• Les orbes ou les dimensions parallèles

    Mystère des ovnis

    Les orbes ou les dimensions parallèles 

    On peut les expliquer de deux façons ...technique et spirituelle...!

    Les orbes ou les dimensions parallèles

     

    Nos perceptions visuelles étant limitées à ce que l’on appelle la longueur d’onde du « spectre visible », nous

    percevons les mondes de l’invisible par un sens ou des sens qui n’ont pas encore été reconnus par la science. Les

    fréquences et les infra-sons, bien qu’étant hors de notre champ habituel de perception sont pourtant réels, et

    peuvent entrer dans le cadre des TCI dont nous avons parlé au chapitre 4, et du monde de l’Au-delà. Ceci nous amène à

    parler des Orbes (on dit UN orbe – de genre masculin), ces sphères de lumière qui apparaissent sur les photographies

    dans des circonstances souvent reliées à des actes spirituels ou intervenant dans des lieux sacrés. On les appelle aussi

    « émanations », mot provenant du latin ex mano voulant dire « sortant de la main », dont la signification actuelle

    serait plutôt « émergeant ou devenu apparent ». 

    Les orbes ou les dimensions parallèles

    Dans l’excellent livre intitulé « Les Orbes »139, une étude approfondie est proposée de ces mystérieuses sphères de

    lumière, incluant des explications physiques et rationnelles autant que techniques expliquant les photographies

    extraordinaires réalisées par leurs auteurs. Le Dr Miceal Ledwith, a été professeur de théologie systématique pendant

    seize ans en Irlande puis président d’université pendant dix ans. Il a été membre de la Commission théologique

    internationale constituée d’un petit groupe de théologiens de renommée internationale, chargés de conseiller le Saint-Siège

    sur des questions théologiques. Quant à Klaus Heinemann, c’est un physicien allemand, titulaire d’un doctorat en

    physique expérimentale qui a travaillé pendant de nombreuses années au département de recherche de la NASA en sciences

    des matériaux (UCLA – Université de Californie), et comme professeur-chercheur à l’Université de Stanford. Il est l’auteur

    ou le co-auteur de plus de 80 publications scientifiques. Il est fondateur et dirigeant d’une société de recherche scientifique,

    sous contrats avec la NASA, qui est spécialisée dans la mécanique des fluides numériques, le développement des

    matériaux et la nanotechnologie. Il s’est aussi intéressé au domaine de la purification de l’énergie et de l’eau solaire avec

    des moyens respectueux de l’environnement, et donne des conférences dans le monde entier visant à rapprocher les

    manifestations physiques du domaine spirituel. Leurs deux approches du phénomène sont très complémentaires et

    judicieusement assemblées dans leur ouvrage, où ils constatent que l’humain peut influencer le champ d’information qui

    l’entoure par sa seule intention, et produire l’apparition de phénomènes lumineux perceptibles par les appareils photos

    numériques aussi bien qu’argentiques, bien que les numériques semblent être plus à même de prendre des photos

    de ces émanations, car leur capteur est plus sensible au spectre lumineux du proche infrarouge où ils évoluent (à partir

    d’environ 700 nm). Ceux-ci révèlent alors d’autres formes de vies évoluant dans des réalités non perceptibles par nos sens

    habituels. Il semble donc bien « qu’il y ait davantage de choses dans les Cieux et sur la Terre… ». Ceci n’est pas une question

    de croyance ou de foi mais bien de physique. 

    Les orbes ou les dimensions parallèles

    Nous ne percevons que notre plan de réalité et désignons les manifestations qui nous semblent étranges

    par des termes tels que « fantômes, apparitions, etc… », mais un « habitant » d’un autre plan physique situé

    énergétiquement à un niveau plus élevé que le nôtre peut très bien nous percevoir également de façon peu nette et

    évanescente, c’est une possibilité à envisager, comme si nous sautions d’un monde à un autre ou d’une barre de

    l’échelle des fréquences à une autre, dont la plus basse serait notre réalité physique.

