• Les ovnis de l'Himalaya

    Mystère des ovnis

    LES OVNIS DE L'HIMALAYA

    Les ovnis de l'Himalaya 

    (dessin : Les émanants)

     Selon Le Dalaï Lama, la première étape pour voir l’interdépendance des habitants d’autres mondes, est de se rendre compte que tous ceux qui vivent sur Terre sont interconnectés. Cela dit, le Dalaï Lama croit que les humains sont de plus en plus près du contact avec d’autres mondes, et la génération d’aujourd’hui, ainsi que celles d’après, a un avenir stellaire.

    Plusieurs personnes sur Terre croient que les formes de vie extraterrestres intelligentes sont là quelque part, et beaucoup d’autres pensent que les extraterrestres ont rendu visite à la Terre depuis très longtemps. Il y a une abondance de preuve qu’ils ont rendu visite à la Terre à un niveau quotidien.

    Ces preuves proviennent des documents gouvernementaux, des agences de renseignement et bien d’autres encore. En outre, il y a des déclarations faites par du personnel politique et militaire de très haut niveau. Pour soutenir ces revendications, de nombreux professionnels se vantent d’avoir eu un contact direct avec des extraterrestres.

    Une unité de l’ITBP basée à Thakung, près du lac Pangong Tso, a rédigé des rapports sur plus de 100 observations d’objets lumineux entre le 1er août et le 15 octobre 2012. Dans ces rapports transmis en septembre à la fois à leur quartier général à Delhi ainsi qu’aux services du Premier Ministre, est décrite l’observation de jour et de nuit d’ « objets lumineux non identifiés ».
    Les sphères d’une couleur tirant sur le jaune semblent décoller de l’horizon du côté chinois et traverser lentement le ciel pendant 3 à 5 heures, avant de disparaître..

    Ce n’étaient pas des engins aériens automatiques (sans équipage), tels des drones ou même des satellites se trouvant sur une orbite très basse, ont déclaré les autorités militaires qui ont étudié les photos prises par l’ITBP..

    En effet, les observations de drones sont vérifiées et traitées séparément. L’Armée indienne a signalé 99 observations de drones chinois entre janvier et août 2012, dont 62 dans la région du Ladakh et 37 dans l’état de l’Arunachal Pradesh, à l’extrême Est du pays. Trois de ces drones ont fait intrusion dans le territoire revendiqué par l’Inde, situé le long des 365 kms de frontière avec la Chine, au Ladakh où est positionné l’ITBP

      

     De telles mystérieuses lumières ont été observées précédemment au Ladakh, une zone aride de 86000 km² , fortement militarisée, coincée entre la partie du Cachemire occupée par le Pakistan et l’Aksai Chin occupé par la Chine. La persistance des observations par l’ITBP cette année a cependant inquiété le corps d’armée basé à Leh (la capitale du Ladakh). [Et India Today de préciser que l’ITBP a refusé de répondre à un questionnaire détaillé qu’elle voulait soumettre]

    Ainsi, en septembre, l’Armée a-t-elle déplacé au sommet d’une montagne longeant le Pangon Lake (qui s’étend sur 160 kms entre l’Inde et la Chine) un radar mobile ainsi qu’un appareil d’analyse de spectre qui collecte toute fréquence émise par un objet. Le radar n’a pu détecter l’ »objet » qui était pourtant visuellement suivi à la trace, indiquant ainsi qu’il n’était pas de nature métallique.

    L’analyseur de spectre n’a pas pu non plus détecter de signaux émis par l’ »objet ». L’Armée a également envoyé un drone de reconnaissance en direction de l’objet flottant, mais en vain. Le drone a atteint son altitude maximale, mais a perdu la trace de l’objet...

      Cependant il n’y a toujours pas d’explication pour ce qui est considéré comme étant l’observation ovni la plus nette à ce jour, à savoir celle effectuée en 2004 dans la région de Lahaul-Spiti, dans l’Himachal Pradesh, à moins de 100 kms au sud du Ladakh. Un groupe de 5 géologues et spécialistes en glaciologie dirigés par le Dr Anil Kulkarni du « ISRO’s Space Applications Centre » à Ahmedabad était en mission dans la très aride Samudra Tapu Valley.

