• Photos et vidéos d'autres dimensions

    Mystères humains

    PHOTOS ET VIDÉOS D'AUTRES DIMENSIONS

    Des formes étranges sont filmées ou photographiées quotidiennement. On les appelle "orbes, ovnis, fantômes, esprits, apparitions, etc...". Les appareils de la nouvelle technologie nous permettent-ils de "voir"  ce que nos yeux ne peuvent capter ? La réponse à cette question est-elle dans l'étude des champs vibratoires et des longueurs d'onde  ?  Un début d'explication ci-dessous....  

     Serait-ce l'esprit de Catherine Howard, cinquième épouse d’Henri VIII ?

    Photos et vidéos d'autres dimensions

    Le fantôme de Catherine Howard, cinquième épouse d’Henri VIII, hanterait-il les couloirs du château d’Hampton Court ?

    Au fil des ans, le château d’Hampton Court, situé dans le district de Richmond upon Thames, au sud-ouest du Grand Londres, a acquis la réputation d’être hanté. Si cris effrayants et odeurs étranges ont été répertoriés par un grand nombre de visiteurs et des membres du personnel du château, le cas le plus intéressant a été l’apparition du fantôme d’Henri VIII à l’une des portes de l’édifice en 2003, et largement relayé par la presse. Si à l’époque le phénomène avait fait beaucoup de bruit, une photo récente réalisée par Trevor Tye pourrait suivre le même chemin.

    Aujourd’hui, l’homme, chauffeur de bus, et âgé de 45 ans, déclare posséder une preuve formelle que les murs du château abriteraient le fantôme d’une ancienne habitante. 

       
      
      DES PHOTOS ET VIDEOS ETRANGES

    Photo originale de Trevor Tye 

    Une forme lumineuse s'échappe....

    Photos et vidéos d'autres dimensions Photos et vidéos d'autres dimensions

    Lors d’une visite au château d’Hampton Court avec un groupe de touriste, Trevor Tye, profite de ce moment pour photographier l’une des pièces du château. Sur le moment, l’homme n’observe rien d’extraordinaire, jusqu’à ce qu’il rentre chez lui.

    Trevor Tye, abasourdie par le cliché, déclare : «Sur le moment, je n’ai rien vu de spécial dans la salle. Il n’y avait personne à cet endroit, j’étais seul dans la pièce. Ce n’est qu’une fois rentré chez moi qu’un ami a regardé mes photos, et a découvert cette silhouette féminine. Mais qui bien être cette fille ?».

    Pour la petite histoire, Catherine Howard, cinquième épouse du roi Henri VIII, a été reconnue coupable d’adultère et de trahison, et a été décapitée à la tour de Londres à l’âge de 21 ans. Source : documystere 

    Un camionneur américain a pris une photo d’un accident mortel qui s’est déroulé quelques mètres plus loin, depuis son véhicule. Mais si sa publication a été partagée près de 6.000 fois, ce n’est pas vraiment pour le drame qui venait de se dérouler…Non, ce qui intrigue de nombreux internautes, c’est plutôt la présence d’un… esprit, qui semble s’envoler au-dessus du corps de la victime. « Zoomez et regardez au-dessus de l’agent de police », a écrit le chauffeur, qui a assisté au crash d’un motard, dans le Kentucky, aux USA. La victime était toujours consciente lorsque les secours sont arrivés, mais est décédée quelques minutes plus tard à l’hôpital. (Source : sudinfo)

      Des "anges-gardiens" photographiés près de ce bébé ?

    Jade Yates, une mère de famille, surveillait sa fille en bas âge grâce à un babyphone, lorsque cette dernière a observé deux étranges silhouettes vaporeuses autour de son enfant. Intriguée par le phénomène, Yates a partagé la vidéo sur son compte personnel Facebook, cherchant des réponses à ses questions.

    DES PHOTOS ET VIDEOS ETRANGES

    Deux fantômes sur un babyphone ?

