues découvertes en Egypte grâce à Google Earth. Un des monts mesure 200m de large et pourrait abriter la plus grande pyramide jamais découverte.

    L'archéologue américaine Angela Micol a patiemment étudié les images satellite du désert égyptien sur Google Earth pendant 10 ans, a des milliers de kilomètres de l'Egypte, dans son bureau de Caroline du Nord.

    Son travail a fini par payer : elle a découvert deux sites qui semblent bien abriter des pyramides inconnues jusque là. Situées dans le bassin du Nil, à 150 kilomètres de distance l'un de l'autre, ils contiennent tous deux des monticules de forme inhabituellle.

    Un des sites repéré par le satellite fait trois fois la taille de la Grande Pyramide de Gizeh : il inclue un plateau triangulaire de près de 200 mètres de large. Micol compte bien visiter ces sites pour vérifier qu'il s'agit bien de pyramides.

    News de la planète

    Source et suite :  www.atlantico.fr/

     

    01-08-2012 - La mer d'Azov est devenue rouge !

    Les scientifiques et les citoyens du village Berdyansk ont été laissés sans voix de l'étrange phénomène qui touche la mer d'Azov. L'eau a pris une teinte rougeâtre. Selon les rapports de English Russia, les villageois ont immédiatement pensé que la cause était associée à la pollution produite par les usines à proximité, tandis que d'autres pensent que c'est un signe des événements à venir.(...)

    News de la planète

    Source et suite :  ufoetnature.over-blog.com/

     

      27-07-2012 - Un gigantesque vallée sous les glaciers de l'antarctique

    Les scientifiques britanniques ont découvert une vallée de rift gigantesque sous les glaciers de l’Ouest Antarctique.   Les experts pensent que la rupture de 1,6 km en profondeur et de l’ampleur du Grand-Cañon peut être liée au rythme rapide de la fonte des glaciers dans la région. La cavité dans l’écorce terrestre est située sous le glacier de Ferrigno qui s’étend sur 28 kms jusqu’au golfe d’Ieltanine à la mer de Bellingshausen à l’ouest de l’Antarctide.   La découverte a été faite grâce à un radar capable de percer l’épaisseur de glace jusqu’à 2 500 kms en profondeur.  Avant cette recherche la région avait été visitée par les scientifiques uniquement une fois, en 1961. /L

    Source :  http://area51blog.wordpress.com/2012/07/27/une-vallee-gigantesque-decouverte-sous-les-glaciers-de-lantarctide/

    27-07-2012 - Fonte record des glaciers au Groënland

     Trois satellites viennent de montrer une fonte sans précédent de la glace recouvrant le Groenland et concernant 97 % de sa surface. Les images sont spectaculaires mais à interpréter avec modération. La calotte glaciaire groenlandaise est toujours là… La double image publiée par la Nasa est saisissante : elle donne l’impression qu’il n’y a quasiment plus de calotte glaciaire (glacier de grande surface mais ne dépassant pas 50.000 km2) sur le Groenland. La réalité est moins dramatique mais tout de même exceptionnelle. Entre le 8 et le 12 juillet, la fonte de la glace superficielle a touché 97 % de la surface de la calotte groenlandaise. En moyenne, explique la Nasa, la fonte estivale en affecte seulement la moitié. Le phénomène est donc classique mais son ampleur a, cette année, surpris les spécialistes du climat arctique.

    SUite : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/meteorologie-1/d/fonte-record-de-la-calotte-glaciaire-du-groenland_40291/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20120727-[ACTU-fonte_record_de_la_calotte_glaciaire_du_groenland]

     

    18-07-2012 -Sauvons l'Arctique !

    La naissance d’un mouvement pour sauver l’Arctique

    Energie / Climat | le 3 juillet 2012

    Deux bateaux de Greenpeace – l’Arctic Sunrise et l’Esperanza – font en ce moment cap vers l’Arctique. Ces bateaux se rendent sur place, pour être les témoins. Témoins des manœuvres en cours de la compagnie pétrolière Shell et de ses navires de forage. Témoins, aussi, des mutations dont l’Arctique a déjà été victime ces dernières années.   À bord des deux navires de la flotte de Greenpeace, des scientifiques, des chercheurs. En partenariat avec des chercheurs de l’Université de Cambridge, cette équipe de scientifiques de Greenpeace veut réaliser une cartographie en 3D des glaces de l’Arctique. Mais aussi des citoyens, des représentants d’associations, des militants, des chroniqueurs… Ils sont à bord pour être des observateurs. Pour être nos yeux, vos yeux.   Le 21 juin dernier, Greenpeace a lancé à Rio+20 une campagne mondiale pour créer un sanctuaire dans les régions encore inhabitées autour du Pôle Nord et pour faire en sorte que les Nations Unies bannissent à jamais toute activité extractive industrielle dans la totalité de l’Océan Arctique.

    En mer, à terre, ou en ligne : nous pouvons tous agir !   Les compagnies pétrolières tirent profit des dérèglements climatiques : poru eux, la disparition des glaces en Arctique est synonyme d’opportunité de forages … La flotte de Shell sera, d’un jour à l’autre, arrivée sur zone, et commencera les forages exploratoires cet été.  Nos navires sont donc en route eux aussi. Mais, sans être à bord à leurs côtés, d’autres moyens d’agir existent ! Les militants de Greenpeace se sont mobilisés à terre, partout dans le monde et ce n’est qu’un début !   Sur le site savethearctic.org près de 400 000 citoyens du monde entier ont marqué leur résolution de voir l’Arctique devenir un sanctuaire… Objectif : 1 million !   Les soutiens affluent : le groupe Radiohead et l’acteur Jude Law ont mis leurs forces en commun aux côtés de Greenpeace pour produire cette très belle vidéo. Rejoignez les défenseurs de l’Arctique, faites campagne, autour de vous. Cette vidéo porte un message simple : l’Arctique a besoin de portes paroles. Prêtons lui nos voix !

    Greenpeace :http://energie-climat.greenpeace.fr/la-naissance-dun-mouvement-pour-sauver-larctique?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_term=video&utm_campaign=GPF%2Bnewsletter%2B17072012

     

    05-06-2012 -  "Si tous les Terriens allaient dans l'espace..."

    News de la planète

     Si tous les Terriens allaient dans l'espace, la planète ferait l'objet de tous leurs soins et les rapports humains en seraient profondément changés ». Jean-François Clervoy, astronaute français de l'Agence spatiale européenne, est allé trois fois dans l'espace. Il raconte ici ses histoires d'espace et sa vision de la Terre, notre vaisseau spatial naturel, qui paraît, depuis l’espace, d’une extraordinaire beauté et puissance...   A chacune de mes trois missions dans l’espace, j’ai téléphoné à mon épouse lorsqu’on survolait Houston, à vingt-huit mille kilomètres par heure et quelques centaines de kilomètres d’altitude. Je me disais, en regardant la Terre et le Texas : « Ma famille est là. Est-ce que la navette voudra bien me ramener là où les couleurs de la vie sont si belles ? » Si tous les Terriens volaient dans l’espace, ils verraient combien la planète surpasse en beauté tout ce que l’homme a dessiné, peint, construit ou inventé...

    Par Jean-François Clervoy - Astronaute

     

    Son livre : "Histoires d'Espace., Mission vers Hubble"

    La suite de l'article ici : http://www.inrees.com/articles/Si-tous-les-Terriens-allaient-dans-l-espace/

     

    01-07-2012 - L'homme et la nature en Amazonie

    La petite île, tenue entre parenthèses par les bras puissants du fleuve Amazone, a tout du paradis originel. L'ultime relique de Mère Nature où la jungle, saturée de chaleur, de moustiques invisibles et d'animaux sauvages, côtoie une poignée d'hommes et de femmes installés en silence sur ses flancs. Ce nouveau monde s'appelle Ilha das Cinzas, l'île des Cendres.

    Une parcelle de terre située à six heures de bateau de Macapa, capitale de l'Amapa. A plus de deux jours encore des premiers Indiens, poussés toujours plus loin, vers le sud, jusqu'à Belo Monte et son barrage hydroélectrique en plein chantier, un projet cher aux dirigeants de Brasilia, autant démesuré que controversé.

    News de la planète

      

    Ici, la main de l'homme a adopté les codes de son environnement. Forêt intacte, baraques en bois sur pilotis, eau filtrée et recyclée, agriculture et pêche concertées et encadrées : Ilha das Cinzas pourrait être l'exemple du mariage réussi entre l'activité humaine et son sanctuaire.

    L'histoire remonte aux années 1920 ou 1930, plus personne ne sait vraiment. Elle débute avec une poignée de familles venues occuper quelques lopins de terres, sans papiers ni titres d'habitation, attirées par les ressources de l'île, le commerce du bois surtout et la richesse piscicole de ses eaux noires. La communauté survit, grossit lentement, par à-coup ou par filiations, jusqu'à rassembler aujourd'hui une centaine de familles, environ 350 personnes.

    Suite ici : http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/31/l-ile-d-amazonie-ou-l-homme-s-accorde-avec-la-nature_1710166_3244.html

     

     11-06-2012 - Les plantes carnivores qui deviennent végétariennes   

    Contraintes de changer leurs régimes alimentaires, les plantes carnivores deviennent végétariennes...

    Une étude a révélé que les plantes carnivores établies dans les tourbières d'Europe du Nord se désintéressent peu à peu des insectes en raison d'une pollution de plus en plus élevée.

    News de la planète

    Rappelons en effet que ce sont les insectes qui apportent à ces plantes la dose d'azote dont elles ont besoin pour survivre. Sauf qu'à cause de la pollution, l'azote se retrouve à foison dans les sols. La plante n'a de fait plus besoin (ou moins besoin) de se nourrir d'insectes pour survivre et absorbe l'azote directement depuis ses racines.

    Suite ici :  http://www.zegreenweb.com/sinformer/quand-les-plantes-carnivores-deviennent-vegetariennes,55855 

     

    11-06-2012 - L'eau de notre Terre

    A l'occasion de la journée mondiale des océans, nous vous proposons de découvrir quelques ordres de grandeur sur la place de l'eau sur notre planète. Si l'immensité des océans nous semble infinie, tout comme la quantité d'eau qu'ils contiennent, des scientifiques américains de l'institut géologique des Etats-Unis (USGS) ont réalisé une illustration où le terme relatif prend tout son sens.   La Terre est également surnommée la planète bleue car, recouverte à 71% d'eau, elle apparait comme une bille bleue dans notre système solaire. Mais quelle est la quantité d'eau sur Terre ?   Les océans contiennent environ 96,5% de toute l'eau présente sur Terre. Mais l'eau n'est pas seulement liquide comme en témoignent les aquifères, lacs, rivières, mers, océans... Elle est également présente dans l'air, sous forme de vapeur d'eau et en tant que glace dans les glaciers (montagnes et calottes polaires). De plus, l'eau se retrouve dans chacun des organismes vivants. Par exemple, notre corps est composé de 55 à 60% d'eau !   L'eau ne reste pas en place et suit un cycle, plus ou moins long qui fait que chaque molécule d'eau suit un parcours, des océans aux nappes phréatiques en passant par les nuages, les rivières, les organismes vivants et quelques fois nos robinets !   La très grande partie de l'eau sur Terre est de l'eau salée, présente dans les océans. Malheureusement, cette eau n'est pas directement buvable et l'Homme doit puiser dans l'eau douce pour s'alimenter. De plus, nos sociétés modernes utilisent des quantités phénoménales d'eau pour produire les biens (pas souvent utiles) que nous possédons.

    News de la planète

    Suite Ici : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3393_eau_Terre.php

      

    07-06-2012 - Une superbe vidéo, voir en plein écran !

      

    10-05-2012 - Vues de la Terre en 121 millions de pixels

    Images de la Russian Federal Space Agency

    http://www.clubic.com/insolite/actualite-491498-terre-satellite-russe-elektro-121-megapixels.html

    News de la planète

    10-05-2012 - Des mouvements géologiques inexpliqués en Thaïlande

      9 mai 2012 - Bangkok

    News de la planète

    Qu'est-ce qui se passe en Thaïlande? Des fissures énormes dans le sol, des rues entières sont écroulées, des fissures sur des centaines de mètres mettent en péril la sécurité de l'ensemble de la communauté. Il semble que la zone est l'objet d'un bouleversement géologique. La plaque australienne a altéré l'équilibre de l'ensemble de l'Asie du Sud-Est, frappée par de forts séismes des derniers mois, qui réveillent le plus dangereux volcans dans la région. 

    La route s'effondre soudainement sur des centaines de mètres ...

    http://ufoetnature.over-blog.com/article-thailande-frappee-par-un-bouleversement-geologique-sans-precedent-104937153.html

     

    10-05-2012 - Le Lac qui disparaît

    Un phénomène étrange se produit sous un lac du Chili

    En quelques heures, l'énorme lac Cachet II en Patagonie chilienne disparaît, comme avalé par la Terre, un phénomène naturel surprenant qui s'accélère dans plusieurs lacs de la région en raison du réchauffement climatique, selon les experts. Pour la seconde fois cette année, le lac qui contient quelque 200 millions de litres d'eau a commencé à se vider soudainement peu avant minuit le 31 mars dernier.

