• Nos légendes parlent des extraterrestres !

    Observations et symboles

    Nos légendes parlent des extraterrestres

    LES LEGENDES

    Pour celui qui, dans le cadre de ses enquêtes, se sera intéressé aux légendes, il aura remarqué que les aspects paranormaux jouent un rôle crucial dans un grand nombre d'entre elles. On y retrouve des indices sur le phénomène OVNI ainsi que sur des "visiteurs" qui semblent déjà avoir joué un rôle important pour nos ancêtres.

    Le problème de ces récits se trouve dans leur interprétation populaire. D'innombrables récits traitent de "changement de lieu" et "d'enlèvements" par des créatures surnaturelles. Les enlevés se retrouvent soudain dans un autre endroit et ne savent plus de quelle manière ils y sont arrivés:

    "Quelque chose d'étrange s'est déroulé pour Josef Ostler en l'an 1815. On célébrait un mariage au temps du carnaval, dans le lieu dit Gabelerwirt où Josef habitait. Il rentrait chez lui à 11 heures quand il a été soulevé dans les airs et rendu invisible. Les eaux, les fossés et endroits dangereux des environs ont été fouillés en vain, jusqu'à ce qu'il réapparaisse enfin après douze jours. Lorsqu'on lui demanda où il était allé durant tant de temps, il ne donna comme réponse qu'il était à Engadin (canton suisse) et parmis des gens qu'il ne comprenait pas. C'est avec difficulté qu'il a réussi à se faire comprendre et qu'on lui a indiqué le chemin du retour et c'est avec grand peine qu'il a enfin rejoint son village après douze jours. Nous n'avons rien appris de plus par cet homme bien vu, sa fiancée non plus. Il a été enterré avec son secret en 1851."
    [Source: Alexander Schöpner, Légendes de Bavière, 3ème tome, Editions Weltbild, Ausburg, page 201].

    Celui qui s'attend à avoir de plus amples informations sur les événements décrits dans ces légendes sera déçu. Toutes les personnes concernées ne se sont pas enfermées dans le silence comme dans le cas que nous venons de citer. Au lieu de laisser la parole au témoin, les événements sont expliqués selon le "codex de morale" de l'époque. Il ou elle aurait vécu une vie négligente et aurait été emmené par le Diable. Même le braconnage est cité volontiers comme raison de l'enlèvement. Nous n'apprenons malheureusement rien d'autre sur le fond de ces expériences, on peut seulement constater que déjà, dans le passé, des personnes étaient enlevées par des créatures "exotiques".

    J'ai, pour ma part, laissé tomber bon nombre de légendes dans lesquelles on retrouvait des discours moraux. Cela ne joue aucun rôle de savoir si un cocher ayant observé un objet inhabituel travaillait le dimanche où s'il avait été à l'église. Avant que nous ne retournions dans le passé, nous devrions tout d'abord savoir ce qu'est une légende et ce qu'elle signifie pour nous.

    LES LEGENDES

    Légende - des récits basés sur des faits réels ?

    Selon la définition du lexique virtuel "Discovery 2000" de Bertelsmann, une légende est : un récit oral basé sur des faits réels ou un événement s'étant réellement déroulé; le récit se trouve constamment transformé et embelli au cours du temps. La matière ou le motif d'une légende peuvent être repris par d'autres peuples et cultures, sera habituellement mélangé à des paysages, des époques, des particularités et des allusions différentes. Les acteurs privilégiés d'une légende sont les géants, les nains, les elfes et des héros surhumains. Les légendes naturelles rapportent à leur façon d'étranges événements ou phénomènes naturels. Les légendes sur les générations se basent sur l'origine et une histoire d'une lignée connue. Les légendes sur les héros embellissent les exploits de grands hommes et se forment en général de plusieurs légendes ajoutées les une aux autres (par. ex. Dietrich von Bern).

    Partagez cette page sur facebook



    Barriques, boules et autres objets exotiques

    " Un roi franc avait douze enfants (adolescents) qui furent nommés "les élèves allemands" et portaient tous le noms de Johannes. Ils voyageaient sur une "assiette de chance" (en allemand: "Glücksscheibe" traduit mot pour mot :assiette ou disque de chance) à travers tous les pays et pouvaient savoir ce qui s'était passé dans le monde entier durant les dernières 24 heures. Mais le Diable faisait tomber chaque année un de ces enfants du disque et l'emmenait avec lui."

