• Évènements étranges en Antarctique!

    Découvertes extraordinaires

    ÉVÉNEMENTS INCROYABLES EN ANTARCTIQUE

     Informations envoyées par Christian

    Le Hub Intel- Par le Dr Mark Sircus, AI écrivain contribuant

     28 juillet 2011 - Traduction Google, édité par Valérie 

     Nous ne croyons que ce que nous voyons avec nos propres yeux et, même alors, si nous ne voulons pas voir quelque chose, nous ne le voyons pas, même si c’est là.

    Dernièrement, j’ai fait des voyages virtuels vers le cercle polaire antarctique à la station Neumayer, qui a une caméra vidéo 24 / 7 mis en place et il est vraiment difficile d’en croire ses yeux quand on voit ce qui se passe en bas sur le ventre du monde.

    Tout ce qui approche en dessous du plan orbital du système solaire peut être vu depuis le pôle Sud.

    La Station Neumayer dans l’Antarctique a été établie sur la banquise Ekström comme un observatoire de recherche pour des mesures de la chimie géophysiques, météorologiques et atmosphériques, ainsi que d’une base logistique pour les expéditions d’été. 

    Evènements étranges en Antarctique!

    Vous n’avez qu’à cliquer sur ce lien et vous irez à la camera vidéo.

    Le site allemand qui est responsable de la station change le « stream » chaque jour.

    La date est visible sur le haut de l’écran vidéo et vous verrez que la camera capture une image toutes les dix minutes.

    Ci-dessus a 10h40 ce matin, le 28 juillet avec le soleil qui brille vers la gauche éclairant le côté de la station où se trouve son nom.

    Ce que je vous demande de faire, et non seulement aujourd’hui, mais chaque jour pendant un moment. Ensemble, nous pouvons surveiller les événements qui sont concentrés au niveau du pôle sud de notre planète. Soyez prêts à voir des choses étranges, d’inexplicables sources de lumière et des corps célestes.

    Depuis l’affichage de la vidéo ci-dessous les choses se sont calmées, mais la seule chose que tout le monde remarque, c’est que chaque jour, après que notre soleil se soit couché, une autre source de lumière vient à l’horizon, parfois animée, d’autres fois non. Quoi qu’il en soit, nous pouvons voir que ce n’est pas un soleil régulier car il n’éclaire pas le paysage comme notre soleil le fait.

     Il y a deux semaines j’ai vu cette vidéo de présentation de la webcam en direct à partir du 14 Juillet qui a montré ces trois hommes dans ces costumes intéressants pointant vers le ciel.

    Evènements étranges en Antarctique!

    Ce jour-là, la caméra vidéo a pris toutes sortes de choses qui sont incroyables et je n’ai pas vu quelque chose d’aussi spectaculaire depuis que je suis orienté dans les webcams. Mais il n’en reste pas moins qu’il y a toujours une source de lumière inexplicable qui ne cesse d’apparaître derrière la station qui brille à travers la station ci-dessous qui est soutenue par des verrins hydrauliques.

    Ci-dessous une série typique des photos de la webcam. Il est 04h10 dans l’après-midi et le soleil a déjà disparu. Nous ne faisons jamais voir le soleil sous cet angle, mais vous pouvez voir les effets de notre soleil commençant à environ 8h15 chaque jour. Ces derniers jours ont été très houleux de sorte que le soleil apporte peu d’éclairage.

    Au cercle polaire antarctique, où se trouve la station, il n’y a qu’un seul jour où il n’y a pas de soleil et un jour ou le soleil ne se couche pas.

    Le soleil se couche autour de 16 heures de sorte que toute la lumière venant de l’horizon ou dans ce cas sous la station ne serait pas le soleil. Regardez les timbres de temps sur chaque image en haut à droite de l’image. L’appareil prend des cadres 10 minutes d’intervalle.

    Dans la vidéo du 14 juillet les images et cette source de lumière sont beaucoup plus claires. Comme vous pouvez le voir, j’utilise des prises de vue en direct du 25 juillet, qui était un jour de tempête.

    Jour après jour, dernièrement, nous voyons à peu près la même chose. La vidéo de la 14 juillet était tellement hallucinante. Après une semaine de surveillance, je dois dire que la vidéo à partir du 14 juillet semble assez réaliste, mais il est impossible de certifier qu’elle n’a pas été manipulée ou changeait par les allemands.

