• Rencontre avec les êtres de lumière

     Spiritualité et bien être 

    Rencontre avec des êtres de lumière

    Une lumière, éclatante et attirante

    RENCONTRE AVEC LES ËTRES DE LUMIERE

     Image : Une lumière - Les émanants

    Les personnes qui vivent une expérience de mort imminente (Expérienceurs) ont la sensation de quitter leur corps (décorporation), de s’élever et de voir leur corps et son environnement depuis une certaine hauteur (lieu de l’accident, tentatives de réanimation, salle d’opération, etc.).

    Couramment, les expérienceurs mémorisent des événements, paroles et gestes qui peuvent ensuite être corroborés. Les personnes ressentent immédiatement un grand bien-être, constatent l’absence de douleur et témoignent d’un désintérêt total pour leur corps qu’elles laissent derrière elles sans regret. Les témoignages s’accordent sur la lucidité qui accompagne la NDE, bien différenciée d’un rêve ou d’une hallucination.

     

    A ce stade, les expérienceurs éprouvent la sensation d’être « aspirés » dans un tunnel obscur et de se déplacer à une vitesse vertigineuse vers une lumière, éclatante et attirante, située au bout du tunnel, à une très grande distance. L’expérienceur s’approche à une vitesse fulgurante de cette lumière qui l’attire comme un aimant pour finalement y entrer dans une explosion de joie et de béatitude. De cette lumière intense, qui pourtant n’éblouit pas, se dégage un être de lumière, décrit comme personnifiant l’amour et la compréhension absolus. Beaucoup font l’analogie avec le sentiment de « rentrer chez soi » ou de « rentrer au port ». La communication entre l’être de lumière et l’expérienceur se passe de manière télépathique. La rencontre avec cet être génère un sentiment de bonheur absolu, de compréhension de toute chose et de paix profonde. 

    Des guides et des anges gardiens accueillent fréquemment les expérienceurs pour les guider et les réconforter. 

    (source : elsaesser)

    Voici quelques récits écrits par des gens

    ayant vécu une rencontre extraordinaire,

    celle d'un être de lumière. 

    Témoignage N° 1

    Rencontre avec les êtres de lumière

     Image : Rencontre avec des êtres de lumière - Les émanants

    Depuis mon enfance ,j'ai plusieurs fois rencontré un être de lumière qui vivait près de moi et qui pour chaque situation difficile et angoissante de ma vie m'aidait moi pauvre humain ;je doutais encore ......

    J'avais 21 ans à cette époque je travaillais sur un toit. C'était en hiver ,il y avait de la neige et à un moment un ouvrier me lança une boule de neige. Surpris je fis un bond de côté en me relevant et là je basculais dans le vide la tête vers le bas et ce fût la chute .

    voici ce qu'il se passa .

    lorsque je partis dans le vide, j'eus le temps de me dire ce n'est pas grave, c'est la fin ...déjà...
    mais en même temps, je vis éclater à côté de moi une lumière en forme de cône d'où il se détacha une forme d'homme invisible, qui immédiatement me toucha au niveau de l'omoplate avec sa main et qui me traversa ma poitrine.  Je me dis à ce moment là pourquoi essaye -t-il de me sauver si il me retient pas ....
    puis, comme il y avait une baie vitrée ,je me vis tomber ...
    mais ce qui est impensable pour le commun des mortels arriva. lorsque je tombai sur le sol il se fit un léger bruit de flottement comme si je tombais sur un sol mou et étais amortie par quelque chose de mou.
    Là, allongé sur le sol je vis la lumière du jour augmenter de façon très intense et devenir de couleur jaune très brillante et je vis dans cette lumière cinq personnes qui m'observaient et attendaient. Ensuite la lumière diminua peu à peu et je quittai la sensation incroyable de bien être que je ressentais auprès d'eux .Il y avait un tel amour qui émanait d'eux, qu' à ce jour j'en ressens encore l'envie de pleurer.