    Effectivement, en se penchant sur la vidéo, nous pouvons voir deux étranges silhouettes humaines vaporeuse aux cotés de l’enfant endormi, qui se dissipent et se réforment à plusieurs reprises tout au long de la vidéo. La jeune femme déclare également que la porte de la chambre de l’enfant était fermée, et que personne d’autre n’était là au moment des faits. Interrogée, Jade déclare : «Sur le babyphone, ma fille Ruby n’avait pas l’air d’être gênée par ces silhouettes. Toutefois, je demande toujours pourquoi elle se réveille toutes les heures au cours des nuits. La réponse est peut-être ici. Cependant, je ne pense pas que ces êtres soient malfaisants, ils me semblent plutôt attentifs».

    Source : documystere

    Comment ces manifestations peuvent-elles être filmées ?

    Nos perceptions visuelles étant limitées à ce que l'on appelle la longueur d'onde du « spectre visible », nous percevons les mondes de l'invisible par un sens ou des sens qui n'ont pas encore été reconnus par la science. Les fréquences et les infra-sons, bien qu'étant hors de notre champ habituel de perception sont pourtant réels, et peuvent entrer dans la perception du monde de l'Au-delà.

    D'autres formes de vies évoluant dans des réalités non perceptibles par nos sens habituels. Il semble donc bien « qu'il y ait davantage de choses dans les Cieux et sur la Terre... ». Ceci n'est pas une question de croyance ou de foi mais bien de physique.

    Nous ne percevons que notre plan de réalité et désignons les manifestations qui nous semblent étranges par des termes tels que « fantômes, apparitions, etc... », mais un « habitant » d'un autre plan physique situé énergétiquement à un niveau plus élevé que le nôtre peut très bien nous percevoir également de façon peu nette et évanescente, c'est une possibilité à envisager, comme si nous sautions d'un monde à un autre ou d'une barre de l'échelle des fréquences à une autre, dont la plus basse serait notre réalité physique.
     
    Il est intéressant de savoir que notre vision ne nous permet de voir des images en tant qu'éléments séparés que si leur succession a au minimum un écart de 1/20ème de seconde. Si l'intervalle est plus court, nous les verrons comme une image continue en mouvement. Comme les orbes qui se déplacent à très grande vitesse (300 à 750 km/h calculés pour certains), il est évident que nous ne pouvons pas les distinguer facilement dans notre vie de tous les jours. A moins que leurs déplacements s'intègre dans un schéma de délocalisation instantanée qui appartiendrait alors au domaine quantique, tout comme les apparitions inexpliquées ou les "ovnis » qui semblent se dématérialiser devant les témoins en une fraction de seconde. Nous n'en sommes qu'au début de ces observations.
    Nous pouvons comparer cela à un film au cinéma ou à la TV.  Ce que l'on voit comme une bande d'images discontinue est en fait composée de milliers d'images et d'intervalles que vous ne voyez pas car ils défilent trop vite.

    Ces réflexions sur le défilement de la lumière peuvent s'appliquer au temps et à nos perceptions du présent, du passé et du futur qui s'écoulent à des vitesses différentes. Notre temps présent semble continu alors qu'il est interrompu par des temps imperceptibles à l'état conscient, là où s'échangent des informations avec le passé et le futur. Ce qui donnerait lieu aux perceptions extra-sensorielles comme l'intuition, la précognition ou la rétro-cognition. Le principe est le même que pour une ampoule électrique dont nous voyons la lumière en continu alors qu'elle n'arrête pas de s'éclairer et s'éteindre cinquante fois par seconde car fonctionnant sur 50 hertz.

      
     
    Techniquement, il faut savoir que tout rayonnement électromagnétique se compose d'une fréquence calculée en longueur d'onde, et d'une puissance représentée par son intensité. La gamme des couleurs visibles appelée « spectre visible ou  optique », est la partie du spectre électromagnétique visible par l'œil humain dont la détection s'étend approximativement de la longueur d'ondes de 380 nm (seuil du violet) à 780 nm  (seuil du rouge) (nanomètres, nm, soit un milliardième de mètre). C'est Isaac Newton qui utilisa pour la première fois en 1671 le terme « spectrum » signifiant en latin « une apparition, une apparence » pour le désigner. Les rayonnements ultraviolet (UV) ou infrarouge (IR) sont des rayonnements électromagnétiques, non visibles par les humains, et ne sont donc pas de la lumière à proprement parler. L'oeil humain possède une sensibilité maximale pour les rayonnements de longueur d'onde voisine de 555 nm correspondant à la couleur verte. 