    [Source: Les frères Grimm, légendes allemandes, Tome 1, Editions Dietrichs, Munich 1993, page 276]

    LES LEGENDES

    Ce récit historique assez impressionnant, nous fait douter que le phénomène OVNI ait débuté en 1947, avec l'observation de Kenneth Arnold. Nous n'avons malheureusement pas plus de détails sur ces "élèves allemands" qui volaient sur une "assiette de chance" à travers tous les pays. Nous remarquons toutefois une chose : le phénomène OVNI est constaté depuis très longtemps dans le passé. Naturellement, l'interprétation a été adaptée encore une fois à l'environnement socioculturel, ce qui se retrouve la description des objets observés. On ne parlait pas à l'époque de vaisseaux ou d'astronefs, mais par exemple de "tonneaux" ou de "barriques" qui compliquaient bien la vie de certains:

    "Un soir, un homme de Petersdorf partit de Wichstadel sur le chemin nommé Scheibenweg pour rentrer chez lui. Soudain, il vit un tonneau aux yeux de feu devant lui. Il rebroussa chemin et voulait repartir vers Wichstadel, mais le monstre était à nouveau devant lui. Il s'est donc retourné pour aller vers Petersdorf, le tonneau dégringola encore une fois devant lui. Il chercha alors quelque chose dans sa poche et en sortit un chapelet qu'il jeta sur le monstre qui disparu aussitôt. Il chercha ensuite son chapelet, celui-ci avait aussi disparu. D'autres personnes, semble-t-il, avaient rencontré ce monstre sur ce chemin."

    [Source: Leander Petzoldt , Légendes de l'acienne Autriche, Tome 1, Editions Diederich, Munich 1994, page 127]

    Ce récit reflète également l'interprétation classique de l'Inconnu qu'on voit dans les yeux qui est de suite jugé de façon négative et doit être immédiatement chassé par quelque chose de saint. Il est intéressant de constater la disparition de l'objet sans laisser de trace, tout comme les OVNIs de nos jours. L'aspect non-physique de cette apparition est également présente dans le récit suivant:

    "Il est difficile pour les charretiers qui, de nuit, mènent leur voiture de Eichstädt à Ingolstadt ou Neuburg et doivent passer le sentier étroit nommé "Weingasteig". Le compteur a entendu lui-même le récit d'un charretier mort depuis. Il passait une fois ce sentier étroit quand de grosses barriques, plus hautes encore que sa charrette chargée, sont arrivées face à lui en roulant. Les chevaux s'énervaient et voulaient sauter de côté, il réussi avec grand peine à les tenir lorsqu’il vit stupéfait que les barriques passer à travers lui, ses chevaux et sa voiture sans causer aucun dommage. Ce même homme a raconté aussi qu'à plusieurs reprises, en descendant le sentier, un mystérieux personnage est venu à sa rencontre et s'est assis à l'arrière de sa charrette. Bien qu'elle soit vide, les chevaux avaient eu à chaque fois grand peine à remonter la pente."

    [Source : Alexander Schöppner, Légendes de Bavière, Tome 3, Editions Weltbild, Ausburg 1990, page 164]

    Il est intéressant de retrouver le scénario classique des observations d'OVNI actuelles. On ne remarque pas seulement des "barriques métaphysiques" mais également la présence d'un "mystérieux personnage". On retrouve là, la dualité ufologique, objet & créature, comme dans le cas suivant et un scénario presque typique des RR3:

    "Un charretier voulait atteindre un village un soir. Les quatre chevaux allaient bon train, les roues craquaient et le charretier avait fort à faire pour tenir la cadence. Toutefois, il lui semblait que le sol avançait et que sa charrette reculait. Il pouvait voir devant lui les même pierres sur lesquelles sa charrette venait de rouler l'instant d'avant. La croix, éloignée de 10 pas environ restait à la même place, peu importe la peine qu'il se donna à fouetter ses chevaux essoufflés et suants. Soudain, un tonneau lançant des étincelles se trouva à côté de sa charrette. Les pierres sur lesquelles la voiture avait roulé ne revinrent pas, la croix se rapprocha et le village qu'il voulait atteindre fut visible. Le charretier, effrayé, fouettait les chevaux de plus belle pour échapper à ce compagnon flamboyant. Mais celui-ci a tout à coup dérivé non loin du village, a heurté un arbre dans un bruit assourdissant et a disparu. Un homme noir est apparu au même endroit puis a disparu aussi. Après avoir atteint le village, le pauvre charretier n'a pu prononcer une parole durant trois jours et il est mort l'année qui suivit, justement le jour où, une année plus tôt, il avait vu l'apparition."