    (source : notreexperience

     

    Témoignage N°2

    RENCONTRE AVEC LES ËTRES DE LUMIERE

     Image : Un être de lumière - Les émanants

    La lumière s'avançait vers moi et prit la forme d'une personne. Et pourtant ce n'était pas une personne. C'était un être qui irradiait. Et à l'intérieur de cette lumière, radieusement lumineuse, d'une teinte argentée blanche avec une teinte argentée, il y avait ce qui paraissait être un homme...

    Je ne savais pas exactement qui c'était, vous comprenez, mais ce fut la première personne qui se présenta et j'eus l'impression que plus cette lumière s'approchait de moi, plus grand, plus pur était l'amour..."

    "[...] Même maintenant, quand j'essaye de décrire une telle beauté, je reste cloué dans un silence respectueux. Il n'existe aucun mot, dans aucune langue, qui puisse rendre compte d'une telle majesté. Même les plus grandes oeuvres littéraires, écrites par des hommes ou des femmes qui ont eu la chance de connaître cet état béni, ne peuvent rendre que l'ombre de cette splendeur. Jusqu'à aujourd'hui, je n'ai pu découvrir où j'étais. Je n'avais plus aucune conscience de mon existence physique sur terre, de mes amis, de ma famille ou de mes parents. J'étais dans un état où seule existait la conscience, mais quelle forme de conscience sublime!

    C'était comme une nouvelle naissance dans un type d'existence plus élevé..."

    (source : canv.c6)  

    Témoignage N° 3

    RENCONTRE AVEC LES ËTRES DE LUMIERE

     Image : Un ange - Les émanants

    "Je me suis retrouvée dans un tunnel noir, très noir. J'étais moi, en tant qu'esprit mais je n'avais pas de corps, semblait-il, je pouvais voir et entendre J'entendais un bruit d'hélice. C'était moi qui le produisais en me déplaçant. J'avançais très vite dans ce tunnel, aussi vite qu'une Formule Un. Je n'ai rien vu de spécial dans ce tunnel sombre, j'allais beaucoup trop vite.
    Et toujours ce bruit d'hélice.
    Puis le tunnel a pris fin et j'ai été projetée dans un ciel lumineux plein d'amour, un sentiment de bonheur intense.

    L'amour à l'état pur !

    Je pense que j'allais toujours aussi vite, mais je ne m'en rendais plus compte, tant l'espace était grand !
    Puis j'ai aperçu comme une porte au loin, avec trois ombres dans l'entrebâillement. Trois personnes, mais j'étais encore trop loin pour les voir. Je n'avais qu'une envie, c'était de m'en approcher. La source de l'amour semblait venir de là.
    Mais l'hélice soudain a fait un soubresaut, comme une panne dans son fonctionnement, et s'est arrêtée brièvement. 
    J'ai été ensuite aspirée en arrière. Je ne me souviens de rien d'autre, seulement de m'être réveillée, très lasse et quelque peu dépitée de n'avoir pas pu aller jusqu'à cette porte."
    (La lumière aurait pu être aveuglante pour des yeux d'humains! Là elle était juste éblouissante et je pouvais m'y habituer)
    Voilà, il ne s'est rien passé d'autre. Seulement une conviction de croyance depuis lors. Cela ne m'empêche pas d'avoir peur de la mort, parfois je me dis qu'à l'époque, jeune comme j'étais, je n'avais rien à me reprocher et qu'il en sera différemment maintenant !  D'ailleurs, je ne savais pas que j'avais fait une NDE, c'est le hasard de la vie, bien plus tard, qui m'a fait lire des articles sur le sujet, et c'est là que j'ai réalisé que moi aussi, j'étais bel et bien partie ! 

    (source : daniellevermeulenl)

    Témoignage N° 4

    Rencontre avec les êtres de lumière

     Image : Dame de lumière - Les émanants

     

    J'aperçois des marches. La première semble sculptée dans la lumière. Une lumière dorée, très brillante, que je sens chaude et venue d'un soleil. Je serais bien là-haut. Je me sens dans une paix absolue, comme je ne l'ai jamais été.(...) Ma lueur était si fragile... Elle s'est réchauffée, abreuvée à ce qu'aujourd'hui, je nommerai l'Extase. Un plaisir quasi divin, inexplicable, qui prenait possession de moi avec une puissance, une violence sans égale...

