• Alphabets d'outre-espace

     Observations et symboles 

     ALPHABETS D'OUTRE-ESPACE

    Des artefacts étranges comportant des alphabets et des témoignages relatant une rencontre avec un objet volant non-identifié  ou des visiteurs d'outre-espace, ont été relatés dans l'histoire.

    Quelle est leur signification ? 

    Alphabets d'outre-espace

    Le CHEF Sioux Dakota STANDING ELK

    Le Chef Dakota Standing Elk (tribu Yanktan) présente une barre métallique sur laquelle sont inscrits des symboles relatant des lois"universelles", provenant de ce qu'il dit être un vaisseau de l'espace. Il aurait rencontré ces visiteurs, qui lui auraient parlé par télépathie. Il les appelle "Le Peuple des Etoiles". 

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    Standing Elk/ Chief Golden Light Eagle partage ici en anglais sa rencontre avec des représentants d'Orion

    en 1995, ils disaient  faire partie de ce qu'ils appellent "La Confédération Galactique".

    Son fils fut témoin de cette rencontre et vit une lumière violette quand le vaisseau s'éleva. Deux jeunes filles arrivèrent le lendemain avec des livres à la main, elles dirent qu'elles avaient vu le vaissseau la veille. Chief Standing Elk reçut la mission de parler de cette rencontre et des enseignements à donner qui lui furent transmis. Il devait se procurer un ordinateur pour pourvoir les retranscrire, et entama un voyage jusqu'à San Diego pour rencontrer quelqu'un qui devait le lui fournir et l'aider dans cette mission.

    En chemin il s'arrêta pour jouer au casino dans le Nevada, et des synchornicités se mirent en place comme par enchantement. Un papier voleta devant lui, il allait le jeter quand il vit que celui-ci parlait une conférence sur  "les Ovnis", qui devait se tenir comme par hasard près de l'endroit où il se trouvait. Comme il n'était jamais allé à une conférence sur ce sujet, il suivit le plan et arriva à la salle de conférence. Il paya 15 dollards pour y avoir accès et écouter ce qui se disait. Et il se rendit compte que l'histoire  de la conférencière qui datait de 1975, correspondait exactement à ce qu'il avait vécu dans cette expérience de rencontre avec le Peuple des Etoiles (Star People). Il se demanda alors, pourquoi, il ne pourrait pas lui aussi, raconter ce qu'il avait vécu, vu que c'était la même chose qu'elle ! (C'était une personne avec un titre de Ph. D (docteur)). Ensuite un autre intervenant parla du Christ Cosmique, disant qu'il avait lui-même des stigmates et des messages à délivrer de la part de la Mère Divine. L'intervnant suivant présenta des symboles, mais son interprétation n'était pas la bonne d'après Standing Elk, qui lui, savait ce que cela voulait dire, pour les avoir vu sur la fameuse barre de métal.

    D'autres parlèrent de physique et de thérapies quantiques. Quand il y eut une pose, Standing Elk alla s'assoir au fond de la salle, et il eut la surprise de voir tous les intervenants venir le rejoindre. L'un d'eux pointa du doigt son badge où était inscrit son nom "Standing Elk", il lui dit "tu es Standing Elk", il répondit "oui, c'est moi !" et l'autre personne répondit : "Nous t'attendions...!". Ils ont ainsi formé un conseil traitant de ce sujet (dont Steven Greer, Robert Dean...).

    Quand il rentra chez lui plusieurs enfantsd lui dirent avoir rêvé le même rêve, où étaient présents des Star People, et ils lui demandèrent qu'est-ce qu'ils avaient bien pu voir ? IL fait donc ce qu'il savait faire de mieux, des cérémonies spirituelles pour connaître la vérité sur tout cela. IL fit appel à un être clair d'esprit (son petit fils) auquelil a recours car c'est un bon canal pour ces cérémonies. Aiinsi qu'aux esprits des animaux, ils dessinèrent sur le sol tous les symboles qu'il avait vu sur le vaisseau, et la réponse fut que les nations (des 4 directions, noirs, blancs, jaunes, et rouges) étaient prêts pour recevoir les enseignements des grand-pères et grand-mères ancestraux, le savoir du Créateur. 

