• Amérindiens et visiteurs de l'espace

    Sagesse ancestrale 

    AMÉRINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE  

     Amérindiens et visiteurs de l'espace

    Les amérindiens parlent quasiment tous de leurs ancêtres venus des étoiles,

    et des visites qu'ils continuent à nous faire depuis des milliers d'années. 

     BLACK ELK (Wapiti Noir) -Chef Spirituel des Sioux Lakota

     AMERINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE

    Black Elk (Heȟáka Sápa), en français Wapiti Noir, né en 1863 et mort en 1950, est un docteur et homme sacré de la tribu des indiens Lakota (Sioux). Il fut un petit cousin du célèbre chef indien Crazy Horse. 

    Il participa à l’âge de 13 ans à la bataille de Little Big Horn en 1876 et fut blessé en 1890 lors du massacre de Wounded Knee. En 1887, il voyagea en Angleterre au sein du spectacle Wild Wild West de Buffalo Bill, dans le cadre de ce qu'il décrivit ultérieurement comme une pénible expérience (au chapitre 20 du recueil de souvenirs publié sous le titre Black Elk Speaks (Wapiti Noir raconte).Certaines traductions erronées indiquent Élan alors que le terme anglais pour ce mot est "Moose".Ses mémoires, retranscrites en 1932 par John Neihardt et Joseph Epes Brown, révélant certains rituels lakotas, furent un succès de librairie.

    Source : wikipedia 

    Témoignage de BLACK ELK sur les ovnis

     BLACK ELK & William S. LYON, Black Elk Les voies sacrées d’un Sioux Lakota, Le Mail,

    1995, p. 139.

     

    Les Amérindiens parlent quasiment tous de leurs ancêtres venus des étoiles, et des visites qu’ils continuent à nous faire, cela depuis des milliers d’années. Le chef sioux Dakota Standing Elk, relate une rencontre avec des êtres d’Orion en 1995, et trouve cela très normal d’après sa tradition. Ses propos sont pleins de sagesse et étonnament d’actualité. Il nous dit : « Un jour, pendant une de mes quêtes de vision, un disque est descendu du ciel. Les scientifiques appellent cela un ovni, mais c’est une plaisanterie, voyez-vous. C’est parce qu’ils ne sont pas prêts ; ils ont perdu le contact avec la sagesse, la connaissance, le pouvoir et la générosité. Il leur faut d’abord tout voir avec leurs yeux. Ils voudraient pouvoir en attraper un, lui tirer dessus et regarder de quoi elle est faite, comment il a été conçue et formé. Mais leurs intentions sont mauvaises, c’est pourquoi quelqu’un les induit en erreur.Le disque s’est arrêté au-dessus de ma tête. Il était concave, et surmonté d’un autre disque. Il ne faisait aucun bruit.

    Il éclairait et même illuminait l’endroit où je me trouvais. Malgré l’obscurité alentour, les arbres en face de moi brillaient comme des néons. Au sol, les sachets de tabac scintillaient comme des ampoules électriques. C’est alors que sont arrivés ces êtres, par petits groupes parlant tous un langage différent. Ils lisaient dans mes pensées, et moi dans les leurs. Tout cela se passait en silence, comme lorsqu’on lit des symboles dans un livre. C’est ainsi que nous communiquions. Ils sont humains, alors je les ai accueillis, « Bienvenue, bienvenue, bonjour les ovnis”. Ils ont ri parce qu’ils savaient que je plaisantais. Quand vous les appelez ovnis, c’est comme si vous disiez que ce sont des étrangers ou des inconnus. Alors ils ont trouvé ça drôle et ils ont ri parce qu’ils sont humains eux aussi. Ils ont apprécié cette entrée en matière. Mais la plaisanterie la plus énorme, ce sont les scientifiques qui en sont l’objet parce qu’ils ont perdu le contact avec le Peuple de la Nation Étoilée.

    Quand ils voient un de ces engins, ils l’appellent un ovni. Il y en a aussi parmi eux qui sont payés pour cacher la vérité. Ils élaborent de fausses explications, affirmant par exemple que dans tel cas, il s’agissait de l’évaporation d’un gaz sur le lac, et ainsi de suite. En revanche, si par malheur un scientifique dit la vérité, ils le foutent à la porte. Quelqu’un a même abordé le sujet des ovnis dans la Bible. Élisée est monté dans les nuées à bord d’un chariot de feu. Ce n’est pas moi qui l’ai écrit. C’est connu. Il y a des extraterrestres qui atterrissent ici. Comme le peuple des étoiles. Comme l’Étoile du Matin (Vénus) qui vient nous rendre visite (…). Pour en revenir aux petits êtres, ils se sont mis à rire quand je les ai traités d’ovnis. Sauf celui qui se tenait devant eux, qui était sérieux à mourir. Jamais il n’a fait le moindre sourire. Jamais non plus il n’a cligné des yeux. Cela me donnait des frissons. J’avais la chair de poule tout le long des bras et des jambes. J’avais l’impression d’être un écran à travers lequel il pouvait voir, l’impression qu’un radar me transperçait. J’ai fini par le regarder dans les yeux. C’était comme le trou que laisse un noeud dans du bois ; vous savez quand une planche de pin a perdu un de ses noeuds et qu’il reste un trou à place.