    News de la planète

     En quelques heures, il s'est asséché complètement, laissant derrière lui quelques flaques et des morceaux de glace provenant du glacier qui l'alimente. Assistante de recherche au centre d'Etudes Scientifiques (CECS), Daniela Carrion, se trouvait sur les lieux lorsque le phénomène s'est manifesté. Quand nous nous sommes réveillés, nous avons vu un changement total dans la vallée, raconte-t-elle à l'AFP. Les zones que nous parcourions étaient inondées, jonchées de gigantesques morceaux de glace. Le Cachet II se forme grâce à la fonte du glacier Colonia, qui avec ses énormes parois de glace fait fonction de barrage naturel de retenue. Mais selon les scientifiques, le réchauffement des températures affaiblit peu à peu le glacier qui, quand il ne peut plus supporter la pression du lac qu'il enserre, laisse s'écouler l'eau par un tunnel se formant entre la roche et le glacier. L'eau se déverse alors d'un seul coup dans le fleuve Baker, qui voit son débit habituel multiplié par trois. Lorsque ce phénomène se produit, un système d'alerte se déclenche automatiquement pour avertir les rares habitants de la zone qui peuvent ainsi mettre leurs animaux à l'abri et rester attentifs à la montée des eaux.

    Suite ici : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/05/09052012chili-letrange-phenomene-du-lac.html

     

    28-04-2012 - Sous 4 km de glace...Une crevette !

    News de la planète

    Source : MessageToEagle.com - Traduction : Era pour  Investigation Océanographique et Oanis  

    Alors qu'ils foraient dans la glace épaisse de  Ross Ice Shelf, en Antarctique, les scientifiques sont tombés sur ce quelque chose qui les a choqués.   A Environ 200 mètres au-dessous de la glace, où personne ne pensait qu'il était possible pour quelque forme  de vie supérieure  d'exister, quelque chose vivait là ...

    http://www.messagetoeagle.com/creatureantarctica.php

     

    21-04-2012 - Campagne de propreté pour notre planète

    A copier et diffuser... Merci !!!

    News de la planète

    19-04-2012 - Aurores Boréales du mois d'avril 2012 en Norvège

     News de la planète

    http://ufoetnature.over-blog.com/article-aurore-boreales-du-10-au-15-avril-2012-103524126.html

    Les courants océaniques entre 2005 et 2007

    http://www.cieletespace.fr/node/8832

     

    01-04-2012 - La vidéo des tremblements de terre en 2011

     

    31-03-2012 -Importante tornade solaire

    Des images d’une importante tornade solaire ont été filmée par les caméras la NASA d’une taille de 100 000 km de haut avec des vitesses atteignant 300 000km/h. C’est un gigantesque tourbillon de gaz chauffé à des températures de deux millions de degrés est généré par des champs magnétiques du Soleil lors de violentes éruptions de la couronne solaire. Conséquences ce genre d'éruptions peuvent provoquer d’importantes perturbations sur Terre en atteignant les communications satellitaires ou des réseaux de distribution d’électricité. 

    http://www.grandbaie.mu/2012/03/violentes-eruptions-solaires/

    27-03-2012 - Courant océanique de l'Antarctique

    Les courants océaniques profonds sont mis en mouvement par l’arrivée d’eau froide et dense à de grandes profondeurs, notamment aux pôles. Or, 8,2 millions de mètres cubes d’eau de fond de l’Antarctique disparaîtraient à chaque seconde depuis au moins trente ans. Reste à savoir si ce phénomène est cyclique ou pas... Les courants marins influencent notre climat et jouent un rôle crucial dans le cycle du carbone.

    News de la planète

    Certains sont dits « de surface », ils naissent sous l’action des vents. D'autres s'écoulent à de grandes profondeurs, sous la majorité de nos mers et océans, grâce à la circulation thermohaline. Les principaux moteurs de ces courants sont des variations de température et de salinité, deux paramètres qui influencent directement la densité de l’eau. En Europe, les termes « courant marin » et « climat » font souvent penser au Gulf Stream. Bien que sa vitesse n’ait pas beaucoup varié ces dernières années, de nombreuses hypothèses prévoient son arrêt si la température moyenne de la Terre continue d’augmenter. Nous sommes même tellement focalisés sur ce sujet que nous en avons oublié un point important : les courants de l’Atlantique nord ne sont pas les seuls à conditionner notre climat ! D’autres courants moins célèbres sous nos latitudes font également l’objet d’études scientifiques depuis de nombreuses années. En Antarctique, les eaux de fond, dont la formation en surface participe activement à la mise en mouvement des courants marins profonds, sont suivies depuis 1980. Sarah Purkey, de l’université de Washington, et Gregory Johnson, de la NOAA, viennent de publier des résultats étonnants dans la revue Journal of Climate. L'épaisseur de la couche d'eau froide circulant sur le plancher océanique chute de manière importante à chaque seconde. Antarctique : les eaux froides coulent de moins en moins Ces eaux de fond naissent principalement dans la mer de Weddell. Des masses d'air froides abaissent progressivement la température des eaux de surface qui se transforment alors en glace, libérant de grandes quantités de sel et provoquant une augmentation de la densité des eaux environnantes. Celles-ci se mettent alors à couler, à s'accumuler sur le fond puis à se diriger vers le nord. Les scientifiques ont pu quantifier le volume d’eau froide perdu à chaque seconde par le courant marin le plus profond du monde.

    Le chiffre est impressionnant : 8,2 millions de m3. Par comparaison, cette valeur représente 500 fois le débit du Mississippi ou un quart du flux du Gulf Stream au niveau de la Floride. Par conséquent, l'épaisseur de la couche d'eau froide recouvrant le fond des mers diminue de plus en plus. Les mesures ont été prises à un intervalle de dix ans, durant quatre campagnes océanographiques menées dans le cadre d’un programme de surveillance international (Go-Ship). Les mêmes résultats ont été obtenus à chaque reprise. Les deux scientifiques ne tirent cependant pas la sonnette d’alarme. Selon eux, les études doivent se poursuivre dans le temps pour confirmer la tendance. Ils n’excluent pas la possibilité que ces variations soient cycliques. D'autres études ont déjà montré que les eaux profondes se réchauffaient progressivement et étaient de moins en moins salées. Ces nouveaux résultats traduisent ces deux découvertes d'une autre manière : les eaux de fond disparaissent. Quoi qu’il en soit, ce phénomène aurait déjà contribué à hauteur de 10 % à l’augmentation de la température des océans.

     http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/antarctique-un-courant-oceanique-ralentit-a-chaque-seconde_37634/

    23-03-2012 - Les vagues bleues

    La bioluminescence est un phénomène que l’on retrouve chez certains animaux des fonds marins, mais il existe aussi dans l’eau elle-même. Des scientifiques ont découvert comment les vagues pouvaient se colorer de cette « lumière bleue ».

    Le mystère des vagues luminescentes expliqué

    On l’appelle le phytoplancton : c’est un micro-organisme qui vit dans l’océan. Il a la particularité « d’illuminer » les animaux qui s’en nourrissent. Mais ça ne s’arrête pas là : on peut également voir ce phénomène dans les vagues qui se parent parfois la nuit d’une couleur bleue très lumineuse.On appelle cela la bioluminescence. Woodlan Hasting, biologiste marin et expert en bioluminescence rapporte que l’on peut observer cette luminescence bleue sur tous les océans du globe : il suffit qu’un groupe suffisant de phytoplanctons soit rassemblé pour qu’on puisse voir ce phénomène à l’œil nu.

    Mais pourquoi cette lumière bleue ? D’après une étude récente co-écrite par Woodlan Hasting, cela provient d’une particularité du phytoplancton, la bioluminescence connue sous le nom de dinoflagellate. Les cellules de dinoflagellates possèdent un circuit spécial qui répond aux signaux électriques. Ce mécanisme permet aux animaux de créer cette luminosité bleue. Même si le phénomène est à présent expliqué, il n’en reste pas moins magnifique comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus. http://www.24matins.fr/le-mystere-des-vagues-luminescentes-explique-12251

      

    L'agence spatiale américaine a mis en ligne vendredi des images inédites des aurores boréales captées depuis la fin janvier par la Station spatiale internationale au-dessus de l'Amérique du Nord, de l'Océan Atlantique et Pacifique.

      

    http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20120319.OBS4126/video-les-plus-belles-aurores-boreales-de-ces-dernieres-semaines.html

    21- 03- 2012 -  Les aurores boréales du mois de Mars

    News de la planète

    News de la planète

    http://ufoetnature.over-blog.com/article-aurores-boreales-du-16-17-et-18-mars-2012-101887988.html

     19-03-2012 - La plus grande réserve naturelle au monde vient d'être créée en Afrique du Sud  

    Cinq pays du sud de l’Afrique se sont entendus pour établir une gigantesque réserve naturelle transfrontalière, la plus grande zone de protection animale au monde. Un grand pas pour la protection de l’environnement et de la biodiversité africaine.   C’est une très bonne nouvelle pour les éléphants d’Afrique, les oiseaux et de nombreuses autres espèces menacées : l’Angola, le Botswana, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe viennent de créer ensemble la plus vaste réserve naturelle terrestre au monde.

    Ces cinq pays ont en effet mis en commun leurs 36 zones de protection, assorties de quelques contrées environnantes supplémentaires. L’aire de conservation transfrontalière Kavango Zambezi, également appelée « KAZA », sera de fait le lieu d’habitation de 45 % des éléphants d’Afrique, de plus de 600 espèces d’oiseaux et de 3 000 espèces de plantes. S’étendant sur plus de 440 000 kilomètres carrés, sa superficie équivaut à celle de la Suède.

       Jusque là cantonnés à l’intérieur des frontières de chaque pays, les animaux vont à nouveau pouvoir emprunter leurs voies de migrations habituelles. Comme l’ont rappelé nos confrères du site Internet du Washington Post, les écologistes estiment que les conflits et les frontières nationales avaient réduit la circulation des animaux, la guerre civile en Angola ayant par exemple fait fuir les troupeaux d’éléphants loin de leur habitat. Les premières tentatives de mise en place d’une telle zone de protection avaient jusque là échoué, en grande partie parce que les populations locales n’avaient pas été prises en compte dans ce projet.

    News de la planète

    Cette fois, les habitants des régions concernées ont été associés au processus. « Les communautés locales obtiennent des postes et tirent des revenus du tourisme en retour de leur implication dans la protection de l’environnement », a résumé le directeur régional de WWF en Namibie Chris Weaver, cité par le Washington Post. Un secrétariat indépendant a notamment été créé afin de coordonner le travail entre les autorités des différents Etats et les groupes communautaires à travers la zone. D’après M. Weaver, les Namibiens auraient par ailleurs gagné 700 000 dollars (environ 531 000 euros) l’année dernière grâce à leurs propres initiatives en matière de protection environnementale. Utilisé pour l’amélioration de la gestion de l’eau, l’argent aurait aussi été reversé à des écoles et à des cliniques.   Bénéfique aux populations et aux animaux, qui pourront se déplacer plus facilement et au sein d’un espace plus grand, cette réserve sera peut-être aussi un moyen de lutter plus efficacement contre les braconniers, qui continuent de sévir en Afrique. http://www.zegreenweb.com/sinformer/la-plus-grande-reserve-naturelle-au-monde-a-vu-le-jour-en-afrique,50943?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+zegreenweb%2FOkzL+%28zegreenweb+%C2%BB+S%E2%80%99INFORMER%29&utm_content=Google+Reader

      

    Vénus et Jupiter dans le ciel de mars 2012

    News de la planète

    Le film de Yann Arthus-Bertrand "SOIF DU MONDE"

      

    09-03-2012 - La carte des dinosaures

    Rapportés dans la revue Geology, les travaux de chercheurs britanniques leur ont permis de créer des cartes reconstituant l’habitat des dinosaures au Crétacé, constitué de forêts qui s’étendaient jusqu’en Antarctique, alors tempéré.Des experts de l'Université Royal Holloway de Londres ont constitué une base de données recensant tous les sites de forêts fossilisées de la période du Crétacé découverts jusqu’à présent - plusieurs milliers en tout - et reporté leurs positions sur des cartes.Il en ressort l’image saisissante d’un ‘monde perdu’ vieux de 100 millions d’années, où les dinosaures vivaient parmi les pins et autres conifères, jusqu’aux pôles."Notre recherche montre que d’étranges forêts de conifères couvraient la plus grande partie de la planète, en particulier sous les tropiques, torrides.

    News de la planète

    Aux latitudes moyennes, il y avait des zones sèches boisées de cyprès, et à proximité du pôle Nord, il y avait la plupart du temps des pins.Juste avant l'extinction des dinosaures, tout cela a changé : la floraison d’arbres semblables à des magnolias a ‘explosé’, apportant couleurs et parfums au monde pour la première fois", explique Emiliano Peralta-Medina, membre de l’équipe de recherche.L’étude des cernes des arbres fossilisés montre, à l'époque, une croissance deux fois plus rapide que chez leurs homologues actuels, surtout à proximité des pôles."Certains de ces arbres fossiles de l'Antarctique avaient des anneaux de plus de deux millimètres de large, en moyenne.Un tel taux de croissance n’est généralement observé que chez les arbres qui poussent dans les climats tempérés.Cela nous indique que, durant l'âge des dinosaures, les régions polaires avaient un climat similaire à la Grande-Bretagne aujourd'hui", précise le Dr Howard Falcon-Lang cité par le Daily Mail."Si les concentrations [actuelles] de dioxyde de carbone continuent d'augmenter au même rythme, nous atteindrons les niveaux du Crétacé en moins de 250 ans.

    Si cela se produit, nous pourrions voir un retour des forêts en Antarctique.

    Toutefois, il est peu probable que les dinosaures seront de retour…", conclut le scientifique. http://www.maxisciences.com/dinosaure/une-reconstitution-cartographique-de-l-habitat-des-dinosaures_art22215.html

     

      04-03-2012 - Des traces d' éléphants de 7 millions d'années

    Les pachydermes vivent depuis très longtemps en petits groupes dans la péninsule arabique.