    Bien sûr, il faut être prudent car certaines circonstances comme des simples reflets solaires ou provenant d’une

    source lumineuse quelconque peuvent produire sur l’objectif des ronds de lumières qui ne sont pas des « vrais »

    orbes au sens « d’Etres des autres plans », comme ils l’expliquent en détails dans leur récit.

    Il est intéressant de savoir que notre vision ne nous permet de voir des images en tant qu’éléments séparés que

    si leur succession a au minimum un écart de 1/20ème de seconde. Si l’intervalle est plus court, nous les verrons

    comme une image continue en mouvement140. Comme les orbes se déplacent à très grande vitesse (300 à 750 km/h

    calculés pour certains), il est évident que nous ne pouvons pas les distinguer facilement dans notre vie de tous les jours.

    A moins que leurs déplacements s’intègre dans un schéma de délocalisation instantanée qui appartiendrait alors au

    domaine quantique, tout comme les apparitions « d’ovnis » qui semblent se dématérialiser devant les témoins en une

    fraction de seconde. Nous n’en sommes qu’au début de ces observations.  

    Les orbes ou les dimensions parallèles

    Nous pouvons comparer cela à un film au cinéma ou à la TV. Ce que l’on voit comme une bande d’images

    discontinue est en fait composée de milliers d’images et d’intervalles que vous ne voyez pas car ils défilent trop vite141.

    Ces réflexions sur le défilement de la lumière peuvent s’appliquer au temps et à nos perceptions du présent, du

    passé et du futur qui s’écoulent à des vitesses différentes. Notre temps présent semble continu alors qu’il est

    interrompu par des temps imperceptibles à l’état conscient, là où s’échangent des informations avec le passé et le futur.

    Ce qui donnerait lieu aux perceptions extra-sensorielles comme l’intuition, la précognition ou la rétro-cognition. Le

    principe est le même que pour une ampoule électrique dont nous voyons la lumière en continu alors qu’elle n’arrête pas

    de s’éclairer et s’éteindre cinquante fois par seconde car fonctionnant sur 50 hertz142.

    Techniquement, il faut savoir que tout rayonnement électromagnétique se compose d’une fréquence calculée en

    longueur d’onde, et d’une puissance représentée par son intensité. La gamme des couleurs visibles appelée « spectre

    visible ou optique », est la partie du spectre  électromagnétique visible par l’oeil humain dont la

    détection s’étend approximativement de la longueur d’ondes de 380 nm (seuil du violet) à 780 nm (seuil du

    rouge) (nanomètres, nm, soit un milliardième de mètre).

    C’est Isaac Newton qui utilisa pour la première fois en 1671 le terme « spectrum » signifiant en latin « une apparition,

    une apparence » pour le désigner. Les rayonnements ultraviolet (UV) ou infrarouge (IR) sont des rayonnements

    électromagnétiques, non visibles par les humains, et ne sont donc pas de la lumière à proprement parler. L’oeil humain

    possède une sensibilité maximale pour les rayonnements de longueur d’onde voisine de 555 nm correspondant à la

    couleur verte. Les auteurs nous disent143 que le domaine de fréquence où les orbes commencent à apparaître est celui de

    l’infrarouge dont la longueur d’onde est d’environ 1000 nm.

    Il faut faire appel au domaine de la physique et de l’atome pour comprendre l’apparition des orbes sur les photographies,

    principalement sur celles faites avec unflash. Dans ce cas, la fluorescence semble être la processus

    qui révèle ces manifestations. Il est indiqué dans le livre déjà cité en référence : « La fluorescence apparaît quand les

    électrons d’une molécule sont stimulés par un stimulus électromagnétique comme un photon. Quand les stimulis

    (photons/lumière) retombent, l’excitation de la molécule cesse, et elle retourne à un état de repos. Elle expulse alors les

    électrons qui ne cadrent plus en tant que photons avec cet état de repos, et cela crée un faisceau lumineux ».

