• Le Crop circle au milieu du désert

    Observations et symboles

    Le Crop circle au milieu du désert 

    Un immense glyphe se trouve au fond d'un lac en Oregon. 

    OREGON 

    13.3 miles de lignes ont été creusées dans un lac désséché de l'Oregon. Ce qui a été découvert ressemblait à un Crop Circle au milieu du désert ... Une parfaite "Formation Sri Yantra Mandala". Ce symbole antique était si précis qu'il était impeccable ... Chaque ligne est de 10 pouces de large et 3 cm de profondeur creusé dans un sol extrêmement difficile à creuser.

    Pas de voitures , aucunes traces de pneus ont été observés...

    Pas de signes apparents d'outils qui auraient pu etre utilisés ...

    Probablement réalisé le 10 août 1990 ...

    Cette fascinante vidéo de 4 minutes montre un glyphe représentant un Sri Yantra parfait, un mandala symbolisant la Création, vieux de plus de 10 000 ans, qui selon les Védas aurait été révélé par les dieux. Il pourrait, semble-t-il, servir d'instrument en méditation pour s'unir à l'Âme Suprême. Ce glyphe céleste a été créé le 10 août 1990 par nos ainés galactiques dans le lit d'un lac asséché de l'Oregon. Chaque ligne de cette gigantesque formation a 25 centimètres de largeur et près de 7 centimètres de profondeur, et la longueur totale de toutes les lignes mises bout à bout est de 21,40 kilomètres.

    Selon les explications détaillées données de labyrinthina,, le sol à l'endroit où les lignes sont tracées a été carrément enlevé, il s'est volatilisé. Selon les chercheurs ayant visité le site le 15 septembre 1990, l'ensemble de l'endroit était vierge de toute trace de pneus ou de pas, alors que les pneus de leur voiture laissaient des empreintes de 6 millimètres de profondeur sur la surface croûteuse du lac asséché.

    Selon les explications se trouvant sur le site art-sri-yantra les proportions du plus grand triangle sont les mêmes que les faces de la grande pyramide de Gizeh en Égypte. (...) Le Sri Yantra est une manifestation du Son Divin : La Fractale ultime pour la guérison. Le Sri Yantra est une série de triangles de verrouillage avec un ratio parfait de 3,14 ou le nombre divin, Pi. On pense que ce symbole antique a été construit non pas intellectuellement, mais qu'il est venu à un yogi en méditation profonde comme une représentation du son primordial, Aum(OM). Ce symbole, et le son Aum ont des pouvoirs de guérison incroyable si vous savez comment les utiliser correctement.

     Un immense glyphe cosmique au fond d'un lac en Oregon

    Voici comment cette forme est décrite sur le site :.wikipedia

    Le « shri yantra » ou « shri chakra » est un des yantras les plus célèbres. Il est constitué de neuf triangles imbriqués autour d'un point central, le bindu. Les 4 triangles avec la pointe en haut représentent Shiva avec son énergie qui monte. Les 5 triangles pointant vers le bas représentent Shakti avec son énergie qui descend. C'est un couple d'opposés (similaire au concept taoïste du yin-yang) unis dans le Bindu. Comme il comporte donc neuf triangles, il est parfois appelé Navayoni Chakra.

    Les neuf triangles sont entrelacés et forment 43 petits triangles dans un réseau symbolique du cosmos tout entier ou une matrice symbolique de la création. Ensemble, ils expriment l'Advaita ou non-dualité. Quand on va vers l'extérieur, on voit que les triangles sont entourés par une fleur de lotus de huit pétales, puis une autre de seize pétales, et un carré symbolisant la Terre et ressemblant à un temple carré avec quatre portes (une à chaque côté).

    En tant que support de méditation, il doit conduire le pratiquant à un sentiment aigu de détachement vis-à-vis de toutes les contingences et du voile de la mâyâ (illusion métaphysique).

    Du fait de la structure interne asymétrique du yantra, il est quasiment impossible à dessiner et il nous montre par sa complexité ce que peut être une révélation. En essayant de le dessiner vous vous rendrez compte rapidement qu'on y arrive pas car les triangles se croisent toujours en un seul point et la position des premiers triangles détermine la mise en place des autres triangles. Comment imaginer qu’il a plusieurs milliers d’années une personne ait pu « imaginer » et dessiner une chose aussi complexe ? Non, il s’agit bien d’une forme « vue » en méditation et donc révélée, sublime représentation vibratoire de l’homme dans l’univers, dans la manifestation. Alors une fois le Yantra vu il devient plus facile de le dessiner. C’est une possibilité que vous pouvez revivre, méditez sur un Shri Yantra et laissez le petit à petit devenir « familier » en vous, jusqu’au moment où vous le percevez complètement en vous au point de le voir les yeux fermés… Alors là il vous sera possible de le dessiner…

