• Le mystère de la Vie

    Conscience de l'homme

    LE MYSTÈRE DE LA VIE

     Le Mystère de la Vie

    La Vie, qu'est-ce que c'est ?

    On s'est tous posé un jour cette question.

    A l'heure actuelle, la science nous dévoile via des vidéos étonnantes, la transformation de l'embryon en foetus, du foetus en petit être (animal ou humain), comme on peut aussi voir la pousse d'une feuille, d'une fleur ou d'un légume en temps réel et accéléré...magnifique ! Notre espèce n'en est qu'au balbutiement de la compréhension de l'atome, des cellules, bref, de la matérialité de l'incarnation. Nous en sommes au « comment » de la chose, alors que dire du « pourquoi » ? Nous n'en sommes pas encore là, mais nous pouvons tout de même nous poser la question, et essayer de rassembler les éléments qui nous aideront à avancer sur notre chemin terrestre. La science fera sans doute rejoindre un jour ces questions dites métaphysiques et la « spiritualité », ce n'est qu'une question de temps et de bonne volonté, aussi bien que d'ouverture des consciences.

        

    Le Mystère de la Vie  

    Nous sommes-nous demandé par quel miracle nous sommes ce que nous sommes, un être « vivant » avec notre corps de matière, bien palpable et  « physique »...bien que la matière soit justement...de nature vibratoire et énergétique ! Pourtant, nous sommes bien nés, nous sommes bien là, en chair et en os ! Que de questions... ! 

    Partons de nous-mêmes, et entrons dans notre arbre généalogique gigantesque, quasi infini, qui représenterait tous nos ancêtres...jusqu'à...quelle époque au fait ? Jusqu'où peut-on remonter ? Si l'on considère notre propre histoire familiale, on va aller jusqu'à une certaine date, peut-être des centaines d'années, mais avant ? Si nous parlons de mille ans, deux mille ans, et encore plus … C'est « inquantifiable » matériellement parlant.

    De combien de couples sommes-nous le « produit » ?

    Cela donne le vertige. Des centaines, des milliers de personnes ? Car nous sommes (notre corps est...) bien l'aboutissement de la reproduction de toutes ces personnes qui ont vécues avant nous. Et comme le disent les recherches en « mémoire cellulaire », nous avons des parcelles mémorielles infimes, mais bien là, de tous nos ancêtres...Cela aussi est difficile à concevoir. Car il faut considérer que TOUS nos ancêtres SONT en nous. Quand ils ont disparus physiquement, ils ont réintégré le grand Tout, en tant qu'âme-conscience si l'on considère cette possibilité, mais ils existent toujours « à l'intérieur » de nous, dans nos cellules, si nous sommes dans ce corps physique, c'est bien grâce à eux... 

     Comment savoir où vivaient nos ancêtres il y a plus de mille ans ?

    Si l'on va plus loin, remontons dans le temps au-delà de l'histoire connue et officielle, que sait-on au juste...pas grand chose en vérité. Si ces civilisations des grandes constructions mégalithiques étaient ces fameux Atlantes ou des êtres venus d'ailleurs, ou un mélange d'entre-eux, est-ce que ce ne serait pas ces mémoires là qui remontent maintenant chez certains d'entre nous. Ceux qui se posent des questions existentielles sur leur vie, les visiteurs de l'espace, les Ovnis et les mystères de l'Univers ? Cette connaissance intuitive peut très bien venir en partie de nos gênes. 

    Ce sont un peu nos « ancêtres » qui nous parlent au travers de ces mémoires, car, là encore et plus incroyable, nous avons pu AUSSI être l'un de nos ancêtres ! Notre âme a pu s'incarner dans le corps de l'un d'eux... Mais alors, allons encore plus loin. Si l'on considère le temps comme non-linéaire (concept du temps allant du passé vers le futur), mais plutôt comme une grande trame d'énergie où TOUT se manifeste en même temps (les mondes et dimensions dites parallèles), nous serions en contact PERMANENT avec tous ces ancêtres, EUX, c'est NOUS ! C'est à y perdre son latin, on en convient... 