    Comment une telle sensation a-t-elle pu habiter ce cercueil qu'était devenu mon corps ?

    Perdu dans le froid de ma nuit, comme je l'attendais avec ferveur, ce paroxysme ! Comme je le guettais ce moment lumineux ! Ma chair et mon âme en resteront définitivement marquées. Jusqu'à la nostalgie.

    Peut-on survivre d'avoir touché à l'extase ?

    (source : outre-vie)

    Témoignage N° 5

    Rencontre avec les êtres de lumière

    Image : NDE - Les émanants

    «Je me suis mise à flotter peu de temps au-dessus de mon corps... ... avant d'être aspirée dans un tunnel noir »,Ma vie se rétrécissait à la façon d'un entonnoir inversé : le bout de cet entonnoir, c'était la mort... » Elle poursuit : « A mon étonnement, je continuais d'être. Mes membres se détachaient de mon corps [...]. J'avais peur. [...] Une présence communiqua avec moi par télépathie. J'ai entendu : "Je suis là." [...] J'ai vu une porte largement entrouverte. Une belle lumière blanche en sortait. » Danielle est attirée par cette lueur. Elle veut l'atteindre. : « Cette "présence" est entrée en moi par le côté gauche, puis je me suis mise à avancer à une vitesse vertigineuse vers cette lumière que je désirais plus que tout. » Une fois parvenue dans cette bulle de lumière, d'amour et de paix, Danielle affirme avoir traversé un jardin : « [...] J'ai regardé mon corps devenu transparent et je me suis rendu compte qu'il était guéri. [...]

    Instantanément, j'ai douloureusement réintégré mon corps, ce corps qui me faisait mal [...]. » 

    Danielle Perron, psychologue à Hull, au Québec

    (source : outre-vie

     RENCONTRE AVEC LES ËTRES DE LUMIERE

    Témoignage N° 6

    Soudain, l'obscurité fût totale, avec ce qui ressemblerait à de la lumière flamboyante d'une journée ensoleillée, sauf que c'était plus brillant que çà... Et cette luminosité irradiait de toutes choses autour de moi, alors que je m'élevais (sans aucune sensation de pression, d'apesanteur), que je prenais de la hauteur (je suppose que je n'étais pas conscient de désirer quoi que ce soit, pas plus que je n'étais conscient du ou des " corps " avec le ou lesquels je me déplaçais). J'étais pure conscience, absorbant avec je ne sais quels capteurs, l'information, la connaissance. De ce point de vue, je n'avais qu'à penser à un lieu ou à un temps donné pour que je m'y retrouve aussitôt, connaissant tout de l'endroit, de l'heure et des personnes présentes.

    (source : cietmaintenant)

    Ci-dessous

    Eben Alexander, neurochirurgien à l'esprit rationnel, nous en donne la preuve, après avoir vécu une NDE (expérience de mort imminente). Cet homme de 52 ans atteste de l'existence du Paradis dans ce livre témoignage, aussi extraordinaire que bouleversant. L'auteur nous invite à partager son voyage dans une autre dimension, là où il a rencontré des êtres de lumière, très différents de tout ce que l'on peut connaître sur notre planète...

    La preuve du paradis, Voyage d'un neurochirurgien dans l'après-vie... est un récit dont l'authenticité a été reconnue par le Dr Raymond Moody, spécialiste renommé de l'au-delà. 

      

     Témoignage N° 7

    Rencontre avec un ange 

    Image : Un être lumineux - Les émanants

    L’effet de rideau a disparu, la lumière était alors vive et brillante. J’ai eu le sentiment d’être à ma place. J’étais alors au bon endroit. Quel qu’il ait été, c’était là que j’étais censée être. Il n’y avait aucune peur, seulement de la curiosité et de l’envie. Devant moi se trouvait une ouverture dans une barrière faite de lumière dorée. Elle avait l’apparence d’un long muret courant devant moi. Elle semblait construite avec des pierres dorées et brillantes. J’avais l’impression qu’il s’agissait d’un mur de pierre avec une petite ouverture en guise de passage. J’ai eu le sentiment que c’était une limite, mais pas un mur défensif. C’était trop bas pour être une protection, il bornait simplement cet endroit, quel qu’il fut.

