• Joao De Deus, guérisseur

    Personnages étonnants 

    UN HOMME HORS DU COMMUN

    Joao Teixeira de Faria dit Joao DE DEUS (Jean De Dieu)

    MEDIUM et GUÉRISSEUR BRÉSILIEN

     Joao De DEUS Guérisseur  

     Site français : joaodedeus-jeandedieu.com/

     

    Présentation de "l'homme miracle du Brésil"

    Joao de Deus est né sous le nom de « Joao Teixeira Da Faria », le 24 juin 1942 au Brésil, dans la province de Goias, dans la petite ville de Cachoeria Da Fuaca. Son père, José Nunes Da Faria, était tailleur de pierre et avait de très faibles revenus pour subvenir aux besoins de sa famille. Joao a grandi dans la pauvreté et à l'âge de seize ans, lorsqu'il a découvert ses dons de guérisseur, il est parti sur les routes pour soigner les gens des villages, en échange d'un toit pour passer la nuit, d'un repas ou de vêtements. 

    Reconnu par le Dalaï Lama et l'administration du Pape Jean-Paul II, comme étant un envoyé de Dieu, cela fait maintenant plus de cinquante ans qu'il offre au monde entier, des "miracles" de guérison sans demander d'argent en échange de son travail. Selon lui, sa mission est issue d'une dette karmique qu'il est venu régler dans cette vie-ci et, si un jour, il demandait une quelconque somme d'argent en échange des soins qu'il donne, le Divin le laisserait de côté et plus aucune guérison ne serait possible au travers de ses mains. En quelque sorte, il est lié par un contrat avec le tout puissant créateur de l'univers. 

    Le principe de son travail est de laisser une Entité bienfaitrice, incorporer son corps et permettre à cette dernière de réaliser sa mission à soigner ou conseiller les gens. Pendant tout ce temps, Joao est ce que l'on appelle, un médium en transe et n'est pas conscient de ce qui se passe, jusqu'à ce que l'Entité en question l'ait quitté. Une fois qu'il reprend conscience, aucun souvenir de ce qui s'est passé ne lui reste en mémoire. Joao de Deus se dit être juste un couturier, un instrument du Divin. A ce jour, il est le médium le plus puissant car, il a la faculté de se laisser incorporer par plus de trente Entités différentes. 

    Quand je fais référence au terme « Entités », il s'agit d'esprits spirituellement évolués qui ne se sont pas réincarnées (Saint Ignace de Loyola, Sainte Rita de cassia, Docteur Augusto de Almeida, Saint François Xavier, etc.), mais en revanche, continuent à oeuvrer pour le bien-être de l'humanité. En leur présence, chacun peut ressentir une formidable énergie bienfaisante, qui est ni plus, ni moins, de l'amour. C'est ce qui imprègne le coeur de tous ceux qui viennent à la casa. En définitive, se rendre à la casa de Dom Inacio pour y trouver la guérison, c'est s'ouvrir à cette fabuleuse énergie d'amour de laquelle l'ensemble de l'humanité s'est coupé. 

    Joao de Deus est le plus connu des quelque 7000 guérisseurs brésiliens, le pays présentant la plus longue et intensive tradition de guérison spirituelle. Le médium brésilien, exerçant en état de transe totale, est généralement reconnu comme le plus important guérisseur de notre époque. Son travail de guérison jouit d'une publicité à l'échelle mondiale et a été décrit dans de nombreux livres, films et émissions de télévision. Ceci fait de Joao le médium-guérisseur le plus étudié de la planète : des milliers de médecins ont pu, au fil des années, observer de très près d'innombrables opérations chirurgicales et se rendre compte du sérieux et de l'efficacité de son travail.

    Source : joaodedeus-jeandedieu

    Joao De Deus, guérisseur

     

    «Pour tous ceux qui croient, aucun mot n’est nécessaire. Pour tous ceux qui ne croient pas,  aucun mot n’est possible.»