    Ils y ont filmé une structure avec quatre pieds, de  grande taille, ressemblant à un robot, qui se déplaçait le long de la vallée à 50 mètres d’eux. L’objet humanoïde prit ensuite rapidement son envol et disparut. La rencontre a duré 40 minutes..

    LES OVNIS DE L'HIMALAYA

    Cela a été observé par 14 personnes, dont les 6 scientifiques. Kulkarni a ensuite interrogé séparément chacun des membres de l’expédition pour vérifier ce que l’équipe a vu. Des exemplaires de ce rapport détaillé ont été diffusés aux services du Premier Ministre, à l’ISRO, à l’Armée et à différentes agences de renseignement. Kulkarni a établi que ce que son équipe a vu n’était pas un phénomène naturel. Cependant, l’affaire a été enterrée par la suite...

    Source : homme-et-espace 

        

     Affaire des boules de l'Aveyron 1966-67, puis 1968-69

    Séjour dans une base de l' Himalaya

    (Livre "OVNIS EN FRANCE" de G. Metz (Ed. Interkeltia)) 

    Résumé-extrait du livre : Témoin : Robert L. (contact pendant  7 ans – et 1 an (le 7 janvier 1969 - avec eux en Himalaya dans une grotte en Inde près de la frontière avec la Chine). Région Tarai de l'Himalaya (p.204) secteur nord de l'Himalaya appelé Prades.

    Il devait garder le secret pendant 40 ans. Mais ils lui ont demandé son accord avant de l'emmener.

    Ces êtres sont des Humains grands, longs, minces, plus de 2m de haut, visage fins, yeux légèrement bridés. Leurs bras sont très longs et descendent jusqu'aux genoux. Des mains aux doigts fins.
    Il y a des Hommes et des femmes. Ils portent des combinaisons collantes d'une seule pièce, aux reflets métalliques, et une large ceinture. Le vêtement est changé tous les 4 jours pour vérifier le captage des rayons électromagnétiques. La ceinturon sert à faire de la lévitation si besoin est. Les femmes peuvent porter de longues robes aux reflets métalliques et couleurs changeantes.

    Ils sont en mission, et obéissent à une hiérarchie.
    Ce sont des explorateurs d'étoiles (des savants), venant d'autres galaxies. Ceux-ci viennent d'une galaxie voisine. Ils ont 20 000 ans d'avance sur notre civilisation, qu'ils surveillent depuis longtemps.
    Ils sont chargés d'entretenir la vie sur les planètes habitées comme la Terre. Ils visitent les planètes en développement comme la nôtre.
    Ils font partie d'une Confédération Intergalactique qui est supervisée par 9 Supérieurs Inconnus qui dirigent les Galaxies.

    Ils disent qu'il n'y a qu'une dimension et un seul Espace. Le temps et la mort n'existent pas. Pour  eux, le corps est « un container ». Ce qui compte c'est l'être.

    Il y a environ 300 000 contactés sur Terre. (Pierre Monet disait la même chose dans son livre « Les extra-terrestres m'ont dit »). Les Terriens ont leur libre-arbitre individuel et collectif.
    Ils pratiquent une forme de yoga. Ils peuvent vivre 400 à 500 ans dans leur corps.

    La mort : Le corps physique est seulement un container de l'être intelligent qui l'habite. Ce container est soumis aux lois de la planète sur laquelle il évolue. Il y a dans l'Univers des planètes qui vieillissent la matière plus vite que d'autres.
    Les facteurs en sont : le soleil plus ou moins proche, la force de gravitation plus ou moins grande, la lumière, la température ambiante, les conditions climatiques, les conditions de vie et le degré d'évolution des habitants, la différence de teneur du gaz respirable en composants, la variation du taux de gaz carbonique,  de l'azote, de l'oxygène, de l'hydrogène et de l'alimentation. Ils vieillissent moins vite dans leur grand vaisseau que sur la Terre dans leur Base.  