    J’avais conscience d’une autre « lueur » plus faible, derrière moi et sur ma gauche, du même côté de la barrière que moi. Elle était entre moi et l’obscurité d’où je venais. J’ignorais ce dont il s’agissait. J’avais la sensation que c’était une protection, c’est ce qui s’en rapproche le plus. L’être qui se tenait derrière moi avait l’air d’être là pour m’épauler (si j’avais toujours des épaules). Je ne l’ai pas très bien vu. Il n’était pas beaucoup plus grand que moi, mais il avait l’air plus grand et plus fort.

    Au delà de l’ouverture et par dessus la barrière, j’ai vu une forme globulaire immense, dorée et lumineuse qui semblait « loin là-bas ». Je ne crois pas qu’il s’agissait d’un grande distance, mais je n’avais aucun moyen de l’évaluer. Je savais seulement qu’elle était « là-bas » et que j’étais « ici ». Elle était dorée et blanche par la lumière qu’elle rayonnait. Elle paraissait énorme, lointaine pourtant.

    Au loin, il y avait d’autres globes lumineux plus petits qui rayonnaient. Certains étaient derrière la base du plus gros, en amas ou groupes. Ils étaient tout à côté mais n’en faisaient pas partie...

    (source : docteurangelique)

    Témoignage N° 8

    Les anges existent

      Vers le début de mon aventure, j'étais dans un lieu rempli de nuages.

