• Terre creuse selon Isaac Plotin

    Mystères de la terre  

    LA TERRE CREUSE  

     TERRE CREUSE SELON ISAAC PLOTIN

      Une entrée menant à l’Agartha ?

     Les grottes mystérieuses et le palais géant souterrain de Huashan… 

    TERRE CREUSE SELON ISAAC PLOTIN                        TERRE CREUSE SELON ISAAC PLOTIN

     C’est une sorte de réseau très impressionnant de passages souterrains et de tunnels soutenus par de grands blocs de pierre ; à ce jour personne ne peut expliquer le pourquoi ni le comment de la construction. Plusieurs hypothèses sont avancées, aucune ne convainc.   

    Une découverte de 36 cavernes dans les collines de Huashan. 

      La salle "Quingliang" couvre12.600 mètres carrés, et serait une sorte de palais souterrain.   

    Découvertes en Chine dans la province de Anhui, proche de la célèbre montagne de Huangshan (« la montagne jaune »), ces cavernes apportent plus de mystères que de réponses. C’est un fermier de la région qui a découvert ces cavernes qui dateraient de plus de 1 500 ans.  

    Des escaliers en pierre, des murs et des toits ont été façonnés par des hommes, mais personne ne sait qui a construit ces cavernes et dans quels buts. Au total 36 cavernes ont été découvertes dans les collines du Mont Huangshan. La boue qui a été extraite de ces grottes pourraient démontrer que ces 36 cavernes sont reliées entre elles par un ensemble de tunnels.   

    La caverne de " Huanxi ", d’une longueur de140 mètreset d’une superficie de4.800 mètres carrésest ouverte au public. Après une promenade d’environ100 mètres, il y a un large hall à l’intérieur de la caverne, avec des bassins, des piliers et de petites salles de chaque côté.   

    Fait étrange, les murs internes ont la même pente que celle de la colline extérieure. Une des salles couvre12.600 mètres carrés, elle est appelée "Quingliang" et serait une sorte de palais souterrain.   

    A l’intérieur de la caverne il y a un pont en pierre au-dessus d’un fleuve souterrain et des chemins en pierre menant à différents halls. Une structure de pierre de deux étages ressemble à un énorme balcon. Aucun reste de nourriture n’a été trouvé dans la caverne, ni aucun signe du feu.   

    L’éclairage de la caverne demeure un mystère… 

    Jusqu’à maintenant, 36 grottes ont été découvertes, parmi lesquelles 34 se situent dans l’arrière-pays montagneux, deux se situent sous le niveau de la rivière de Xin’an.   

    Ces grottes s’étendent sur pratiquement5 kilomètres, couvrant les chaines de montagnes dans le Huanxi, les Montagnes Shilin, les Montagnes Yingpai, les Montagnes Shibiying, les Montagnes Matou, les Montagnes Yangli ainsi que les Montagnes Huashan.   

    De plus, de nombreuses grottes ont été découvertes dans le village Yan. La présence de tant de grottes à cet endroit est un mystère pour tous.   

    A présent, 5 grottes sont ouvertes aux visiteurs,la N°2, 24, 33, 34 etla N°35. Les touristes peuvent aussi visiter la grotte N°1 et 6 en sécurité s’ils ont des lampes.   

    L’entrée du palais souterrain (Grotte N°35) est relativement petite mais la grotte est grande. Il y a une cave de20 mètresqui mène jusqu’au palais souterrain. Arrivé à la sortie de la grotte de passage, on se retrouve soudainement illuminé dans un lieu éclairé.   

    Un surprenant palais souterrain apparaît, d’une surface totale de4000 mètres carrés. Dans ce palais souterrain, se tiennent 26 piliers colossaux d’un périmètre de plus de10 mètres, adoptant différentes formes pour soutenir la grotte.  Autour de la salle principale du palais se trouvent 36 cabines de pierre, dont la plus petite d’entre elles n’occupe qu’une surface de2 mètres carrés. L’épaisseur des murs diffère également selon les endroits, le plus fin faisant seulement10 centimètres.  Pour chaque cabine, trois côtés sont bloqués avec seulement une sortie vers le palais, par laquelle seule une personne peut passer. De plus, ces plate-formes de pierre sont dispersées, mais bien situées. Si vous vous tenez sur la plate-forme, vous serez impressionné par un autre spectacle.  Sur le bord du palais se trouve plusieurs bassins profonds remplis d’eau. L’eau est si claire que l’on peut voir le fond de ces bassins qui ne se sont jamais asséchés depuis des années. On dit que des milliers de chauve-souris vivaient dans la grotte lorsqu’elle a été découverte pour la première fois.  