    Dans leur civilisation, il n'y a plus de maladie. Quand le corps n'est plus viable, ils en changent, car ils ont réussi à séparer le corps de l'âme scientifiquement. Ils font développer des corps physiques sans occupant jusqu'à maturité, et le corps est donc prêt ensuite à être occupé.
    Pour trouver des solutions à leurs problèmes, ils semblent tous agir d'une façon commune sans se concerter, ils obéissent à une volonté commune dans le même objectif, celui qui est le meilleur pour la communauté.

    Ils ont en permanence avec eux une boule qui leur permet d'être en contact et à communiquer avec les vaisseaux en orbite lointaine et ceux en attente près du sol (cachés dans un ou plusieurs carrefour d'espace inter-dimensionnels). Utilisés aussi pour changer la composition de la matière ou pour se défendre.

    Les vaisseaux sont protégés par un champ magnétique. Il existe des petits vaisseaux à deux dômes et des vaisseaux plus grands à un dôme d'environ 30m de diamètre. S'il y a une panne, ils inversent la polarité et l'effet est comme une pierre qui tombe, sauf que le vaisseau , lui, monte à la verticale dans l'autre sens. Tous les mécanismes du vaisseau ont une forme d'intelligence, ils savent ce qu'ils doivent faire, et peuvent s'auto-réparer. Ils doivent garantir la vie à l'intérieur du vaisseau.

    Quand ils apparaissent de jour, on a l'impression que le « ciel s'entrouvre », on voit les étoiles à travers le trou formé dans le ciel (comme la nuit sur Terre). Ils ouvrent une porte vers un autre Univers. Ce trou dépend de la grandeur du vaisseau à faire passer. Ce sont des vortex spatiaux-temporels, des Portes de Etoiles. Il y a des passages sur terre qui facilitent naturellement ce passage vers un espace différent et un temps qui s'écoule différemment (temps ralenti). Ils se servent de l'infiniment petit pour voyager.

    A l'intérieur du vaisseau, on ne sent ni déplacement, ni bruit. La paroi devient transparente pour voir à l'extérieur. Ils s'éloignent rapidement des avions de chasse qui les poursuivent car ces avions peuvent de dématérialiser s'ils entraient dans le champ de force du vaisseau. Si un projectile était lancé sur lui, grâce à son champ de force, le vaisseau n'aurait aucun dommage, car rien de solide, de liquide ou de gazeux ne peut le toucher. Ils n'ont pas le droit de détruire volontairement un avion, cela serait sanctionné par leur Hiérarchie. Ils peuvent déstructurer l'avion en gardant le pilote vivant grâce à son système d'éjection.

    A propos des dimensions, il précise qu'à un certain moment on peut voir une partie du vaisseau dans la dimension terrestre, et l'autre dans une autre dimension. On peut comparer cela à un sous-marin qui est à moitié dans l'eau et à moitié à l'air quand il est en surface.

      

    Le vaisseau est fait de trois éléments. Un élément extérieur porteur d'énergie et peut transmettre des rayonnements faibles ou très puissants. Puis, il y a une partie de vide où se trouve une couronne comme une ceinture qui tourne avec du matériel qui sont des aimants très puissants. Il y a ensuite une partie métallique et encore une autre partie en aimants qui tournent en sens inverse de l'autre. Il y a ensuite du matériel de protection et d'isolement. Et enfin, l'habitable. Un vaisseau moyen peut peser 30 tonnes et 30 m de diamètre et 5-6m de hauteur. Il y en a des plus petits aussi.
    Les crashs d'ovnis n'appartiennent pas à cette civilisation. Leurs gros vaisseaux sont aussi gros que des planètes, et ils peuvent ré-orbiter une planète.

    Lors de son séjour avec eux, Robert L. a vu une conférence où  des personnages « en relief » apparaissaient pour converser (comme aujourd'hui en vidéo-conférence, mais la scène avait lieu en 68-69).