    Gros, cotonneux, blanc-rosé, qui contrastaient nettement avec le ciel bleu-noir profond. Plus haut que les nuages infiniment plus haut une foule d’êtres transparents, chatoyants, décrivaient un arc dans le ciel, en laissant derrière eux de longues lignes ressemblant à des serpentins.
    Des oiseaux ? Des anges ? Ces mots furent enregistrés plus tard, quand j'ai mis mes souvenirs par écrit. Mais aucun de ces mots ne rend justice aux êtres eux-mêmes, qui étaient tout simplement complètement différents de tout ce que j'ai connu sur cette planète. C’étaient des formes supérieures. Plus avancées.
    Un son, énorme et retentissant comme un chant merveilleux, est descendu d'en haut, et je me demandais s’il était produit par les êtres ailés. Encore une fois, en y réfléchissant plus tard, il m'est apparu que la joie de ces créatures, tandis qu’elles s’élançaient, était telle qu'elles devaient faire ce bruit que si la joie ne venait pas d'eux de cette façon alors ils ne seraient tout simplement pas en mesure de la contenir. Le son était palpable et presque matériel, comme une pluie que vous pouvez sentir sur votre peau mais qui ne vous mouille pas.
    Dans cet endroit où j'étais maintenant, voir et entendre n'étaient pas séparés. Je pouvais entendre la beauté visuelle des corps argentés de ces êtres scintillants au-dessus de moi, et je pouvais voir la joyeuse perfection de ce qu'ils chantaient. Il semblait que vous ne pouviez pas regarder ou écouter quoi que ce soit dans ce monde sans en devenir une partie sans vous y joindre de quelque manière mystérieuse. Encore une fois, de mon point de vue actuel, je dirais que vous ne pouvez pas du tout regarder quoi que ce soit dans ce monde, car le mot « regarder » lui-même implique une séparation qui n'existait pas là-bas. Tout était différent, cependant tout était aussi une partie de tout le reste, comme les riches dessins entremêlés d’un tapis persan... ou d’une aile de papillon.
    Les choses devinrent encore plus étranges. Pendant la majeure partie de mon voyage, quelqu'un d'autre était avec moi. Une femme. Elle était jeune, et je me souviens à quoi elle ressemblait dans tous les détails. Elle avait les pommettes hautes et des yeux bleu profond. Des tresses brun doré encadraient son ravissant visage. Lorsque je l'ai vue la première fois, nous chevauchions côte-à-côte sur une surface aux motifs complexes que je reconnus après un moment comme étant l'aile d'un papillon. En fait, des millions de papillons étaient tout autour de nous de grandes vagues de papillons virevoltants, plongeant vers le bas dans les bois et remontant pour revenir à nouveau autour de nous. C'était un fleuve de vie et de couleur qui se déplaçait dans les airs. La tenue de la femme était simple, comme celle d’une paysanne, mais ses couleurs bleu poudré, indigo et orange-pêche pastel étaient aussi irrésistibles et pleines de vie que tout le reste. Elle me regarda avec un regard qui, si vous l'aviez vu pendant cinq secondes, justifierait d’avoir vécu toute votre vie jusque là, quel que soit ce qui s'était passé pendant ce temps. Ce n'était pas un regard romantique. Ce n'était pas un regard d'amitié. C'était un regard qui était en quelque sorte au-delà de tout cela, au-delà de tous les différents compartiments de l'amour que nous avons ici-bas sur terre. C’était quelque chose de plus élevé, qui renfermait en soi toutes ces autres sortes d'amour tout en étant en même temps beaucoup plus vaste qu’elles toutes réunies.
    Sans utiliser aucun mot, elle me parla. Le message est passé à travers moi comme un souffle, et j'ai compris instantanément que c'était vrai. Je le savais de la même manière que je savais que le monde autour de nous était réel qu’il n'était pas une sorte de fantasme, éphémère et chimérique.
    Le message comportait trois parties, et si j'avais à les traduire en langage terrestre, je dirais qu'elles donnaient quelque chose comme ceci :
    « Tu es aimé et chéri, tendrement, pour toujours. » « Tu n'as rien à craindre. » « Tu ne peux pas faire d’erreur. » Le message m'a inondé d’un sentiment de soulagement immense et fou. C'était comme si on me remettait les règles d’un jeu que j’avais joué toute ma vie sans jamais le comprendre pleinement.
    « Nous allons te montrer beaucoup de choses ici », dit la femme, à nouveau sans réellement utiliser ces mots mais en dirigeant leur essence conceptuelle directement en moi. « Mais finalement, tu vas revenir. » Je n'avais pour toute réponse qu'une seule question.

    (source : /notreexperience)

    Témoignage N° 9 

    C'était d'un blanc étincelant, tirant un peu sur le jaune, mais surtout blanc. Cela brillait formidablement, je n'arrive pas à bien le décrire. Cela éclairait tout alentour, mais cela ne m'empêchait absolument pas de voir tout le reste, la salle d'opération, le docteur et les infirmiers, tout  J'y voyais très distinctement, sans être aveuglé. 

    Au commencement, quand la lumière est arrivée, je ne me rendais pas très bien compte de ce qui se passait; mais après, la lumière m'a demandé, enfin c'était comme si elle me demandait, si j'étais prêt à mourir. C'était comme quand on parle à quelqu'un, seulement il n'y avait personne. C'était la lumière qui me parlait, elle avait une voix. 

    J'imagine maintenant que cette voix qui me parlait a dû constater que je n'étais pas du tout prêt à mourir. Elle voulait simplement me mettre à l'épreuve, sans plus. Et cependant, à partir du moment où elle a commencé à me parler, je me suis senti délicieusement bien, protégé et aimé. L'amour qui émanait de la lumière est inimaginable, indescriptible. Et par-dessus le marché, elle dégageait de la gaieté !

    Elle avait le sens de l'humour, je vous assure !

    (source : fileane

     

     

     

    Spiritualité et bien être

    Voir aussi :

    L'expérience incroyable du Dr Eben Alexander 

     Dr J.J. Charbonier

    NDE, expérience de mort imminente

    Notre demeure 

    NDE, expérience de mort imminente 

    Photographie d'une âme quittant le corps

     

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"