• La théorie des anciens

    Mystère des ovnis 

    LA THEORIE DES ANCIENS

    La théorie des anciens

    Les ovnis du passé

    Otia Imperialia, un ouvrage datant du 13ème siècle, détaille une observation d'une créature descendant d'un engin volant près de Bristol, en Angleterre. Christophe Colomb a décrit dans son journal de bord lors de son voyage vers l'Amérique, l'observation d'un étrange objet flottant dans le ciel...Les témoignages du passé ressemblent étrangement à celles de notre présent ! 

    LA THEORIE DES ANCIENS  LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    La bataille de Nuremberg, le 14 avril 1561

    LA THEORIE DES ANCIENS  

    Le 14 avril 1561 à l'aube, dans le ciel de Nuremberg (Allemagne), beaucoup d'hommes et de femmes voient se produire un très effrayant spectacle où interviennent divers objets, dont des boules : environ 3 dans la longueur, de temps en temps, quatre dans un carré, beaucoup restaient isolées, et entre ces boules, on vit nombre de croix couleur de sang. Puis on vit 2 grand tuyaux, dans lesquels petits et grands tuyaux, se trouvaient 3 boules, également 4 ou plus. Tous ces éléments commencèrent à lutter les uns contre les autres. Ils commençèrent tous à se battre entre eux... par la suite, les globes dans les grandes tiges volèrent dans le Soleil. A côté de cela, les globes volèrent en avant et en arrière entre eux pendant plus de 1 h... ils finirent par tomber sur la terre avec une fumée immense. L'événement dure 1 h et connaît un tel retentissement qu'un artiste, Hans Glaser, en exécute une gravure à l'époque. On décrit 2 immenses cylindres noirs lançant de nombreuses sphères bleues, noires et rouge sang, des croix rouge sang et des disques. Ils semblent se livrer bataille dans le ciel. A en juger par la gravure de Glaser, certaines de ces sphères se seraient écrasées au sol, à l'extérieur de la ville.

    LA THEORIE DES ANCIENS

    Le Rapport Condon 1969 rapporte un texte similaire, extrait d'un texte médiéval trouvé dans les Annales of Nuremburg par C. R. Jung : A Nuremburg, le 14 avril 1561, de nombreux hommes et femmes virent des boules rouge-sang ou bleâtres ou noires et des disques circulaires en grands nombres au voisinage du Soleil levant. Le spectacle dura 1 h et sembla tomber au sol comme s'il était tout en feu et que tout fut consumé en une grande brume.

    Source : rr0  

       

    En 1565 une gravure est déposée à la bibliothèque centrale de Zürich en Suisse, cette gravure sur bois intitulée ''Phénomène céleste au dessus de nuremberg'' du 14 avril 1561 a été publiée dans un journal. Elle était accompagnée d'un texte relatant l'événement, dont on ne connaît pas l'auteur. A la lecture de ce texte on apprend que le 14 avril 1561, au matin plusieurs objets colorés, tubulaires ou sphériques, sont apparus dans le ciel de Nuremberg, en Allemagne, puis qu'un autre objet noir et en forme de flèche est apparu à son tour ce qui a déclenché ce qui s'apparente à une bataille...  

      LA THEORIE DES ANCIENS  LA THEORIE DES ANCIENS

     LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

      

       

    INDE, le Bahgavad-Gita et le Mahabharata

    La Bhagavad-Gītā ou Bhagavadgītā (devanagari : भगवद्गीता , terme sanskrit se traduisant littéralement par « chant du Bienheureux » ou « Chant du Seigneur ») est la partie centrale du poème épique Mahâbhârata. Ce texte est un des écrits fondamentaux de l'Hindouisme souvent considéré comme un « abrégé de toute la doctrine védique ». La Bhagavad-Gītā est composée de 18 chapitres.

    Source :  fr.wikipedia.org/

     LA THEORIE DES ANCIENS

    Vimanas: des Ovnis dans les manuscrits 

    Le terme vimana signifie véhicule qui peut aller aussi vite que les oiseaux aussi bien dans l'air que sur terre et sur l'eau. Ces manuscrits nous apportent des informations extraordinaires sur ces véhicules et nous confirment qu'il s'est produit bien des faits troublants dans notre histoire en rapport avec les Ovnis. Cependant plus de 95% de ces anciens écrits restent non traduit ce qui nous réserve encore des surprises. 

    En inde, il existe de très vieux manuscrits ayant plusieurs milliers d'années dans lesquelles ont peut découvrir de nombreuses descriptions de machines volantes qui sont généralement appelées Vimanas. Ces étranges machines sont décrites dans des ouvrages tels que le Reg Veda, le Mahabharata, le Ramayana ou le Puranas. Ils décrivent aussi différentes races d'êtres semblables aux humains qui pilotent ces véhicules, et discutent des relations sociales et politiques existant dans les anciens temps entre ces êtres et les humains de cette terre.

    Pour certains, ces descriptions sont sans valeur car elles semblent fantastiques et mythologiques. 