    [Source: Norbert Englisch, Légendes de Böhmerwald, Editions Diederich, Munich 1994, page 32]

    Le plus intéressant dans ce récit n'est exceptionnellement pas l'objet ou l'"ufonaute" observés mais le fait qu'on retrouve le facteur Oz qui rend cette affaire si dramatique parallèlement à certaines observations d'OVNI actuelles. Le facteur Oz est un état décrit par l'ufologue britannique Jenny Randles, un "changement de réalité" que beaucoup de témoins ressentent lors de rencontres rapprochées. Ils ressentent une modification de leur environnement comme s'ils se déplaçaient dans d'autres dimensions ! Comme notre charretier qui avance toujours et encore mais semble rester sur place, cela nous donne une preuve intéressante de réalité de ce phénomène et de de son intemporalité. En plus des "tonneaux" décrits fréquemment des objets sphériques mystérieux ont joué aussi un rôle dans les récits historiques :

    "Des boules et des balles ardentes ont été vues ici et là, également au château du Tann. Le directeur est assis là avec sa famille quand un cri d'effroi se fait entendre. La porte est ouverte brusquement, les doméstiques entrent précipitamment dans la pièce, très pâles et racontent: ils étaient assis ensemble, en train de tricoter et de filer lorsque soudain, une grosse boule ardente est tombée du plafond et a frappé la table, renversant la lampe."

    [ Source : Paul Quensel, légendes de Thurin, Editions Diederich , Munich 1991, page 272]

    Dans un autre passage on parle de la "boule de la plainte" : "La plainte est décrite comme une femme âgée et maigre qui se sert, comme la plupart des démons, comme outil de son préjudice, de la boule du destin. Si on entend, vers minuit, rugir cette boule décrite dans une maison on doit se préparer à un malheureux événement. Si on est en haut d' un escalier et qu'on regarde en bas, on voit souvent une pelote informe, jetant des étincelles bleues, tantôt ressemblant à une boule, tantôt à un tronc, monter vers nous de marche en marche."

    "Dans un village de la région de Heide, un soir, un père était assis près du lit de sa fille malade. A sa consternation, un objet noir est tombé tout à coup du plafond. C'était une boule noire tournant sur elle-même et se précipitant sur lui . Le vieil homme a reconnu la boule du destin de la Plainte et a décidé de s'opposer à celle-ci en montant en toute hâte sur une chaise, pour être épargné. La boule a tourné furieusement dans la pièce puis a disparu sous le lit de la malade."

    [ Source pour les deux récits : Leander Petzoldt, légendes de Burgenland , Editions Diederich, Munich 1994, page 100]

    LES LEGENDES

    La "boule du destin" de la Plainte roule probablement encore à notre époque et semble aussi avoir développé une préférence pour le phénomène des enlèvements extraterrestres. Mon défunt collègue, Johannes Fiebag, a publié dans son livre "contact" [ maison d'édition Langen Mueller, 1994 ] le cas d'une enlevée potentielle qui a vécu quelque chose, qui ne nous apparaîtra maintenant plus du tout aussi inconnu. Elle écrit :

    "Je me suis à nouveau éveillée. Je crois avoir vu quelque chose ressemblant à une balle sombre rouler dans ma chambre en décrivant des virages puis, après avoir fait le tour de la pièce, elle a disparu. Je crois qu'elle faisait du bruit ressemblant à celui d'un moteur."

    Remarquons que ce dernier récit ne date pas d'un passé depuis longtemps oublié, mais vient d'une expérience d'enlèvement par extraterrestres prétendument "moderne". Il semble aujourd'hui encore à peine possible de diviser de façon uniquement sélective le contenu des expériences, puisque les paramètres UFO se manifestent en association avec les phénomènes paranormaux dans les cas de "visites" !

    Une "invasion de boules" doit s'être produite dans la région de Schlesien il y a très longtemps, on retrouve là plusieurs indices sur sa propagation:

    "Une créature de forme sphérique, ni homme ni animal, enveloppée comme un nouveau né dans des loques grises est venue une fois chez le paysan Scholz de Groß Stoeckigt pendant le dîner. Un nez ressemblant à un bec et courbé ressortait du visage et ses yeux étaient enflammés comme du charbon ardent.
    Sans pieds ni mains visibles, elle était là, muette. Puis elle a tout à coup fait demi-tour et est sortie dehors, disparaissant dans un pâturage."

