• Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

      Spiritualité et bien être

     DHYANALINGA en Inde

    Le Temple de toutes les religions !

    Le Temple de Dhyanalinga  

     Dhyanalinga , un centre d'énergie puissante pour la méditation  

    Dhyana dans la langue sanskrit, signifie la méditation et le linga désigne forme.

    Dhyanalinga est une forme d'énergie puissante et unique, ce qui représente l'essence distillée des sciences yogiques. Attendu en vain pendant des milliers d'années par de nombreux yogis accomplis, il est le premier de son genre à être consacré et présenté au monde avec succès. Dhyanalinga yogique Temple propose un espace méditatif unique qui n'est pas consacré à une foi particulière ou un système de croyance ou d'exiger des rituels, des prières, ou un culte . Dans son espace, les énergies intenses et subtils de la linga, permettent d'expérimenter les états les plus profonds de la paix et du silence, révélant la nature essentielle de la vie elle-même .

    Avec les bas-reliefs sculptés et les symboles de l'hindouisme, l'islam , le christianisme, le jaïnisme, le taoïsme, le zoroastrisme, le judaïsme, le bouddhisme et le shintoïsme inscrits sur un pilier colossal, Sarva Dharma Sthamba , situé à l'entrée principale, Dhyanalinga fonctionne comme une icône de la singularité, portant un message universel de bienvenue. En tant que tel, il offre une occasion rare et puissante pour l'humanité de grandir ensemble dans un état de paix, de prospérité et de bien-être, au-delà de fracture religieuse. Comme la fonction focale de Isha Yoga Center, Dhyanalinga yogique Temple avec son Theerthakund, et le prochain lieu de culte Linga Bhairavi est rapidement devenu l'un des endroits les plus recherchés pour ceux qui cherchent à vivre et grandir dans la méditation. (Utube) 

      

        

    La terre sacrée de l'Inde a été témoin de la vie d'innombrables siddhas, des  voyants, des saints, des sages et des êtres éclairés. Le Dhyanalinga, situé à Coimbatore en Inde, fait partie de cette glorieuse tradition .

    Dhyanalinga est l'essence même de la science yogique. Il n'est pas dédié à une croyance ou une religion en particulier . Il ne nécessite aucune Pooja ou culte. Juste assis en silence pendant quelques minutes dans la sphère de Dhyanalinga suffit pour faire l'expérience de la méditation, un état ​​de profond recueillement et de sentir l'énergie divine qui déborde de cette forme glorieuse. 

    Le Temple de Dhyanalinga

           Dhyanalinga a été consacrée par Sadhguru Jaggi Vasudev, un maître réalisé, mystique et yogi, après trois années d' intense processus de prana prathista. Dhyanalinga est le plus grand linga avec une base de mercure dans le monde. Dans le sens métaphysique, Dhyanalinga est un guide, un centre d'énergie avec des proportions énormes. Tous les aspects de la vie sont inscrits dans la forme des sept chakras représentés. Une porte vers l'éveil et la libération spirituelle. Dhyanalinga offre une sadhaka, la possibilité d'effectuer sadhana dans la plus grande intimité avec un guide en direct, une opportunité qui est traditionnellement disponible à quelques privilégiés.

    Source :  dhyanalinga  

     

      La Construction

      Dans les temples antiques, la structure qui abrite la divinité est aussi importante que la divinité elle-même. Le parikrama ou la passerelle du temple, le garbhagriha ou le sanctuaire intime du temple, la forme et la taille de l'idole, le mudra détenus par l'idole et le mantra (son) utilisé pour la consécration du temple sont les paramètres fondamentaux. Ces éléments sont adaptés et construits selon une certaine science et basées sur la compréhension des énergies, créant ainsi une situation énergétique puissante pour faciliter la transformation intérieure. Les énergies de la Dhyanalinga ont été consacrés pour une durée de plus de 5000 ans sans aucune dispersion.

    Le dôme elliptique qui abrite le Dhyanalinga est de 76 pieds de diamètre (23,16m) et 33 pieds de haut. (10m). Il a été construit sans l'utilisation d'acier, de ciment ou de béton, mais avec de la brique et du mortier de boue stabilisée avec de la chaux, du sable, de l'alun et des additifs à base de plantes.

    C'est la seule structure de ce type.