    Ainsi l'ufologue indien Kanishk Nathan rejeta les textes des vieilles religions Hindoues parce qu'elles attribuent des exploits exagérés aux dieux. Il les considéra comme de la simple poésie dans laquelle un écrivain qui ne rapporte pas des événements réels peut laisser aller son imagination partout où elle souhaite le mener. Il note également que ces textes appartiennent à une ère pré-scientifique, et par conséquent, étant donné la connaissance Culturelle, technologique et scientifique de cette période historique, un écrivain peut, tout en appréciant les généralités et évitant les détails, créer des inventions et des combinaisons qui n'existent pas en réalité. Mais si nous examinons avec attention le phénomène ovni, nous trouvons une grande masse d'observations empiriques qui contredisent complètement notre confortable vision mécanistique du monde. 

    Il est intéressant de noter que ces éléments anormaux, allant de configurations de vols physiquement impossibles à des êtres flottant à travers les murs, correspondent assez naturellement à la cosmologie à orientation spirituelle des anciens textes védiques. Il est donc intéressant de considérer que les rédacteurs de ces textes auraient pu présenter une description criante de la réalité telle qu'ils l'ont vécue, plutôt qu'un simple laisser-aller à une imagination effrénée. Ceci étant précisé voyons un peu les différentes descriptions de véhicules à la technologie avancées contenu dans ces textes. 

    Dans le Mahabharata, on trouve l'histoire du vimana de Salva qui était un grand véhicule militaire pouvant transporter des troupes et des armes et qui fut obtenu par Salva d'un expert en technologie non humaine nommé Maya Danava. Les Purdnas et le Mahabharata contiennent également de nombreux récits de plus petits vimanas, comprenant des appareils de loisir apparemment conçus pour un seul passager. Ils étaient généralement utilisés par les Devas et les Upadevas mais pas par des humains. Ces drôles de véhicule semblent être si fréquemment mentionnés dans le purdnas et le mahabharata que l'on peut penser que les avions était assez courant pour les gens de l'ancienne culture védique. L'Académie internationale de recherche de sanscrit de Mysore en Inde a d'ailleurs publié un rapport dont l'auteur est maharishi Bharadwaja indiquant que le terme vimana signifie un véhicule qui peut aller aussi vite que les oiseaux aussi bien dans l'air que sur terre et sur l'eau. Ainsi donc on trouve dans cet ouvrage, des textes parlant des matériaux de base utilisés pour la construction des vimanas (la précision allant même jusqu'à préciser qu'il faut 31 parties indispensables à leur bon fonctionnement et que 16 matériaux différents sont nécessaires à leur construction). On y parle aussi des diverses forces portantes de l'atmosphère permettant au pilote de cacher les présences des vimanas, on y parle du pouvoir d'une force électrique spéciale causée par le tonnerre ayant pour but de voir clairement les objets en face du vimanas. Les allusions à cette technologie sont légions dans ces ouvrages. Par exemple on trouve dans le Dronaparva l'histoire suivante :

    " Jarasandha pris de courroux lança sur nous, pour nous détruire, un projectile capable de tuer toutes les créatures de la terre. Projetant une lumière éclatante, cette masse de feu partageant le firmament en deux, comme une raie sépare les cheveux sur la tête. Quand il aperçut l'objet flamboyant, le fils de Rohini lança contre lui l'arme appelée Sthunakarma et cette arme détruisit la puissance du projectile adverse, qui s'abattit sur la terre et la fendit en faisant trembler les montagnes ".

    Source: forum-ovni

    LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS 

    LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    Quelques affaires d'ovnis anciennes :

     1700, USA, INDIENS :
     Aux Etats-Unis, il y a une légende indienne du 18ème siècle à propos d’êtres humanoïdes qui paralysaient les gens en utilisant un petit tube. Dans certaines variantes de l’histoire, des femmes indiennes se seraient liés à ces gens venus des étoiles.
     
     En 1708, à Lisbonne, un père jésuite brésilien, de retour de Bolivie demanda officiellement au roi du Portugal Joâo V, l’autorisation de fabriquer un engin volant après lui avoir expliqué les bénéfices potentiels de cette nouvelle invention.
     Cet engin volant pourrait emporter 12 hommes et faire 200 miles nautiques en 24 heures, ( vitesse impressionnante pour l’époque, mais en fait environ 15 kilomètres par heure ).
     La réponse fut favorable, il obtint même une pension importante pour ses travaux le 17 avril 1709.
     Le fuselage était fait en plaques de fer recouvertes de nattes de paille, 2 globes de fer contenant de la magnétite reposaient sur des colonnes.
     Sur l’étrange maillage étaient fixées un grand nombre de perles d’ambre qui « par une opération secrète maintiendraient l’aéronef en l’air. La chaleur du soleil sur les nattes disposées le long de l’aéronef tirerait celui-ci vers l’ambre. »(?)
     Le 5 août, Bartholomeu Lourenço de Gusmâo fit voler son engin devant le roi et sa cour mais il prit feu en l’air ; Le 30 octobre, nouvel essai de la « gondole volante », cette fois couronné de succès.
     Promu académicien et aumônier royal, Gusmâo dut stopper ses essais à cause de l’Inquisition qui jugea l’invention satanique.