    Lorsque les gens sont entrés dans la grotte et ont fait sortir ces chauve-souris, ils ont été pris au dépourvu et ont été étourdis par cette tornade noire qui semblait faire tourner le ciel et la terre. C’est pour cela qu’on appelle cette salle la "Salle des Chauve-Souris".   

    Couloir Souterrain (Grotte N°2) Cette grotte est située sous un pan de montagne. Son entrée ressemble à la gueule béante d’un tigre. En déambulant le long de la pente après être entré dans la grotte, vous pouvez sentir l’air froid qui glace le visage et les os. En vous retournant vers l’entrée, vous pouvez voir passer du brouillard. Dans cette grotte, il y a aussi des dizaines de piliers verticaux qui forment un couloir souterrain de80 mètresde long,1,5 mètrede large et4 mètresde haut. Sur le côté droit de la grotte, une entrée carrée s’ouvre à l’endroit le plus élevé.   

    Sans pénétrer dans la grotte par l’entrée, vous ne pouvez deviner qu’il y a des couloirs et des couloirs qui s’étendent dans la même direction. À une profondeur de plus de100 mètres, les couloirs intérieurs sont plus profonds que le couloir extérieur. La couleur de l’eau qui s’y trouve est vert pâle comme la jadéite.  

    Grotte des 24 piliers (Grotte N°24) L’entrée possède la forme d’un rectangle plat. Elle fait face à la route de montagne et fait50 mètresde large et environ30 mètresde haut. Cette grotte immense est très spacieuse et élevée à l’intérieur. Sa superficie et profondeur sont difficiles à mesurer.   

    Six piliers se trouvent à l’intérieur. Chaque pilier est si grand qu’il faut trois personnes pour l’entourer avec les bras écartés. Chaque pilier est placé suivant deux lignes, soutenant le plafond de la grotte. Dans cette grotte il y a aussi de l’eau qui est si profonde qu’on ne voit même pas le fond. Dans cette eau, nagent des poissons rouges, jaunes, bleus, blancs et noirs aux formes étranges. 

      

    Salle Tongtian. L’entrée de cette salle n’a pas de porte en pierre et est penchée d’est en ouest. Sur le côté ouest se trouve une pierre rare. La grotte fait45 mètresde long,26 mètresde large et12 mètresde haut. A l’entrée de la grotte se trouve un trou conduisant vers le ciel, ce qui fait qu’on appelle aussi la grotte "Salle Tongtian" (littéralement, une salle qui possède un accès vers le ciel. Actuellement cet accès n’est pas ouvert.) 

    Nous en venons donc aux hypothèses. Voici le texte du livret officiel de tourisme développé par la région de Huangshan :  

    Il y a beaucoup d’histoires sur l’utilisation et la construction de ces grottes, telles que "architecture culturelle gigantesque", "Lieu Taoïste Propice", "Château de crime", "Massif", etc. Ces histoires semblent toutes claires et logiques, mais ne peuvent se justifier à elles seules.   

    Des personnes ont donc des idées fantastiques selon lesquelles les grottes furent créées par les ET de l’espace".   Que ces grottes furent construites par des peuples anciens sur terre ou par des ETs de l’espace, elles supposent une incroyable persévérance et sagesse. Sur tous les murs de ces grottes, il y a des traits ciselés et ordonnés en forme de vague ou de plis de vêtements.  Ce n’est pas facile pour des personnes de creuser des lignes parallèles et symétriques sur des pierres d’une montagne dans des endroits aussi spacieux. Ces lignes peuvent avoir des fonctions stupéfiantes, telles que préserver les roches de l’effritement, et même éliminer les bruits.   

    De plus, des hiéroglyphes de différentes périodes ont été découverts dans les grottes N°24, N°35 et N°2 les uns après les autres, donnant aux hommes un autre mystère.   

    Pouvons-nous trouver une explication plus persuasive à ces mystérieuses reliques ?   