    D’abord vous ne voyez que le trou. Mais si vous vous en approchez, vous découvrez de vastes espaces derrière. C’est l’effet que m’ont fait ses yeux. Quand j’ai commencé à les regarder, c’était comme une petite télévision en couleur. J’ai vu de vastes espaces, j’ai vu chaque chose de l’univers. Et cela m’a terrifié. J’ai aperçu des avions qui volaient en formation, je les ai entendus. Puis une lumière est venue et ils se sont évaporés. Ils sont partis. Ensuite j’ai vu des chars en acier que la lumière a fait disparaître aussi. Ils ont grésillé et fait des bulles comme lorsqu’on verse de l’eau sur un gril brûlant. Cela m’a fait peur (…) Il est impossible de défier le peuple de la nation des étoiles. Impossible. Voilà ce que je venais d’apprendre ».

      

     'Rencontre avec le Peuple des étoiles" de Ardy Sixkiller Clarke - Un livre exceptionnel !

    « Les amérindiens parlent quasiment tous de leurs ancêtres venus des étoiles, et des visites qu'ils continuent à nous faire depuis des milliers d'années ».Ainsi s exprimait le fameux chef indien Black Elk, Wapiti Noir, né en 1863, docteur et homme sacré de la tribu des indiens Lakota (Sioux).

    Le chef Standing Elk, chef spirituel de la nation Sioux déclara : « Les êtres des étoiles sont depuis des temps immémoriaux invoqués par les Amérindiens lors de certains rituels sacrés. Selon différentes traditions sioux, hopis, yaquis ou cherokees, mais aussi aztèques, mayas et laponnes, le langage de la plupart des peuples amérindiens avait au départ été conçu pour faciliter et stimuler la communication télépathique avec les extraterrestres ».

    En août 1970, de nombreux ovnis furent aperçus au-dessus de Prescott en Arizona. Cet événement poussa le chef du clan Hopi du Soleil, Dan Katchongva, à partir pour Prescott, à 125 miles de son village de Hotevilla. Il donna au Prescott Courier la signification d un ancien pétroglyphe qui se trouve près du village de Mishongnovi, sur la deuxième mesa. Cette ancienne gravure rupestre montre un objet en forme de dôme. «Nous croyons que d autres planètes sont habitées et que nos prières y sont entendues », disait-il.

    Biographie de l'auteur

    Selon les partisans de la théorie des anciens astronautes, des extraterrestres ont secrètement voyagé sur Terre pendant des milliers d'années. Ce livre de la chercheuse américain Ardy Sixkiller Clarke recueille une sélection de témoignages directs de contacts avec des extraterrestres par des amérindiens résidant sur les réserves américaines. Les récits choisis sont tirés de plus de vingt années d enquêtes de terrain et de déplacements de l auteur sur les territoires des réserves, aux quatre coins des Etats-Unis et du Canada, en marge de ses activités pour l Université d Etat du Montana. Ardy Sixkiller est retraitée, et vit avec son époux, Sioux Lakota, et ses deux chats, au coeur des Montagnes Rocheuses, au Montana. 

    Interview de Ardy Sixkiller Clarke sur les incontestables rencontres d'amérindiens avec les  "Star People" (Peuple des étoiles)

    J'ai remarqué qu'il y avait beaucoup d'histoires d'anciens combattants dans votre livre qui ont eu des rencontres avec les stars people. Souhaitez-vous partager avec nous une de ces histoires?

    AC: Une des histoires les plus intéressantes que j'ai entendu des anciens combattants militaires impliquait trois hommes autochtones qui étaient stationnés dans une base aérienne. Après un événement OVNI, qui a littéralement survolé la Base aérienne, les hommes ont été séparés et transférés. Ils n'avaient aucun contact depuis des années. Quand il me raconta son histoire, il me donna les noms des deux autres et je les cherchai. Bien qu'ils n'eussent eu aucun contact dans les années suivantes, chacun d'eux a raconté la même histoire.

    De toutes les grandes histoires que vous avez recueillies. Que pouvez-vous nous dire sur les stars People ? Avez-vous trouvé la plupart des histoires   positives ? 

    AC: La plupart des histoires que j'ai entendues étaient positives - pas dans le genre que les aliens vont sauver le monde si la Terre est détruite. Mais positive dans le sens que la majorité des rencontres n'étaient pas effrayantes pour les personnes impliquées. Pour beaucoup, voir les OVNIS et les gens des étoiles était un événement ordinaire. Ils les avaient vus plusieurs fois.