    Les échanges entre Amérindiens et civilisations galactiques existent depuis la nuit des temps.

    À l’approche du changement terrestre, ces contacts se renforcent et se multiplient.

     Les êtres des étoiles sont depuis des temps immémoriaux invoqués par les Amérindiens, lors de certains rituels sacrés. Selon différentes traditions sioux, hopis, yaquis ou cherokees, mais aussi, aztèques, mayas et laponnes, le langage de la plupart des peuples amérindiens avait au départ été conçu pour faciliter et stimuler la communication télépathique avec les extraterrestres.                    

    Le chef sioux Standing Elk fait partie de ces êtres étranges, à la fois guides spirituels, guérisseurs, visionnaires et prophètes que les Amérindiens appellent les « hommes-médecine ». À la suite d’un rituel initiatique, son peuple lui a conféré la fonction et le titre de « gardien des Lakotas de l’autel sacré de l’étoile à six branches ». Il dit que, dans un proche avenir, il deviendra connu du monde entier sous le nom de « Wambdi Zizi » (Aigle Doré). Il affirme avoir déjà rencontré à plusieurs reprises physiquement des extraterrestres de très grande taille (plus de 2 m 30) dans une immense salle de vaisseau remplie de lumière et renfermant des ordinateurs connectés directement à leur pensée.

    Selon lui, les « hommes-médecine » du Lakota, du Dakota et du Nakota seront prochainement amenés à partager avec le reste de l’humanité certaines de leurs connaissances qu’ils tiennent directement des Nations des Etoiles, car ce n’est que grâce à elles que nous pourrons, tous ensemble, venir à bout de la pollution et décontaminer notre planète.

    Source : channelconscience 

     

    Voir  la page :  Amérindiens et visiteurs de l'espace 

     

    'Rencontre avec le Peuple des étoiles" de Ardy Sixkiller Clarke - Un livre exceptionnel !

    « Les amérindiens parlent quasiment tous de leurs ancêtres venus des étoiles, et des visites qu'ils continuent à nous faire depuis des milliers d'années ».Ainsi s exprimait le fameux chef indien Black Elk, Wapiti Noir, né en 1863, docteur et homme sacré de la tribu des indiens Lakota (Sioux).

    Le chef Standing Elk, chef spirituel de la nation Sioux déclara : « Les êtres des étoiles sont depuis des temps immémoriaux invoqués par les Amérindiens lors de certains rituels sacrés. Selon différentes traditions sioux, hopis, yaquis ou cherokees, mais aussi aztèques, mayas et laponnes, le langage de la plupart des peuples amérindiens avait au départ été conçu pour faciliter et stimuler la communication télépathique avec les extraterrestres ».

    En août 1970, de nombreux ovnis furent aperçus au-dessus de Prescott en Arizona. Cet événement poussa le chef du clan Hopi du Soleil, Dan Katchongva, à partir pour Prescott, à 125 miles de son village de Hotevilla. Il donna au Prescott Courier la signification d un ancien pétroglyphe qui se trouve près du village de Mishongnovi, sur la deuxième mesa. Cette ancienne gravure rupestre montre un objet en forme de dôme. «Nous croyons que d autres planètes sont habitées et que nos prières y sont entendues », disait-il.


    Biographie de l'auteur

    Selon les partisans de la théorie des anciens astronautes, des extraterrestres ont secrètement voyagé sur Terre pendant des milliers d'années. Ce livre de la chercheuse américain Ardy Sixkiller Clarke recueille une sélection de témoignages directs de contacts avec des extraterrestres par des amérindiens résidant sur les réserves américaines. Les récits choisis sont tirés de plus de vingt années d enquêtes de terrain et de déplacements de l auteur sur les territoires des réserves, aux quatre coins des Etats-Unis et du Canada, en marge de ses activités pour l Université d Etat du Montana. Ardy Sixkiller est retraitée, et vit avec son époux, Sioux Lakota, et ses deux chats, au c ur des Montagnes Rocheuses, au Montana.

     

         

     

    Le contacté Georges ADAMSKI (1891-1965)

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    Il présente les dessins des semelles d'ORTHON, un visiteur Vénusien rencontré en 1953.