    Parmi les reliques mises à jour, il y a des empreintes fossiles d’un dinosaure de l’ère Mesozoique, des dendrolites [plante, buisson, ou partie de plante fossilisée ou pétrifiée], ainsi que des outils d’extraction et poteries dela Dynastie Jin(265-316 après j-c) (...)   

    Maintenant une nouvelle question se pose : il n’y a pas de personnages représentés sur les murs intérieurs des Grottes. De plus, il n’y a même pas de termes se référant à ces grottes dans les archives officielles anciennes dela Préfecturede Huizhou.   

    Il est impossible pour une organisation non-gouvernementale de construire d’aussi grandes grottes en seulement quelques années. Cela prendrait beaucoup de temps pour finir ce projet ce qui impliquerait le gouvernement et l’armée. Mais pourquoi n’y a-t-il pas un seul mot dans les diverses archives archéologiques s’y référant ?   

    [A la fin du livret, diverses hypothèses sont évoquées, c’est écrit en tout petit et ce serait trop long à traduire, mais parmi ces dernières on peut lire :  

     

    Civilisation Préhistorique : 

    Des gens font état d’une "Ligne mystérieuse" de 30° latitude nord, autour de laquelle se trouve divers édifices ou lieux mystérieux :   

    Pyramides égyptiennes, Triangle des Bermudes, la mer morte, le désert du Sahara, etc. Les grottes mystérieuses de Huashan se situent également près de cette ligne, donc certains pensent que ces grottes sont un chef-d’œuvre d’ETs venus de l’espace.   

    Article d’Epoch Times…    

    Les grottes mystérieuses de Huashan, situées dans les environs de la ville de Huangshan dans la province d’Anhui, comptent parmi les cavernes anciennes les plus grandes de Chine. 

    La grotte est très spacieuse et compte de nombreuses structures particulières à l’intérieur. Les couches de murs forment des voies complexes qui bifurquent à certains endroits, tandis que d’autres endroits sont occupés par des colonnes de pierres gigantesques. De plus, aucune fresque, écrit ou gravure bouddhiste n’a été trouvé dans la grotte.   

    Les origines des Grottes Mystérieuses de Huashan sont donc inconnues et étonnent les archéologues.   

    Localisation de Huashan… 

    Il y a quelques années, la ville de Huangshan a encouragé les archéologues, géologues et explorateurs, ainsi que l’intérêt du public, à porter attention à la grotte. Une récompense généreuse a été promise à quiconque pouvant déterminer l’année de construction et son but, selon un article du journal de Hong Kong Takungpao.   

    La chambre N° 35 de la grotte contient un palais souterrain entièrement construit par les hommes et c’est actuellement la plus grande des anciennes cavernes de Chine.   

    La chambre fait170 mètresde long et17 mètresde haut. Il y a 26 colonnes de pierre placées en forme de gorge qui soutiennent le plafond de ce palais. Dans ce palais il y a des chambres, lits, ponts et pavillons taillés ingénieusement dans la pierre.   

    De plus, il y a plusieurs bassins d’eau profonds et anciens qui contiennent toujours de l’eau assez claire pour voir le fond. Le plus bas niveau d’eau dans la caverne est à2 mètressousla Rivière Xin’an à l’extérieur de la grotte.  

     Il y a trois mystères entourant les Grottes Mystérieuses de Huashan…   

    Premièrement : le bassin Bishui, qui est un bassin souterrain si profond que trois mois de pompage serait insuffisant pour en retirer toute l’eau.   Deuxièmement : les colonnes de pierre, qui font plus de33 piedsde haut et son arrangés en forme de gorge pour supporter le plafond de la grotte. L’orientation des colonnes suggère que les anciens avaient une connaissance en mécanique théorique et en son application précise.  Enfin, la gigantesque caverne est dépourvue d’écho car l’agencement des murs empêche la résonance du son.  L’époque exacte de la construction de la caverne est actuellement inconnue. Cependant, selon les minéraux trouvés dans la grotte, les experts estiment qu’elles fut construite il y a au moins 1700 ans.  

    Comment cette caverne fut construite ?    

    Pourquoi était-ce nécessaire d’avoir ces grottes ?   

    Qu’est-il arrivé aux 100 milliers de mètres cubes de pierres retirées dans la construction ?   

    Comment furent-elles extraites et transportées ?  

    Les grottes ont déjà quelques minéraux extraits, alors pourquoi n’ont-ils pas été transportés à l’extérieur ?   