    Dom Inacio de Loyola 

     

    Une vie faite d’humilité et de don de soi

    Joao De Deus, guérisseur 

    Rencontrez le médium-guérisseur brésilien Joao de Deus (Jean de Dieu ).

    joaodedeus-jeandedieu.com 

    Peut-être que la raison pour laquelle Joao de Deus est devenu le guérisseur le plus marquant de notre époque est justement l’humilité avec laquelle il remet son travail entre les mains de Dieu. Depuis que ses dons de médium lui ont été révélés à l’âge adolescent, Joao a voué sa vie à la Guérison Spirituelle durant plus de 50 ans. Il n’a jamais permis à son ego, à sa personnalité,  de se soustraire à cette mission divine, même si son activité de guérison allait de pair à ses débuts, à l’époque de la dictature au Brésil, avec un rejet, voire des persécutions. Il fut souvent battu ou jeté en prison – son seul « crime » était pourtant d’avoir soigné des gens ! À mesure que le nombre de guérisons prenait de l’ampleur, le nombre de ses ennemis, jaloux de son travail ou voyant leurs intérêts propres menacés, se multiplia également.
    C’est ainsi que Joao, le non-médecin, fut inlassablement dénoncé aux officiers de police pour pratique illégale d’activités médicales. Mais dans le même temps, le nombre de ses bienfaiteurs, soutiens et admirateurs pour certains très influents, grandit également, si bien que sa mission de guérison, si importante pour lui, fut souvent menacée, mais jamais sérieusement mise en danger. Du fait justement que parmi les innombrables personnes guéries se trouvaient également beaucoup de membres du système judiciaire, jusqu’aux plus hauts juges régionaux ou fédéraux, il put échapper au sort réservé à son célèbre prédécesseur, Ze Arigo. Ce guérisseur, opérant également des opérations sanglantes à travers l’être spirituel du Dr. Fritz, fut condamné dans les années 50 à une peine de prison de plus d’un an, malgré le grand succès de ses guérisons.
      Il dut commencer à purger celle-ci malgré toute la sympathie que lui témoignait le peuple brésilien. Ze Arigo fut pourtant grâcié par le président de l’époque, Kubitschek, dont la devait la vie au guérisseur. Joao de Deus, dont la période d’activité suit celle de Ze Arigo, a soigné jusqu’aujourd’hui le nombre presque inconcevable de huit millions de personnes. La reconnaissance et l’estime croissantes que lui portent celles-ci constituent un puissant champ d’énergie protectrice lui permettant de continuer son travail.
      Le seul changement intervenu dans son activité de guérisseur eut lieu il y a une trentaine d’années. À cette époque, Joao, qui avait jusqu’alors voyagé à travers tout le Brésil, s’établit, sur le conseil du grand médium et soutien Chico Xavier, à Abadiania, dans le centre du Brésil. Aujourd’hui comme autrefois, Joao n’a de cesse de souligner que ce n’est pas lui qui soigne, mais Dieu ; qu’il n’est qu’un canal, à travers lequel agit la force de guérison divine. Cette détermination intérieure à servir et à guérir lui confère la force d’encore et toujours entrer en transe et de mettre son corps à disposition des entités spirituelles qui travaillent à travers lui. 

      Le médium Joao et les 36 Entités

    Le soutien du monde spirituel

      Ce n’est pas Joao lui-même qui soigne et qui guérit. Il dut quitter l’école très tôt, presque analphabète, pour soutenir sa famille pauvre, et ne dispose ainsi d’aucune connaissance médicale ou anatomique. Ce sont bien plus les Entité Spirituelle de personnalités décédées, qui exerçaient dans leur vie antérieure comme médecins, chirurgiens, guérisseurs, philosophes ou théologues.