    Comme le dit très justement le Dr Steven Greer dans son livre (Vérités cachées) :

    « C'est dans chacun d'entre nous - la goutte - que bouillonne l'océan ». 

    Nous avons donc une origine palpable, filiale, et physique (nos gênes) et une mémoire plus subtile, celle de notre âme-conscience incarnée dans ce corps physique. Nous laisserons de côté la question de la provenance de cette « âme-conscience », car là, le vertige devient carrément...vertigineux !

     

    Si nous ne sommes PAS ce corps, il est alors juste un emprunt, un véhicule pour notre âme-conscience, qui nous sert de support le temps de notre incarnation sur cette Terre.

    Ces mémoires et ces images qui parfois nous arrivent à l'esprit, peuvent aussi provenir de notre âme, elles seraient aussi des souvenirs (ou des flashs en temps réel), de ce que nous sommes actuellement dans une autre dimension ou avons été dans d'autres existences...hors lignée familiale génétique. 

    On dit que notre âme vient spiritualiser la matière de notre corps et qu'il ne faut pas s' identifier à ce dernier. Alors en élevant les vibrations de nos cellules, en augmentant leur énergie par des pensées altruistes et positives d'amour et de compassion, nous faisons donc le nettoyage dans ces mémoires ancestrales, et nous faisons aussi la paix avec toutes ces personnes que nous n'avons pas connues. Intéressant ! 

        

    On peut donc considérer ces deux mémoires (âme et corps) comme des mémoires apparemment distinctes, qui se réunissent, et se marient le temps de notre incarnation. Comme un drôle de tandem divin qui fonctionne parfaitement, où « l'esprit s'incarne dans la matière ». Cela paraît magique et c'est ce que nous sommes tous les jours, des créations magiques qui s'ignorent !  

    Une autre possible explication m'est donnée par le texte suivant, qui explique ce qu'il advient de l'ancienne personnalité lors de la "réincarnation", au niveau mémoriel, ceci concerne les réminiscences concernant des personnalités célèbres de l'histoire, celles-ci ayant laissé une « empreinte mémorielle énergétique » plus importante, du fait de leur vécu mémorisé et répertorié à grande échelle dans l'inconscient collectif.

    Dans son livre The Only Planet of Choice (La seule Planète de Libre-arbitre), sorti en 1993, la célèbre médium Phyllis V. Schlemmer nous parle de la réincarnation.

    (Reproduit du site : erenouvelle).

    Elle explique « Qu’une parcelle de chaque ancienne existence revient à chaque nouvelle incarnation. Ce qui, au fil des existences, aboutit à la formation d’un être assez complexe. Les atomes ayant servi à constituer la personnalité précédente se retrouvent dispersés et peuvent aussi être récupérés pour former une personnalité pour une autre âme. Certains peuvent se retrouver en possession d’une quantité plus ou moins importante d’atomes ayant appartenu à des âmes différentes et conserver le souvenir d’incarnations de personnalités différentes. Parfois des personnes peuvent se connecter sur un mental ayant laissé des constituants de sa personnalité en eux et croire qu’elles sont cette personne, qu’elles sont Napoléon par exemple. Elles conservent simplement en eux l’empreinte d’autres âmes auxquelles une partie d’eux-mêmes est véritablement liée. Il est très difficile pour les humains d’accepter qu’ils puissent avoir été formés à partir d’empreintes énergétiques qui étaient des constituants d’autres individus. Mais c’est une réalité que l’humanité va bientôt découvrir".

     Cela nous ramène à bien plus d'humilité !