    Autrement dit quand l’orbe est frappé par les photons lumineux du flash, il les absorbe, et les convertis en électrons

    dans sa structure. Quand le stimulus du flash cesse, l’orbe revient au repos, et expulse les électrons lumineux en

    surplus en tant que photons à une fréquence plus basse, qui est l’exacte différence entre « l’état excité » de l’orbe et son

    « état au repos ». Ce sont ces « électrons lumineux » ou « photons-lumière » qui vont être captés par l’appareil

    photo et enregistrés en tant qu’orbe si la longueur d’onde n’est pas au-delà de 1000 nm (proche infrarouge)144.

    Pour cette raison, il est conseillé de ne pas utiliser de dispositif anti-infrarouge pour prendre des photos d’orbes,

    et de posséder un appareil avec une vitesse d’obturation très rapide, car le retour de la fluorescence s’effectue un millième

    de seconde après le flash et doit donc entrer dans le champ de rapidité d’exécution de l’obturateur. L’appareil enregistre

    des émissions photoniques de basse fréquence se situant au-delà du seuil de la lumière visible. Il arrive aussi que des

    orbes soient visibles à l’oeil nu s’ils ont ramassé un nombre suffisant d’électrons suite à une session de plusieurs photos

    au flash. Ils peuvent aussi se présenter près de la même personne en des occasions très différentes et pas forcément

    spirituelles.

    Les orbes ou les dimensions parallèles

    Ces domaines de réalité et les couleurs des orbes se différencient par leur longueur d’onde de plus en plus courte

    (ou basse) à mesure que leur fréquence énergétique s’élève. En effet, l’énergie des photons de lumière se calcule en

    « électronvolts ». Pour donner un exemple de graduation d’après le tableau présenté en page 81 du même livre, audessus

    de la lumière visible se trouve l’ultra-violet qui a une longueur d’onde de 200 à 300 nm, il va de 3,33 à 5,00

    électronvolt, et une fréquence de 6,20 à 4,15 térahertz. La lumière visible s’étend d’environ 420 à 700 nm, soit 2,95 à

    1,77 électronvolt ce qui correspond à une fréquence qui va de 6,38 à 4,28 térahertz. Enfin, en-dessous de la lumière

    visible se trouve l’infrarouge qui se situe à 1000nm, 1,24 électronvolt et 3,00 térahertz. Donc, inversement, plus la

    longueur d’onde est haute (1000 nm pour l’infrarouge) et plus la fréquence est basse (3,00 pour le même infrarouge).

    Les ondes se mesurent en fréquence (soit au nombre de cycles par seconde). Les ondes électromagnétiques ne

    réagissent que sur des charges et courants électriques, mais les ondes gravitationnelles agissent sur toutes les formes de

    matière.

    Les orbes ou les dimensions parallèles

    D’après les expériences des auteurs, les énergies des défunts se situeraient plutôt dans le spectre de l’infrarouge

    ou de la lumière (fréquences basses ou courtes), mais pas dans celui des ultraviolets, ni gamma, ni rayons X (hautes

    fréquences). Les orbes de couleur rose, dorée ou argentée appartiendraient à un spectre de fréquences élevées et

    seraient des êtres qui ne se seraient jamais incarnés dans le plan physique, bien que tous soient des champs d’énergie.

    La question reste posée bien évidemment de savoir différencier les orbes les uns des autres, vu que leur couleur

    varie ainsi que leur forme, leur grandeur, et leur aspect. Sont-ils des « Esprits de la Nature », des êtres spirituels très

    évolués et donc sans matérialité, ou seulement un aspect de leur personnalité ? Sont-ils en permanence autour de nous

    sans que nous les percevions ? Cherchent-ils à prendre contact par le biais des photographies pour nous avertir

    d’un danger imminent, résultat des actions inconsidérées des humains sur notre planète Terre ?

    Source :  Extraits du livre du Dr Miceal Ledwith

      

    Une information sur les Orbes

    par : anneduquesne

     Pouvez-vous nous donner plus d'informations sur les orbes spirituels ?

    Ils apparaissent sur des photos et certains d'entre nous peuvent sentir leur présence. Veuillez nous dire qui ils sont, ce qu'ils veulent, et ce qu'ils font ici.