    Sa représentation tridimensionnelle suivante met réellement en valeur la complexité étonnante de ce symbole :

    Les triangles de la partie centrale illustrés sous forme de cônes et gravés à l'intérieur d'une sphère de cristal sont d'une mystifiante beauté :

    Les triangles de la partie centrale illustrés sous forme de cônes et gravés à l'intérieur d'une sphère de cristal sont d'une mystifiante beauté :

    Cette image est tirée de Sri Yantra,où une animation 3D permet de mieux en apprécier la beauté.  Le Sri Yantra a sans doute inspiré les architectes du fabuleux temple Borobudur sur l'île de Java...  Finalement, pour en revenir à ce stupéfiant mandala découvert par les pilotes d'une base aérienne militaire de la région survolant chaque jour cet endroit dans le cadre de leurs séances d'entraînement, ce n'est que 40 jours plus tard que le Pentagon a rendu publique l'existence de cette phénoménale apparition, mais pas sans avoir au préalable concocté une histoire à dormir debout avec l'aide de 5 fermiers de l'Iowa (qui est à des milliers de kilomètres de là) ayant prétendu à la presse en être les auteurs, tel qu'expliqué au Desert Hindu Symbolpar un enquêteur qui met en lumière à quel point cette histoire est ridicule.  Le MI5 britannique avait eu recours à un semblable subterfuge en 1991, alors que la frénésie médiatique entourant les crop circles menaçait d'éveiller la population à l'existence des civilisations extraterrestres. Soudain, un bon soir, tous les médias et les nouvelles télévisées de la planète 'révélèrent' avoir l'assurance que l'explication avait enfin été trouvée en la personne de Doug et Dave (2 retraités des services de renseignements britanniques comme on l'apprit plus tard) qui prétendaient être les auteurs des centaines de formes apparaissant un peu partout en Angleterre. (...)  Depuis lors, bien que le phénomène des agroglyphes se soit poursuivi de plus belle avec des formes tridimensionnelles de plus en plus complexes apparues dans de nombreux pays, les grands médias se sont totalement désintéressés de la chose et n'en ont pratiquement plus jamais fait mention – ce qui démontre à quel point les grands médias (de désinformation et de propagande mercantile) sont contrôlés et ne présentent que ce qui fait bien l'affaire du gouvernement occulte mondial... (...)  Vu sur Sri Yantra  Ondelme Grand électron   Messages: 138 Date d'inscription: 12/05/2013

    Cette image est tirée de Sri Yantra,où une animation 3D permet de mieux en apprécier la beauté. Le Sri Yantra a sans doute inspiré les architectes du fabuleux temple Borobudur sur l'île de Java... Finalement, pour en revenir à ce stupéfiant mandala découvert par les pilotes d'une base aérienne militaire de la région survolant chaque jour cet endroit dans le cadre de leurs séances d'entraînement, ce n'est que 40 jours plus tard que le Pentagon a rendu publique l'existence de cette phénoménale apparition, mais pas sans avoir au préalable concocté une histoire à dormir debout avec l'aide de 5 fermiers de l'Iowa (qui est à des milliers de kilomètres de là) ayant prétendu à la presse en être les auteurs, tel qu'expliqué au Desert Hindu Symbolpar un enquêteur qui met en lumière à quel point cette histoire est ridicule.

    Le MI5 britannique avait eu recours à un semblable subterfuge en 1991, alors que la frénésie médiatique entourant les crop circles menaçait d'éveiller la population à l'existence des civilisations extraterrestres. Soudain, un bon soir, tous les médias et les nouvelles télévisées de la planète 'révélèrent' avoir l'assurance que l'explication avait enfin été trouvée en la personne de Doug et Dave (2 retraités des services de renseignements britanniques comme on l'apprit plus tard) qui prétendaient être les auteurs des centaines de formes apparaissant un peu partout en Angleterre. (...)

    Depuis lors, bien que le phénomène des agroglyphes se soit poursuivi de plus belle avec des formes tridimensionnelles de plus en plus complexes apparues dans de nombreux pays, les grands médias se sont totalement désintéressés de la chose et n'en ont pratiquement plus jamais fait mention – ce qui démontre à quel point les grands médias (de désinformation et de propagande mercantile) sont contrôlés et ne présentent que ce qui fait bien l'affaire du gouvernement occulte mondial... (...) Vu sur Sri Yantra Ondelme Grand électron Messages: 138 Date d'inscription: 12/05/2013 

    (source : project-world-vision)  

     

    Le Crop circle au milieu du désert

    Le Crop circle au milieu du désert

    Sri Yantra 

    Le Sri Chakra, souvent appelé le Sri Yantra.
     
