• Les crop circles

     Découvertes extraordinaires 

    LES CROP CIRCLES

    les crop circles

    (Vue d'artiste : Ovni dessinant un crop circle - Les émanants) 

    Plus de 10 000 cercles de culture ont été signalés dans le monde entier, dans 50 pays différents. Ces étranges dessins dans les champs vont de simples cercles à des pictogrammes très élaborés. Le phénomène a été associé à des anomalies scientifiques, à des lumières étranges, et même à une activité OVNI…

      

    Un cercle de culture, ou cercle de récolte (qu'on appelle aussi parfois par le nom anglais, crop circle, ou par le néologisme agroglyphe), est un motif réalisé dans un champ de céréales (généralement de blé) par flexion des épis, dans le but de représenter diverses formes géométriques. Ces formes peuvent aller d'un simple cercle de quelques mètres de diamètre à des compositions de plusieurs centaines de mètres impliquant de nombreuses sections.

       

    Les premiers agroglyphes connus datent de la fin des années 1970, et leur création a été revendiquée un peu plus tard par deux anglais, Doug Bower et Dave Chorley[1]. Ils affirmèrent par là leur intention de faire une plaisanterie, inspirée par un canular réalisé en Australie en 1966.

    les crop circles

     

    les crop circles

    Bien que certains scientifiques et les zététiciens affirment que l'origine des agroglyphes apparus dans la campagne anglaise est maintenant connue, divers amateurs de phénomènes paranormaux continuent de mentionner de très nombreuses explications alternatives pour l'apparition des agroglyphes, comme des phénomènes naturels, des manifestations ufologiques ou des manifestations d'énergies.

    Le projet américain Guerre des étoiles, l'utilisation les lasers de puissance, et plusieurs complots comme, par exemple, le projet HAARP, sont aussi mentionnés. Certains scientifiques, plus prudents, se contentent d'étudier le phénomène sans prétendre en expliquer l'origine exacte. Le physicien néerlandais Eltjo Haselhoff, dans son ouvrage "Deepening Complexity of Crop Circles (Les Cercles dans les blés)", pense avoir apporté la preuve que certains crop circles, en raison de diverses particularités biologiques et physiques, ne pouvaient pas avoir été fabriqués de façon simple par des êtres humains (mystificateurs ou autres groupes utilisant des moyens rudimentaires tels que des planches et des cordes).

    Même s'il avance l'hypothèse de boules lumineuses pour expliquer des traces de radiations à caractère électromagnétique, il ne prétend pas pour autant connaître l'origine de ces boules. De son côté, le biophysicien américain William C. Levengood a effectué des expériences montrant des déformations anormales et jusqu'à ce jour inexplicables, selon lui, des noeuds des tiges de céréales situées à l'intérieur d'un grand nombre de crop circles. L'astronome Gerald S. Hawkins, quant à lui, s'est intéressé aux propriétés mathématiques extrêmement sophistiquées de certains crop circles, impliquant de la part des auteurs des figures géométriques en question un niveau de compétence élevé dans le domaine des mathématiques.

    (Source : Wikipedia)

    les crop circles

    berjshire berjshire

     L’Enigme des Crop-Circles

     

    les crop circles

    Les cercles dans les champs de blé

    En une seule nuit de 2001, plus de 400 cercles ont surgis dans un champs de blé de l’Angleterre couvrant près de 90 000 mètres carrés. Ces phénomènes ont lieu dans plus de quarante pays du monde sans qu’on en parle officiellement, sauf pour s’en moquer et faire passer ceux qui s’y intéressent pour de joyeux « doux-dingues ». Evidemment personne n’a l’explication logique à leur réalisation. Ils ne sont visibles qu’en les surplombant d’une colline ou vus d’avion. 

     

    Leur géométrie est parfaite, relevant de la « Géométrie sacrée » des Anciens, et leur complexité est parfois insondable. Il arrive qu’ils représentent des symboles connus et universels, et d’autres fois, ce sont des cercles et des formes semblant générer un mouvement vibratoire quand on les regarde, des sortes de symboles « cosmiques ». 

    Les personnes qui vont « à l’intérieur » de ces cercles ressentent des effets divers (maux de tête, vertiges, ou bien-être extatique, et les appareils photos et autres camescopes tombent en panne…). Des tour-operators y organisent des excursions en été, pendant la période de leur formation, soit de mai-juin à septembre.

