• Photographie d'une âme quittant le corps

     Conscience de l'homme 

    Photographie d’une âme quittant le corps

    L’instant de la décorporation astrale, durant lequel l’esprit quitte le corps, a été photographié par le scientifique russe Konstantin Korotkov à l’aide d’une caméra bioélectrographique. 

    PHOTOGRAPHIE D'AMES

    L’image a été prise par visualisation de décharge gazeuse (« Gas Discharge Visualization ») une technique avancée de photographie Kirlian qui montre la force vitale de la personne quitter peu à peu son corps. 

    Le Dr. Konstantin Korotkov et la bioélectrophotographie

    L’énergie de la conscience

    Un scientifique russe qui étudie le champ d’énergie du corps humain prétend que les gens peuvent changer le monde en utilisant simplement leur propre énergie. Bien que cette idée ne soit pas nouvelle, rares sont ceux qui ont pris le temps de la prouver scientifiquement. Cela dit, la physique quantique a considérablement éclairci ce sujet au fil des ans. Le Dr. Konstantin Korotkov, professeur de physique à l’Université Technique d’Etat de Saint-Pétersbourg, affirme que nos pensées ont une influence sur notre environnement.

      

    « Nous développons l’idée que notre conscience fait partie du monde matériel et que notre conscience peut directement influencer le monde, » dit le Dr. Konstantin Korotkov.

    Il est difficile de voir l’énergie à l’œil nu, il est donc difficile de comprendre le monde énergétique invisible sans les observations des mesures scientifiques. C’est peut-être pour cela que l’étude de l’influence de la conscience sur la réalité est aussi peu développée. La bioélectrophotographie permet de construire un pont entre le monde physique et invisible. Dans ces expériences, on part du principe que le corps humain et la conscience émettent constamment de l’énergie. La bioélectrophotographie cherche à identifier ces champs d’énergie en terme de lumière autour du corps. En métaphysique, on appelle « aura » cette émission d’énergie, mais en science, on parle de « champ d’énergie ».

    Recherches à Princeton

    Le Dr. Korotkov n’est pas le seul à étudier les effets de l’esprit humain, de ses pensées et de son énergie sur notre environnement. Le laboratoire de Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a également cherché à comprendre le sujet et a conclu que l’esprit peut effectivement influencer de manière subtile les résultats d’appareils connus sous le nom de Générateurs d’Evénements Aléatoires (REG).

    Plus d’informations sur Psyleron.com et le New York Times.

    Le projet a commencé lorsqu’une étudiante souhaitait déterminer les effets de l’esprit et de l’intention sur l’environnement. Cette idée s’est transformée en un laboratoire d’essais rigoureux où le Dr. Robert Jahn et Brenda Dunne, son assistante de laboratoire, ont passé de nombreuses heures à déterminer si oui ou non l’esprit avait une incidence sur le monde physique. Jahn et son assistante ont pu déterminer que les interactions entre l’esprit humain et la machine prouvaient que la relation n’était pas de nature physique. L’esprit pouvait influencer et changer les résultats de la machine d’une manière inexplicable. Autrement dit, la conscience pouvait influencer le monde physique.

    Pour déterminer l’influence de l’intention sur le monde physique, ils ont construit plusieurs machines appelés générateurs de nombres aléatoires. Les opérations de la machine ressemblaient à des « pile ou face » et les résultats étaient enregistrés au fur et à mesure. La machine faisait 200 « pile ou face » par seconde et produisait une moyenne de 100. Les résultats obtenus sans surveillance étaient donc de 50/50. Mais quand il y avait une interaction entre l’esprit humain et la machine, les choses prirent une tournure intéressante. Les résultats de 50/50 se sont mis à changer selon les attentes de l’observateur. Bien que cette influence de l’esprit sur la machine n’était pas très importante, elle est incompréhensible pour la physique contemporaine. Peut-être que le monde quantique peut nous éclairer ?

    Les implications possibles de ces recherches sur l’humanité sont fascinantes car elles pourraient permettre de mieux comprendre la nature de l’intention. Si les intentions et les pensées influent de cette manière sur le monde, pourquoi ne pas explorer jusqu’au bout ce processus ? La science permettra peut-être de démontrer le vrai pouvoir de nos esprits et de nos intentions.

