• L'effet Mandela

     Conscience de l'homme

    L'EFFET MANDELA 

    Faux souvenir collectif ou multivers ?

     L’effet Mandela correspond à une sensation d’altération de la réalité. Cela veut dire qu’une personne va avoir l’impression que quelque chose de réel n’était pas là quelque temps auparavant.

    L'effet Mandela

    Depuis quelques temps déjà, on peut voir sur des forums et certains blogs un terme jusque là inconnu : L’effet Mandela (EM). On connaissait déjà l’effet papillon, mais peu de gens en France semblent connaître cette découverte qui a pourtant une portée mondiale sur la mémoire collective d’individus dont le nombre est croissant chaque jour. Beaucoup sur les forums parlent de bug de la matrice.

    Comme nous allons le voir ici, l’effet Mandela révèle une réalité alternative à celle que beaucoup d’entre nous connaissent jusqu’à aujourd’hui. Cette découverte crée un buzz important, dans le sens où elle pourrait prouver qu’à moins qu’une portion sans cesse croissante de personnes, pourtant saines d’esprit perdent complètement la tête, la réalité que nous vivons depuis déjà quelques années semble altérée artificiellement, au travers de la physique quantique et des expérimentations du CERN, et peut-être au travers d’autres moyens inconnus.

    Beaucoup diront que c’est impossible, et que ce n’est qu’une issue de la mémoire défaillante de personnes qui se rappellent mal un événement, les paroles d’une chanson ou d’un texte, l’apparence ou la vie de célébrités, le logo d’une marque, l’appellation d’un mot, mais aussi notre anatomie, notre géographie, etc… Bref, tout ce qui constitue notre mémoire collective, mais que ça n’est dû qu’à de la dissonance cognitive de masse résultant en de faux souvenirs. Quoique cet argument puisse être défendable ponctuellement, nous en vérifierons la validité en fin de texte.

    Quand j’ai commencé les recherches sur ce phénomène, je ne pensais pas y consacrer plus d’un ou deux articles, mais au fur et à mesure qu’elles avançaient, je me suis vite rendue compte de la portée extraordinaire de ces altérations, de leur nombre croissant dans la population, ainsi que de la diversité des domaines qu’il incluait. Ma curiosité piquée au vif, j’ai donc progressivement fait des classifications en rapport avec les secteurs de notre vie que ces altérations touchent le plus, et me retrouve à finalement y consacrer toute une série d’articles, avec des liens pour que le lecteur puisse approfondir ces recherches éventuellement. Beaucoup de ces liens seront en anglais, ce phénomène n’étant que fort peu abordé en France pour l’instant en tout cas.

    Cette première partie sera donc dédiée à ce qui nous touche de manière la plus flagrante, comme l’événement étrange qui l’aura déclenché : le décès de Nelson Mandela pour lequel beaucoup se rappellent qu’il a eu lieu à une autre date qu’officiellement, en 2013 ; mais aussi d’autres faits historiques qui auront laissé une trace souvent indélébile dans nos mémoires, ainsi que divers aspects de notre société, comme des chansons, des films, des séries, des mots d’auteurs, et des personnalités populaires de divers horizons, de la politique, de l’industrie du film, de la musique, etc…

    Une dernière partie sera réservée à la théorie des faux souvenirs, son historique, ainsi que leur éventuel rapport avec l’effet Mandela : nous verrons ainsi si ce phénomène est bien réel ou s’il n’est issu que d’une simple dissonance cognitive.

    Alors comment a commencé ce phénomène ?

    Tout a débuté en 2010 lors d’une conférence, lorsqu’une auteure, Fiona Broome, ainsi que plusieurs personnes y participant, découvrent avec stupeur que Nelson Mandela n’est pas mort durant son incarcération, mais qu’il est en fait sorti de prison et qu’il a même été un chef d’État populaire en Afrique du Sud… Pourtant Fiona et toutes ces personnes étaient absolument persuadées d’avoir non seulement entendu la nouvelle à la télévision ou la radio, mais d’avoir vu les images de son enterrement, ainsi qu’une allocution émouvante de sa femme, Winnie, rendant hommage à son célèbre mari… D’autres depuis partagent cette mémoire vraisemblablement fausse.