    Parfois, nous voyons l’image de la station de décalage vers la droite puis revenir en position normale. Mais ce n’est pas mentir, c’est la manière dont le paysage reçoit la lumière provenant de différentes sources. Dieu merci, le soleil semble assez normal à cet égard.

    Cette vidéo entre dans des explications ou ce que certains pourraient appeler la spéculation. Il est trop facile de rejeter ce que nos yeux voient comme un problème avec la caméra ou l’éblouissement objectif et c’est pourquoi je rends maintenant régulièrement visite à cette station.

    Sources : area51/leveil2011hyperboreanvibrations

    Evènements étranges en Antarctique!

     

     Des constructions sous la glace...

    La photographie à distance détectée récemment par la NASA lors de la mission de l’opération IceBridge  en Antarctique a conduit à une découverte fascinante lorsque les images ont révélé ce que certains experts croient pouvoir être l’existence d’une possible  ancienne colonie humaine située sous 2.3 kilomètres de glace.

    La découverte intrigante a été faite lors d’essais   d’aéronefs de la technologie de lidar du système d’altimètre laser topographique avancé de la NASA (ATLAS) qui sera lancée sur le satellite Ice-Cloud et Earth Elevation Satellite-2 (ICESat-2) en 2017, et qui vise à surveiller les changements dans glace polaire.

    Bien que le scientifique de la NASA, Nathan Borrowitz, affirme que les images infrarouges sont certainement intrigantes, d’autres experts affirment qu’ils sont clairement la preuve de l’ingénierie humaine ancienne

    « Il y a très peu de marge d’erreur quand il s’agit de photons individuels frappant des fibres optiques individuelles, c’est pourquoi nous avons été tellement surpris quand nous avons remarqué ces anomalies caractéristiques sur l’imagerie lidar », explique Nathan Borrowitz, le chercheur de IceBridge avec Le Centre de vol spatial Goddard de la NASA à Greenbelt, dans le Maryland.

    « À partir de maintenant, nous ne pouvons que spéculer sur ce que sont ces fonctionnalités, mais le lancement d’ICESat-2 en 2017 pourrait déboucher sur d’autres découvertes majeures et une meilleure compréhension des caractéristiques géomorphologiques de l’Antarctique » ajoute-t-il.

    Une colonie humaine enterrée sous 2,3 km de glace

    L’archéologue principal, Ashoka Tripathi, du Département d’archéologie de l’Université de Calcutta estime que les images montrent clairement une ancienne colonie humaine sous la couche de glace.
     Ce sont clairement des caractéristiques d’une sorte de structure humaine, ressemblant à une sorte de structure pyramidale. Les motifs ne montrent clairement rien de ce que nous devrions attendre des formations géomorphologiques naturelles trouvées dans la nature. Nous avons clairement ici des preuves de l’ingénierie humaine. Le seul problème, c’est que ces photographies ont été prises en Antarctique sous 2 kilomètres de glace. C’est clairement la partie incroyable, nous n’avons aucune explication à ce sujet pour le moment" , admet-il.

    « Ces images reflètent juste une petite partie de la masse terrestre totale de l’Antarctique. Il existe peut-être d’autres sites supplémentaires qui sont couverts de glace. Cela nous montre simplement combien il est facile de sous-estimer à la fois la taille et l’ampleur des établissements humains passés" , a déclaré le Dr Tripathi.

    Les restes d’une civilisation perdue

    L’historien et le cartographe de l’Université de Cambridge, Christopher Adam, croient qu’il pourrait y avoir une explication rationnelle.

    « L’une des histoires des cartes les plus étonnantes est celle de l’amiral turc Piri Reis en 1513 av JC qui a tracé avec succès le littoral de l’Antarctique il y a plus de 500 ans. Ce qui est le plus fascinant de cette carte, c’est qu’il montre le littoral de l’Antarctique sans glace. Comment cela est-il possible lorsque les images du littoral sous-glaciaire de l’Antarctique n’ont été vus que pour la première fois après le développement d’un radar pénétrant au sol en 1958 ? Est-il possible que l’Antarctique n'ai pas toujours été   couvert par une telle couche de glace? Cela pourrait être une preuve que c’est une possibilité" , a-t-il reconnu.
    «Un léger changement de pôle ou un déplacement de l’  axe de rotation de la  Terre dans les temps historiques est peut-être la seule explication rationnelle qui vient à l’esprit, mais nous avons certainement besoin de plus de recherches avant de passer à toute conclusion».

