• Les météorites, rochers du ciel

    Sciences de l'Univers 

    LES MÉTÉORITES, ROCHERS DU CIEL

    Une météorite de 30 tonnes !

    Les météorites, rochers du ciel

    Une météorite ferreuse pesant plus de 30 tonnes a été découverte à Gancedo, dans le nord de l’Argentine, et déterrée le week-end dernier. L’énorme rocher venu de l’espace serait issu de la pluie de météorites qui s’est abattue il y a entre 4.200 et 4.700 ans sur la zone d’une soixantaine de kilomètres carrés désormais baptisée Campo del Cielo (en français, le Champ du ciel).

    Cent tonnes d’astéroïdes de toutes tailles ont déjà été excavées dans la région. La dernière en date pourrait d’ailleurs recevoir le titre honorifique de deuxième plus grosse météorite jamais trouvée dans le monde, derrière Hoba, le roc de 60 tonnes découvert en 1920 en Namibie.

    Source : 20minutes

    LES METEORITES

    Météorite de Willamette

    La Willamette est une météorite ferreuse découverte en 1902 dans l'Oregon, aux États-Unis. Elle a une masse de 14 150 kilogrammes, soit la 12e plus grosse connue. Elle est exposée au musée américain d'histoire naturelle. Il n'y avait pas de cratère d'impact là où elle a été découverte. Les chercheurs croient qu'elle s'est écrasée là où est maintenant le Canada ou le Montana, et qu'elle fut transportée tel un bloc erratique jusqu'à la vallée de la Willamette pendant les inondations de Missoula vers la fin de l'ère glaciaire, il y a 13 000 ans. Source : wikipedia

    Cette météorite qui pèse plus de 15 tonnes, 91% de fer, 8% de nickel, est conservée au Muséum d’Histoire Naturelle de New York. C'est la plus grande météorite jamais trouvée aux Etats-Unis, la sixième en taille dans le monde (la neuvième selon certains). Elle fut offerte au Musée en 1906, par une New-Yorkaise, Mrs. William E. Dodge, qui l'avait achetée pour 20.600 dollars. Source : geoforum 

    Une météorite est un corps solide naturel d'un système planétaire qui en traversant l'atmosphère d'un autre corps n'a pas perdu toute sa masse et qui atteint la surface de la Terre ou d'un autre astre (planète, exoplanète, satellite naturel, astéroïde) sans être complètement volatilisé lors de l'impact avec cette surface.

    La majorité des météorites proviennent de petits corps célestes du Système solaire appelés météoroïdes (99,4 % des météorites analysées proviennent de fragments d'astéroïdes, quelques centaines de spécimens sont d'origine lunaire ou martienne), elles sont plus rarement produites par l'impact de gros astéroïdes.

    La traînée lumineuse produite par l'entrée dans l'atmosphère du météoroïde à des vitesses de l'ordre de dizaines de km/s s'appelle un météore qui est soit une étoile filante (petit météoroïde dont la combustion illumine le ciel la nuit), soit un bolide (gros météoroïde brillant assez pour être visible même le jour), ce météore lumineux s'éteignant à une altitude le plus souvent de 20 km et prenant le nom de météorite lorsque son ablation dans la troposphère n'est pas complète et qu'il atteint le sol en chute libre. La réaction de la météorite lors de son contact avec l'atmosphère, et ensuite éventuellement avec le sol, peut se traduire par un champ de dispersion.

    Le chasseur de météorites distingue les « chutes », météorites qu'on a vu tomber sur Terre et qu'on a retrouvées peu après leur atterrissage, des « trouvailles », météorites découvertes par hasard sans que leur chute soit observée.

    Fin 2011, il y a environ 41 600 météorites classifiées (nom officiel validé) par la Meteoritical Society qui publie chaque année un catalogue des nouvelles météorites analysées, le Meteoritical Bulletin. Ce nombre augmente d’environ 1 500 chaque année.

      

     Flux et impacts de météorites

     La masse totale de matière interplanétaire balayée par la Terre est estimée à cent tonnes par jour (un facteur 10 n'étant pas à exclure par rapport à cette estimation), ce qui correspond à 100 millions d'objets météoriques qui traversent l'atmosphère terrestre quotidiennement : cette matière est constituée essentiellement de poussières (moins de 0,1 mg), avec un nombre de corpuscules dépendant (approximativement) du logarithme de l’inverse de leur masse, avec un seuil d’environ 1×10-16 kg, en dessous duquel il y a très peu de poussières. La majorité de ces poussières sont des micrométéoroïdes : ayant la consistance des cendres de cigarette, ils sont en grande partie consumés dans l'atmosphère et finalement 6 tonnes de matériel météorique atteint le sol quotidiennement. Le flux annuel de micrométéorites est estimé entre 15 000 à 20 000 tonnes (50 000 à 100 000 tonnes si on inclut les poussières interstellaires), celui de météorites de masse comprise entre 0,01 kg à 100 kg est évalué à 40 tonnes, les grosses météorites perdant 80 % de leur masse lors de la traversée atmosphérique.