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE  ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

       

    Autodidacte et enseignant les lois universelles lors de conférences, il s'intéresse à l'astronomie et plus particulièrement au phénomène ovni. Il prend plusieurs photographies de soucoupes volantes à l'aide d'un télescope. À partir de 1952, il prétend avoir été contacté par un occupant d'un de ces engins, qu'il décrit ainsi :

    « L'homme ressemblait à tout autre homme, et j'ai remarqué qu'il était relativement plus petit que moi et considérablement plus jeune. [...] Alors pour la première fois j'ai vraiment réalisé que j'étais en présence d'un homme de l'espace,

    un humain d'un autre monde !

    La beauté de son apparence dépassait tout ce que j'avais pu voir. Et l'aspect avenant de son visage me libéra de toute pensée personnelle. Je me sentais comme un petit enfant en présence de quelqu'un doté d'une grande intelligence et de beaucoup d'amour, et je devins très humble par rapport à moi-même... de lui émanait le sentiment d'une compréhension et d'une gentillesse infinie, avec une humilité absolue."

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE  ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     Adamski rencontrera plusieurs fois cet « homme », qui l'emmènera faire un tour à bord de son véhicule et lui délivrera des messages de paix, se disant préoccupé par les essais nucléaires pratiqués aux États-Unis.

    George Adamski repose au cimetière des Héros à Arlington (États-Unis), où il est enterré en sa qualité d'ancien combattant et non pour une autre raison.

    Source : wikipedia 

     

     

      Navette d'Orthon et ses Frères d'après G. Adamski - Le Vaisseau Mère 

     

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE   ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     Voici le message qu'Orthon aurait remis à George Adamski en 1953.

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    De quoi s'agit-il exactement ?

    Orthon était dans les années 50 le représentant de Vénus ascensionnée en mission de paix sur la Terre et appartenant à la flotte de la Lumière. Il a ainsi contacté l'Américain George Adamski. Celui-ci a même effectué un voyage à bord de sa soucoupe volante (Certains pensent que ce qu'il a vécu était en réalité un voyage astral très réaliste).

    Durant les multiples contacts qu' Adamski a pu avoir avec le Vénusien Orthon, ce dernier lui a remis un message écrit en langage Vénusienne qui est depuis resté intraduisible, tant les caractères représentés étaient totalement incompréhensibles. Mais le temps a finalement donné les réponses. 

    Omnec Onec

     

      C'est en 1993, soit 40 ans plus tard, que Omnec Onec a donné une traduction compréhensible de ce message. Omnec Onec est une femme Vénusienne née sur ce monde, et qui a été emmenée très jeune sur la Terre, en 1955, soit deux ans après le message remis par Orthon. Omnec Onec est la nièce de ce dernier. Ayant grandi sur Terre, elle donne de nos jours des conférences afin de nous faire prendre conscience de notre place dans l'univers.

    Le 16 Avril 1993, elle donna une traduction du message d'Orthon en language clair. En fait, ce texte a été écrit par un certain Odin, un autre oncle de Omnec Onec. Odin fait penser au Dieu de la mythologie nordique. Serait-il en fait Vénusien ?... Bref, Odin de Vénus a écrit à George Adamski (appelé " l'ami du Mont Palomar "). Dans ce message pour les gens de la Terre, Odin se présente en tant que représentant des 12 planètes du Système Solaire dont nous ne connaissons qu'une petite partie.

    De : Odin qui représente l’ancienne histoire Vénusienne.

    À : Notre ami du Mont Palomar

    Moi, Odin représente toutes les 12 planètes du vaste système solaire dont vous ne connaissez qu’une petite partie.

    Cher représentant de nos frères terrestres et contact principal de la Terre pour la fraternité des planètes,

    au nom de tous les êtres de notre vaste univers, je m’adresse à toi. Nous sommes arrivés à la conclusion, que la Terre était en danger, en connaissance de vos expériences avec la radioactivité, de plus, tout se complique, compte tenu des différents manifestes existant au sein même de vos peuples, pour que nous puissions vous faire découvrir que la Terre est vraiment en danger; à tous les membres de vos peuples manque la connaissance d'eux-mêmes, lesquels sûrement ne savent que très peu de choses des autres mondes.