    Il y a aussi de nombreux murs de pierre de10 centimètresd’épaisseur, pourquoi ne furent-ils pas enlevés mais laissés debout au milieu de la grande salle ?   

    Quel était l’utilité des trous carrés et ronds cachés dans les colonnes de pierre ?   

    Pourquoi n’y a-t-il pas de trace dans les archives historiques de ces cavernes gigantesques ?  

    Les experts ont émis différentes théories mais n’ont pas de réponse définitive.   

    Les grottes mystérieuses de Huashan, situées entre 29° 39’34" et 29° 47’7" latitude nord, constituent le seul réseau de cavernes trouvé à 30° latitude nord.  Sur cette latitude se trouvent aussi le Triangle des Bermudes d’Atlantique Nord, les pyramides égyptiennes, les sphinx, l’arche de Noé,la Mer Morte, le désert du Sahara, la chaine de l’Himalaya, le flot de la rivière Qiantang, le peuple Shennongjia et d’autres mystères.   

    Source :  newsoftomorrow.org    

    Pour moi, aucun doute possible, cela est une entrée vers le monde souterrain de l’Agharta, maintes fois décrite dans le passé, et que l’on retrouve dans toutes les traditions et légendes surla Terredepuis tout temps, des livres en parlent tel que : ‘’ Le monde perdu de l’Agharta, le mystère de l’énergie vril ‘’ d’Alec MacLellan.   

    Tout concorde parfaitement, par exemple, l’éclairage de la caverne demeure un mystère, le palais gigantesque, l’endroit…etc.   

    En 1880, selon les déclarations des Indous, le Roi du Monde aurait fait une prophétie quand il a apparut au monastère de Narabanchi :" Les peuples d'Agartha sortiront de leurs cavernes et apparaîtront à la surface de la terre."   Un des plus anciens textes du monde, nous parle d’un monde situé dans les entrailles dela Terre, il s’agit de l’épopée de Gilgamesh, le légendaire héros des anciens Sumériens et des Babyloniens. Gilgamesh rendit visite à son ancêtre Utnapishtim, dans les entrailles dela Terre.  Des grottes merveilleuses et des entrées d’un mystérieux monde inférieur sont mentionnées quand on évoque le Roi Arthur, au cœur de montagnes que l’on voit occasionnellement. Dansla Mythologie, nombre de personnages sont censé provenir de grottes ou de monde en sous sol, jugez vous même :    

    Jupiter - Dionysos -  Hermès -  Adonis - Jésus Christ lui même à Bethléem dont le lieu de naissance est continuellement assimilé à une grotte. 

    Revenons un instant sur le roi Arthur et Merlin.   

    Au moyen age on parlait de l’Ile d’Avalon ou les chevaliers de la table ronde, dirigés par le roi Arthur, partirent sous la conduite de Merlin, à la recherche du saint Graal, symbole d’obédience, de justice, et d’immortalité.  

     Souvenons nous des derniers mots du roi Arthur après avoir été bléssé mortellement au cours d’une bataille, il demanda de pouvoir partir vers les confins dela Terresur un navir, à son compagnon Béduier il dit ceci :   

    ‘’ Adieu Béduier, mon ami et compagnon, je pars pour le pays ou il ne pleut jamais , qui est exempt de maladies et ou personne ne meurt ‘’.   

    C’est le pays de l’Agharta du monde bouddhiste,la Shangri-ladu Tibet, le mont Olympe des Grecs, l’Amenti du livre des morts des anciens Egyptiens, la cité des Sept Pétales de Vishnou, la cité des 7 rois d’Edom, ou encore l’Eden de la tradition Judaique, en d’autres termes il s’agit du paradis terrestre.   

    Une des plus anciennes et des plus curieuses croyance de ce monde souterrain se trouve en Orient, ou un compte rendu affirme que le premier homme, Adam vint en réalité d’un monde souterrain. Si l’on en croit un vieux sage du nom de Saint-Ephraim, sa résidence se trouvait au centre dela Terre.   

    Et ses derniers mots furent que son ‘’ rédempteur est celui de sa postérité ‘’ viendrait de cet endroit.  

     La tradition dit que le corps d’Adam fut embaumé puis conservé en lieu sur, jusqu’à ce qu’un prêtre nommé Melchisedeck, un sage du monde souterrain, vienne finalement quelques années plus tard à travers une galerie pour le reprendre et l’enterrer décemment.   