    Ma perception des Star people e est que - il y a beaucoup de civilisations dans l'univers. Nous sommes visités par plusieurs autres. Certains sont très avancés, spirituellement, émotionnellement et intellectuellement. D'autres voient les humains comme une espèce à utiliser pour l'expérimentation tout comme nos scientifiques utilisent des rats et des singes. D'autres semblent être des explorateurs novices. Une des choses qui m'a frappé, c'est que plusieurs interviewés ont parlé d'une loi universelle de non-ingérence qui ne permettait pas le contact avec des êtres terrestres, mais a admis qu'il y avait ceux qui enfreignaient la loi.

    Source : beforeitsnews 

    VIDEO :  Selon les partisans de la théorie des anciens astronautes, des extraterrestres ont secrètement voyagé sur Terre pendant des milliers d'années. Ce volet s'intéresse aux premiers pionniers américains, qui, toujours selon les ufologues, seraient entrés en contact avec des extraterrestres.

      

    Si je devais comparer Black Elk (Elan noir) à un contemporain, ce serait au dalaï-lama.

    Chef spirituel de la nation sioux, il était membre de la tribu des Sioux Oglalas et vécut toute sa vie à Manderson, sur la réserve de Pine Ridge, dans le Dakota-du-Sud. A l’âge de 10 ans, il eut la « Grande Vision ». Elle se manifesta sous forme d’une « maladie initiatique » – un des modes connus de nomination des chamans (hommes-médecine) – au cours de laquelle il se vit désigné comme le représentant spirituel de notre monde. Expérience magnifiquement retranscrite par John G. Neihardt dans “Black Elk Speaks” (“Elan noir parle”) : parue au Etats-Unis en 1932, cette bible des Amérindiens permit enfin aux Blancs de comprendre une religion où se mêlent sacré et ordinaire, vision et réel. Comme le dalaï-lama, Black Elk avait la charge spirituelle de répandre le message de sa vision pour apporter harmonie et sérénité à son peuple.

    « Quand nous serons brisés et que nous n’aurons plus de centre, l’Arbre sacré sera mort » : cette phrase est prémonitoire. Pour les Indiens, mais pas seulement. Elle nous exhorte à nous éveiller à une conscience enfouie depuis des siècles, à effectuer un retour vers notre culture ancestrale, pour redevenir nous-mêmes.

    Source : psychologies 

    Black Elk

      

    L'excellent ouvrage intitulé « Black Elk, les voies sacrées d'un Sioux Lakota » ( W. Black ELK et William S. Lyon, Le Mail, 1995), présente le récit de Black Elk nous relatant  une étrange rencontre avec des êtres d'ailleurs (p. 139). Ses propos sont pleins de sagesse, et étonnement d'actualité. Les voici reproduis ici. Il semble  important de voir qu'un tel homme puisse exprimer des réalités actuelles avec autant de clarté dans sa vision, alors qu'on nous tient complètement dans l'ignorance de cette connaissance. 

    Il nous dit : « Un jour, pendant une de mes quêtes de vision, un disque est descendu du ciel. Les scientifiques appellent cela un « ovni », mais c'est une plaisanterie, voyez-vous. C'est parce qu'ils ne sont pas prêts ; ils ont perdu le contact avec la sagesse, la connaissance, le pouvoir et la générosité. Il leur faut d'abord tout voir avec leurs yeux. Ils voudraient pouvoir en attraper une, lui tirer dessus et regarder de quoi elle est faite, comment elle a été conçue et formée. Mais leurs intentions sont mauvaises, c'est pourquoi quelqu'un les induit en erreur. Le disque s'est arrêté au-dessus de ma tête. Il était concave, et surmonté d'un autre disque. Il ne faisait aucun bruit. Il éclairait et même illuminait l'endroit où je le trouvais. Malgré l'obscurité alentour, les arbres en face de moi brillaient comme des néons. Au sol, les sachets de tabac scintillaient comme des ampoules électriques.

    C'est alors que sont arrivés ces êtres, par petits groupes parlant tous un langage différent. Ils lisaient dans mes pensées, et moi dans les leurs. Tout cela se passait en silence, comme lorsqu'on lit des symboles dans un livre. C'est ainsi que nous communiquions. Ils sont humains, alors je les ai accueillis, « Bienvenue, bienvenue, bonjour les OVNIS ».Ils ont ri parce qu'ils savaient que je plaisantais. Quand vous les appelez ovnis, c'est comme si vous disiez que ce sont des étrangers ou des inconnus. Alors ils ont trouvé ça drôle et ils ont ri parce qu'ils sont humains eux aussi. Ils ont apprécié cette entrée en matière. Mais la plaisanterie la plus énorme, ce sont les scientifiques qui en sont l'objet parce qu'ils ont perdu le contact avec

    « le PEUPLE DE LA NATION ETOILE ».