    Le site de Mleisa est connu depuis longtemps par les Bédouins qui traversent le désert d'Abou Dhabi. Des dizaines d'empreintes fossilisées de très gros animaux sont visibles au sol. Des traces de dinosaures, pensaient les nomades. En fait, des chercheurs britanniques qui les ont examinées il y a dix ans, ont vu qu'il s'agissait de pieds d'éléphants. «C'est seulement grâce à des photos prises à partir d'un cerf-volant qu'on s'est rendu compte qu'il y avait les traces de plusieurs éléphants et qu'on a pu démêler leurs trajets», explique Faysal Bibi, du Muséum de Berlin. Leur étude est publiée en ligne dans la revue anglaise Biology Letters, le 22 février 2011.

    News de la planète

    Des éléphants de 5 à 6 tonnes

    Le groupe d'animaux comprenait en tout treize individus. A partir des différentes enjambées, on sait qu'ils étaient de différentes tailles, qu'il y a avait des jeunes et des adultes. Les traces d'un individu isolé traverse en ligne droite celles empruntées par le troupeau, un mâle au pas décidé. «Il devait peser entre 5 ou 6 tonnes», estime Faysal Bibi. «Ce sont les traces les plus anciennes d'un groupe d'éléphants trouvées dans le monde. C'est une très belle découverte», assure Pascal Tassy, du Muséum de Paris, qui n'a pas participé à l'étude. On ne savait pas que des animaux apparentés aux éléphants avait une vie sociale à des époques aussi reculées.

    En effet, le site a été enfoui sous les sédiments il y a 7 millions d'années et c'est l'érosion qui l'a peu à peu remis au jour. «La région était traversée de rivières et peuplée de crocodiles, d'hippopotames et d'antilopes», indique Faysal Babi. Non loin du site de Mleisa et dans la même couche sédimentaire, des ossements de trois lointains cousins des éléphants ont été retrouvés. Mais il est impossible de savoir si les empreintes appartiennent à l'une de ces trois espèces. Elles montrent en revanche que la société matriarcale existe de longue date chez les pachydermes et qu'elle a montré son efficacité.

    La société des éléphants est matriarcale: une femelle dominante assure la cohésion du groupe composé exclusivement de plusieurs femelles et de leurs jeunes, les mâles ne côtoyant le groupe temporairement qu'au moment de la reproduction. 

    Un article de Yves Miserey, publié par Le figaro

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/02/21/01008-20120221ARTFIG00634-des-empreintes-d-elephants-de-7-millions-d-annees.php

    Le 01-03-2012 -  Des aurores boréales encore plus belles

    News de la planète

    La nuit dernière, pour la seconde nuit consécutive, les observateurs situés aux environs du cercle polaire arctique ont assisté à un impressionnant spectacle d’aurore boréale.

    «Je n’ai jamais rien vu de tel», déclare Aaro Kukkohovi, qui a photographié cette éruption lumineuse sur Lumijok (Finlande). «Quelle fantastique explosion d’énergie ! Ce fut comme si quelque chose avait fait un trou dans le champ magnétique terrestre, juste au-dessus de nous !»

    Ce spectacle a été provoqué par le champ magnétique planétaire qui, en basculant vers le Sud, a ouvert une «fissure» dans la magnétosphère.

    Le vent solaire s’y est infiltré, générant une tempête géomagnétique de classe G1. Cet événement s’est produit sous haute latitude, les lueurs les plus brillantes se situaient sur la Scandinavie, l’Islande et le Groenland.

    http://www.i-services.com/membres/newsbox/151229-97380-3925-92514/impressionnant-spectacle-de-lumiere-aurorale.php?show=new

    Le 25-02-2012 - Pluie de météorites en Chine

    PÉKIN, 22 février - RIA Novosti

    Une pluie de météorites s'est abattue sur la province chinoise du Quinghai (ouest), rapportent mercredi les médias chinois.   Le plus gros aérolithe retrouvé sur place pèse près de 12,5 kg. Selon les témoins oculaires de l'événement, la "pluie" a été précédée par une série d'explosions dans le ciel. Plusieurs centaines de météorites sont tombés sur Terre, générant de la lumière et de la fumée.   Malgré le grand nombre de météorites, aucun dommage n'a été signalé.   Un tel événement s'était produit en Chine en mars 1976. Cette année-là, une pluie de météorites s'était abattue sur la province du Jilin (nord-est).

    http://fr.rian.ru/world/20120222/193453501.html

     

    Le 23-02-2012 - Une plante de 32 000 ans !

    News de la planète

    Une équipe de chercheurs russes est parvenue à faire renaître une plante dont les graines étaient restées prisonnières du pergélisol, en Sibérie, depuis près de 32 000 ans !

    La plante en question, Silene stenophylla, pousse encore naturellement dans cette région, mais ce bel exploit de culture cellulaire démontre éloquemment que le pergélisol — celui de Sibérie, du moins, on y revient bientôt — peut être considéré comme un vaste réservoir de matériel génétique ancien.

    L’histoire fait l’objet d’un article dans le prochain numéro des Proceedings of the National Academy of Science.Les vénérables «ancêtres» ont été déterrées à 38 mètres de profondeur, dans les vestiges enfouis de ce qui devait être une cachette creusée par un écureuil terrestre qui voulait se faire des réserves. Tout indique que, en contact avec le pergélisol, les fruits et les graines de S. stenophylla ont gelé rapidement pour ne plus jamais repasser au-dessus du point de congélation par la suite.

    La datation au carbone-14 leur donne un âge de 31 800 ans. On avait déjà trouvé des spores de mousse de cet âge qui revenaient à la vie, mais jamais de plantes à fleur. L’équipe menée par Svetlana Yashina et David Gilinchisky, de l’Académie des sciences de Russie, a ensuite prélevé des tissus placentaires sur trois fruits immatures particulièrement bien conservés, puis les a cultivés dans un milieu biochimique qui les a fait croître jusqu’à donner des pousses. Celles-ci ont alors été transférées dans des pots de plastique pour terminer leur maturation. Mais le plus beau, dans toute cette histoire, est que leurs fleurs ont été fécondées avec du pollen archaïque trouvé dans le pergélisol, ce qui a donné d’authentiques graines de S. stenophylla telles qu’elles étaient au pleistocène, graines qui ont à leur tour donné une nouvelle génération de plantes !La variété archaïque a d’ailleurs montré un comportement in vitro légèrement différent de la version moderne, faisant ses racines moins rapidement mais des pousses plus nombreuses. «Des cachettes d’écureuil avec des graines sont associées à la fin du Pleistocène non seulement en Sibérie orientale, mais aussi en Alaska et au Yukon. Cela indique que l’ensemble de la Béringie est potentiellement un bon réservoir de vie ancienne préservée dans le pergélisol», écrivent les auteurs.

    On ne doit cependant pas s’attendre à découvrir ce genre de trésor au Nunavik, a commenté le biologiste de l’Université Laval Serge Payette. Le Grand Nord québécois, explique-t-il, a été entièrement enseveli sous plusieurs kilomètres de glace lors des dernières glaciations, ce qui a (paradoxalement) protégé son sol contre le gel. La Sibérie n’a pas connu ce genre de situation, et son pergélisol est nettement plus riche en vestiges biologiques.

    Un article de Jean-François Cliche

    http://blogues.cyberpresse.ca/sciences/2012/02/20/une-fleur-%C2%ABressucitee%C2%BB-apres-32%C2%A0000-ans%C2%A0/

     

    Le 18-02-2012 - Une bien grosse météorite de 30 000 ans

    News de la planète

    Exposée jusqu’au 31 mars, parmi d’autres objets célestes, à la Royal Society de Londres, une météorite que l’on croyait importée de l’étranger serait en fait le plus gros morceau d’astéroïde jamais tombé en Grande-Bretagne, où il aurait atterri il y a 30.000 ans, d’après un expert.   Plus de 90 kilogrammes pour 48,75 centimètres : cette météorite exposée à Londres après avoir paisiblement orné, durant 80 ans, le perron d’une demeure seigneuriale près de Wilsford-cum-Lake, dans le Wiltshire, serait la plus grosse jamais tombée en Grande-Bretagne, quatre fois plus massive que celle détenant précédemment ce record.   Elle serait ainsi bel et bien tombée là il y a environ 30.000 ans, et non rapportée d’un voyage par son ancien propriétaire, comme on le pensait, selon Colin Pillinger, professeur de sciences planétaires à l’Open University (Royaume-Uni), qui l’a étudiée durant un an. D’après lui, elle aurait été préservée de l’émiettement en étant intégrée à un tumulus par d’anciens druides. La météorite, une chondrite commune, sera exposée au Salisbury and South Wiltshire Museum à partir de cet automne.   “Il n’est pas rare pour les roches exotiques d’être intégrées dans des tumulus. Et elle est encore couverte de craie, [matériau] qui est le fondement du paysage [local]. Elle est colossale : il faudrait quatre personnes pour la soulever. Et puis, elle n’est pas esthétique, alors le bon sens dicte qu’elle n’a pas été expédiée depuis l’étranger moyennant un coût et des efforts importants, mais qu’elle est du Royaume-Uni“, estime Adrian Green, directeur de ce musée cité par le Daily Mail et confirmant la thèse de Colin Pillinger. http://mediathequedelufologie.wordpress.com/2012/02/18/la-plus-grosse-meteorite-tombee-en-angleterre-a-30-000-ans/

     

    Le 11-02-2012

      

    Le 09-02-2012 -   DE L'EAU DOUCE EN ARCTIQUE

    News de la planète

    Des scientifiques britanniques découvrent une immense coupole d’eau douce dans l’ouest de l’océan Arctique. Le changement des climats dans le monde tire une partie de son fondement dans les phénomènes qui se produisent au cœur des océans.

    Il y a donc une observation satellitaire permanente afin que le monde soit informé des modifications qui s’y produisent. Cette observation a permis de faire une importante découverte dans l’océan Arctique par des scientifiques britanniques de l’University College de Londres et du National Oceanography Center. Ces derniers ont identifié une gigantesque étendue d’eau froide à l’ouest de l’océan Arctique. A la suite de cette découverte, les scientifiques ont en outre constaté que le volume total de cette eau douce était en augmentation de 8000 kilomètres cubes, soit 10% environ de toute l’eau douce de cet océan. Ils affirment de plus que cette formation ne serait pas sans conséquence sur le climat en Europe. Les chercheurs britanniques ont mené des investigations afin de connaître l’origine de cette coupole d’eau douce. La fonte des glaces due au réchauffement climatique et les cours d’eau qui se jettent dans l’océan Arctique sont les 2 causes avancées quant à la formation de cette coupole. En ce qui concerne son augmentation, on soutient qu’elle serait le fait de vents arctiques qui propulseraient le Gyre de Beaufort, un courant océanique dont le rythme actuel aurait atteint un stade très inquiétant.

    Selon les chercheurs, le réchauffement climatique a fortement influencé ce courant et il faut craindre une montée du niveau de la mer. Par ailleurs, cette coupole d’eau serait susceptible d’influencer le changement du climat en Europe au point de lui donner l’aspect de pays tels que le Canada.  Le climat des pays européens, par rapport à celui d’autres pays localisés sur les mêmes latitudes, est plus doux. Mais il pourrait toutefois devenir très rude du fait d’un possible refroidissement de l’Europe.  En effet, les scientifiques craignent un changement de la direction des vents, comme ce fut le cas dans les années 80 et 90. A l’époque, ce phénomène n’avait cependant pas eu d’influence directe sur le climat. Mais si cela se produit aujourd’hui, la coupole d’eau douce se trouvant actuellement à l’ouest de l’Arctique pourrait bien se répandre dans tout l’océan et pourrait même atteindre l’océan Atlantique.

    Cela engendrerait alors le ralentissement d’un courant océanique plus chaud provenant du Gulf Stream et qui assure à l’Europe la conservation du climat actuel.

    http://www.ecologie.tv/ecosystemes/des-scientifiques-britanniques-decouvrent-une-immense-coupole-d-eau-douce-dans-l-ouest-de-l-ocean-arctique.html

     

    UNE FAILLE DE 2KM DE LONG SUR UNE ILE ALLEMANDE

     

     LA VIDEO DU RECHAUFEMENT CLIMATIQUE

    La Terre se réchauffe, et ce, toujours plus vite. Si les scientifiques ne cessent de le rabâcher, à coup d'études et rapports documentés, une poignée de climatosceptiques continue de nier cette réalité, arguant d'une manipulation planétaire. Alors, quoi de mieux qu'une animation pour mesurer le phénomène ? C'est ce qu'a effectué la NASA, en résumant dans une vidéo de 26 secondes 131 ans d’évolution des températures sur Terre, de 1880 à 2011.

    Dans cette animation, réalisée par le laboratoire de la NASA Goddard Institute for Space Studies (GISS), les couleurs rouges indiquent des températures supérieures à la moyenne pendant la période de référence de 1951 à 1980, tandis que les bleus témoignent de températures plus basses. Les données proviennent des relevés d'un millier de stations météo dans le monde, des observations satellitaires de la température de la surface de la mer et des mesures effectuées par la station de recherche de la NASA en Antarctique.

    On voit ainsi que l'augmentation de la température s'est accélérée à la fin des années 1970. Fait encore plus marquant : neuf des dix années les plus chaudes enregistrées l'ont été au cours de la dernière décennie — 2010, 2005 et 1998 constituent les trois records de températures moyennes depuis le début des relevés en 1880.

    2011, elle, se classe 9e année la plus chaude au niveau planétaire. "Même avec les effets rafraîchissants d’une forte influence de La Niña et une activité solaire faible ces dernières années, 2011 a été une des dix années les plus chaudes enregistrées", commente James Hansen, directeur du GISS. Au total, l'écart de températures entre l'année la plus froide (1884) et 2011 est de + 0,51°C. Si les scientifiques ne s'attendent pas à une hausse constante des températures, année après année, en raison de la variabilité naturelle du climat, ils tablent cependant sur une augmentation continue de la température au fil des décennies.