    Ces dessins « émanent » la plupart du temps près d’anciens lieux de cultes druidiques, pour l’ Angleterre dans le Sussex, l’Oxforshire, et le WIltshire (colline du cheval blanc, Alton Barnes, Silbury Hill, Avebury…). 

    Les explications  vont bon train…cela va des essais de l’armée qui s’amuserait à faire des dessins dans les champs avec des appareils à micro-ondes (on se demande bien pourquoi près des lieux sacrés, et à quoi cela servirait ?), ou des petits plaisantins (et il y en a eu, c’est vrai, mais leurs oeuvres n’étaient vraiment pas réussies comparées aux « autres »…) qui créeraient ces formations dans la nuit avec des moyens on ne peut plus rudimentaires (ciseaux, serpes, etc…), et certains en quelques minutes… ? On a beau réfléchir…allez un peu essayer… ! Surtout que les épis ne sont pas « coupés » mais juste « pliés » sans faire de mal à la plante, et que la précision est absolument sans défaut ! Certains ont filmé ou photographié des mystérieuses « boules de lumière » (champs de plasma) se déplaçant à grande vitesse lors de ces formations… 

    Ensuite, on arrive à des « intelligences » qui « ne sont pas d’ici », et nous donneraient des messages à décrypter pour nous aider à évoluer dans la période actuelle…ou bien, que Gaïa, c’est-à-dire la conscience de Mère-Terre, ré-équilibrerait son énergie par ces créations vibratoires en des points stratégiques de la planète…Alors… ? Le mystère reste entier, espérons qu’on aura la solution bientôt ! Quel message ces cercles veulent-ils nous transmettre ? 

    En attendant, nous pouvons toujours les contempler sur l’excellent site : temporarytemples  et voir ce que cela nous suggère…car c’est vrai que cela paraît impossible de faire des dessins aussi merveilleux avec notre technologie « connue » actuelle…mais qui sait…. ?

    Cat

      

     Le message du  Crop-Circle Maya de 2004 

    Ce majestueux cercle de cultures de plus de 150 mètres de diamètre, matérialisé en Angleterre près du tumulus de Silbury Hill entre le 2 et le 3 août 2004,évoque irrésistiblement la symbolique des anciens calendriers mayas et aztèques. Il présente en effet sur son pourtour une suite binaire bien connue des anthropologues spécialistes de l’Amérique précolombienne. On en retrouve notamment des éléments sur le socle circulaire d’une statue du XVIème siècle représentant le dieu aztèque Xochipilli et découverte dans les années 1850 sur un versant du volcan Popocatépetl, près de Tlamanalco au Mexique.

    Xochi signifie fleurs ou végétation et Pilli signifie Prince. Dans la tradition maya-aztèque, Xochipilli est le dieu de la végétation, des fleurs et des récoltes, mais aussi celui de l’amour, de la beauté, de la musique et de la danse. La statue est faite d’une seule pièce, et d’après le grand anthropologue espagnol Carlos Barrios, qui a passé 25 années au Guatemala chez les Mam, ''les Gardiens du Temps'' selon la tradition maya, elle représente le dieu assis sur la Terre en train d’organiser et d’harmoniser les cycles du temps.

    Selon les Olmèques, les Mayas et les Aztèques, ainsi d’ailleurs que dans la tradition indienne et mésopotamienne, le temps n’est pas linéaire mais procède de cycles qui se répètent continuellement : de la même manière que les planètes, les systèmes solaires et les univers naissent, meurent et renaissent de leurs cendres, les particules du temps se répètent indéfiniment en s’enroulant autour d’elles-mêmes sur le serpent de l’infini.

     

    Tout comme la mort physique d’un être humain n’est qu’une sorte de passage, une ouverture vers une autre forme d’expérimentation de la vie par son âme, ainsi ce que l’on a appelé « la Fin des Temps » ou « le Jugement Dernier », c’est-à-dire la fin de notre monde, ne correspond en réalité qu’à une sorte d’aspiration, d’élévation et de projection de l’humanité vers la multidimensionnalité, vers une nouvelle octave fréquentielle sur la portance de laquelle nos limitations actuelles auront disparu.