    L’ICESat-2 (Ice, Cloud et Land Elevation Satellite 2), une partie du Système d’observation de la Terre de la NASA, est une mission satellitaire planifiée pour mesurer l’altitude en masse de la couche de glace, le franc-bord de glace de mer ainsi que la topographie de la terre et les caractéristiques de la végétation.

    Source : michelduchaine  

     

     Une base en Antarctique ?

    L’informateur des Programmes Spatiaux Secrets Corey Goode a dit qu'il a été emmené en Antarctique, au début du mois de janvier 2017, pour assister aux premières fouilles scientifiques des ruines d'une ancienne civilisation, instantanément gelée, enfouie sous deux milles de glace (un peu plus de 3 km). Alors que la découverte des ruines remonte à la première expédition allemande nazie en 1939 selon Goode, ce n'est que depuis 2002 que les fouilles des archéologues et d'autres scientifiques ont été autorisées. Les archéologues ont supposément préparé des films documentaires et des documents universitaires dont la publication étonnera la communauté scientifique.

    Dans une mise à jour du 11 décembre 2016, Goode a dit qu’il avait été informé de ces fouilles par de multiples sources et par un officier supérieur, membre d’un programme spatial secret dirigé par l'USAF que Goode a baptisé « Sigmund ». Ce dernier a dirigé une mission secrète, impliquant de multiples enlèvements et interrogatoires de Goode, qui était testé pour la fidélité de ses informations.
     Après avoir été satisfait de l'exactitude des informations et des sources de Goode, Sigmund lui a partagé, de façon inattendue, certaines de ses connaissances sur les fouilles de l'Antarctique. Il s'agit d'une civilisation dirigée par des êtres « préadamites » ayant des crânes allongés et mesurant entre 10 et 12 pi. (environ 3mètres- 3 mètres 50).

    Trois vaisseaux de forme ovale, d'environ 30 milles de diamètre (42 km), ont été découverts à proximité, révélant que les préadamites étaient d'origine extraterrestre et qu'ils étaient arrivés sur Terre, il y a environ 55,000 ans. L'un des trois vaisseaux a été fouillé et il y avait beaucoup de petits vaisseaux spatiaux à l'intérieur. La civilisation préadamite, du moins sa partie basée en Antarctique, a été gelée instantanément lors d’un événement cataclysmique qui a eu lieu il y a environ 12,000 ans.
     Goode a également été informé par ses contacts que les technologies les plus avancées et les restes de préadamites eux-mêmes, ont été retirés du site archéologique qui sera rendu public. Des équipes d'archéologues ont travaillé avec ce qui reste, et ils ont reçu l’ordre de garder secret ce qu'ils ont vu.
    En outre, certains objets anciens, provenant d'autres endroits et entrepôts, seront apportés et éparpillés dans le site archéologique destiné à la diffusion publique. Lors de l’annonce sur les fouilles de l'Antarctique, l'accent sera mis sur les éléments terrestres de la civilisation gelée, afin de ne pas trop choquer la population générale.

    Selon Goode, l'annonce est susceptible d'être faite pour servir de distraction au moment des procès pour crimes de guerre contre les élites mondiales et ces procès pourraient avoir lieu bientôt, car il y a de plus en plus de fuites et de divulgation sur les réseaux de pédophilie internationaux et le trafic d'enfants.

    Jusqu'à tout récemment, tout ce que Goode savait des fouilles de l'Antarctique lui avait été partagé par des informateurs ou par Sigmund. Cela a changé au début de janvier 2017, alors qu’il a lui-même été emmené en Antarctique pour voir les ruines et les fouilles en cours. Dans une brève séance d'information personnelle du 24 janvier et lors de la discussion du dîner qui suivit, avec David Wilcock, Goode a raconté certains des détails de son dernier voyage en Antarctique. Il avait déjà fait un rapport sur une visite antérieure en Antarctique, où il a pu voir cinq des bases souterraines fonctionnelles, appartenant au Conglomérat Interplanétaire, un programme spatial secret d'entreprise, basé en Antarctique.Goode dit que peu de temps après le Nouvel An 2017, il a été emmené par un vaisseau spatial des « Anshar » en Antarctique. Les Anshar sont l'une des sept civilisations de la Terre Intérieure que Goode a rencontrées.

    Dans des rapports précédents, il a dit avoir été emmené à la ville souterraine principale appartenant à l'Anshar, où il a été témoin de leurs technologies de pointe.

    Goode a décrit ses multiples rencontres avec Kaaree, une haute prêtresse des Anshar, qui a agi comme son guide et amie dans de nombreux voyages dans la Terre Intérieure, en Antarctique et dans l'espace.