     
    Pierre sculptée Sri Chakra auTemple Parashakthi à Pontiac, Michigan, États-Unis
     
     
    Le Sri Yantra sous forme schématique, montrant comment ses neuf triangles de verrouillage forment un total de 43 petits triangles.

    Dans le Shri Vidya école de tantra hindou , le Sri Yantra (" sacré instrument ", également Sri Chakra ) [est un schéma constitué par neuf triangles de verrouillage qui entourent et rayonnent à partir de la (central bindu ) le point.Il représente la déesse sous sa forme de Shri Lalita Ou Tripura Sundari , "la beauté des trois mondes (ciel, la terre, l'enfer)". Le culte du Sri Chakra est au cœur du système Shri Vidya de culte hindou. Quatre triangles isocèles avec les sommets vers le haut, représentant Shiva ou le masculin. Cinq triangles isocèles avec les sommets vers le bas, symbolisant réalisation femelle Shakti . Ainsi le Sri Yantra représente également l'union de masculin et féminin devinez. Parce qu'il est composé de neuf triangles, il est connu comme le Navayoni Chakra. «Ces neuf triangles sont de différentes tailles et se croisent avec l'autre. Au milieu est le point de puissance (bindu), la visualisation la plus haute, l'invisible , centre insaisissable dont toute la figure et le cosmos de l'expansion. Les triangles sont entourés par deux rangées de (8 et 16) pétales, représentant le lotus de la création et de la force vitale de la reproduction. Les lignes brisées du cadre extérieur indiquent le chiffre d'être un sanctuaire avec quatre ouvertures dans les régions de l'univers ".

    Dans un numéro récent de Brahmavidya, la revue de la Bibliothèque d'Adyar , Subhash Kak fait valoir que la description du Sri Yantra est identique à la yantra décrit dans le Svetasvatara Upanishad . 

    Ensemble, les neuf triangles sont entrelacées de manière à former 43 petits triangles en Web symbolique du cosmos entier ou d'un utérus symbolique de la création. Ensemble, ils expriment Advaita ou non-dualité . Il est entouré par un lotus de huit pétales, une fleur de lotus de seize pétales, et un carré de terre qui ressemble à un temple avec quatre portes.  Les diverses divinités résidant dans les neuf couches de Sri Yantra sont décrits dans le Devi Khadgamala Mantra.

    Le Shri Chakra est également connu comme le chakra de navigation car il peut aussi être considéré comme ayant neuf niveaux. "Nine" vient de "Nau ou Nava» de Sanskrit . Chaque niveau correspond à un mudra , une yogini , et une forme spécifique de la divinité Tripura Sundari avec son mantra . Ces niveaux à partir de la couche à l'extérieur ou au-dessous sont les suivants: 

    1. Trailokya Mohan ou Bhupar, un carré de trois lignes avec quatre portails
    2. Sarva Aasa Paripurak, un lotus à seize pétales
    3. Sarva Sankshobahan, un lotus à huit pétales
    4. Sarva Saubhagyadayak, composée de quatorze petits triangles
    5. Sara Arthasadhak, composé de dix petits triangles
    6. Sarva Rakshakar, composé de dix petits triangles
    7. Sarva Rogahar, composé de huit petits triangles
    8. Sarva Siddhiprada, composé d'1 petit triangle
    9. Sarva Anandamay, composé d'un point ou bindu

    Le Sri Chakra (appelé Shri Yantra) est le symbole de tantra hindou , qui est basé sur la philosophie hindoue de Shivaïsme du Cachemire . Le Sri Yantra est l'objet de la dévotion au Sri Vidya.

    Les deux dimensions Sri Chakra, lorsqu'il est projeté en trois dimensions est appelé Maha Meru ( Mont Meru ).

    (source : wikipedia.org)


    A quoi servent les Mandalas ?

    Mandala (मण्डल) est un terme sanskrit signifiant cercle, et par extension, sphère, environnement, communauté. Objet de culte, dans l'hindouisme, il est appelé yantra; objet de méditation le nom de ces dessins très travaillés est: mandala. Dans le bouddhisme il est utilisé surtout pour la méditation, la prière. Le diagramme est dans tous les cas remplies de symboles; il peut être associé à une divinité. Certains mandalas, très élaborés et codifiés, en deviennent semi-figuratifs, semi-abstraits. 