     

    La vidéo ci-dessous est un brève présentation du laboratoire de recherche sur les anomalies de l’Université de Princeton, dont les recherches sur l’interaction matière-esprit ont été à l’origine de Psyleron Technology. 

    « C’est un grand homme que vous avez là, qui vient de Russie, qui fait une étude systémique depuis… environ 40 ans… 40 ans d’étude systémique.

    (Source : Joe Martino, Collective Evolution et (Source : adguk)

    Le champ d’énergie humain

    Konstantin G. Korotkov : Nous avons beaucoup de contacts et partageons beaucoup de nos travaux avec des médecins. Donc nous pouvons identifier plusieurs branches de médecine. La première branche nous aide à surpasser des troubles sévères. C’est pour cela que la chirurgie et la médecine pharmaceutique bénéficient d’un développement extrêmement importants de nos jours. En même temps, nous avons besoin de développer une approche intégrative. Une approche qui considère la personne comme un tout :

    avec un corps physique, un esprit, une conscience, une âme.

    Et bien sûr c’est un développement nouveau pour la médecine occidentale. De plus en plus de médecins s’intéressent à cette branche. En Russie, nous n’avons pas une telle division entre ce que j’appelle la médecine classique et la médecine intégrative. Ce ne sont que deux parties différentes d’un même processus. Un processus qui cherche à faire que les gens soient en bonne santé.

    Maintenant, nous allons discuter de plusieurs thèmes importants. Tout d’abord, nous allons parler du champ d’énergie humain, de la mémoire de l’eau et des études sur l’eau. Nous allons aussi évoquer l’étude de la conscience, des lieux d’énergie, et des différentes modalités thérapeutiques.

    Résumons rapidement ce qu’est l’énergie. Nous nous basons sur une approche strictement scientifique de l’idée d’énergie. L’énergie est la principale mesure quantitative de tout type de mouvement et d’activité.

    L’énergie est omniprésente autour de nous.

    Et qu’est-ce que la matière ?

    La matière est de l’énergie condensée pour maintenir une structure. Einstein a montré, avec son équation E=MC² que cette relation est littéralement vraie. La matière et l’énergie sont interchangeables. La première implication est la bombe atomique. Mais cela signifie qu’il faut beaucoup d’énergie pour maintenir une structure. Nous avons donc beaucoup d’énergie dans notre corps.

    Il y a toujours eu cette notion d’énergie en Orient. Il y a toujours eu des personnes qui pouvaient sentir cette énergie. Dans les anciennes images religieuses, on représentait de la lumière autour du corps. Nous avons désormais de nombreuses approches scientifiques pour étudier ces champs autour du corps. Nous utilisons dans ce but de nombreuses fréquences électromagnétiques. Nous pouvons parler de mesure de l’énergie vitale.

    Nous appelons cela l’imagerie électrophotonique, qui est une branche de la bioélectrographie. Nous avons une longue tradition historique, qui remonte aux 17 et 18ème siècles. Puis il y eut des progrès significatifs aux 19 et 20ème siècles. Les Kirlian sont bien connus pour avoir découvert la photographie Kirlian. Mais ce n’est qu’à la fin du 20ème siècle que avons pu passer de la photographie Kirlian au traitement par ordinateur. Nous en avons désormais une bonne compréhension physique. Ce sont des procédés quantiques. Nous analysons la lumière venant des sujets, car nous sommes tous des êtres de lumière, et nous émettons de la lumière. »

    Selon Korotkov, avant que l’esprit ne surfe sur la fantasmagorie de l’infini, le nombril et la tête sont les premières parties du corps à perdre leur force vitale (qui serait l’âme), et l’aine et le cœur sont les dernières parties.

    Dans d’autres cas, Korotkov a remarqué que « l’âme » des personnes qui souffrent d’une mort violente et inattendue apparaissent généralement dans un état de confusion dans ses mesures avant de retourner à leur corps dans les jours qui suivent la mort. Ce pourrait être à cause d’un surplus d’énergie inutilisée.

     (source : newsoftomorrow.org)

     

    Voir aussi :

    L'expérience incroyable du Dr Eben Alexander 

     Dr J.J. Charbonier

    NDE, expérience de mort imminente

    Notre demeure 

    NDE, expérience de mort imminente 

    Photographie d'une âme quittant le corps

     

      

    Conscience de l'homme

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"