    Un autre personnage-clé dans les révélations de Goode est «Gonzales», qui est un commandant de la marine des États-Unis et qui a été le contact initial de Goode avec l’Alliance des Programmes Spatiaux Secrets, comprenant les membres du programme de Solar Warden et des transfuges d'autres Programmes Spatiaux Secrets.

    Après avoir été exposé, au moment des enlèvements involontaires de Goode et des interrogatoires de «Sigmund», Gonzales est devenu une liaison entre un programme spatial secret Maya et l'Alliance des PSS et sa présence n’est plus requise sur Terre.
    Lors de sa première visite en janvier 2017, Goode dit qu'il a été rejoint par Kaaree, par Gonzales et par deux autres représentants de la civilisation de la Terre Intérieure. L'un d'eux appartenait à une race ressemblant à celle des asiatiques, que Goode a décrite lors de sa rencontre initiale avec des représentants des sept civilisations de la Terre Intérieure.

    Goode et les autres ont été emmenés par le vaisseau spatial Anshar vers une partie non excavée des ruines, un endroit que les équipes scientifiques n'ont pas encore atteint, tout était donc encore intact et ils ont vu l'étendue d’une civilisation qui avait été gelée instantanément.
     Goode a décrit des corps tordus et crispés dans différents états de congélation instantanée. La catastrophe était manifestement imprévue.
    Il a dit que les préadamites étaient très minces. Il a déclaré qu'il était évident, en voyant leurs corps, qu'ils avaient évolué sur une planète avec un environnement gravitationnel beaucoup plus faible.

    Outre les préadamites, Goode a également vu de nombreux types d'humains de taille normale, dont certains avaient des queues courtes, alors que d'autres avaient des crânes allongés semblables aux préadamites. La conclusion que Goode a tirée était que les préadamites conduisaient des expériences biologiques sur les humains indigènes de la planète.
    Gonzales avait un instrument pour prendre des échantillons biologiques, qu'il a plongé dans les divers corps congelés. Le matériel biologique sera examiné par les scientifiques de l'Alliance des Programmes Spatiaux Secrets.

    En outre, il y avait des rouleaux, fait d'un alliage métallique et il y avait une sorte d'écriture sur eux. Les Anshar et d'autres représentants de la Terre Intérieure ont recueilli autant de ces rouleaux que possible.

    Dans des rapports antérieurs, Goode a décrit la bibliothèque d'Anshar comme étant assez étendue et ayant beaucoup d'artefacts antiques de civilisations multiples. Les Anshar ont ajouté les registres historiques de cette civilisation gelée à leur bibliothèque.

    En outre, Goode a déclaré que son groupe n’a pas été vu par les scientifiques et les archéologues travaillant sur les fouilles, dans une autre partie des ruines de l'Antarctique. Le vaisseau Anshar a traversé la glace pour se rendre aux ruines. Goode a rappelé comment leur vaisseau peut facilement se déplacer à travers les murs, en utilisant une technologie de pointe.

    Le voyage de Goode en Antarctique, en janvier a été la confirmation de ce dont il avait été précédemment informé par diverses sources et par l'officier de l'US Air Force, Sigmund.

    Les fouilles de l'Antarctique sont tout à fait réelles et Gonzales en a été le premier témoin. Plus de détails sur le voyage de Goode en Antarctique et sur les préadamites seront publiés par David Wilcock dans son prochain article, « Endgame III » (Fin de Jeu III).

    La visite de Goode et la confirmation de cette découverte en Antarctique sont très significatives. C’est une confirmation de la théorie de Charles Hapgood selon laquelle les changements des pôles ont été une occurrence régulière dans l'histoire de la Terre. La civilisation préadamite gelée n'a pas été le seul cas de ce genre de catastrophe qu’a connu une civilisation ancienne.

    La visite de nombreux dignitaires en Antarctique en 2016, dont le secrétaire d'État John Kerry, Buzz Aldrin, le patriarche Kirill et bien d'autres au cours des années précédentes, est une preuve circonstancielle qu'une découverte importante a été faite en Antarctique. Grâce à Corey Goode, nous avons maintenant un témoignage de première main sur l'ampleur de la découverte de l'Antarctique et des fouilles scientifiques en cours depuis 2002 et certains éléments de la découverte devraient être annoncés très bientôt.

    Michael E. Salla, Ph.D.

    Source : visite-de-corey-goode-en-antarctique

      

     Découvertes extraordinaires 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait  plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"