    C'est plus complexe que beaucoup d'entre vous veulent le croire. Comme nous l'avons mentionné, beaucoup d'entre vous se réveillent et commencent à réaliser qu'il y a dans ce monde des êtres différents qui ne sont pas de cette Terre. Ces êtres aident l'humanité à évoluer vers l’Amour et la Lumière. Parfois, ils aident en se mettant sur votre route, tout comme le font les gens, mais c’est toujours de l'aide et c'est toujours avec votre permission.

    Ces êtres viennent sous toutes sortes de formes différentes. Ils viennent dans des formes physiques comme les ET, mais il est beaucoup plus fréquent pour eux de venir sous des formes énergétiques. Les formes énergétiques d’êtres dans ce monde sont incroyablement nombreuses. Il y a des anges, des fées, des dévas de la nature et des nymphes ; il y a des animaux totems et des esprits des ancêtres, des guides et des protecteurs spirituels. Il y a énormément d’êtres énergétiques différents et ils sont incroyablement nombreux. La plupart des êtres énergétiques qui sont ici travaillent comme guides spirituels de l'humanité, et beaucoup d'entre vous sont en tain de s’éveiller à leur présence.

    Ce réveil suppose de réaménager vos six sens (oui, nous disons bien six !) pour vous permettre d'interagir avec ces êtres d'une manière plus consciente que jamais auparavant. Vous avez déjà été en interaction avec les anges et les autres guides spirituels à un niveau subconscient. Inconsciemment, vous êtes constamment en communication avec eux pour aider à déterminer le plus sûr moyen pour vous d'apprendre vos leçons, pour vous conduire toujours au bon endroit au bon moment afin d’accomplir votre destinée. Vous êtes constamment en communication au niveau spirituel.

    Le réveil qui se produit grâce à l’Illumination ranime chez beaucoup d'entre vous un don de vision élargi. Les connexions entre vos yeux physiques et votre cerveau physique sont refaites afin de vous permettre de visualiser davantage que ce qui était possible avant. Exactement comme avec toute nouvelle forme de vision, au début, c’est flou. C’est la vision d’un nouveau-né, et cela se produit pour vous lorsque vous apprenez à voir quelque chose qui ne vous était pas visible auparavant. Au début ces connexions entre vos yeux et votre cerveau sont si élémentaires que vous ne pouvez pas faire ressortir les différences subtiles, ou même moins subtiles, entre les différents êtres que vous rencontrez.

    Quand des êtres humains captent des orbes sur un film, ou lorsque vous êtes en mesure de les voir ou de sentir leur présence, ce que vous voyez ou détectez pourrait être l'une des centaines de différentes sortes d'êtres. Ça pourrait être un ange, une fée, un esprit animal, ou d'innombrables autres sortes d'êtres. Ce que c’est, ou qui c’est, dépend de ce que votre âme a appelé à entrer en relation avec vous à ce moment-là. Ce que vous avez tendance à voir, c'est une boule de lumière circulaire, parce que c'est le message que votre œil est capable de transmettre à votre cerveau et ce que votre cerveau est capable de concevoir en réponse à ce que vous voyez. C'est l'image rudimentaire que vous êtes en mesure de traiter à ce stade du début de l'expansion de votre vision.

    Tandis que vous continuez à développer votre conscience, chacun d'entre vous utilise des choses comme la foi et l'intuition. Vous utilisez aussi la logique et le raisonnement pour aboutir à des conclusions nouvelles sur la réalité. Vous allez continuer à développer cette connexion entre votre œil et votre cerveau qui vous permet de voir plus qu’auparavant. Beaucoup d'entre vous l'ont déjà fait et beaucoup d'entre vous ont même franchi l'étape suivante. Certains d'entre vous sont capables de voir différents contours, des couleurs et des formes différentes. Certains d'entre vous sont en mesure de voir l'aura d'énergie autour d'autres êtres humains. Certains d'entre vous peuvent faire la différence entre les différentes sortes d'êtres, et certains d'entre vous sont en mesure de voir les possibilités de ce qui est à venir.

    Vous êtes en mesure de voir beaucoup de choses, pas seulement comme une visualisation dans votre esprit, mais réellement, en utilisant vos yeux physiques et vos nerfs optiques.