    Dans le bouddhisme vajrayāna

     
    Lotus central du mandala Shingon de la matrice, le Garbhadhatu, représentant Mahavairochana, entouré de quatre Adibuddhas (dorés) et de quatre Bodhisattvas (blancs).

    Le mandala est un support de méditation en trois dimensions. Il est le plus souvent représenté en deux dimensions mais on trouve également des mandalas réalisés en trois dimensions. Ce sont des œuvres d'art d'une grande complexité. Le méditant se projette dans le mandala avec lequel il se fond. Chaque détail du mandala a un sens et il est nécessaire d'entreprendre de longues études auprès de maîtres qualifiés pour en connaître les significations. Cette approche intellectuelle est nécessaire mais l'expérience méditative directe prime sur les connaissances intellectuelles. Il existe également des mandalas en deux dimensions réalisés avec du sable coloré (voir également ci-après) durant des rituels élaborés. Ces mandalas sont ensuite détruits pour symboliser l'impermanence ou le caractère relatif transitoire des phénomènes composés. Ceci permet également de combattre l'attachement. C'est cette même raison qui a conduit les artistes de ces œuvres sacrées à ne jamais les signer.

    La méditation du mandala proprement dite consiste en une visualisation très vive et détaillée d'une déité (yidam) et des déités secondaires associées, appelées son assemblée, avec les postures, gestes (mudrās) et objets symboliques prescrits. Le pratiquant suit habituellement une liturgie, en répète lesmantras et en effectue les mudrās, le tout lui permettant d'incarner le cœur et les qualités éveillées du yidam, c'est-à-dire d'un Bouddha, d'un Bodhisattva, ou encore du maître (guru) qui l'a initié, ainsi que d'intégrer la perspective de la vacuité. Le but de cette pratique est de voir en toutes choses un Champ-de-Bouddha (Buddhakshetra) et dans la déité ou le guru la manifestation de sa propre sagesse innée, appelée yeshé ou rigpa en tibétain.

    On appelle mandala intérieur l'anatomie du corps subtil ou éthérique, permettant la maîtrise des souffles (prāṇa), des canaux (nādīs), des gouttes (bindus), et des fameux centres de conscience, ou roues d'énergie appelés chakras. Cet ensemble de pratiques, apparenté au Hatha- et Kundalini- yoga hindou, est connu sous le nom de Six yogas de Nāropa. Ils spiritualisent le corps en en faisant un instrument de réalisation. Dans le Vajrayāna, on appelle stade de création, ou de génération, la pratique du mandala extérieur, et stade d'accomplissement, ou de perfection, la pratique du mandala intérieur.

    Les deux grands mandalas du Vajrayāna Shingon sont le Kongôkaï et le Taïzôkaï et regroupent eux aussi de nombreuses déités bouddhiques symbolisant respectivement les aspects yáng et yīn de la bouddhéité fondamentale. Disposées en plusieurs quartiers, les déités expriment la compassion, la douceur, d'autres l'intelligence, le discernement, d'autres encore l'énergie, la force de vaincre tous les aspects négatifs du subconscient samsarique. 

    Le Crop circle au milieu du désert 

    L'offrande du Mandala

    Il arrive qu'un disciple offre à son maître un mandala, lui indiquant qu'il est prêt à recevoir l'enseignement ; c'est aussi un signe de reconnaissance.

    On distingue quatre niveaux d'offrande du mandala : extérieur, intérieur, secret, très secret, ou de la nature de l'esprit.

    Cette division courante s'applique aussi aux enseignements, à la lecture des textes et diverses transmissions de pouvoir (sank. : abhisheka;tibétain : dbang).

    Finalement il existe un mudrā de l'offrande du mandala, où :

    1. les auriculaires se croisent et leur bouts touchent les bouts des pouces de l'autre main,
    2. les deux annulaires sont donc « naturellement » collés, on les pointe vers le haut de sorte qu'ils viennent s'appuyer sur les pouces,
    3. finalement les index touchent les majeurs opposés en se croisant.

    Mandala de sable tibétain

    La construction du mandala est en elle-même une pratique spirituelle. Dans la salle, d'autres moines méditent et prient afin de renforcer la bodhicittaet ainsi bénir le mandala, qui sera offert aux Bouddhas et à l'univers. Le mandala est ensuite « détruit » et le sable est rassemblé devant tout le monde pour une offrande spirituelle à une divinité. Les mandalas sont aussi là pour montrer que tout est éphémère... Ces pratiques sont sans doute inspirées du rangoli, motif de sables dessinés par les hindouistes. Les femmes y dessinent des motifs de sable pour attirer les bons esprits dans la maison et les religieux font des motifs divins dans leurs cérémonies religieuses.

    (source : wikipedia)

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"