    La technologie simple utilisée est la suivante : toutes les briques essaient de tomber ensemble ! Mais, la façon dont les briques sont alignées et équilibrées, fait qu'elles ne peuvent jamais tomber. La nature de cette conception garantit une durée de vie d'au moins 5000 ans pour le dôme .

    Source : dhyanalinga/

        

     

     Le Temple de Dhyanalinga

     Le nom Dhyanalinga est  parfait pour aider les gens dans divers domaines. Il génère diverses énergies et  vibrations dans le cœur et l'esprit de chacun.

    Le Centre Yoga Isha comprend le temple de type multi- religieux, le Dhyanalinga, la salle de Spanda avec la vaste région de 64,000 pieds carrés et un hôpital yogique qui administre des remèdes pour différentes maladies par le biais de méthodes naturelles de guérison du yoga. 

    Le Temple de Dhyanalinga

    Spécialité de Dhyanalinga
     Une spécialité unique de la Dhyanalinga est que ses énergies contribuent à insuffler clairement la croissance spirituelle et l'évolution d'une personne. Le Dhyanalinga va rayonner sept types différents de qualités de vie à sept jours de la semaine où l'on peut tirer divers avantages. Les expériences sont exotiques, grandioses et revigorantes.

    Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

    Coimbatore (INDE)

    Theerthakund
     Le Theerthakund jouxte le temple.C'est un réservoir d'eau qui contient un lingam de mercure  bien solidifié, immergé dans l'eau pour améliorer l'ouverture d'une personne avant de venir à la sphère de Dhyanalinga
     
     Si nous restons là pendant 7 à 12 minutes, on peut sentir un nouveau dynamisme dans notre corps.

    Source : 123coimbatore 

        

      Le Temple de Dhyanalinga

     

    Le "Theerthakund" et le Mercure

    En Inde, c'est la tradition qui veut qu'avant d'entrer dans n'importe quel espace sacré, on est tenu de mouiller le corps pour le rendre plus réceptif aux énergies de l'espace.

    Le Theerthakund , un réservoir souterrain, avec un lingam solidifié de mercure, immergé dans l'eau qui a été construit comme un outil de préparation pour améliorer la réceptivité spirituelle chez une personne avant d'entrer dans le Dhyanalinga. Il est situé sur le côté nord du complexe Dhyanalinga dans le cadre de la Parikrama extra-atmosphérique.

    Depuis l'Antiquité, le mercure a été une substance importante dans toutes sortes d' alchimie spirituelle dans le monde. Le Linga, ou Rasalinga , pesant 680 kg, est de forme ellipsoïdale et est de 99,8 % de mercure pur solidifiée à la température ambiante.

    Selon les principes de la chimie moderne, ce genre de solidification n'est pas possible. Mais ici, le Rasalinga a été solidifié par l'ancienne science de l'alchimie indienne.

    En Mars 2006, le Sadhguru a consacré ce Linga, l'énergisant à travers un processus puissant. Ce Linga conservera ces énergies presque éternellement.

    Le Theerthakund si essentiellement utilisé comme un outil de préparation pour entrer Dhyanalinga, est très puissant par lui-même. Il redresse l'énergie ou les déséquilibres praniques à une personne, ce qui conduit au bien-être physique et mental. Surtout, il crée une énorme réceptivité pour s'imprégner des énergies de Dhyanalinga .

    (source : dhyanalinga)

     Le Temple de Dhyanalinga

     

      Quelle est la signification de Theerthakund ?

    Quels sont les avantages ?

      En Inde, il ya toute une tradition de toujours prendre une douche pour aller à la Dhyanalinga avec les cheveux mouillés. Si vous voulez entrer dans un espace consacré, la première chose à savoir, est que vous avez une salle de bain à l'extérieur et que vous devez aller avec des vêtements mouillés, car un corps humide est toujours beaucoup plus réceptif aux énergies qu'un linge sec.

    Le Theerthakund est essentiellement utilisé comme un mécanisme ou un outil - un outil de préparation - pour entrer Dhyanalinga, mais par lui-même, il est aussi très puissant.

     

    Le Temple de Dhyanalinga


    Il y a un lingam de mercure dans le Theerthakund .

    Le Rasalinga est fait de mercure solidifié qui est constitué de 99,8 % de mercure pur. Cela est généralement considéré comme 100%. Il n'y a que 0,2 % d'impuretés qui ne pouvaient pas être pris. En général, selon les principes de la chimie moderne, vous ne pouvez pas solidifier le mercure à la température ambiante. Dans des températures extrêmement basses le mercure peut être solidifié, mais à des températures normales, il n'y a aucune possibilité. Ici, vous voyez, à la température ambiante est normale, il est solidifié dans ce Linga.