    Ces domaines de réalité et les couleurs des orbes se différencient par leur longueur d'onde de plus en plus courte (ou basse) à mesure que leur fréquence énergétique s'élève. En effet, l'énergie des photons de lumière se calcule en « électronvolts ». Au-dessus de la lumière visible se trouve l'ultra-violet qui a une longueur d'onde de 200 à 300 nm, il va de 3,33 à 5,00 électronvolt, et une fréquence de 6,20 à 4,15 térahertz. La lumière visible s'étend d'environ 420 à 700 nm, soit 2,95 à 1,77 électronvolt ce qui correspond à une fréquence qui va de 6,38 à 4,28 térahertz. Enfin, en-dessous de la lumière visible se trouve l'infrarouge qui se situe à 1000nm, 1,24 électronvolt et 3,00 térahertz. Donc, inversement, plus la longueur d'onde est haute (1000 nm pour l'infrarouge) et plus la fréquence est basse (3,00 pour le même infrarouge).

      

    Les ondes se mesurent en fréquence (soit au nombre de cycles par seconde). Les ondes électromagnétiques ne réagissent que sur des charges et courants électriques, mais les ondes gravitationnelles agissent sur toutes les formes de matière. 

    Les énergies des défunts se situeraient plutôt dans le spectre de l'infrarouge ou de la lumière (fréquences basses ou courtes), mais pas dans celui des ultraviolets, ni gamma, ni rayons X (hautes fréquences). Par exemple, les orbes de couleur rose, dorée ou argentée appartiendraient à un spectre de fréquences élevées et seraient des êtres qui ne se seraient jamais incarnés dans le plan physique, bien que tous soient des champs d'énergie. Ill est certain que les appareils audio et vidéo de la nouvelle technologie enregistreront  de plus en plus souvent des "manifestations" étranges, soit, des énergies appartenant à des niveaux vibratoires différents du nôtre, dans un cadre d'énergies subtiles.

    D'après le Livre "Les orbes" de Miceal Ledwith et Klaus Heinemann,  Ed. Contre-dires, 2013 

    Les fées existent !

    News : Actualités 2014

     John Hyatt, directeur de recherche et professeur à l'université de Manchester Metropolitan, affirme avoir pris en photos des fées, clichés à l'appui. Il n'en démord pas. Il s'est confié au Daily Mail en affirmant qu'il était "un peu choqué" quand il a développé ses clichés la première fois, "à tel point qu'il les a développés une deuxième fois pour être sûr de ce qu'il voyait". Convaincu que ce ne sont pas des insectes, mais des fées, il a organisé une exposition pour prouver ses dires. "Beaucoup de gens qui ont vu ces photos m'ont dit qu'elles ont apporté un peu de magie dans leur vie. Et ça, il n'y en a jamais assez", confie John Hyatt. Au cas où on en douterait, il ajoute également qu'il n'a jamais retouché ses photographies. Les sceptiques affirment qu'il s'agit d'insectes de la famille des moustiques. À vous de juger... ou de rêver...

    Source :  .lepoint

    Une petite fille vaporeuse dans un couloir d'hôpital à Leeds

    Photos et vidéos d'autres dimensions

    Photos et vidéos d'autres dimensions

     Il pensait juste photographier un couloir vide de l’hôpital de Leeds. Andrew Milburn, 21 ans, y commençait son service de nuit et voulait prouver à sa petite amie méfiante qu’il était bien arrivé au travail. Andrew s’exécute et envoie le cliché du couloir désert dans lequel il se trouve sur Snapchat.

    Le jeune homme réalise qu’il vient de prendre en photo ce qui ressemble furieusement au fantôme d’une jeune fille en robe blanche. Perturbé, il publie le cliché sur Facebook qui devient très virale.