    Quand ils voient un de ces engins, ils l'appellent un OVNI. Il y en a aussi parmi eux qui sont payés pour cacher la vérité. Ils élaborent des fausses explications, affirmant par exemple que dans tel cas, il s'agissait de l'évaporation d'un gaz sur le lac, et ainsi de suite. En revanche, si par malheur un scientifique dit la vérité, ils le foutent à la porte. Quelqu'un a même abordé le sujet des OVNI dans la Bible. Elisée est monté dans les nues à bord d'un chariot de feu. Ce n'est pas moi qui l'ai écrit. C'est connu. Il y a des extraterrestres qui atterrissent ici. Comme le peuple des étoiles.

    Comme l'Etoile du Matin (Vénus) qui vient nous rendre visite (…).

    Pour en revenir aux petits êtres, ils se sont mis à rire quand je les ai traités d'OVNI. Sauf celui qui se tenait devant eux, qui était sérieux à mourir. Jamais il n'a fait le moindre sourire. Jamais non plus il n'a cligné des yeux. Cela me donnait des frissons. J'avais la chair de poule tout le long des bras et des jambes. J'avais l'impression d'être un écran à travers lequel il pouvait voir, l'impression qu'un radar me transperçait. J'ai fini par le regarder dans les yeux. C'était comme le trou que laisse un nœud dans du bois ; vous savez quand une planche de pin a perdu un de ses nœuds et qu'il reste un trou à place. D'abords vous ne voyez que le trou. Mais si vous vous en approchez, vous découvrez de vastes espaces derrière. C'est l'effet que m'ont fait ses yeux. Quand j'ai commencé à les regarder, c'était comme une petite télévision en couleur. J'ai vu de vastes espaces, j'ai vu chaque chose de l'univers. Et cela m'a terrifié. J'ai aperçu des avions qui volaient en formation, je les ai entendus. Puis une lumière est venue et ils se sont évaporés. Ils sont partis. Ensuite j'ai vu des chars en acier que la lumière a fait disparaître aussi. Ils ont grésillé et fait des bulles comme lorsqu'on verse de l'eau sur un gril brûlant. Cela m'a fait peur (…) Il est impossible de défier le peuple de la nation des étoiles. Impossible. Voilà ce que je venais d'apprendre ».  

    Amérindiens et visiteurs de l'espace 

    Témoignages et confirmations de chefs et leaders spirituels amérindiens 

    - Looks-For-Buffalo (Oglala) : « Les Avatars (Jésus, Bouddha etc. et White Buffalo Calf Woman sont des Êtres des étoiles. À chaque tribu indienne correspond une race extraterrestre qui est pour elle une sorte d’"alter-égo", de double cosmique. Les Êtres des étoiles reviendront aux temps des changements terrestres. Les premiers signes en seront des inondations, des incendies et des tremblements de terre gigantesques. White Buffalo Calf Woman, la Femme Bison Blanc, va revenir sur Turtle Island (Amérique du Nord). Chacun de nous peut attirer les Êtres des étoiles, mais uniquement avec pureté de cœur et d'intention. »

    - Paula Underwood (Iroquoise) : « Les Iroquois ont reçu un message télépathique d'extraterrestres leur disant : "Nous arrivons". Les Sages Iroquois répondirent : "Ne venez pas, les hommes ne sont pas prêts". Les Êtres des étoiles répliquèrent : "Commencez par vous préparer vous-mêmes". »

    - Henri Charger (Lakota) parle de nombreuses visites extraterrestres chez les Sioux durant les cérémonies de Sweat Lodge. Il évoque la visite d'une jeune et ravissante femme au teint pâle, au visage lumineux et à la beauté surnaturelle qui ne pouvait, selon lui, qu’être "la Femme Bison Blanc". Elle apparut notamment à deux scouts Lakotas. L'un eut des pensées de luxure envers elle et périt rapidement. L'autre rapporta son message aux Lakotas. Celui-ci concerne le retour imminent des Nations des étoiles sur la Terre.

    - Steve Red Buffalo (Lakota) :

    « Les Sioux viennent des 7 étoiles des Pléiades, qui sont connectées avec la "chanupa", la pipe sacrée. »

    - Holy Bull (Lakota), "homme-médecine" : « La connaissance des Êtres des étoiles est conservée et honorée dans certains sites sacrés indiens. Ces lieux émettent vers le ciel une sorte de rayon laser bleu, que les Nations des étoiles peuvent apercevoir comme des phares. Des ovnis survolent souvent Bear Butte, le cœur sacré des Black Hills. »

    - Rod Shenandoah (Blackfoot-Oneida), "homme-médecine" :

    « Les Indiens se sentent privilégiés, car ils reçoivent régulièrement des visites d'Êtres des étoiles durant leurs cérémonies. Ils voient ces événements comme sacrés, tout en considérant que cela fait intrinsèquement partie de leur vie. »

    - Eagle Man (Ed McGaa), militant du mouvement indien et écrivain :

    « Les sociétés extraterrestres sont âgées de millions d'années. Les Indiens pensent que les Êtres de l'espace vont bientôt venir. »

    - Rod Skenandore (Blackfoot) a travaillé avec la NASA et s’est rendu plusieurs fois à bord de vaisseaux extraterrestres : « Nous avons été prévenus de l’imminence du retour des extraterrestres sur la Terre. »

    - Wobleza (Dakota) a été visité durant une "Inipi" (Sweat Lodge), par un grand vaisseau argenté de la Nation du Bison.