    C'est une science ancienne, une ancienne alchimie Indienne, à travers laquelle le mercure peut être solidifié à la température ambiante. Le mercure est une substance lourde sur la planète. Ce Linga est à seulement deux pieds de haut, mais il pèse 680 kg. C'est beaucoup de poids pour un objet de cette taille. La roche en dessous, le avudayar, qui est d'au moins 5 ou 6 fois plus grand que le lingam lui-même, pèse probablement à peu près 150 kg ou peut-être 200 kg, pas plus. 

     Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

     Le Mercure, en substance, a été une partie très importante de toutes sortes d' alchimie spirituelle dans le monde. Ici, il y a toute une maîtrise de cette science connue sous le nom de Vidya Rasa ou Vaidhya Rasa où nous utilisons le mercure solidifié comme un système de guérison. Il est très rare, mais s'il est bien préparé, s' il est bien consacré, il est dispensateur de guérison. En Inde du Sud certaines personnes portent une boule de mercure autour de leur cou.

    Vous pouvez consacrez le mercure de n'importe quelle manière que vous voulez, et le rayonnement est presque éternel. Il restera pour toujours parce que la substance a cette qualité - elle retient les énergies très longtemps. Le noyau de Dhyanalinga est également du mercure solidifié.  

    Le Temple de Dhyanalinga


    Ainsi, le Rasalinga a été consacrée d'une manière particulière - afin d'ouvrir la réceptivité et de stabiliser les déséquilibres physiques d'une personne. Quand je dis déséquilibres physiques, je parle des déséquilibres praniques qui provoquent des perturbations physiques - perturbation physique et mentale. Il redresse l'énergie ou les déséquilibres praniques à une personne , ce qui conduira à un grand nombre de bien-être physique et mental. Mais l'objectif principal ici est de créer une réceptivité spirituelle.

     Cette eau imbibée d'énergie aura un effet stimulant sur ​​le corps physique en termes de santé et de bien-être. Surtout, il crée un énorme sentiment de réceptivité - une réceptivité spirituelle - chez une personne.

    Source :  dhyanalinga 

      Le Temple de Dhyanalinga

      Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

      Le Mercure alchimique

    Le mercure est un symbole alchimique universel et généralement celui du principe passif, humide, yin. Le retour au mercure est alchimiquement la solution, la régression à l’état indifférencié. De même que la femme est soumise à l’homme, le mercure est le serviteur du soufre. Le mercure, le chouel-yin, argent liquide, des Chinois, correspond au dragon, aux liqueurs corporelles, le sang et le semen, aux reins, à l’élément Eau. L’alchimie occidentale l’oppose au soufre, mais l’alchimie chinoise à leur composé : le cinabre. L’alternance mercure-cinabre, obtenue par calcinations successives, est celle du yin et du yang, de la mort et de la régénérescence. Selon certaines traditions occidentales, le mercure est la semence féminine et le soufre la semence masculine : leur union souterraine produit les métaux.

    L’Inde, au contraire, en fait un semen, un concentré d’énergie solaire : c’est la semence de Civa auquel on consacre des lingas mercuriels. Le mercure a le pouvoir de purifier et de fixer l’or. C’est une nourriture d’immortalité ; mais aussi un symbole de délivrance. Le mercure alchimique est le symbole du soma, dont le Tantrisme s’applique à contrôler la sécrétion et la circulation. Peut-être est-il aussi le moyen de cette délivrance par la fortification du corps ?

    La science du mercure et en tout cas l’expression d’une science de la régénération intérieure, que nous connaissons sous le nom de yoga. La première est censée obtenir l’or pur, comme le second l’immortalité.

    Source : planete-revelations 

    Il existe un  shiva lingam de mercure "solidifié", selon la légende, temple de Pareshwar Mahadev (Hari har Peeth); Haridwar, Uttar Pradesh, ce mercure serait du mercure "alchimique" dont la composition ne serait pas toxique.

    Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

     

    Le MERCURE (en chimie)

    Un Temple extraordinaire, Dhyanalinga

    Connu depuis l'Antiquité, les alchimistes puis le corps médical du XVIe au XIXe siècle le désignaient par le nom « vif-argent » et le représentaient grâce au symbole de la planète Mercure, d'où son nom actuel.