    "La tendance est à la poursuite de l'augmentation des températures. La Terre absorbe plus d'énergie qu'elle n'en émet", assure James Hansen, qui prédit de nouveaux records dans les deux ou trois ans à venir, du fait d'une activité solaire à la hausse et du phénomène El Niño.

    Quelle est la responsabilité de l'homme dans ce réchauffement indéniable ? L’agence spatiale américaine confirme que la hausse des températures est largement soutenue par l’augmentation des concentrations des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, particulièrement du dioxyde de carbone, produit par les activités humaines (production d'énergie, transports, industrie, etc).

    Ainsi, rappelle la NASA, la concentration de CO2 était de 285 parties par million en 1880. Vers 1960, elle avait grimpé à 315 parties par million. Aujourd'hui, elle a dépassé 390 parties par million, et continue d'augmenter d'environ 2 parties par million chaque année. Or, de nombreux scientifiques s'accordent pour dire que 350 parties par million est le taux maximal acceptable de CO2 qui peut être envoyé dans l'atmosphère.

     

    Un article de Audrey Garric, publié par lemonde.fr http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/01/26/la-nasa-illustre-le-rechauffement-climatique-de-1880-a-2011-%E2%80%8E/

     Des magnifiques aurores boréales

    News de la planète

    Ces derniers jours, de spectaculaires aurores boréales ont illuminé le ciel de l’Europe du Nord suite à une forte éruption solaire déclenchée dimanche 22 janvier.

    Les habitants de la Norvège, la Finlande ou de la Suède ont pu assister ces dernières nuits à un magnifique spectacle naturel. Les aurores boréales qui ont illuminé le ciel des pays scandinaves ont été déclenchées par une forte éruption solaire survenue dimanche dernier. Selon l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA), il s'agirait de la plus forte éruption solaire observée depuis 2005.

    News de la planète News de la planète

    Le puissant phénomène a engendré un nuage de particules projetées à une vitesse de 6,4 millions de kilomètres par heure. En frappant la magnétosphère qui protège la Terre, cet amas de particules chargées a provoqué la perturbation des atomes d'oxygène et d'azote de la haute atmosphère terrestre créant ainsi de spectaculaires illuminations multicolores. 

    La puissance de cette nouvelle "tempête géomagnétique" provoquée par le Soleil a été évaluée de catégorie 3 (sur une échelle qui en compte 5) par la NOAA. Considérée comme "forte" mais pas "sévère", elle ne devrait provoquer aucun impact majeur. Des perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles sont toutefois à prévoir.

     http://www.maxisciences.com/aurore-bor%27ale/l-039-eruption-solaire-a-declenche-de-superbes-aurores-boreales_art21066.html 

     

    26-01-2012 - Des vols modifiés à cause de la tempête solaire

     News de la planète

     ERUPTION SOLAIRE LE 24-01-2012

    La plus forte éruption solaire depuis 2005 a commencé à frapper la Terre, bombardant la planète de particules magnétiques qui pourraient perturber les communications par satellite, ont annoncé lundi les autorités américaines. L'éruption s'est déclenchée dimanche près du centre du Soleil. Elle devrait projeter des particules de protons vers la Terre jusqu'à mercredi. Cette tempête géomagnétique est la plus forte depuis 2005. Classée 3 sur une échelle de 5, elle est "forte" mais pas "sévère". Il se peut que les habitants d'Europe et d'Asie aient la chance d'en profiter mardi et voient des aurores boréales.

    http://www.tsr.ch/info/monde/3732821-une-forte-eruption-solaire-frappe-la-terre-elle-pourrait-perturber-les-communications-par-satellite.html

      

     

    Le 21-01-2012 - LA NEIGE AU SAHARA 

    C'est un évènement exceptionnel qui s'est produit mardi. Le Sahara, le plus grand désert du monde, une zone où la température avoisine parfois les 50 degrés Celsius, a subi d'importantes chutes de neige dans la région de Béchar, au Nord-Ouest de l'Algérie, à proximité de la frontière marocaine. Des scènes surréalistes de palmiers qui affrontent des vents similaires à ceux de la Sibérie ou de paysages orientaux qui s'apparentent à des stations de ski.

    Un phénomène rarissime mais qui s'avère être une excellente nouvelle pour les habitants, comme l'explique le site internet eMarrakech. En effet, ce manteau blanc qui a investi les dunes va être profitable pour les nappes phréatiques nécessaires à la culture des oasis.

    http://www.gentside.com/insolite/le-sahara-recouvert-de-neige_art34040.html

      

    LE 19-01-2012- UNE TEMPETE SOLAIRE A  VENIR

    News de la planète

    Le Soleil fait régulièrement l'objet d'éruptions à sa surface. Leur intensité est aléatoire. Celle qui a eu lieu le Jeudi 19 Janvier est de taille non-négligeable: les astronomes la classent parmi les éruptions de type M3, ce qui signifie qu'elle est plus importante que d'ordinaire. L'éruption est orientée directement vers la Terre... par conséquent, un flux de particules solaires va impacter le champ géomagnétique d'ici moins de 24 heures! L'évènement va se dérouler entre le Samedi 21 (16h30 heure française) et Dimanche 22 (6h00).   Un tel phénomène pourrait éventuellement engendrer l'apparition d'aurores boréales jusqu'en France métropolitaine, mais aussi de brèves interférences dans les systèmes de communication. Toutefois, pas de panique: les risques sont limités...

     http://astropleiades.e-monsite.com/blog/actualites/tempete-solaire-en-vue.html 

    Le 19-01-2012 - Une météorite qui venait de MARS

    News de la planète

     Un groupe de huit experts de cette organisation a analysé pendant plus d'un mois des fragments de la météorite et a conclu qu'elle provenait bien de la planète rouge, a précisé mercredi à l'AFP Carl Agee, directeur de l'Institute of Meteoritics à l'université du Nouveau Mexique (sud-ouest des Etats-Unis). «Cette découverte est d'une énorme importance en raison de la qualité de la météorite», qui n'a pas été contaminée par un long séjour sur notre planète avant d'être découverte, a-t-il expliqué.   La rareté de cette météorite martienne, baptisée Tissint, réside dans le fait qu'elle est la cinquième dans les annales dont la chute a été observée par des témoins, a souligné Carl Agee, dont l'institut vient d'en acquérir un morceau de 108 grammes.   «Boule de feu»   Cette météorite provient de débris qui ont résulté de l'impact, dans le passé, d'un astéroïde qui s'est écrasé sur Mars. Ces débris peuvent voyager dans l'espace pendant des milliers d'années avant de rencontrer la Terre. Selon un rapport de la Meteoritical Society, «le 18 juillet, vers deux heures du matin, une boule de feu a été observée par plusieurs personnes dans la région de la vallée d'Oued Drâa à l'est de Tata au Maroc». «Un des témoins oculaires, M. Aznid Lhou, a dit que cette boule était d'abord de couleur jaune avant de tourner au vert, éclairant toute la région et se brisant apparemment en deux morceaux».   Ces témoins ont également indiqué qu'un «double bang supersonique» avait été entendu dans toute la vallée. Les morceaux de la météorite, dont le poids varie d'un à 987 grammes, ont été retrouvés fin 2011 par des nomades qui les ont vendus à des courtiers. Ces derniers les ont revendus à des collectionneurs privés et des musées du monde entier à des prix variant de 500 à 1.000 dollars le gramme, selon Carl Agee. La valeur de cette météorite est ainsi de 10 à 20 fois supérieure à celle de l'or, dont le gramme s'échange à environ 56 dollars.

    http://www.20minutes.fr/sciences/862688-maroc-meteorite-retrouvee-2011-venait-mars

     lE 17-01-2012 - UN OCEAN SOUTERRAIN EN ASIE

    News de la planète

    IRIB- Un immense réservoir d’eau liquide, dont le volume est comparable à celui de l’océan Arctique, vient d’être détecté par un sismographe américain, sous le continent Asiatique, à plus de 500 kilomètres sous terre ! C’est en décelant des anomalies d’ondes sismiques, dans le manteau terrestre, que Michael E. Wysession, professeur des sciences terrestres et planétaires, à la "Washington University" de St Louis, a découvert ce vaste océan souterrain. «L’eau diminue un peu la vitesse des ondes ; beaucoup d’amortissement et un peu de ralentissement, ça correspond très bien à la prédiction qu’il y a de l’eau. De l’eau dans la roche, plutôt froide, descend avec la plaque plongeante, mais elle se réchauffe au fur et à mesure de sa descente et est relâchée par la roche qui peut devenir instable. Elle remonte, alors, dans la région sous-jacente, qui devient saturée en eau», explique le sismologue. Ce phénomène est, désormais, connu sous le nom ‘anomalie de Beijing’. http://www.wikistrike.com/article-decouverte-d-un-ocean-souterrain-en-asie-de-dimension-comparable-a-l-ocean-arctique-96941888.html

     

    LE 14-01-2012 - UNE MER DANS LE DESERT

    News de la planète

    Un reportage de Anne-Corinne Moraine et Laurent Devaux Une production France 3 - Thalassa

    Une mer du passé en plein désert. Un miracle scientifique pour Valeria Souza, docteur en évolution, microbiologiste et généticienne mexicaine.

    Au début des années 2000, elle a découvert une mer datant d’avant l’arrivée des dinosaures, en plein désert du Chihuahua, à 300 km de la frontière du Texas, dans la vallée de Cuatrocienegas.

    Cette mer émergée il y a 100 millionas d’années, n’a pas été ensevelie par les soubresauts de la terre, étonnamment. Aujourd’hui c’est un tapis de dizaines de mares aux eaux turquoises.

    Et sous l’eau, des espèces marines nées avant les dinosaures, des poissons, des tortues, des récifs de bactéries qui ont survécu au temps. Avec une équipe de chercheurs mexico-américaine, Valéria vient de mener une deuxième expédition à Cuatrocienegas.

    Toutes les espèces vivantes sont passées au crible, dans ce laboratoire à ciel ouvert, en partie financé par la NASA.  

     

    Pour les scientifiques, Cuatrocienegas permettra d’étudier les origines de la vie, et la planète Mars car le sol de Cuatrocienegas serait sans doute semblable à celui de la planète rouge.

    Cette mer aujourd’hui alimentée par les nappes phréatiques se dessèche peu à peu, victime des pompages par de grandes exploitations agricoles.

    L’un des combats de Valéria est de stopper ces pratiques qui menacent cette mer du passé… Un univers unique dont les bactéries récemment découvertes seront sans doute à l’origine des antibiotiques de demain. Un article de Thalassa.France3

    http://www.i-services.com/membres/newsbox/151229-97380-3925-88626/une-mer-prehistorique.php?show=new

     

    Le 11-01-2012 - Une tornade en France  

    News de la planète

    Ce phénomène étrange est plutôt rare. Il a été observé et photographié, mardi soir, par un lecteur d’Ouest-France du côté de Mordelles. Alain Torrente, prévisionniste chez Météo France parle d’un « début de tornade. C’est un gros nuage avec des tourbillons. On observe ce phénomène lors de la formation de nuages plutôt orageux. Elle se développe lorsque les températures sont élevées et le temps humide en basse couche et lorsque les températures sont froides en hauteur »

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Mordelles-35-.-Un-debut-de-tornade-s-est-forme-dans-le-ciel-rennais_6346-2031034-fils-tous_filDMA.Htm

     

    Sept volcans sur le point de se réveiller - 8 janvier 2012 - INDONÉSIE  

    News de la planète

     L’Agence nationale des catastrophes, a averti que 7 volcans situés à travers l’archipel sont en états d’alerte.   L’agence a déclaré qu’elle a préparé des mesures pour le pire des scénarios et des fonctionnaires se sont réunis le samedi pour discuter des mesures, a déclaré le porte-parole de l’agence Sutopo Purwo Nugrowo.   Les 7 volcans sont la Montagne Papandayan à Java-Ouest, et Karangetang Lokon en Sulawesi du Nord, Ijen à Java Est, Gamalama Maluku en Amérique du Nord, Anak Krakatau à Lampung et Lewotolo à East Nusa Tenggara.   L’agence a prévu des voies d’évacuation, des sites pour les réfugiés, les fournitures de logistique, de la machinerie et de la cartographie des bénévoles.   Le vendredi, Lokon Montagne a éclaté, crachant des cendres volcaniques jusqu’à 1500 mètres de haut, mais il s’est calmé samedi matin et les personnes vivant près de la montagne n’ont pas été évacuées.   Dans le nord de Maluku, quelque 296 personnes sont toujours dans des abris de réfugiés dans Dufa-Dufa suite à la dernière éruption du Mont Gamalama début Décembre.   Source:  Jakarta Globe, the extinction protocol  via http://ufoetnature.over-blog.com/article-sept-volcans-en-indonesie-sur-l-etat-d-alerte-96727789.html

    http://area51blog.wordpress.com/2012/01/09/sept-volcans-en-indonesie-sur-letat-dalerte/

      

    Une nouvelle Ile en Mer Rouge 

    News de la planète

    Une nouvelle île est apparue au large de la côte ouest du Yémen en Mer rouge à la suite d'une éruption volcanique, a annoncé la Nasa vendredi.

    L'observatoire de la Terre de l'agence spatiale américaine a publié des photos montrant un panache de fumée blanche près d'un l'archipel des îles Zubair de la Mer Rouge.

    «L'image datant de décembre 2011 montre une île là où il y avait auparavant de l'eau», a expliqué la Nasa. «Un épais panache de fumée s'élève au-dessus de l'île, sombre vers le bas et plus clair vers le haut, peut-être un mélange de cendres et de vapeur.»