    « De Petits Anciens viennent maintenant dans les enfants qui naissent, qui parleront de façon précoce. La naissance du bison blanc femelle est le signe du retour des Nations du Bison depuis les étoiles. »

    - Pathfinder et Silver Star (Cherokees) : « Les symboles galactiques ont une double interprétation, en tant que Loi Universelle et en tant que Loi Spirituelle. Ces Lois sont encodées dans nos spirales ADN. Nous sommes responsables de la vibration selon laquelle nous vivons, donc attirez la lumière… Les Nations des étoiles font les cercles dans les champs de blé et vont atterrir bientôt… Tout le karma autodestructeur de l'Atlantide et de la Lémurie a été guéri… Le Serpent à sonnettes Diamondback (Quetzalcoatl/Kulkulkan) nous demande de l'inviter en nous pour transmuter le faux ADN. Chacun peut devenir Christ, Quezalcoatl. Soyez en équilibre avec les êtres élémentaux de la terre, de l'air, de l'eau, du feu, de l'éther, de la manna. »

    - Grandmother Windrider (Maya) (Jusqu’ici, il ne lui était pas permis de parler aux Blancs de la tradition Maya gardée par les femmes) : « Des changements extrêmes vont survenir. Le nettoyage du karma s’achève. Les choses s'accélèrent. Ne soyez plus bloqués par des comportements de victimes. Les Mayas, Toltecs et Olmecs, ont une tradition de contacts avec les Êtres des étoiles. Les Portes des étoiles se mettent en position pour permettre aux Avatars de l'espace d'arriver. Dans les changements terrestres qui arrivent, ceux qui ne seront pas capables de faire la transition dans le Cinquième Monde, se réincarneront ailleurs, sur une planète moins évoluée que la Terre. Certains se réincarneront ici pour nettoyer les débris, et aider à la transition vers une société mondiale de plus haute conscience. Certains seront pris par les Nations des étoiles pour vivre volontairement avec eux… Les changements arrivent, avec un planétoïde qui approche. Élevez votre vibration, pour ne pas être pris dans cette vague d'énergie… Apprenez les techniques de survie dans la nature… Cette société est malade. Il est temps que les femmes se réunissent pour se guérir entre elles, ensuite elles pourront aller guérir les hommes. »    

    source : bibliographe  

     Standing Elk

     AMERINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE

    Les échanges entre Amérindiens et civilisations galactiques existent depuis la nuit des temps. À l’approche du changement terrestre, ces contacts se renforcent et se multiplient.

     Les êtres des étoiles sont depuis des temps immémoriaux invoqués par les Amérindiens lors de certains rituels sacrés. Selon différentes traditions sioux, hopis, yaquis ou cherokees, mais aussi aztèques, mayas et laponnes, le langage de la plupart des peuples amérindiens avait au départ été conçu pour faciliter et stimuler la communication télépathique avec les extraterrestres.                    

    Le chef sioux Standing Elk fait partie de ces êtres étranges, à la fois guides spirituels, guérisseurs, visionnaires et prophètes que les Amérindiens appellent les « hommes-médecine ». À la suite d’un rituel initiatique, son peuple lui a conféré la fonction et le titre de « gardien des Lakotas de l’autel sacré de l’étoile à six branches ». Il dit que, dans un proche avenir, il deviendra connu du monde entier sous le nom de « Wambdi Zizi » (Aigle Doré). Il affirme avoir déjà rencontré à plusieurs reprises physiquement des extraterrestres de très grande taille (plus de 2 m 30) dans une immense salle de vaisseau remplie de lumière et renfermant des ordinateurs connectés directement à leur pensée. Selon lui, les « hommes-médecine » du Lakota, du Dakota et du Nakota seront prochainement amenés à partager avec le reste de l’humanité certaines de leurs connaissances qu’ils tiennent directement des Nations des étoiles, car ce n’est que grâce à elles que nous pourrons, tous ensemble, venir à bout de la pollution et décontaminer notre planète.