    18 000 à 84 000 météorites de masse supérieure à 10 g atteignent le sol chaque année, ce qui correspond à une météorite toutes les 6 à 30 minutes. De 2 000 à 5 000 météorites de plus d’un kilogramme tombent au sol annuellement mais 75 % disparaissant pour cause de météorologie, de la nature du terrain de chute (essentiellement dans les océans, qui couvrent près de deux tiers de la planète, ou dans les déserts, qui constituent près d’un tiers des terres, rarement dans les villes car les zones urbaines ne couvrent que 3 % des terres émergées) et sur les 25 % restantes peu sont collectées. Sur la surface terrestre entière, un météoroïde d'1 µm de diamètre percute le sol toutes les 30 µs, un météoroïde d'1 mm de diamètre toutes les 30 s, un météoroïde d'un mètre de diamètre tous les ans, un météoroïde de 50 m de diamètre tous les siècles, un météoroïde de 100 m de diamètre tous les 10 000 ans, un météoroïde d'un kilomètre de diamètre tous les millions d'années et un météoroïde de 10 km de diamètre tous les 100 millions d'années.

    Chaque année, il se produit actuellement en moyenne une dizaine de chutes météoriques observées (avec des écarts de 5 à 25 chutes par an) et de 2 à 5 structures d'impacts sont découvertes.

    Source : wikipedia 

    La Météorite d'Esquel - Argentine 1951 

     LES METEORITES, ROCHERS DU CIEL

     C'est une pallasite trouvée en 1951 dans la province de Chubut en Argentine. Il s’agit de la plus belle des météorites constituée d’une trame de fer et de nickel dans laquelle se détachent des grains d’olivine. En fait cette météorite provient d’un gros astéroïde différencié qui comme la Terre avait un noyau en fer. La pallasite provient de l’interface noyau-silicate, là où les silicates des couches profondes flottent dans la matrice de fer. Et Esquel est certainement la plus belle des pallasites.

    Source : carionmineraux 

     

     Les habitants de plusieurs pays d'Europe ont eu droit à un impressionnant spectacle dimanche 15 mars au soir: une météorite a traversé le ciel de quatre pays (l'Autriche, la Suisse, l'Allemagne et la France, en Alsace et en Lorraine). Regardez ci-dessus les images tournées par un automobiliste dans le sud de l'Allemagne.

    "Nous avons vu une intense lumière verdâtre se déplacer très rapidement dans le ciel", confie un habitant du canton de Lucerne (Suisse) à 20minutes.ch. D'autres témoins de la scène ont par ailleurs expliqué avoir constaté un "flash comme un coup de foudre", raconte le journal suisse Le Matin. Certains ont même entendu une détonation sourde.

    "Le bruit pourrait résulter de l’entrée de la météorite dans l’atmosphère terrestre. Il pourrait aussi avoir été provoqué par un bang supersonique, qui se produit lorsqu’un objet se déplace plus rapidement que le son, soit à plus de 300 mètres par seconde", a déclaré à 20minutes.ch un spécialiste de l’Observatoire de Samedan. Pour le moment aucune information n'a été communiquée quant au lieu où la météorite se serait écrasée.

    Source : .huffingtonpost  

      

     

    Météorite Ahnighito  

    Fragment principal de la météorite Cap York , que l’on appelle Ahnighito ,
     d’un poids  de 34 tonnes qui est la 2eme plus grosse météorite au monde après Hoba en Namibie 60Tonnes. Source : jmdaillier.free

    LES METEORITES, ROCHERS DU CIEL 

    Météorite EL CHACO 

    Ce caillou vieux de 4000 ans qui affole les Argentins. "El Chaco" est la deuxième plus grosse météorite au monde, et elle se situe dans le nord-est de l'Argentine, au cœur des terres de peuplades d'aborigènes.

    Source : planete.gaia

    LES METEORITES, ROCHERS DU CIEL 

     Les Cratères d'impact de météorites

     Un cratère d'impact est la dépression de forme plus ou moins circulaire issue de la collision d'un objet sur un autre de taille suffisamment grande pour qu'il ne soit pas complètement détruit par l'impact. L'expression est particulièrement utilisée en astronomie pour désigner la dépression résultant d'un impact cosmique, c'est-à-dire de la collision d'objets célestes (un astéroïde ou une comète) percutant la Terre, la Lune ou tout autre corps solide se mouvant dans l'espace et suffisamment gros pour que la puissance de l'impact ne cause pas sa destruction.