    Les éruptions volcaniques sous-marines donnent parfois naissance à de nouvelles îles, mais beaucoup ne résistent pas aux vents et aux vagues, a déclaré à CNN le volcanologue Rick Wunderman. Celles qui voient le jour en Mer Rouge ont tendance à être plus résistantes, a-t-il ajouté. 

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Naissance-d-une-nouvelle-ile-en-Mer-Rouge_6346-2027263-fils-tous_filDMA.Htm

     Un volcan en Europe

    News de la planète

    Le volcan Laacher See, en Allemagne, est-il sur le point d'exploser ? Les scientifiques répondent positivement à cette question, laissant peser une forte menace sur l'Europe. 

    Une inquiétude règne chez les scientifiques. Le volcan Laacher See, en Allemagne, pourrait se réveiller brusquement, comme le relaie Daily Mail. Ce monstre, qui entre en éruption tous les 10 à 12 000 ans, a explosé pour la dernière fois il y a 12 900 années. La menace de son éveil en 2012 est donc de plus en plus pressante. Ainsi, son activité sismologique a débuté en 2010. Les dernières secousses remontent à février 2011, avec l'enregistrement de sept tremblements de terre allant de 2 à 4,5 de magnitude.   Caché sous les eaux du lac Laacher See, la taille du volcan peut être comparée à celle du Mont Pinatubo qui, en 1991, a créé la plus grande éruption du XXe siècle. Si l'hypothèse des experts se révèle exacte, des milliards de tonnes de cendres et de magma pourraient être éjectés.Ce volcan géant est qualifié d'actif de part de nombreuses activités sismiques et de fortes anomalies thermiques sous le lac. Des bulles de gaz provenant du magma - dioxyde de carbone (CO2) - sont encore visibles sur la rive sud.   Aussi, son éruption serait une catastrophe pour l'Europe. S'il ne s'éteint pas, cela pourrait conduire à une dévastation généralisée, des évacuations de masse et même à court terme, le refroidissement global par le nuage de cendres bloquant le soleil. La France serait également fortement touchée par l'éruption de ce volcan,avant d'être couverte d'un voile épais. Toutefois, il y a des raisons d'être rassuré. Selon le site Gizmodo, le volcan dégazerait régulièrement, empêchant ainsi son explosion. Et tant que ce phénomène se produira, toute l'Europe sera à l'abri du danger.

    http://fr.news.yahoo.com/%C3%A9norme-volcan-allemand-pourrait-bient%C3%B4t-d%C3%A9truire-leurope-124800978.html

     

    17-12-2011 - Un arc en ciel BLANC

    News de la planète

    Selon le Daily Mail, Sam Dobson, photographe russe âgé de 51 ans, a récemment capturé l'apparition d'arcs-en-ciel blancs au pôle Nord, lors d'une récente expédition.

    Dobson a capturé le phénomène sur un brise-glace fonctionnant à l'énergie nucléaire. « Il était alors minuit, mais au pôle Nord, le soleil brillait toujours. Au début, cela ressemblait à des nuages. Mais en s'approchant, on voyait les arcs-en-ciel, de couleur blanche », raconte-t-il.

    La merveille météorologique se forme par des brumes. Comme le diamètre d'une goutte d'eau est inférieur à 0,05 mm, l'arc apparaît blanc.

    http://naturealerte.blogspot.com/2011/12/16122011vous-aimez-les-couleurs-au-pole.html

     

    13- 12-2011 - Eruption volcanique en Equateur

    News de la planète

    Depuis quelques jours, le volcan équatorien Tungurahua est au cœur des préoccupations. Son regain d’activité extrêmement violent a été marqué par un gigantesque nuage de cendre et de puissantes coulées de lave.

    Tungurahua n’a pas fini de semer la panique. Depuis samedi soir, le géant volcanique dont le nom signifie en français "gorge de feu", subit une succession de phases d’activité intense. Selon l’institut géophysique (IG) de l’école polytechnique national, pas moins de dix fortes explosions auraient été dénombrées ces derniers jours.

    Le cratère, situé à environ 135 kilomètres au sud de Quito, émet régulièrement des nuages de vapeur et de gaz magmatiques avec une forte concentration de cendres. Ces redoutables colonnes s'élèvent à des hauteurs de près de 4 kilomètres avant d’être dispersées par le vent rependant leurs poussières sur les régions agricoles voisines.

    Le rapport établi par l’IG souligne une retombée des cendres particulièrement abondante dans les régions situées à l’ouest de la montagne tandis que le volcan continue à cracher ponctuellement des jets de laves qui s’écoulent sur environ un kilomètre le long du flanc. L'activité sismique demeure quant à elle relativement constante, caractérisée par des tremblements entrecoupées d’explosions d’intensités différentes.

    Une éruption constante depuis 1999

    Pour l’heure, les autorités maintiennent l’alerte orange sur l’ensemble de la zone d'influence du volcan. Il y a une semaine, près de 700 personnes vivant à proximité du cratère ont été exhorté par le gouvernement à évacuer les lieux. Les résidents demeurant non loin de la région à risque et également quelques animaux ont été munis d’un masque afin de se protéger des risques engendrés par la forte quantité d’aérosols présents dans l’air. Des dispositions ont par ailleurs été mises en place pour prévenir une éventuelle intensification de l’éruption.

    
Le volcan Tungurahua qui domine la ville de Baños à près de 5.023 mètres de haut est en éruption constante depuis 1999. A cette époque,  près de 15.000 habitants avaient été contraints de quitter leurs habitations et avaient dû attendre un an pour pouvoir y rentrer. Aujourd’hui, 25.000 résidents vivent en permanence dans les zones d'évacuation à haut risque située au niveau des flancs escarpés de la montagne.

    http://www.maxisciences.com/tungurahua/equateur-l-eruption-du-volcan-tungurahua-inquiete-les-autorites_art19398.html

     

    04-12-2011 - La terre vue de l'ISS (Station Orbitale)

    SUPERBE !

     23-11-2011 - Le Gondwana retrouvé

    News de la planète

       Une partie du Gondwana a été découvert par des explorateurs Australiens au fond de l’Océan Indien. Le Gondwana était un grand continent qui a disparu depuis des milliers d’années.

    Découverte des fragments du supercontinent

    Pendant un de leurs voyages de reconnaissance en octobre dernier et à 1.600 km à l’ouest de l’Australie, des scientifiques ont trouvé deux parties du super continent Gondwana. Ces fragments se situent au fond de l’Océan Indien, sachant que cet endroit est une zone océanique peu connue des explorateurs et des scientifiques.

    Il y a plusieurs milliers d’années, Gondwana était une grande terre immense réunissant les continents et les îles de l’hémisphère sud. Suite à un cataclysme naturel, elle s’était disloquée en plusieurs morceaux de terres et continents émergés au-dessus des Océans et immergés au fond de la mer.

    D’après les observations des scientifiques, les échantillons des rochers renferment des traces d’êtres vivants pouvant vivre dans les eaux peu profondes et/ou à la surface. Cette découverte confirme leur hypothèse que ces deux îles découvertes à 2000 m de profondeur sont des parties du supercontinent Gondwana.

    Preuves tangibles  : Les explications avancées concernant cette découverte doivent être prouvée et confirmées. Pour ce, des prélèvements ont été effectués sur l’une des deux terres et ces échantillons seront examinés pour qu’elles puissent être datées. Or, les scientifiques ont estimé qu’elles pourraient être âgées plus d’un milliard d’années.

    Ensuite, ces extraits seront sûrement comparés à ceux des rochers de la côte ouest de l’Australie et aux extraits de rochers d’Inde pour savoir le lieu exact de la scission du supercontinent. Or, les chercheurs pensent que la confrontation des échantillons de rochers avec les rochers d’Inde semble impossible. En Inde, l’endroit de la dislocation est difficile à déterminer suite à la formation de l’Himalaya.

    En bref, cette découverte reste quand même déterminante et importante pour les scientifiques et pour les êtres humains. Elle permet de comprendre d’avantage le passé de notre planète. http://www.i-services.com/newsbox/151229-97380-3925-84942/decouverte-de-fragments-appartenant-au-continent-gondwana.php?show=new

     

     

     Le Désert d'ATACAMA est en fleurs -Le 09-11-2011

    News de la planète

    Les bonnes années, d'immenses vagues de couleurs recouvrent des pans du désert considéré le plus aride de la planète: c'est le "désert fleuri" du nord Chili, à la fois célèbre et méconnu, et au millésime 2011 spectaculaire.
    Sur les flancs d'une montagne au sommet embrumé, on croit d'abord apercevoir des traînées de neige. En réalité, c'est un impressionnant tapis de fleurs blanches qui s'étale à perte de vue. A mesure que l'on avance, le blanc passe au jaune, puis au bleu, au rouge, à l'orange.

     La route menant au Parc Llanos de Challe, aux portes du désert d'Atacama à 600 km de Santiago, déroule ses coloris sans fin. Partout, des fleurs émergent du sable, envahissent les cactus, s'accrochent à la roche. Les mécanismes du "désert fleuri" restent mal connus.

     On sait qu'El Nino, le phénomène climatique balayant les côtes Pacifique de l'Amérique du Sud tous les 6-7 ans, apporte les pluies nécessaires à la germination des bulbes et rhizomes, qui peuvent rester des décennies en "latence".

     Pluies importantes
     "C'est une année exceptionnelle, il a plu plus de 50 millimètres. Les fleurs commencent à pousser à partir de 15 mm par an, mais cette année toutes les espèces sont sorties", explique Carla Louit, directrice du parc. Le volume de pluies est la clef, mais ne fait pas tout. Encore faut-il qu'elles surviennent à intervalles réguliers, ni trop fortes ni trop éparses, et que des gelées ne viennent pas couper la germination pendant l'hiver austral.

     Si ces conditions sont réunies, le désert fleuri peut durer de septembre à décembre. "La dernière fois qu'il y a eu autant de fleurs, c'était en 1989. Depuis il y a eu des déserts fleuris, mais jamais comme celui-là", s'émerveille le père Lucio, curé d'un village voisin et botaniste amateur.

    200 espèces de fleurs endémiques
     Le parc national a été créé en 1994 pour protéger cet écosystème de l'intense activité minière dans la région. "Nous avons plus de 200 espèces de fleurs endémiques, qui ne poussent nulle part ailleurs au monde, dont 14 en danger d'extinction", précise Yohan, un garde du parc, qui déplore les pratiques de certains visiteurs.

     "Des gens les arrachent pour les emmener chez eux pensant qu'elles vont pousser, évidemment elles ne poussent jamais. Et quand on arrache un bulbe, il est perdu pour le désert". L'arrachage menace les plus rares, comme l'emblématique Griffe du Lion (Leontochir Ovallei), une grosse fleur rouge évoquant le rhododendron, et qui marque l'apogée du "désert fleuri".

     "Elle est la dernière à fleurir caar ses bulbes sont enterrés très profond, et il faut qu'il tombe beaucoup d'eau avant qu'elle commence à sortir", explique le père Lucio. "Elle est monotypique, c'est la seule représentante de son espèce sur terre. Vous vous rendez compte?" dit-il visiblement ému.

    News de la planète

     Sensibilisation
     Les moyens manquent pour surveiller le parc, avec "cinq gardes en tournées de deux pour plus de 45.000 hectares", signale Louit. L'accent est donc mis sur le sensibilisation des visiteurs à l'entrée du parc, et des sessions d'éducation environnementale de groupesd'écoliers. Mais l'ennemi N.1 du désert fleuri est sa méconnaissance et... son incertitude.

     "Il existe peu d'études intégrales sur le désert fleuri, juste des études ponctuelles sur certains de ses éléments", explique Carla Louit. "Il n'y a pas de fonds pour étudier un phénomène aussi sporadique". Or sans données scientifiques, un plan de conservation est difficile. "On ignore tout par exemple du rôle des transferts entre les eaux de brume côtière et le désert, des phénomènes de ruissellement qui en découlent, au moins aussi importants que les précipitations directes".

     Et puis, comment sensibiliser un public qu'on ne peut garantir? A peine 1.200 touristes chiliens et 64 étrangers se sont enregistrés cette année. "Comme on ne peut anticiper la floraison que quelques mois à l'avance, difficile de cibler les touristes étrangers", se désole Louit. (afp)
     http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-le-desert-d-atacama-est-en-fleurs-comme-jamais-88279258.html

    06-11-2011

    Un Iceberg grand comme New-York

    Des scientifiques de la Nasa ont découvert une fissure dans un glacier de l'Antarctique qui continue de s'élargir. Elle devrait donner naissance dans les prochains mois à un iceberg d'une superficie équivalant à celle de New York.   Cette fissure dans le glacier de Pine Island dans la partie occidentale de l'Antarctique est longue d'au moins 30 kilomètres et profonde de 50 mètres, a indiqué jeudi l'agence spatiale américaine. L'iceberg devrait être complètement formé d'ici début 2012.

    La fracture, qui s'élargit de deux mètres par jour, produira un iceberg d'environ 880 km2, ont calculé les glaciologues, qui soulignent que ce phénomène ne résulte pas du réchauffement climatique, mais d'un cycle naturel.

    De tels icebergs se forment périodiquement dans l'Antarctique. Le dernier en date s'était détaché du glacier de Pine Island en 2001 et les scientifiques s'attendaient à ce que ce phénomène se reproduise rapidement.

    News de la planète

    La dernière fissure a été détectée pour la première fois fin septembre par les chercheurs de la Nasa, qui surveillent les changements dans les glaces antarctiques via des observations régulières par avion.