    On trouve le mercure sous forme naturelle ou oxydée, principalement sous forme de cinabre (sulfure de mercure (HgS) de couleur rouge vermillon).

    Ce métal, en dépit de sa haute toxicité, a eu de tout temps de nombreuses utilisations : Il a été utilisé pour produire de nombreux remèdes, simples ou composés, plus ou moins communément employés (« mercure courant, coulant ou crud ; le mercure uni plus ou moins intimement au soufre ; savoir, le cinabre & l'éthiops minéral, plusieurs sels neutres ou liqueurs salines, dont le mercure est la base ; savoir, le sublimé corrosif, le sublimé doux & mercure doux, ou aquila alba ; le calomelas des Anglois, la panacée mercurielle, le précipité blanc & l'eau phagédénique, la dissolution de mercure & le précipité rouge, le turbith minéral ou précipité jaune, & le précipité verd. Toutes ces substances doivent être regardées comme simples en Pharmacie.  

     Les compositions pharmaceutiques mercurielles les plus usitées, dont les remèdes mercuriels sont l'ingrédient principal ou la base, sont les pilules mercurielles de la pharmacopée de Paris ; les pilules de Belloste, les dragées de Keyser, le sucre vermifuge & l'oprate mésentérique de la pharmacopée de Paris, la pommade mercurielle, onguent néapolitain ou onguent à frictions, l'onguent gris, l'onguent mercuriel pour la gale, les trochisques escharotiques, les trochisques de minium, l'emplâtre de vigo,.

    Le mercure fut utilisé probablement dès 2700 avant notre ère pour amalgamer l'or, l'argent ou d'autres métaux. La plupart des chercheurs d'or utilisent encore du mercure pour amalgamer les paillettes ou poussières d'or. L'amalgame obtenu est ensuite chauffé vers 400 à 500 °C, ce qui conduit à l'évaporation du mercure. Cette vapeur de mercure peut être distillée, c’est-à-dire condensée et récupérée après son évaporation lors de son passage dans un simple serpentin refroidi, mais c'est rarement le cas lors de l'orpaillage artisanal. Il concernerait au moins 10 % de la production mondiale d'or, mais sur l'essentiel du territoire prospecté en termes de surface. Il pose de très graves problèmes de pollution, notamment des rivières et des écosystèmes qu'elles irriguent en Amazonie ainsi qu'en Birmanie entre autres. Les populations qui consomment beaucoup de poissons, et en particulier les personnes les plus âgées sont particulièrement concernées (ex  : Amérindiens Wayana en Amazonie).

    En miroiterie, on a employé le mercure dans l'étamage des glaces. La feuille de verre était étamée (ou mise au tain) sur son dessous, c'est-à-dire couverte d'une feuille d'étain préparée et dissoute en partie par le mercure. Celui-ci servait à dissoudre en partie la feuille d'étain, et l'aidait à son parfait contact avec le poli de la glace. Le tain était un amalgame de plomb, d’étain et de bismuth réduit en feuilles.

    On a aussi utilisé le mercure et d'étain sous forme d'amalgame. Du fait de la densité élevée de ce métal, Torricelli utilisa du mercure pour la création de son baromètre en 1643. Grâce à son coefficient de dilatation thermique élevé, le mercure fut, dès le XVIIe siècle, utilisé pour la fabrication des thermomètres. Cela pose d'ailleurs des problèmes de santé publique. amalgame de mercure et d'or est utilisé dans l'artisanat d'art pour réaliser la dorure de différents objets, notamment les bronzes. L'Anglais Howard fut le premier à utiliser, en 1799, le fulminate de mercure (Hg(ONC) comme détonateur. Cet usage a perduré jusqu'à récemment. L'alchimiste du XVIe siècle Paracelse élabora un remède contre la syphilis à base de mercure. Des composés à base de mercure ont été utilisés pour le traitement des semences. Les amalgames dentaires (plombages) sont composés d'environ 50 % de mercure. Le mercure est utilisé en homéopathie (mercurius solubilis). Le mercure est encore utilisé dans la fabrication de thermostat à basse tension, comme conducteur. La vapeur de mercure est utilisée dans la fabrication de lampes fluorescentes, comme conducteur.

    Source : wikipedia

     

    Spiritualité et bien être

     

     Voir aussi :

     L'Ayur Veda, Science de la Vie 

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"