    Cette histoire est en outre présente dans le Coran, qui décrit Adam comme ayant été un bel homme, aussi grand qu’un palmier, ( signe distinctif des êtres peuplant Shamballa ), et la tradition Hindoue dit d’Adam qu’il était le roi d’un groupe d’anciens  qui s’étaient d’abord retirés sous terre à l’époque d’un grand cataclysme pour ensuite revenir superviser le rétablissement de la vie dans le monde de la surface.   

    Platon le grand historien de l’Atlantide disparue, parle également de mystérieux passages internes et périphériques à ce formidable continent. ‘’ Des galeries larges, et des galeries étroites à l’intérieur dela Terre’’.   

    Il mentionne ‘’ un grand souverain qui est assis sur le nombril dela Terre.‘’   

    La légende de l’Atlantide est de fait inextricablement liée à celle de l’Agharta…   

    Source : Livre ‘’ le monde perdu de l’Agharta. ‘’   

              

    Ces grottes découvertes plus haut sont indéniablement des passages vers ce monde de l’Agharta, sans doute le contact avec cette civilisation qui nous est actuellement inconnue, mais ca n’a pas toujours été le cas, est proche. 

    Comme un sorte de signe ou d’autorisation, la découverte et la révélation au monde d’un passage menant vers l’Agharta est le signe du retour prochain du roi du monde, ce grand souverain, et de son peuple.  

    Ainsi la  déclaration faite aux  Indous par le Roi du Monde, cette prophétie quand il a apparut au monastère de Narabanchi, va peut être, prochainement se réaliser :   

    " Les peuples d'Agartha sortiront de leurs cavernes et apparaîtront à la surface de la terre."   

    L’imminence se précise, d’un contact prochain entre nos 2 mondes si proche, et pourtant si éloignés, si proche et pourtant si inconnu, si proche et pourtant si différent !   

    A quand ce contact ? En 2012 ?  Qui le sait, personne…  

     

       TERRE CREUSE SELON ISAAC PLOTIN

     Source : homme-et-espace 

    La Terre creuse des anciens  

    Descartes, Halley, Gautier,…Dans nos écoles, on ne nous  précise pas souvent, leur opinion au sujet dela Terre!!. Ces personnages  connus y  ont pourtant presque  penser de manière analogue.  Voici un condensé de leur savoir:  

       Descartes: (1596-1650), qui est philosophe, est le premier en 1644 à imaginer

    le monde souterrain. Pour lui,la Terre est un ancien Soleil qui a subi une

    évolution particulière. Au centre, on trouve un noyau de matière solaire,

    recouvert d'une couche compacte de la même matière que les taches solaires.

    Ensuite vient une couche de terre dense, une couche d'eau, une couche d'air

    et une nouvelle couche de terre plus légère qui se maintient au dessus du

    vide comme une voûte. 

      La Terre de Descartes est donc creuse ! La couche externe est toutefois en

    équilibre instable. Séchée par le Soleil, elle se fendille, et finit par

    s'écrouler d'une manière inégale dans les couches internes, expulsant l'eau

    qui forme les océans. Descartes décrit ainsi à la fois la genèse dela Terre

    et sa structure interne. Il raconte comment les montagnes se sont formées,

    par effondrement, lors d'une immense catastrophe planétaire originelle. 

     D'autres modèles, qui peuvent paraître plus extravagants, sont proposés. 

       En 1693, Halley (1656-1743), astronome contemporain de Newton, est intrigué

    par la variation temporelle du champ magnétique dela Terre observée au

    cours du siècle. Pour l'expliquer, il suppose que la Terreest creuse et

    qu'elle contient un noyau aimanté en rotation libre. Plus tard, il émet des

    propos plus audacieux :la Terre serait formée de trois arches (ou

    coquilles) et d'un noyau aimantés tournant avec des vitesses

    différentielles. Les dimensions des sphères internes correspondent aux

    rayons de Mercure, Mars et Vénus ! Les arches se tiennent en équilibre grâce

    à la force magnétique qu'elles génèrent et qui s'oppose à la gravitation.

    Elles sont supposées habitées et séparées les unes des autres par des

    milieux raréfiés. 