    Il en va ainsi par exemple pour Ignace de Loyola, François d’Assise, Bezerra de Menezes, Dr. Fritz, Dr. Osvaldo Cruz, Dr. Augusto de Almeida, Dr. Jose Valdevino ou d’autres parmi les 36 Entités qui agissent à travers Joao lorsqu’il est en transe. Il n’y a pourtant jamais qu’une seule et même Entité qui travaille à travers le médium : entre la session du matin et celle de l’après-midi, il peut s’agir à chaque fois une Entité différente.

    Ces Entités disposent indubitablement de facultés d’action qui dépassent notre niveau actuel de compréhension scientifique. Les opérations spirituelles ainsi que les interventions chirurgicales, qui pour des raisons juridiques ne peuvent avoir lieu qu’au Brésil, sont des preuves indiscutables de forces supérieures – tout comme l’insensibilité à la douleur maintes fois observée par des milliers de médecins malgré l’absence d’anesthésie. Ou encore le renoncement, lui aussi prouvé, à toute mesure d’antisepsie, qui après des milliers d’opérations physiques n’a pas une seule fois conduit à un cas d’infection.

    Bien évidemment, toutes ces interventions seraient impossibles sans la coopération du puissant médium Joao pendant son état de transe. Les êtres spirituels utilisent le corps, les mains, la voix du guérisseur pour manifester leur travail d’aide et de guérison. Dans cette optique, celui-ci doit renoncer totalement à sa volonté, son identité et sa personnalité propre durant la période de transe, afin que l’Entité concernée puisse prendre possession de la sienne. À l’inverse, les guérisons réussies par le médium Joao ne seraient pas non plus concevables sans l’apport des forces, bien supérieures aux notres, du Monde Spirituel. C’est cette « Médecine Spirituelle », dont le fonctionnement mystérieux mais réel échappe encore à la science, qui mène encore et toujours à la guérison de personnes dont le caS était considéré par la médecine officielle comme incurable.       

    Joao De DEUS Guérisseur         

    Une vie de dévouement, avec quelques règles pratiques 

    Depuis le temps qu’il exerce, Joao a appris à très bien distinguer son travail de guérison de sa vie privée, comme il le révèle à une interview exclusive actuelle au journal dominical brésilien « Revista ». À la question du reporter « Comment réussissez-vous à partager votre temps entre la Casa Dom Inacio de Loyola, vos fazendas et votre famille ? Le médium Joao répond "C’est simple".

    Il suffit d’apprendre à séparer et à s’occuper de tout. Trois jours sont consacrés à ma mission (à la Casa), les quatre autres sont pour mon travail et ma famille. Il faut simplement séparer les choses et ne pas les mélanger. » Mais qui connaît bien Joao et sa vie sait bien qu’il consacre également assez de temps aux problèmes et besoins des personnes autour de lui sur son temps personnel, et pas seulement pour sa très grande famille de neuf enfants et de nombreux petits-enfants.

    Il arrive encore et toujours que des personnes viennent vers lui pour trouver aide et conseil. Et ses travaux de guérison ne se limitent pas non plus aux journées passées à la Casa de Dom Inacio à Abadiania. Souvent, il quitte le centre de guérison le vendredi soir et s’envole pour la Casa du Sud ou une autre région brésilienne, pour y soigner d’autres milliers de personnes durant le week-end. À tout ceci s’ajoutent encore plusieurs voyages particulièrement éprouvants par an à l’étranger, avec leur lot de stress induit par le décalage horaire et les changements climatiques. Une vie si emplie de responsabilités et parfois de stress pose bien sûr la question de la santé personnelle de Joao.