    La majorité d'entre vous est au début de la construction de cette nouvelle connexion. À ce stade, ce que vous voyez ce sont des orbes. Les gens aimeraient croire que les orbes sont d’une seule catégorie. Que tous les orbes sont le même genre d’êtres, mais en réalité les orbes peuvent être votre façon de voir un ange ou un esprit animal, ou tout autre sorte d'être énergétique. Ce que vous verrez est un orbe, parce que c'est ce que votre œil est capable d’enregistrer. Vous aurez besoin d’écouter votre cœur et d’écouter votre intuition et d'utiliser votre clairvoyance quelle qu’elle soit, pour déterminer quel genre d'être est là et quel message ou quelle énergie il vous apporte.

    Il est extrêmement important que vous jouissiez du moment où vous voyez des orbes. C’est un nouveau commencement magique, et les orbes sont le signe de votre progression. Ils sont à célébrer, car la vision d'orbes est destinée à apporter une expérience de joie, d'amour et d'excitation. Ne cherchez pas à sauter ce stade. Tout comme un enfant est curieux et très heureux du lent développement des formes et des couleurs, autorisez-vous le même délice avec ce que vous voyez. Ayez foi dans le futur développement de votre vision dans un timing qui sera parfait pour vous.

    En fin de compte cela devrait être vraiment amusant. Ceux d'entre vous qui peuvent voir les orbes sont à la pointe de l'humanité dans le développement de cette nouvelle technique. Dans le passé, il aurait fallu aux humains plusieurs générations pour faire évoluer une nouvelle aptitude de leurs yeux, mais il est vraiment possible pour chacun d'entre vous de développer cela dans la génération actuelle. C'est la rapidité avec laquelle vous avancez tous désormais. Certains d'entre vous vont développer cette aptitude plus que d'autres et il ne sert à rien de juger. Ce que vous voyez dépendra simplement de ce que vous avez été appelés à faire. Amusez-vous ! Tous les êtres que vous voyez en tant qu’orbes sont bénéfiques. Ils apparaissent comme de la lumière, car ils sont une manifestation de Lumière et d'Amour. Amusez-vous, étreignez la magie qu'ils apportent et prenez plaisir à cette phase d'enfance et de magie et de mystère qu’ils recèlent. C’est une période délicieuse sur la Planète Terre !  

    (Source : anneduquesne

     

    Avec l'aimable autorisation de Dane : tyron29.

     Le livre de Marie Emilia Vannier relate de la "montée des âmes",

     dont les traditions religieuses nous parlent concernant les temps actuels.

    Certaines orbes seraient des âmes errantes qui surgissent en cette fin de

    cycle temporel. Des signatures d'entités (ou de consciences)  qui étaient

    jusqu'alors bloquées entre deux dimensions (deux niveaux de conscience).

    Elle se réfère à St Paul qui dit dans sa première lettre aux Thessaloniens

    (th-4 - 13 à 18) : "Les morts se lèveront les premiers. Ensuite, nous les vivants restés là, nous serons enlevés ensemble avec eux dans les nuages pour rencontrer le Seigneur dans l'air". 

     

      

      

    Les ORBES par  Daniel Meurois

    « Je ne sais si certains d'entre vous l'ont remarqué de leur côté depuis quelque temps Un phénomène lumineux bien particulier se manifeste de plus en plus souvent sur des photos prises avec de petits appareils numériques.

    Quelques amis, des proches et moi-même en avons récemment fait et continuons d'en faire l'expérience. Il s'agit essentiellement de l'apparition de sphères lumineuses semblables à de petits médaillons fort bien dessinés. Certaines vont jusqu'à évoquer des mandalas. Apparaissent aussi, bien que plus rarement, des sortes de triangles isocèles naissant, dans l'espace, de l'assemblage de trois points lumineux. Tout cela sans oublier, enfin, des formes plus indéterminables, moins régulières, mais sur le déplacement desquelles il semble possible d'intervenir. En appelant ces dernières, on peut parvenir à les faire se rapprocher d'une main tendue, par exemple. 

