• L'Astronaute de Salamanque

    Observations et symboles

    L'Astronaute de Salamanque

    Il existe une sculpture énigmatique sur la porte des rameaux de la cathédrale de Salamanque, un étrange personnage qui rappelle celui d'un astronaute en apesanteur...Toutefois, cette sculpture aurait été faite récemment...

    SALAMANQUE

    Lors de mon premier voyage à Salamanque je fus fascinée par cette ville si fière de son héritage. Lorsque l´on se promène dans ses rues on ressent quelque chose d´étrange comme si l´histoire nous était murmurée à l´ouïe. Je fus surtout attirée et impressionnée par ses deux cathédrales, construites l´une sur l´autre.

    C´est en achetant des cartes postales que je suis tombée sur cette étrange sculpture qui représente un astronaute. Vous comprendrez que ma curiosité questionna aussitôt la vendeuse qui me dit que ce « personnage » était visible à gauche de la porte latérale, seul accès ouvert aux deux Temples que je venais de quitter.

    Personne à l´époque ne scrutait de près cette Porte des Rameaux ! Qui n´est pas la façade principale de la Nouvelle Cathédrale. C´était en 1995.

    Cette petite figure est facilement repérable, car elle est pas très haut placée.

    J´ai vérifiée cette carte postale qui n´était pas en vente dans l´église. J´ai donc acheté plein de livres sur ce monument…mais, après lecture, rien sur cet homme qui gravite entre les feuilles de pierre… que cette carte postale et ma photo.

    SALAMANQUE

    Paris

    C´est à Paris, l´année suivante, lors de la visite en castillan de Notre Dame que je pus questionner notre sympathique guide, licencié en histoire de l´art par sa ville natale , Salamanque comme j´ai pu apprendre lors d´ une conversation entamée après visite . J´ai sauté aussitôt sur l´occasion offerte par la Providence. Et après avoir formulé mes éloges sur la beauté de sa ville d´origine , je demande :
    - « Au fait que fait un astronaute sur la cathédrale de Salamanque ? »
    La question semblait visiblement l´embarrasser
    - « Ô l´astronaute ! Personne n´en sait rien » me répond-t-il
    - « Est-ce dû à un restaurateur, peu soucieux ? » insistai-je
    - « On sait pas , personne ne veut en parler »…bizarre non ?
    Sur ce il s´excusa très poliment et partit.

    Explication non Satisfaisante , mais qui arrange bien les Choses.

    Cette bizarrerie doit avoir son explication, mais celle donnée actuellement n´est pas satisfaisante, car elle laisse pas mal de lacunes. Voyons : d´abord personne ne voulait en parler, puis, quelques années après ,comme pour fermer les becs , on nous dit simplement que la façade de cette porte était très détériorée, pour recevoir l´exposition des « Âges de l´Homme » qui eurent lieu aux cathédrales en 1993, le restaurateur pour commémorer ces âges ne trouva rien mieux que de sculpter cet astronaute qui symboliserait le XXº siècle. Et  on s´empresse de faire entrer les touristes dans la nef , tous pressés de faire des photos. Cela, afin d´éviter les questions qui naîtraient d´une vision complète de la façade de Ramos ( rameaux).

    Pourquoi cet homme « sans nom », n´a-t-il pas restauré les figures manquantes ?

    celles de apôtres ( la photo date de 2006 )

    Et puisque l´on sait qu´il s´agit des apôtres et non de saints de virtus ou de vices etc. c´est que l´on conserve des gravures anciennes. Comme on en trouve pour tous les monuments de Salamanque . Et  bien, pour cette Porte, il paraît que l´on n´aurait rien, ce qui expliquerait la liberté donnée au restaurateur….mais pourquoi pas pour refaire les apôtres ?

    Bizarre, vous ne trouvez pas ?

     cette porte n´a aucun attrait sans cet homme de l´espace …

    Bizarrement pour quelque chose de si beau , jugez-en par vous même : Porte de Ramos

    Tout cela ne fait qu´augmenter le mystère autour de cet astronaute de pierre, alors, était-il présent mais détérioré avant la restauration ?
    Ne fut-il que le fruit de la libre création d´un restaurateur peu soucieux du contexte historique ,exigé pour travailler un tel Patrimoine ?
    Pourquoi ne pas l´avoir effacé ? Si d´hommage à la science, il s´agit, pourquoi l´avoir mis sur une cathédrale ? Science et religion n´ont jamais fait bonne paire, sauf peut-être à Salamanque.

    Pourquoi ne pas avertir le touriste par une plaque , même en pierre ?

    D´une façon ou d´une autre cet sculpture a sa place sur les Bizarreries dans l´Art.

    Autant de questions qui resterons dans l´ombre, pour l´instant, mais que comme chercheuse je mettrai à jour dès que j´aurai plus d´informations. Information qui brille aujourd´hui par son absence ! On ne sait pas, on ne dit rien, mais est-on prêt à tout avaler ?

    (source : lecoindelenigme

        

    Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal.
     
    SALAMANQUE
     

    SALAMANQUE

    Le portail des Rameaux.
    (Crédits photo : Damian Corrigan)

    La cathédrale de Salamanque

    SALAMANQUE

    Construite entre les XVIe et XVIIIe siècles, la nouvelle cathédrale de Salamanque est un édifice représentatif à la fois des styles gothique et baroque. Sa construction débuta en l'an 1533, et les travaux s'achevèrent en 1733 avec sa consécration.

    L'un des éléments les plus marquants du monument est la porte des Rameaux par laquelle les visiteurs entrent et sortent. Surplombé par un relief représentant l'entrée de Jésus-Christ dans Jérusalem, le portail est également orné d'une multitude de détails finement ciselés.

     

    L'une de ces sculptures représente un homme clairement vêtu d?une combinaison d'astronaute. La présence anachronique de ce personnage est parfois considérée comme une preuve de l'existence des anciens astronautes ou des voyageurs temporels.

    L'astronaute du portail des Rameaux.
    (Crédits photo : Sandrine Araujo)

    Le personnage visible sur la face de la porte des Rameaux est bel et bien un astronaute ; en revanche, il ne fut pas sculpté lors des travaux de construction de la cathédrale, mais durant ceux de sa rénovation en 1992. S'ancrant dans la tradition des sculpteurs d'antan qui signaient les œuvres auxquelles ils avaient participé, les restaurateurs de la cathédrale installèrent ainsi différents éléments nouveaux, absents de la construction d'origine.

    Jeronimo Garcia, le sculpteur responsable de la restauration, dit avoir effectué ce choix car l'astronaute est un symbole représentatif du XXe siècle. On trouve également un petit démon mangeant une glace, un lynx et une cigogne, qui n'étaient pas des éléments d'origine de l'ornement du portail.

    Intégrer des éléments contemporains à des monuments historiques n'est d'ailleurs pas une spécificité propre à la cathédrale de Salamanque : à Grenoble, une statue à l'effigie de Titeuf orne l'entrée de l'ancien couvent de la ville, tandis qu'en Loire-Atlantique, la chapelle de Bethléem utilise des gargouilles issues de la culture contemporaine (on retrouve ainsi Goldorak et un xénomorphe issu de l'univers d'Alien).

     A gauche : gargouille à l'effigie de Dark Vador, présente sur la façade de la cathédrale de Washington. A droite : un Gremlin visible sur la chapelle de Bethléem.  
     
     
     
     
    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"