       En 1721, Gauthier (1660-1737), un ingénieur des Ponts et chaussées, pense que

    la Terre est entièrement creuse et qu'elle est comparable à un ballon ou à

    une vessie pleine d'air ! La mince couche externe, qui a moins de 5 km

    d'épaisseur en moyenne, est maintenue par deux forces opposées : la gravité

    et une force provenant de la rotation de la Terre. 

       Les deux côtés de la croûte sont parfaitement symétriques et ainsi un monde

    est également possible sur la face interne avec ses mers et ses montagnes !

    Le modèle curieux de Terre creuse de Gautier est fondé sur des intuitions

    géologiques pénétrantes. Gautier explique ainsi les soulèvements et les

    effondrements de la croûte, ce qu'il ne pouvait pas faire en supposant une  Terre pleine. 

        Et Newton dans tout ça ? Et son ami Huygens ? La différence fondamentale entre Newton et Huygens réside dans la conception de l'attraction. Huygens n'accepte pas l'attraction universelle, cette  attraction à distance qui paraît par trop mystérieuse. Pour lui, la

    Terre baigne dans une matière subtile en rotation : l'éther. La gravité

    consiste en "l'effort que fait la matière fluide [l'éther], qui tourne

    circulairement autour du centre de la Terre en tous sens, à s'éloigner de ce

    centre, et à pousser en sa place les corps qui ne suivent pas ce mouvement".

      

       Les corps tombent à la surface de la Terre parce qu'ils sont pressés et

    poussés par quelques autres corps. La gravité ne consiste pas en une

    attraction de masse à masse, mais en une réaction au mouvement centrifuge de

    l'éther. 

    A grandes distances de la Terre, les lois d'attraction de Newton et de

    Huygens sont, d'un point de vue mathématique, strictement identiques  :

    elles sont proportionnelles à la masse totale du globe et inversement

    proportionnelle au carré de la distance au centre. Elles diffèrent cependant

    dans le voisinage de la planète : alors que pour Huygens la forme du corps

    n'a aucune importance, elle est déterminante pour Newton qui affirme que

    l'attraction d'un ellipsoïde est différente de l'attraction d'une sphère

    (les masses s'éloignant de la répartition sphérique possèdent en effet une

    capacité d'attraction qui perturbe l'attraction de la sphère, cette

    perturbation est sensible lorsqu'on est proche de la Terre mais devient

    négligeable à grandes distances). Cette différence se retrouve dans le

    calcul de l'aplatissement : avec sa loi d'attraction restreinte, Huygens

    obtient une valeur de 1/578, plus faible que celle de Newton. 

    La mécanique terrestre (calcul de l'aplatissement) permet donc de distinguer

    deux lois d'attraction strictement équivalentes pour la mécanique céleste et

    donne le moyen de départager Newton et Huygens. 

        Mais on nous dit à l’école, entre autre que la terre est pleine de liquide.  Seulement voilà , qui a été le vérifier ? Qui a foré assez loin pour le savoir ? Personne. Pour être sûr il faudrait prendre une louche de magma en fusion à 3000km de profondeur. En fait, des tests d’écoute lors de tremblements de terre démontrent  plusieurs choses .  Dans un premier temps on a 2 types d’ondes , les S et les P.  Les S ne traversent  que les solides. Les ondes P traversent tout, solide, liquide ou gaz .  Les ondes S disparaissent à 3000km de profondeur, vous l’aurez compris , et laissent la place aux ondes P qui traversent donc du liquide ou de GAZ. Pourquoi affirmer qu’il s’agit d’un liquide alors que cela pourrait être du gaz (donc de l’air ou autre chose) .

    (sources : ggl.ulaval. et  artivision 

     Selon les ésotéristes et les mystiques, le concept de "Terre Creuse" désigne l’une des dimensions harmoniques contenues dans la structure hypersphérique et multidimensionnelle de la planète Terre.

    La science moderne a longtemps envisagé que la structure géologique interne de la Terre se limitait exclusivement à un manteau magmatique et à un noyau interne constitué de nickel/fer en fusion.

    Selon les théories jusqu’ici admises, le champ magnétique terrestre est dû aux courants électriques qui parcourent le noyau externe de la Terre(essentiellement composé de fer – environ 80% - et de nickel, plus quelques éléments plus légers), sa viscosité étant proche de celle de l’eau, sa température moyenne atteignant 4000°Cet sa densité étant de 10. Ce noyau externe est censé circuler autour d'un noyau interne (essentiellement métallique, constitué par sédimentation progressive du noyau externe, la pression le maintenant dans un état solide malgré une température supérieure à 5000°Cet une densité d’environ 13), le mouvement de rotation provoquant une sorte d’effet dynamo.