    Standing Elk dit aussi que Jésus venait des étoiles, que des êtres des étoiles sont régulièrement envoyés sur notre Terre pour nous enseigner, stimuler notre croissance spirituelle et nous préparer aux changements terrestres qui arrivent. Selon lui, les Amérindiens ont le même ADN que certains peuples d’outre-espace. Il reconnaît cependant qu’il y a parmi les extraterrestres des renégats qui ont accepté de collaborer avec le « Gouvernement de l’Ombre », tout en affirmant que le temps qui leur avait été accordé touche maintenant à sa fin, et que les méfaits qu’ils continuent de commettre sur notre planète sont les derniers crimes qu’ils soient autorisés à accomplir.

    La Nation Lakota-Dakota-Nakota (Sioux), dont Standing Elk est l’un des chefs spirituels, reçut il y a plusieurs siècles la visite physique d’un merveilleux être d’aspect féminin, dont la pureté du visage n’était pas sans évoquer Marie, celle que l’ésotérisme christique considère comme la Vierge Cosmique. Cette femme extraordinaire, irradiante de Lumière, était habillée à la mode indienne d’une robe de daim blanc. Ils l’appelèrent White Buffalo Calf Woman, c’est-à-dire « la Femme Bison Blanc ». Elle apporta aux Indiens Lakotas de très hauts enseignements spirituels et leur transmit un rituel de paix symbolisé par la fameuse « Chenupa » (le Calumet de la Paix), et destiné à être partagé avec toutes les autres tribus de « Turtle Island » comme les Indiens appellent l’Amérique du Nord, sans distinctions de races ni de territoires.

     AMERINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE

     Après le passage de Buffalo Calf Woman, des prophéties furent révélées à diverses tribus amérindiennes. Elles annonçaient que l’homme blanc viendrait bientôt, qu’il détruirait non seulement leur civilisation, mais peut-être aussi la planète toute entière. Puis viendrait ensuite le temps de la « Nation du Bison », fusion dans l’unité et l’harmonie de la race rouge avec une partie des races blanche, noire et jaune.

    La « Nation du Bison » serait le ferment d’une nouvelle société de paix, de justice et de fraternité. Les prophéties annonçaient que la création de la « Nation du Bison » coïnciderait également avec le retour sur la Terre des « Nations des Étoiles » (civilisations des autres systèmes stellaires). Elles révélaient enfin que le commencement de cette Nouvelle Époque serait annoncé par la naissance d’un bébé bison blanc femelle, dont la robe changerait de couleur, pour devenir jaune, rouge et noire.

    Or, en 1995 naquit dans le Wisconsin un bison blanc femelle nommé « Miracle ». Ce bébé bison était la première femelle au poil entièrement blanc à naître depuis des générations. C’est Floyd Hand, un « homme-médecine » Lakota qui révéla cette naissance à la presse américaine, ajoutant : « Pour nous les Indiens, c’est comme le Retour du Christ pour les Blancs ». Comme pour confirmer l’imminence de la réalisation des prophéties, d’autres bisons blancs femelles naquirent après « Miracle », dont l’une dans une réserve indienne du Dakota. Devant ces signes patents, Arvol Looking Horse, le « Gardien de la dix-neuvième génération du Calumet Sacré de la Femme Bison Blanc pour la nation Lakota-Dakota-Nakota », décida de réunir différents chefs religieux, notables et dignitaires amérindiens, mais également des Occidentaux, en particulier des représentants du courant New Age et de différents mouvements pacifistes internationaux.

    Il se rassemblèrent le 21 juin 1996 dans le Wyoming à Grey Horn Butte au pied de l’endroit nommé « Devil’s Tower », qui est la montagne sacrée des Cherokees (rendue célèbre par Spielberg dans son film « Rencontres du 3ème type ".  Source : channelconscience 

    Le Chef Standing ELK avec la copie de la barre de métal couverte de symboles universels

    appartenant au "vaisseau de lumière" avec lequel il a communiqué.

       AMERINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE

    Cette réunion fut un effort conjoint des chefs Indiens et des leaders du New Age. Le New Age est considéré aux USA comme partie intégrante de la société et ferment d'une nouvelle civilisation, alors qu'il est mal considéré en France. Les anciens et leaders spirituels des différentes tribus d'Amérique du Nord ( Turtle Island ) parlant dans ces congrès et révélant leurs contacts extraterrestres viennent des nations suivantes, entre autres :

    Plaines : Lakota - Oglala - Dakotas - Blackfoot - Nakota - Miniconjou - etc.

    Est : Iroquois - Obeida - Seneca - Choctaw - Cherokee - etc.

    Sud-Ouest : Hopi - Yuck - Aztèques - Apaches - Mayas - Yaqui - etc.

