• Témoignage de Dominique Kubler

    Dominique Kubler

    "L'imagerie populaire des contes et légendes

    à la surface du ruisseau"

    http://www.ondine.fr.gd

     

     Le livre "La Magie du ruisseau" est en vente à la Casa de Don Ignacio de Loyola à Abadiana

    au Brésil où officie le célèbre médium Joao De Deus. 

    gnome aux yeux d'orbes2

     

     D. KUBLER,  photographe des Esprits de la Nature dans les ruisseaux

    "...J'avais dans mon aquarium un crapaud chinois qui, un jour, me salue de la patte. Je le pris en photo et au dessus de lui, à ma grande surprise, la buée, sur la vitre, avait dessiné un dragon !Je me suis demandé si cette condensation était due au hasard ou à la création, par concentration d’êtres d’une autre dimension ayant une affinité avec l’eau : "les ondines". La possibilité des éléments eaux à agir sur leur milieu de vie me poussa un jour à vérifier auprès d’un ruisseau en posant la question suivante « s’il y a des êtres qui m’entendent dans cet élément, pourraient-ils se manifester pendant que je prends une photo ? Et à ma grande stupeur, en un clic, une silhouette a jailli avec un petit coeur à sa droite, c'était un 14 février, il y a deux ans. J'ai trouvé ce petit coeur plutôt à propos en ce jour. Dès lors, emporté par cette intrigue, j'ai continué à prendre des clichés, au dessus des ruisseaux, de formes toujours plus expressives et étranges..." D. Kubler

    Témoignage de Dominique Kubler

     

    Témoignage de Dominique Kubler
    Témoignage de Dominique Kubler Témoignage de Dominique Kubler
    Témoignage de Dominique Kubler Témoignage de Dominique Kubler
    Témoignage de Dominique Kubler Témoignage de Dominique Kubler
    Témoignage de Dominique Kubler  

    «  Dialoguer avec le ruisseau »... 

    (source : mondenouveau.fr/)

    Dominique a toujours entendu parler des esprits de la nature (elfes, fées, etc.) et il désirait savoir si cela reposait sur une réalité quelconque. Un 14 février (jour de la saint Valentin), il s'est rendu au bord d'un ruisseau et il a photographié une silhouette jaillissante.

    Auparavant, il avait demandé aux esprits de la nature de se manifester s'ils le désiraient et s'ils le pouvaient. 

    « En regardant l'image attentivement, on peut voir, comme posé sur un socle, un petit coeur. Imaginez ma stupeur devant ce signe plein de poésie en ce jour symbolique de la fête des amoureux ! »  

    Il a naturellement voulu refaire l'expérience et, à chaque fois, il a obtenu des formes très suggestives. Ainsi, une ondine a été prise dans le torrent de Wildenstein, cette image ayant été obtenue deux semaines plus tard dans le même ruisseau. Il la voit, cette ondine, comme habillée dans une robe de mariée, un petit coeur (moins visible que sur le cliché précédent) pouvant être distingué, à sa gauche.

    ondine mariée 

    Dominique Kubler a pris un bâton recouvert d'un lichen. En le plongeant sous l'eau, le mouvement du ruisseau a créé le profil d'un gnome rieur que l'on distingue clairement sur la photo faite.

     

      La "Magie du Ruisseau" 

    une rencontre avec les Ondines 

    La page de D. Kubler

     

    Une autre photo montre ce qu'il appelle « le patriarche des gnomes », avec sa barbe blanche et sa toque en fourrure.

    Dominique Kubler ne peut que reconnaître qu'il est bien étonnant de constater que deux bâtons puissent donner, une fois plongés dans l'eau, des effets aussi saisissants. Un autre cliché montre un gnome coiffé d'un casque tubulaire et vêtu d'un pyjama vert. 

    « A la manière des Amérindiens, qui prêtent une conscience aux végétaux, j'ai un jour cueilli une fleur de mon jardin, un iris. Sachant qu'elle allait faner dans les quinze jours, je lui ai demandé si elle acceptait d'être prise en photo pour l'éternité.

     esprit de la fleur

    En la mettant sous l'eau, le mouvement des ondes a plié cette fleur pour suggérer, sur la photographie que j'en ai fait, un visage souriant et endormi. La nature a même eu la délicate attention de lui faire une petite fossette, que l'on peut voir sous la forme d'un petit trait, près de la bouche, sur la gauche. »  

    Une feuille d'automne ballottée par le mouvement de l'eau a une ressemblance frappante avec un homme pris de dos dont on distingue même les omoplates. 

    « Tous ces clichés sont une tentative de dialogue avec le ruisseau. A mes yeux, ils trahissent l'aptitude des ondines qui agissent sur le mouvement de l'eau pour y créer des personnages. Ce qui est curieux, c'est que tous correspondent à l'imagerie populaire des gnomes. » 

    Quand le soleil traverse le feuillage des arbres, il crée des scintillements lumineux sur le ruisseau. En prenant une photo par le même procédé, on peut voir des « aquaglyphes ». 

    Sur un cliché, on voit quatre signes distincts « écrits par le soleil ». Sur un autre cliché, on peut voir une signature complexe...

    Dominique KUBLER 

    Dominique Kubler photographie avec un petit appareil numérique qu'il positionne sur le « préréglage macro-automatique ». 

    « C'est le ruisseau qui assure le réglage. Il suffit de se positionner cinq à dix centimètres au-dessus de l'eau et de faire une série de clichés, soit en vue par vue, soit en mode rafale. 

    On se laisse alors guider par son instinct en changeant éventuellement d'angle. Si l'on observe une partie harmonieuse ou curieuse, on la photographie pour voir ce qui s'y passe. 

    Naturellement, on m'a accusé d'avoir truqué mes photos et cela a eu un effet bénéfique puisque de nombreuses personnes se sont attachées à vérifier par elles-mêmes, quand elles n'avaient simplement pas été séduites par la poésie de la démarche... et à leur grande stupeur elles ont également photographié des gnomes ! 

    Cela montre qu'il s'agit d'un phénomène universel qui ne demande qu'à se manifester. 

    J'ai remarqué qu'il y a un pic de créativité, de l'ordre de cinq à dix clichés sur lesquels apparaissent systématiquement des gnomes, et cela quels que soient l'appareil et la personne qui les prend en photo.

    Alors, essayez, pour la plus grande joie des gnomes et des ondines ! »

      

    Un Mage
    La page de D. Kubler
    La page de D. Kubler
    Quelques instants après....la mage a disparu !  Un exagramme du Yi-King  s'est formé à droite de la photo
    La page de D. Kubler
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER

    Dominique Kubler a inventé un nouveau mot pour désigner l'écriture formée par les mouvements de l'eau et du soleil,

    il les a appelés

    "les AQUAGLYPHES"

    cette écriture magique ressemble étrangement au yi king

    Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    ondine de dos ondine1
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
    lutin1  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER gnome aux yeux d'orbes
    aquaglyphes Dominique KUBLER
    vol de fées  un oeuf et un 9
    mouchefée 2 mouche fée1
    mouche fée11 mouche fée13
    mouche fée10 mouche fée12
    visage de feu feu 2
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
    Dominique KUBLER Dominique KUBLER
    orbe1  orb 3
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  Dominique KUBLER
     Dominique KUBLER  La page de D. Kubler
    La page de D. Kubler La page de D. Kubler
    La page de D. Kubler La page de D. Kubler
     La page de D. Kubler  La page de D. Kubler