• Animaux fantastiques

    Conscience animale

    Quelques animaux fantastiques !

    Un livre fabuleux : Histoires incroyables d'animaux pas comme les autres

    Le Tardigrade, Ourson d’Eau (Water Bear)

    animaux fantastiques

     (Photo: Getty Images)

    Caractéristiques particulières de cet animal :

    il peut supporter : 272°C pendant 26 heures , 200°C pendant 20 mois,

     il peut sruvivre : 30 minutes à +360°C, dans l'air liquéfié à 190 °C pendant 25 mois, dans le vide spatial,

    Il peut être immerger dans de :

    - l'alcool absolu (alcool à 100°), dans le sulfure d'hydrogène, dans de l'anhydride carbonique,

    il aime particulièrement le rayonnement ionisant de la lumière ultraviolette insupportable pour d'autres espèces,  

    (source :  apophtegme)

         

    Les tardigrades ou oursons d'eau (de l'allemand kleiner Wasserbär) sont de minuscules animaux pluricellulaires. Ils forment un embranchement zoologique à part entière : le phylum Tardigrada très proche des arthropodes. L'ourson d'eau est décrit en premier par Johann August Ephraim Goeze en 1773, le nom tardigrade qui signifie « marcheur lent » est donné par Lazzaro Spallanzani en 1777.

    Plus de 1 000 espèces sont connues à ce jour.

    Les tardigrades ont un corps segmenté en quatre, protégé par une cuticule, et sont dotés de huit petites pattes terminées chacune par des griffes.

    Les tardigrades vivent un peu partout sur la planète mais se trouvent en plus grand nombre dans les zones où on trouve de la mousse (comme les forêts et la toundra) car elle constitue, avec le lichen, leur aliment de prédilection. On en retrouve du haut de l'Himalaya (à plus de 6 000 m d'altitude) jusque dans les eaux profondes (par 4 000 m de fond) et des régions polaires à l'équateur. Ils sont présents dans le sable, les mousses des toitures humides, sur des sédiments salins ou d'eau douce, où ils peuvent être très nombreux (jusqu'à 25 000 par litre).

    • Taille : les plus grands (adultes) peuvent atteindre une longueur de 1,5 mm, le plus petit en dessous de 0,1 mm. Les larves fraîchement pondues peuvent être plus petites que 0,05 mm. Les femelles peuvent pondre de une à trente larves à la fois.
    • Durée de vie : elle est de quelques mois seulement. Cependant les tardigrades sont capables de rentrer en cryptobiose, ce qui leur permet de survivre très longtemps.
    • Extrême résistance : les tardigrades ont une très forte résistance aux radiations (Rayons X) - plus de 1 100 fois ce que l'homme peut endurer - et aux produits toxiques. Les mécanismes de protection, détaillés plus bas, leur permettent de survivre dans d'autres conditions extrêmes comme le vide presque absolu, mais aussi dans de hautes pressions ou dans un froid extrême (plusieurs jours proches du zéro absolu à -272,8 °C, -458 °F, 0,35 K) ou dans de hautes chaleurs (quelques minutes à 150 °C, 302 °F).
    • Cryptobiose : les tardigrades ont la faculté d'entrer dans un état proche de la non-vie, durant lequel l'activité vitale devient presque indécelable en s'abaissant à 0,01 % de la normale. Le record en laboratoire est actuellement de 8 ans dans un état de cryptobiose après lesquels les tardigrades sont revenus à la vie[. Pour entrer en cryptobiose, les tardigrades rétractent leurs huit pattes et déshydratent presque complètement leur organisme (perte de plus de 99% de leur eau), remplaçant l'eau à l'intérieur de leurs cellules par un sucre qu'ils synthétisent. Ce sucre se comporte comme une sorte d'antigel et préserve les structures cellulaires. Pour compléter la protection, ils se protègent dans une petite boule de cire microscopique appelée tonnelet. Lors du retour à des conditions dites « normales », l'ourson des eaux redevient actif en une durée qui va de quelques minutes à quelques heures.

    (Source : Wikipedia

    L'Ornithorynque ou Platypus

    Il pond des oeufs!

    Il allaite ses petits!

    Il a un bec de canard!

     et une queue de castor!

    Il possède des aiguillons venimeux!

     animaux fantastiques

    L'Ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) est une espèce de mammifère semi-aquatique endémique de l'est de l'Australie, y compris en Tasmanie. C'est l'une des cinq espèces de l'ordre des monotrèmes, seul ordres chez les mammifères qui pondent des œufs au lieu de donner naissance à des petits vivants (les quatre autres espèces sont des échidnés).

    C'est la seule espèce survivante de la famille des Ornithorhynchidae et du genre Ornithorhynchus bien qu'un grand nombre de fragments d'espèces fossiles de cette famille et de ce genre aient été découverts.

    L'apparence bizarre de ce mammifère pondant des œufs, muni d'aiguillons venimeux, à la mâchoire cornée ressemblant au bec de canard, à queue de castor, qui lui sert à la fois de gouvernail dans l'eau et de réserve de graisse, et à pattes de loutre a fortement surpris les premiers explorateurs qui l'ont découvert et bon nombre de naturalistes européens ont cru à une plaisanterie.

    C'est l'un des rares mammifères venimeux : le mâle porte un aiguillon sur les pattes postérieures qui peut libérer du venin capable d'infliger de vives douleurs à un être humain. Les traits originaux de l'ornithorynque en font un sujet d'études important pour connaître l'évolution des espèces animales et en ont fait un des symboles de l'Australie : il a été utilisé comme mascotte pour de nombreux évènements nationaux et il figure au verso de la pièce de 20 cents australiens.

    Jusqu'au début du XXe siècle, il a été chassé pour sa fourrure mais il est protégé à l'heure actuelle. Bien que les programmes de reproduction en captivité aient eu un succès très limité et qu'il soit sensible aux effets de la pollution, l'espèce n'est pas encore considérée comme en danger.

    (source : Wikipédia)  

     

     

      

    Conscience animale 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"