    Il est à noter que les appareils numériques les plus sophistiqués ne paraissent pas capables de capter de telles images. On m'a dit à ce propos que leur technologie diffère de celle des petits appareils classiques que chacun glisse dans une poche ou un sac à main et que cette différence en est sans doute l'explication.  

    Bien sûr, la première réaction de chacun face à de tels clichés est de se dire qu'il s'agit tout bêtement de reflets ou d'imperfections de la photo dus à un problème technique ou encore à l'éclairage. Cependant, leur observation, si elle est honnête, nous permet de nous rendre rapidement compte qu'il ne s'agit en aucun cas de cela mais bien de manifestations lumineuses authentiques.  

    L'expérience en a été faite récemment en un même lieu, au même moment, avec des appareils différents et des photographes différents placés selon des angles multiples. Les photos qui en résultent montrent les mêmes sphères et les mêmes mandalas en suspension dans l'espace, donnant la sensation de danser autour de certaines personnes. 

    Ces manifestations lumineuses sont de tailles très diverses, de plusieurs intensités aussi et s'avèrent transparentes puisqu'on aperçoit derrière nombre d'entre elles la continuité du décor d'un mur, d'un objet ou encore une personne. 

    Je dois ajouter qu'il faudrait être incontestablement de mauvaise foi pour n'y voir qu'une anomalie technique ou le jeu d'un quelconque ¨hasard¨, d'autant plus que la qualité des bulles de lumière et des mandalas photographiés ainsi que leur nombre varie considérablement non seulement d'un lieu à l'autre mais aussi en fonction de l'activité qui a cours ou a eu cours en ce lieu. 

    La musique, par exemple, surtout lorsqu'elle génère un espace sacré, harmonieux ou simplement joyeux semble particulièrement propice à susciter des mandalas et des sphères de lumière. Il en est de même d'une atmosphère de méditation ou de soins de nature énergétique. 

    En se livrant à un peu de recherche et d'expérimentation, on s'aperçoit que ces ¨lumières¨ ne se manifestent pas toujours spontanément dans des endroits ou lors de circonstances qu'on peut qualifier de profanes mais qu'elles ont plutôt tendance à se laisser photographier si on les sollicite intérieurement. 

    On peut donc parler '¨ïntelligences¨ en ce qui concerne au moins certaines d'entre elles puisqu'elles réagissent à nos appels du dedans. 

     

    En réfléchissant à tout cela et en multipliant les observations, il me paraît sûr que ces manifestations sont de plusieurs natures. Certaines proviennent sans conteste d'empreintes psychiques laissées en un lieu par ceux qui l'ont habité ou qui l'habitent encore de façon intense. D'autres, plus élaborées, peuvent être qualifiées de ¨sceaux vibratoires¨ émanant de présences protectrices. D'autres enfin témoignent d'autres présences, plus observatrices, visiblement attirées par l'activité et les préoccupations qui emplissent et nourrissent le lieu.

     Je me promets, en ce qui me concerne, de mener une étude plus approfondie de la question, notamment avec les capacités naturelles dont la Vie m'a doté. Ce qui je puis ajouter aujourd'hui, c'est qu'il est pour moi évident que des phénomènes de ce type et d'autres encore, bien plus significatifs, ne font que commencer à être perceptibles par nous même si nous avons encore besoin de l'aide d'un peu de technologie pour les mettre en évidence aux yeux de tous. 

    Ces expressions émanant de plusieurs formes de vie parallèles à la nôtre sont bel et bien à mettre au nombre des signes avant-coureurs de ce que j'ai appelé depuis fort longtemps l'éthérisation de notre planète. 

    En fait, nous sommes progressivement en train d'assister à l'éclosion de ¨ponts vibratoires¨ ou de ¨sas entre différents niveaux d'existence. Notre monde devient ainsi de plus en plus poreux à la présence simultanée d,autres plans, d'autres expressions de la réalité et, par là-même, à la révélation visible du phénomène de la Vie sur d'autres niveaux de conscience que celui que nous connaissons. 