    Plus particulièrement, on désigne sous le terme astroblème les structures d'impacts terrestres qui sont devenues plus ou moins facilement identifiables à cause de l'œuvre des différents agents d'érosion. Le cratère n'est qu'un des éléments constitutifs de l'astroblème.

    Source : wikipedia 

    Cratère d'impact de Chicxulub - Yucatan

     LES METEORITES, ROCHERS DU CIEL

    Lieu : Chicxulub, péninsule du Yucatan, Mexique
    Date de l’impact : Estimée à 65 millions d’années
    Diamètre du cratère d’origine : Environ 180 km

    D’après le calcul des géologues, le diamètre de la météorite à l’origine de l’impact aurait été d’environ 10 kilomètres. L’immensité du cratère laisse imaginer une puissance d’explosion similaire à « plusieurs milliards de fois celle de la bombe d’Hiroshima ».  Apparu dans notre atmosphère il y a environ 65 millions d’années, ce corps céleste aurait mis fin au Crétacé en affectant la biosphère de la planète.

    Source : nationalgeographic 

     

      Un cratère en Australie

    Les scientifiques pensent avoir découvert dans le centre de l'Australie les traces d'un cratère de 400 km de diamètre, le plus grand jamais observé. Selon ces chercheurs, la découverte d'un impact de plusieurs centaines de millions d'années aussi violent pourrait conduire à de nouvelles théories sur l'histoire de la Terre.

    Ce cratère a disparu de la surface depuis longtemps. Il est enterré dans les profondeurs de la croûte terrestre et a laissé deux "cicatrices" découvertes par ces géophysiciens australiens. Leurs travaux ont été publiés lundi dans la revue européenne Tectonophysics. Ils expliquent que l'astéroïde s'est brisé en deux morceaux peu avant de frapper le sol.
    Selon ces chercheurs, la découverte d'un impact ancien aussi violent pourrait conduire à de nouvelles théories sur l'histoire de la Terre. Découverte en Australie du plus gros cratère de météorite jamais observé
    Cet impact aurait été provoqué par un astéroïde qui s'est brisé en deux morceaux peu avant de frapper le sol.  
     
    Un rôle dans l'évolution de la Terre

    "Les deux astéroïdes devaient avoir chacun un diamètre de plus de dix kilomètres et leur impact a dû provoquer l'extinction de nombreuses espèces sur la planète à cette époque-là", a relevé Andrew Glikson, du département d'Archéologie et d'Anthropologie de l'Université Nationale australienne (ANU), le principal auteur.

    La zone d'impact a été trouvée alors que ces scientifiques effectuaient des forages à plus de deux kilomètres de profondeur dans le cadre d'une recherche géo-thermale dans une région limitrophe du sud de l'Australie, du Queensland et des Territoires du Nord. Les carottes contenaient des traces de roche vitrifiée par les températures et la pression extrêmes provoquées par cet énorme impact.

    Source : sudouest  

     

    Combien de cratères dans le monde ?

      Un total de 188 cratères a été repéré à ce jour. Mais 340 sont toujours en attente de découverte, selon les résultats d'un calcul de probabilité présenté par deux chercheurs de l’université de Fribourg.

    Les impacts de météorites ont façonné le visage de la Terre et porté quelques coups durs à la vie qui s’y développe. Ainsi l’extinction des dinosaures, il y a 66 millions d’années, et d’autres périodes de crises biologiques sont liés à des impacts de météorites. Mais le paysage changeant de la Terre efface peu à peu les cratères d’impacts et au final, les géologues n’en n’ont identifié que 188 avec certitude. Ils sont battus à plat de couture par les astronomes qui en ont repéré, par exemple, plus de 300.000 sur la planète Mars.

    Deux chercheurs de l’université de Fribourg ont pris en compte les facteurs contribuant à l’effacement des cratères sur Terre pour estimer le nombre d’impacts qu’il reste encore à découvrir. 

    Source : sciencesetavenir 

     

    La Météorite de HOBA - Namibie

    LES METEORITES, ROCHERS DU CIEL

    Cette météorite pèse 60 tonnes - mesure 3m sur 1m, et elle est composée majoritairement de fer.

     L'objet est identifié et décrit par Jacobus Hermanus Brits, qui publie son rapport en 1920. Ce rapport est visible au musée de Grootfontein. Le gouvernement du Sud-Ouest africain (nom de la Namibie avant l’indépendance en 1990) déclare la météorite monument national en 1955, avec la permission du propriétaire de la ferme sur laquelle se trouve Hoba à cette époque.

    En 1985, des moyens sont mis en place pour sa protection contre le vandalisme et, en 1987, le nouveau propriétaire fait don de la météorite et du site aux autorités. Source : .futura-sciences 

    VOIR AUSSI

    la meteorite de tcheliabinsk

    Des pierres qui viennent d'ailleurs

     

     

     Sciences de l'Univers 

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"