    De plus d'autres chamanes d'autres peuples indigènes ont reçu l'instruction de venir également, ayant vu des signes d'anciennes prophéties se réalisant maintenant, disant que le temps était venu de révéler leurs origines des étoiles, l'influence des visiteurs de l'espace sur leurs cultures, croyances spirituelles et cérémonies, ainsi que l'annonce du retour imminent des Nations des Etoiles ( Chefs Maoris, Sammi/Lapons etc. ). Source : secretebase 

     AMERINDIENS ET VISITEURS DE L'ESPACE

     

      LES HOPIS et Orion (extraits) 

    Gary David s’est intéressé à la région des Four Corners aux Etats-Unis depuis plus de douze ans. En 1994, il déménagea en Arizona pour mener une étude intensive des Indiens Pueblos et de leurs descendants, les Hopis.  Fin 2006, après une dizaine d’années de recherches indépendantes et d’investigations sur les sites archéologiques et les gravures rupestres indiens, son travail est publié par les éditions Adventures Unlimited Press : The Orion Zone, Ancient Star Cities of the American Southwest - Une réflexion inédite sur la relation entre les villages hopis et la constellation d’Orion. Une étude qui se concrétisera en 2008 par un deuxième livre, Eye of the Phoenix, Mysterious Visions and Secrets of the American Southwest.

    Karmatoo : Vous affirmez que la disposition des sites sacrés Hopis reflète la position des étoiles de la constellation d’Orion. Comment avez-vous trouvé cette correspondance ciel-terre et que signifie-t-elle?

    Gary David : Ça remonte à juillet 1997. A cette époque, j’avais entrepris de traverser en voiture les grands espaces du nord de l’Arizona pour aller voir une des danses kachina qui se déroulent chaque année dans les réserves indiennes Hopis. Les kachinas sont des esprits que les Hopis prient pour obtenir la pluie et la fertilité dans ce pays rude mais incroyablement beau. Les danseurs portaient des masques et des costumes de toutes les couleurs et exécutaient une cérémonie sacrée pendant toute la journée sous un soleil de plomb. Le rythme monotone d’un tambour en peuplier accompagnait cette danse lente et très digne. Plutôt que d’imiter les kachinas, il serait plus juste de dire que ces danseurs étaient adombrés par les kachinas, le temps d’un rituel.  

    Je venais juste d’achever la lecture de The Orion Mystery, de Robert Beauval et Adrien Gilbert. En résumé, les auteurs de ce livre y affirment que les trois grandes pyramides de Gizeh sont alignées sur les trois étoiles du Baudrier d’Orion. J’avais encore leur théorie en tête pendant que je regardais distraitement les trois mesas équidistantes sur lesquelles les Hopis avaient construit leurs villages en dur, environ en 1100 après J.C. Je me demandais si ces pueblos ne formaient pas, eux aussi, un alignement avec la ceinture d’Orion et si le plateau désolé du Colorado ne cachait pas une autre relation terre-ciel.  En revenant chez moi, j’ai sorti mes cartes ainsi que la carte du ciel et je les ai comparées. Ce que j’ai trouvé m’a stupéfié : à chaque pueblo ou ruine d’un ancien village hopi correspondait une étoile majeure de la constellation. La terre reflétait le ciel avec une perfection troublante. Cette première constatation m’a emmené de découvertes en découvertes pendant presque dix ans.

      

    Le sens de cette relation entre les villages Hopis en Arizona et la constellation d’Orion s’explique par la multiplicité même des  alignements terre-ciel disséminés autour du globe. Ces reflets sur terre de la constellation d’Orion se retrouvent non seulement en Arizona et en Egypte, mais aussi en Afrique du Sud, en Italie, en Ecosse et ailleurs. La dispersion de ces modèles célestes sur Terre ne peut s’expliquer que par l’existence d’une culture maritime précolombienne ou même antédiluvienne qui a répandu ce concept du reflet terre-ciel à une échelle planétaire. Nous sommes en quelque sorte les témoins d’un hommage mondial à Orion qui a été propagé voici longtemps par une seule et même intelligence. Ces alignements avec la constellation d’Orion sont très certainement l’héritage d’une sorte de super civilisation perdue ou peut-être un message venant des étoiles.

    Karmatoo : Certains Hopis se sont publiquement impliqués dans le phénomène ovni, comme Robert Morningsky et les Stars Warriors ou encore le Chef Dan Katchongva qui pensait que les apparitions d’ovnis étaient liées aux prophéties hopis. Est-ce purement anectotique ou le signe d’une connection réelle entre le peuple Hopi et des entités extraterrestres?

    Gary David : En août 1970, de nombreux ovnis furent aperçus au-dessus de Prescott en Arizona. En deux semaines, plusieurs centaines de soucoupes volantes avaient été vues par des centaines de témoins. Cet événement poussa le chef du clan Hopi du Soleil, Dan Katchongva, ainsi que son conseiller et un interprète à partir pour Prescott, à 125 miles de son village de Hotevilla, pour en apprendre plus sur ces apparitions d’ovnis.