    Bien sûr, tout cela fera d'abord éclater de rire tous ceux, fort nombreux, dont le mental demeure cloisonné. Et puis après ? Quant à nous, il nous faut, à l'aube du grand tournant que nous nous préparons à vivre, repousser nos frontières intérieures, nous dilater et oser poser un regard nouveau sur l'infini de notre univers. Nous nous tenons sur le seuil d'un grand Portail. 

    Il se peut que, dans notre quête et nos inévitables tâtonnements, nous nous trompions parfois mais quelle belle aventure que celle de la Conscience qui, sans limite, se découvre enfin ! L'Amour de la Vie en est déjà la première résultante. 

     

    ADDITIF 

    Depuis la parution de cet article, j'ai reçu quelques témoignages abondant dans le sens de mes observations et réflexions. J'en ai reçu d'autres aussi provenant d'une ou deux personnes - que je remercie pour leur apport à la clarté du sujet - et qui évoquaient ce qu'on appelle le phénomène des Orbs. Les Orbs sont ces petites bulles de lumière que les appareils de photo numériques captent parfois, mettant ainsi en évidence de la poussière ou des gouttelettes d'eau en suspension dans l'atmosphère. Il va de soi que je ne conteste pas la réalité d'un tel phénomène que tient bien évidemment de la réflexion de la lumière. Il convient donc d'être très vigilant lorsque quelque chose de ce type se manifeste sur un cliché numérique. Il ne s'agit pas de se raconter des histoires.

    En ce qui concerne les photos que j'ai mises en évidence et les circonstances dans lesquelles elles furent prises, je demeure cependant convaincu que le phénomène est différent et témoigne bel et bien de présences issues d'un plan vibratoire parallèle au nôtre. En effet dans nombre de ces cas, ces sphères, dont certaines évoquent des mandalas bien construits répondaient à la parole, à la pensée humaine - c'est-à-dire à l'activité psychique - s'approchant ou s'éloignant en fonction de la demande. Il y a aussi ces formes irrégulières réagissant intelligemment à l'appel au bout de quelques secondes Après étude plus approfondies certaines apparaissaient ou disparaissaient pratiquement à souhait et comme par jeu. 

    Que penser par ailleurs du singulier triangle lumineux sélectionné parmi mes exemples ? Celui-ci fut présent une autre fois pour, l'instant d'après, se métamorphoser soudainement en une sorte de volute ou de serpentin. Peut-on raisonnablement y voir des poussières en suspension ? 

    Encore une fois, mon intention n'est pas de susciter des considérations ésotérico-mystico débridées et dérapant vers la culture du fantastique ou du paranormal. Seule la compréhension des ¨choses de l'esprit¨ me motive. Si, d'aventure, je m'intéresse parfois à certaines manifestations ce n'est que dans l'espoir d'alimenter une réflexion de nature spirituelle quant à la vastitude et à la beauté de notre univers. Certainement pas pour ¨vendre du rêve¨ ni alimenter des polémiques. 

    La discussion que ce que j'ai appelé les ¨présences en lumière¨, suscite - en dehors d'inciter à la prudence - met néanmoins en évidence une particularité de notre société. Cette société est en effet devenue capable de générer technologiquement tous les effets visuels ( ou sonores ) possibles et imaginables. Elle peut tout truquer. C'est un talent dont on peut s'émerveiller à travers les arts de l'audio-visuel mais un talent qui engendre aussi une contrepartie plutôt triste : Celle de nous pousser à croire que, finalement, tout n'est jamais que trucage, illusion ou supercherie. 

    Je dis que cette contrepartie est triste parce qu'elle ferme la porte à tout ce qui est du domaine de la conscience, avec tout ce que cette conscience contient de voies d'accès à des univers et des dimensions insoupçonnés. Puisqu'on peut créer de toutes pièces de ¨faux univers invisibles et parallèles au nôtre¨, pourquoi donc s'intéresserait-on au fait qu'il puisse en exister de ¨vrais¨, engendrés par la Nature et les formes de conscience qui habitent celle-ci ? »

    Source : essania 

    VOIR AUSSI CETTE PAGE : 

     recherches-mysterieuses

    Tous les sujets de "Mystère des Ovnis"

    1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

     31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60

      61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90

      91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114

    115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129


    Mystère des ovnis
     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"