    Isaac Plotin, physicien, membre du groupe AVALON, et auteur de l’intéressant livre "Sciences secrètes" (Éd. Louise Courteau) est le porte-parole d’un collectif de scientifiques travaillant sur l’hypothèse que la Terre puisse être creuse et son centre occupé, non par un noyau interne constitué de nickel/fer en fusion, mais par un soleil intérieur constitué d’antimatière !

     

    Voici son témoignage :

    « Étant donné que la matière et l’antimatière sont supposées s’annihiler, comment notre Terre pourrait-elle contenir un coeur d’antimatière ? Tout simplement du fait de l’existence de particules que j’ai appelées particules G, afin de les différencier des autres particules constitutives de la matière et de l’antimatière. J’ai compris en effet que les atomes d’antimatière peuvent coexister avec la matière, alors que les particules d’antimatière ne le peuvent pas, et ce point est fondamental pour la suite.

    En effet, contrairement à une particule, un atome d’antimatière dispose d’anti électrons ou positons qui tournent autour du noyau. Ces positons ont une charge électrique positive et attirent, par conséquence, les particules G dont la charge est négative.

    Ces particules du milieu constituent une sorte de bouclier de protection tournant autour de l’antiatome. Un atome de matière qui s’approche d’un atome d’antimatière est repoussé par ce bouclier de protection et les deux atomes ne peuvent s’annihiler, alors qu’une particule d’antimatière, surtout si elle est de charge négative comme l’antiproton, s’annihile rapidement au contact de la matière.

    À titre d’exemple, considérez un atome d’antimatière comme une boule de bois revêtue d’une gaine de caoutchouc. La boule représente l’antiatome et la gaine les particules G qui forment, autour de lui, un bouclier protecteur. Si vous lancez cette boule contre une boule non revêtue qui représente un atome de matière, vous comprendrez facilement que les deux boules se repoussent et que jamais les deux boules en bois ne viendront au contact l’une de l’autre. L’antiparticule, par contre, ne peut être représentée par une sphère. Elle vibre pratiquement sur un segment de droite et c’est plutôt une lame d’acier qui peut la représenter, lame revêtue ou non de caoutchouc suivant qu’elle est de charge positive ou négative. Vous comprendrez que la lame d’acier se fiche sans problème dans la boule en bois et même une lame revêtue peut s’y enfoncer, si elle est lancée avec suffisamment de force. Ainsi les antiparticules s’annihilent-elles au contact de la matière et il est facile de comprendre, avec cet exemple, qu’une lame gainée, un positon, peut survivre plus longtemps qu’une lame qui ne l’est pas comme l’antiproton. Peut-être est-ce la raison pour laquelle il a été retrouvé, dans le rayonnement cosmique, essentiellement des antiparticules positives.

    Imaginons maintenant une boule d’antimatière dans notre espace constitué de ces particules G que nous commençons à bien connaître. Contrairement à une planète de matière qui les repousse, notre sphère d’antimatière attire ces particules.

    La pression du milieu à proximité de sa surface est très élevée. Quand on s’éloigne de cette surface, la pression diminue jusqu’à une pression minimale, inférieure à la pression neutre du milieu pour augmenter à nouveau vers cette pression.

    Si vous demandez pourquoi la pression diminue pour ensuite augmenter, au lieu de simplement diminuer vers la pression neutre, sachez que c’est une loi en physique et en météorologie : si vous créez, dans un milieu au repos, une pression en un endroit, vous créez par réaction une dépression en un autre endroit. Voyez les vagues qui se créent sur une mer au repos, elles créent un haut, mais aussi un creux.

    La sphère de pression minimale qui se trouve située à une certaine distance de la surface de notre astre d’antimatière est très importante pour notre étude, car elle constitue ce qu’il est possible d’appeler « un piège à matière ». Nous allons comprendre comment une boule d’antimatière, placée dans notre univers peut automatiquement, en fonction de lois physiques parfaitement compréhensibles, se créer une ou plusieurs écorces de matière.