    Source : 20minutes  

     L'œil humain peut voir en infra-rouge

    On considère généralement que le spectre de la lumière visible s’étend des longueurs d’onde allant de 400 nm (violet) à 700 nm (rouge). La vision de ces longueurs d’onde repose sur l’activation des pigments visuels présents dans les cônes et les bâtonnets, les cellules photosensibles de la rétine. Au cours de ce processus, les particules lumineuses, ou photons, activent les pigments photosensibles, comme la rhodopsine des bâtonnets. Mais voilà qu’une nouvelle étude parue dans Pnas bouleverse ces connaissances en montrant que dans certaines conditions, l’œil pourrait détecter une lumière dans le proche infrarouge, au-delà de 900 nm.

    La recherche est partie de l’observation faite par des scientifiques auxquels il arrivait de voir des flashes de lumière lorsqu’ils travaillaient avec des lasers infrarouges. Ils ont donc voulu en savoir plus sur ce phénomène, comme Frans Vinberg, un des auteurs de l’article : « ils étaient capables de voir la lumière laser qui était en dehors du champ normal visible et nous voulions vraiment comprendre comment ils pouvaient être sensibles à de la lumière censée être invisible ».

    Une créature qui marche sur les nuages !

     Le passager d'un vol entre l'Autriche et l'Angleterre a filmé une haute silhouette qui semble marcher sur la couverture nuageuse. Simple jeu d'ombres ou fantôme aérien ? Certains détails sèment le doute...

    Cette photo d’une silhouette qui semble arpenter les nuages a été prise par Nick O’Donoghue, passager d’un vol Easy Jet entre l’Autriche et Cork en Angleterre, à un peu plus de 9000 mètres d’altitude
    « Je regardais à travers le hublot quand j’ai aperçu cette forme au loin. J’étais stupéfait ! A mesure que l’avion se rapprochait, on distinguait cette silhouette humaine en train de marcher sur les nuages » explique Nick cité par le Daily Mail.

    DES PHOTOS ET VIDEOS ETRANGES

    « Malgré la distance, cette ombre ressemblait à un robot humanoïde ou à un bonhomme Michelin. Je l’ai observée pendant deux minutes et mes voisins de siège l’ont aussi vue. Mais je n’ai aucune idée de ce que cela pouvait être en réalité… Peut-être une simple formation nuageuse » conclut-il, dubitatif.

    Aucun élément de comparaison ne permet d'estimer avec précision la taille de la silhouette, qui n'est sans doute pas inférieure à plusieurs dizaines de mètres, étant donné la distance
    Le fait que Nick O’Donoghue ait vu à l’oeil nu la silhouette permet d’emblée d’éliminer l’hypothèse d’une illusion d’optique générée par l’appareil numérique. Le cliché rend compte de ce qu’a vu l’observateur. Néanmoins, la photo de Nick O’Donoghue présente des particularités délicates à expliquer: la silhouette photographiée donne ainsi l’impression de projeter une ombre symétrique et cohérente avec la direction de la lumière. Enfin, l’accentuation des contrastes fait apparaître un détail curieux, pour ne pas dire flippant: un visage simiesque avec deux points noirs à la place des yeux et une tâche sombre en guise de bouche.

    Source : parismatch

     Les caméras de surveillance filment un ange dans un hôpital ?

    2015/3 insolite

    Une fille de 14 ans atteinte de pneumonie était mourante à l’hôpital. Mais alors que sa mère attendait à ce que la jeune fille ne rende l’âme, une lumière brillante est apparue sur un écran de sécurité. En une heure, la mourante a commencé à guérir et les médecins ont du mal à expliquer la chose.

    Source : nouvelordremondial.

    Une forme est filmée par les caméras infrarouge à la Réunion...

     SGH Belgique vous présente une vidéo, plus qu'étrange, celle d'une apparition d'ombre sur vidéo INFRAROUGE et non, thermique comme le dit le journaliste ! ...

     

      

     Mystères humains

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"