    Ces observations aériennes visent à combler le fossé entre la fin du fonctionnement du satellite ICESAT (Ice, Cloud and land Elevation Satellite) en 2009 et le lancement de son successeur ICESAT 2 en 2016.

    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/11304220

     

     03/11/2011

    Le 9 novembre 2011, un astéroïde de la taille d'un porte-avion va frôler la terre

    News de la planète

    Un astéroïde de la taille d’un porte-avions passera à proximité de la Terre mercredi (mardi aux Etat-unis). Il sera le plus gros à frôler notre planète depuis 1976, a indiqué jeudi la NASA sur son site internet, tout en soulignant qu’il n’y a aucun danger de collision.   L’objet céleste de 400 mètres de largeur, baptisé 2005 YU55, s’approchera au plus près le mercredi 9 novembre à 00h28 (en Suisse), passant à 324’600 km ou 0,85 fois la distance de la Terre à la Lune. Les effets gravitationnels de cet astéroïde ne seront pas perceptibles sur la Terre y compris sur les marées ou les plaques tectoniques, précise l’agence spatiale américaine.   L’astéroïde 2005 YU55 se trouve sur une orbite qui le fait passer à intervalles réguliers dans le voisinage de la Terre, de Vénus et de Mars. Mais mercredi il croisera au plus près de notre planète depuis au moins 200 ans. La prochaine fois qu’un astéroïde aussi grand devrait s’approcher à une distance comparable de la Terre sera en 2028, selon la NASA.   Des observations de l’astéroïde effectuées en 2010 avec le radiotélescope américain d’Arecibo, à Porto Rico, indiquent qu’il s’agit d’un objet de forme apparoximativement sphérique et tournant lentement sur lui-même, en 18 heures. Sa surface est plus noire que le charbon.   Les astronomes amateurs souhaitant l’observer devront avoir un télescope avec une ouverture d’au moins 15 centimètres. La NASA commencera à suivre de près 2005 YU55 vendredi 4 novembre à partir de 16h30 (heure suisse, 10h30 à Washington).   Source : http://www.tdg.ch/actu/monde/asteroide-taille-porte-avion-va-froler-terre-2011-11-03

    Des aurores boréales rouges au Canada et USA

    26-10-2011

    News de la planète News de la planète

    http://www.meteomedia.com/your_weather/details/998/5014823/4/caqc0451/plpcities/999/

    pub

      Lac Supérieur, Michigan Ils sont de retour et les scientifiques ne savent pas exactement pourquoi : 25 octobre 2011 – les AURORES aux Etats-Unis : Une éjection de masse coronale (CME) a frappé la terre le 24 octobre à approximativement 1800 UT (2 : 00 P.M. EDT). Le champ magnétique de la terre fortement comprimée d’impact, exposant directement les satellites géosynchrones au plasma de vent solaire, et étincelé un orage géomagnétique intense. Pendant que la nuit tombait au-dessus de l’Amérique du Nord, les aurores se sont renversées à travers la frontière canadienne en les Etats-Unis contigus. En effet, l’affichage a écarté toute la manière vers le bas en Arkansas. « Quand j’ai vu l’alerte, j’ai couru dehors et j’ai immédiatement vu les aurores rouges, » rapporte Brian Emfinger de la ville d’Ozark. « En quelques minutes les aurores sont devenues folles ! Incroyable ! » Les aurores ont été vues ou photographiées dans plus que la moitié de tous les états d’USA comprenant l’Alabama, le Wisconsin, le Mexique, le Tennessee, le Missouri, l’Illinois, le Nébraska, le Kentucky, la Caroline du Nord, l’Indiana, l’Oklahoma, le Kansas, l’Iowa, le Maryland, New York, le Montana, l’Ohio, le Colorado, la Pennsylvanie, Washington, le Minnesota, le Maine, le Michigan, l’Orégon, l’Arkansas et la Californie. Plusieurs observateurs, particulièrement dans les états du sud, ont remarqués dans leurs observations une couleur rouge pure des lumières qu’ils ont vues. Ces aurores tout-rouges rares apparaissent parfois pendant les orages géomagnétiques intenses. Ils se produisent environ 300 à 500 kilomètres au-dessus de la surface terrestre et ne sont pas encore entièrement compris. L’orage s’abaisse maintenant. Néanmoins, les observateurs de ciel de haute-latitude devraient rester alertes pour les aurores pendant que le champ magnétique de la terre continue à réverbérer de l’impact de CME.

    http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=5660

    Régions où l'on peut voir des aurores boréales au Canada et USA

    News de la planète

    http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=5660

     

    Tempête de sable impressionnante au Texas - Le 20-10-2011

    News de la planète

    Une nouvelle tempête de sable d'une ampleur impressionnante a frappé le Texas hier, cette fois ci dans le sud de l'état sur la ville de Lubbock.

    L'ampleur de cette nouvelle tempête de sable ( connu sous le nom de haboob) qui a frappé la ville hier, a surpris tous les habitants qui ont pourtant l'habitude d'affronter ce genre de phénoméne chaque année, du jamais vu de mémoire d'homme.

    "je vis ici depuis 50 ans et je n'ai jamais vu ça a expliqué à la presse Paul Beane conseiller municipale de la ville, on se croyait à la fin du monde. "

    Même les météorologistes ont été surpris par l'ampleur du phénomène qu'ils avaient pourtant prédit quelques heures avant son apparition.

    Ce vent chargé de sables porté par un front froid a frappé la ville vers 17h30 hier et a soufflé pendant au moins 30 minutes sur la ville. La visibilité s'est réduite à quelques mètres pendant tout son passage. les vents ont atteint les 110 km/h. L'aéroport international de la ville a été forcé d’interrompre tous ses vols.

    Ce nuage de poussière est la conséquence de la sécheresse impressionnante et persistante qui frappe tout l'ouest du Texas depuis plusieurs mois.

    http://aliensx.over-blog.com/

     

    Vague volcanique à Hierro (Iles Canaries)

    LA RESTINGA - Une nouvelle éruption volcanique sous-marine s'est produite samedi à faible profondeur au large de l'île de Hierro, dans l'archipel espagnol des Canaries, en proie à une forte activité sismique depuis trois mois, a annoncé le gouvernement régional.

    «De nombreux fragments de lave fumante en suspension» ont été repérés à environ 2 400 mètres de la côte, «dans un périmètre d'environ cent mètres et entourés de rangées de bulles gazeuses», a indiqué le gouvernement régional, précisant que les scientifiques qui observent le phénomène ont conclu à une éruption sous-marine.Un changement de couleur à la surface de l'eau et son aspect «turbulent» semblent indiquer que «l'éruption s'est produite à moins de 150 mètres de profondeur», ajoutent les autorités dans un communiqué. Une première éruption sous-marine, invisible, avait été détectée lundi à environ cinq kilomètres des côtes, à environ 1 000 mètres de profondeur.

    News de la planète

    Puis mercredi deux taches étaient apparues à la surface de l'eau, près des côtes de l'île de Hierro, où ont été trouvés des poissons morts, dégageant une forte odeur de soufre. Les autorités locales avaient alors confirmé l'apparition de deux nouveaux sites d'éruption sous-marine, localisés cette fois à 3,7 km et 2,8 kilomètres des côtes.Perchée dans l'Atlantique sur un ancien volcan sous-marin, la petite île de Hierro vit depuis le mois de juillet au rythme d'une multitude de secousses sismiques scrutées de près par les vulcanologues. L'île, peuplée de 10 000 habitants, a été placée en alerte rouge, le niveau le plus élevé.

    Les Canaries n'avaient pas connu d'éruption volcanique depuis celle du Teneguia, sur l'île de La Palma, en 1971.

    Source :  http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2011/10/20111015-135213.html

      

     SEISME 6.1 en RUSSIE - 14-10-2011

    La déchirure de la Russie: Un séisme de magnitude 6,1 frappe la région Sud-Est de la Russie   Posted: 14 Oct 2011 09:00 PM PDT   RUSSIE - Un séisme de 6.1 de magnitude a frappé la région du Sud-Est d'Oblast Amursky en Russie à une profondeur de 15,3 km. L'épicentre du séisme était de 130 km (80 miles) Sud, Sud-Ouest de Tyndae et à 5154 km (3202 miles) au Nord-Est de Moscou, en Russie. Une heure et 15 minutes plus tard, un séisme de 4.2 a également frappé près du lac Baïkal qui est au Sud-Ouest de l'épicentre. Le lac Baïkal était également touché par un séisme de 5.6 de magnitude en Juillet 2011. Les turbulences sismiques dans le sud de la Russie se passe le long de la périphérie d'une région de la Russie, qui est lentement déchirer le long d'une limite de plaques divergentes. Les turbulences géologiques ne feront que s'accroître avec le temps. Comme l'Islande, l'Afrique et le sol de la mer près de El Hierro aux Canaries, ce processus semble être devenue plus excité cette année et est un changement de l'indication géologiques qui accélère son avance à travers le monde que la force de la planète le champ magnétique continue à s'éroder.

    La zone de rift Baïkal est une frontière de plaques divergentes centré sous le lac Baïkal en Russie du sud. À l'ouest est la plaque eurasienne et à l'est est la plaque Amur, qui s'éloigne de la faille vers le Japon à environ 4 mm par an. Comme dans toutes les zones frontière de plaques divergentes, la croûte dans la zone de rift Baïkal est l'amincissement et le magma est très proche de la surface. Sources d'eau chaude sont présents sur terre et sous le lac Baïkal, mais jusqu'ici, aucune preuve de volcanisme réelle a été trouvé dans le voisinage immédiat du lac. Toutefois, l'activité volcanique géologiquement récente a eu lieu à proximité et est probablement associée à la zone de rift Baïkal. Ces centres volcaniques sont le Plateau Udokan, situé à environ 400 km Est, Nord-Est de la pointe nord du lac Baïkal, le Plateau d'Oka, situé à environ 200 km Ouest, Nord-Ouest de la pointe Sud-Ouest du lac Baïkal, et le plateau du Vitim, environ 200 km à l'Est du rift. Outre le rift Est-africain, la zone de rift du Baïkal est le seul autre exemple actuel d'une limite de plaque divergente au sein de la croûte continentale sur la Terre.  Wikipedia

    The extinction protocol http://ufoetnature.over-blog.com/

     

    La Suisse craint la chute d'un de ses glaciers

    Les autorités suisses ont bloqué les sentiers de randonnée autour du glacier de Giesen dans les Alpes et ont envoyé une équipe de crise afin de le garder sous surveillance.

    Ce glacier, grand comme 12 terrains de football et situé à 2800 mètres d'altitude, sous la face nord du sommet de la Jungfrau, serait en effet sur le point de se détacher.

    Une énorme crevasse a été découverte sur le glacier au mois de septembre et, même si seuls de petits morceaux de glace ont chuté jusqu'à présent, il y a une possibilité que le glacier cède envoyant des torrents de glace dans la vallée.

    "Nous ne savons pas quelle est l'épaisseur de la glace et donc nous ne savons pas quel volume d'eau pourrait être généré si le glacier cédait", a déclaré le chef de l'équipe de crise.

    "Pour le moment, le danger n'est pas trop grand car les températures vont chuter, l'hiver arrive, mais nous surveillons la situation". Les températures particulièrement douces pour la saison dont a bénéficié la région ces derniers jours devraient être remplacées dès ce weekend par un refroidissement et même des chutes de neige.

     (7sur7Sydney/ca) 05/10/11 06h37 

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-la-suisse-craint-la-chute-d-un-de-ses-glaciers-85903322.html

     News de la planète

     La moitié des plateaux de glace anciens du Canada ont disparu

    La moitié des plateaux de glace anciens du Canada ont disparu dans les six dernières années, les chercheurs ont dit, avec de nouvelles données montrant des parties importantes fondues dans la dernière année seulement. Un communiqué publié par l'université dit que la densité que cette glace a perdue pendant cet été au Canada est égale à un maximum de 3 milliards de tonnes, soit environ 500 fois la masse de la Grande Pyramide de Gizeh.  

     «Depuis la fin  Juillet, des morceaux égalant une fois et demie la taille de l'île de Manhattan se sont rompus", a déclaré Luke Copland, chercheur au département de géographie de l'Université d'Ottawa.   Les Plates-formes pétrolières dans les mers de Beaufort et des Tchouktches peuvent être à risque vu les gros icebergs qui se sont détachés au large du plateau et sont désormais en flottaison au sud, a t-il dit. Le Professeur adjoint Derek Mueller, un chercheur au Département de géographie et d'études de l'environnement, a déclaré que les plateaux de glace canadiens ont diminué de moitié en volume depuis 2005. "Les plateaux de glace se sont formés et soutenus dans un climat différent de ce que nous avons maintenant.",a t-il dit.   Le Professeur Steven Sherwood, co-directeur du Centre de l'Université de NSW pour le changement climatique de la recherche, a déclaré que le rythme rapide de la fonte a montré que le réchauffement global récent est contre nature.   «La vraie signification de cela, à mon avis, est que cette glace aurait été là il y a des milliers d'années. Des glaciers ont récemment disparus aussi dans les Andes. Ces observations devraient dissiper d'un seul coup toute idée selon laquelle le réchauffement climatique des dernières années pourraient être naturel», a t-il dit.

    Source: Physics.org par the extinction protocol http://ufoetnature.over-blog.com/  

      

    Les glaciers autrichiens rétrécissent   

    VIENNE - Les glaciers autrichiens ont connu leur plus fort rétrécissement cet été depuis la vague de chaleur de 2003 en raison notamment de faibles chutes de neige l'hiver dernier, indique-t-ton de source scientifique.

    A titre d'exemple, la calotte du glacier Goldbergkees, dans les Alpes, a perdu deux mètres d'épaisseur et près de 7% de sa masse, précise le l'Institut national de météorologie ZAMG.