    De quelle protection, de quelle aide peut-il bénéficier ? Sur ce thème aussi, Joao se confie dans l’interview à Revista. À la question du reporter : « Lorsque vous-même cherchez à guérir d’une maladie, à qui faites-vous appel ? », il répond : « En premier lieu, à Dieu, ensuite, à vous. Vous êtes les responsables de cette Casa. Je crois qu’au moment où je me trouverai dans une situation difficile, je frapperai à votre porte et vous m’aiderez. »  

    Attention cette vidéo montre une opération

    chirurgicale en direct qui peut impressionner

      

    Respect et reconnaissance dans le monde entier 

      La gloire et l’admiration n’ont pas changé sa vie – Joao est toujours la personne humble et aimable, stoïque et infatigable dans sa mission de guérison. Dans la Casa, on trouve de nombreuses distinctions et témoignages de remerciement – l’expression de l’excellente réputation de son travail. Un des murs est également orné d’un certificat avec les remerciements du Dalaï-lama ; à côté de celui-ci, un autre certificat de remerciement de l’avant-dernier président péruvien, pour sa propre guérison et celle de son fils. Joao a, en l’espace de 52 ans, soigné des millions de personnes – personnes à la recherche de la guérison de presque tous les pays, toutes les cultures et toutes les religions du monde et qui ont trouvé grâce à lui guérison ou atténuement de leurs souffrances.

    Parmi eux, des personnes de toutes classes sociales, exerçant un spectre très large de métiers différents. Les visiteurs « normaux », côtoient les nombreuses personnalités célèbres qui demandent l’aide de Joao et des Entités travaillant à travers lui : députés, membres de gouvernements voire président, militaires gradés, juges, chefs d’entreprise, entrepreneurs et travailleurs indépendants tels qu’avocats ou médecins. Les scientifiques et professeurs ne manquent pas non plus à cet inventaire, pas plus que les prêtres, évêques, sœurs ou dignitaires d’autres religions.

    Sans oublier évidemment les célébrités du monde du sport, de la société, de la musique ou du cinéma, comme par exemple les actrices Shirley McLane et Janet Leigh. Joao de Deus consacre du temps à tous – riches ou pauvres, célèbres ou inconnus – avec la même sollicitude et humilité. Il existe un bon nombre de livres traitant de lui et de ses œuvres, traduits en un nombre toujours croissant de langues ainsi que d’innombrables dossiers et reportages dans la presse, à la radio ou à la télévision, sur tous les continents. Dans l’espace germanophone, après le film « JOAO DE DEUS – L’auto-guérison en six étapes » réalisé par le spécialiste du documentaire Clemens Ruby (auteur entre autres d’ « En route vers la sixième dimension »), est sorti le film autrichien « HEALING ».

    Celui-ci est un chef-d’œuvre esthétique sur la Casa de Dom Inacio et le touchant travail du médium Joao, récompensé par deux prix au Festival du film de Salzbourg. Dans ce film, de nombreux patients, mais surtout des scientifiques et des médecins prennent la parole. En ce moment, le célèbre cinéaste brésilien Bruno Barreto prévoit de tourner un film sur Joao de Deus. Une offre émanant de la société américaine Century Fox n’a pas abouti, car le projet stipulait que Joao de Deus aurait dû être à disposition durant deux heures quotidiennes, sur une durée de presque un an.  

    eo-travel.de/Sur-joao 

    HEALING

    L'histoire de Joao de Deus

    À propos du film

    Couronné par trois prestigieux Angel Awards au Festival international du Film de Monte-Carlo en 2008, ce documentaire vous mènera jusqu’à João Teixeira de Faria, également connu sous le nom de Jean de Dieu, (John of God), le guérisseur miraculeux du Brésil. Le film enquête sur les facultés extraordinaires de ce médium internationalement reconnu, qui guérit des malades et des handicapés venus du monde entier.

    Plus d’un million de personnes se sont rendues à la Casa de Dom Inácio dans le village d’Abadiânia depuis la découverte par João de sa miraculeuse faculté de guérir, il y a plus de cinquante ans. Un nombre incroyable de personnes, dont beaucoup atteintes de maladies considérées comme incurables, ont obtenu une guérison pour laquelle la médecine officielle ne peut fournir aucune explication.