    Beaucoup dans la sphère francophone semblent penser que ce n’est qu’une amnésie, de faux souvenirs ou de la dissonance cognitive, puisque sa mort n’aura en fait été annoncée que fin 2013. On pourrait le penser aussi, si ce n’est déjà que George W. Bush parlait de sa mort en 2007, ainsi que deux enseignantes venant d’Afrique du Sud qui semblaient penser de même, puisqu’elles ont décrit sa mort en 1991 dans une œuvre non fictionnelle à des fins d’éducation.(...)

    Source : revolutionvibratoire

     

    Le voyageur temporel, l'homme qui venait de Taured

    L'effet Mandela

     L’homme de Taured fait référence à une histoire très mystérieuse qui s’était déroulée au Japon. Les faits remontent en 1954 dans un aéroport de Tokyo. Alors que les passagers des divers vols attendaient la vérification de leurs passeports et papiers pour pouvoir passer la douane, les agents douaniers ont été attirés par un homme. Bien que ce dernier avait des traits tout à fait normaux et était habillé d’une manière très conventionnelle, mais les agents ont eu quelques soupçons d’où une vérification plus approfondie. Décidément, ils allaient avoir une surprise des plus surnaturelles.

    En vérifiant son passeport, ils ont vu que l’homme venait d’un pays qui s’appelait Taured. Le comble dans tout cela est que le passeport était authentique et ne présentait aucun signe de falsification. L’homme, qui se comportait d’une manière très sure et professionnelle, ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il avait sur lui plusieurs billets de monnaies étrangères et assurait qu’il venait de Taured. En lui demandant où se trouvait son pays, il a, sans aucune hésitation et avec un accent japonais des plus parfaits, déclaré que Taured était un petit pays d’Europe entre la France et l’Espagne et en lui donnant la carte afin de leur montrer l’endroit exacte, il a pointé la Principauté d’Andorre.

    En voyant que le nom était autre que Taured dans la carte, l’homme est entré dans une colère avançant que son pays existait depuis plus de 1000 ans. Afin de vérifier encore plus les propos de « l’homme de Taured », les agents ont décidé de le loger sous surveillance dans un hôtel afin de tirer cette affaire au clair. Après quelques heures d’interrogatoires, l’homme a présenté des papiers incroyables prouvant son existence à Taured comme un permis de conduire délivré par le gouvernement de Taured, des relevés bancaires ainsi que son compte bancaire au sein d’une banque à Taured. Ces documents ont suscité un silence incroyable et une incompréhension totale des agents présents dans la salle. Il a assuré avoir effectué plusieurs voyages au Japon et que c’était la première fois où il avait ce genre de soucis.

    Selon les agents douaniers, son passeport était tamponné pour des entrées sur le territoire par plusieurs pays pendant ces dernières années dont le Japon. En l’escortant jusqu’à sa chambre pour qu’il puisse se reposer afin de reprendre l’interrogatoire le lendemain, les agents ont été stupéfaits de voir que l’homme de Taured avait disparu de sa chambre sachant que cette dernière avait une toute petite fenêtre sans rebord. Après la diffusion de cette histoire, beaucoup de spécialistes du paranormal ont déclaré que l’homme de Taured avait été coincé dans un voyage entre deux mondes via un univers parallèle. Saurons nous un jour ce qui s’est réellement passé au sein de l’aéroport de Tokyo ?

    Source : journalducanada. 

      

     Stephen Hawkins et les multivers

     

     L'effet Mandela

    Un article post-mortem de Stephen Hawking a été publié cette semaine dans le journal scientifique High Energy Physics. Peu avant sa mort, le 14 mars dernier, le physicien travaillait sur une théorie des univers multiples.