    Habituellement les glaciers rétrécissent pendant les mois d'été mais se reconstituent pendant les mois d'hiver. Au cours des dernières années toutefois une bonne part de la glace qui a fondu ne s'est pas reconstituée.

    Bien que l'été 2011 n'ait pas été particulièrement chaud, le niveau des fontes est équivalent à celui qui a enregistré au cours de l'été 2003, le plus chaud du siècle, souligne le climatologue Berhard Hynek.

    Les niveaux d'enneigement étaient très inférieurs à la normale dans l'est des Alpes à la suite d'un hiver inhabituellement doux et sec. Ainsi, sur le sommet du Hoher Sonnblick (3.000 mètres), ce niveau ne représentait le 1er mai que les deux tiers de la moyenne des niveaux enregistrés en 80 ans.

    Les glaciers des montagnes et le manteau de neige se sont réduits dans les deux hémisphères au cours dernières décennies en raison du changement climatique provoqué selon la majorité des scientifiques par l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

    (©AFP / 02 octobre 2011 15h14) http://dav2012.over-blog.com/

     

    Trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique

     

    Aurores boréales du 28 sept 2011 

     News de la planète

    News de la planète

    Incroyables aurores boréales  au nord d’Edmonton en Alberta vers 1h30 du matin

    http://wikistrike.over-blog.com/article-les-aurores-boreales-du-28-septembre-2011-85401412.html

     

    Trombes d'eau au-dessus du Lac Michigan (26-09-2011)

     Plusieurs trombes marines se sont formées sur le lac Michigan aujourd’hui, et ont pu être aperçues depuis le pont    Hoan et le sud du comté de Milwaukee.

    La première trombe marine a été aperçue aux alentours de 10h14 (heure locale), s’en ait suivi une série de plusieurs    autres trombes marines.

    D’autres trombes marines ont été observées dans la région des grands lacs.

    Une trombe marine, c’est le même phénomène qu’une tornade.
    Une trombe est appelée tornade lorsque son vortex touche terre.
    Généralement, une trombe marine est moins puissante qu’une tornade.

    http://wikistrike.over-blog.com/article-usa-plusieurs-trombes-marines-sur-le-lac-michigan-video-85137126.html

     News de la planète

      

    FUKUSHIMA  :  Message d'un père de famille Français au Japon

    EXPLICATIONS

     

    TRADUCTION de la vidéo EN FRANCAIS SUR CE SITE : http://www.universalsubtitles.org/ja/videos/o9gtNtWoaqpZ/

    LE DR MICHIO KAKU (Astro-Physicien) explique que Fukushima n'est pas finie, "ils nous ont menti" (en anglais)

    Le Pôle magnétique se modifie 

    Les aéroports re-numérotent leurs pistes

    News de la planète

    L'emplacement du pôle Nord magnétique dérive lentement de la Terre, cela signifie que la piste principale de l'aéroport de Hillsboro a subi un changement de nom au début de cette semaine - du 12 / 30-13 / 31.

    Les nouveaux chiffres ont été peints à une extrémité de la piste en début de semaine dans le cadre de l'entretien général, a déclaré une porte-parole pour le port de Portland, qui possède et exploite l'aéroport.

    L'aéroport n'a jamais été fermée, comme la rumeur, a déclaré la porte-parole Kama Simonds.

    Les pistes sont désignés selon les points d'une boussole, et changer d'emplacement du vrai nord magnétique signifiait que la piste est parfois renommé.   Les experts disent que le nord magnétique se glisse lentement au-dessus de l'océan Arctique dans une direction nord-nord-ouest vers la Sibérie, à environ 54 km (34,2 miles) par an.

    Lorsque les points magnétiques ont été recalibrés, Hillsboro, comme certains autres aéroports, avait à renuméroter leur piste principale.

    "Avec le temps, tous les 20 ans ou plus, le changement magnétique bougent, et les pistes doivent être rebaptisé", a déclaré Simonds. Tous les 5 ans, les organismes fédéraux remplacent un tableau de variation magnétique, qui varie selon l'emplacement.

    Elle est corrélée au vrai sens de la lecture du compas magnétiques, requis pour la navigation.

    Alors que la navigation moderne se dirige vers des systèmes plus par satellite, la plupart de l'aviation américaine repose toujours sur un radar au sol calibré à la variation magnétique local utilisé dans les aides à la navigation tels que les systèmes d'atterrissage aux instruments et balises, dit-elle. L'ajustement est le résultat d'un processus naturel, en cours.

    La Terre a un noyau de fer, et le mouvement dans sa partie extérieure est censé être responsable de maintenir le champ magnétique utilisé pour mesurer la surface de la Terre.

    Cela rend la Terre comme un aimant géant, mais avec l'emplacement de ses pôles nord et sud qui se deplacent autour.

    En conséquence, le vrai nord magnétique, sur laquelle le fonctionnement d'une aiguille de la boussole sont concentrés, ne correspond pas toujours avec les lignes de façon permanente dessiné sur la carte.

    Ainsi, l'emplacement de l'aéroport par rapport au vrai nord doit être ajustée.

    Les scientifiques croient que l'activité du noyau de la Terre pourrait provoquer des changements massifs dans la polarité, y compris les pôles nord et sud de se renverser.

    On croit que ce dernier est arrivé il y a 780 000 ans, et a pris environ 10 000 ans pour revenir.

    Les pilotes et les clients à l'aéroport ont été avertis d'être prudents dimanche et lundi, alors que les nouveaux numéros ont été peints, en plus de l'asphaltage et de fraisage en fin de la piste d'atterrissage.

    Ufo Et Nature  http://aliensx.over-blog.com/  

    http://www.lapressegalactique.com/2011/09/le-pole-magnetique-se-modifie.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Lapressegalactiquecom+%28LaPresseGalactique.com%29

     

      Pic de l'activité sismique en septembre 2011

    News de la planète

     

    1.  6.9 Sikkim séisme, l'Inde 18-Septembre, 2011 -  2.  6.0 tremblement de terre, Honshu au Japon 16-Septembre, 2011 -  3.  6.7 séisme côte Est de Honshu, au Japon 16-Septembre, 2011 -

     4.  7.3 séisme Fidji-Septembre 15, 2011 -  5.  6.2 séisme côte Est de Honshu, au Japon 15-Septembre, 2011 -  6.  6.0 séisme North Island, Nouvelle-Zélande 15-Septembre, 2011 -

     7.  6.1 séisme îles Aléoutiennes, en Alaska 14-Septembre, 2011 -  8.  6.2 séisme en Papouasie-Nouvelle-Guinée-Septembre 12, 2011 -  9.  6.0 séisme du Vanuatu-Septembre 11, 2011 -

     10.  6.4 séisme Île-Septembre 9, 2011 Vancouver -  11.  6.6 séisme de Sumatra du Nord-Septembre 5, 2011 -  12.  6.3 séisme de Tonga-Septembre 5, 2011 -  13.  6.1 séisme du Vanuatu-Septembre 4, 2011 -  14.  7.0 séisme du Vanuatu-Septembre 4, 2011 -  15.  6.2 séisme Sandwich du Sud Iles-Septembre 3, 2011 -  16.  6.8 séisme îles Fox-Septembre 2, 2011 - 17.  6.7 tremblement de Santiago del Estero, Argentine-Septembre 2, 2011   Source : steam-info.blogspot.com

    http://www.lapressegalactique.com/2011/09/pic-spectaculaire-de-lactivite-sismique.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Lapressegalactiquecom+%28LaPresseGalactique.com%29

     

     Changement de la Mer près du KERALA en INDE

    News de la planète

    17 septembre 2011 – INDE Avec une odeur nauséabonde émanant de la mer dans certaines parties du Kerala, dans les derniers jours, les scientifiques ont dit qu’il n’y avait aucun motif d’inquiétude, mais sont divisés sur les raisons derrière ce phénomène.   Certains scientifiques ont attribué ce phénomène à la grande masse des algues marines mortes en raison de l’abaissement de la salinité du taux d'afflux d’eau douce des rivières et des eaux de ruissellement, mais un autre chercheur basé sur l’état est en désaccord avec eux et a déclaré que le phénomène était dû à des facteurs sismiques.   Une équipe de chercheurs de l’Université du Kerala, qui a étudié le phénomène signalé dans les zones côtières de Kollam et Thiruvananthapuram avait trouvé que l’odeur été fétide est attribuable à une possible décomposition bactérienne d’une fleur d’algue.  

    Ils ont dit qu’ils ont atteint la conclusion basée sur l’examen de divers paramètres comme la couleur de la mer, salinité, température, pH nutriments, plancton, les microbes et la mortalité des poissons.   Toutefois, le Dr Sainudeen Pattazhy, professeur agrégé de Zoologie de SN Collège Kollam, a déclaré que la puanteur était lié à des phénomènes sismiques, comme les tremblements d’intensité modérée qui avaient été expérimenté dans plusieurs districts du Kerala et d’autres États récemment.   Même si des paramètres comme la salinité et la température ont été dans le niveau optimal, il n’y avait aucune chance de survenue d’algues morte massivement et de décomposition des algues.   Le docteur Pattazhy dit que si les algues fleurissaient ici, une écume épaisse se développerait sur la surface de la mer, ce qui n’était pas arrivé. Des conditions anoxiques pendant la nuit, des changements dans la qualité de l’eau, la pollution, montée des eaux, rejets de nutriments, eaux de ruissellement provenant des terres pendant la mousson du sud-ouest étaient tous un processus naturel, mais aucune odeur nauséabonde s’était fait sentir. Le Dr Pattazhy, également président de l’Association environnementale du Kerala chercheurs, a déclaré « si la mort massive de plancton était due à l’abaissement de la salinité, alors pourquoi n’a t-il pas affecter la faune piscicole et des autres animaux? Aucune mortalité de poissons et autres animaux ont été observés durant cette période ».   Une puanteur et « pluie rouge » ont été observés en 2000, 2001 et 2011 dans le Kerala. Ces événements ont été précédés par des tremblements de faible intensité dans plusieurs districts du Kerala, effondrement massif des puits et des bordereaux de terre, a t-il dit.   La cause fondamentale de la puanteur de la mer a été attribuable à des changements géologiques sous la mer, a t-il dit.   Le 12 Décembre, 2000 tremblements de terre et les secousses moins intensives qui ont eu lieu en 2001 étaient à l’origine de plusieurs changements perceptibles dans la terre ainsi que l’atmosphère. L’épicentre a été déclaré être en Meenachil Taluk de district de Kottayam, a t-il dit.   Lorsque la «faute» survenu en mer, du sulfure d’hydrogène et autres gaz inertes se sont échappés par la surface de la mer, qui était la raison de l’odeur fétide et cela n’avait aucun lien avec les algues fleurissante, la salinité et les variations des éléments nutritifs, a t-il dit.   À certains moments, après l’émission de gaz sous la mer, la lave en fusion aurait suinté à la surface de la mer. Certains pêcheurs ont récemment rapporté qu’ils avaient vu un suintement de liquide noir à la surface de la mer, a t-il dit.

    Source: The Hindu par the extinction protocol Trouvé sur Ufo Et Nature 

    http://www.lapressegalactique.com/2011/09/lactivite-sismique-des-scientifiques.html

     

    Eruption de boue - 1er sept 2011

    Russie (Mer d'Azov) 

     

      L'ETNA - SICILE- août 2011

    Depuis lundi 29 août, l'activité du volcan sicilien, le Mont Etna, est montée d'un cran, avec des jets de lave spectaculaires.
    L'Institut italien de géophysique et de vulcanologie (INGV) met en garde contre une intensification de l'activité explosive du célèbre volcan sicilien, l'Etna. Depuis un peu plus d'une semaine, et notamment hier, lundi 29 août, le Mont Etna est l'objet de jets de lave spectaculaires et de montées de cendres plus importantes que la normale.
    Effectivement, les images diffusées par Euronews sont pour le moins impressionnantes. Pour rappel, le volcan italien qui culmine à 3 330 mètres connaît régulièrement de fortes activités dont les plus importantes ces dernirèes décennies datent de 1986-1993, 1991-1993, 2001-2003 et 2005.

    Source : http://www.metrofrance.com/ Trouvé sur Dav "2012 un nouveau paradigme"

    http://www.lapressegalactique.com/2011/09/en-sicile-lactivite-de-letna.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Lapressegalactiquecom+%28LaPresseGalactique.com%29&utm_content=Yahoo%21+Mail

     

    Volcan au Japon

     

      

    Discovery News 2010 : Une faille identique à celle de San Andreas découverte au Nord Est des USA

    News de la planète

    25 août 2011 – New-York - Depuis 30 ans les géologues sont déconcertés par une ligne magnétique remarquablement droite qui court entre New-York et l’Alabama le long des Appalaches. Une enquête aérienne magnétique plus récente sur l'extrémité de la ligne en Alabama suggère que c'est sans doute une faille de type San Andréas datant de 500 millions d'années, qui semble avoir glissé de 220 kilomètres vers la droite il y a fort longtemps.

     Si c’est le cas, ce n'est pas une surprise si la partie la plus dangereuse de la zone sismique de l’est du Tennessee est juste à côté du tronçon de cette ligne magnétique et représente la deuxième plus grande fréquence de séisme de l’est des États-Unis. “C'est fort probablement une faille « décrochante »,” a dit Mark Steltenpohl de l'Université d'Alabama à Auburn. “Mais elle est enterrée.” La faille est invisible de la surface et il y a très peu d'informations sur elle parce que personne n'a vraiment foré en bas pour enquêter, déclare Steltenpohl dans Discovery News.