    Nos scientifiques, je vous l’ai dit, sont aujourd’hui convaincus qu’à l’origine du monde, il y a plus de 13 milliards d’années, il a dû se former autant d’antimatière que de matière. Si tel est bien le cas, cette antimatière ne n’est pas annihilée comme certains le pensent et elle n’a pas été repoussée au fond de l’univers. Elle s’est simplement constituée des écorces de matière et se trouve aujourd’hui sous nos pieds ! Incroyable, me direz-vous ! Je vous répondrai simplement qu’il s’agit de l’enchaînement pur et simple de lois physiques et non d’hypothèses et de spéculations, ni de science-fiction. Si, comme j’essaye de vous le faire comprendre, ce milieu cosmique avec ses particules G négatives est une réalité et si un jour matière et antimatière ont coexisté comme les scientifiques le pensent, ne doutez pas du lieu où se trouve cette dernière. Elle constitue probablement un beau Soleil central et éclaire une sphère où les lois de la gravité sont inversées et où il est possible de se promener.

    Mais n’anticipons pas ! Je souhaite que vous compreniez le parfait fonctionnement du piège à matière que constitue une boule d’antimatière placée au sein du milieu cosmique et comment celle-ci va pouvoir se constituer non seulement une, mais plusieurs écorces de matière.

    Visualisez notre sphère d’antimatière et cette sphère de pression minimale située à une certaine distance. Vers l’intérieur comme vers l’extérieur de cette sphère théorique, la pression du milieu augmente. Elle est le lieu où la gravité s’inverse. La matière placée d’un côté comme de l’autre de cette sphère reviendra vers elle. Elle voit en effet sa face la plus éloignée soumise à une pression plus importante que l’autre face. Le principe est le même que lorsque nous avons démontré que la force de gravitation résultait des différences de pression du milieu.

    Ainsi, toute matière se trouve-t-elle piégée au niveau de cette sphère théorique, lieu d'inversion de la pression du milieu. Elle s'accumule et constitue progressivement une écorce autour de notre boule d'antimatière, mais à une certaine distance.

    Cette écorce dispose d'une surface extérieure où la pression du milieu entraîne une gravité dirigée vers le centre, et une surface intérieure ou le milieu entraîne une gravité inverse. Il est possible de marcher sur la surface extérieure, c'est ce que nous faisons chaque jour, à la lumière du Soleil. À l'intérieur, il est possible d'y marcher aussi, à la lumière, cette fois, d'un astre antimatière qui brille de façon permanente. La nuit n'existe pas sur 1e grand continent intérieur !

    Toutes les planètes, le Soleil, et les étoiles sont donc, selon mon hypothèse, partiellement creuses avec, en leur centre, des noyaux d'antimatière et, entre les deux, des particules G qui servent d'isolant. »

    Extrait de "Sciences secrètes" d’Isaac Plotain (Éd. Louise Courteau) 

    Si l’hypothèse d’Isaac Plotain était confirmée,la Terre Creuse cesserait définitivement d’être considérée tantôt comme une élucubration tantôt comme une aberration.

    Il est possible, en tous cas, que ce réseau soit un moyen conçu par les Intraterrestres bienveillants en vue de diffuser télépathiquement une partie de leurs connaissances à certains habitants de la surface terrestre, afin qu’elles puissent être transmises le plus rapidement possible à l’ensemble de notre humanité. Les races de la surface risquent en effet de continuer à s’entredéchirer et à être sujettes à des tribulations de plus en plus intenses jusqu’à ce qu’elles atteignent la conscience des plans les plus subtils de l’existence.

    La plupart des races intraterrestres semblent au contraire avoir déjà intégré depuis longtemps les connaissances leur permettant de poursuivre leur propre évolution en harmonie avec les Lois de la Nature. En particulier, elles utilisent des énergies qui ne produisent pas d’impacts agressifs, c’est-à-dire que l’énergie fossile aussi bien que l’énergie nucléaire sont bannies de leur civilisation.

    Une autre différence entre les races de la surface et les races intraterrestres est que ces dernières peuvent voyager dans les différents niveaux de notre univers habités par des êtres évolués et intelligents. Elles sont intégrées à leur environnement et le respectent, coexistant avec lui sur un mode fraternel encore inconnu de l’humanité de surface, tout en semblant désireuses de nous le faire partager.

    Source: erenouvelle

     

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"