    Rappelons les écrits d'Emmanuel Ransford (Physicien quantique français) qui nous dit dans sa postface du livre de J.J. Charbonier (Les 7 bonnes raisons de croire à l'au-delà : Le livre à offrir aux sceptiques et aux détracteurs, Trédaniel, 2012) : « La psychomatière, en quelques mots, est ce qu'on obtient en ajoutant à la matière ordinaire un petit quelque chose de non-matériel, que je baptise « le psi ». Qu'il soit non matériel signifie que ses attributs et propriétés ne sont pas ceux de la matière ordinaire ». Ce psi transcenderait donc l'espace et le temps. La matière serait de la psychomatière, où toute particule quantique porterait un psi invisible, immatériel et aléatoire. Celui-ci permettrait donc à l'invisible de pénétrer au cœur même de la matière et d'agir à travers elle. L'au-delà ne serait donc plus un mystère improuvable, mais une nouvelle théorie quantique ! Son livre (La conscience quantique et l'au-delà, Trédaniel, 2013), est une formidable réflexion et démonstration peu ordinaire et scientifique des révélations qui nous attendent dans les prochaines décennies. Nous pouvons nous réjouir de l'émergence de ces scientifiques controversés, qui ont le courage de leurs recherches atypiques et  révélatrices du nouveau paradigme sur Terre. Comme le disait Arthur Schopenhauer : « Toute idée nouvelle passe d'abord par trois étapes, d'abord elle est ridiculisée, ensuite elle est violemment contestée, finalement, elle est acceptée comme évidente ». Citons aussi Albert Einstein : « La science commence d'abord par l'étonnement ». Et Paul Valéry : « L'utopie d'aujourd'hui, est la science de demain ».  

    Pour ceux qui connaissent la chanson de Yannick Noah « Simon Papa Tara », une phrase est très évocatrice, elle dit : « Oui je sais que tu es en moi ». Chanson en hommage à son grand-père décédé qui lui a donné des messages. Tout ceci est à méditer... ! 

    Avec les paroles

    Comme le dit justement Patricia Darré dans son dernier livre « Les lumières de l'Invisible » (Laffond, 2013) : « Penser au défunt doit être une force pour avancer et non pas une douleur qui nous paralyse et nous isole. Ce n’est pas naturel et il faut se forcer. Il ne faut pas attendre d’en avoir envie ; la vie est un travail sur soi permanent. Même si c’est dur, il faut se mettre en action : le premier jour sera difficile, le deuxième un peu moins, et ainsi de suite…On se rend compte qu’on récupère la force de nos défunts. Ils partent mais ils nous laissent la force de leur amour… »

    Nous sommes tous unis et connectés.

    Texte Les Emanants

         

    L'intuition et le retour à la nature

    Le mental et l’intuition coexistent à chaque instant de nos vies. Pris dans des environnements qui s’emploient à nous dénaturer,
    le balancier semble pencher trop souvent du côté du mental.
     Petits détours par la nature pour revenir à sa vraie natureQui êtes-vous ? Ne vous est-il jamais arrivé le temps d’une balade dans la nature, d’oublier votre nom, votre identité sociale, vos limitations, votre mental incessant pour vous connecter à votre essence ? Nous sommes en permanence habité par le mental, le raisonnement qui nous situe dans l’avant ; dans l’après. Or côte à côte, tout proche du mental une façon quasi instantanée et intuitive de perception du monde émerge de temps à autre comme pour nous rappeler que nous sommes bien plus que nos pensées. Retour sur l’intuition et les chemins à parcourir pour la rencontrer.

    Le mental et l’intuition coexistent à chaque instant de nos vies. Pris dans des environnements qui s’emploient à nous dénaturer,
    le balancier semble pencher trop souvent du côté du mental.
     Petits détours par la nature pour revenir à sa vraie nature.
    Qui êtes-vous ? Ne vous est-il jamais arrivé le temps d’une balade dans la nature, d’oublier votre nom, votre identité sociale, vos limitations, votre mental incessant pour vous connecter à votre essence ? Nous sommes en permanence habité par le mental, le raisonnement qui nous situe dans l’avant ; dans l’après. Or côte à côte, tout proche du mental une façon quasi instantanée et intuitive de perception du monde émerge de temps à autre comme pour nous rappeler que nous sommes bien plus que nos pensées. Retour sur l’intuition et les chemins à parcourir pour la rencontrer.