    Cela ne sera certainement pas chose facile que de prendre un temps interminable, d’offrir de l’amour et de la patience, dans le dessein de surmonter tous ces malentendus.

    Nous aimerions bien partager avec vous tout ce que nous savons, toutefois nous ne pouvons que tenter de modifier l’image que l'humanité se fait d’elle-même et de la planète Terre, avant que les masses puissent comprendre ce que nous désirons partager, après avoir pu gagner leur confiance. En effet, c’est un héritage qui vous appartient, tout comme il nous appartient aussi à nous, et à tous les êtres vivants.

    Nous te confions ce message, à cause de ta profonde compréhension spirituelle des mondes et peuples de tous nos systèmes solaires qui attendent à être découverts par vous tous qui vivez sur Terre.

    Nous ressentons le besoin de vous aimer et de vous guider de cette manière, de par notre responsabilité d’avoir établi les premières colonies chez vous., il y a bien des éons pour vous, certes, mais à vrai dire peu de temps pour nous.

    D’autre part aussi, nous voulons vous aider à comprendre ce message (Original en Vénusien) qui ne peut pas être compris de vous en ces temps, car notre langage ne comprend que des symboles de nos pensées et non une écriture, telle celle que vous avez l’habitude de connaître et de comprendre. Conservez ce message telle une clef qui vous maintiendra en équilibre et vous permettra d’atteindre la nouvelle voie de la vie, qui sera vôtre, celle qui restera pour nous celle de tous les âges. (Note d’Omnec Onec : Ici, je ne puis traduire ce qui suit, car il s’agit d’une source d’énergie, aussi simple soit-elle, qui ne peut être révélée momentanément, car on en abuserait et l’on en ferait un vil usage. Donc je poursuis, et voici la fin du message)

    Étant tous reliés à l’esprit, nous partageons, par droit divin, les mêmes mondes, notre Suprême a prévu que nous ne puissions rien posséder d’autres que notre âme. Nous sommes tous des visiteurs de ces mondes et galaxies : Apprenons et aidons ces créations à ne jamais prendre fin, mais qu’elles existent pour toujours, comme l’être divin unique l’a planifié.

    Dorénavant, nous avons le devoir de faire connaître ces vérités à chacun, car nous faisons tous partie de ce plan. L’amour est le seul pouvoir, avec lequel nous pouvons guérir, et tout ce que nous donnons nous revient dix fois. Marche toujours dans la lumière, et partage celle-ci avec le monde afin que l’obscurité ne puisse prendre le dessus.

    S’il en faut un qui créé l’ouverture, que ce soit toi.

    Sauvegardez votre foyer la planète Terre.

    Que les bénédictions soient !

    Odin de Venus et la fraternité des planètes

    Source : ashtar.sheran 

     

     Voir la page : Georges Adamski, mythe ou réalité  

     

     L'affaire de RENDLESHAM (GB)

    25 et 27 décembre 1980  

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     De nombreux livres et articles ont présenté ces dernières années le remarquable cas d'atterrissage supposé d'un ovni à la fin de décembre 1980 dans la forêt de Rendlesham, près des bases britanniques de Woodbridge et Bentwaters, dans le Suffolk. Il n'est pas sans intérêt de noter que ces deux bases aériennes, occupées alors par l'armée de l'Air américaine, disposaient d'un stock important et très secret d'armes nucléaires. Nous savons qu'il est classique d'observer des ovnis à proximité d'installations nucléaires, en particulier des bases possédant des armes nucléaires.

    Cette affaire complexe comprend de nombreux témoignages, et même un mémo officiel de l'armée de l'Air américaine, signé par le lieutenant-colonel Charles Halt, à l'époque commandant adjoint de la base de Woodbridge. Halt l'avait écrit le 13 janvier 1981 pour rendre compte de l'incident, dont il était lui même l'un des témoins. Dans l'esprit de Halt, son mémo devait rester secret, or il fut obtenu aux Etats-Unis en 1983 par des enquêteurs du groupe CAUS (Citizens Against UFO Secrecy) en application de la loi sur la liberté de l'information (FOIA).