     

    Il donna au Prescott Courier la signification d’un ancien pétroglyphe qui se trouve près du village de Mishongnovi, sur la deuxième mesa. Cette ancienne gravure rupestre montre un objet en forme de dôme. «Nous croyons que d’autres planètes sont habitées et que nos prières y sont entendues », disait-il.  « La flèche sur laquelle est posé le dôme permet à ce dernier de voyager à travers l’espace, » expliquait encore Katchongva. « La jeune fille Hopi sur le dôme représente la pureté. Les Hopis qui survivront au Jour de la Purification partiront vers d’autres planètes. Nous, les Hopis, avons vu ces vaisseaux et savons qu’ils existent. La pureté des vierges hopis au travers des âges ont attiré les kachinas volants qui sont des esprits messagers bienveillants. Paul Solem, un expert des prophéties Hopi et de la doctrine Mormon était aussi un personnage clé des apparitions de Prescott. Il prétendait même pouvoir attirer des soucoupes volantes par le seul contact télépathique. Un jour, il a réuni un groupe dehors et a commencé à se concentrer mentalement sur un contact extraterrestre.

    Peu après il s’est écrié : « Ils sont ici ! Je ne peux pas les voir, mais je sais qu’ils sont ici. J’entends un qui vient me dire, ‘nous sommes ici, Paul !’ Il y a plusieurs personnes dans la soucoupe. Je les entends me parler. » Quelques minutes plus tard, un ovni qui ressemblait à une étoile apparu, s’arrêta et ensuite bougea dans une direction et puis dans une autre.  Il pensait qu’à l’instar des kachinas des Hopis, les êtres du vaisseau spatial étaient bienveillants et angéliques et qu’ils venaient de la planète Vénus. Il disait qu’ils portaient des cheveux longs, bien coupés qui tombaient jusqu’aux épaules et que la tonalité de leur voix était chantante et androgyne. Ce qui, somme toute, ressemble assez bien aux descriptions contemporaines des extraterrestres dits « Nordiques ». Il reçut même un message de ces extraterrestres qu’il transcrivit comme suit :

    « Nous venons pour donner un signe et ajouter foi aux prophéties hopis qui sont de nature divine. La peur et le chagrin affligeront très bientôt cette planète et peu en réchapperont. Notre maître qui avait parlé des prophéties hopis est mort ici (sur Terre) et était connu comme l’apôtre Saint Jean (le même que celui des évangiles). La venue du frère Blanc sera précédée par un énorme incendie et un tremblement de terre se produira lors de son arrivée. Nous sommes une des 10 tribus perdues et, à moins d’être rejetés, nous reviendrons ici plusieurs fois la nuit tombée. » (...)

    La relation historique entre les « boucliers volants », ou paatuwvota et les Hopis de l’Arizona s’inscrit dans leurs traditions. Les légendes parlant d’êtres venus des étoiles à bord de vaisseaux spatiaux et s’accouplant parfois avec les autochtones sont perçues comme une réalité par les peuples premiers et ne sont pas sujets à polémique. Les lumières de Phoenix observées en 1997 ne sont qu’un exemple récent de ces légendes amérindiennes. Peut-être devrions-nous commencer à écouter la grande sagesse et l’expérience des premiers habitants de ce continent, spécialement des Hopis. Ils sont sur l’affaire depuis des siècles.

    Source : karmapolis

      

      Tu viens des étoiles

    Tu es un enfant de la lumière Comme il en grandit par ici. Ton rendez-vous est pris Depuis des millénaires Tu es au premier rang, Un grand projet t’attend.

    Tu portes comme un feu, Un secret des Dieux. Ravive ta mémoire Car tu as le pouvoir De changer Le cours de l’Histoire.

    Sais-tu que Tu viens des étoiles, Les rêves de tes jours, De tes nuits, En tissent doucement la toile, Sur des espaces infinis.

    Tu découvres le cycle de la vie, Les lois qui nous Enchaînent ici. Partage avec la terre Un peu de ta lumière. Fais entendre ta voix, Et proclame la Loi.

    Deviens ce que tu crois, Ta puissance est là. Eclaire toi dans le noir, Car tu as le pouvoir De changer le cours de l’histoire. Sais-tu que Tu viens des étoiles, Fais les revivre par ici, Dessine toi-même la toile, De ces espaces infinis.

    Tu es l’éclaireur De ces temps nouveaux. A toi d’en porter le flambeau, Si simple est le secret ! Retrouve qui tu es, Le rêve que tu chéris, Le feu qui te nourrit.

    Ce que tu vibres en toi Est plus puissant qu’un roi. Ravive les espoirs, Chacun a le pouvoir De changer sa propre histoire.

    Sais-tu que tu viens des étoiles, Les rêves de tes jours De tes nuits, En tissent doucement la toile Sur des espaces infiais.

    En toi s’évanouissent les voiles, Naissent de nouveaux horizons, Comme ils sont beaux Ces paysages Qui te rappellent ta maison !

    KAYA  

    Sagesse ancestrale 

    VOIR AUSSI  

    Le code binaire de Rendlesham

    Alphabet d'outre-espace

    Des femmes venues d'ailleurs 

      

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"