    "Une forme avec un long nez est apparue une fois à un cordonnier et l'a effrayé. C'était une apparition étrangement enveloppée dans des loques, avec un nez étonnement long. Le cordonnier a pris son marteau et l'a lancé sur la fenêtre pour la frapper, ce faisant, il a perdu l'équilibre et est tombé sur le lit derrière l'estrade. C'était sa chance, car cette chose entrait déjà par la fenêtre et planait sur l'estrade. Un esprit des champ, ou une chose semblable, est apparu aussi sur les champs de Sandhübler, beaucoup plus grand qu'un homme naturel, habillé de morceaux de toile et s'agitant dans les airs."

    [ Source :Will-Erich Peuckert , Légendes de Schlesisch , Editions Diederich, Munich 1991, pages 186 et 260 ].

    On ne peut dire précisément ce qu'étaient ces étranges objets sphériques. Un fait est cependant établi, on avait (et on a toujours) à faire à des appareils "multifonctionnels". Ils servent de moyen de transport afin de kidnapper des hommes .

        

    Les deux légendes autrichiennes suivantes, documentent cela :

    "A Schweiger ce qui suit est raconté : une nuit, le grand-père (traduction incertaine : soit "le grand-père Schneider" ou bien "le grand-père du couturier") qui allait à Reichenbach et avait alors un parapluie à la main , a vu une boule ardente descendre du ciel.. Elle s'est brisée et un homme est apparu et a suivi le grand-père. Dès que celui-ci a essayé de le chasser avec son parapluie, l'homme lui a sauté par dessus la tête et à Reichenbach, il a enfoncé la porte de la maison" "Il est arrivé la chose suivante à deux filles qui rentraient chez-elles: quand elles sont arrivées au croisement, une boule ardente a roulé vers elles. Une des filles s'est sauvée, l'autre est montée sur un arbre. Les vêtements de cette fille tombèrent de l'arbre et elle-même disparu sans laisser de trace, on ne l'a jamais retrouvée."

    [Source pour les deux rapports : Leander Petzoldt, légendes de la Basse-Autriche,Editions Diederich, Munich 1992, pages 253 et 254 ]

    LES LEGENDES

    Des rencontres avec des créatures étranges

    Des rencontres avec des créatures étranges et des objets peu orthodoxes se sont déroulées et n'ont pas toujours été tout à fait inoffensives pour les hommes et les animaux. Il y a justement dans la recherche ufologique moderne des indices nous montrant que les "autres" ne sont pas toujours bien intentionnés. Mais nous ne voulons pas représenter ici l'état actuel de la recherche ufologique, nous voulons plutôt savoir si de tels événements fâcheux se sont déroulés de façon semblable dans le passé. Et on peut répondre positivement à cette question :

    "Un paysan conduisait tard son chargement de vin en passant par la Leithagebirge. Pendant qu'il marchait près de sa charrette en sifflant un air joyeux, il vit soudain une boule de feu rouler vers lui. Préoccupé pour ses chevaux, il attrapa son bâton et cria à l'attention de cette chose dansant devant lui :"si tu roules vers moi, je te bat comme une citrouille!" La boule ne se préoccupa pas des cris de l'homme et, lançant des étincelles, contourna sa voiture de sorte que le paysan eu les cheveux dressés sur la tête et qu'il poussa ses chevaux à avancer plus vite pour s'éloigner de cet endroit surnaturel. La boule s'est perdue dans un champ juste avant le prochain village. Soulagé, le paysan s'arrêta devant l'auberge du village et y raconta son aventure. L'assistance se moqua de lui. On retrouva, quelques jours plus tard, le paysan et ses chevaux au même endroit où la boule lui était apparue,sous les débris de sa charrette. Ni les chevaux ni l'homme n'avaient de blessures, seul le tablier de du paysan était troué par le feu."

    [ Source: Leander Petzoldt, Légendes du Burgenland, Editions Diederich, Munich1994, page 101].

    Un incident dramatique s'est également déroulé de façon semblable en Saxe:

    "Le juge Moses Schmid de Sebnitz était un homme extrêmement énergique et fier. Un soir avant l'épiphanie, il se rendit pour affaires à Neustadt. Il chevauchait encore et se pressait à la nuit tombée par le chemin le plus court, mais le plus difficile aussi, celui de Ruhebänke. Alors qu'il atteignait un petit étang, son cheval s'est soudain immobilisé, tremblant. Impossible de le faire bouger malgré les rappels de son maître. Schmid vit une "chose" grise planer sur la route qui lui faisait signe. De colère et de crainte il frappa son cheval de sorte que celui-ci fit un bond et désarconna son cavalier. L'homme d'affaires sentit une main glacée toucher son dos. Il a continué certes son voyage vers Neustadt, mais est rentré extrêmement fatigué. Son corps entier était couvert de boursouflures jaunes. On a retrouvé son cadavre le lendemain."