    Alors que, à l'époque, l'incident était resté confidentiel avec juste quelques rumeurs locales, la découverte de ce mémorandum officiel fut rapidement révélée en octobre 1983 dans la presse, d'abord dans le magazine populaire britannique The News of the World , puis avec réticence dans les journaux "sérieux" comme le Times et le Guardian . Plus tard, le colonel Halt a confirmé publiquement son témoignage à plusieurs reprises, notamment à la télévision britannique en 1991 et en 1994. L'affaire a encore été présentée le 15 mars 2003 par la chaîne BBC 3, avec plusieurs témoins, principalement le colonel Halt et l'ancien sergent James Penniston, autre témoin important de l'incident. Selon Graham Birdsall, directeur de UFO Magazine (numéro de mai 2003) (1), alors que le titre de l'émission évoquait un "mythe" ufologique, ces témoins et d'autres, notamment des civils qui ont vu passer l'ovni, ont donné une impression favorable de cet incident, malgré les opinions négatives de plusieurs sceptiques, également présents à l'émission. Incidemment, rendons ici hommage à la mémoire de Graham Birdsall, décédé brutalement en septembre 2003 des suites d'une hémorragie cérébrale, qui a été l'un des piliers de l'ufologie britannique et même internationale.

    C'est donc une affaire qui reste actuelle aujourd'hui, et qui semble conforter l'hypothèse de "visiteurs" extraterrestres sur notre planète. Jacques Vallée a cependant exprimé en 1991 une opinion sceptique dans son livre Révélations . Pour lui, ce serait une expérience militaire de manipulation de l'opinion, visant à faire croire à une visite extraterrestre. La question d'une manipulation se pose, en effet, dans l'affaire de Rendlesham, mais peut-être pas du tout dans le sens que suggère Vallée. Un aspect peu connu de ce dossier est un récit du sergent Jim Penniston, recueilli en 1994 par un enquêteur lors d'une séance sous hypnose, dans lequel il a fait des révélations sensationnelles : les occupants de cet ovni étaient des humains venus d'un lointain futur, autrement dit, des "voyageurs temporels" ! Que peut-on penser d'une telle révélation ? On sait que l'hypothèse des voyageurs temporels venus de notre futur, si elle séduit certains, repose néanmoins sur des bases très fragiles, aux limites de la physique la plus spéculative. Or, comme je vais essayer de le montrer, il se pourrait que Penniston ait été victime, avec d'autres témoins, d'une manipulation destinée à brouiller les pistes. Mais résumons d'abord brièvement cet incident. 

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE 

    Le récit de l'incident

    Une première observation rapprochée d'un ovni eut lieu dans la nuit du 25 au 26 décembre 1980, dans la forêt de Rendlesham, située entre la base de Woodbridge et la côte proche de la mer du Nord. Elle fut rapportée le lendemain matin par le sergent James (Jim) Penniston, le soldat John Burroughs, qui étaient de garde cette nuit là à la porte Est de la base, et le soldat Edward Cabansag qui les accompagna dans la forêt. Le colonel Halt l'a mentionnée dans son mémo du 13 janvier, mais avec, semble-t-il, une confusion sur la date car il y parle de la nuit du 27 décembre. Or les témoignages, notamment celui de l'officier auquel les soldats ont fait leur rapport, Fred Buran, confirment tous la nuit du 25. A ce détail près, le mémo du colonel Halt est l'une des pièces les plus solides du dossier.

    Dans son mémo intitulé "Lumières inexpliquées", le colonel Halt raconte que, vers 3 h du matin, deux soldats américains de la sécurité ont aperçu des lumières inhabituelles non loin de la porte d'entrée de Woodbridge. Les deux gardes, pensant qu'un avion s'était écrasé, ont demandé l'autorisation d'aller voir, qui leur a été donnée. Trois hommes sont partis à pied, et ont ensuite rapporté qu'ils avaient vu un étrange objet lumineux dans la forêt. Ils l'ont décrit comme étant

    "d'apparence métallique et de forme triangulaire, d'environ deux ou trois mètres de large à la base et d'environ deux mètres de haut. Il illuminait la forêt tout entière d'une lumière blanche. L'objet lui même avait une lumière rouge pulsante au sommet et une série de lumières bleues en dessous. L'objet était, soit en vol stationnaire, soit posé sur des pieds. Alors que les gardes s'approchaient, il a manoeuvré à travers les arbres et a disparu. A ce moment, les animaux d'une ferme voisine sont devenus très agités. L'objet a encore été vu brièvement près de la porte d'entrée environ un heure plus tard".