    Les petites boules de lumières sont des sortes de sondes, faisant office de mouchards pouvant rapporter l'image et le son et d'autres renseignements comme des mesures de température, de gravitation. Egalement le degré d'hostilité ou de bienveillance. Elles peuvent se dissoudre par nécessité.  Ces boules sont faites de matière inorganique organisé. Ils peuvent voir sans problème à l'intérieur des maisons grâce à ces sondes. C'est du plasma, un état gazeux fortement ionisé. Car dans les éléments  constitutifs de l'atome, il y a une matière, un élément qu'on ne connaît pas encore sur Terre. Il est présent dans tous les matériaux. Ils s'en servent pour constituer une boule de plasma où ils mettent une intelligence. Les sages savent se servir de ces atomes pour se constituer un corps physique afin de se montrer à des niveaux inférieurs. Ils peuvent prendre la forme qu'ils veulent.

    S'ils devaient intervenir un jour sur Terre, ce serait indirectement en mettant en panne toutes les bases de lancement de missiles et des pannes d'électricité.

    Religion : Pour eux, Dieu signifie : Energie, connaissance, Organisation, Information, création, dilatation, expansion et rétraction, adaptation, évolution.
    La forme humaine est la plus répandue dans tous les Univers, mais avec des variantes en taille, poids, intelligence, force...
    Il existe aussi d'autres formes intelligentes non-humaines, très organisées et évoluées.
    Beaucoup de planètes sont habités, et il y a de nombreux échanges cosmiques. D'autres univers existent.

    Dans leur société la solution adaptée est toujours celle qui donne satisfaction au plus grand nombre. Celui qui peut le plus doit aider celui qui peut le moins. Le sol n'appartient à personne. Nous avons tous un « devoir d'évolution », ce que les habitants de la Terre n'ont pas encore compris !

    Il existe des « sondeurs d'âmes ». Ce sont des anciens, des sages qui peuvent transformer l'énergie en matière et vice-versa.  Ils régissent certaines lois sur certains mondes. Ils peuvent intervenir et se déplacer sans vaisseau ni machine, car ces entités peuvent vivre sur le même plan de matérialité que nous ou sur d'autres plans.

    On parle d'êtres de la constellation K9.
    Selon le Dr John Malley, certains viendraient de la planète Gootan. (p.209)
    Les bases sont installées là où la croûte terrestre est la plus épaisse comme en Himalaya.
    Ils ont des bases sur Saturne (voir aussi le témoignage de P. Monnet P. 128 de son livre)

    Les crop-circles ne sont pas réalisés par ces êtres-là. Ce sont d'autres visiteurs qui nous font comprendre qu'ils existent en les réalisant avec des « sondes » (les boules de lumière) car ils ont remarqués que nous sommes sensibles à l'art, qui est lisibles par tous sur la planète.

    Source : Livre "OVNIS EN FRANCE" de G. Metz (Ed. Interkeltia)  

    Objet lumineux dans un Temple en chine le 28 mai 2015 en Chine

     Le 28 mai, le temple bouddhiste de Baita, dans la province chinoise d’Anhui, a été réveillé en sursaut vers 23 heures par le déclenchement de l’alarme. Le moine Shi Xingkong, en charge de la sécurité cette nuit-là, est aussitôt sorti dans la cour intérieure pour inspecter les lieux à la recherche d’un éventuel intrus. N’ayant rien constaté de suspect, il a visionné les images des caméras de surveillance. Et ce qu’il a vu lui aurait fait dresser les chevaux sur la tête, n’eût été la tonsure de rigueur. Les caméras ont filmé un objet lumineux flottant devant l’objectif. Sa forme semble évoluer, passant de la pomme à la posture classique d’un Bouddha assis…

    L’intrus plane dans la cour et pénètre même dans le hall d’entrée du temple. C’est à ce moment que l’objet aurait été repéré par le détecteur de mouvement qui a déclenché l’alarme. «Si cette chose n’était pas entrée dans le hall, nous n’aurions jamais suspecté sa présence» confirme Chen Songzheng, un autre moine en charge de la gestion du temple. Le visiteur disparaît au bout de sept minutes.

    Objet lumineux filmé par les caméras de surveillance

    LES OVNIS DE L'HIMALAYA

    LES OVNIS DE L'HIMALAYA

    Source :  parismatch 

      

     "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"