    L’intuition et les sens spirituels

     Levons un premier voile : si nous possédons des sens physiques, notre perception s’établie aussi sur des sens plus subtils ; les sens spirituels. A côté de la vision offerte par nos simples yeux de chair, nous pouvons contacter une vision profonde offerte par notre esprit. Les recherches en imagerie médicale démontrent que loin d’être opposés le mental et l’intuition seraient deux modes de perception juxtaposés qui concernerait des câblages neuronaux différents. Désormais, mental et intuition apparaissent même aux yeux des scientifiques les plus matérialistes comme deux modes de perception permettant une réalité augmentée. Biologiquement, nos 5 sens physiques – tous reliés les uns aux autres – seraient captés par notre cerveau gauche dont le but est de réfléchir (situer notre sentiment du moi ou, en d’autre termes, alimenter notre fameux Ego). C’est dans le cerveau droit que la Conscience serait générée : l’action de ressentir s’y ferait par nos cinq sens spirituels que sont la claire vision, la claire audition, la télépathie, la prémonition, et la préscience ; autant de facettes qui constituent le diamant de l’intuition ; apellée aussi « voie du cœur » par de nombreuses traditions spirituelles.

    La voie du cœur et ses mystères révélés

     Selon Pascal, « le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas ». Parler avec son cœur, avoir le cœur sur la main, voir avec le cœur ; lorsqu'il s’agit de cœur notre langage ne manque pas d’expression nous encourageant à l’écouter. Suivre son cœur serait –il la clef pour construire une vie pleine de sens ? Le cœur est le siège de l’âme. On ne dit pas je t’aime de toute ma tête ! Le cœur est la graine de l’âme, les messages arrivent déjà dans le cœur puis circulent vers le mental et le corps. Cela transcende la personnalité ! Comme le dit Amit Goswami qui étudie la résonnance quantique. Vous avez une intention, identifiez d’ou elle vient ? Qui lui parle : votre égo (mental) ou votre cœur (intuition) ?

    Le cœur devrait être le maître et le mental le serviteur.
     Le cœur devrait être le maître et le mental le serviteur. Si c’est le cœur qui vous guide vous expérimenterez la synchronicité des événements ! En effet, comme le démontrent les recherches de l’Institut Heath Math, de façon subliminale le cœur perçoit l’intensité des images avant leur arrivée. L'intelligence du cœur est formée par le flux intelligent de conscience et d'intuition que nous ressentons lorsque le mental et les émotions se trouvent dans un état d'équilibre… L’intuition serait alors, comme le confie le docteur Paul Bernstein une « intelligence qui commettrait un excès de vitesse » !

    Levée du deuxième voile : par sa fulgurance l’intuition permet de rejoindre l’essence du monde. Tel que le résume Fréderic Lenoir : « le monde est constitué d'éléments invisibles et subtils que nous ne pouvons percevoir qu'avec notre cœur, ou notre intuition ». Comment affiner cette claire vision ? Comment y parvenir si ce n’est en retournant à l’essentiel ? En tant que prédateurs convaincus de notre supériorité, nous avons des rapports difficiles avec notre environnement naturel. Saturés par des environnements dénaturés devenus des terrains propices à la rumination mentale; Il semblerait que le chemin le plus long à emprunter soit celui qui nous fasse redescendre de la tête vers le cœur…

    Intuition et intelligence du vivant

     De tout temps les chamanes et les mystiques se sont retrouvés dans la nature pour se trouver en se connectant à l’âme du monde (Anima Mundi) ; cependant la voie du cœur n’est pas l’apanage de quelque uns… Selon Eckart Tolle de plus en plus de personnes sont reliées dans le cœur. « Il n’y a rien de plus important que de trouver sa mission de vie ; et cette mission ne se pense pas, il faut la ressentir.