    Le colonel Halt dit ensuite avoir participé le lendemain à une inspection des lieux, lors de laquelle on a trouvé trois empreintes là où l'objet avait été vu au sol. Elles mesuraient 7 pouces (17,8 cm) de diamètre et un pouce et demi (4 cm) de profondeur. Il y avait des traces de radioactivité bêta/gamma, de 0,1 milliröntgen, avec des pointes dans les trous et au centre du triangle.

    L'ovni fit une nouvelle apparition dans la nuit du 27 au 28 décembre. Cette fois, une patrouille partit sur les lieux, dirigée par le lieutenant-colonel Halt lui-même, qui a raconté l'incident, d'abord dans son mémorandum du 31 janvier, et plus tard de manière plus claire et détaillée. Les enquêteurs ont même obtenu la bande-son enregistrée sur magnétophone par Halt et ses hommes alors qu'ils progressaient vers la lumière dans la forêt, révélant une grande tension parmi eux. Voici ce qu'il dit dans son mémo :

    "Plus tard dans la nuit, une lumière ressemblant à un "soleil rouge" a été vue à travers les arbres. Elle se déplaçait et pulsait. A un moment, elle s'est mise à émettre des particules lumineuses, s'est scindée en cinq objets blancs et a disparu. Juste après, trois objets ressemblant à des étoiles ont été remarqués dans le ciel, deux vers le nord et un vers le sud, tous à environ dix degrés au-dessus de l'horizon. Les objets se déplaçaient rapidement en mouvements angulaires aigus, et arboraient des lumières rouges, vertes et bleues. Les objets au nord étaient de forme elliptique, vus avec des jumelles de 8-12. Elles ont pris ensuite une forme pleinement circulaire. Ces objets sont restés dans le ciel pendant une heure ou plus. L'objet au sud a été visible pendant deux ou trois heures, et il émettait un pinceau de lumière vers le bas, de temps en temps".

    Le colonel Halt signale pour finir que de nombreuses personnes, y compris lui même, ont été témoins de ces observations.

    Source: forum-ovni

     

     

     

    Les symboles ressemblant à des hiéroglyphes figurant sur le vaisseau 

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     

    Quelques symboles alchimiques en comparatif

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     

    La taille du vaisseau qui a atterri dans la forêt de  Rendlesham (GB)

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE   ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     Voir la page :  La nuit incroyable de Rendlesham 

     

    D'autres symboles étranges dans l'affaire de UTSURO BUNE au Japon en 1803

    Des pêcheurs du petit port de Harasha-ka-Hama, au nord du Japon, repèrent un objet étrange venant du rivage. C'était quelque chose qu'ils n'vaient jamais vu. Ils le remorquèrent sur la plage et l'examinèrent.

     Cependant très lisse et solide, avec une couche de peinture rouge qui couvrait toute la partie supérieure. Toujours au-dessus se trouvaient des fenêtres de cristal qui leur ont permis de scruter l'intérieur du bateau. Pour la partie inférieure du vaisseau, la légende rapporte qu'elle était faite de plaques d'airain... un design extrêmement étrange pour cette époque. Le plus étrange étant encore ce qui se trouvait à l'intérieur du navire.

    En effet, l'intérieur était décoré avec un texte écrit dans un langage inconnu et étrange. C'était beaucoup plus des symboles géométriques et les simples pêcheurs japonais ne pouvaient comprendre ce que cela voulait bien dire, et qui l'avait écrit. Jusqu'à ce qu'ils découvrent, au milieu de ces étranges hiéroglyphes, une femme assise. Selon la légende, cette femme était assez jeune d'apparence, pas plus de 18 ou 20 ans. Ils l'ont décrite comme ayant les cheveux rouges feu et des sourcils très lisses, une couleur de peau très pâle. Ses vêtements étaient faits de tissus inconnus. (...)