    Qu'est-ce donc qu'un univers multiple ? Quand l'eau entre en ébullition, des bulles apparaissent à la surface. La théorie des univers multiples consiste à dire que notre univers ne serait qu'une seule de ces bulles parmi plein d'autres.
    Plus bizarre encore : certains scientifiques pensent que chacun de ces univers pourrait avoir ses propres lois. Donc, dans l'un, la gravité pourrait être une force qui repousse au lieu d'attirer, et dans l'autre, mettre de l'huile sur le feu, pourrait l'éteindre.

    Et il y aurait beaucoup moins d'univers différents que l'on croyait. C'est en tout cas l'une des grandes contributions de l'article de Stephen Hawking. Même si la plus importante reste la crédibilité et la valeur qu'il accorde à cette hypothèse.

    Car la théorie des univers multiples est directement tirée de la science-fiction et reste un sujet très polémique auprès des chercheurs : comment tester l'existence ou la non-existence d'autres mondes ?
    Les ondes gravitationnelles ont pris des dizaines d'années à être prouvée, peut-être que la théorie des univers multiples suivra le même chemin. Mais la notion reste vertigineuse.

    Source : .rfi.fr  

    L'effet Mandela

    Un exemple ...

    Dans les années 1990, Don travaillait dans un vidéo-club. Il était chargé de vérifier le bon état des VHS qu’on lui rapportait et les visionnait donc souvent plusieurs fois chacune.

    Il se souvient extrêmement bien d’un film en particulier  : «  Shazaam  » était l’histoire d’un génie un peu bête qui exauçait les vœux de deux enfants. Le génie était joué par un comédien de stand-up nommé Sinbad, David Adkins de son vrai nom.
    Don n’est pas le seul à se souvenir de ce film : sur Internet, des centaines de gens qui ne se connaissent pas entre eux se souviennent eux aussi de Sinbad et du génie. Mais «  Shazaam  » n’existe pas. Aucune trace sur IMDB ou ailleurs.

    « On vient de me voler une part de mon enfance »

    David Adkins a formellement démenti avoir jamais joué dedans :
    " Vous avez remarqué que personne de mon âge ne se souvient de ce soi-disant film de Sinbad le génie - sauf vous, les gens qui étaient des gosses dans les années 1990. Ah, les jeunes ! »
     
    Pourtant, les gosses en question sont désemparés. Car ils sont nombreux à avoir de « Shazaam » des souvenirs vivaces et qui, plus étrange encore, se recoupent. Ils évoquent la même intrigue et pour beaucoup l’affiche du film (violette, avec de grosses lettres jaunes). Ils tombent des nues :

    « J’ai l’impression qu’on vient de me voler une part de mon enfance. Comment un film peut-il se volatiliser de notre histoire ? »
     
    « Confabulation »

    Certains ont donc lancé un fil Reddit sur la question :

    « [Mes amis et moi] avons TOUS en tête l’image de ce comédien des années 1990, Sinbad, déguisé en génie. On a cherché sur Internet et on n’a rien trouvé qui y fasse référence. On a fait des sondages informels et beaucoup d’autres gens ont l’air de s’en souvenir aussi. Mais qu’est-ce qui se passe ? ! »
     
    Certains donnent des détails, des scènes précises. D’autres avancent des preuves, comme cet homme qui montre la photo de la VHS.

    Ont-ils vécu dans un univers parallèle ? Inventé des souvenirs par contagion sociale ? Cette histoire folle est racontée par The New Statesman.

    Dans les années 1990, un film nommé « Kazaam » est sorti, avec le basketteur Shaquille O’Neal dans le rôle d’un génie. Pour certains, cela pourrait expliquer la méprise : il y aurait eu « confabulation », mélange de plusieurs éléments disparates pour recréer un souvenir. Mais les internautes n’en démordent pas, ils assurent que les deux films n’ont rien à voir, merci :

    « Je ne parle pas du film avec Shaq ! » 

    Source : nouvelobs

     

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"

     Voir aussi

    Les univers parallèles 

    Vies antérieures