     1752, en Suède, à Augermanland, un « vaisseau cylindrique » suivi de petites boules lumineuses traverse le ciel.
       1755, à Lisbonne, d’énormes sphères traversent le ciel, s’arrêtent et l’une d’entre elles repart dans la direction opposée aux autres.
       1760, en Suisse, à Sole, un astronome observe un grand vaisseau entouré d’un cercle lumineux.
     
     1789, WINDSOR, ANGLETERRE :
     Des membres de la Royal Academy rapporte et illustrent l’observation d’un OVNI.
     
     FRANCE, 1790, INSPECTEUR DE POLICE LIABEUF :
     Pendant l’été, l’inspecteur de police Liabeuf fut témoin et enquêteur dans l’apparition d’une grande sphère rouge qui volait au dessus d’une ferme. Le globe se posa et un homme en sortit et s’exprima dans un langage que personne ne put comprendre. Le globe explosa alors et l’homme disparut. L’événement eut de nombreux témoins et fut bien documenté. (Note : L’histoire a été vraisemblablement été inventée de toute pièce par un ufologue).
     
      1800, en Louisiane, un objet lumineux survole la ville de Bâton Rouge.
       1809, à Londres, l’astronome John Staveley rapporte dans une revue scientifique son observation d’étranges lumières s’arrêtant puis repartant à travers les nuages.
       1820, en France, à Embrun, durant une éclipse de Lune, de nombreux témoins voient d’étranges objets se déplaçant en ligne droite.

    Source : ufoetscience  

    HOLLANDE - 1528

    En 1528, Wolffart raconte que, durant le siège de la ville d’Utrecht, en Hollande,  » on vit dans le ciel un signe étrange et cruel «  – la forme d’une croix bourguignonne, juste au-dessus de la cité,  » de couleur jaune et horrible à contempler « .  

    LA THEORIE DES ANCIENS

    ALLEMAGNE 1561

    Le 14 avril 1561 a lieu au-dessus de Nuremberg en Allemagne une des plus grandes observations collectives d’ovnis recensées à ce jour. Les commentaires écrits mais surtout la gravure sur bois de Hans Glasser (photo ci-dessus) permettent un témoignage très vivant de l’évènement, assez proche de certains témoignages d’observations récentes. Le ciel semblait rempli d’objets cylindriques desquels des disques et des globes rouge, noir, orange et blanc bleu ont émergé. Des croix et des tubes ressemblant à des canons apparurent après quoi ils commencèrent à combattre.  

    Ce qui fut décrit ne peut être appelé qu’une guerre dans les cieux, avec une grande variété d’engins allant de sphères à des fers de lance, des cylindres, des croix. Le ciel était empli de machines se battant. Les comètes et autres étaient très bien identifiées et cartographiées à cette période, il est donc hautement improbable que ce dont le peuple fut témoin soit un simple phénomène céleste comme une «pluie de météorites», comme certains le suggérèrent. Ce qui est décrit sont, plutôt des objets physiques et des formes détaillées en «bataille» pendant plus d’une heure. La bataille fut telle que le gagnant fut perçu aussi. Des ovnis sphéroïdes ont été vus sortant de vaisseaux-mères «ravitailleurs».  

    Cette même année l’Allemagne est parcourue par une multitude d’objets de types similaires. Ces observations sont alors interprétées comme des prodiges surnaturels, des anges. Les témoins parlent de combats dans le ciel.  

    LA THEORIE DES ANCIENS

    HAMBOURG 1697

    Quelques années plus tard on assiste à la même catégorie d’évènements, cette fois-ci à Bâle en Suisse.   Le 7 aout 1566, les citoyens assistent a un formidable spectacle aérien. Visible depuis la place de Munster, les témoignages sont innombrables. Des documents écrits sont établis ainsi que des gravures et des dessins. Les plus connues sont ceux consignés dans la gazette de la ville :  

    « Le 7 aout, à l’heure du lever du soleil, on a vu dans l’air beaucoup de grosses boules noires qui se dirigeaient à grande vitesse vers le soleil, puis qui firent demi-tour, s’entrechoquant les unes les autres comme si elles menaient un combat, un grand nombre d’entre elles devinrent rouges et ardentes, par la suite elles se consumèrent et s’éteignirent ». Le document est signé Samuel Coccius, étudiant en écritures sacrées, il était accompagné d’une gravure. C’est cette gravure qui décrit peut être le mieux l’observation dont les habitants de Bale sont témoins. Il s’agit de véritables poursuites dans le ciel, l’auteur parle de « combats ». Notons que des phénomènes analogues s’étaient produits les 17 et 18 juillet de la même année.

    Source :  area51blog.wordpress.com/

     LA THEORIE DES ANCIENS LA THEORIE DES ANCIENS

    LA THEORIE DES ANCIENS

    VOIR AUSSI sur le même sujet :

    Et si les anges étaient des EXtraterrestres? 

    Aliens dans l'histoire

    Des artefacts  pré-Maya montrant des ovnis 

    Révélations des textes anciens

     

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"