    Or, les différents calendriers mayas-aztèques présentent tous l’année 2012 - et plus précisément la fin de l’année 2012 - comme marquant la fin du Cycle actuel, celui du « Quatrième Soleil », et le commencement d’un nouveau Soleil, le Cinquième, celui de l’Age Cosmique, Age dont on ne peut se faire aucune idée à travers nos repères actuels. C’est pourquoi l’extraordinaire cryptogramme de Silbury Hill, inspiré de ces calendriers, se réfère probablement lui aussi à cette échéance de l’année 2012.

    NOTA : on retrouve d’ailleurs cette classification du temps en 4 Âges non seulement dans les calendriers mayas et aztèques, mais également dans les Puranas de l’Inde antique et dans les tablettes chaldéennes. Les Mésopotamiens mentionnent la division cyclique du temps en 4 Shars, et les Puranas décrivent également une succession de quatre Ères, le Satya Yuga ou Âge d’Or, le Treta Yuga ou Âge d’Argent, le Dwapara Yuga ou Âge de Cuivre, et le Kali Yuga ou Âge de Fer, précédant le passage au Nouvel Âge d’Or. Ces Âges se divisent eux-mêmes en sous-âges. Ainsi, le Kali Yuga a son Âge d’Or, son Âge d’Argent, son Âge de Cuivre et son Âge de Fer, si bien que nous sommes actuellement sensés vivre les dernières heures de « l’Âge de Fer de l’Age de Fer » !

    Le chercheur britannique C. Lewis a passé des nuits blanches à essayer de comprendre le fonctionnement du système de mesures utilisé dans les anciens calendriers mayas et aztèques pour l’adapter au cryptogramme de Silbury Hill.

    Pour comptabiliser le temps, les Mayas utilisaient un système complexe de symboles basé sur des multiples de 20 (par exemple : 1 tun = 360 jours, 1 katun = 20 tuns et 1 baktun = 20 katuns). Ce système leur permettait de définir des périodes de temps colossales - plusieurs dizaines de milliers de nos années - avec un niveau de précision comparable à celui de nos secondes par rapport à nos journées.

    Selon Lewis, il ne fait aucun doute que le diagramme figuré sur ce crop circle d’un genre tout à fait nouveau indique une sorte de compte à rebours sur une minuterie en forme « d’horloge-calendrier » inspirée du modèle maya-aztèque.

    les crop circles

    - L’aile-aiguille du bas pointe vers le cadran externe et indique quel stade de notre Âge Solaire nous avons atteint. Elle touche pratiquement la zone de deux carrés pleins, ce qui signifie que le Quatrième Soleil (qui dure 5200 ans) est pour ainsi dire terminé.

    - L’aile-aiguille du haut pointe vers le cadran interne et indique notre position actuelle à l’échelon du quatrième sous-âge du Quatrième Soleil (qui dure quant à lui 520 ans). À la différence de l'aiguille du bas qui touche pratiquement la zone de deux carrés pleins indiquant le changement d'Âge, l'aiguille du haut en est un tout petit peu éloignée. En effet, le petit reliquat de temps avant le changement d'Ère, qui n’est pas visible sur le cadran externe parce qu’il couvre une période trop importante : 20.800 années, apparaît un peu mieux sur le cadran interne, parce qu’il représente une durée 4 fois moindre ; les détails y sont donc plus visibles.

    les crop circles

    On peut également s’étonner qu’il se soit précisément matérialisé quelques semaines avant la venue de plus grand cataclysme qu’ait connu l’humanité depuis des siècles ! N’y a-t-il pas là un message destiné à nous confronter à l’urgence de notre situation actuelle, urgence de se préparer à envisager les choses d’un autre point de vue.

    Ce mystérieux seuil, ce franchissement du Point Zéro en 2012, qui avait été prédit par les Mayas et qui vient, semble-t-il, d’être confirmé à Silbury Hill, pourrait donc désigner le palier au-delà duquel notre humanité s’éveillera enfin, manifestant individuellement et collectivement un grand « moment » de conscience et acceptant consciemment les changements à entreprendre.

    (Source : Ere Nouvelle)   

    les crop circles

    berlshire
    les dauphins
    berlshire
    fleur de vie
    shalbourne wiltshire
    ShowLCillingbourne Kingston
    berlshire
    berjshire
    les crop circles
    berjshire 
     

     VOIR AUSSI CES PAGES :

    Les crop circles de glace

    lieux-enigmatiques

    agroglyphes-vus-du-ciel

    les-nouveaux-crops-circles

    ondes-sonores-dans-les-crops-circles 

      

     Découvertes extraordinaires 

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"