    Le film pose un regard objectif et direct sur les expériences physiques et émotionnelles des personnes présentes. Il contient des séquences étonnantes qui montrent comment les entités spirituelles utilisent le corps de João pour opérer leur œuvre miraculeuse.

    Healing est un film impressionnant qui défie notre perception conventionnelle de la normalité. À travers les témoignages de médecins, de scientifiques renommés et de personnes qui ont été guéries, Healing vous invite à partager des expériences de guérison physique et spirituelle qui dépassent de loin les connaissances médicales conventionnelles. Ce film propose des réponses fascinantes aux questions fondamentales de la vie, de la foi et de nos liens avec le monde spirituel.

    healing-themovie

      

    St Ignace de LOYOLA

    Joao De DEUS Guérisseur

    Les scènes d’ouverture de Healing plongent le spectateur dans une très belle évocation de la vie et de l’œuvre de saint Ignace de Loyola, fondateur de l’ordre des jésuites et saint patron du centre de guérison qui porte son nom. Durant son ministère, Ignace voyagea intensivement et accomplit des miracles, mais subit aussi des persécutions et des sévices physiques en raison de ses croyances spirituelles. Cinq siècles plus tard, João Teixeira de Faria – Jean de Dieu – fut victime de harcèlement et de mauvais traitements similaires lorsqu’il se mit à voyager de ville en ville pour apporter la guérison aux gens.

    Ignace de Loyola était un chevalier espagnol issu d’une famille noble. Sa bravoure et son art exceptionnel de guider les hommes lui valurent tous les honneurs au service du Duc de Nájera, l’un des plus grands soldats et aristocrates du pays. Ignace fut grièvement blessé aux deux jambes par un boulet de canon en 1521, lors de la bataille de Pampelune. Pendant sa convalescence, après avoir subi plusieurs opérations très douloureuses, il se plongea dans la lecture de la Vie de Jésus-Christ, ouvrage théologique majeur de Ludolphe de Saxe. Ce livre préconise l’exercice de la méditation comme une forme de prière et influença profondément Ignace dans sa pratique spirituelle.

    Inspiré aussi par son étude de La Vie des Saints, le guerrier d’hier se rendit au monastère de Montserrat où il déposa son épée profane sur l’autel de la Vierge Marie comme preuve de sa complète conversion religieuse. Il fit vœu d’abnégation et s’engagea à vivre comme un ascète propageant la parole de l’évangile.

    Ignace se retira alors dans une grotte en Catalogne où il passa plusieurs mois en prières et dans la contemplation pour approfondir son développement spirituel. Il entreprit un pèlerinage en Terre Sainte, s’en remettant comme saint François à la charité d’autrui pour se nourrir et se loger tout au long de son chemin.

    Après son retour en Espagne, il se rendit à Paris pour étudier au Collège de Montaigu. Il y rencontra les six compagnons qui allaient fonder avec lui la Compagnie de Jésus. Ignace, devenu supérieur général, établit les règles d’une obéissance stricte et d’une pratique méditative inspirée de la Vie de Jésus-Christ, qu’il nomma la Contemplation simple. L’ordre fut reconnu par le pape, Ignace et ses disciples furent admis dans le clergé et la Compagnie de Jésus – les jésuites – commença à s’étendre à travers le monde entier.

    Aujourd’hui encore, saint Ignace suscite l’admiration et la vénération d’un nombre incommensurable de personnes, de par son intégrité spirituelle et son dévouement aux enseignements de Jésus-Christ, destinés à éveiller l’humanité. Les images, l’atmosphère et la musique qui ouvre et clôt le film sont empreintes elles aussi de toutes ces qualités.

    Source : healing-thermovie

       

    VOIR AUSSI CETTE PAGE sur un film brésilien extraordinaire :

    "NOSSA LAR" ou "NOTRE DEMEURE" :

    Notre demeure

    et

     "AU-DELA", le film de Clint Eastwood

    Chico Xavier

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos ne souhaiterait plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"