    [Source: Autorenteam, „Der böse Advokat“, Editions Dausien , Hanau 1986, page 253]

    LES LEGENDES

    Le phénomène n'a cependant pas été seulement mortel pour des hommes de temps à autres, mais également pour les animaux qui ont du également payer de leur vie leur contact involontaire avec les "autres". On retrouve, dans le passé, des processus tout à fait semblables aux mutilations actuelles :

    "Mon grand-père a travaillé, après la deuxième guerre mondiale à la ferme Pfaffenschlag-Hof à Krippersberg. Ma mère allait souvent le voir après l'école. Mon grand-père la renvoyait à temps à la maison afin qu'elle soit à Duggendorf pour l'heure de la prière.Le chien de ferme l'accompagnait. Une fois, alors qu'elle se trouvait sur le chemin du retour et entrait dans la forêt, elle vit un grand homme noir portant une cape devant elle. Ses yeux brillaient. Le chien grogna et se jeta sur lui. Ma mère prit peur et se sauva. Le chien ne revint pas cette nuit-là à la ferme. On le chercha le lendemain et on ne retrouva plus que quelques morceaux de l'animal."

    [Source: Wolfgang Schöberl, Das Sagenbuch der südlichen Oberfalz, Editions Lokal , Burglengenfeld 1987, Page 52].

    Un cas semblable s'est aussi déroulé des années auparavant au Burgenland. On y retrouve des "conditions générales" tout à fait semblables:

    "On frappa une nuit à la fenêtre du citoyen Eckhardt à Wiesen, dehors se tenait son voisin Koch, en chemise, le fusil à la main. D'une voix tremblante et excitée il demandait de l'aide. Son chien préféré," Lipp“, se trouvait mort, la tête fracassée devant sa porte, Eckhardt devait venir afin de voir cela. Ils allèrent tous deux devant la maison, en effet, le chien gisait là, le crâne ouvert, le cerveau manquait. Les deux hommes affirment qu'aucun animal et qu'aucun humain n'aurait eu la force de faire cela. Au même moment, ils entendirent un léger rire et une forme noire, jetant une longue ombre derrière elle, a glissé silencieusement dans la nuit."

    [Source : Leander Petzoldt, légendes du Burgenland, Editions Diederich , Munich 1994, page 131]

    LES LEGENDES

    Un incident étrange s'est produit dans la région de Salzbourg et contient les composantes UFO connues qui sont également déterminantes à notre époque et qui font fusionner d'étranges objets, la mort mystérieuse d'animaux et des "aliens" en une seule apparition. Comme je le mentionnais déjà dans l'introduction, cela ne signifie pas que je considère que toutes ces situations ont été vécues telles qu'elles ont été décrites. La définition de la légende s'y oppose. Les récits ont subit un vaste traitement de la part des chroniqueurs qui bien souvent ont essayé de donner un sens aux incidents, ils ont ainsi transformé et retranscrit les faits différemment. Mais le noyau central de ces récits fait clairement remarquer que les Hommes sont entrés en contact avec une intelligence ET il y a de cela très longtemps, comme par exemple à Kaprun:

    "Au patûrage de Krapf, à Kaprun, il y a eu une mauvaise époque. Les paysans responsables du bétail n'avaient pas de quoi rire car chaque semaine, on entendait la même phrase :" Encore une vache de morte aujourd'hui et comme toujours, la plus belle!" Aucune n'avait quitté l'enclos, elles ont éte frappées d'une mort soudaine dans leur pâturage. Le plus curieux de cette histoire est que chaque bête retrouvée morte portait un anneau de fer noir au cou. Les paysans se disaient entre eux "Dieu nous protège et nous bénisse ! Ce ne sont pas de bonnes choses!" et ils envoyèrent chercher un franciscain à Hundsdorf afin qu'il chasse le Diable. Il se mit aussitôt en chemin vers Alm mais n'avait pas le droit de dire une parole tout le long de la route.

    Arrivé en haut, le père fit sur une place un grand cercle, pénétra dans celui-ci et demanda aux paysans d'en faire de même. Ce qu'ils firent et le franciscain commença à réciter des formules qu'il lisait dans un livre. Après avoir lu un moment, une grosse boule noire sortit de la forêt toute proche. roula vers la vallée et tomba sur Wändgeschröf sans qu'on la retrouva ensuite. Le bétail est resté épargné à partir de ce jour. "

    [Source: Leander Petzoldt, Légendes de Salzbourg, editions Diederich, Munich1993, Page115]. 

    (source : forum-ovni-ufologie)

    LES LEGENDES 

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"