    Ce serait, en fait, assez difficile de le faire, puisque la zone de faille est très étroite et il serait difficile de la trouver par forage en n'utilisant seulement que les cartes magnétiques pour l'installation du trépan.

    “C'est presque une aiguille dans une botte de foin,” déclare Steltenpohl. Le linéament (synonyme : esquisse, contour, ligne) New-York-Alabama, comme l'appellent les géologues, a d'abord été révélé par une cartographie aérienne magnétique en 1978. Depuis on en a étudié de plus petites sections pour essayer de comprendre, avec peu de succès. Les enquêtes sismiques sur cette particularité ont indiqué qu’elle est très raide et s'enfonce très profondément. “Ça a été comme une sorte d’énigme,” a dit le géologue américain Horton d'Enquête Géologique, co-auteur avec Steltenpohl d’un article publié dans l'édition de juin du journal Géologie à propos de la faille. La clé qui nous a fait dire que c’est une faille « décrochante », c’est d’avoir découvert des côtés coupés par la faille et le déport. Ces sortes de déports ont été finalement trouvés sur les cartes d'une enquête aérienne magnétique datant de 2002 concernant la partie du Linéament en Alabama, indique Horton.

    «Une fois que nous avons épinglé l'extrémité sud de celui-ci, tout le reste fut une évidence», a déclaré Horton. Le fait que la faille n'ait pas traversé les couches supérieures du sol et soit visible sur la surface actuelle de la Terre suggère qu'elle n'est pas active et que les gens peuvent probablement garder l'esprit tranquille. Toutefois, la faille et les fractures qui y sont reliées - comme sans doute les anciennes failles similaires de l'est du Tennessee - ne sont pas sans risque de tremblements de terre. En fait, ce sont des niches parfaites pour que les tensions de la croûte soient libérées aussi longtemps qu'elles sont affaiblies par l'eau, a expliqué John Costain géophysicien de Virginia Tech. «Si le linéament est là, alors vous êtes quasiment sûr d'obtenir plus de tremblements de terre ", a déclaré Costain.- Discovery News 28 mai 2010.

    http://bistrobarblog.blogspot.com/

    http://www.lapressegalactique.com/2011/08/une-autre-faille-de-type-san-andreas.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Lapressegalactiquecom+%28LaPresseGalactique.com%29&utm_content=Yahoo%21+Mail

     

    Tremblements de terre en Amérique du Nord

    24-08-2011 

    Un séisme a touché le Québec cet après-midi. L’épicentre était localisé en Virginie, à 134 km au sud-ouest de Washington, selon l’U.S. Geological survey.
    Le tremblement de terre, enregistré vers 13:51, avait une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter et se serait produit à un kilomètre de profondeur. L’épicentre a été localisé près du comté de Louisa, en Virginie, à environ 1100 km au sud-ouest de Montréal.
    Puissant, le séisme a été ressenti dans la majeure partie de la côte est, à New York, à Boston, à Détroit, à Toronto et même jusqu’au Nouveau-Brunswick. À Washington, une partie du Pentagone et du Capitole ont dû être évacués. Tous les monuments près du Capitole ont été évacués et fermés au public. On rapport quelques bris de tuyauterie à l’intérieur du Pentagone, mais rien de majeur. Quelques aéroports ont suspendu leurs vols, à JFK, Newark et Philadelphie, rapporte CNN.
    Certains édifices de la municipalité de Mineral, dans le comté de Louisa, ont subi des dommages mineurs. Deux réacteurs nucléaires situés à 21 km de l’épicentre ont été désactivés par mesure préventive, même s’ils n’ont subi aucun dommage à première vue...

    Vidéo en direct

      L'activité sismique est plutôt active sur le plateau nord américain ces temps-ci. Voyez les tremblements de terre des dernières 24 heures sur le globe et vous remarquerez qu'au sud de la zone que l'on appelle le "Craton", la ceinture orogénique (orogenic belt) est active. Remarquez que la ceinture remonte jusqu'au Québec.

    News de la planète

    News de la planète

    http://eso-news.blogspot.com/2011/08/tremblements-de-terre-en-amerique-du.html#ixzz1VxTqZlrX

     

    IMPRESSIONNANT  en Australie ! Août 2011

      

     DE MYSTERIEUSES SPHERES...Août 2011

      

    (d'après la NASA ce serait les réservoirs de la navette Columbia...à voir !)

      

     Formation d'un crop-circle

    dans le sable signalée au sud-ouest

    de Xining, Chine - août 2011 

    Cette gigantesque formation a été trouvée dans le sable au sud-ouest de Xining, Chine, près del'autoroute Qinghai ce mois-ci (août 2011). Les lignes droites forment un cercle parfait et le diamètre est estimé approximativement à 1-2km (0,6 à 1,2 miles)

     

    http://ufoetscience.e-monsite.com/rubrique,enorme-formation-dans-le-sable,612136.html

    http://area51blog.wordpress.com/2011/08/20/cercle-dans-le-sable-en-chine/ 

     

    DES MYSTÈRES DANS LES NUAGES !

    Le 16 juin 2011 à Singapour

    Un très étrange phénomène dans les nuages filmé à plusieurs reprises
    Ce qu’en dit le témoin : Le témoin explique qu’il se trouvait du côté de la piscine de son appartement à Singapore lorsqu’il a vu quelque chose d’étrange dans le ciel. En levant les yeux, il a  vu d’étranges « faisceaux » de nuages et de lumière comme si les nuages se déformaient et se reformaient sporadiquement. 

    Il explique encore qu’il pouvait très bien voir qu’un nuage de tempête se formait, mais le spectacle visuel de lumière l’intriguait. Il a donc pris son « iPhone » et enregistré les deux vidéos suivantes :

     

    http://area51blog.wordpress.com/2011/08/21/etranges-phenomenes-atmospheriques/

     

    UNE NOUVELLE TEMPETE DE SABLE A PHOENIX (Arizona) 

    Le 18-08-2011

    Une troisième et toujours impressionnante tempête de sable a frappé la ville de Phoenix en Arizona en moins de 2 mois

    « Cette tempête nous a frappés en pleine heure de pointe », a déclaré Elias Johnson, porte-parole du shérif du comté de Pinal sur la chaîne Fox4. « Plusieurs poteaux électriques se sont abattus sur des voitures. La visibilité était proche de zéro. »

    Le trafic aérien a également été suspendu. Les routes, les maisons et les infrastructures publiques devront maintenant subir un important nettoyage. Le sable et la poussière se sont en effet infiltrés dans les moindres recoins.

    http://www.wmaker.net/etreinformer/USA-Arizona-une-troisieme-tempete-de-sable-engloutie-la-ville-de-Phoenix-en-moins-de-2-mois_a1142.html

      

      ***

     LIENS POUR SUIVRE EN DIRECT L'ACTIVITE VOLCANIQUE

    DE LA PLANETE :

    http://naturealerte.blogspot.com/2010/02/seismes.html 

      http://aslwww.cr.usgs.gov/Seismic_Data/heli2.shtml

    ***

    DE LA FUMEE S'ECHAPPE DU SOUS-SOL EN CALIFORNIE

    12 août 2011

    C’est un des mystères du moment en Californie, de la fumée s’échappe du sol en Californie du sud, un phénomène qui s’est déjà produit il y a quelques années, en octobre 2006,  mais il n’y a pour l’instant aucune explications définitives,juste des suppositions, en clair, un glissement de terrain a pu ouvrir une brèche dans la falaise, cela pouvant apporter un surplus d’oxygène à un site souterrain de goudron surchauffé. La zone est arrosée pour tenter un refroidissement, quand aux autorités de Santa Barbara, ils expliquent qu’il n’y a pas à s’inquiéter, aucune menace immédiate pour la région ou risque pour le public. 

    http://lesmoutonsenrages.fr/2011/08/16/californie-de-la-fumee-sort-du-sol-aucune-explication-de-fournie/

    ***

      UN ROND DE FUMEE SUR L'ETNA

    La vidéo que vous allez regarder est extrêmement rare. Les ronds de fumée soufflés par des volcans n’ont été filmés que 3 fois (cette vidéo comprise).

    Le volcan fumeur que vous voyez ici est    l’Etna (qui est actuellement en éruption en Italie). Dans les années 2000, il était beaucoup plus calme, il s’ennuyait un peu, et pour s’occuper, il crachait de beaux ronds de fumée… 

    C’est si rare, que ce moment n’a pu être saisi en vidéo que 3 fois : 2 fois sur les pentes de l’Etna en 1970 et en 2000, et une autre fois sur l’Eyjafjallajokull en Islande, en mai 2010. 

        Source  Gizmodo 

    http://aliensx.over-blog.com/article-quand-l-etna-est-calme-il-fait-un-gros-rond-de-fumee-81729396.html

     

    Saviez-vous que la Terre disposait d’un anneau comparable à celui de Saturne ?

    News de la planète

    D’accord celui de la terre, composé d’anti-protons, est invisible contrairement à celui de Saturne. Mais   si nous ne pouvons pas le « voir », cet anneau terrien existe bel et bien. Il tourne autour de la Terre comme un bouclier invisible.

    News de la planète

    http://www.newscientist.com/article/mg21128245.500-antiproton-ring-found-around-earth.html

      

     ***

    Des vibrations d’origine inconnue dans une ville d’Ontario

    Le conseiller Maghnieh Al regarde les cartes à sa nouvelle maison à Windsor le 12 août 2011. Maghnieh espère trouver la source de la rumeur inexpliqué de bruits étranges dans sa région. Des résidents de Windsor en Ontario (Canada) s’interrogent à propos de vibrations souterraines d’origine encore inconnue. Des grondements mystérieux qui viennent de sous la ville se font entendre depuis quelques mois déjà et le phénomène commence à créer une vive inquiétude. Selon certains, il se passe quelque chose de potentiellement dangereux et une enquête sérieuse doit être menée. Les sons sont décrits comme étant des vibrations fortes, persistantes, qui sonnent parfois comme des bourdonnements.

    Un conseiller municipal a reçu des plaintes de citoyens et il s’est rendu sur les lieux pour constater que la situation était à ce point préoccupante. Il raconte avoir eu des frissons tellement la sensation est désagréable. Il a même déposé une bouteille d’eau sur le sol et les vibrations ont créé une ondulation à la surface de l’eau. À un autre moment, il pouvait entendre le fracassement des parements d’aluminium d’une maison.

    Les plaintes s’accumulent et les gens sont de plus en plus inquiets. Il semble que le Ministère de l’environnement a rejeté les sources industrielles pour expliquer le phénomène. Le conseiller de la ville de Windsor tente actuellement de tracer le périmètre des grondements sur une carte selon les témoignages reçus.

    À suivre…Source  L'eveil 2011 

     

    UN SON MYSTERIEUX A KIEV LE 13-08-2011

    Kiev, Ukraine Une femme a enregistré des sons étranges et mystérieux.  Elle  dit que les fenêtres vibraient tellement c'était fort. Elle dit de mettre le son  au max et de se coller l'oreille sur les haut-parleurs pour obtenir le même  effet qui était ressenti à Kiev.
    Peut-être avez-vous une idée de ce que  cela peut être. Je n'arrive pas à cerner la provenance possible à part que ça  ressemble un peu à une sirène de bateau.
    Source:  http://eso-news.blogspot.com/2011/08/des-sons-mysterieux-kiev.html#ixzz1V5sLHmEF

      

      

      Voir aussi cette page :

    http://messagesdelanature.ek.la/slow-down-et-bloop-un-son-etrange-p197884#

    http://messagesdelanature.ek.la/the-hum-un-son-inconnu-p171119

     

    DES CREVASSES APPARAISSENT EN CHINE

      

      News de la planète

    http://eso-news.blogspot.com/2011/08/des-crevasses-un-peu-partout-en-chine.html

     

     ICEBERGS GEANTS EN ANTARCTIQUE

    à la suite du Tsunami au Japon

    ICEBERGS GEANTS EN ANTARCTIQUE

    Source image:http://www.crystalinks.com/icebergs.html

    Le tsunami ayant frappé le Japon le 11 mars a propagé des vagues qui ont créé des icebergs géants dans l'Antarctique à 13.000 km de là, selon des images satellitaires diffusés mardi par l'Agence spatiale européenne (Esa).

    Les images radar prises le 12 mars par le satellite Envisat de l'Esa révèlent que des icebergs se sont détachés des plateformes de glace qui prolongent la calotte glaciaire dans La baie de Sulzberger. Quatre jours plus tard, le 16 mars, ils flottaient dans la mer de Ross.

    Le plus gros iceberg mesurait 9,5 km sur 6,5 km, soit une surface un peu plus grande que celle deManhattan. Et il avait une épaisseur d'environ 80 mètres, selon l'analyse des images faite par une équipe de la Nasa.

    Au Japon, le séisme de magnitude 9 a généré des vagues géantes qui se sont propagées à travers l'océan Pacifique, jusqu'en Antarctique où elles ne mesuraient plus guère que 30 cm de hauteur.

    Leur mouvement de bas en haut a cependant été suffisant pour créer des tensions dans la structure rigide de la glace, provoquant le détachement de gros blocs, a précisé l'Esa dans un communiqué.

    L'étude effectuée sous la direction de Kelly Brunt, un glaciologue du centre Goddard Space Flight de la Nasa, a été publiée en ligne par la revue scientifique the Journal of Glaciology.

    La calotte glaciaire se prolonge dans certains secteurs de l'Antarctique par d'immenses plateformes de glace d'eau douce (ice-shelf), s'étalant et flottant sur l'océan austral, dont les surfaces cumulées dépassent 1,5 million de kilomètres carrés.

     

      http://area51blog.wordpress.com/2011/08/11/le-tsunami-japonais-a-cree-des-icebergs-geants-en-antarctique/

       

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait  plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"