     Source : sciences-fictions-histoires

     ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

     

      Voir la page : 

    LES DOGONS DU MALI

     

    Les grottes et Sirius

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE ALPHABETS d'OUTRE-ESPACE

    Leurs Connaissances

     Lorsque les archéologues ont découvert Bandiagara, le principal village de la région, ils ont rapidement appris à connaître le peuple, et leurs connaissances.

    Apparemment, ils en savaient beaucoup sur l'astronomie et "le comportement de la terre".

    À l'époque (les années 30), ces informations semblaient aussi impossibles que l'idée que la planète soit ronde, avant la découverte de Galilée. Les Dogons prétendaient que la terre est reliée au reste de l'univers par un lien très spécial avec une étoile, SIRIUS, qui agirait envers la terre comme une sorte de "parent" ou "jumeau". Pour localiser cette étoile il faut trouver la ceinture d'Orion, les trois étoiles en ligne, et suivre cette ligne descendante vers la gauche, ou vous pouvez trouver une étoile très brillante, SIRIUS. Si vous suivez cette ligne vers le haut (et vers la droite) environ le double de la distance, vous pouvez apercevoir les Pléiades. Les Dogons connaissaient et possèdent toujours des données très spécifiques, particulières et même inconnues sur la nature et la composition de Sirius.

    Cette étoile est à 46 000 000 000 Km (8.6 années lumières) de la terre.  

     Les Dogons avaient, depuis longtemps, d'impressionnantes connaissances astronomiques :

    - L'étoile Sirius a en orbite autour d'elle une autre petite étoile à laquelle ils font référence en tant que "Po" et qui est considéré être composée de la matière la plus lourde de l'univers. Des représentations des ces étoiles apparaissent sur de nombreux artéfacts dogons, entre autre sur une statue examinée par les scientifiques américains, dont l'âge est établi à au moins 500 ans. Les dogons reproduisaient l'orbite elliptique de la petite étoile et pouvaient dire le temps exact qu'elle prenait pour la compléter (environ 50 ans). Ils célébraient cet événement comme nous le faisons pour le nouvel an. La petite étoile en orbite autour de Sirius a été découverte par la science moderne autour de 1862 par l'astronome américain Alvan Clark, qui, avec un télescope très puissant a aperçu une plus petite lueur autour de la première étoile. Des études subséquentes ont démontré que SIRIUS B (le nom donné par les scientifiques à la deuxième étoile) complète son orbite autour de SIRIUS en 50 ans et est proportionnellement 100 000 fois plus petite. Si petite, en fait, qu'elle ne peut être vue à l'œil nue. En 1926, la science moderne occidentale a identifié SIRIUS B comme une naine blanche, une catégorie d'étoile caractérisée par sa très haute densité. Les astronomes ont estimés qu'un simple mètre cubique de la matière de SIRIUS B pèse environ 20 000 tonnes. La première photo de l'étoile a été prise aussi récemment qu'en 1970.

    - Des connaissances précises sur les quatre lunes majeures de Jupiter.

    - La connaissance que les planètes de notre système solaire orbitent autour du soleil.

    - Ils possédaient déjà, il y a environ 1000 ans, quatre calendriers assez précis; un pour le Soleil, un pour la Lune, un pour Vénus et un pour SIRIUS.

    - Les Dogons décrivent aussi une troisième étoile dans le système de SIRIUS, qu'ils appellent "Emme Ya". En orbite de cette étoile se trouverait un autre satellite. Jusqu'à tout récemment, Emme Ya n'avait pas été identifiée par les astronomes.

    - Les Dogons prétendent aussi que lorsque l'orbite de SIRIUS B la rapproche de SIRIUS, les deux deviennent plus brillantes que d'habitude, et que SIRIUS B prend une année à effectuer une rotation complète sur son axe. Ce qui n'a pu être prouvé par la science jusqu'à aujourd'hui.

    Source : evolutionquebec

     

     

       

     

    VOIR AUSSI : 

    Le message de Chiboldon

    Le code binaire de rendlesham

    Les Dogons, peuple impressionnant   

    Des femmes venues d'ailleurs  

    Amérindiens et visiteurs de l'espace

     

    "La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"