    Il n’y a rien de plus important que de trouver sa mission de vie.
     Pour la ressentir ; il faut la vivre par le cœur. La question principale est qu’est ce que je souhaite dans ma vie ? Ou plutôt qu’est ce que la vie veut de moi ? Et pour trouver cette réponse, il faut trouver le calme. Comment ? Allez au cœur de la nature » ! L’intuition serait comme un diamant brut - et tel que le partage Leila Del Monte qui pratique la Communication Animale (en se mettant en empathie grâce à son intuition) - « Cela prends du temps pour en faire un joyau ! Ne pas projeter ses opinions et pensées : cette recherche de clarté est avant tout un travail de conscience et de quiétude intérieure dont la nature est le meilleur exemple ».

    En effet, pourquoi les humains seraient-ils les seuls à posséder une intelligence et à prendre des décisions en toute autonomie ? A l’instar d’un nombre croissant de recherches croisant la science et le chamanisme dans Intelligence dans la nature Jeremy Narby montre que les bactéries, les plantes, les animaux et les autres formes de vie non humaines font preuve d'une étonnante propension à prendre des décisions déterminant leurs actions. Ils savent, sans pour autant réfléchir… Des moisissures visqueuses unicellulaires peuvent résoudre des labyrinthes. Les abeilles, dont le cerveau a la taille d'une tête d'épingle, font usage de concepts abstraits… La nature fourmille d’exemples montrant le rôle prépondérant de la Conscience. S’inspirer du vivant, respirer dans le vivant pour recréer en nous une harmonie perdue? Pour rejoindre des mondes plus subtils la nature nous permet de retrouver la spontanéité du non réfléchir. Relaxons-nous tout n’a pas besoin d’être sous contrôle !

    Jouer avec la musique du hasard

     Levée du dernier voile : l’intuition fait partie de notre nature, l’intuition se retrouve dans la nature ; mais surtout l’intuition est un jeu. En nous permettant de nous pacifier, de franchir la barrière de l’intellect, elle fait de nous des magiciens. Selon Jean-François Vézina, psychothérapeute : « Nous sommes en permanence situés dans le pôle nord du mental, là où tout est froid et gelé. Or connecter son intuition, c’est rencontrer la capacité à jouer la vie, plutôt qu’être jouée par elle. » L’histoire de Jean Baptiste Pape réalisateur du film L’infinie puissance du cœur est éloquente. A 30 ans cet avocat réputé se voit proposé une promotion internationale ; cependant sa vie manque de sens. Il se donne une semaine pour méditer à sa mission de vie. « J’avais entendu le message de Eckart Tolle. Il me fallait aller dans la nature. Dans un grand parc, j’ai posé la question qu’est-ce que la vie veut de moi ? Rien. Je me suis mis à répéter cette phrase comme un mantra. Toujours rien ; je rageais ! Un orage s’est mis à éclater. Je me suis réfugié sous d’immenses arbres. J’ai entendu dans mon cœur un bruit assourdissant, comme un os qui se cassait. J’ai cru mourir. Et j’ai pensé ça doit être ce que la vie attends de moi... Seul je me suis mis à pleurer comme jamais, j’étais envahi par un sentiment de clarté, d’amour, j’avais l’impression d’être revenu chez moi. C’est naturellement que m’est venu l’idée de faire un documentaire sur l’infinie puissance du cœur. J’ai commencé rencontrer des producteurs. Ils me croyaient fou. Un avocat qui veux faire des films ! Je me suis pris au jeu… Que d’aventures. Cela m’a pris 5 ans ; c’était le temps nécessaire pour que je me reconnecte à mon cœur. Vous êtes sur une rivière le cerveau, voit le prochain tournant, or le cœur voit la rivière de la source à la mer ; c’est cela la sagesse du cœur : un jeu de la nature qui invite à lâcher prise » !

    Source : inrees.com

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"

     

     Autres sujets associés :

    L'expérience incroyable du Dr Eben Alexander (NDE)

    Dr J.J. Charbonier (NDE)

     La mémoire de l'ADN

    Notre coeur a un cerveau ! 

    Mario Beauregard

    Nos cellules, images de l'Univers 

    La science et le divin 

    Les annales Akashiques 

    La mémoire cellulaire

     

     

     

      

    Conscience de l'homme